Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 31 octobre 2006

Dix de der, par Comes

medium_dixdeder.jpg"L'humour, c'est la politesse du désespoir", disait Boris Vian.
Lisez le dernier album de Comes, "Dix de der" !
Je vous recommande la lecture de la nouvelle bande dessinée de  Comes,  "Dix de der". D'une noirceur, d'un pessimisme et d'un humour totalement sombre. Décembre 44,  un poste avancé américain sur le front des Ardennes belges. Un jeune soldat américain se retrouve dans un trou et se met à dialoguer avec des fantômes morts lors de cette guerre absurde et lors de la précédente toutaussi  absurde. Un fantôme d'enfant armé d'un pistolet apparaît:  "Toi, l' amerloque,je vais te tuer!...Tu vas payer pour le massacre d'innocents que toi et les tiens  avez perpétré  en bombardant mon village". Deux corbeaux, fantômes l'un du curé, l'autre de son sacristain se repaîssent de chair humaine. Dernière vignette: le corbeau sacristain: "Dites-moi, Monsieur le Curé!  ... Et Dieu dans tout ça?" Réponse: "Qui?".
On a dit de Huysmans, auteur de "Là bas" qu'il "avait le choix entre la bouche d'un révolver et les pieds de la Croix". Il a fini par choisir la Croix. Je parie que Comes fera le choix inverse.

12:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : lecture, aphorisme, robert spieler, droite nationale, politique, sarkozy | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.