Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 janvier 2008

Exclusif : La disparition de l'édition en allemand des Dernières nouvelles...

Après la suppression du remboursement des professions de foi en allemand par le trait de plume d'un sombre fonctionnaire parisien, voila une nouvelle atteinte à une solide tradition alsacienne : celle d'un quotidien disposant de deux éditions, l'une en français, l'autre en allemand.


L'édition en allemand emploie une cinquantaine de collaborateurs qui risquent de se retrouver au chômage. Il est certes probable que cette édition ne remplit pas les critères de rentabilité imposés par des actionnaires de plus en plus rapaces. Mais les DNA, qui disposent d'un monopole quasi total sur une partie de l'Alsace ont aussi le devoir de maintenir et de développer, certes en la modernisant et en s'ouvrant à un lectorat plus jeune (je pense notamment aux élèves des classes bilingues), une formule qui symbolise la nécessaire dimension biculturelle de l'Alsace.

Ce quotidien n'est au demeurant pas totalement rédigé en allemand, puisque d'absurdes décrets datant de l'après guerre l'obligent notamment à rédiger les pages sportives en français.


Jusqu'où vont se nicher la bêtise et la haine anti-germanique, encore relayée aujourd'hui tant par des politiciens nostalgiques des guerres civiles européennes, que par certains syndicats fanatiquement jacobins qui s'opposent au bilinguisme dans nos écoles.

Strasbourg, capitale rhénane et européenne ?

Vous plaisantez ?


Robert Spieler

14:00 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : dna, robert spieler, élections municipales, 2008, strasbourg, alsace, identité | |  Facebook

dimanche, 27 janvier 2008

Synthèse nationale, samedi 2 février, à Paris...

Merci à Frédéric

22:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : Robert Spieler, Synthèse nationale, politique, municipales, roland hélie, islamisation | |  Facebook

Robert Spieler participera samedi 2 février à Paris au colloque contre l'islmisation de nos villes organisé par Synthèse nationale

7b9e64b2fb9c13105b6eaf5ef804c83a.gifAu mois de mars prochain se dérouleront les élections municipales. A cette occasion, les partis du Système vont, une fois de plus, se plier devant les diktats des associations musulmanes et vont rivaliser d’ingéniosité pour faire élire des représentants de ces associations, souvent contrôlées par les islamistes, dans les conseils municipaux. Petit à petit, le processus d’islamisation se renforce grâce à la lâcheté de ceux qui ont perdu les repères de leur civilisation.

Depuis 2001, date des précédentes élections municipales, combien de villes ont vu surgir un minaret ? Combien de cantines, gérées par les communes, se sont pliées aux règles culinaires imposées par les musulmans ? Combien de cités sont tombées sous le contrôle des groupes de hors-la-loi issus de l’immigration ?

La force des conquérants réside trop souvent

dans la faiblesse des conquis.

Pourtant, qu’on le veuille ou non, l’Europe est une terre de cathédrales et de beffrois, elle n’est pas une terre de mosquées ni de minarets… Un nombre croissant d’Européens veulent que cela reste ainsi !

Voilà pourquoi, afin de proposer des solutions efficaces face à l’islamisation rampante de notre société, la revue Synthèse nationale vous invite a assister au colloque qu’elle organise :

 

SAMEDI 2 FEVRIER

de 14 h 00 à 17  h 30

Salons Athènes Services

8, rue d’Athènes Paris IXème

(métros Saint-Lazare ou Trinité)

Tract 02 02 08 SN Paris.pdf

00:00 Publié dans Europe | Lien permanent | Tags : paris, strasbourg, robert spieler, politique, synthèse nationale, islamisation, identitaire | |  Facebook

dimanche, 20 janvier 2008

Lancement à Anvers de l’organisation européenne « Les villes contre l’islamisation » - avec Robert Spieler, Président d’Alsace d’abord

7171e456d8dc8c9373d0be8e2bb4e661.jpg

Jeudi 17 janvier, s’est tenue à Anvers, en Flandre, la réunion constitutive de l’organisation européenne « Les villes contre l’islamisation ».

