Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 avril 2006

Nicolas Sarkozy, un adversaire ?

Nicolas Sarkozy, un adversaire ?
Non, un ennemi de l’identité alsacienne, française et européenne !


medium_non.jpgSarkozy use volontiers d’un langage pugnace : « nettoyer la cité au kärcher », « tolérance zéro » envers les « racailles ». Ce langage émerveille des gens dits de « droite » qui ont cru trouver en lui leur sauveur, un de plus. Les mêmes avaient cru en Chirac avec le même enthousiasme. Auparavant, ils avaient cru en le Général Boulanger (oui, enfin, pas eux, leurs arrières grands parents…). C’est d’ailleurs la caractéristique des gens d’une certaine « droite » : une assez exceptionnelle propension à être cocus et à en redemander.

J’aurai l’occasion dans un prochain texte de dire ce que je pense de cette « droite » et les raisons pour lesquelles je ne me reconnais définitivement pas dans cette « droite » là..

Mais revenons à Sarkozy.

Sarkozy : inefficacité, laxisme, double langage & trahison

Depuis quatre ans, Sarkozy a en charge les problèmes de l’immigration comme ministre de l’Intérieur. Jamais la situation n’a été aussi dramatique dans les banlieues, comme l’ont démontré les émeutes ethniques que nous avons subies. Sur la question de l’immigration, Sarkozy tient en permanence un double langage.
L’excellente revue « La Voix des Français » (www.vdfr.com) récapitule « les sept péchés capitaux de Sarkozy sur l’immigration ».

1. Relance de l’immigration
L’immigration, officiellement arrêtée depuis 1974 a été encouragée par l’arrivée de Sarkozy au ministère de l’intérieur en 2002. Il s’est empressé de proclamer que la France avait besoin d’immigration, en condamnant la politique de l’«immigration zéro ». Puis il proposa des « quotas » d’immigrés. Aujourd’hui, il prône une « immigration choisie », c'est-à-dire toujours plus d’immigrés.

2. Complaisance à l’égard de l’immigration illégale
Sarkozy qualifie, comme la gauche et l’extrême gauche, les immigrés illégaux, c'est-à-dire les clandestins de « sans-papiers ». Il a multiplié les circulaires aux préfets, leur demandant d’être de plus en plus complaisants. Il a fermé Sangatte ,accordant un titre de séjour en France à tous les illégaux. Récemment, il a pris « la décision lourde d’arrêter les expulsions des illégaux durant l’année scolaire ».

3. Islamisation de la France
Il crée le « Conseil Français du Culte Musulman », cherchant ainsi à institutionnaliser un « islam français » et reconnaissant officiellement une organisation proche des fondamentalistes, les «Frères musulmans » ; l’U.O.I.F..

4. Droit du sang exécré
Le droit du sang, c’est le principe de filiation, que la plupart des pays au monde pratiquent. Un enfant né de parents français en Algérie, en Cote d’ Ivoire ou en Chine ne sera jamais algérien, ivoirien ou chinois, et c’est tout à fait normal. Il suffit de prendre la peine de naitre sur le sol français pour bénéficier de la nationalité française et de ses droits (les devoirs, c’est une autre affaire).C’est l’absurde « droit du sol », meurtrier pour la survie de notre peuple.
Pourquoi Sarkozy, Chirac et toute cette bande qui a mis la France sous sa domination haïssent ils autant ce qu’est notre identité alsacienne, française et européenne, transmise par nos parents, nos grands-parents, et toutes les générations qui nous ont précédées ? Pourquoi ? Devinez…

5. Fin des expulsions des délinquants étrangers à l’issue de leur peine
Ce que la gauche n’avait pas osé faire, Sarkozy l’a fait. Satisfaisant ainsi une revendication de l’extrême-gauche, Sarkozy a empêché l’expulsion hors de France des criminels et délinquants étrangers à l’issue de leur peine de prison en faisant voter une loi qui leur attribue un droit de séjour perpétuel en France, sous prétexte de leur épargner une prétendue « double peine ».

6. Promotion du droit de vote des immigrés extra-européens
Dès 2001, Sarkozy s’est prononcé pour le droit de vote des immigrés non européens.

7. Défense de la discrimination positive
On donne ainsi des droits dont les alsaciens et français seraient privés.


Bref, Sarkozy est un imposteur. Je reprends volontiers la conclusion de François d’Orgeville que je remercie pour son dossier paru dans La Voix des Français :

SARKOZY L’IMPOSTEUR DEVRAIT MEDITER CETTE REFLEXION D’ ABRAHAM LINCOLN :
« ON NE PEUT PAS MENTIR A TOUT LE MONDE TOUT LE TEMPS »

10:12 Publié dans France | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.