Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 mai 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

3000.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

n°3000 (20 mai 2011)

 

Lors d'un récent repas avec des journalistes, Marine Le Pen a exprimé sa position par rapport à Geert Wilders, le leader anti-islamiste hollandais :

Des attirances pour d’autres formations nationalistes ou populistes en Europe ? Etes-vous fascinée par certains leaders ou modèles ?

Elle hésite. « Je ne suis pas très sensible à la fascination en général » (Menteuse ! sauf pour elle !). Pas un mot sur les vrais Finlandais, ou les Hongrois, ou les Flamands. Il est vrai qu’elle ne connaît pas bien le sujet. « Je suis très intéressée par la démocratie suisse, le FN a toujours plaidé pour une république référendaire ».

 

Pour Marine Le Pen, l’islam n’est pas incompatible avec la démocratie

 

Et Wilders aux Pays-Bas ? « Wilders est dans un combat contre la religion. Pour lui, l’islam est incompatible avec la démocratie, mais je ne le crois pas. Je crois que la charia est incompatible, pas l’islam. Je crois qu’une immense majorité de musulmans  sont favorables à la démocratie. « Je suis beaucoup moins radicale que M. Wilders ! ». Si même l’ultra –sioniste Geert Wilders ne trouve pas grâce à ses yeux… La charia incompatible avec la démocratie, pas l’islam… Mais où est-elle chercher cela ? A-t-elle lu le Coran ? Ben, non, pas le temps. En attendant, on comprend mieux pourquoi, dans son esprit, comme dans celui de son père, les immigrés sont des branches de l’arbre France. Consternant… « Je ne crois pas que l’islam soit incompatible avec la démocratie », déclare-t-elle. Mon Dieu, pardonnez lui, car elle ne sait pas ce qu’elle dit…

 

Confusion totale au Front national au sujet de la grande mosquée de Marseille.

 

On sait que le Front national avait introduit un recours contre la construction de la grande mosquée de Marseille. Mais Stéphane Durbec, conseiller régional  FN d’origine antillaise de PACA, ne l’entend pas ainsi. Il rencontre récemment Omar Djellil, leader d’une association musulmane. Ils se baladent ensemble sur les marchés arabes de Marseille. Visiblement, ils se respectent. Ils s’aiment. Stéphane Durbec explique que, oui, il faut que les musulmans disposent de lieux de culte. Omar Djellil, lui, exprime son amitié pour Durbec, qui a tout compris : L’islam, c’est vraiment pas ce qu’on croit. Surtout ne pas confondre islam et islamisme. Bon, d’accord, Durbec lui non plus n’a pas lu le Coran : pas le temps… Lui non plus…

 

Mais Stéphane Boccaletti, Secrétaire National pour les Fédérations du FN, clarifie les positions du parti sur le projet de grande mosquée de Marseille : le Front National maintient son recours. Pas pour longtemps… Jean-Marie Le Pen vient de déclarer : « Je n’écarte pas la possibilité pour le Front national de faire un geste pour la communauté musulmane de Marseille » et de lever les recours posés par le FN marseillais. Et il rajoute : « J’envisage de demander son retrait (du recours) lors du prochain bureau départemental ». « Il serait de bon temps d’évoluer sur cette question » affirme-t-il, précisant penser « aux combattants de l’armée d’Afrique, tombés pour la France, dont les descendants vivent dans la région. » Bon, les combattants de l’armée d’Afrique tombés pour la France, c’étaient très majoritairement des pieds-noirs qui se sont comportés héroïquement. Nonobstant la légende que tente de faire accroire le film Indigènes, dénoncé par toutes les associations pieds-noirs et nationalistes comme étant une œuvre de propagande éhontée. Mais Jean-Marie Le Pen l’ignore peut-être.

 

En attendant, Stéphane Durbec a décidé de créer, avec Omar Djellil, une association visant à rapprocher le FN de la communauté musulmane de Marseille. Une association qui porte le beau nom de « Alliance Républicaine Ethique ». Alliance Républicaine éthique ! Trois points…

 

Stéphane Durbec vient de visiter, émerveillé, en compagnie d’Omar Djellil, la mosquée de la Porte d’Aix, à Marseille. Omar Djellil résume ainsi sa démarche : « Notre mission en tant que musulmans, c’est de montrer ce qu’est l’islam, ce qu’elle (sic…) apporte comme richesse à ce pays. Qu’il ne faut pas la (sic…) voir comme un ennemi de la nation française, mais comme un allié naturel. Parce que je le dirai toujours : la libération, la défense ou la reconstruction de la France, c’étaient les musulmans et les immigrés. » Ben, voyons !

 

Stéphane Durbec rejoint Omar Djellil pour expliquer : « Nous sommes (Nous !) une épine dans le pied des partis politiques, y compris du FN ». Remarquez que lui, ne risque pas d’être viré du FN, d’autant que Jean-Marie Le Pen, qui le soutient, avait déclaré à la tribune de l’Assemblée Nationale, en 1958 : « Il ne faut pas dire que l’Algérie a besoin de la France, il faut dire que la France a besoin de l’Algérie ; Nous avons besoin d’une jeunesse vigoureuse, etc… » Au fait, dernière information : Stéphane Boccatelli, celui qui s’est opposé à la construction de la grande mosquée, doit rencontrer très prochainement… Omar Djellil.

 

Alors, compris ? Ou encore besoin d’un dessin ?

 

Les Schtroumpfs, modèles du national-socialisme et du stalinisme

 

Ce qui est fascinant avec ces cinglés, c’est qu’ils n’ont aucune limite. Rappelez vous cette phrase de Michel Audiard, dans le film « Les tontons flingueurs » : « Les cons, ça ose tout, et c’est à ça qu’on les reconnaît ».Voici qu’un certain Antoine Buéno, qui fut la « plume » principale du Schtroumpf François Bayrou durant la campagne présidentielle de 2007, comme le révèle Minute, s’autorise à commettre un livre, tendance dénonciatrice, accusant les Schtroumpfs, ces petits personnages inventés par le dessinateur belge Peyo, de véhiculer les valeurs du « nazisme et du stalinisme ». Le méchant Gargamel ressemblerait trop à un juif. Son chat porte, la preuve, un nom, Azraël, qui fait immédiatement penser, reconnaissons-le, aux heures les plus sombres de l’histoire. La Schtroumpfette a, quant à elle, « les cheveux trop blonds ». Antoine Buéno, « chercheur en sciences politiques », qui divague en France, vient de publier Le petit livre bleu, essai sur les Schtroumpfs (éditions Hors Collection), où il écrit : « La société nazie, et l’Italie fasciste avant elle, étaient organisées sur un modèle corporatiste. C’est aussi le cas du village des Schtroumpfs. » Le chercheur cosmo planétaire Buéno a tout compris : « La couleur unique (bleue) des Schtroumpfs laisse entendre une impossibilité de vivre le différence ».