Plusieurs mouvements nationaux et identitaires européens, à l’initiative de Filip Dewinter, député d’Anvers et porte-parole du Vlaams Belang, ont décidé de créer cette structure commune afin de renforcer et de coordonner leur lutte contre l’islamisation de nos villes.

Parmi les fondateurs figurent le FPÖ (Autriche), représenté par son Président Heinz Strache ; Krake Rolf du Danemark qui a lancé des initiatives populaires contre l’islamisation de son pays ; Henrique Ravelo, Président espagnol de Tierra y Pueblo ; Adriana Bolchini, d’Italie, ancienne proche de Oriana Fallaci et responsable d’une association anti-islamique ; Markus Wiener-Wolter, dirigeant de Pro Köln, association citoyenne très puissamment implantée à Cologne et farouchement opposée à l’implantation de mosquées-cathédrales dans Cologne.

Robert Spieler figure également parmi les fondateurs de l’association, et entendait représenter tous ceux qui, qu’ils soient nationalistes, régionalistes ou identitaires, sont résolus à ce que l’Alsace et la France ne deviennent jamais terre d’Islam.

f334aa02c4751c862cbf6ce915e3671c.jpg

Après la conférence de presse, les membres fondateurs de l’association se sont retrouvés devant la mairie d’Anvers en brandissant des panneaux représentant une mosquée géante dans un cercle rouge barré.

Dans l’après-midi, visite sous protection policière du quartier du nord d’Anvers, totalement islamisé. Edifiant et significatif de ce que l’on peut attendre dans les prochaines décennies…

Dans la soirée, grande réception avec les militants et les élus d’Anvers du Vlaams Belang : 800 personnes.

L’association « Les villes contre l’islamisation » va organiser dans les prochaines semaines de nombreuses réunions partout en Europe de sensibilisation face à la menace islamique.

La première de ces réunions aura lieu le samedi 2 février à Paris sous l’égide de la revue et de l’association Synthèse Nationale, dirigée par Roland Hélie.

Robert Spieler et Hilde de Lobel, députée du Vlaams Belang, seront présents lors de cette réunion et présenteront au public les objectifs de cette initiative.

mercredi, 16 janvier 2008

Reportage France 3

17:55 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Tags : robert spieler, politique, municipales, synthèse nationale, strasbourg, alsace, identitaire | |  Facebook

lundi, 14 janvier 2008

Article dans 20 minutes

03463c8ca60fac3e7ed2e9474dda7593.jpg

dimanche, 13 janvier 2008

Robert Spieler et Anne Kling lancent la campagne municipale de Strasbourg.

4bceb9ad8070030604346ceb6885894c.jpgDevant un parterre de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle française, mais aussi allemande, Robert Spieler, entouré d'Anne Kling et du Général Voelckel, ainsi que d'une vingtaine de colistiers a annoncé la présentation de la liste de rassemblement "Strasbourg d'abord".

 

Cette liste de rassemblement réunira des régionalistes, des nationalistes, des identitaires et accueillera tous ceux qui comprennent que Sarkozy les a trompés. Robert Spieler a tendu une main fraternelle aux électeurs et aux militants du Front national qu'il appelle à le rejoindre dans la grande bataille pour la défense de nos identités.

 

Aux élections municipales précédentes, la liste menée par Robert Spieler avait obtenu 9,2% des suffrages, celle du FN, 7,5%. Aucune liste n'ayant passé la barre des 10%, le camp identitaire n'eut aucun élu. Robert Spieler a insisté sur l'ardente nécessité de libérer Strasbourg de la main-mise du tandem UMP Keller/Grossmann qui se caractérise par des comportements d'une arrogance, d'une paranoïa et d'une brutalité inouïs tant à l'encontre de leurs oppositions que de leurs propres adjoints et de l'ensemble de Strasbourgeois.

 

Robert Spieler souhaite la mise en place d'une véritable démocratie de proximité, impliquant que les adjoints de quartier disposent d'un budget et d'une autonomie pour la réalisation de projets ciblés. Robert Spieler a aussi dénoncé la dérive provincialiste de Strasbourg qui se vide de ses commerces au profit des grandes surfaces, dont le marché de Noël évacue toute dimension enracinée et spirituelle pour proposer le made in Taiwan, Strasbourg qui a été, nonobstant les prétentions de Grossmann, lamentablement éliminée dès le premier tour du projet "2013 : capitale culturelle de l'Europe".

