Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 31 octobre 2006

Dix de der, par Comes

medium_dixdeder.jpg"L'humour, c'est la politesse du désespoir", disait Boris Vian.
Lisez le dernier album de Comes, "Dix de der" !
Je vous recommande la lecture de la nouvelle bande dessinée de  Comes,  "Dix de der". D'une noirceur, d'un pessimisme et d'un humour totalement sombre. Décembre 44,  un poste avancé américain sur le front des Ardennes belges. Un jeune soldat américain se retrouve dans un trou et se met à dialoguer avec des fantômes morts lors de cette guerre absurde et lors de la précédente toutaussi  absurde. Un fantôme d'enfant armé d'un pistolet apparaît:  "Toi, l' amerloque,je vais te tuer!...Tu vas payer pour le massacre d'innocents que toi et les tiens  avez perpétré  en bombardant mon village". Deux corbeaux, fantômes l'un du curé, l'autre de son sacristain se repaîssent de chair humaine. Dernière vignette: le corbeau sacristain: "Dites-moi, Monsieur le Curé!  ... Et Dieu dans tout ça?" Réponse: "Qui?".
On a dit de Huysmans, auteur de "Là bas" qu'il "avait le choix entre la bouche d'un révolver et les pieds de la Croix". Il a fini par choisir la Croix. Je parie que Comes fera le choix inverse.

12:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : lecture, aphorisme, robert spieler, droite nationale, politique, sarkozy | |  Facebook

samedi, 28 octobre 2006

Quand Villepin veut éduquer le peuple

medium_Mire.jpgQuand Villepin veut éduquer le peuple

Téléviser les conseils des ministres !

On aura vraiment tout vu dans un système en totale décrépitude. La dernière invention de Villepin est particulièrement hallucinante : « que le conseil des ministres soit télévisé et que les Français puissent voir fonctionner en direct leur instance démocratique ».

Dans un pays où 40% des citoyens ne sont pas représentés car les systèmes électoraux dignes de républiques bananières les excluent, où les modes de scrutin changent au gré des intérêts de l’oligarchie dominante, entendre cela, c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité.

Villepin insiste : «il faut ouvrir les portes et les fenêtres», pour pallier « l’ignorance de la vie et des responsabilités des élus et des ministres ».

Et voilà qu’il se prend pour Marie-Antoinette qui s’exprimait ainsi en 1789 : « s’ils n’ont pas de pain, qu’on leur donne de la brioche ». S’ils n’ont pas la démocratie, qu’on leur donne la télé !

Chiche ! Monsieur de Villepin, ouvrez les portes et les fenêtres afin que le peuple voie les insuffisances, l’incompétence, la vénalité et la lâcheté de votre système.

Mais quand même, imaginerait-on le Général de Gaulle ou François Mitterrand, qu’on les apprécie ou non, se vautrer ainsi dans une misérable démagogie pseudo démocratique ?

En 1789, un ministre de Louis XVI s’exclamait : « Sire, ce n’est pas une révolte, c’est une révolution ».

Oui, décidément, ce dont les français ont besoin, ce n’est pas d’une révolte, c’est bien d’une révolution. D’une révolution qui rende la parole au peuple, d’une révolution populaire et identitaire.

Robert Spieler

17:30 Publié dans France | Lien permanent | Tags : droite nationale, alsace, strasbourg, politique, de Villepin, chirac, sarkozy | |  Facebook

vendredi, 27 octobre 2006

Où est passée la LICRA?

medium_france_licratisee.2.jpgSamedi dernier, lors de notre week-end identitaire, chacun a pu remarquer l’absence étonnante des militants de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme à la manif de protestation où seuls étaient présents ceux de la Ligue communiste révolutionnaire, qui devaient se sentir bien seuls…Pourtant, d’habitude, ils sont bien là, aux tous premiers rangs, à manifester bruyamment et à s’indigner intensément.

D’où la perplexité devant cette absence remarquée…Bizarre, bizarre… Serait-ce parce que justement lors de ce week-end identitaire, Anne Kling présentait son livre qui vient de paraître aux éditions Déterna, La France LICRAtisée ? Et que ce livre constitue une mise en cause directe et particulièrement bien documentée de l’action et des motivations réelles, depuis des décennies, de cette officine anti-identitaire et antinationale ?

Curieusement, la LICRA est totalement muette à ce sujet et adopte un profil particulièrement bas.

Les identitaires auraient-ils marqué un point ?

