Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 juillet 2009

TROIS GRANDS RENDEZ-VOUS AVEC LES FORCES NATIONALES ET IDENTITAIRES...

Pour construire le mouvement national, identitaire et populaire de demain, retenez ces dates :

- Vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 août, à Saintes (Charente-Maritime) : université d'été du MNR avec Carl Lang (PdF), Robert Spieler (NDP) et Annick Martin. Renseignements et inscriptions : 01 56 56 64 34 ou 06 62 71 10 63

- Dimanche 4 octobre, à partir de 10 h 00 : Table Ronde de Terre et Peuple à Villepreux (Yvelines) « Pour la Reconquête, reviens Charles Martel ! ». Avec Pierre Vial, Jean-Gilles Malliarakis, Pierre Krebs, Robert Spieler, Hilde De Lobel...

- Mercredi 11 novembre, de 14 h 00 à 19 h 00 : 3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale à Paris avec Annick Martin, Pierre Vial, Gabriel Adinolfi, Jean-Claude Rolinat, Hilde De Lobel, Carl Lang, Robert Spieler... Nombreux stands associatifs, librairies, mouvements...

Soyez nombreux à participer à ces réunions...

De plus, lundi 27 juillet, Robert Spieler sera présent au pot amical offert par Synthèse nationale à la Librairie Primatice (10, rue Primatice 75013 Paris - métro Place d'Italie) de 18 h 30 à 21 h 30.

14:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : strasbourg, robert spieler, alsace, ndp, paris, mnr, pdf | |  Facebook

samedi, 11 juillet 2009

Le Xinjiang et la menace mortelle turque

dirgeante ouïghour.jpgLes évènements actuels au Xinjiang, territoire turcophone chinois trois fois grand comme la France, disposant d’importantes réserves de gaz et de pétrole, posent plusieurs questions à l’Europe. Rappelons que l’ancien Turkestan oriental, peuplé de 19 millions d’habitants, a été brutalement annexé par la Chine en 1949. Les Ouïgours musulmans, turcophones et maîtrisant mal le chinois ne représentent plus que 45% de la population, 40% étant des Hans, d’ethnie chinoise, venus en colonisateurs.

 

Les indépendantistes ouïgours veulent, comme les Tibétains, se séparer d’une Chine qui persécute leur culture, leur langue, leur religion et qui vise, par une immigration massive, à annihiler leur personnalité.

 

Quelques réflexions concernant l’Europe…

 

- Comme le Xinjiang, l’Europe se retrouve confrontée à une massive colonisation de peuplement. Jean-Paul Gourevitch a démontré dans ses ouvrages, dont La France Africaine, qu’une majorité d’enfants non européens naîtrait sur notre terre, dès 2050, ce qui signifie la submersion à terme de nos peuples, de nos cultures et de notre civilisation. Nous sommes dans la situation des Ouïgours, à la différence toutefois que l’implantation chinoise au Xinjiang est très ancienne puisqu’un ambassadeur han, qui passa en l’an 938 à Khotan, une ville au sud du Xinjiang, la décrit comme étant purement chinoise.

 

- Le fait que l’ex Turkestan soit turcophone pose un problème majeur, celui de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Quel rapport ? Beaucoup de personnes ignorent que la Turquie, au nom de l’idéologie pantouranienne (union de tous les peuples turcs), accorde la nationalité et un passeport turc à tous les ressortissants de pays et de peuples turcophones : Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Turkménistan (pays issus de l’ex URSS), et même aux minorités chinoises ou iraniennes (une minorité azérie, donc turcophone, vit dans le nord de l’Iran). Ainsi, 70 millions de Turcs, auxquels se rajoutent plus de 100 millions de turcophones, munis d’un passeport turc, pourraient submerger brutalement l’Europe, réussissant sans coup férir l’invasion qui avait été repoussée, il y a trois siècles, devant les murs de Vienne.

 

- Les confrontations violentes entre Ouïgours et Hans démontrent, une fois de plus, qu’il est impossible à deux peuples aux cultures et religions fondamentalement différentes de coexister pacifiquement sur une même terre. La confrontation violente entre les peuples européens et les colonisateurs musulmans est inscrite, qu’on le veuille ou non, dans la vérité qu’enseigne l’Histoire. 

