Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 janvier 2010

DE QUEL PEUPLE ERIC BESSON FAIT-IL PARTIE ?

797812441.JPGPar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Les propos tenus récemment par Eric Besson, ministre de l’Immigration et de l’identité nationale, ont le mérite de la clarté : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souches. Il n’y a qu’une France de métissage ».

 

Mais  de quel peuple Eric Besson fait-il donc partie pour oser tenir des propos qui insultent l’âme même de nos ancêtres français et européens ? Qu’un ministre, qui plus est de l’Identité nationale, dans un gouvernement dit « de droite » se lâche ainsi démontre l’incroyable situation d’asservissement que subit notre peuple dont de puissants lobbys antinationaux et antieuropéens ont pris la direction, avec la complicité de l’éternel parti de la collaboration.

 

La puissance de ces lobbys qui contrôlent la presse, la justice, l’enseignement, les partis politiques et les cultes est telle qu’il peut paraître impossible de les vaincre. La répression féroce, dans la plupart des pays européens, que subissent  ceux qui s’opposent au Système rend toute résistance périlleuse. A défaut de fusiller, de déporter ou de pendre à des crocs de bouchers leurs adversaires, ils font appel à leur justice et condamnent à des amendes colossales ceux qu’ils veulent faire taire.

 

Mais la Résistance française et européenne s’organise. Partout en Europe de courageux combattant se rassemblent, décidés à se battre pour la Libération de nos Peuples.

 

Nous vaincrons parce que notre cause est juste.

 

Rassemblement et résistance.

00:45 Publié dans France | Lien permanent | Tags : robert spieler, ndp, strasbourg, alsace, politique, nouvelle droite populaire | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.