Robert Spieler

14:25 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : licra, alsace, droite nationale, politique, droite | |  Facebook

mardi, 24 octobre 2006

Clemenceau : mais pourquoi Le Pen va-t-il honorer le géniteur d’Hitler ?

Le Pen vient de se rendre en Vendée où il a honoré la mémoire d’un vendéen célèbre, en tous cas chez les historiens, Georges Clemenceau, que certains ont qualifié de « Père de la Victoire » en 1918.

 

Qui se souvient de Georges Clemenceau ? Et quel rapport avec Hitler et l’effondrement de la puissance européenne ?

Georges Clemenceau a failli terminer très tôt sa carrière politique, puisqu’il fut mêlé en 1892 au scandale financier de Panama. Toute une bande d’escrocs, avec à leur tête le « baron » « de » Reinach que fréquentait et protégeait Clemenceau, pilla la France de quelques centaines de millions de francs de l’époque.

Je ne résiste pas à l’envie de vous livrer cette phrase de Barrès, extraite de son livre « Leurs figures » : « Brillant fumier de cosmopolites, d’escrocs titrés et de grossiers insolents, cette Côte d’Azur que son public déshonore, voilà bien la patrie élue de ce faux baron de Reinach ».

Mais dans ce régime parlementaire pourri jusqu’à la moelle, il suffit d’une décennie pour que le peuple oublie (rien de changé depuis).

Clemenceau, anticlérical et franc-maçon fanatique, devait rebondir et jouer un rôle majeur dans l’effondrement de la puissance européenne.

Lorsque François-Joseph, Empereur d’Autriche et Roi de Hongrie disparaît en 1916, son successeur, Charles 1er de Habsbourg, conscient du désastre, entreprend des démarches visant une paix séparée qui aurait amené, si elle avait été acceptée, l’arrêt immédiat de la guerre et l’économie de 700.000 morts français et de 1.300.000 blessés.

Pierre de Meuse, dans son excellent article paru dans la revue d’Histoire « NRH » (à lire absolument), l’exprime très clairement : « Le vrai saboteur de la paix était Clemenceau qui mobilisa un acharnement surhumain à détruire la vieille Europe par volontarisme idéologique, par haine jacobine pour le pays qui représentait la quintessence de la tradition à ses yeux : l’Autriche-Hongrie ».

On connaît la suite : la défaite de l’Allemagne et la victoire à la Pyrrhus de la France, la révolution bolchevique. Le démembrement de l’Autriche-Hongrie, le Traité de Versailles : l’humiliation, la rage et la mort de notre vieille Europe.

 

Clemenceau donnait naissance à Hitler et une nouvelle catastrophe s’annonçait…

S’il y avait à organiser un procès de Nuremberg des grands criminels du XXème Siècle, je crois que Clemenceau y aurait sa place.

 

Robert Spieler

www.robert-spieler.net

PS : un point de détail : si l’anglais est devenu la langue diplomatique dominante, c’est grâce à Clemenceau, qui parlait parfaitement l’anglais (son épouse était américaine), et qui imposa cette langue dans les négociations d’après-guerre dans le seul but d’écarter des débats son rival Poincaré qui ne parlait pas cette langue.

 

PPS : Si j’avais à honorer des personnalités, ce serait Jaurès et Briand. Tous deux auraient pu empêcher cette guerre imbécile s’ils n’étaient pas tombés l’un sous les balles d’un fanatique nationaliste, l’autre sous les balles du fanatisme parlementariste.

04:00 Publié dans France | Lien permanent | Tags : spieler, alsace, clemenceau, france, fn, le pen, front national | |  Facebook

jeudi, 12 octobre 2006

Le Bioscope, un échec annoncé.

60 à 70.000 entrées depuis son ouverture au mois de juin au lieu des 200.000 escomptées. L’échec de ce parc de loisirs dédié au corps et à la santé, et présenté comme un projet d’excellence pour l’Alsace était plus que prévisible.
« Le parc est extrêmement décevant : une avalanche d’effets techniques (son, vidéo, pyrotechnique) au détriment d’un contenu qui reste superficiel et/ou élitiste. Où est le message ? Où reste la vocation pédagogique d’un tel parc ? Je suis très en colère ».Voilà ce qu’écrit sur le forum des DNA B.H., qui l’a visité. Je suis intervenu à multiples reprises en commission permanente et en commission plénière du Conseil Régional d’Alsace pour dire que le Bioscope serait un échec coûteux pour les contribuables alsaciens, qui en ont financé une large part.