 

Robert Spieler,

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

12:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : chine, turquie, union européenne, xinjiang, turkestan, peuples, invasion | |  Facebook

mardi, 07 juillet 2009

RETENEZ CETTE DATE...

BAANN.jpg

21:17 Publié dans France | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 05 juillet 2009

Hénin-Beaumont : les marionnettes dans le tiroir

vague3_modifié-1.jpgRéaction de Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire :

 

Malgré des circonstances incroyablement favorables, le Front national n’a pas réussi à s’emparer de la mairie d’Hénin-Beaumont.

 

Et pourtant… Le Système s’était amusé à tout faire pour pousser Marine Le Pen, lui ouvrant très grandes les portes médiatiques. Que d’émissions de radio, de télévision, que de reportages complaisants ou laudateurs dans les quotidiens et magazines, y compris people, y compris de la gauche la plus bobo. Un déferlement destiné à la faire apparaître comme plus moderne, plus modérée, plus fréquentable que Jean-Marie Le Pen. Sa vacuité idéologique devenait, aux yeux du Système, une qualité majeure. Sa vanité faisait sourire le landerneau (cette scène qu’elle a fièrement racontée cinquante fois à ses proches, où le ministre de l’Intérieur Sarkozy la priait, poliment, de le précéder au sortir d’une réunion. Elle en avait déduit que Sarkozy était quelqu’un de très bien…). Sa personnalité arrogante et odieuse faisait fuir in fine les cadres et militants les plus fidèles.

 

Le chat Raminagrobis se marrait, jouant avec la souris éblouie par les paillettes, lui faisant miroiter un avenir radieux et, pourquoi pas, les ors de l’Elysée. Hénin-Beaumont n’était que la première étape. Bien que ce ne fût pas Paris, la perspective d’emporter la ville valait bien quelques reniements et quelques lâchetés. Pour grappiller les 10% de suffrages permettant la victoire au second tour, Steeve Briois, le factotum de Marine Le Pen, nous fit la totale : il n’était ni d’extrême-droite, ni raciste, ni fasciste, ni homophobe, et surtout, surtout, il abhorrait l’antisémitisme. Trémolos, œil mouillé, émotion intense et sincère… Si avec ça, ça ne passait pas…

 

Et bien, même avec ça, ça n’a pas passé.

 

Le chat Raminagrobis, jugeant que l’essentiel du travail était fait, à savoir l’affaiblissement définitif du Front national, a sifflé la fin de la partie. En plus de leurs illusions, on n’allait tout de même pas leur offrir en cadeau une mairie…

 

Un petit coup de Front républicain, et hop, les marionnettes dans le tiroir…

 

21:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : élections municipales, hénin-beaumont, mnr, pdf, ndp, fn, politique | |  Facebook

Appel au boycott du Tour de France !

GHLN8FCAEQPG84CA20570HCA4PXTJOCAYPPFLSCAJCPX3SCA7H8JRYCAJXKHQ8CAKOHWZ7CA71M3FTCAATR1C0CA7LN4CDCAVT55Q5CASM3FB1CAOKQ4YFCA9VU12LCAB2EVE0CANNZ52UCALW4IUN.jpgpar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Dopage : des chiffres monstrueux.

 

Le Tour de France est au cyclisme d’il y a 50 ans ce qu’est le catch à la boxe. Une fumisterie, un spectacle totalement bidonné. Le dopage est massif, général, sans exceptions. Tout le monde le sait, mais de puissants intérêts financiers entrent en jeu. Pour ne prendre qu’un seul exemple, France Télévision paye 23 millions d’euros de droits par an, jusqu’en 2013, auxquels s’ajoutent 10 millions pour la production de l’évènement. Inutile de relever que la chasse à l’audience interdit l’expression de l’incroyable réalité. France 2 n’hésite pas à en rajouter, envoyant Michel Drucker interviewer le super tricheur Armstrong.

