Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 mars 2007

Robert Spieler répond à Louis Aliot

17:05 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Tags : robert spieler, alsace d'abord, alsace, strasbourg, 2007, présidentielle | |  Facebook

Louis Aliot répond à Robert Spieler

Nous publions la réponse de Louis Aliot (source) , Secrétaire Général du Front National, suite à la lettre ouverte de Robert Spieler à Jean-Marie Le Pen (voir note précédente).

14:40 Publié dans Politique, Vidéos | Lien permanent | Tags : spieler, fn, 2007, présidentielle, aliot, le pen, alsace | |  Facebook

mercredi, 28 mars 2007

Lettre ouverte de Robert Spieler à Jean-Marie Le Pen

medium_2007_0318dimanche0041.JPGLouis Alliot, Secrétaire Général du Front National vient de déclarer (Mots croisés lundi 26 mars sur France 2 41-42èmes minutes) : « L’indivisibilité, c’est le refus du communautarisme. Aujourd’hui, malheureusement, la République est en train d’éclater parce que tout le monde se regroupe en communautés ;  les Musulmans, les Juifs, les Catholiques, et cela prend même des relents géographiques et culturels : les Bretons, les Alsaciens, les Basques et les Catalans. Au fond de ce processus, il y a la fin de la République »

 

« Des relents géographiques et culturels »! Après les odeurs dont parlait Jacques Chirac, nous voici, nous, Alsaciens, réduits à un odorat nauséabond.

Il se trouve que les Chrétiens forment une communauté qui a forgé notre civilisation. Les Alsaciens, les Bretons, les Basques et les Catalans ont apporté leur contribution culturelle à la richesse de notre peuple.

Je n’ai aucun mépris pour la religion musulmane, mais permettez-moi de considérer que nous sommes ici chez nous, et que nous ne pouvons pas comparer des peuples et des identités enracinées sur notre sol avec des peuples et des religions importées.

 

Je tiens aussi à exprimer mon indignation quant aux propos tenus par Marine Le Pen il y a quelque temps sur le bilinguisme qui constitue pour elle une menace pour la République.

Après les Girondins et les libéraux,  plus tard,  Charles Maurras, Maurice Barrès ou Auguste Comte, sauront dénoncer le corset totalitaire du pouvoir central pour défendre le nécessaire principe fédératif et l’enracinement régional indispensables à l’épanouissement de l’individu.

On ne peut pas impunément mépriser les identités régionales au nom de la « République une et indivisible ». C’est le meilleur moyen d’organiser la division entre les français alors que l’urgence est ailleurs.

 

Je souhaite en toute amitié que vous exprimiez, en tant que candidat à l’élection présidentielle, votre position quant à la richesse de nos identités régionales.

Je vous en remercie.

 

Bien cordialement,

Robert Spieler

Président d'Alsace d'Abord

00:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : fn, 2007, politique, france, alsace, présidentielle, le pen | |  Facebook

dimanche, 25 mars 2007

Le bilinguisme maltraité en Alsace

medium_cigogne.jpgLe bilinguisme français allemand est gravement mis en cause par le rectorat en Alsace, qui ne respecte pas l’application des textes sur lesquels l’Education Nationale s’est engagée.

C’est ainsi que des collégiens de Barr qui ont suivi un cursus de douze années bilingues ne peuvent plus, faute de professeurs, poursuivre leur formation bilingue en seconde. L’Education Nationale prend prétexte d’un manque de moyens.

 En Corse par contre, quatorze postes d’enseignants ont été crées rien qu’en 2006 pour 250.000 habitants note le politologue Alfred Grosser (La Croix) qui avance l’explication suivante : « Il n’y a pas d’attentats en Alsace ».

Si c’est lui qui le dit…

Robert Spieler

21:40 | Lien permanent | Tags : bilinguisme, politique, alsace, ump | |  Facebook

Dieudonné, Soral, Le Pen et les Pygmées

medium_pygmee.2.jpgAmusant voyage au Cameroun de Madame Le Pen et de Dieudonné chez les Pygmées menacés de « génocide » par la déforestation.

A noter cette pensée puissante de Soral : « Vous pensez que Nicolas Sarkozy sera sensible au sort des Pygmées dont il est très proche par la taille ! »

J’ai beaucoup de respect pour les Pygmées, mais encore davantage pour les petites gens de notre peuple. Et pour nos cultures, nos langues et traditions régionales menacées, elles aussi de disparition.

Robert Spieler

jeudi, 22 mars 2007

Keller, Grossmann : 6 ans ça suffit !

A un an des élections municipales, il est temps de faire un bilan de l’action du tandem.

Les strasbourgeois ont eu droit à un certain nombre de réalisations qui peuvent apparaître comme positives, et même prestigieuses (cité de la musique, patinoire, etc...).

Le problème est que ces réalisations de prestige sont l’arbre qui cache la forêt des incompétences, des arrogances et du mépris du tandem pour les strasbourgeois.

Les strasbourgeois doivent se souvenir que c’est sous le règne de Keller et Grossmann que :

         _ le projet de grande mosquée de Strasbourg a été voté et subventionné par les impôts des strasbourgeois à hauteur de 610.000€

          _ l’insécurité est restée maîtresse de nos quartiers

         _ Strasbourg est lourdement menacée dans son statut de capitale européenne

         _ le TGV va arriver à Strasbourg, mais à quel prix pour les usagers et les strasbourgeois ? (voir à ce sujet le dernier tract d’Alsace d’Abord)

 

Notons aussi que la majorité des fonctionnaires de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg) est en état de révolte à l’encontre du Maire et du Président de la CUS du fait du comportement de ces derniers à leur égard: tant d’arrogance, tant de mépris, tant d’humiliations…

Oui, décidément, 6 ans ça suffit !

Robert Spieler

16:00 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : robert spieler, strasbourg, politique, droite nationale, 2007, keller, grossmann | |  Facebook

mercredi, 21 mars 2007

Enorme succès du 8ème congrès d’Alsace d’Abord

Samedi 17 mars a eu lieu le 8ème congrès d’Alsace d’Abord.

Après une période de flottement en terme d’organisation, nous avons décidé de réorganiser le mouvement afin de nous faire franchir une nouvelle étape dans notre développement.

L’année 2006 nous a permis de renforcer considérablement nos équipes de jeunes, qui aujourd’hui sont particulièrement nombreuses et dynamiques.

medium_2007_0318dimanche0003.JPG

Près de 200 congressistes étaient présents, dont la moitié de jeunes : un grand succès.

 

Jacques Cordonnier proposa l’élection d’un Conseil d’Administration renforcé qui passe de 3 à 14 membres, permettant ainsi la représentation de toutes les sensibilités du mouvement et une meilleure couverture géographique de l’Alsace.

Les congressistes ont réélu président Robert Spieler à l’unanimité, ainsi que Christian Chaton vice-président, Jacques Cordonnier secrétaire général, Michel Schwartz trésorier.

 

medium_Jacques_Cordonnier.jpgDes prises de parole de haute tenue de Jacques Cordonnier, développant l’échec des élites alsaciennes, de Christian Chaton, insistant sur l’importance de l’implantation locale et la préparation des prochaines échéances électorales, de Chantal Spieler (Solidarité Alsacienne) qui développa la nécessite de l’engagement social, de Roland Vernizeau qui exigea plus de pouvoirs pour les régions, et enfin d’Agnès Harnist, qui exprima avec passion et talent la nécessite du bilinguisme, un atout pour l’Alsace.

 

De nombreuses délégations amies de France et d’Europe étaient présentes ou nous avaient envoyé des messages de sympathie.

Nos formidables amis du Vlaams Belang, avec Frank Creyelman, sénateur, et Hilde de Lobel, députée, nous apportèrent le soutien de ce parti frère. Philippe Claeys, député du Vlaams Belang au Parlement Européen, nous fit parvenir un message d’encouragement.