 

Comme les lecteurs de Rivarol sont des humanistes, nous allons nous cotiser pour l’envoyer faire un petit séjour en maison de repos, et puis, après sa guérison, l’entarter de couleur bleue et l’envoyer en villégiature chez les Schtroumpfs, histoire qu’il apprenne les bonnes manières…

 

On ne peut plus parler normalement ? Ben, non…

 

Un footballeur célèbre, Emmanuel Petit, qui fut champion du monde avec l’équipe de France le dit : « On est dans une France qui est submergée par le politiquement correct. Dès que tu commences à parler des Blacks, des Beurs ou des Juifs, d’un seul coup ça devient un sujet explosif. On ne peut plus parler normalement ? » Ben, non… Bon, certes, il n’y a aucun juif, et c’est très regrettable, dans l’équipe de France de football. Au fait, Laurent Blanc, entraineur de l’équipe de France de football, semble s’en sortir de ce micro scandale médiatique. Il avait tenu, ainsi que d’autres membres de la Fédération Française de Football, des propos tendancieux, voire nauséabonds, évoquant la nécessité de rééquilibrer la composition du football français entre blacks et européens. Cela a sérieusement chauffé pour lui. Sauvé ! Son épouse est, il est vrai, d’origine algérienne. Ouf !

 

La marche des cochons de Lyon, interdite.

 

Les Identitaires lyonnais avaient prévu une marche des cochons. Tranquille. Chaque manifestant portant un masque de cochon, afin d’exprimer la sympathie cochonnesque que nous pouvons avoir pour ce semblable. Histoire aussi de dire qu’il y en a marre de la soumission à l’islam. Histoire de dire que nous ne voulons pas des Quick hallal. Histoire de dire que nous ne nous soumettrons pas au politiquement et au culinairement correct. Histoire de leur dire qu’on les emmerde… Histoire de dire qu’on est chez nous…

 

Manifestation interdite : Dans son arrêté du 4 mai, le préfet collabo juge cette manifestation inacceptable au motif, que « sans prôner ouvertement des positions de nature raciste et xénophobes, elle met en avant, pour la dénoncer, une pratique religieuse, ce qui est contraire à la laïcité de la République. » Ah, voila un oiseau qu’il convient de suivre de très près ! Nous nous occuperons de lui, le jour venu… Il ajoute, tant émotionné par les valeurs du CRIF et des organisations antiracistes, que terrorisé à l’idée de déplaire au Pouvoir : « Cette manifestation est de nature à opposer les citoyens entre eux et fait en quelque sorte l’apologie de la discorde sociale ». Le même préfet avait laissé défiler, il y a quelques jours, quelques dizaines de personnes pour une Marche mondiale du cannabis. Et cela, comme l’écrit Minute, alors que les organisateurs avaient officiellement dit qu’il « serait procédé à une distribution de pétards, afin de tirer ensemble », sous les fenêtres de l’Hôtel de ville de Lyon. Les lecteurs de Rivarol, qui ne connaissent pas les codes, me permettront de préciser que les « pétards » sont des joints de cannabis ou de haschisch.  Le même préfet est sans doute promis à une brillante carrière. Qu’il en profite, avant que nous n’arrivions au pouvoir. Quel … ! (trois lettres que les lecteurs de Rivarol devineront…)

 

Hillary Clinton excite sexuellement les juifs Hassidim

 

C’est le scandale du siècle. Même CNN s’est emparée de l’information. On se souvient de cette photo, où le staff de la Maison Blanche était réuni, il y a quelques jours, dans la Situation Room, assistant en direct à l’assaut contre Ben Laden. Hillary Clinton, ministre des Affaires étrangères américaines en était. Une photo, où elle figure aux côtés de Barak Obama, a fait le tour du monde. Dans le journal Hassidim new-yorkais yiddisch, Der Ztittung, la photo a paru. Expurgée d’Hillary Clinton, et de l’autre femme, Audrey Tomason, chargée du contre-terrorisme à la Maison-Blanche. Comme à l’époque bolchevique où Trotsky disparaissait des photos, par la volonté de Staline. Der Tzitung s’en explique : « Conformément à nos convictions religieuses, nous ne publions pas de photos de femmes, ce qui en aucune façon ne les relègue à un statut inférieur… Du fait des règles de pudeur, nous ne sommes pas autorisés à publier des photos de femmes et nous regrettons si cela donne l’impression de déprécier les femmes (sans blague ?), ce qui n’a jamais été notre intention (ils sont finalement gentils…). Eh bien, dites donc, il n’y a pas que chez les musulmans qu’il y a des cinglés de haute volée !

 

Race et intelligence

 

La Nouvelle Droite et Alain de Benoist avaient déjà abordé largement le sujet, sulfureux, du différentiel d’intelligence entre les races. Elle se basait notamment sur les travaux de Hans Eysenck, psychologue célèbre. De nouvelles analyses viennent d’être réalisées aux Etats-Unis. Elles portent sur 200 enfants, blancs, métis et noirs, tous adoptés par des familles blanches. Les résultats sont sans appel. Un enfant noir aurait quasiment 20 points de quotient intellectuel (la moyenne étant de 100/110) qu’un enfant blanc adopté. Tous les deux ayant été élevés dans le même environnement, mais la différence est considérable. Cela rejoint les conclusions des travaux d’Eysenk qui avait comparé des populations de jumeaux monozygotes (de ’vrais jumeaux’) séparés à la naissance et élevés dans des familles très différentes socialement. Il apparaissait que l’influence génétique était bien plus importante que l’environnement culturel. Une récente étude, au niveau mondial, a au demeurant confirmé ces conclusions. Les asiatiques ont un QI (quotient intellectuel) supérieur aux blancs, les noirs étant à un échelon très inférieur. Les aborigènes australiens sont, quant à eux, au bas de l’échelle. Pour ceux qui connaissent un peu les mathématiques, la répartition de l’intelligence est représentée par une courbe, en forme de cloche, dite de Gauss (très peu de débiles, très peu de génies, la moyenne étant la majorité).

