Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 avril 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

!cid_A731066CB5C84B2B9DB01A4A78CDADDA@pcronchons.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans le n°2994 (8 avril 2011) de Rivarol

 

La deuxième édition des Bobards d’or a été organisée il ya quelques jours par l’excellent site Polémia, animé par Jean-Yves Le Gallou. Cette cérémonie « distingue » et « honore » les journalistes les plus menteurs et les désinformateurs du système totalitaire dans lequel nous baignons. Quatre catégories : Presse écrite, Radio, Télévision, Strass et Paillettes. Parmi les « candidats », citons quelques exemples. Histoire de rire ou de nous étouffer d’indignation. Voila tout d’abord Alexandre Adler, du Figaro, ancien compagnon de route de l’Union soviétique, actuellement proche des néoconservateurs américains, qui écrit au mépris de toute vérité : « Il est insensé de prétendre que l’Irak n’a jamais disposé d’armes de destruction massive ». Et Joseph Macé Scaron, directeur adjoint de Marianne, qui s’en prend sur RTL au référendum suisse sur le renvoi des étrangers criminels, déclarant que « le référendum en Suisse a été institué pour des avancées démocratiques ; pas pour des questions de société ». Une énormité…

 

Des histrions ignares et manipulateurs

 

Macé-Scaron commence sérieusement à m’énerver. S’il continue, je vais finir par raconter notre première rencontre. C’était il y a 30 ans à l’université d’été du GRECE, dont le chef était Alain de Benoist. Une violente campagne médiatique avait été lancée contre la Nouvelle Droite, avec comme slogan « Nouvelle Droite, nouveaux nazis ». Des commandos juifs avaient attaqué en 1979 un de nos colloques. Mais à l’époque, notre camarade Joseph ne trouvait rien à redire de l’orientation racialiste et païenne du GRECE… Claude Askolovitch, éditorialiste à Europe 1 a, quant à lui, parmi ses lubies, celle du mariage homosexuel. Il évoque « la France qui n’arrive pas à devenir moderne dans sa tête et dans ses pratiques ». L’homosexualité comme critère de modernité, il fallait oser. Mais il ne s’arrête pas en si bon chemin : « Les homosexuels se marient partout dans le monde ».  Archifaux… Même la Californie a, par un référendum révocatoire, supprimé le mariage homosexuel, le jour même où la majorité des électeurs californiens élisaient Obama. Et puis, pour la bonne bouche, Jamel Debbouzze, « l’histrion ignare manipulateur de l’histoire », comme le qualifie Le Gallou. Debbouze déclare : « L’islam est en Europe depuis 3000 ans ». Nul doute qu’il mérite le Grand Prix de la bêtise crasse.

 

Des candidats FN quelque peu originaux

 

Le dernier éditorial de Lucien Rebatet, paru dans Je suis partout, deux semaines avant l’entrée des Américains dans Paris, avait pour titre « L’espérance est nationale socialiste ». Il fallait une bonne dose de courage pour oser… Curieusement, autant Rebatet était intellectuellement courageux, autant il ne l’était pas physiquement. Jean Herold-Pâquis (« Comme Carthage, Londres sera détruite ») a eu le temps, avant d’être fusillé, d’écrire ses mémoires « Des illusions, désillusions », un livre remarquable (Editions Deterna, 26 euros, 10, rue Primatice, 75013 Paris) que je vous recommande vivement. Des passages hilarants, que je laisse au lecteur le soin de découvrir et que je n’aurai pas la cruauté de raconter. Pourquoi évoquer l’éditorial de Rebatet ? Parce qu’Alexandre Gabriac, nonobstant son jeune âge (20 ans), conseiller régional FN, et candidat dans le canton Grenoble-6, a sans doute été inspiré par cet éditorial, même si, sans doute, il ne l’avait pas lu en août 44. Le Nouvel Observateur publie sur son site une photo d’Alexandre Gabriac faisant de la main gauche le salut hitlérien devant un drapeau nazi, un coup de poing américain sur la main droite. Il se défend en déclarant : « C’est un montage ». Marine Le Pen n’en croit pas un mot et n’a apprécié que modérément, d’autant que son intention de se rendre en Israël se confirme. Gabriac, qui a, malgré le scandale et le retrait du soutien du FN, progressé de 4% entre les deux tours, est sur le point de se faire virer du FN. Ce qui ne sera que justice. Il est en effet du dernier mauvais goût de faire le salut hitlérien en levant le bras gauche…

