Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 mars 2006

Robert Spieler à Adrien Zeller : Honorariat, non merci !

medium_images.jpgMonsieur Adrien ZELLER
Président du Conseil Régional
1, Place du Wacken
67000 STRASBOURG

Monsieur le Président,

Vous avez bien voulu proposer à Monsieur le Préfet de Région de me conférer l'honorariat de Conseiller Régional, et de m'accorder « cette distinction qui honore (mon) engagement et (ma) personne ».

Tout en vous remerciant très sincèrement de votre initiative, je suis au regret de vous informer que je ne peux accepter cette distinction.

Par ce refus, j'entends protester contre la façon dont l'Alsace est maltraitée par l'Etat, que cela soit sur le dossier des TGV alsacien, sur celui de la défense de nos particularismes ou plus récemment sur celui concernant les émissions et la direction régionale de France 3.

J'entends aussi protester contre les multiples atteintes de l'Etat à l'encontre de l'identité alsacienne, contre l'interdiction systématique par Monsieur le Préfet des distributions par solidarité Alsacienne de soupe aux sans-abris, au prétexte absurde que la soupe au lard serait discriminatoire.

Craignant que demain, Monsieur le Préfet n'interdise les fêtes de choucroute et décide de la fermeture des winstubs et des charcuteries alsaciennes vous comprendrez que je ne tiens pas à lui devoir cette distinction, ni de bénéficier d'un quelconque « hommage le 31 mars prochain lors de la première séance plénière de 2006 »

J'ose ajouter que la seule distinction à laquelle je tienne est l'estime et l'amitié de tous ceux qui se battent malgré les persécutions pour la défense de notre identité alsacienne, française et européenne.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Robert SPIELER

P.S. : Je ne peux aussi m'empêcher de penser, pardon pour les collègues concernés que je ne veux offenser, que l'honorariat sent quelque peu la naphtaline et une retraite politique que je n'envisage pas aujourd'hui de m'accorder…

12:37 Publié dans Alsace | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.