 

Les blancs ne s’en tirent pas trop mal, mais ce ne sont pas les meilleurs…

20:15 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 20 mai 2011

Mais jusqu’où sombrera le Front national ?

pancarte_nonmosquees.jpgPar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Les récents propos de Marine Le Pen et de son père sont consternants. A propos de Geert Wilders, leader anti-islamiste hollandais, elle déclare : « Wilders est dans un combat contre la religion. Pour lui, l’islam est incompatible avec la démocratie, mais je ne le crois pas. Je crois que la charia est incompatible, pas l’islam. Je crois qu’une immense majorité de musulmans sont favorables à la démocratie. » Et elle ajoute : « Je suis beaucoup moins radicale que Wilders  » Et puis, cette phrase stupéfiante, qui dénote d’une totale inculture quant à la réalité de ce qu’est l’islam : « Je ne crois pas que l’islam soit incompatible avec la démocratie. » Mais comment peut-on proférer de telles absurdités ? Faut-il lui rappeler que le Coran est censé être la parole d’Allah, et à ce titre, non interprétable, contrairement à la Bible. Qu’il contient des versets ultra-violents à l’encontre des chrétiens, des juifs et des athées. Qu’il considère que les femmes sont des sous-hommes. Que la conversion est interdite, sous peine de mort. Que les premières sourates, dites mecquoises, modérées (écrites quand la victoire de Mahomet était loin d’être assurée), et auxquelles se réfèrent les imbéciles collabos, sont annulées, selon les théologiens musulmans, par les suivantes, d’une extrême violence. Que le Coran autorise, exige le mensonge et la dissimulation quand le musulman est en position de faiblesse (la Takia), mais exige aussi la plus extrême violence quand il est en position de force : « La main que tu ne peux couper, baise la ».

 

On le sait. Jean-Marie Le Pen s’est toujours montré d’une grande complaisance à l’égard de l’islam qui est pourtant bien plus qu’une spiritualité. Il s’agit d’une religion totalitaire qui englobe aussi le champ du politique et de la vie personnelle. Jean-Marie Le Pen, en nostalgique des colonies, de l’Empire, en homme de la quatrième République, n’a jamais eu une véritable conscience ethnique. Il ne s’agit pas, et il ne s’agissait évidemment pas de tomber dans un racisme imbécile. Mais il s’agissait, il s’agit de préserver une France française et une Europe européenne. Une France et une Europe blanches, pour parler crûment.

 

Jean-Marie Le Pen et sa fille considèrent que « les immigrés sont des branches de l’arbre France » (cf la déclaration de JMLP sur la dalle d’Argenteuil). Le Pen est cohérent avec ce que furent toujours ses idées. Ne déclarait-il pas en 1958, à la tribune de l’Assemblée nationale : « Il ne faut pas dire que l’Algérie a besoin de la France ; il faut dire que la France a besoin de l’Algérie. La France a besoin d’une jeunesse vigoureuse etc. » Cette « jeunesse vigoureuse » occupe aujourd’hui notre terre…

 

On sait que le FN, comme le MNR, avaient introduit un recours contre la construction de la grande mosquée de Marseille. Mais Stéphane Durbec, conseiller régional FN d’origine antillaise de PACA, ne l’entend pas ainsi. Il rencontre récemment Omar Djellil, leader d’une association musulmane. Ils se promènent ensemble sur le marché arabe de Marseille. Et visitent ensemble la mosquée de la Porte d’Aix. Stéphane Durbec est émerveillé. Omar Djellil résume ainsi sa démarche : « Notre mission en tant que musulmans, c’est de montrer ce qu’est l’islam, ce qu’elle (sic…) apporte comme richesse à ce pays. Qu’il ne faut pas la (sic…) voir comme un ennemi de la nation française, mais comme un allié naturel parce que je dirai toujours : la libération, la défense et la reconstruction de la France, c’étaient les musulmans et les immigrés ».  Quel mensonge, relayé par le film Indigènes, qui a suscité l’indignation des associations de Pieds-noirs qui ont, eux, versé massivement leur sang…

 

Stéphane Boccaletti, Secrétaire national pour les Fédérations du FN, clarifie les positions du FN sur le projet de la grande mosquée de Marseille. Pas question de retirer le recours. Pas pour longtemps… Jean-Marie Le Pen, qui vient de rencontrer Omar Djellil, en compagnie de Stéphane Durbec, déclare : « Je n’écarte pas la possibilité pour le Front national de faire un geste pour la communauté musulmane de Marseille » et de lever les recours posés par le FN marseillais ». Et il rajoute : « J’envisage de demander son retrait (du recours) lors du prochain bureau départemental ». Il persiste et signe : « Il serait de bon temps d’évoluer sur cette question. », affirmant penser « aux combattants de l’armée d’Afrique, dont les descendants vivent dans la région ». Quelle incroyable stupidité ! Quelle honte ! Quelle trahison ! En attendant, Stéphane Durbec et Omar Djellil ont créé ensemble une association visant à rapprocher le FN de la communauté musulmane de Marseille. Elle porte le beau nom de « Alliance Républicaine Ethique ». Trois points…

 

Décidément, Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen ne représentent plus nos idées. Ils nous ont trahis.

 

Reconstruisons ensemble le camp nationaliste. 

00:09 | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 11 mai 2011

Mayotte, département français : une calamité...

images.jpgPar Robert Spieler (*)

Mayotte, ce confetti situé dans le canal du Mozambique, entre Madagascar et l’Afrique, est devenue le 101ème département français, le 4 avril 2011, suite au référendum du 29 mars 2009: une calamité…

 

Un peu d’histoire :

 

Mayotte, située dans l’archipel des Comores ne représente qu’une surface minuscule (374 km2) : deux îles entourées d’un récif corallien et d’un magnifique lagon. On la surnomme l’île aux parfums, tant la présence de l’ylang-ylang, utilisé en parfumerie, est abondante. Les Comores sont, au XIXème siècle, l’objet de luttes incessantes entre roitelets locaux. Elles survivent avec peine grâce au trafic d’esclaves à destination du Moyen-Orient. Un sultan malgache, qui règne sur Mayotte, appelle au secours un Français, le commandant Pierre Passot. Et cède son île à la France pour la modique somme de 1 000 piastres. L’archipel ne représente en réalité aucun intérêt pour la métropole : éloigné des grandes routes maritimes, pauvre, sans ressources, il n’intéresse guère l’administration coloniale. Mayotte, une des îles de l’archipel (il y a aussi Anjouan, Grande Comore et Mohéli) ne compte que 3 000 habitants.

 

La situation administrative des Comores perdurera jusqu’en 1968, où la France lui concède une large autonomie interne, prélude à l’indépendance. Mais les maladresses vont succéder aux maladresses. Jacques Foccart, l’homme ‘Afrique ‘ de De Gaulle choisit un riche commerçant, Ahmed Abdallah, de l’île d’Anjouan, concurrente de Mayotte pour diriger le pays. Les Mahorais ont peur de ce tyranneau et, pour s’en protéger, proclament leur attachement indéfectible à la France. Un référendum décisif a lieu le 22 décembre 1974. Les Mahorais se prononcent à 63% contre l’indépendance, les autres Comoriens votent à 95% pour. Dès lors, le problème devient inextricable. La grande majorité des Comoriens a voté pour l’indépendance. On arrête là ?  Non, au mépris du droit international, et aussi sur la pression de groupes « nationalistes » français, notamment royalistes (Pierre Pujo et Aspects de la France furent très actifs dans ce lobbying), qui s’émerveillent de voir le drapeau tricolore flotter sur tous les continents, la calamité nationale Giscard d’Estaing, deux ans avant le « regroupement familial », décide de reconnaître à Mayotte le droit de vivre sa vie. Sa vie au sein de la France. Le 8 février 1976, les habitants de Mayotte votent par référendum à 99% en faveur de l’intégration à la France.

