Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 mai 2008

Revue de presse : Robert Spieler / Oui à la Nouvelle droite populaire

772533361.5.jpgL'ancien président d'Alsace d'abord, Robert Spieler, participe à la création de la Nouvelle droite populaire (NDP) qui réunira une convention constitutive le 1er juin à Paris et tiendra son premier congrès en décembre. Hier soir une réunion d'organisation se tenait à Strasbourg en présence de Jean-François Touzé, conseiller régional d'Ile-de-France, coordinateur national de la NDP, ancien membre du bureau politique du FN. « Le FN, dit-il aujourd'hui, est dans une spirale d'échec, mais jamais les idées que défend la droite nationale identitaire n'ont été autant partagées ». A savoir, refus de l'immigration et de l'islamisation, défense des identités nationale et régionales, préférence nationale et européenne, construction d'une Europe politique fidèle à ses racines helléniques et chrétienne. « C'est sur ces idées que Nicolas Sarkozy a été élu. La marginalisation de la droite nationale n'est donc pas une fatalité, alors que les mouvements nationaux se développent partout en Europe, au Danemark, en Suisse, en Autriche, en Italie », dit Jean-François Touzé. La NDP est une « nouvelle offre politique » qui se distingue des partis nationalistes et d'extrême droite traditionnels par une « grande tolérance à l'idée européenne. Il y a quelques années, c'était impensable. Cette évolution est une victoire des régionalistes », dit Robert Spieler. Le MNR de Bruno Mégret soutient la création de la NDP qui n'est pas un parti mais une fédération.

Les Dernières Nouvelles d'Alsace, édition du 17 mai 2008

La page des DNA

Les commentaires sont fermés.