Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 février 2010

Un entretien entre Robert Spieler et Pierre Sidos publié en DVD...

Vient de sortir : UNE BIOGRAPHIE DE PIERRE SIDOS EN DVD...

Dvd Pierre Sidos quadri.JPG

Pierre Sidos : une vie

au service de la France


Une biographie filmée

de Pierre Sidos


Il répond aux questions

de Robert Spieler

Pierre Sidos nous raconte sa vie, ses combats, ses idées : la guerre de 39/45, la Collaboration, la prison, la création de Jeune Nation, le poujadisme, l’Algérie française, l’OAS, la clandestinité, l’Oeuvre française, le Front national… Il parle avec émotion de ses deux frères tombés au champ d’honneur et de son père, fusillé en 1946. Il évoque les personnalités qu’il a rencontrées : Marcel Bucard, chef du Francisme, Marcel Déat, Jacques Doriot, Pierre Poujade, Jean-Marie Le Pen, Jean-Marie Bastien Thiry, et tant d’autres… Un documentaire passionnant !

Commander à :
SEMIS Diffusion 10, rue Primatice 75013 Paris

semis@hotmail.fr  

Collection : témoignages - Durée : 90 minutes.

Prix : 24,00 € + 3,00 € de port

Chèque à l'ordre de SEMIS

En vente à la Librairie Primatice

10, rue Primatice 75013 Paris

Métro Place d'Italie - Tél. 01 42 17 00 48

Ouverte du lundi au samedi

de 10 h 30 à 13 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00

21:59 Publié dans France | Lien permanent | Tags : pierre sidos, robert spieler, l'oeuvre française, jeune nation, oas, politique, nationalisme | |  Facebook

jeudi, 18 février 2010

Le Monde de ce soir : Deux listes "anti-minarets" en Lorraine et Franche-Comté

300x200_1459033_0_ddb2_ill-1307768-d1a1-spieler.jpg

Robert Spieler, un régionaliste alsacien d'extrême-droite.

Le Monde du 19 février 2010

Abel Mestre et Caroline Monnot

 

Opération marketing à l'extrême droite. Deux listes aux élections régionales, l'une en Lorraine, l'autre en Franche-Comté, rassemblant des déçus, exclus et dissidents du Front national, ont décidé de surfer sur la votation suisse du 29 novembre 2009 qui a interdit la construction de nouveaux minarets dans la Confédération helvétique.

 

Estampillées "Non aux minarets" en Lorraine et "Ligue comtoise-non aux minarets" en Franche-Comté, ces listes regroupent des membres de la Nouvelle Droite populaire (NDP), de Robert Spieler - un régionaliste alsacien d'extrême droite -, du Parti de la France (PdF) de Carl Lang et du Mouvement national républicain (MNR) d'Annick Martin. Enregistrées par les préfectures de régions, ces listes ont pour unique but la dénonciation de "l'islamisation" de la France et la transformation de "cette élection en référendum local contre les minarets et (...) contre l'islamisation de notre société".

 

"Slogans "radicaux""

 

"Les gens qui vont voter pour un mouvement comme le nôtre, qui n'est pas très connu, ne nous attendent pas sur le plein-emploi. Le thème qui mobilise dans nos milieux, c'est l'islamisation, indique ainsi, Roland Hélie, de la Nouvelle Droite populaire. Si on veut percer, il faut des slogans "radicaux" qui correspondent à ce que pensent nos électeurs potentiels." La NDP participe au réseau européen "Villes contre l'islamisation" lancé en janvier 2008 par Filip Dewinter, leader et député du Vlaams Belang, le parti flamand d'extrême droite.

 

Le dépôt de ces deux listes régionales a déclenché les protestations de l'association antiraciste MRAP qui, dans un communiqué, mercredi 17 février, indique que "l'objet de ces listes est manifestement illicite, puisqu'elles adoptent pour seul programme la discrimination sur une base religieuse". Le MRAP rappelle que "ces documents peuvent et doivent être attaqués en justice si des propos constitutifs de l'incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination envers un groupe de personnes, défini par leurs origines ou leur appartenance à une religion déterminée, y sont tenus."

 

Pour Carl Lang et son Parti de la France, pourtant allié à la NDP et au MNR - l'ancien parti de Bruno Mégret -, "l'islamisation est un thème parmi d'autres". Présentant en son nom propre 4 listes - en Basse et Haute Normandie, Centre et Picardie -, le PdF entend "s'incruster dans le paysage politique français", selon M. Lang. Il soutient par ailleurs Jacques Bompard, allié aux identitaires, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

Ancien secrétaire général du FN, Carl Lang a été exclu du parti de Jean-Marie Le Pen en 2008. Il avait alors été rallié par d'ex-cadres frontistes comme Bernard Antony de Chrétienté-Solidarité, Martial Bild ou encore Fernand Le Rachinel - longtemps imprimeur du FN et aujourd'hui son principal créancier. Pour autant, lors des européennes de 2009, M. Lang, qui se présentait dans la grande circonscription Nord, face notamment à Marine Le Pen, n'a récolté que 1,52 % des voix. Un score que Carl Lang considère comme normal pour un parti naissant et qui ne le décourage pas de vouloir se présenter en 2012.

20:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : robert spieler, ndp, alsace, politique, mnr, nouvelle droite populaire | |  Facebook

mercredi, 17 février 2010

Listes « NON AUX MINARETS » : la Résistance s’organise sur le front de l’est...

logos_union.jpgPar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Annick Martin en Lorraine, Christophe Devillers en Franche-Comté, mèneront les listes de rassemblement de la résistance régionale, nationale et européenne dans ces régions. La Nouvelle Droite Populaire, le MNR et le Parti de la France présentent des listes aux élections régionales sous le sigle « Non aux minarets ! », faisant de ces élections un référendum pour la libération de notre peuple.