 

Depuis lors, Mayotte est administrée par des fonctionnaires venus essentiellement de métropole.

 

Les conséquences

 

Mayotte, qui comptait en 1841, 3000 habitants, en compte aujourd’hui 200.000, tous musulmans. Toutes les nuits, à partir de l’île d’Anjouan, distante de cinquante kilomètre, des comoriennes sans papier embarquent, enceintes, dans des embarcations de fortune, les kwassa-kwassa pour venir accoucher à Mayotte, c'est-à-dire en France. Et c’est à Mamoudzou, chef-lieu de la collectivité territoriale, que se trouve la plus grande maternité de France : 5000 naissances par an sur un total de 8000. Les comoriennes ne sont, au demeurant, pas les seules à débarquer. Des malgaches, des africaines qui viennent faire bénéficier leurs enfants du droit du sol … Inutile de relever qu’il y a un fossé culturel entre Mayotte et la France. Il y a quelques années, on pouvait lire sur les feuilles d’impôts de l’île « première femme », « deuxième femme » dans la liste des personnes à charge à déclarer…

 

Grâce à Mayotte, le Ministère de l’Intérieur peut se targuer de chiffres quelque peu valorisants de reconduite à la frontière de clandestins. Mais ces chiffres n’ont aucune signification. Tous les matins, la police procède à l’arrestation de clandestins dans les villages de brousse.  Qui sont expulsés et reviennent tranquillement dans les semaines qui suivent. On en voit même qui, désireux de retourner à Anjouan, pour un décès ou une fête de famille, se rendent d’eux-mêmes à la gendarmerie pour réclamer leur rapatriement en avion ou en bateau. Tous frais payés. Et qui reviennent derechef…

 

Quant au système éducatif, il est en toute première ligne pour encaisser le choc de cette natalité considérable et de cette immigration massive. Beaucoup ne sont pas francophones. On bricole pour faire face. On recrute des instituteurs au niveau du bac. On instaure un système de rotation : la moitié des classes viennent de 7 à 12h20, l’autre moitié de 12h30 à 17h40. Pour suivre, il faudrait construire trois collèges par an ! Et combien de lycées demain ?

 

La délinquance progresse, quant à elle, de façon spectaculaire. On envisage la construction d’une deuxième prison. Le nombre d’enfants ou d’adolescents livrés à eux-mêmes est énorme. Les conditions d’hébergement du centre de rétention épouvantables. Un apartheid de fait existe à Mayotte : des quartiers habités par les blancs, ultra protégés. Quant aux autres…

 

Mayotte est de fait, en état de faillite. Prendre en charge cette île va coûter des sommes astronomiques. Il y a certes, sans doute, de l’argent à faire, au profit de certains privilégiés, à Mamoudzou. Pour des banquiers, des entrepreneurs de travaux publics, des fonctionnaires. On s’apprête à construire un hôtel de luxe… Et des écoles, et des prisons, et sans doute demain un somptueux Hôtel du Département… L’essentiel de cette « richesse » qui se déversera sur l’île proviendra, bien sûr, de la poche des contribuables français.

 

Quelle folie que Sarkozy se soit engagé dans la départementalisation ! En ce 35ème anniversaire du regroupement familial, voulu par Chirac et Giscard d’Estaing, désignons cette droite méprisable, collaborationniste, qui trahit les intérêts de notre Peuple. Et considérons que c’est elle, l’ennemi principal…

 

(*) Tribune libre publiée dans Rivarol n°2995 (30 avril 2011)

19:02 Publié dans France | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante...

3562132796.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans le n° 2996 (6 mai 2011) de Rivarol

 

Marine Le Pen figure sur la liste établie par le magazine américain Time des cent personnalités les plus influentes du monde. En 71ème position… Devant Barak Obama, qui n’est, il est vrai, que président des Etats-Unis et qui se contente de la 86ème place. Strauss-Kahn, qui était en 77ème position l’an dernier, n’y figure même plus.

 

La grande manipulation

 

Par contre, y figurent le rappeur tunisien El General et Waël Ghonim, cadre de Google et héros de la révolte égyptienne. Nicolas Sarkozy a cependant la chance de figurer en 32ème position, devant Marine Le Pen. Sinon, on imagine son humiliation. Ce classement semble reposer sur des critères étonnants, puisque Michelle Obama est classée 22ème. En fait, nous sommes en pleine manipulation. Les même lobbys qui pilotent les medias français et qui ont aidé puissamment Marine Le Pen à prendre le contrôle du Front national, ont décidé de l’aider à acquérir une stature internationale. Fût-ce au prix d’une grossière supercherie. Le but des lobbys ? Disposer en France d’une force nationale importante, opposée à l’idée d’une Europe puissante, hantise des Américains, et prête à servir de chair à canon contre l’islam que redoutent ces mêmes lobbys. Une source sûre m’affirme que Marine Le Pen rencontrerait deux fois par mois un collaborateur de l’ambassade d’Israël à Paris. Est-ce vrai ? Dans quel but ?

 

Bruno Gollnisch bientôt fusillé ?

 

Marine Le Pen s’est singularisée par un traitement des plus expéditifs dans l’affaire Gabriac, ce jeune conseiller régional, proche de Bruno Gollnisch. Une photo le montrant levant le bras pour faire le salut hitlérien (d’aucuns diront qu’il s’agit du salut olympique pratiqué jusque dans les années 1940) a paru dans le Nouvel Observateur. Gabriac affirme qu’il s’agit d’un montage. Peu importe, même si la photo était réelle, la moindre des choses est de pardonner les erreurs de jeunesse. Après tout, ne pardonne-t-on pas aux militants d’extrême gauche qui chantent l’Internationale en levant le poing ? C’est la position de la commission de conciliation du FN, présidée par Jean-Marie Le Pen qui se contente de lui infliger un blâme. En vacances en Thaïlande, ni une, ni deux, Marine Le Pen, allant à l’encontre de l’avis de son père et de la commission, décide de l’exclure définitivement du Parti, en exprimant au passage sa fureur à l’encontre de Bruno Gollnisch qui avait dévoilé le lieu de vacances fort peu français de MLP. Ceux qui la connaissent savent son sens de la nuance. Elle éructe : « il s’agit d’une atteinte à la vie privée ! ». Nul doute que Bruno Gollnisch sera le prochain fusillé.

 

Marine Le Pen exclue du FN ?

