Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 septembre 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

2924130059.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3011 du 2 septembre 2011)

 

L’historien anglais David Starkey a déclenché un scandale en déclarant récemment sur la chaine BBC 2, au cours d’un débat sur les émeutes, que « les Blancs étaient devenus noirs ». Voici ses propos : « Une culture particulièrement violente et destructrice de gangsters nihilistes est devenue à la mode, et Noirs et Blancs, garçons et filles, opèrent ensemble dans ce langage. Ce langage est faux, c’est un patois jamaïcain qui a envahi l’Angleterre, et c’est pourquoi beaucoup d’entre nous ont littéralement ce sentiment d’être dans un pays étranger. »

 

Enoch Powell avait raison

 

David Starkey a aggravé son cas  en déclarant qu’il avait relu le discours prophétique d’Enoch Powell sur les « rivières de sang » et qu’Enoch Powell avait eu raison. Rappelons qu’Enoch Powell était en 1968 une figure majeure du parti conservateur, le plus brillant de tous, respecté pour son intégrité, et probable premier ministre après les élections législatives. Le gouvernement travailliste s’apprêtait à faire voter des lois contre la discrimination raciale. Enoch Powell prononce le 20 avril 1968, sans en informer son parti, un discours qui fera date et qui conduira à son exclusion de la vie politique. Une fois de plus l’adage qui dit que le mot conservateur commence bien mal se vérifiait… Enoch Powell déclarait : « Dans ce pays, dans 15 à 20 ans, les noirs domineront les blancs. J’ai l’impression de regarder une nation dresser son propre bucher funéraire. Quand les Dieux veulent détruire un peuple, ils commencent par le rendre fou, dit le dicton, et assurément nous devons être fous, fous à lier, en tant que nation, pour permettre chaque année l’arrivée de 50.000 personnes à charge qui seront à l’origine du futur accroissement de la population d’origine immigrée. » Et Enoch Powell de conclure : « Je contemple l’avenir et je suis rempli d’effroi. Comme les Romains, je vois confusément ‘le Tibre écumant de sang’. »  Commentaire de David Starkey : « Sa prophétie était absolument correcte en un sens. Le Tibre n’était pas rouge de sang mais du reflet des flammes qui entouraient Tottenham et Clapham (deux quartiers de Londres qui furent incendiés par les bandes allogènes). » Des rivières de sang… Résistance et Reconquête !

 

Malte : l’invasion

 

Notre ami Yves Darchicourt nous le rappelle sur son blog : Durant le grand siège de 1565, Malte avait résisté pendant 4 mois aux Turcs, sous l’impulsion du Grand Maître Jean Parisot de la Valette. 9000 habitants et 313 chevaliers se sont sacrifiés pour défendre leur civilisation et leur foi face à l’ennemi qui y perdit 12.000 combattants. La venue de renforts conduits par Don Garcia de Tolède sauva l’île qui demeura ainsi européenne et chrétienne.

 

Malte est à nouveau menacée et n’a cette fois ci aucun renfort à espérer. Depuis mars, ce sont quelques 1500 clandestins africains qui ont profité de la guerre en Libye pour venir envahir Malte et exiger le droit d’asile qui leur ouvre les portes de l’Europe. Depuis 10 ans, ce sont plus de 15.000 « migrants », essentiellement africains qui ont pénétré sur le territoire du plus petit Etat (409.000 habitants) de l’Union Européenne. Pas de renforts à attendre de l’Europe. Pire, un de ces crétins de compétition, pompeusement titré « Commissaire européen aux Droits de l’Homme » vient de s’insurger contre les centres de rétention maltais où les clandestins attendent d’obtenir le statut de réfugiés, avant d’envahir l’Europe.

 

L’OTAN bombarde l’huile d’olive

 