 

Il est vrai que seule une minorité de tricheurs maladroits ou malchanceux se retrouve sanctionnée. Les nouveaux produits dopants ou les techniques telle l’autotransfusion sont difficiles à détecter et les tricheurs ont souvent un tour d’avance sur ceux qui les prennent - mollement - en chasse. Le niveau de dopage est proprement inouï. Comme le relève Antoine Vayer, directeur d’une cellule de recherche sur la performance, beaucoup « d’ânes » inconnus sont devenus des chevaux de course respectés (Libé du 4/7/09).

 

Quelques chiffres qui donnent le tournis.

 

Chaque lycéen sait que la puissance s’exprime en watts (W). L’âne, animal connu pour sa robustesse et sa puissance, développe 250W en plein effort. Or, les coureurs du Tour de France développent plus de 400W dans la montée d’un col. On considère qu’au-delà de 410W, le dopage est une absolue certitude. Mais cette certitude n’est pas une preuve… Le champion allemand Jan Ullrich a ainsi développé une puissance phénoménale de 480W lors de la montée d’un col pendant le Tour 1997. Cela revient à faire du vélo à 10 km/h dans une pente moyenne à 10% (qui n’existe pas en France) en tirant une remorque qui pèse 100 kg, après cinq heures d’effort soutenu. Surhumain… Le coureur italien Marco Pantani a, lui, développé une puissance de 445W pour grimper jusqu’au sommet du Mont Ventoux en 1994. Cela revient à lever une jambe sur un mètre de hauteur toutes les secondes avec des poids de 45 kg attachés aux pieds, plus de 2 000 (deux mille !) fois sans faiblir, après cinq heures d’efforts intenses. Dément ! Ces chiffres proprement monstrueux laissent pantois.

 

La mort plane sur le Tour.

 

La sanction, à défaut d’être sportive ou pénale, est rude. Le malheureux coureur britannique Tom Simpson fut le premier d’une longue série à mourir jeune. Il s’effondra, le 13 juillet 1967, sur  les pentes du Mont Ventoux. Anquetil, Pantani et tant d’autres devaient mourir dans la fleur de l’âge : cancers, problèmes respiratoires, cardiaques, etc… Laurent Fignon, vainqueur des Tours 83 et 84, vient d’annoncer lui-même, il y a quelques jours, qu’il souffrait d’un cancer avancé, avec métastases du pancréas et des voies digestives.

 

La probabilité d’un lien de cause à effet entre le dopage et la prolifération des cancers est considérable sans encore être scientifiquement prouvée, du fait d’un historique trop limité.

 

Aucun coureur ne peut prétendre terminer le Tour de France dans les délais, sans recourir au dopage. C’est physiologiquement impossible… Tous ont une terrible épée de Damoclès au dessus de leur tête.

 

Boycottons le Tour de France !

 

Ceux qui envoient ainsi les coureurs à l’abattoir, ceux qui savent mais qui se taisent, sont des criminels, mus par l’appât du gain. Plaignons les coureurs, qui n’ont d’autre choix que de tricher.

 

Le cyclisme a besoin d’une purge radicale. Boycottons le Tour de France !

 

10:55 Publié dans France | Lien permanent | Tags : robert spieler, tour de france, sport, dopage, cyclisme, alsace | |  Facebook

vendredi, 03 juillet 2009

L’Iran, la France, la démocratie et l’ennemi principal...

Robert Spieler 4.jpgpar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Il paraît que les résultats des élections iraniennes ont été truqués au profit d’Ahmadinejad. C’est tout à fait probable, même si les manifestations de la jeunesse évoluée de Téhéran en faveur de son rival Moussavi ne traduisent sans doute pas les inclinaisons de l’Iran rural qui reste largement archaïque et ultra conservateur.

 

La position politique ou émotionnelle de l’Europe, qui soutient Moussavi, est tout simplement absurde. Obama l’a très justement relevé. Il n’existe en réalité guère de différence, en politique étrangère, entre les deux hommes, issus des mêmes terreaux islamistes, Moussavi ayant été le bras droit de Khomeiny durant de longues années. Peut-être éviterait-il certaines provocations verbales de son adversaire, mais pour le reste, c’est blanc bonnet et bonnet blanc…

 

L’Iran est il l’ennemi de l’Europe ?