 

D’après le site Medialibre, Marine Le Pen pourrait être prochainement déférée en commission de conciliation et exclue du Front national. Une photo vient en effet d’être diffusée sur la toile, sur laquelle on la voit, se pavanant aux côtés de l’ancien Waffen SS Franz Schönhuber, qui fut le Führer du parti nationaliste allemand Die Republikaner. Mais peut-être Bruno Gollnisch appellera-t-il à la clémence ?…

 

LICRA et Ligue Professionnelle de Football, même combat

 

La Ligue professionnelle de football, la LFP, et la LICRA viennent de signer un partenariat pour les trois prochaines années pour poursuivre la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations. La LFP et la LICRA mèneront ensemble des actions de sensibilisation auprès des supporters, aideront les victimes de racisme dans les stades et renforceront notamment les formations des délégués de la LFP et des directeurs de sécurité. Bonjour le bourrage de crâne ! Frédéric Thiriez, le président de la LFP s’émerveille : « Nous avons la volonté de lutter ensemble pour le football et ses valeurs. Et nous avons la foi car nous pensons qu’en nous battant ensemble, nous la Ligue de Football Professionnel et notre ligue sœur, la LICRA, nous continuerons à obtenir des résultats. » Admirez ce numéro de lèche éhontée : « notre ligue sœur »… Alain Jakubowicz, le président de la LICRA, se doit d’en exiger toujours plus. Jamais tout à fait content. Il donne des leçons : « Il faut maintenir une vigilance de tous les instants contre le racisme. Continuons à être des partenaires responsables ! » En d’autres termes, continuez à ramper, à vous coucher, à vous comporter comme des limaces…C’est un ordre.

 

Les causes du tsunami au Japon, dévoilées par un rabbin

 

Voila ce que déclare David Twersky alias Skverer Rebbe, et guide d’une des plus importantes organisations juives ultra-orthodoxes au monde, la Rachmastrivka Hasidic : Si les Japonais sont si cruellement frappés en ce moment, par les tsunamis et tremblements de terre, c’est de leur faute. Parfaitement. Car ils ont eu l’invraisemblable toupet de coffrer deux étudiants de yeshiva, adeptes du Rebbe, arrêtés en 2008 dans un aéroport nippon, alors qu’ils transportaient (sûrement pour leur usage personnel) juste quelques 90.000 tablettes d’ecstasy. Une broutille. Le rabbin, qui a posé le diagnostic, indique aux Japonais la marche à suivre pour se libérer des calamités : relâcher au plus vite ces braves jeunes gens … Ce sont ses propos, tenus lors d’une célébration récente de Purim, la Pâques juive, à Jérusalem où il pria devant une nombreuse assistance pour la libération des deux trafiquants. L’assemblée répondit : « Amen ». Skverer Rebbe n’est pas n’importe qui. Né à Iasi, en Roumanie, en 1940, il se rend avec sa famille à Bucarest en 1945 avant d’émigrer aux Etats-Unis. Le pouvoir, dans ces sectes ultra-orthodoxes se transmet de père en fils. Un pouvoir réel, puisqu’il fut reçu en 2000 par Bill et Hillary Clinton à la Maison blanche. Il leur offrit un magnifique chandelier à sept branches… Espérons que les Japonais sauront écouter un avis aussi avisé. Pour leur bien…

 

Et qui est la grosse conne ?

 

On se souvient que la pseudo humoriste Sophia Aram avait traité les électeurs du FN de « gros cons » sur France Inter. On se souvient aussi du président Grévy, sous la troisième République, dont le gendre traficotait les Légions d’Honneur. Les humoristes s’en donnèrent à cœur joie, avec cette rengaine : « Quel malheur d’avoir un gendre ». Sophie Aram, elle, doit se dire : « Quel malheur d’avoir une mère »…

 

Khadija Aram, sa mère n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Adjointe socialiste au maire de Trappes, elle a été reconnue coupable par le Tribunal de grande instance de Versailles pour avoir, entre fin 2008 et début 2010, fait croire à 8 personnes en situation irrégulière qu’ils pouvaient obtenir une carte de séjour contre une somme estimée à 31.500 euros. Elle vient d’être condamnée à deux ans de prison, dont six mois fermes, pour escroquerie. Sa peine s’assortit de cinq ans d’interdiction d’exercer ses droits civiques et civils. Khadija Aram, menacée par certains clandestins qui ne voyaient rien venir, avait tenté de les rembourser avec le chéquier de l’association des Femmes de Trappes, dont elle était la présidente… La peine maximale encourue pour ce type de délit est de dix ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende. Disons qu’elle s’en tire bien…

 

Des casseroles dans l’église

 

Depuis plusieurs mois était exposée dans l’église Saint-Bonaventure à Lyon une œuvre d’art, appelée « colonne pascale ». Son créateur est l’ « artiste » belge d’origine camerounaise Pascale Marthine. Il s’agit d’une colonne de casseroles empilées les unes sur les autres, le tout accroché au plafond. Il parait que cette œuvre a été conçue pour dénoncer la faim dans le monde. Original. Le curé de l’église, Luc Forestier pense profondément. Je remercie les lecteurs de Rivarol qui auraient compris quoi que ce soit à son charabia d’avoir l’amabilité de m’envoyer une traduction : « Accueillir une œuvre d’art contemporain dans une église n’est pas simplement la prolongation, légitime en soi, du geste de nos prédécesseurs qui ont toujours voulu associer la célébration de la liturgie chrétienne à la convocation du beau voire du spectaculaire, car ils étaient convaincus que l’acte humain de création qui, toujours second, s’empare des éléments créés par Dieu pour les agencer d’une manière inédite, relève de la pleine liberté humaine, voulue par le Créateur, et participe même d’une forme de collaboration à son activité permanente et gracieuse ». Atchoum !

 

Dieu merci, si je puis dire, quelques courageux militants catholiques se sont introduits dans l’église, la semaine dernière, et on proprement transformé l’ « œuvre d’art » en amas de casseroles. Bravo !

 

Le « miracle » de la natalité  française : combien d’Africains ?

 

Une analyse fort intéressante parue sur le site salon beige : Si les statistiques ethniques sont interdites en France, les statistiques médicales sont autorisées et permettent de révéler les vrais chiffres des naissances d’origine africaine et maghrébine. La drépanocytose est une maladie génétique qui touche les personnes de couleur et celles d’Afrique du Nord, et épargne les blancs. Il s’agit d’une maladie héréditaire qui se caractérise par l'altération de l'hémoglobine, la protéine assurant le transport de l'oxygène dans le sang. On estime que cinquante millions de personnes en sont atteintes dans le monde. Les recherches effectuées en France sur les nouveau-nés à risque (donc issus de ces populations africaines et nord-africaines) montrent qu’en 2007, 28,45% des nouveau-nés ont fait l’objet d’une recherche de drépanocytose (25,6% en 2005, soit une progression de 1% par an). 55,5% des nouveau-nés d’Ile de France ont fait l’objet d’une telle recherche. Nous disposons là, des chiffres réels de la présence des allogènes en France. Les analyses de Jean-Paul Gourevitch, dans son livre La France africaine, qui prédisait qu’en 2050, plus de la moitié des naissances en France seraient non-européennes, se révèlent ainsi exactes. Alors, on agit ?