Pour abattre Kadhafi, tous les moyens ont été courageusement utilisés par les bombardiers de l’OTAN. C’est Mgr Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli qui le raconte : « Voici deux semaines, des avions de l’OTAN ont frappé un dépôt alimentaire aux environs immédiats de Tripoli, dépôt qui contenait de l’huile, des pâtes, de la sauce tomate. Un fleuve d’huile se répandait hors du dépôt détruit. » Et Mgr Martinelli se s’insurger : « Mais à quel titre peut-on bombarder un centre alimentaire » A quel titre ? Mais en 1998, les Américains avaient bien bombardé une usine pharmaceutique au Soudan, en prétendant que c’était une usine fabriquant des armes de destruction massive, et les Anglais n’avaient pas hésité à exterminer la population de Dresde, ville hôpital, avec des bombes au phosphore en 1945. Ces gens là, Monseigneur, ne reculent devant rien. Et puis, comme le relève le blog Daoudal hebdo, allez savoir ce que Kadhafi était capable de mijoter avec des pâtes à la sauce tomate, qui plus est arrosées d’huile d’olive… Ceci dit, Mgr Martinelli et les Chrétiens libyens ont de quoi être inquiets. Le nouveau gouverneur militaire de Tripoli, Abdelhakim Belhaj est un jihadiste de longue date, proche d’Al-Qaeda, qui fut l’  « émir » du Groupe ultra-radical islamique combattant libyen (GIC), qui possédait deux camps d’entrainement secrets en Afghanistan. La CIA l’avait pisté, traqué et finalement capturé en Malaisie, en 2003.Il fut transféré dans une prison secrète de la CIA, à Bangkok, avant d’être livré aux services secrets libyens. Comme par hasard, ce sont les anciens du GIC qui occupent aujourd’hui les postes militaires de premier plan : Belhaj à Tripoli, Ismaël as-Salabi à Benghazi, Abdelhakim al-Assadi à Derna. L’avenir est sombre pour les Chrétiens libyens, qui savent ce qui s’est passé pour leur communauté en Irak « libéré ». Mais Sarkozy, Juppé, Kouchner et Bernard-Henri Lévy sont contents…

 

Complètement fous, ces Allemands…

 

Nous avons notre lot de fous furieux maniaques et obsessionnels en France, mais ce n’est rien en comparaison de l’Allemagne. Udo Voigt est le chef du parti nationaliste NPD qui se présente à de prochaines élections à Berlin. Une affiche du NPD le montre, assis sur une puissante moto (il est un motocycliste passionné), avec comme slogan « Gas geben », qui signifie « plein gaz » en direction du parlement berlinois. Il n’en a pas fallu plus pour que la classe politico-médiatique allemande s’étrangle d’indignation en y voyant une référence « inhumaine à la Shoah ». Il fallait oser pratiquer un tel délire. Et bien, ils ont osé…

 

Du côté des rabbins fous

 

Un grand moment de dinguerie, visible sur internet en allant à la rencontre du Rabbin Mordechaï Friedman qui présente une série sur le judaïsme sur une chaine de télévision américaine. Mordechaï vitupère, crache, glaviote, expectore, hurle, vomit sa haine du Pape :

 

Voici le texte de son dégueulis : « Comment peut-on oser rencontrer l’Antéchrist ! Ce Pape, il est l’Antéchrist ! Son nom est Ratzinger.(Mordechaï hurle, le regard haineux) R.A.T. sont les premières lettres de son nom avant qu’il ne le change en Benedictus (Benoît). Rictus et hurlements redoublés de Mordechaï : il répète le nom Benedictus en insistant sur la sifflante finale, qui comporte, comme chacun le sait, deux S. Et puis, il crache par terre. Il redouble de hurlements : « L’escroc, l’escroc, l’escroc ! Ce pape antisémite ! Honte, honte, honte à vous et vos lapins de pupitre (le lapin, comme le cochon est considéré comme impur par la religion juive) ! Et il poursuit, dans un état d’exaltation totale : « Vous devez faire ce que vous avez à faire ! C’est votre responsabilité ! Qu’ils paient ! Qu’ils tombent raides  mortst ! » Si ce n’est pas un appel au meurtre, cela y ressemble furieusement…

 

Football et antisémitisme

 

Jean-Michel Larqué est l’ancien capitaine des Verts, à l’époque glorieuse de Saint-Etienne. Il est aujourd’hui commentateur du « Larqué Foot » sur RMC et s’est autorisé, le 12 août à paraphraser une réflexion du manager sportif du club anglais Arsenal, l’alsacien Arsène Wenger, qui disait qu’ « il y avait une chose très importante pour le ‘board’ (la direction) d’Arsenal, qui était plutôt de confession juive, c’était l’argent ». Devinez ce qui se passa ? Les hordes se mirent à couiner. Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) a annoncé sa décision de porter plainte contre Jean-Michel Larqué « notamment pour incitation à la discrimination, à la haine et à la violence racistes. » Rien de moins. Chez ces gens là, on ne connaît pas les nuances. Le crime atroce reproché à Larqué ? Avoir « clairement associé la confession juive des dirigeants du club de foot d’Arsenal à leur âpreté aux gains d’argent » déclare le MRAP qui fait appel, tant qu’à faire, aux six millions en relevant que « ce vieux cliché antisémite, qui a conduit au pire à une autre époque, a été la motivation principale de celui qui a séquestré et assassiné le jeune Ilan Halimi. » L’argument des six millions n’était sans doute pas suffisant aux yeux du MRAP. Il leur en fallait un de plus…

 

Les binationaux et les non-diplômés inéligibles

 