 

L’Iran est un grand pays, issu d’une grande civilisation. Son malheur est qu’il fut conquis par l’islam. Ceci dit, l’Iran ne menace pas l’Europe, contrairement à la Turquie dont la prétention à vouloir intégrer l’Union européenne serait mortelle pour nous.

 

L’Iran veut acquérir les attributs d’une grande puissance, dont l’arme nucléaire, destinée par définition à n’être jamais utilisée. Et alors ? Que les Etats-Unis, la France ou Israël, qui disposent de l’arme, s’autorisent à vouloir empêcher un pays majeur de l’acquérir procède d’une arrogance certaine. L’Iran est sans doute l’ennemi des Etats-Unis et d’Israël, mais certainement pas l’ennemi principal de l’Europe.

 

L’ennemi principal de l’Europe

 

S’il fallait désigner des pays réellement dangereux, par leur instabilité ou la folie de leurs dirigeants, il conviendrait de citer le Pakistan et la Corée du Nord, qui disposent tous deux de l’arme atomique. Encore que… S’il venait à Kim-Jong-Il l’aimable fantaisie de vouloir envoyer un missile nucléaire en direction du Japon, celui-ci serait probablement intercepté et la Corée du Nord vitrifiée. Le Pakistan représente un danger d’une nature différente. Il est très improbable, si les islamistes en prenaient le contrôle, qu’ils puissent se servir de l’arme atomique. Il semble, en effet, selon certaines sources, que Washington disposerait des clés permettant de verrouiller le dispositif atomique du Pakistan. Ceci dit, la fabrication de bombes dites « sales », c'est-à-dire de bombes classiques diffusant des matières radioactives, pourrait être à la portée de terroristes islamistes disposant des ressources d’un Etat nucléarisé.

 

S’il me fallait désigner l’ennemi principal de la France et de l’Europe, pour reprendre le concept développé par Carl Schmitt et Julien Freund, je citerais sans hésiter la Turquie.

 

Sa volonté, encouragée par les Américains, d’intégrer l’Union européenne, procède d’une redoutable et sournoise entreprise de conquête que les Turcs n’ont pu mener à terme au XVIIème siècle, grâce à l’héroïsme des combattants européens devant Vienne. Ce qu’ils n’ont pu réussir hier, ils le peuvent aujourd’hui, grâce à  l’appui de la honteuse clique de collabos qui dirige l’Europe.

 

La bombe démographique conquérante de la Turquie est infiniment plus dangereuse pour l’Europe que la bombe atomique iranienne…

 

A propos de la démocratie en France

 

L’Iran n’est certes pas une démocratie modèle. Mais ceux qui s’autorisent, en France, de donner des leçons de démocratie au monde entier le font avec une impudeur et une arrogance insupportables. Voilà un système qui interdit la représentation de 40% des Français, qui met en place des modes de scrutins qui varient au gré des intérêts de la coterie de gauche et de droite qui se partage le pouvoir, en charcutant allègrement les circonscriptions ou les cantons, si nécessaire. Un système qui ne sollicite pas l’avis du Peuple ou qui n’en tient pas compte les rares fois où il est consulté. Un système qui refuse d’organiser des référendums sur des sujets capitaux, tels l’immigration ou l’intégration de la Turquie. Et qui s’étonne que le Peuple, sollicité par référendum sur un sujet sans intérêt, ne réponde pas à la question posée, mais dise non à cette parodie de démocratie, en sanctionnant ceux qui l’ont organisée.

 

La République Française est décidément une république bananière où des élites se reproduisant par clonage disposent de tous les pouvoirs, politiques, judiciaires et médiatiques.

Une république bananière et donneuse de leçons…

 

Pas de collaboration avec le Système ! Rassemblement et résistance !

 

15:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : obert spieler, ndp, iran, turquie, moussavi, proche-orient | |  Facebook