 

Aux Etats-Unis, c’est pareil

 

Les Blancs vont devenir une minorité aux Etats-Unis en 2050 en raison de la croissance de l’immigration en Amérique, selon une enquête du Pew Research Center. Les Blancs devraient représenter 47% de la population américaine contre 66% aujourd’hui et un américain sur cinq sera un immigré contre un sur huit aujourd’hui. « Si la tendance continue, la population des Etats-Unis va grimper à 438 millions en 2050 contre 296 millions en 2005 », soit une augmentation de 50%, note l’étude du Centre Pew. » Plus de 80% de cette hausse sera due aux immigrants arrivant dans le pays entre 2005 et 2050 et à leurs enfants nés sur le sol américain. Qui encourage l’immigration aux Etats-Unis ? Ne cherchez pas. Ce sont les mêmes qui l’encouragent en France et dans tous les pays européens…

 

Et en Russie…

 

M.Poltoranine, le porte-parole du Service russe des migrations (FMS), vient d’accorder une interview au service russe de la BBC. Sa déclaration a provoqué un tollé sur internet. 

 

"La survie de la race blanche est en jeu, et cela se fait sentir en Russie", a-t-il affirmé dans l’interview télévisée. 

 

Et d’ajouter qu’il ne comprenait pas la politique des pays d’Europe Occidentale où, selon lui, l’immigration venue des pays d’Afrique et du Proche-Orient étaient encouragée.

 

M.Poltoranine a estimé qu’il devait en être autrement en Russie. 


"On doit tout organiser de façon à ce que le métissage s’y produise dans la bonne direction", a-t-il dit.

Résultat : congédié. Si même la Russie baisse les bras…

 

Les Etats-Unis sont notre adversaire principal : les preuves

 

L’actuel ambassadeur des Etats-Unis en France, Charles Rivkin a rédigé un câble qui a été envoyé le 19 janvier 2010 au Secrétariat d’Etat américain,  que nous découvrons grâce à Wikileaks.

Voilà le résumé, mais je vous engage très vivement à en lire l’intégralité sur l’excellent site Altermedia, en date du 27 avril.

 

« Au regard des circonstances et de l’histoire unique de la France, l’Ambassade de Paris a créé une Stratégie d’Engagement envers les Minorités qui concerne, parmi d’autres groupes, les musulmans français. Notre objectif est de mobiliser la population française à tous les niveaux afin d’amplifier les efforts de la France pour réaliser ses propres idéaux égalitaires, ce qui par suite fera progresser les intérêts nationaux américains. Alors que la France est à juste titre fière de son rôle moteur dans la conception des idéaux démocratiques et dans la promotion des droits de l’homme et de l’Etat de droit, les institutions françaises ne se sont pas montrées elles-mêmes assez flexibles pour s’adapter à une démographie de plus en plus hétérodoxe.

 

Nous croyons que si la France, sur le long terme, ne parvient pas à apporter une véritable représentation politique de ses minorités, la France pourrait devenir plus faible, plus divisée, sujette aux crises et repliée sur elle même, et par conséquent un allié moins fiable.

 

Pour soutenir les efforts français de donner des chances égales aux minorités, nous nous engagerons dans un discours positif, nous créerons des exemples forts, nous mettrons en place un programme agressif de mobilisation de la jeunesse, nous encouragerons les voix modérées et les « bonnes pratiques » et nous allons approfondir les causes des inégalités en France. Nous allons également intégrer les efforts des différentes sections de l’ambassade ainsi que mieux cibler les faiseurs d’opinions au sein de nos principaux auditoires puis nous évaluerons les indicateurs tangibles et intangible de la réussite de nos stratégies. »

 

Quelle arrogance ! Des dirigeants français dignes de ce nom auraient immédiatement exigé le rappel de l’ambassadeur et auraient interdit les activités déstabilisatrices de l’ambassade des Etats-Unis.

18:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 09 mai 2011

Le 4ème Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire : pour le rassemblement des forces nationales et nationalistes.

CIMG0137.JPG

De g. à dr. : François Ferrier, Robert Spieler, Roland Hélie, Jean-Claude Rolinat

Samedi 7 mai s’est tenu à Paris le 4ème Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire. Il s’agissait, pour les responsables du mouvement nationaliste et identitaire de définir la stratégie de celui-ci en vue des prochaines échéances électorales de 2012 et au-delà.

 

Le Conseil national de la NDP a constaté l’abandon progressif par le Front national de Marine Le Pen des principes fondamentaux qui avaient justifiés jusqu’à maintenant l’appartenance de ce parti à la Droite nationale sociale et populaire.

 

Le Conseil national a validé à l’unanimité la participation active de la NDP à la constitution d’une nouvelle structure confédérale de rassemblement des organisations de la Droite nationale afin de présenter un maximum de candidats aux élections législatives et de soutenir une candidature d’union à la présidentielle.

 

Dans les semaines qui viennent une réunion aura lieu avec les responsables du Parti de la France de Carl Lang et du MNR afin de concrétiser cette confédération.

 

Il faut dès maintenant créer une véritable alternative authentiquement nationale au Front national rallié au Système. Dans cette confédération, la NDP incarnera la sensibilité nationaliste et identitaire.

 

Rappelons que depuis 2009, lors des différents scrutins qui se sont déroulés (européennes de juin 2009, régionales de mars 2010 et cantonales de mars dernier) l’entente entre les principales formations nationales et nationalistes a permis d’enregistrer des résultats encourageants.

 

Enfin, la NDP, afin d’accentuer son implantation à travers le pays, s’est dotée d’un coordinateur national. C’est Yves Darchicourt, délégué du mouvement dans le Pas-de-Calais, qui assumera cette charge.

 

Dimanche 8 mai en matinée, la Nouvelle Droite Populaire a ouvert le traditionnel défilé des forces nationalistes qui a rassemblé plus de 1 500 personnes (le double de l’an passé). Le thème de cette manifestation était : « Contre le mondialisme, la France est de retour ». Au cours du meeting qui a conclu cette marche, Pierre Vial, Président de Terre et peuple et membre du Bureau national de la NDP, a appelé les forces nationalistes à refuser toutes les compromissions avec le Système. Robert Spieler, ancien député et Délégué général de la NDP, a pour sa part exigé le départ d’une majorité d’immigrés africains et maghrébins présents sur notre sol, contre la volonté de notre Peuple, et désigné la responsabilité du capitalisme mondialiste et cosmopolite dans cette invasion.