D’autres amis du FPOE autrichien, du Südtiroler Volkspartei et de la Lega Nord firent de même.

medium_rolandtribune2.jpgRoland Hélie, directeur de la revue Synthèse Nationale, et grand ami d’Alsace d’Abord, expliqua que pour l’immense majorité des militants nationaux de France le danger n’était pas le bilinguisme et les langues régionales, comme semble le croire Marine Le Pen, mais l’immigration extra-européenne massive.

Fabrice Robert, au nom du Bloc Identitaire, développa avec brio la solidarité nécessaire de tous les identitaires et exposa les méthodes d’action nouvelles expérimentées avec grand succès par les identitaires depuis plusieurs années. Nous avons aussi reçu la visite de Philippe Vardon, candidat identitaire aux législatives pour Nissa Rebella, et des JI Lorraine.

medium_Fabrice_Robert_Hilde_de_Lobel_et_Frank_Creyelman.jpg

     Fabrice Robert, Hilde de Lobel et Frank Creyelman

Xavier Guillemot, Président de l’Idée Bretonne, nous transmit un message de Yann Fouéré, vieux combattant de l’identité bretonne et européenne, auteur du célèbre ouvrage « L’Europe aux 100 drapeaux ».

Enfin, Pierre Vial, président de Terre et Peuple, nous envoya lui aussi un message particulièrement chaleureux. Sans oublier ceux de Jean-Yves Le Gallou (directeur de Polemia), Jean-Claude Rollinat (journaliste à Présent et premier-ajoint au Maire de Jaulnes), et de Catherine Gravlic, journaliste à Monde et Vie.

 

medium_robert_congres.JPGRobert Spieler conclua le congrès. Il insista sur la nécessite de sauver nos provinces et notre Europe de l’invasion immigrée, en insistant sur le fait que le taux de natalité catastrophique de l’Europe conduit immanquablement à sa disparition : le taux de natalité français, dont certains se gargarisent, est dû non à la renaissance française, mais aux naissances maliennes et africaines sur notre terre. Seule une politique nataliste vigoureuse et incitative privilégiant les européens de souche pourra nous sauver du désastre.

Nous sommes le dos au mur. Et que représente la France seule sur le plan militaire et diplomatique. Nous voulons la Grande Europe, « pas celle des nains de Bruxelles, bien entendu », nous voulons la création d’une zone économique incluant la Russie, protégeant ses frontières et empêchant des pays tels la Chine ou bien les fonds de pension américains de tuer nos emplois.

 

L’échéance présidentielle amena Robert Spieler à exprimer le refus d’Alsace d’Abord de soutenir officiellement un candidat : aucun ne défend nos idées régionalistes et européennes.

Jean-Marie Le Pen a le mérite d’être le candidat le plus opposé au système, celui dont les positions sur l’immigration sont les plus proches de nôtres. Nous regrettons cependant son jacobinisme et son refus de voir reconnaître le rôle des régions. Et nous sommes particulièrement scandalisés par les propos de sa fille Marine expliquant que les plaques bilingues à l’entrée de nos villages et le bilinguisme « constituent un danger pour l’unité de la République »…

Quant à François Bayrou, dont certains positions sur les régions rejoignent les nôtres, comment ne pas oublier qu’il fut un élément moteur du système depuis 15 ans et qu’il vient de se déclarer favorable au droit de vote des immigrés non-européens aux élections locales.

Sarkozy, enfin, peut être considéré comme l’adversaire principal. Il pratique avec talent le double langage et le triple mensonge : n’oublions pas que c’est lui qui a fait modifier le mode de scrutin des régionales, empêchant Alsace d’Abord d’être présent au Conseil Régional, malgré une progression de 50% des suffrages nous amenant à frôler la barre des 10%. N’oublions pas que c’est lui qui a supprimé la double peine, empêchant un criminel étranger d’être expulsé après avoir purgé sa peine. « Je pourrais multiplier les exemples », continua Robert Spieler. « Nous ne voulons pas d’un état Sarkozy qui durera 10 ou 20 ans ».

A chacun de réfléchir et de choisir en conscience.

 

 

En conclusion, Robert Spieler lança un appel à toutes les forces identitaires (associations, mouvements, personnalités, etc) pour constituer une Fédération des Identitaires et des Régionalistes organisée en réseau et ayant vocation à peser sur l’avenir de la France.

