Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 mai 2006

Douste-Blazy, un Mickey emblématique du Régime.

medium_mickey.jpgParmi tous les Mickeys qui peuplent une Chiraquie à l’agonie, il en est un qui vaut son pesant de cacahouètes.
Douste Blazy, ministre des Affaires Etrangères de la France est un incroyable concentré d’amateurisme, d’incompétence et de bêtise. Mais qu’il est drôle !

Il confond Taïwan et la Thaïlande, la Croatie et le Kosovo ( dixit Le Monde). Il ne parle pas anglais, ce qui est quelque peu fâcheux dans le monde de la diplomatie.


Il y a quelques temps, Condoleezza Rice a fait appeler son cabinet. C’était un vendredi, et Douste était en déplacement dans sa circonscription de Toulouse. Sans traducteur, ni conseiller diplomatique. Qu’à cela ne tienne : « Rappelez Lundi », fut la réponse du Quai d’ Orsay, à la stupeur de Washington.
A lire le « Monde » ,il se serait montré tellement flou, tellement filandreux lors du débriefing qui a suivi un dîner important à l’ ONU, que les diplomates ont du réclamer un compte rendu… à son collègue britannique.
D’autres anecdotes circulent sur le personnage. Il parait qu’il ignorait que les Antilles fussent françaises.
Mieux encore : en visite à Jérusalem dans le Musée Yad Vashem sur la Shoah, il a marqué un temps d’arrêt devant la carte d’Europe qui présente chaque pays en deux colonnes figurant l’importance des communautés juives , avant et après la seconde guerre mondiale.
Etonnement de Douste : « Il n’y a pas eu de juifs tués en Angleterre ? » Réponse gênée du conservateur « Mais, Monsieur le Ministre, l’Angleterre n a pas été occupée par les nazis »
Et Douste qui n’en démord pas « Mais il n’y a pas eu de juifs expulsés d’Angleterre ? »
Ne nous étonnons pas si son surnom dans le monde policé de la diplomatie est : « Le Condorcet » et le « Mickey d’Orsay ».

Une bonne nouvelle, cependant.
Contrairement à ce que d’aucuns ont pu affirmer quant à ses mœurs (mais cela ne nous regarde pas…), il a démontré dans la nuit du 31 Décembre dernier que les actions viriles ne lui faisaient pas peur. Une violente scène de ménage avec sa compagne , la réalisatrice de télé Dominique Cantien (c’est une femme) devait faire près de 40.000 euros de dégâts dans la luxueuse suite de la Mamounia à Marrakech.
Le problème, c’est qu’elle a pris le dessus et que notre Mickey d’ Orsay s’est retrouvé en très petite tenue dans le couloir de l’hôtel, avant de se réfugier dans la chambre d’un de ses gardes du corps.
J’imagine les tranches de rigolade que les diplomates américains, chinois ou papouasiens doivent se payer quand ils rencontrent l’oiseau (déplumé).
On disait de Gérald Ford, ancien Président des Etats-Unis qu’il ne savait pas marcher et mâcher un chewing-gum en même temps.
Douste-Blazy, lui, ne sait pas réfléchir et penser en même temps. Il est à l’image du système.

Ce Régime s’effondrera, non seulement dans le scandale, mais dans un gigantesque éclat de rire.

Robert Spieler

09:31 Publié dans France | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.