 

Lire aussi : Le Journal du Dimanche cliquez ici

 
 

16:19 Publié dans NDP Communiqués | Lien permanent | |  Facebook

ENORME SUCCES DE LA MANIFESTATION NATIONALISTE UNITAIRE : 1 500 MILITANTS DANS LES RUES DE PARIS...

Photo 052.jpg

A 11 h 00, la tête du cortège se met en place.

Photo 041.jpg

Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle droite populaire, interrogé par l'une des nombreuses chaines de TV présentes.

Photo 053.jpg

Florence Raffard de Brienne (NDP 66), Pierre Vial, Président de Terre et peuple et membre du Bureau national de la NDP, et Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France.

Photo 055.jpg

12 h 30, plus de 1 500 personnes ont assisté au grand meeting en plein air où se succédèrent : un jeune responsable du Renouveau français, Edouard Klein, responsable du Groupe union défense, Pierre Vial, Robert Spieler et Serge Ayoub, responsable de Troisième voie et coordinateur de la manifestation. 

Photo 066.jpg

Robert Spieler au cours de son intervention.

Toutes les informations sur le site Synthèse nationale cliquez ici

16:16 Publié dans NDP Communiqués | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 03 mai 2011

Jeudi soir, au Local...

image.jpg

10:39 Publié dans NDP Communiqués | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante.

1442923245.jpgChronique de Robert Spieler

Publiée dans Rivarol

n°2997 du 30 avril 2011

 

Le 7 mai, aura lieu à Cologne, en Allemagne, une manifestation contre l’islamisation de l’Europe. J’ai été présent à toutes les manifestations organisées par le mouvement Pro Köln et Pro Deutschland où j’ai pris la parole, à de nombreuses reprises. Mais cette année, je n’y irai pas.

 

Non possumus

 

Je ne peux pas accepter de défiler, en tant que nationaliste européen, sous des drapeaux israéliens. Car nos amis allemands ont invité une délégation israélienne à défiler aux côtés de représentants de forces de la Résistance européenne. Il y a trois semaines, ils avaient organisé, sous l’impulsion de l’étrange milliardaire germano-suédois Patrick Brinkman, que j’ai eu l’occasion d’évoquer dans Rivarol, un sommet anti-islamisation entre une délégation de leur mouvement et une délégation israélienne composée, on peut l’imaginer aisément, de personnalités qui ne sont pas des plus modérées. Je sais, je sais… La situation en Allemagne est des plus difficiles pour les mouvements patriotiques. Il y règne un climat que l’on ne peut pas imaginer en France. Et pourtant, nous connaissons la répression permanente que nous subissons. Mais en Allemagne, c’est pire. Des attaques ultra-violentes d’une extrême gauche très organisée en comparaison de laquelle nos gauchistes apparaissent comme de gentils garçons. Un Système totalement corrompu par le politiquement correct. Un climat de répression permanente contre les nationalistes. Je sais… Mais pour autant, est-il raisonnable de rechercher une respectabilité totalement illusoire dans les fourgons de l’étranger ? Désolé, mais je ne l’accepte pas. De plus, l’Allemagne est, d’après un récent sondage européen, le pays le plus critique à l’encontre d’Israël. On peut comprendre les Allemands qui subissent en permanence un insupportable drill. Mais quel intérêt électoral nos amis peuvent-ils trouver dans cette soumission ? Je leur conserve toute mon amitié, mais franchement, je crois qu’ils ont tort.

 

D’autres mouvements européens ne l’acceptent pas davantage. Les Catalans de Plataforma Catalunya n’iront pas à Canossa. Quant aux Autrichiens du Fpöe, ils y enverront une délégation de second rang. Ni Heinz-Christian Strache, le président du parti, qui ambitionne le poste de chancelier, ni Harald Vilimsky, secrétaire général du Parti, n’y seront.

 

Des représentants du Bloc Identitaire, eux par contre, seront présents. Ca vous étonne ?

 

Pas de skinheads le 1er mai, exige Marine Le Pen

 

Pour son premier défilé en tant que présidente du Front national, Marine Le Pen veut rompre avec l'image d'un 1er mai « Jeanne d'Arc, crânes rasés et provocations en tout genre ».

 

Dans une invitation pour le « grand défilé patriotique » du 1er mai, le secrétaire départemental du FN en Moselle avertit les adhérents du parti qu'une page se tourne, du moins, concernant le look des militants : « Marine Le Pen a prévenu que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un skinhead sera exclu manu militari. A quoi ressemble un skinhead de loin ? A vrai dire, je n’en sais fichtrement rien. Sont exclues cependant toutes les tenues vestimentaires type treillis, rangers, etc. Vous me pardonnerez d’avoir un humour un peu lourd. Mais je ne peux pas m’empêcher de me poser la question : un skinhead avec une kippa serait-il viré manu militari ?

Seuls les drapeaux français et régionaux seront acceptés. Des pancartes seront distribuées sur place, ainsi que des ballons bleu-blanc-rouge et des petits drapeaux. » Des petits drapeaux et des ballons bleu-blanc-rouges, c’est trop mignon…

 

L’hebdomadaire Minute a titré en une : « Jeanne d’Arc boutée du 1er mai du FN ». On s’en fout, au demeurant. Jeanne d’Arc marchera en esprit  avec nous. Rendez-vous le dimanche 8 mai, à 10 heures, place de la Madeleine, pour la grande manifestation unitaire contre le mondialisme et pour Jeanne d’Arc, symbole de la Résistance nationale. Nous étions mille l’an dernier : avec la Nouvelle Droite Populaire, Troisième Voie, le GUD, Terre et Peuple, le Renouveau français, les Autonomes lorrains etc… Cette année, nous serons bien plus nombreux à défiler (de nombreux groupes venus de partout en France nous rejoindront) jusqu’à la statue de Jeanne d’Arc où nous prendrons la parole. Je compte sur vous. D’accord ? 

 

La dernière campagne de propagande de la répression routière.

 

Quatre pleines pages - financées avec nos impôts ! - de publicité aux allures pseudo-scientifiques, alliant slogans mensongers et chiffres truqués pour vous faire entrer dans le crâne que « les radars sauvent des vies ».

 

Si le gouvernement dépense des millions pour ça, c’est parce qu’il va encore accélérer la répression sur les conducteurs cette année (1000 radars de plus, flasheurs embarqués sur des motos en circulation...), et il veut vous faire croire que ce n’est pas pour vous racketter, mais pour votre sécurité !