Le désastre était prévisible car le sujet même ne permet pas d’attirer les grandes foules ni d’espérer qu’elles reviennent après une première visite. J’avais prédit que la collectivité serait amenée à le financer une seconde fois en prenant en charge les frais des écoles qui enverraient leurs élèves le visiter. Et voici que le contribuable va être sollicité une troisième fois puisque la compagnie exploitant le Bioscope s’apprête à demander aux collectivités locales une rallonge afin de financer de nouveaux investissements visant à redresser la fréquentation. Va-t-on finir, comme je l’avais prévu, par transformer le parc en parc d’attractions classique et faire une concurrence absurde à l’Europapark, concurrence dont on sait déjà qui en sortira vainqueur ?
La présentation du projet, il y a trois ans à Colmar, aurait dû convaincre Adrien Zeller, Président du CRA et tous les conseillers régionaux d’arrêter immédiatement les frais.
Lors de cette présentation, nous étions, avec mes amis, littéralement écroulés de rire devant tant de prétention intellectualiste et de vacuité. Je suis persuadé que la plupart de mes anciens collègues réagissaient pareillement en leur for intérieur. Pourquoi Adrien Zeller, Président du CRA, n’a-t-il pas mis le holà ?

Pourquoi mes collègues de l’UMP, de l’UDF et du PS n’ont t-ils pas dit stop. Ils connaissaient pourtant les précédents de Vulcania et du Futuroscope où l’Auvergne et le Poitou-Charentes ont englouti des fortunes. Pourquoi ce refus d’accepter une évidence ? Incompétence, lâcheté, paresse, esprit obtus, arrogance, peur de subir des campagnes de presse (les Dernières Nouvelles d’Alsace étaient curieusement très en pointe dans le soutien au projet. Pourquoi ?)
Mais après tout, rien d’étonnant à cela. Sur d’autres sujets autrement plus graves qui touchent à la substance de notre peuple, ils ont fait pareil ...
Robert Spieler

19:05 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : BIOSCOPE, droite nationale, robert spieler, alsace, bio | |  Facebook

lundi, 09 octobre 2006

La France LICRAtisée : un livre d’Anne Kling

Un livre à lire d’urgence !

medium_france_licratisee.jpgLa Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) est de ces organisations dont le sport préféré est la persécution des défénseurs de nos identités.
Christian Chaton, conseiller général d’Alsace d’Abord, Patrick Binder, Président du groupe FN au Conseil Régional et moi-même eûmes l’honneur d’être traînés devant les tribunaux à la demande de la Ligue, pour avoir énoncé des vérités de bon sens concernant l’immigration et ses conséquences.

Anne Kling le fut aussi pour avoir, dans un tract établi un lien entre immigration et insécurité.
Elle gagna son procès, comme nous gagnâmes les nôtres, sans que jamais la Licra ne fût condamnée à nous indemniser pour procédure abusive. Elle en explique les raisons dans son livre.
J’ai rencontré Anne Kling en 1998, dans une réunion organisée par « La Droite » de Charles Million. Elle venait de quitter le RPR (elle fut la suppléante de l’ex député Harry Lapp qui échoua de 99 voix face à Catherine Trautmann aux élections législatives).

Nous fîmes équipe aux élections municipales et régionales, frisant à chaque fois la barre des 10%.
Un document que nous avions cosignés, affirmant notre refus de voir la Turquie intégrer l’Europe lui valut de graves ennuis sur le plan professionnel. Fonctionnaire internationale, elle fut licenciée du jour au lendemain sans indemnités. Mais, combative et déterminée, elle engagea une procédure devant un tribunal composé de juristes européens spécialement réunis à cet effet et obtint gain de cause. L’institution fut forcée de la réintégrer.
Constatant qu’aucun livre n’avait été consacré à la Licra, elle s’attela à la tâche. Réunissant toute la documentation disponible concernant la Licra, notamment sa revue « Le Droit de Vivre », elle nous livre un ouvrage remarquablement documenté.

Des origines communistes de cette organisation anti- identitaire aux raisons de son influence et à ses conséquences désastreuses pour notre identité, tout est analysé et présenté avec une rigueur sans failles.
J’ajoute que ce livre est tout à fait passionnant et représente un outil indispensable pour connaître nos adversaires et ainsi mieux les combattre.
Lisez le !


Je vous invite aussi à lire deux interviews d’Anne Kling, l’une parue sur le site de Jeune Alsace, l’autre sur Union des Patriotes Alsace. Pour consulter la présentation du livre et le commander, cliquez ici

Robert Spieler

16:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : LICRA, droite national, strasbourg, spieler, robert, alsace, politique | |  Facebook

dimanche, 08 octobre 2006

Formidable victoire du Vlaams Belang !

medium_dewinter.jpgRobert Spieler, président de Strasbourg d’Abord et vice-président de Défendons Notre Identité, se réjouit de la formidable progression de ses amis du Vlaams Belang lors des élections communales flamandes.

