Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 novembre 2009

Erdogan a raison ! Vive le niqab, vive la burqa, vive le voile islamique !

Photo 093.jpgCommuniqué de Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire :

En France, « il n’y a pas de place pour la burqa », vient d’affirmer Nicolas Sarkozy. Selon les zélotes de l’« intégration », la loi 2004 interdisant le port du foulard islamique à l’école aurait eu deux effets (voir l’interview de Samir Amghar dans Libération du 14 novembre) : l’un, réaffirmer le principe de laïcité à l’école, l’autre, pervers, disent ils, de radicaliser une population « en voie d’intégration » (interdit de rire).

 

Le premier ministre turc, Erdogan, prenant la parole devant 30 000 Turcs d’Allemagne, à Cologne, avait incité les Turcs à « refuser de s’intégrer ». « Erdogan a raison ». Ce sont les propos que j’ai tenus à Cologne, le 7 novembre, lors de la manifestation contre la pose de la première pierre de la mosquée cathédrale de Cologne, comme je l’ai dit, le lendemain à Villepreux, lors du congrès constitutif du Parti de la France, et comme je l’ai répété le 11 novembre lors de mon intervention à la journée de Synthèse nationale.

 

Oui, Erdogan a raison. Les Turcs doivent rester turcs, les Turcs doivent parler la langue turque et pratiquer leur religion, afin que demain les Turcs d’Europe retournent en Turquie.

 

Certains, y compris dans nos milieux, disent que c’est impossible : ils sont là, beaucoup ont la nationalité française, etc… Et alors ? Dans quelle Bible ont-ils lu que c’était impossible ? Dans le Monde, dans Libération, dans le Figaro ? Oublient ils que des centaines de milliers de pieds-noirs furent forcés de quitter leur terre il y a près de cinquante ans, ayant le choix entre "la valise et le cercueil "?

 

Ce que l’Histoire peut faire, l’Histoire peut le défaire !

03:11 Publié dans Europe | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.