Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 novembre 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

4093948511.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3019 du 28 octobre 2011)

Notre camarade Filip Dewinter, leader du Vlaams Belang flamand et lecteur fidèle de Rivarol, vient de réaliser une excellente vidéo, sous-titrée en anglais, que vous découvrirez notamment sur le site Synthèse nationale, dénonçant la guerre islamiste contre l’Europe.

La guerre islamiste contre l’Europe : La Flandre résiste

En voici la traduction. Début de la séquence, avec ce commentaire: « La guerre contre l’islam est-elle finie ? Pas pour moi. C’est plus qu’une guerre armée, c’est une guerre de l’esprit et du cœur. » Un responsable islamiste répond à la question : « Qu’est-ce qui vous empêcherait de continuer vos prêches ? » Réponse : « La mort ! » Commentaire de Filip : « C’est un combat contre l’Europe, nos valeurs et contre notre civilisation. » Un leader islamiste « européen » affirme lors d’un débat en Belgique : « Je ne suis pas responsable de ce qui arrive aux peuples qui nous insultent : vous êtes soit musulmans, soit démocrates. Pas les deux. Je n’ai pas à avoir de contacts avec les infidèles. Mon devoir est de plaire à Allah. C’est impossible pour un musulman d’être démocrate. Vous ne pouvez être un chrétien juif, pas davantage qu’un juif musulman. Vous ne pouvez être un démocrate musulman. Vous êtes soit musulman, soit démocrate. » Réaction de Filip Dewinter : « Le problème en Europe est que ce non-sens est toléré. Et si cela me rend intolérant aux yeux de mes adversaires, ainsi soit-il ! » Le fanatique islamiste poursuit : « Faisons de la Belgique un Etat islamiste : c’est déjà le début de l’islamisation d’Anvers. Et à tous les infidèles, je le dis : Nous avons assez de juges, d’étudiants et de leaders qui peuvent devenir des califes. » Et puis, en conclusion, cette ahurissante déclaration d’un chef islamiste anversois : « Filip Dewinter a raison : c’est le début de l’islamisation d’Anvers. Et à tous les infidèles, je dis : Soumettez-vous, ou partez ! »

Filip Dewinter lui réplique : « Si l’Europe est aussi décadente et le monde musulman si grand, que faites vous ici ? Partez ! Pourquoi n’y a-t-il pas de prix Nobel en terre d’islam ? Pourquoi n’y a-t-il pas de prospérité économique dans ces pays ? C’est uniquement à cause de ce livre. Le Coran. »

Merci Filip Dewinter. En effet : ce n’est pas nous qui partirons, car ici est notre terre, ici est notre sang. Mais eux, et nous le jurons sur la mémoire de nos ancêtres, eux, demain, devront repartir.

Le Front national est hallal

Il y a quand même de drôles d’oiseaux au Front national mariniste. On apprend dans le livre de Jean-Baptiste Malet, Derrière les lignes du Front, que Paul Lamotier, conseiller régional et doyen FN de l’assemblée régionale Nord-Pas-de-Calais, est le plus gros fournisseur des bouchers hallal de la région. « Je leur fournis de la volaille, c’est des gens qui payent bien, ils sont sympas », explique-t-il. Le journaliste lui demande : « Vous devez voir d’un mauvais œil les islamophobes qui veulent interdire le hallal ? » Réponse franche et massive de notre volatile : « Oui ! » Il explique, tout fier, « faire trente tonnes de hallal par mois. » Interrogé pour savoir s’il n’y avait pas une toute petite contradiction entre son activité commerciale et la ligne supposée du FN, il déclare être « modéré », et ajoute qu’ « il n’est pas raciste ».« Libéralisme et humanisme » sont, d’après lui, les mamelles de sa pensée. Quel puissant penseur !

Le CRIF félicite François Hollande. Le Consistoire Central morigène le PS

C’est sur le site du CRIF, qui adresse ses félicitations à François Hollande pour sa brillante victoire lors des élections pour la primaire du Parti Socialiste. C’est très beau : « Le CRIF, qui connaît de longue date le profond attachement de François Hollande au respect des individus dans leur diversité (strictement interdit de rigoler…), espère qu’il fera valoir au cours de sa campagne présidentielle les sentiments d’amitié pour la communauté juive de France et de compréhension empathique vis-à-vis de l’Etat d’Israël qu’il a toujours manifestés jusqu’à maintenant. » Ce n’est non seulement beau, mais aussi émouvant…

En attendant, François Hollande n’est pas sorti de l’auberge, enfin, je veux dire de la synagogue…Le président du Consistoire Central Joël Mergui, se dit « particulièrement surpris et choqué » par la teneur du communiqué publié par le parti socialiste, suite à la libération de Gilad Shalit, le soldat franco-israélien (sic) prisonnier des Palestiniens. Il y a de quoi.  Le parti socialiste a en effet l’insolence de se « réjouir » de la libération de prisonniers palestiniens sans en référer au Consistoire. Joël Mergui déplore que « ce communiqué mette sur le même plan la libération d’un jeune israélien, innocent (nda : forcément innocent), enlevé sur le sol de son pays et retenu en otage depuis plus de cinq ans dans des conditions inhumaines par des terroristes, et des assassins ayant pour la plupart d’entre eux du sang sur les mains et condamnés à la prison à perpétuité par des tribunaux réguliers. » « Une telle comparaison », souligne cet étonnant donneur de leçons, « constitue un choc et une offense à la mémoire des victimes des attentats. » Que dire des centaines d’innocents, de femmes et d’enfants, morts dans les bombardements de Gaza par l’armée israélienne ? Ben, ce n’est qu’un détail…

Les juifs du Maroc reconnus « survivants de la Shoah »

L’Allemagne va encore passer à la caisse. Conformément à l’accord signé il y a quelques jours entre la Claims Conference et le gouvernement allemand, les juifs marocains recevront chacun 3800 dollars de compensation pour des persécutions qu’ils n’ont jamais subies. La Claims Conference s’attend à près de 7000 nouvelles demandes émanant essentiellement du Maroc. Tous ceux dont la liberté de mouvement a été réduite d’une quelconque façon par les nazis et leurs alliés sont concernés. Et si les descendants des 73.000 Français tués par les bombes anglaises et américaines qui ravagèrent les villes françaises demandaient une « compensation » pour leurs morts ?

Cette affaire me rappelle le voyage de Douste-Blazy, alors ministre des Affaires étrangères, en Israël, où il visita bien entendu Yad Vashem. A un moment, il s’étonne de ne pas voir de listes de Juifs anglais exterminés dans les camps de concentration nazis. Réponse gênée d’un de ses conseillers : « Mais, monsieur le Ministre, l’Angleterre n’a jamais été occupée… »

En attendant, les Juifs américains ont, eux, quelques raisons de s’émouvoir. Le mouvement des indignés prend de l’ampleur et occupe Wall street. Ce mouvement se situe clairement à gauche et est en quelque sorte une réplique aux tea parties ultraconservatrices. Or que voit-on dans une vidéo ? Un jeune manifestant pointant du doigt un vieux juif new yorkais portant la kippa et disant : « Je travaille, je gagne 7 dollars de l’heure. Vous, vous avez l’argent ! Tu ne comprends pas l’anglais ? Retourne en Israël ! » Intervient aussi un Noir : « Un petit groupe en Amérique contrôle les médias, l’argent et beaucoup d’autres choses. Je suis contre les juifs qui volent l’Amérique. Obama est une marionnette juive, l’économie toute entière est juive, chaque juge de la côte est juif. »  Parmi les pancartes brandies par les manifestants, on pouvait lire : « Gaza soutient l’occupation de Wall street ». Des rues ont été rebaptisées : rue des Juifs de Wall street, Juifs milliardaires, ou Réserve fédérale juive.

Décidément, les antisémites sont partout…

Me Collard « hait le racisme »

L’avocat Gilbert Collard est le président du comité de soutien à Marine Le Pen. Il intervenait lors de la 28ème université du club de l’Horloge, présidé par Henry de Lesquen. Il était venu pour « récupérer du monde » pour Marine Le Pen. Mais attention, pas à n’importe quel prix ! L’ancien avocat du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) l’a dit très clairement : « Je hais le racisme, je le hais. Je combats la xénophobie. » Nous sommes contents pour lui… En attendant, le Club de l’Horloge, à la faveur des bons scores de Marine Le Pen dans les sondages, s’interroge sur le thème de «  l’union de la droite et de l’alliance électorale avec le Front national. » Henry de Lesquen se défend cependant d’un quelconque militantisme pro-Le Pen. Il déclare : « Le mot d’ordre est : Pas une voix pour Sarkozy. Il doit payer pour le mal qu’il a fait à la France. Il faut voter pour la droite populiste », incluant dans cette « droite » Frédéric Nihous, président de Chasse Pêche et Tradition, Nicolas Dupont-Aignan de Debout la République, et Marine Le Pen. Bon, pourquoi pas, plus on est de fous, plus on rit…

