Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 décembre 2006

L’enquête–choc de Valeurs Actuelles : être de droite en 2007

medium_valeurs-actuelles.jpgLa bourgeoisie bobo contre le peuple

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles présente à partir de cette semaine une nouvelle formule, modernisée et « droitisée ».

Une enquête réalisée auprès de son lectorat a en effet démontré que celui-ci attendait une radicalisation de sa ligne éditoriale. Il ne faut pas chercher très loin les raisons des difficultés de la presse française : une fadeur, une uniformisation, un respect insupportablement conformiste du politiquement correct font que les lecteurs s’en détournent de plus en plus au profit d’internet. Au contraire de ce qui se passe en Allemagne où l’offre est restée diverse, engagée et où par conséquent la presse prospère.

Valeurs Actuelles est certes agaçant par son ultra-libéralisme mais il s’engage aujourd’hui dans une intéressante évolution. Je ne parle pas des pages culturelles et historiques qui ont toujours été remarquables et qui se trouvent renforcées dans la nouvelle formule.

Un sondage IFOP réalisé par ailleurs sur les « attentes de l’électorat de droite » est lui aussi fort instructif.
On y découvre que 83% de ceux qui se reconnaissent comme tels (FN, UDF, UMP, MPF) sont partisans d’un revenu parental pour les mères au foyer, que 76% sont en faveur de la préférence européenne pour l’emploi, le logement et les prestations sociales et que 70% sont pour l’expulsion systématique des étrangers en situation irrégulière.

Autre constat qui n’est pas une surprise : les milieux populaires et notamment ouvriers se reconnaissent bien davantage dans ces priorités de « droite » que les milieux bourgeois.

La dimension majoritairement populaire du peuple de droite entraîne du reste une curieuse conséquence : 57% des électeurs « de droite » disent souhaiter l’application d’une réforme « de gauche », à savoir « le renforcement des sanctions à l’encontre des communes qui comptent moins de 20% de logements sociaux ». Le peuple de droite, en voie de paupérisation, réclame des logements sociaux !

Quelles conclusions en tirer ?

Les mouvements identitaires représentent un énorme potentiel électoral. Le système est à l’agonie. L’UMP et l’UDF ne relaient d’aucune façon les attentes de leur électorat en ce qui concerne les priorités vitales. A force de vouloir complaire à la gauche, à la Halde et aux divers lobbies, ils finiront par achever de déplaire aux électeurs qui leur restent encore.

Robert Spieler

09:50 Publié dans France | Lien permanent | Tags : valeurs, actuelles, politique, strasbourg, alsace, droite, ump | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.