 

Sandra Kaz  était la candidate du FN à Coudekerque-Branche, à proximité de Dunkerque. D’excellents résultats : 24% au premier tour, plus du tiers au second. Elle s’est prétendue étudiante en littérature, écrivain et chanteuse rock. Pourquoi pas. Certes, elle est une adepte du style gothique, long manteau de cuir noir, cheveux de jais, piercings. Mais après tout, c’est son problème, et elle contribue ainsi à moderniser l’image du Front national. Là où cela devient un petit peu plus gênant, c’est quand les journalistes découvrent sur internet qu’elle est, sous le pseudo de Gothika, une fan de Marylin Manson, chanteur provocateur, rendu célèbre par son album « Antichrist superstar ». Et qu’elle use aussi du pseudo d’Angunn, blonde et sexy, qui propose ses services d’escort girl sur deux sites spécialisés. Elle est aussi présente sur un site gallois qui propose des massages en France… Sacrée Sandra !

 

Remarquez que Sandra vaut largement, électoralement, le candidat du FN dans un canton de Meurthe-et-Moselle, âgé de 93 ans, qui ne quitte plus sa maison de retraite…

 

BHL, vu des Etats-Unis

 

L’éditorialiste américaine Anne Applebaum n’y va pas par quatre chemins, allumant au passage Bernard-Henri Lévy et Nicolas Sarkozy. Elle s’interroge publiquement : « Le président français a-t-il défendu l’intervention en Libye pour avoir de meilleures chances d’être réélu ? ». Et de rappeler le rôle majeur joué par BHL dans la décision du président de la République de reconnaître officiellement les rebelles libyens du Conseil national de transition. BHL, dit-elle, est « un philosophe-pop tellement français qu’il n’a pas d’équivalent américain. Nous n’avons pas de philosophes qui portent des chemises déboutonnées, épousent des actrices blondes, et choisissent avec enthousiasme un camp dans des guerres au Bengladesh, en Angola, au Rwanda, en Bosnie ». Pour Anne Applebaum, l’Union européenne ressortira de cette guerre en très mauvaise posture. « Si le but de Sarkozy était d’exposer les faiblesses et les incohérences de la diplomatie européenne, il n’aurait pu mieux faire ». Bien vu.

 

Une très grosse conne

 

Sophia Aram est parait-il humoriste. Elle sévit sur France Inter, où elle a remplacé Stéphane Guillon, viré pour cause d’insolence à l’encontre du pouvoir. Elle s’en prend avec beaucoup d’humour, aux électeurs du Front national, qu’elle traite de « gros cons ». Elle déclare : « J’aurais tendance à penser qu’avec les gros cons quand il y en a un, ça va, c’est quand ils sont plusieurs que ça pose problème ». D’origine arabe, elle rencontre un autre d’origine, Djamel Debbouze, avec qui elle a un enfant. Qu’elle appelle Chaïm, prénom aux sonorités plus juives qu’arabes ou bretonnes. Commentaire assez marrant de l’auteur de l’article « Sophia Aram ou la connerie satisfaite », sur le blog lorgane.com : « Chaïm ? Ça signifie : hé, ho, moi aussi je suis juive et je veux entrer dans le showbiz ». En hébreu ancien… bien sûr… 

 

Le match Algérie-Maroc dégénère en France

 

Incidents dans plusieurs villes de France, il y a une semaine, en marge du match de football Algérie-Maroc, remporté à domicile par l’Algérie. Des heurts ont opposé de jeunes supporters des deux équipes à des policiers, à Toulouse, où une cinquantaine d’excités a pris à partie les forces de l’ordre, brisant des vitrines et incendiant des véhicules. A Montpellier, une centaine de véhicules venant des quartiers occupés ont bloqué le centre-ville. Les vitres d’un tramway ont été brisées, des poubelles incendiées. Un policier a déclaré : « C’est toujours le même scénario, dès que l’équipe d’Algérie dispute un match, on s’attend à des échauffourées »

 

« L’économie française a besoin de 10 millions d’immigrés d’ici à 2040 »

 

C’est le thème du livre écrit par Karine Berger et Valérie Rabault, Les trente glorieuses sont devant nous. Elles ont élaboré un plan de secours à l’économie française par un recours massif à l’immigration. Elles évoquent le vieillissement de la population. Si rien n’est fait, entendez, dans leur esprit, s’il n’y a pas d’immigration massive, 26% des Français auront plus de 65 ans en 2040. Elles ont raison quant au constat. Mais quant à envisager une audacieuse politique nataliste, ce n’est pas leur préoccupation. Non, la solution passe par l’immigration… A la question qui leur est posée par le quotidien économique La Tribune, « Combien de personnes arrivent chaque année en France ? », elles répondent : « Officiellement, 100.000, beaucoup plus si on prend en compte les clandestins » (merci, nous le savions). Et elles poursuivent : « L’idée est d’envisager plutôt un flux de 300.000 immigrés par an, soit 10 millions de personnes d’ici 2040, qui, selon nous, sont indispensables pour régénérer la population (oui, oui, régénérer, c’est le verbe utilisé, comme ça, en passant, mine de rien…), permettre à notre économie de conserver sa capacité d’innovation (sic…) et pérenniser notre système de protection sociale (re sic) ». Des traîtres à notre peuple…

 

Les représentants des principales religions critiquent le débat sur la laïcité

 

Les représentants des principales religions pratiquées en France se sont unis pour signer une tribune dans laquelle ils ordonnent au gouvernement de renoncer au débat sur la laïcité. Débat dont nous n’avons, au demeurant, rigoureusement rien à cirer. Mais il est toujours intéressant de les observer, de les écouter, ces petits émotionnés qui, avec une voix de châtré, expriment leur souffrance. « N’ajoutons pas de la confusion dans la période trouble que nous traversons. Nous militons ensemble pour une laïcité de bonne intelligence ». Les catholiques qui furent persécutés par le Petit Père Combes, en 1905, lors de la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, doivent s’en retourner dans leur tombe…

 

Réunis au sein de la Conférence des responsables de culte en France, des représentants des bouddhistes (qu’est-ce qu’ils viennent faire là, ceux là ?), des catholiques, des juifs, des musulmans (évidemment), des orthodoxes et des protestants demandent au gouvernement de « ne pas dilapider ce précieux acquis » qu’est la laïcité. Je note avec effroi que les représentants de Seigneur Raël et les adorateurs de la banane bleue n’y figurent pas. La religion des Lumières, la franc-maçonnerie n’y est pas ? Mais vous plaisantez, ils n’ont pas besoin de cette pantalonnade pour imposer leurs idées ! Allez, continuons, avec amusement de noter leurs émotions. « Il nous paraît capital, pendant cette période pré-électorale, de bien garder sereinement le cap en évitant amalgames et risques de stigmatisation », écrit la Conférence des responsables de culte en France. « Stigmatisation » ! Ces châtrés adorent ce mot magique… Stigmatisation… Louant la « laïcité à la française » et espérant que « le facteur religieux soit un élément de paix et de progrès », la CRCF estime que « l’accélération des agendas politiques risque de susciter des confusions qui ne peuvent qu’être préjudiciables ». Et ils concluent par cette phrase qui me fascine par sa profonde connerie : « Le devoir de ceux qui sont ‘en responsabilité’ consiste à éclairer le chemin et à élaborer des solutions conformes au bien de tous. ». C’est pas grandiose, ça, « le devoir de ceux qui sont en responsabilité » ? Mon Dieu, qu’ils sont minables…

 

Mais Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn vont bien, merci

 

Anne Rosenberg, dite Sinclair, épouse de Dominique Strauss-Kahn, est l’héritière de Paul Rosenberg, un des principaux galeristes de le première partie du XXème siècle. Tranquille… Quelques petites transactions… Un Fernand Léger, adjugé le 4 novembre 2003 à 22,4 millions de dollars, un Claude Monet, à plus de 20 millions, quelques tableaux mineurs adjugés le 3 décembre 2007 14,2 millions d’euros, et un Matisse adjugé le 6 novembre 2010 pour 33,6 millions d’euros. Il reste encore160 œuvres du même acabit a vendre, stockées dans une banque de Libourne. A part ça, ca va : un Riad luxueux dans la médina de Marrakech et un appartement de plus de 200 m2 place des Vosges, à, Paris. Ils sont de gauche ? Et alors ? Jaloux ?

 

Vendredi prochain, retrouvez une nouvelle chronique de la France asservie et résistante de Robert Spieler dans Rivarol...

 

pub%20banquet%20rivarol%202.jpg

 Plus d'informations : cliquez ici

 
 

18:15 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.