Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 31 décembre 2007

2008 : HOMMAGE AU COMBAT IDENTITAIRE, NATIONAL et REGIONALISTE !

Bonne année à Strasbourg,
Bonne année à l'Alsace,
Bonne année à la France,
Bonne année à l'Europe identitaire....

a0663f702acc1a89c0c1d7783edede31.gif

samedi, 22 décembre 2007

Une étoile sur un sapin de Noël ? Un signe ostentatoire...

Bussereau, secrétaire d'Etat à quelque chose, est venu il y a quelques jours à Strasbourg visiter la DDE (Direction départementale de l'équipement). Les responsables de la DDE décidèrent d'orner leurs locaux d'un magnifique sapin de Noël bien plus grand que d'habitude, afin d'honorer sa présence.

Le collaborateur chargé d'habiller le sapin s'autorisa de le coiffer d'une étoile, comme il est de coutume en Alsace et ailleurs.

Réaction indignée d'un cadre de la DDE : "Ceci est un signe ostentatoire, enlevez le!". Notre ami Alain, scandalisé à juste titre par ce fanatisme sectaire reprit l'échelle et s'en alla replacer lui même l'étoile qui trône depuis au sommet du sapin.

De petits ruisseaux font de grandes rivières. De petites résistances finiront par le grand combat pour la défense de nos identités.


Robert Spieler
www.robert-spieler.net

14:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : robert spieler, alsace d'abord, Bussereau, sapin de noël, alsace, noël, ump | |  Facebook

In Memoriam : Noemi Hepp nous a quittés

Cérémonie émouvante aujourd'hui en l'église Saint Joseph, en présence  de tous ses amis venus lui dire un dernier adieu. Elle eut droit, comme elle le souhaitait, à une messe de la Tradition, magnifique pour ceux qui croient et ceux qui ne croient pas.

 Les choeurs, animés par notre ami Etienne étaient superbes.

Noemi était une grande dame et une combattante déterminée. Agée de 85 ans, cette universitaire reconnue, spécialiste du Grand Siècle, dont elle connaissait par coeur tous les mémorialistes, avec lesquels, disait elle, elle dialoguait en permanence, fut l'auteur de nombreux ouvrages.

Titulaire de l'ordre national du mérite et des palmes académiques, elle s'opposa avec détermination à la chienlit de mai 68 puis à la décadence de l'Eglise, accélérée par Vatican II et fut une des premières à se battre pour la Tradition.

Elle était une femme de foi et de conviction, d'une vive intelligence, courageuse et déterminée à empêcher l'islamisation de l'Europe.

Elle figura sur notre liste aux dernières élections municipales et fut une proche d'Anne Kling qu'elle rejoignit dans "Femmes pour Strasbourg".

Elle nous accompagne désormais en esprit dans nos combats.

Robert Spieler

01:45 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 21 décembre 2007

Strasbourg, capitale européenne de la culture en 2013 ? Raté !

Robert Grossmann, grand cuistre es culture, en avait fait un objectif  majeur : Strasbourg devait être choisie tout naturellement parmi  plusieurs villes, comme capitale européenne de la culture en 2013.

Le tram de Strasbourg portait fièrement sur ses flancs cet objectif et  cette espérance .La presse ratiocinait. Grossmann paradait. Qu'y a-t-il de  plus important que la culture, en effet: le rap, une voiture compressée,  un tableau blanc et noir, signifiant car exprimant l'ouverture à l'"autre",  une paire de sandales sur un tapis de sable où l'on évoque la prière, et pourquoi pas le dur labeur du cordonnier, à moins que cela ne fût une image symbolique de la fuite devant des forces déterminées. Passons...

Il est vrai que les "sculptures" qui agrémentent l'avenue du Général De Gaulle auraient dû convaincre les jurés. Peut-être avez vos noté que certains socles sont vides de sculptures. Le génie cosmoplanétaire de la culture strasbourgeoise considère en effet "qu'il faut laisser respirer les oeuvres"...

Bref, Strasbourg est éliminée dès le premier tour. Restent en lice, Bordeaux, Marseille, Lyon et Toulouse.

Pourquoi cette élimination ? On peut se poser la question.

Strasbourg est devenue une ville provinciale, difficile d'accès pour les Européens et dont le niveau culturel est globalement médiocre et prétentieux, à l'instar d'un marché de Noël made in Taiwan.

Amusante anecdote : Interrogé par le jury, Robert Grossmann, dont on connaît l'antigermanisme forcené évoque comme argument fort les soutiens industriels à cette initiative: Burda, Würth et Beyeler. Réplique pleine d'humour d'un membre du jury : "Heureusement que vous avez l'Allemagne et la Suisse "....


Bref, Strasbourg se retrouve une fois de plus ridiculisée...

Robert Spieler

mercredi, 12 décembre 2007

Les mots du politiquement correct

49b9a9785dbf2c8d1363f40566f2d391.jpgLe Pr. Georges Le Bouc vient de faire paraître un ouvrage fort intéressant ("Parlez-vous le politiquement correct?", éditions Racine, 128 pages, 15,70€). Il y décrypte les mots à la mode.

Quelques exemples: "partir" pour mourir; "malentendants ou déficients auditifs" pour sourds; "technicien de surface" pour balayeur; "hôtesse de caisse" pour caissière; "restructuré" pour mis à la porte: "demandeur d'emploi" pour chômeur; "non-apprenant" pour cancre; "sans-abri" pour clodo; "aliénation" pour folie; "gay" pour pédé (lui dit: homosexuel: restons quand même un peu corrects...).