 

Le Vlaams Belang est aujourd’hui, incontestablement le premier parti de Flandre et même de Belgique. Il montre la voie, par sa rigueur et sa détermination à ce que doit être, demain le combat politique identitaire en Alsace, en France, et en Europe. Robert Spieler se félicite notamment des remarquables résultats obtenus à Anvers par son ami Filip Dewinter, leader du Vlaams Belang.

 

 Il accueillera, samedi 21 octobre Hilde de Lobel, Députée du Vlaams Belang et Conseillère Municipale d’Anvers à Strasbourg dans le cadre d’une réunion organisée par l’association « Défendons Notre Identité », présidée par Anne Kling, qui présentera son livre « La France LICRAtisée » (éditions Déterna), dénonçant le rôle profondément néfaste de cette organisation.

 

 Le Vlaams Belang est un modèle pour tous ceux qui défendent l’identité de nos peuples !

Robert Spieler

http://www.robert-spieler.net

 

20:50 Publié dans Europe | Lien permanent | Tags : belang, belgique, flrande, alsace, d'abord, élections, strasbourg | |  Facebook

jeudi, 05 octobre 2006

Les expulser de Cachan ? Non, les expulser de France !

Catherine Trautmann soutient les clandestins de Cachan.

Les expulser de Cachan ?

Non, les expulser de France !

 

Cachan, le plus grand squat de France, 500 personnes, la plupart ivoiriennes ou maliennes, dont la moitié est en situation irrégulière ; des « sans-papiers »  pour la novlangue du politiquement correct, des clandestins pour la loi…

Rappelons la chronologie. Le 18 Mars, la police évacue le squat. Le maire socialiste leur ouvre un gymnase où 300 s’installent. Manifestations de soutien à l’appel des associations, des partis de gauche et des syndicats. Ils exigent le relogement de tous et la régularisation des clandestins. Grèves de la faim. 70 expulsés de Cachan sont invités au Stade de France par Lilian Thuram et Patrick Vieira, joueurs de l’équipe de France, à assister au match France- Italie.

Finkielkraut parlait d’une équipe de France black-black-black. Sans doute ces joueurs rêvent ils  d’un public idoine.

Le maire de Cachan, le pauvre…, souhaitait récupérer son gymnase pour la rentrée scolaire.

Le 4 octobre, le gouvernement officialise une mission de médiation par les présidents de la Licra, Patrick Gaubert et de SOS Racisme, Dominique Soppo. La boucle est bouclée. Gaubert ! La Licra ! Au secours !

Dans la soirée, l’association Terre d’Asile (Terre d’Asile… !) et Nicolas Sarkozy  signent un protocole d’accord, aux termes duquel les clandestins « bénéficieront  du dispositif d’accueil et de la protection de France Terre d’Asile en attendant l’examen de leur demande de régularisation ». Qui leur sera, bien entendu massivement accordée.

 

Le parti socialiste se félicite  « du  recul de Nicolas Sarkozy ».

 

Je m’en félicite aussi, dans une certaine mesure car cela permettra peut-être à certains naïfs d’ouvrir les yeux sur le vrai visage du matamore de Neuilly.

De nombreux artistes, des responsables politiques, des associations, ont signé la pétition « Ceux qui soutiennent Cachan », entendez ceux qui soutiennent la régularisation des immigrés clandestins. Parmi ceux-ci, Catherine Trautmann, ancien ministre et ancien maire de Strasbourg. Ca vous étonne ? Je lui suggère de mettre sa frénésie pétitionnaire en accord avec ses actes. Qu’elle accueille chez elle une ou deux familles maliennes. Et je suggère aussi à Sarkozy d’ouvrir Neuilly au monde…

Il n’y a pas de raison que seuls les quartiers populaires subissent l’invasion. Puisqu’ils veulent le partage, eh bien, partageons.

Robert Musil, remarquable écrivain autrichien du début du vingtième siècle, auteur de « L’homme sans qualité » avait inventé le terme de « cacanie » pour qualifier l’empire austro-hongrois décadent (en référence à « Königliche und Kaiserliche … »  c.a.d. Autriche-Hongrie royale et impériale ; François Joseph étant empereur d’Autriche et roi de Hongrie).

