Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 juin 2010

Le vrai visage du Bloc identitaire...

sirene.jpgPar Robert Spieler Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Le hasard a fait, que le jour où était publié la mise au point de la Nouvelle Droite Populaire dévoilant le vrai visage de Riposte laïque, groupe de gauche auquel le Bloc identitaire s’est allié pour organiser l’apéro saucisson, paraissait une tribune instructive de Fabrice Robert, Président du Bloc identitaire (Vers de nouvelles formes de résistance, cliquez ici).

Rappelons que Riposte laïque se singularise par un discours anti-musulman virulent, anti-catholique (ils évoquent le 14 juin, sur leur site, le « totalitarisme » de l’Eglise catholique), « républicain », intégrationniste et ultra-sioniste « Nous sommes tous israéliens » (Lundi 7 juin 2010). L’article du lundi 14 juin est un chef d’œuvre dans son genre. Il évoque « le lynchage systématique au couteau et à la barre de fer des premiers soldats de Tsahal, descendus un par un et sans armes (sic !) d’un hélicoptère sur le pont du navire humanitaire ». Il fallait oser ! Nombre de leurs dirigeants font parti du Grand Orient de France.

Voici quelques extraits de la tribune de Fabrice Robert, Président du Bloc « identitaire ».

- « Que cela soit clair une fois pour toutes : non, nous ne sommes pas d’extrême droite. Nous sommes de droite populiste ».

- « L’extrême droite rassemble aujourd’hui des gens qui se projettent dans un passé heureusement révolu ou qui rêvent d’un futur fantasmé ».

- « Nous osons nous revendiquer du général De Gaulle »

- « Nous n’en voulons pas à la terre entière. Nous ne croyons pas que la cause de nos maux se trouverait dans certains lobbies qui gouverneraient le monde ».

Nous laisserons nos lecteurs tirer les conclusions de ces propos emplis de dhimmitude à l’égard du Système.

Que les militants du Bloc identitaire sachent cependant que nous ne les confondons pas avec leurs dirigeants, et que leur place est à nos côtés. Quant aux dirigeants du Bloc, qu’ils prennent conscience que malgré leurs reptations, « facho un jour, facho toujours », et qu’ils auront beau aller à Yad Vashem, leur passé les poursuivra ad vitam aeternam, comme le sparadrap du capitaine Haddock… et que tous ceux qui ont eu l’illusion, depuis quarante ans, de pouvoir intégrer le Système en reniant leur idéal, ont échoué et ont disparu dans le trou noir de leurs illusions et de leurs trahisons.

Oui, la recherche de respectabilité est une folie qui mène à une impasse.

01:40 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.