 

La Ligue de Défense des Conducteurs, qui enquête depuis plus de deux ans sur la répression routière dévoile des vérités qui méritent d’être connues

 

Vérité n°1 : A ce jour, aucune étude scientifique française n’établit un lien direct entre vitesse et mortalité routière. Au lieu de mener des analyses poussées sur les causes d’accidents, le gouvernement nous rabâche en boucle son éternel dogme: « 1 % de vitesse en moins, c’est 4 % de morts en moins ». Mais au final, quelle est la base scientifique de cette affirmation ? Apparemment il s’agirait d’une vague étude suédoise datant des années 1980, jamais réactualisée depuis, ni même adaptée à la réalité française.

 

Mais c’est un dogme très pratique : il permet de s’acharner sur la vitesse, et de faire passer le moindre petit dépassement de la limite autorisée pour un acte criminel. Ce qui, bien sûr, légitime les radars dont 93 % des flashs concernent des dépassements de moins de 20 km/h.

 

C’est pour cela qu’on le préfère à d’autres études, menées par exemple aux Etats-Unis, qui montrent au contraire que permettre aux conducteurs d’adapter leur vitesse aux conditions de conduite fluidifie le trafic et fait baisser le nombre d’accidents.

 

Vérité n°2 : deux radars sur trois ne sont pas placés à des endroits dangereux

 

Afin de nous faire croire que les radars sont placés dans des zones accidentogènes (et non dans de belles lignes droites...), le gouvernement nous dit qu’il y a « 66 % de morts en moins à proximité des radars ». Le hic, c’est que cette statistique n’est calculée qu’à partir de 697 machines, soit environ un radar sur trois. Pour qui se souvient de l’étude du magazine Autoplus, qui en avril 2010 démontrait que deux radars sur trois ne sont pas placés à des endroits dangereux, la supercherie est claire : cette statistique a été élaborée en ne prenant en compte que les radars placés en zone accidentogène.

 

On comprend bien pourquoi les pouvoirs publics n’intègrent pas l’ensemble du parc de radars dans leur calcul : rien qu’à regarder le palmarès des 60 radars qui flashent le plus en France, on voit que 50 d’entre eux sont sur autoroute, le type de réseau le plus sûr du pays ! Il est évident que ces machines n’ont pas été placées là pour éviter les accidents, mais bel et bien pour faire du chiffre.

 

Vérité n°3 : la baisse de la mortalité routière est bien antérieure à la mise en place des radars

 

Le nombre de tués sur les routes est en baisse depuis plus de 30 ans : il est passé de quatorze mille en 1973 à cinq mille en 2003. Cette amélioration de la sécurité routière d’année en année est due principalement à l’optimisation de la sécurité dans les véhicules, à la modernisation du réseau routier, à la lutte contre l'alcoolisme au volant, aux campagnes de sensibilisation et à une répression ciblée et mesurée.

 

Or, le gouvernement veut nous faire croire que, depuis 2003, la baisse du nombre de tués est due aux seuls radars, alors qu’elle ne fait que s’inscrire dans la continuité d’une baisse qui dure depuis plus de 30 ans !

Vérité n°4 : l’Etat a empoché près d’un milliard d’euros l’année dernière grâce aux radars.

 

Les radars rapportent gros : 974 millions d’euros en 2010 ! Dans sa campagne de propagande, le gouvernement ose affirmer que « l’argent des radars ne sert pas à remplir les caisses de l’Etat ». Vraiment ?

 

L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances a bénéficié de 35 millions d’euros dans le partage de ce racket. Que vient faire l’agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances dans cette affaire. Je n’en sais strictement rien, et vous non plus, sans doute…

 

Ils commencent vraiment à nous les gonfler, ces insupportables racketteurs moralistes. Répression de la cigarette, de l’alcool, de la prostitution, et maintenant des automobilistes… En attendant, soutenez la « Ligue de Défense des Conducteurs » (176 bd Voltaire, 75011 Paris, 01 40 01 06 51) en leur envoyant un chèque ! Au fait, Roselyne Bachelot me fait penser à Marthe Richard. Celle qui avait, dans les années 1945, éradiqué les maisons closes. Elle était pourtant une connaisseuse dans ce domaine. Bon, j’arrête là, ne voulant pas que Rivarol ait un énième procès…

 

Sarkozy n’a plus de munitions…

 

Les forces de l'OTAN engagées dans les opérations aériennes en Libye sont à court de munitions. C'est le constat surprenant que dresse, samedi 16 avril, le Washington Post qui cite, sans les nommer, de hauts responsables américains et de l'Alliance atlantique.

 

Pour le journal, cette pénurie met en lumière les limites du Royaume-Uni, de la France et des autres pays européens à mener dans la durée une opération militaire relativement modeste. Depuis le début des opérations, fin mars, 800 missions de bombardement ont été menées par la coalition. En première ligne au début des opérations, les Etats-Unis ont abandonné les frappes à leurs alliés – France, Grande-Bretagne, Belgique, Norvège, Danemark, Canada – pour se concentrer sur des missions de reconnaissance et de soutien logistique. Jeudi, malgré les appels pressants de ces alliés, ils ont refusé de revenir en première ligne, mais les responsables cités par le Washington Post indiquent que Washington pourrait ne pas avoir le choix sinon de s'impliquer à nouveau pour pallier les déficiences des Européens.

 

Cette pénurie de munitions toucherait principalement les bombes à guidage laser, les plus utilisées par la coalition. Le quotidien américain explique que les Français et les Britanniques épuisent leurs stocks de munition bien plus rapidement que les fabricants d'armes sont capables de les reconstituer. Et sur ce point, l'aide américaine n'est d'aucun secours : les bombes et les missiles de l'USAir Force ne sont pas adaptés aux avions de fabrications française et britannique qui conduisent les frappes.

 

Les experts consultés par le Washington Post sont acerbes : "La Libye n'est pas une grosse guerre, note l'un d'eux. Si les Européens manquent de munitions aussi tôt dans un conflit aussi peu important, on peut se demander à quel type de guerre ils sont préparés. Peut-être qu'ils réservent leurs avions aux démonstrations aériennes..." Ben, oui, sans doute…

 

Et pourquoi Sarkozy aime-t-il Ouattara ?

 

Au cours du dernier Conseil des ministres, Nicolas Sarkozy a exprimé toute l’affection et l’admiration qu’il avait pour le nouveau président ivoirien, Ouattara. Avant même l’arrestation de Gbagbo. Il a péroré d’importance : « Notre politique étrangère dans ce pays fait honneur à la France. Les chefs d’Etats africains sont d’accord avec nous. Il est menteur et retors. » Nicolas Sarkozy sait, dans ce domaine, de quoi il parle… Mais écoutez la suite : « Il ne faut pas oublier que Gbagbo est catholique et que Ouattara est musulman. Le fait de soutenir le second est un signe d’ouverture de notre part. » Cest pas beau, ça ?

 

Retrouvez chaque vendredi dans Rivarol la chronique de Robert Spieler.

10:37 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook