Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 octobre 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 001.jpgChronique de Robert Spieler

Rivarol n°2018 du 21 octobre 2011

 

«  Un Etat palestinien est-il encore possible ? » C’était la question que posait la récente émission de France 2, « Un œil sur la planète » qui a entraîné un intense lobbying de la part du lobby qui n’existe pas.

 

France 2, sous l’œil vigilant du CRIF

 

Quoi ? Présenter Israël affamant, tuant les habitants de la bande de Gaza ? Mais c’est interdit… Cette émission « a entraîné au sein de la communauté juive une intense émotion et une stupéfaction écœurée », a déclaré le président du CRIF, Richard Prasquier, dans une lettre ouverte à Rémy Pflimlin, le patron de France Télévision. Du coup celui-ci se retrouve dans l’obligation de rencontrer prochainement l’ambassadeur d’Israël qui a jugé que l’émission était « un travail de propagande pur et simple », et les représentants de la communauté juive en France. Il devra se justifier, et on lui demandera probablement de se coucher. Les accusations sont en effet gravissimes : Prasquier évoque une « image caricaturale et unilatérale », et des méthodes « distordant les causalités, en ridiculisant l’adversaire, sans éviter les insinuations à la limite des théories conspirationistes antisémites. » Et bien, dites donc : France 2 assimilé à Drumont et à Céline…En attendant, un groupe de pression a été créé sur Facebook, « Boycott France Télévisions », exigeant que la chaîne « revienne sur cette émission et présente des excuses. »

 

Le rédacteur en chef de l’émission, Patrick Boitet réplique en disant : « Nous avons fait notre travail de journalistes avec rigueur », racontant avoir reçu 800 courriels en une semaine, « où nous sommes traités de petits nazillons. » Pas possible ! Je croyais que cette insulte nous était réservée… Le présentateur de l’émission, Etienne Leenhardt, aurait, quant à lui, été physiquement menacé. Quant au correspondant à Jérusalem, Charles Enderlin, il vient d’écrire un article sur son blog, dont le titre est « Bonjour les censeurs » où il estime que « cela s’appelle de la censure et c’est une atteinte intolérable au droit d’informer. »

Si même les journalistes finissent par comprendre où nous en sommes…

 

Un pittoresque conseiller de Marine Le Pen

 

Marine Le Pen a présenté jeudi 6 octobre l’organigramme officiel de sa campagne. Parmi les 43 conseillers, figure Michel Thooris, syndicaliste policier, en charge des problèmes de sécurité. Agé de 31 ans, il fut encarté au SNPT (de gauche), puis à Action Police CFTC. Proche de l’extrême-droite israélienne, M. Thooris a pris à plusieurs reprises la défense de la Ligue de Défense Juive (LDJ), estimant que « La LDJ et le Betar accomplissent une mission de service public en défendant les personnes et les biens. » En 2007, il s’était présenté aux élections législatives à Paris, sous l’étiquette bizarroïde « Parti Anarchiste Révolutionnaire ».

 

Michel Thooris avait été au centre de la rumeur, selon Le Monde, quant à un voyage de Marine Le Pen en Israël. Il entretiendrait des relations étroites avec le parti israélien d’extrême droite Israël Beitenou. En voilà un drôle d’oiseau…

 

Mais qui sont donc les pères de Zohra Dati ?

 

Zohra Dati est la fille de Rachida, ancien ministre de la Justice. Les lecteurs de Rivarol, passionnés, comme moi, par la vie des people, se posent la question : mais qui est donc le père ? Problème pas vraiment facile à résoudre. D’autant plus qu’ils sont deux à revendiquer la paternité et à exiger un droit de visite à l’enfant. L’un s’appelle Alfredo Stranieri, 54 ans, l’autre, Germain Gaiffe, 43 ans. Ils sont tous les deux détenus à la centrale de Poissy (Yvelines) et avaient envoyé une « déclaration de paternité » à Rachida, qui n’apprécie que modérément la plaisanterie. Le procureur de la République de Versailles a estimé que les courriers incriminés « pouvaient paraître polis, mais n’avaient qu’un sens : être injurieux, outrageants, moqueurs » et a requis des peines de six mois de prison pour « outrage sur dépositaire de l’autorité publique. » Le plus drôle est que Dieudonné se retrouve mêlé à l’affaire. Un des détenus lui avait demandé d’être le parrain de sa « fille », ce que notre humoriste avait accepté, quelque peu légèrement. Il s’est lui aussi constitué partie civile. Mais comment Dieudonné s’est-il retrouvé embarqué dans cette affaire ? On apprend que sa propre fille a pour parrain Carlos qui a pour codétenu Germain Gaiffe. Quel provocateur, ce Dieudonné !

 

« Je vous laisserai crever ! »

 

« Si un jour vous prenez une balle, je vous laisserai crever. » C’est ce qu’a déclaré aux policiers un étudiant en troisième année de médecine à Lyon. Contrôlé, le jeune homme de 24 ans, crache sur la voiture des policiers, disant : « Vous m’êtes inférieurs, je nique votre honneur. Bande de mangeurs de porc de mes c…, je vais devenir médecin, si un jour vous prenez une balle, je vous laisserai crever en vous regardant sur la table d’opération. » Dans la cellule de dégrisement, il urine, invective la police, la France, les harkis, en concluant : « Je ne risque rien, je suis Français. »

 

Pour une fois le Tribunal ne s’est pas laissé faire : Six mois d’emprisonnement, dont trois avec sursis, 4000 euros d’amende, trois ans d’interdiction de droits civiques, civils et de famille. Bon, certes, nous, nous l’aurions mis dans le premier bateau en direction de l’Algérie, après lui avoir retiré la nationalité française…

 

L’Amérique dégénérée et arrogante

 

Ca se passe évidemment aux Etats-Unis. Bridget Wismer, 33 ans, avait donné naissance à son troisième fils, le 31 août dernier. Mais la jeune femme avait décidé de vendre le bébé pour 15.000 dollars à John Gavaghan (54 ans) et son petit ami. La dégénérée avait indiqué qu’avec cet argent, elle emmènerait ses deux grands fils à Disneyland. Elle a quand même fini par être arrêtée, ainsi que le futur pseudo père de l’enfant, qui a été placé dans une famille d’accueil.

 

En attendant, le candidat à l’investiture républicaine Mitt Romney a déclaré devant les cadets de l’école militaire de Charleston : « L’Amérique doit diriger le monde », précisant : « Ce doit être un siècle américain. Dieu n’a pas créé ce pays pour être une nation de suiveurs. L’Amérique n’est pas destinée à être sur un pied d’égalité avec plusieurs puissances mondiales d’importance comparable. L’Amérique doit guider le monde, ou quelqu’un d’autre le fera. »

 

Et devinez ce que les Vrais Européens rétorquent à l’Amérique ? M…. !

 

Le Père Daniel Ange fusille l’idéologie du gender

 

Excellent texte du Père Daniel Ange, auteur de près de 50 ouvrages, de théologie spirituelle et d’évangélisation des jeunes. Lisez-le sur le site Salon Beige. Voilà quelques-uns de ses propos : « Pauvres fans du gender ! Soyez logiques, allez jusqu’au bout de vos thèses. Pendant que vous y êtes, supprimez aussi les admirables différences complémentaires des grandes races humaines. Naître asiatique ou Africain noir : intolérable, discrimination imposée par la nature. Proposez aux petits Camerounais de devenir blancs, à la petite Chinoise de devenir noire. Hormones, chirurgie faciale et ça y est. Enfin libre de choisir ma race, ma physionomie. » Et le Père Daniel Ange de poursuivre : « Soyez logiques : supprimez les odieuses différences chez animaux et végétaux (…) Faut-il dire la coq et le poule ? Et à qui l’enfant doit-il dire « maman » ou « papa » ? Puisqu’il n’y a plus de différence, il faut inventer un mot bivalent : Ma-pa ? Pa-man ? » «  N’importe quoi. », conclut-il. N’importe quoi, en effet…

 

« Lévy d’Arabie »

 

La revue Afrique Asie vient de faire paraître une interview de Roland Dumas et de Jacques Vergès, réalisée par Gilles Munier, à l’occasion de la parution d’un pamphlet cosigné par les deux compères qui ne manquent pas de courage. Son titre : « Sarkozy sous BHL ». Roland Dumas, qui surnomme BHL, Lévy d’Arabie, n’y va pas de main morte. Il déclare : « C’est sans doute la première fois qu’un intellectuel aussi médiocre que M. Bernard-Henry Lévy joue un rôle aussi important dans la République… Il n’est rien dans la République. Il s’impose, il virevolte, il joue les mouches du coche. » Et Jacques Vergès de s’en prendre au Président de la République : « M. Sarkozy est irresponsable, il est capable désormais de toutes les folies à moins que le peuple français ne lui passe une camisole de force auparavant. »

 

En tant qu’ancien ministre des Affaires étrangères, Roland Dumas est évidemment bien informé. Il déclare : « Les menaces contre la Syrie sont précises. Les menaces contre l’Iran existent. On a l’impression que tout est fait pour embraser le Proche-Orient. A quoi cela correspond-il ? On peut se le demander. » Roland Dumas, qui est tout sauf un imbécile, connaît la réponse aussi bien que nous…

 

La résistance s’organise. La répression s’amplifie.

 

Malgré les appels à l’interdiction de la manifestation solidariste de Lille, dont celui de Martine Aubry, un millier de manifestants se sont réunis, samedi 8 octobre, à l’appel du mouvement flamand Opstaan, de la Maison flamande, de Troisième voie et des Nationalistes autonomes. La Nouvelle Droite Populaire, le Front comtois et le mouvement wallon Nation avaient aussi appelé à la mobilisation. Tous ont défilé, sans incidents, derrière une grande banderole sur laquelle était inscrit « Pour un Front populaire solidariste ». Il s’agissait pour les nationalistes de montrer leur volonté de défendre les emplois des travailleurs français et européens face à la politique mondialiste voulue par les partis du Système à la botte de l’hyper-classe apatride. Une énorme réussite. Mais le Système tente de bâillonner les résistants par tous les moyens, même légaux, pour reprendre la formule de Charles Maurras.

 

C’est ainsi que la journée de Terre et Peuple du 13 novembre, organisée par Pierre Vial, vient d’être annulée. Le propriétaire du domaine de Villepreux, qui accueillait pourtant sans problème depuis des années les manifestations nationalistes, au-delà des différences de sensibilités, vient d’annoncer à Pierre Vial qu’il était obligé de lui retirer la réservation du domaine. Motif : des pressions beaucoup trop lourdes, auxquelles il ne pouvait pas résister.

 

J’ai vécu la même situation à Strasbourg, il y a quelques années. Tous les mouvements de la droite nationale, sans exception, se réunissaient dans les salles de l’hôtel P., à proximité de la gare. Excellemment accueillis par le patron qui exprimait ouvertement sa sympathie pour notre cause. Les manifestations régulières de l’extrême-gauche devant son hôtel, lors des réunions, l’amusaient. Jusqu’au jour où, malheureux, navré, furieux, il me refusa sa salle, déclarant qu’il ne pourrait plus accueillir les nationalistes. Son plus gros client, un organisme de formation de la haute administration, qui lui assurait 30% de son chiffre d’affaires, lui avait mis le couteau sous la gorge. Perdre 30% de son CA, c’était la mort de son entreprise… Il fut obligé de plier…

 

Mayotte en situation insurrectionnelle

 

Nous avions évoqué dans Rivarol cette monstrueuse inanité qu’est la départementalisation de Mayotte. Le peuple français, qui va payer l’addition, n’avait évidemment pas été consulté par référendum. Mayotte vit aujourd’hui un véritable climat insurrectionnel. La manne des avantages sociaux promis à l’île tardant quelque peu à se déverser, nos nouveaux compatriotes ont entrepris de détruire méthodiquement les équipements modernes du nouveau département « français ». Voilà ce que dit Bernard Lugan sur son blog L’Afrique réelle : « Ce Lampedusa d’outre-mer ne produit rien et l’immense majorité de sa population est au chômage ou vit des prestations généreusement versées par la France ; à 60% ses habitants ne parlent que le swahili ou le malgache, les musulmans polygames y sont majoritaires et sur 200.000 habitants, l’on compte au moins 60.000 immigrés clandestins. Quant à la maternité de Mamoudzou (la plus grande de France) elle met au monde chaque année 7000 jeunes compatriotes, dont 80% nés de mères immigrées originaires de toute l’Afrique orientale et jusqu’à la cuvette du Congo. » La bêtise des dirigeants politiques est décidément criminelle…

01:57 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.