 

Comme quoi, le fait de se définir comme "culturellement de gauche" (déclaration récente de Grossmann), et d'annoncer que des personnes de gauche figureraient sur sa liste, ne suffit pas pour transformer un merle en grive.

 

Robert Spieler a aussi dénoncé l'opacité des statistiques concernant une délinquance et une insécurité toujours aussi prégnantes à Strasbourg. Les voitures brûlent, mais silence quant aux chiffres. Les journalistes ont été interdits de présence au QG de la police, la nuit de la Saint-Sylvestre. Pourquoi ? Parce que !

 

Robert Spieler s'oppose résolument au projet d'une faculté de théologie musulmane à Strasbourg. Ce projet, soutenu par les tenants du système est gravissime dans ses conséquences potentielles. Nous sommes en effet en terre concordataire, ce qui signifie qu'en Alsace et en Moselle, la séparation de l'Église et de l'État ne put se réaliser en 1905, l'Alsace étant allemande. Les curés, pasteurs et rabbins sont ainsi rémunérés par l'État. Les seules facultés de théologie d'État, catholique et protestante, sont à Strasbourg. La création d'une faculté de théologie musulmane entraînerait inéluctablement, soit la remise en cause du statut concordataire, soit son élargissement à l'islam, ce que nous refusons de toutes nos forces.

 

Robert Spieler a exprimé avec détermination son objectif de faire de Strasbourg une ville alsacienne, française et européenne et non une ville turque, algérienne ou africaine.

 

Il a aussi exprimé le souhait de voir se réaliser un véritable district européen, doté d'une vraie autonomie et d'un statut particulier, permettant à la ville allemande de Kehl, voisine de Strasbourg, d'intégrer la Communauté Urbaine de Strasbourg (ce qui est le vœu d'une majorité d'élus de Kehl). Ce projet donnerait à Strasbourg l'espace de développement qui lui manque aujourd'hui.

 

43d788d8f990fd0fd682e4482f8b15a1.jpgQuestion des journalistes quant à notre positionnement sur l'échiquier politique : droite, extrême-droite. Réponse d'Anne Kling: "ce sont nos adversaires qui nous désignent sous tel ou tel vocable. Si vous voulez écrire que je suis à l'extrême droite de l'extrême droite, allez-y. Cela m'indiffère".

 

Robert Spieler, quant à lui, répondit sobrement: "Me ne frego" (Je m'en fous), tout en précisant qu'il ne se reconnaissait pas dans cet affreux qualificatif de "droite", qui n'a plus aucune signification, et encore moins dans le terme "conservateur", qui commence bien mal.

Site de Robert Spieler

samedi, 05 janvier 2008

Insécurité : les promesses du tandem Keller-Grossmann et de l’Ump partent chaque réveillon en fumée à Strasbourg

Plusieurs dizaines de véhicules incendiés malgré la mise en place d’une forte présence policière, le survol permanent de Strasbourg par un avion de surveillance et malgré la mobilisation de nombreux bénévoles, tel est le bilan de ce réveillon 2008 !

Et gauche et droite, Roland Ries comme Robert Grossmann aimeraient que l’on ne polémique pas. On les comprend, en matière de sécurité, gauche et droite, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

L’image de Strasbourg sort chaque année abîmée de l’absence de volonté politique de combattre vraiment la délinquance à Strasbourg.

Candidat aux élections municipales de Strasbourg, j’aimerais qu’on lève enfin l’omerta, cette loi du silence, qui pèse sur le nombre exact de véhicules incendiés chaque année.

Les Strasbourgeois ont le droit de savoir. En mars prochain, avant de voter, les milliers de familles victimes de la délinquance devront faire un devoir de mémoire et voter pour une politique de rupture et un combat total contre l’insécurité. Ce sera l’un des engagements des candidats de Strasbourg d’Abord !

Robert Spieler www.robert-spieler.net