Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 janvier 2007

Les soupes au cochon : le Préfet Mutz et Guillaume Peltier (MPF)

medium_cochon.2.jpgLes soupes au cochon : le Préfet Mutz et Guillaume Peltier (MPF) :

Quand Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre…

 

L’obsessionnel Préfet Mutz, dont l’interdiction des soupes populaires à Paris a été annulée deux fois en moins de quinze jours  par le Tribunal Administratif se couche révérencieusement devant Bertrand Delanoë, grand indigné porcophobe et identitophobe, et saisit à sa demande le Conseil d’Etat.

Comme le relève Yves Darchicourt sur son site FN Douais, relayé par Synthèse Nationale, on apprenait dans le même temps que, dans le seul XIème arrondissement de  Paris, en 2006,  « 1100 agressions violentes furent commises par des « bandes de 3 à 7 personnes  (…) issues de l’immigration (…) âgées de 14 à 17 ans » (in Le Figaro 03/01/07).

 

On peut juger ainsi  quelles sont les priorités  de ce féal de Sarkozy.

 

Quant à Guillaume Peltier,  ancien Directeur national adjoint du FNJ et qui a, depuis, rejoint Villiers,  dont il est, paraît il, le numéro deux, il vient de  déclarer être « contre la soupe au cochon car celle-ci est une provocation inacceptable ». Pauvre garçon…

 

Je viens d’écrire à Philippe de Villiers pour lui dire que  dans ces conditions, il n’a pas à espérer qu’un seul militant identitaire, fût-il souverainiste, vote pour lui à la prochaine élection présidentielle.

 

Robert Spieler

www.robert-spieler.net

00:45 Publié dans France | Lien permanent | Tags : fn, alsace, d'abord, mpf, jpf, villiers, identitaires | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.