Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 décembre 2007

Les mots du politiquement correct

49b9a9785dbf2c8d1363f40566f2d391.jpgLe Pr. Georges Le Bouc vient de faire paraître un ouvrage fort intéressant ("Parlez-vous le politiquement correct?", éditions Racine, 128 pages, 15,70€). Il y décrypte les mots à la mode.

Quelques exemples: "partir" pour mourir; "malentendants ou déficients auditifs" pour sourds; "technicien de surface" pour balayeur; "hôtesse de caisse" pour caissière; "restructuré" pour mis à la porte: "demandeur d'emploi" pour chômeur; "non-apprenant" pour cancre; "sans-abri" pour clodo; "aliénation" pour folie; "gay" pour pédé (lui dit: homosexuel: restons quand même un peu corrects...).


J'y ajouterai moi-même "sans-papiers" pour clandestins, et "Jeune" pour racaille d'origine arabe ou africaine. Il explique que l'origine de l'expression "politiquement correct" vient des Etats-Unis. On sait que le politiquement correct sur le plan racial, mais aussi féministe, et concernant toutes les minorités y atteint des sommets d'absurdité. A telle enseigne que des monuments de la littérature mondiale y ont été expurgés de tout ce qui peut "offenser" (c'est leur mot ad hoc) toutes les minorités dans les cours à l'université.


Molière s'était déjà moqué des "Précieuses ridicules" qui se voulaient raffinées. Ainsi le "conseiller des grâces" désignait le miroir, et "l'antipode de la raison", une conne...Quant aux "mulets baptisés", ils désignaient des porteurs de chaises...


Mais comme le précise le Professeur Le Bouc, dans une interview à Libération du 10 décembre: "C'est une mode, et l'on passera brutalement à autre chose".
 
Espérons le...


Robert Spieler

17:35 | Lien permanent | Tags : robert spieler, politique, france, alsace, strasbourg, politiquement correct | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.