En France ? Non, en Algérie, où les conditions d’éligibilité aux élections législatives et locales seront modifiées. L’article 82 de l’avant-projet de révision de la loi électorale stipule que les candidats doivent « être de nationalité algérienne exclusive, d’origine ou acquise depuis vingt ans au moins ». Il est aussi exigé des candidats à la députation d’être « en possession d’un diplôme d’études universitaires (art. 92) ». Autant la première proposition est excellente et mérite d’être reprise en France, autant la seconde parait contestable. Quand on voit le nombre d’abrutis diplômés qui siègent à l’Assemblée Nationale…

 

Grande soirée du Ramadan à la mairie de Paris

 

Le mercredi 24 août a eu lieu dans les salons de l’Hôtel de Ville, à Paris, une grande « soirée du Ramadan » organisée par le maire, Bertrand Delanoë. Au programme : accueil en musique, Malouf tunisien, Abir Nasraoui, Djerba international (ne me demandez pas ce que c’est, je n’en sais rien), jazz, funk, groove. Un Iftar léger a été proposé (l’Iftar est le repas de rupture du Ramadan ; il est temps que les lecteurs de Rivarol apprennent à comprendre le français contemporain). Jacques Myard, député de la frange prétendue droitière de l’UMP, qui explique avec fierté faire le sale boulot pour le compte de Nicolas Sarkozy, s’est déclaré scandalisé. Il argue du fait que cette invitation lancée en application explicite d’un rite religieux est totalement contraire au principe de laïcité qui impose, dit-il, « que la pratique religieuse s’exerce dans la sphère privée de chaque citoyen. » Il s’indigne (ces gens là adorent s’indigner) et estime que cette initiative ne peut que heurter tous les républicains (ça aussi, c’est un mot magique qu’ils aiment à la folie). Jacques Myard est co-président du groupe d’études sur la laïcité à l’Assemblée Nationale (trois points…) et fait partie de l’UMP dont les élus financent allègrement la construction de mosquées, comme à Strasbourg ou à Marseille, ou se précipitent aux cérémonies juives ou musulmanes. Tartuffes !

 

En attendant, les déclarations « républicaines », l’affirmation de n’avoir aucun lien avec l’extrême-droite, le fait de jurer, la main sur le cœur qu’ils ne sont pas populistes (houlà ! voila un mot qui ne sent pas bon) n’a servi à rien. La haute autorité morale qu’est Harlem Désir, qui remplace, le temps de la campagne électorale, Martine Aubry à la tête du PS, vient d’exiger la dissolution du groupe « Droite populaire », l’accusant de faire « souffler un vent mauvais sur la démocratie. » Reconnaissons-le. Il est tout de même amusant d’observer, avec la loupe du passionné d’entomologie, ces insectes s’agiter…

 

Le désastre démographique européen

 

L’étude de l’Ined parue récemment le démontre : chaque année, il nait plus d’enfants au Nigéria qu’en Europe. L’Afrique a le taux de fécondité le plus élevé au monde. 7 enfants par femme au Niger, alors que le taux de fécondité est de 1,6 en Europe. Le Nigéria compte aujourd’hui 162 millions d’habitants. Selon les projections, il en comptera 433 millions en 2050. Les projections indiquent que l’Inde et la Chine compteront respectivement 1,7 et 1,3 milliards d’habitants. Enoch Powell avait décidément raison. L’Europe est en train de construire son propre bûcher funéraire.

 

Charlie Hebdo vire-t-il à l’extrême droite ?

 

L’hebdomadaire satirique d’extrême gauche n’y va pas de main morte dans un article intitulé « Les escrocs du halal » où il exige « l’interdiction totale de l’abattage rituel » et « la dissolution de tous les organismes de certification du halal. » Rappelant les conclusions d’un reportage qu’avait diffusé Canal+ le 31 juillet, cet article dénonce les arnaques autour du marché du halal. On trouve ainsi des traces de porc dans les saucisses Knaki halal, de la gélatine de porc dans certains bonbons certifiés et des millions de poulets ne seraient pas abattus selon le rite musulman parce qu’un tel abattage coûterait trop cher et ferait chuter les rendements. Les braves poulets de batterie ne seraient pas sacrifiés à la main et au couteau, mais électrocutés avant d’être saignés. Charlie Hebdo s’insurge du fait que des surplus de la viande issue d’animaux tués de façon rituelle sont écoulés dans les rayons des magasins comme de la viande ordinaire. Commentaire de l’hebdomadaire : « L’athée est capable de manger halal ou casher sans se rouler par terre en criant au blasphème puisque ces clowneries n’ont aucun sens pour lui. En revanche, le citoyen a le droit de savoir s’il contribue, en achetant tel produit, au financement des organismes certificateurs qui eux-mêmes financent les cultes. » Bien dit…

01:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.