J'y ajouterai moi-même "sans-papiers" pour clandestins, et "Jeune" pour racaille d'origine arabe ou africaine. Il explique que l'origine de l'expression "politiquement correct" vient des Etats-Unis. On sait que le politiquement correct sur le plan racial, mais aussi féministe, et concernant toutes les minorités y atteint des sommets d'absurdité. A telle enseigne que des monuments de la littérature mondiale y ont été expurgés de tout ce qui peut "offenser" (c'est leur mot ad hoc) toutes les minorités dans les cours à l'université.


Molière s'était déjà moqué des "Précieuses ridicules" qui se voulaient raffinées. Ainsi le "conseiller des grâces" désignait le miroir, et "l'antipode de la raison", une conne...Quant aux "mulets baptisés", ils désignaient des porteurs de chaises...


Mais comme le précise le Professeur Le Bouc, dans une interview à Libération du 10 décembre: "C'est une mode, et l'on passera brutalement à autre chose".
 
Espérons le...


Robert Spieler

17:35 | Lien permanent | Tags : robert spieler, politique, france, alsace, strasbourg, politiquement correct | |  Facebook

mardi, 11 décembre 2007

Fusion de l'Alsace et de la Lorraine : une schnapserie...

Nouveau délire technocrato-gouvernemental de Paris, relayé par Michèle Alliot-Marie qui propose, rien de moins, que la fusion des Régions Alsace et Lorraine. Cette proposition absurde ne repose sur aucune réalité historique et contribuerait à créer une région parfaitement artificielle.

La fusion de l'Alsace et du département de la Moselle, de langue alémanique pourrait certes se concevoir, ayant déjà été expérimentée dans l'Histoire, et reflétant une cohérence linguistique.

Mais cette proposition de fusion des deux régions est une nouvelle "schnapserie" parisienne (référence aux idées délirantes issues du cerveau embrumé d'une personne ayant lourdement abusé du schnaps, alcool régional particulièrement fort).

 

 

Robert Spieler

Président d'Alsace d'abord

11:55 Publié dans France | Lien permanent | Tags : robert spieler, alsace d'abord, alsace, lorraine, moselle, gouvernement, politique | |  Facebook

lundi, 10 décembre 2007

C'est le drapeau Rot un Wiss (rouge et blanc) alsacien que nous voulons sur les plaques minéralogiques de nos voitures!

De pire en pire. Voici que Charles Buttner, Président du Conseil Général du Haut-Rhin, demande que "l’identifiant du Haut-Rhin" (ne me demandez pas ce qu'est ce machin) soit obligatoire sur les plaques d'immatriculation en lieu et place du sigle proposé par la Région et qui est lui-même une invention totalement artificielle.

Alsace d'Abord revendique l'utilisation du drapeau Rot un Wiss qui date du 12ème siècle et du Saint Empire, et fut adopté par la suite par le régime français jusqu'en 1945, où il disparut. On lui reprochait d'avoir été utilisé par les Alsaciens pro-nazis. C'est comme si le drapeau tricolore avait disparu en 1945 parce qu'il avait été arboré par l'Etat Français et par la Milice.

Alsace d'Abord a décidé de redonner vie à notre drapeau qui est présent à toutes nos manifestations. Ce n'est pas pour autant le drapeau de notre mouvement, mais celui de l'Alsace toute entière, fidèle à ses valeurs, à son Histoire et à son identité.

17:50 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : robert spieler, politique, alsace, france, rot un wiss, drapeau, histoire | |  Facebook

dimanche, 09 décembre 2007

Suppression en Alsace des professions de foi en allemand : Paris se moque de l’Alsace !

a20a89974610a846c906f54a43f929be.jpgLa suppression du remboursement des professons de foi en allemand, qui était une tradition solidement établie en Alsace et en Moselle depuis 1918, est un scandale.

Qu’un quelconque technocrate parisien s’autorise à rayer d’un trait de plume, sans aucune concertation avec les Alsaciens, un acquis culturel et politique de notre région démontre l’immense mépris de Paris pour l’Alsace.

Il démontre aussi le poids inexistant des élus alsaciens de l’UMP qui n’ont même pas été consultés alors que l’Alsace est la seule région de France à majorité UMP.

Jamais Paris n’aurait osé procéder ainsi avec les Corses.

Cette décision démontre l’ardente nécessité pour les Alsaciens d’être représentés par un mouvement régionaliste puissant qui n’ira pas prendre ses ordres auprès de quelques fonctionnaires parisiens.

Aujourd’hui, la suppression des professions de foi en allemand, et demain la remise en cause du statut concordataire ?

Alsace d’abord lance immédiatement une grande pétition régionale pour la défense de notre identité et va écrire à tous les Maires d’Alsace pour les appeler à la contre-offensive contre le jacobinisme et les diktats parisiens.

 

 

Robert Spieler 

Candidat à la Mairie de Strasbourg

Président d'Alsace d'abord

12:00 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : robert spieler, alsace d'abord, régionalisme, paris, professions de foi, bilinguisme, politique | |  Facebook

lundi, 03 décembre 2007

Robert Spieler était à la journée de Synthèse nationale le 27 octobre dernier à Paris...

Résumé filmé de la journée pour l'identité organisée le 27 octobre dernier à Paris par la revue Synthèse nationale...

 

22:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : robert spieler, synthèse nationale, roland hélie, identitaire, strasbourg, alsace, paris | |  Facebook