Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 janvier 2007

La stupidité des persécutions contre la soupe au cochon.

La preuve par l'absurde...
medium_guysen.jpgInteressantes interventions sur l'Agence de Presse Francophone d'Israel http://www.guysen.com/articles.php?sid=5414 où il est clairement exprimé que la soupe au cochon n'est pas plus discriminatoire qu'une  soupe au boeuf ou au lait. La nourriture cashère n'est  en effet pas seulement liée à l'impureté de l'animal (le cochon), mais aussi à la façon dont celui ci a été abattu  (qu'il s'agisse du boeuf ou du poulet).
Dès lors, toute nourriture non cashère est impure, et donc, si l'on pousse le raisonnement jusqu'au bout de sa logique, discriminatoire. On touche du doigt l'absurdité du raisonnement de ceux qui persécutent la soupe au cochon. Offrir un steak de boeuf serait tout aussi discriminatoire...
A quand la fermeture par l'obsessionnel Préfet Mutz des bistrots parisiens servant des steaks frites et des sandwichs au jambon ou à la mozzarella ?

14:05 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Tags : soupe, cochon, robert spieler, alsace, france, droite, mpf | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.