 

En Basse et Haute Normandie, en Picardie et dans la région Centre, les listes pilotées par Carl Lang bénéficient de la présence active de la Nouvelle Droite Populaire et du MNR.

 

Je peux témoigner de la formidable dynamique qui se met en place, notamment en Lorraine et en Franche-Comté, que je suis plus particulièrement. Grâce à la qualité des équipes et à la détermination idéologique absolue des animateurs de ces listes (Annick Martin, Catherine Davion et François Ferrier en Lorraine, Christophe Devillers, Gérard Cretin, Yvan Lajeanne et Paul-Arnaud Croissant en Franche-Comté), et aussi à l’esprit de camaraderie combattante qui les unit.

 

Le dépôt des listes « Non aux minarets ! » suscite le scandale. Emoi chez les représentants des « diversités », couinements des lobbies, pressions des adversaires (y compris des nationaux) pour que les Préfets refusent d’enregistrer nos listes… Le Préfet de Franche-Comté a décidé de valider notre liste en usant d’un argument certes étrange : comme une liste « antisioniste » avec Dieudonné à sa tête avait pu se présenter en Ile de France aux élections européennes, il n’y avait pas de raison de rejeter une liste anti minarets. Pourquoi pas …

 

Je dois dire que je n’ai pas retrouvé un tel enthousiasme militant depuis les années 85-86 où l’émergence du FN, dont je fus député, enthousiasmait nos équipes.

 

Nos adversaires vont beaucoup souffrir car nous allons réussir notre pari : constituer tous ensemble une force de rassemblement, de résistance et de renouveau, dans le respect de nos différences, autour du socle idéologique non négociable qu’est la défense intransigeante de nos identités.

 

Nos camarades européens nous soutiennent. Une première réunion avec des élus du Vlaams Belang flamand, des allemands de Pro-Köln et d’autres formations européennes aura lieu vendredi 5 mars à Metz.

 

La résistance nationale et européenne s’organise.

23:27 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 09 février 2010

Identité nationale : le débat fait pschitt… et accouche d’un monstre.

Robert Spieler 4.jpgUn communiqué de Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Le débat sur l’Identité nationale, voulu par Sarkozy, porté par le ministre de l’Immigration Besson, est un fiasco total : un débat bidon, où les vraies questions n’ont jamais été abordées, où trois mois de discussions soigneusement encadrées dans les préfectures et sous-préfectures, en présence d’un auditoire sélectionné, ont accouché d’un avorton. Ils prétendaient vouloir « écouter ce que le peuple a à dire ». Ils n’ont entendu que les couinements des lobbys, les vagissements des représentants de la diversité et les discours souffreteux des représentants du Système.

 

Parmi les ridicules mais terrifiantes mesurettes annoncées en conclusion accélérée de ce pseudo-débat figure la création d’un « carnet du jeune citoyen » qui accompagnera les élèves tout au long de leur formation jusqu’à leurs 18 ans. Les écoliers y consigneront leurs « actions civiques » et leurs « réflexions nourries de lectures de la presse » et leurs « réactions à l’actualité ».

 

On imagine sans peine les « actions civiques » et les « réflexions » exigées par les kapos du Système.

 

Sommes nous dans l’Union soviétique de Staline, sommes nous dans le Cambodge de Pol Pot, sommes nous dans l’Albanie d’Enver Hoxha ?

 

Non, nous sommes dans la France de Sarkozy.

dimanche, 07 février 2010

Le Libre Journal du PdF reçoit Robert Spieler :


Le Libre Journal du Parti de la France - n°4
envoyé par Agence2Presse. - L'actualité du moment en vidéo.

Intervention de Robert Spieler à 15'45

vendredi, 05 février 2010

Arnaud Raffard de Brienne était jeudi soir l'invité de Synthèse nationale...

Photo 013.jpg
Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, présente Arnaud Raffard de Brienne au public nombreux qui assistait à cette conférence.

 

Il faudra bien finir par nous faire à cette idée, il est temps de trouver une nouvelle salle pour tenir les conférences parisiennes de Synthèse nationale. En effet, jeudi soir, le salon de l’Hôtel des Etats-Unis Opéra était trop petit pour accueillir les nombreux amis de notre revue qui souhaitaient écouter Arnaud Raffard de Brienne nous parler de la désinformation autour de l’immigration, thème de son dernier livre. Quoiqu’il en soit, cette conférence fut d’une très haute tenue et, de l’avis général, les arguments développés par le conférencier furent plus que convainquant.

 

Nous n’allons pas ici énumérer tout les mensonges dénoncés par Arnaud Raffard de Brienne au cours de son intervention qui dura près de deux heures et qui fut suivie par des questions intéressantes  du public. Le mieux est encore d’acheter son livre La désinformation autour de l’immigration publié aux Ateliers Fol’fer. Vous ne le regretterez pas : en 212 pages, tout est dit et les poncifs véhiculés par la bienpensance institutionnalisée sont tous démontés les uns après les autres.

 

Mais nous avons surtout le plaisir de vous annoncer que, dans quelques jours, cette conférence sera, grace au travail réalisé par les techniciens de SEMIS Production, disponible en DVD. Chacun d’entre vous pourra ainsi se la procurer.

 

 

Photo 024.jpg
Après la conférence, la soirée se poursuit par un sympathique dîner amical avec Arnaud Raffard de Brienne et Pierre Sidos dans une brasserie du quartier de l'Opéra.