« Historiquement incorrect »

C’est le titre du dernier livre de Jean Sevillia qui vient de paraître (Ed. Fayard, 360 pages, 19 euros). L’auteur le présente ainsi : « Qu’il s’agisse de définir l’identité nationale ou de s’interroger sur la place de la religion dans l’espace public, que la controverse porte sur l’héritage de l’Occupation ou sur les séquelles de la décolonisation, (…) tout est matière à division. Mais la discussion est biaisée au départ, car les préjugés idéologiques, les tabous du moment et les intérêts partisans interfèrent dans le débat. » Voilà quelques questions auxquelles répond Jean Sévillia : Quelle a été vraiment la part des Arabes dans la transmission du savoir antique au Moyen-âge ? L’Eglise a-t-elle fait obstacle à la science ? A qui a profité la colonisation ? La première et la Deuxième guerre mondiale ont-elles été menées au nom des droits de l’homme ? Quel rôle l’immigration a-t-elle joué dans la construction de la France ? Quelle est la place de l’islam dans notre histoire nationale ?

Des questions intéressantes… Des réponses qui le sont forcément aussi…

Sarkozy : « Ne vous présentez pas ! »

Ancien patron du Point puis de l’Express, Denis Jeambar vient d’envoyer une lettre ouverte, sous forme de livre,  au provisoire résident de l’Elysée, dont le titre est « Ne vous représentez pas ». Denis Jeambar n’est évidemment pas de nos amis. Mais certaines de ses formules sont des plus réjouissantes. « Vous ne me représentez pas, dit-il, parce que vous avez déprécié la fonction de chef de l’Etat. » Ses formules sont assassines : « Votre présidence bourrée aux hormones de vos certitudes mais sans vision claire est un carnaval un peu triste. Dans cet interminable mercredi des Cendres, vous avez grillé bien des chances et carbonisé votre propre talent » écrit Denis Jeambar, à propos des échecs institutionnels de Nicolas Sarkozy. « Vous êtes devenu le premier diviseur des Français », poursuit-il. « Aucun dirigeant politique français n’a, dans le passé, à ce point radicalisé la place de l’argent dans notre société. Vous êtes un individualiste qui pense que la réussite ne peut être que sonnante et trébuchante. Vos héros sont les Rougon-Macquard. (cette affreuse dynastie bourgeoise décrite par Emile Zola)» Amen…

La télévision tue et abêtit

C’est l’excellent site Polémia, dirigé par Jean-Yves Le Gallou, qui nous offre une remarquable analyse que je vous recommande de lire attentivement. Elle se base sur une étude du neuroscientifique Michel Desmurget, TV Lobotomie : la Vérité scientifique sur les effets de la télévision, qui ne laisse aucune place au doute. Les 3h 30 passées en moyenne devant l’écran de télévision, soit 16 ans de vie éveillée, ont un coût terrifiant : fréquence plus grande de l’obésité, augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires, déclin du niveau cognitif des seniors, développement de la maladie d’Altzheimer, diminution de l’espérance de vie…

Pour les jeunes, il faut ajouter : apathie, taux d’échec scolaire proportionnel à l’exposition à la télévision, propension accrue à la violence et aux comportements sexuels à risque. La télévision « empêche le développement optimal des fonctions cérébrales, compromettant ainsi le devenir intellectuel, culturel, scolaire et professionnel de l’enfant. » Elle occasionne des retards de langage chez l’enfant, associés à des troubles de l’élocution. Elle augmente de façon significative le risque de quitter l’école sans diplôme. Elle fait baisser le niveau général tant en français qu’en mathématiques et n’aide en rien à apprendre des langues étrangères. Ce « troisième parent cathodique » mutile aussi la sociabilité au sein de la famille, réduisant drastiquement le volume et la qualité des échanges entre parents et enfants, et entre les enfants eux-mêmes.

Michel Desmurget propose un certain nombre de mesures pour lutter contre cette addiction : Pas de poste dans la chambre des enfants ; pas de télévision avant 6 ans ; moins de trois heures par semaine devant un écran pour les écoliers et les collégiens, et jamais le soir…

« Fumer tue ». La télévision aussi.

10:45 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.