Pour conclure la soirée, un dîner avec 70 militants nous permit de confirmer cette amitié et cette convivialité qui font notre force.

Des chants de nos provinces européennes furent entonnés, et notamment O Strassburg, O Strassburg, du wunderschöne Stadt (voir la vidéo), qui fut « La Marseillaise » alsacienne avant d’être « oubliée », ainsi que le drapeau Rot un Wiss, au lendemain de la dernière guerre.

C’était magnifique !

Le lendemain, Christian Chaton, conseiller général de Sainte-Marie-aux-Mines, nous organisa une visite des mines d’argent, avant que nous ne clôturions ce week-end par un déjeuner dans une ferme auberge de son canton.

 

Un congrès inoubliable et un succès formidable !

Robert Spieler

16:15 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : alsace d'abord, alsace, strasbourg, 2007, spieler, politique, droite nationale | |  Facebook

mardi, 06 mars 2007

A propos de François Bayrou...

medium_bayrou.jpgDans une interview au "Monde" (Samedi 3 mars), François Bayrou présente son programme et les mesures qu'il entend prendre s'il était élu président de la République.

Plusieurs de ses mesures rejoignent le programme d'Alsace d'Abord. Je ne peux qu'approuver son objectif de rétablir la proportionelle aux législatives, 50 % des députés étant élus à la proportionnelle.

Autre engagement qui figure de longue date dans notre programme: "fondre en une seule collectivité les départements et la Région ". Bayrou, qui semble avoir lu le programme d'Alsace d'Abord, propose ce que nous souhaitons: la moitié des élus "régionaux" désignés au scrutin de circonscription, la moitié à la proportionnelle, afin de permettre la représentation de toutes les sensibilités. Fort bien. Mais saura-t-il résister à la pression de tous ces barons départementaux et régionaux attachés à leurs prébendes et à leurs petits pouvoirs?

Ministre de l'Education Nationale, le passé ne plaide pas en sa faveur. N'avait-il pas reculé devant la pression des étudiants et des enseignants? Autre point où l'on est en droit de se poser quelques questions. A propos de l'Europe, François Bayrou explique qu'il "ne pense pas qu'on puisse envisager l'édification de l'Europe par l'amoindrissement de la France ".


Et là, je vois une nouvelle contradiction dans son discours. Appelons un chat, un chat. l'Europe puissance ne peut s'envisager que s'il y a transfert des compétences militaire et diplomatique des Etats-Nations vers l'Europe. Cela passe mécaniquement par l'"affaiblissement" de la France et de tous les Etats européens si l'on souhaite construire cette Europe que nous appelons de nos voeux, qui puisse peser sur la scène mondiale. Si ce transfert de pouvoir n'avait pas lieu, nous en resterions à l'Europe de l'impuissance.

Je ne veux bien entendu pas de l'Europe des fonctionnaires de Bruxelles mais d'une Europe capable d'harmoniser son organisation militaire, de s'exprimer d'une seule voix sur le plan diplomatique, et d'ériger une puissance économique qui passe par la protection des frontières européennes afin d'arrêter le pillage de nos emplois.
Je constate que pour l'instant, François Bayrou n'a pas franchi ce pas qui le mettrait, il est vrai, à mal avec les souverainistes de toutes obédiences, ceuxqui sautent comme des cabris en psalmodiant " la France , la France ", en oubliant que la France seule ne pèse plus très lourd sur la scène mondiale. Alors, François Bayrou, régionaliste béarnais? sans doute. Partisan de l'Europe de la puissance? On peut en douter.


Un homme qui fait partie du système depuis si longtemps peut-il s'opposer au système? Là est la question !


Robert Spieler
www.robert-spieler.net

21:11 | Lien permanent | Tags : robert spieler, françois bayrou, udf, alsace, europe, politique | |  Facebook

lundi, 05 mars 2007

2007 : Alsace d'Abord en congrès !

medium_Affiche_RVB.2.jpgVIIIème Congrès d’Alsace d’Abord

L'avenir de l'Alsace : le régionalisme !