 

Je crois que le qualificatif de « cachanie » conviendrait bien à ce qu’est aujourd’hui devenue la France.

 

Robert Spieler

23:49 Publié dans France | Lien permanent | Tags : droite nationale, cachan, alsace, strasbourg, sarkozy | |  Facebook

mercredi, 04 octobre 2006

Un alsacien sur dix est un immigré. Jusqu’où ira la chute ?

Ce sont les chiffres officiels publiés par l’INSEE qui les présentent avec une prudence de chaisière.

« Nous sommes très conscients du caractère sensible de ces informations », dit l’INSEE. Ah bon ? D’autant que ces chiffres sont largement sous-évalués. En effet, ceux qui ont procédé au recensement n’ont pu pénétrer dans certaines zones de non-droit où la population d’origine française n’est certes pas majoritaire. De plus, par définition, les clandestins (que la novlangue du politiquement correct qualifie de « sans-papiers ») ne figurent pas dans les statistiques. Quant aux enfants d’immigrés, ceux-ci sont de facto considérés comme français s’ils sont nés sur le sol français. Les chiffres « officiels » relèvent que la population d’origine étrangère a augmenté de 20% entre 1999 et 2004 en Alsace, avec une forte progression de l’immigration africaine et asiatique. L’immigration turque, quant à elle, a progressé de 30% !
Ces statistiques, sous-évaluées, renvoient au livre de Jean-Paul Gourévitch « La France africaine » qui prévoit qu’en 2050 la moitié des naissances dans nos maternités sera d’origine non européenne.

Qui sont les responsables de cette situation ?

- Tout d’abord ceux qui ont imposé le maintien du droit du sol, autorisant chaque enfant né de parents étrangers sur le sol français a en acquérir la nationalité. Les lobbies anti-identitaires, tels la LICRA, le MRAP ou la Ligue des Droits de l’Homme, relayés par des politiciens lâches ou complices, n’ont cessé de faire pression afin de briser les capacités d’auto défense de nos peuples.

- Chirac, qui mit en place en 1976 le regroupement familial, transformant une immigration de travail en une immigration de peuplement, porte une responsabilité écrasante. Il aura réussi en vingt ans à faire ce que vingt siècles d’invasions n’ont pas réussi à imposer.

- Le système social français, particulièrement attractif (aides sociales, prise en charge des soins, etc…) est évidemment un aimant puissant. Les immigrés ne sont pas responsables de cette situation. Comment résister à l’attrait de ce qui leur paraît être un pays de cocagne ? La responsabilité incombe totalement au système : système à décérébrer nos peuples et à annihiler nos identités. Un système porté tant par la droite que par la gauche. C’est pourquoi, seule une troisième voie identitaire européenne, renvoyant gauche et droite dos à dos, peut représenter aujourd’hui une espérance.

- N’oublions pas la responsabilité du libéralisme, mondialiste, forcément mondialiste. Dans les années 1970, ce sont les entreprises, mues par le souci du profit qui sont allées chercher au Maghreb une main d’œuvre moins chère et qu’elles espéraient docile. C’est le rôle de l’Etat d’empêcher que le profit des entreprises se fasse au détriment de l’intérêt de son peuple.

J’entends parfois dire : « C’est trop tard, il n’y a plus rien à faire ». Mais ce que l’Histoire peut faire, l’Histoire peut le défaire. Ce que l’esprit de soumission autorise, l’esprit de rébellion et la volonté de résistance le balaient.

La Grèce et l’Espagne se sont libérées des jougs turc et arabe après des siècles d’occupation. Mais soyons lucides. Notre situation est pire. Le niveau de collaboration de leurs élites n’avait jamais atteint celui des nôtres. Les Eglises orthodoxe et catholique avaient joué un rôle majeur de préservation des identités. Aujourd’hui, pour ce qui concerne l’Eglise catholique…

Paul Valéry écrivait : « Nous savons désormais que les civilisations sont mortelles ».

Dans son roman prémonitoire, Le camp des saints, paru dans les années 70, Jean Raspail imagine l’invasion « pacifique » de la France et de l’Europe par des millions d’immigrés. La résistance s’organise autour d’un petit groupe d’hommes qui cherche à empêcher leur débarquement sur les côtes de Provence. Les dernières pages du livre décrivent des avions à cocardes tricolores qui bombardent ce dernier bastion de la résistance : le camp des saints.

Certes, la situation est critique.

Mais, « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

Robert Spieler

http://www.robert-spieler.com  

20:25 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : droite nationale, alsace, robert, spieler, fn, mpf, d'abord | |  Facebook