Samedi 17 mars 2007 à 14 h 30 à Dieffenthal (près de Sélestat - 67)

A quelques semaines de l’arrivée en Alsace, après 20 ans d’attente, d’un TGV dont les Alsaciens seront les derniers à bénéficier mais qu’ils seront les premiers à devoir payer, et d’une élection présidentielle dont les candidats courtisent les banlieues mais ignorent les régions, il était indispensable de faire entendre la voix du mouvement régionaliste le plus important de France.

Tel sera l’objectif du congrès d’Alsace d’Abord organisé sur le thème :

«L'avenir de l'Alsace : le régionalisme ! »

Lors de ce congrès nous débattrons du positionnement de notre mouvement, de nos objectifs pour les prochaines échéances électorales, et nous en profiterons pour renouveler nos instances et élire notre nouveau Président.

Nous aurons aussi le plaisir d'accueillir des délégations européennes amies :Vlaams Belang (Flandre), Bloc Identitaire, Idée Bretonne. Nous espérons également la présence annoncée de délégations du Freiheitliche Partei Österreich, du Südtiroler Volkspartei et de la Lega Nord (Italie).

Nous vous présenterons notre projet de rassemblement de toutes les forces régionalistes et identitaires de France au sein d’une fédération unitaire.

Jacques Cordonnier - Robert Spieler -  Christian Chaton

Contact Presse:

TÉL. +33 (3) 88 61 07 69 - FAX : +33 (3) 88 60 82 80 - E mail : info@alsacedabord.org

www.alsacedabord.org

19:40 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, d'abord, robert spieler, congrès, régionalisme, elsass | |  Facebook

samedi, 03 mars 2007

Merci France 2 !

medium_HRMCAG0VFBQCAHZU37CCA36EBOCCAYRILSICAYGGIC9CA61LR46CATWJ9SACAXNPBUNCA9YHYH3CA8R31K6CAHN8B08CA0826IWCAS29Q4ECAEXSL9NCAEFWGZRCA4XKVW4CAUL9J3TCATN1CVCCAL58A4T.jpgVu ce vendredi soir à la télé : la série policière P.J.  décide de s’intéresser à la soupe au lard. On s’attend au pire. Raté ! Si l’intention des producteurs de l’émission était de discréditer l’action caritative des identitaires, ils ont fait chou blanc.

Je résume l’épisode (vite fait quand même, car le scénario ne mérite tout de même pas qu’on  s’y attarde). Deux SDF sont retrouvés à moitié morts après avoir consommé la soupe d’une association opportunément intitulée "France Solidarité". L’enquête bat son plein. Un faux enseignant anti-fasciste est arrêté. On découvre qu’il s’est introduit chez les « racistes » pour dénoncer la distribution d’une soupe qui rejetterait les musulmans. « Vous savez ce qu’il y a dans leur soupe ? » Le commissaire, intrigué, imagine le pire, du verre pilé peut-être… Des lardons !!!! arrrrggg !

La cantinière est arrêtée. Bonne tête, plutôt pas mal, Les flics lui demandent pourquoi elle exclut les musulmans en mettant du lard dans sa soupe. Elle leur répond que les politiques et pouvoirs publics s’en occupent suffisamment comme ça et que pendant ce temps nos compatriotes dorment dans la rue et meurent de froid dans l’indifférence générale, avec une espérance de vie qui ne dépasse pas 50 ans.

Une réplique qui résume parfaitement la légitimité de notre action. Une tribune utile pour une juste cause.

Finalement, on apprend qu’un amoureux transi et éconduit de la responsable de "France Solidarité" a mis des champignons hallucinogènes dans la soupe pour se venger (On en palpite d’émotion...)

Jusqu’à vendredi soir, seulement quelques dizaines de milliers de personnes connaissaient notre action envers les nôtres, et maintenant, une série policière regardée par des millions de personnes nous décerne un prix d’excellence, sans probablement en avoir conscience.

C’est gentil quand même.

Chantal Spieler

16:25 Publié dans France | Lien permanent | Tags : politique, droite, alsace, Jean-Marie Le Pen, sdf, France 2, fn | |  Facebook