Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 novembre 2011

Les objectifs de l'Union de la Droite Nationale :

DSC_0022.jpg

Hubert Savon, Secrétaire général du MNR, Carl Lang, Président du Parti de la France, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, ce matin lors de la conférence de presse.

 

Par Robert Spieler

Délégué général de la NDP

 

Le constat 

 

La Droite nationale est aujourd’hui en pleine confusion. Le Front national mariniste qui prétend l’incarner s’est laissé aller aux dérives du politiquement correct. Qu’il s’agisse de l’islam (JMLP qui se prononce en faveur d’une grande mosquée à Marseille), de la laïcité ou des valeurs, le FN a rompu, par désir effréné de respectabilité, par souci extravagant de plaire aux médias et aux adversaires, avec les fondamentaux du camp nationaliste et identitaire.

 

L’hostilité rabique à l’encontre de l’idée européenne, même si bien sûr cette Europe là, cette Europe des nains de Bruxelles, ne nous convient pas ; l’acceptation de considérer les immigrés comme des branches de l’arbre France, alors que nous sommes face à une invasion plus dangereuse que celle que nous ayons jamais connue ; Des dizaines, des centaines, des milliers de cadres, de militants de valeur sont partis au fil des années. Ecœurés de devoir se contenter de nourrir une boutique familiale, alors qu’ils espéraient participer au redressement de la France.

 

Non, décidément, Le Front national et Marine Le Pen ne représentent plus nos idées.

 

Quant à Sarkozy, quant à l’UMP, ils portent, eux et leurs ancêtres politiques, une lourde responsabilité dans la décadence que vit la France, autant que leurs frères jumeaux socialistes.

 

Nous sommes face au Système, de gauche ou de droite, qui a mené la France aux bords de l’abîme, et ce système, nous le combattrons de toutes nos forces.

 

Le camp national, nationaliste et identitaire était, hier, divisé en multiples chapelles qui se combattaient. Il est temps de rassembler toutes les énergies autour d’un objectif, la décolonisation de la France et sa libération, en partenariat avec les mouvements frères de la résistance européenne.

 

Le rassemblement

 

Plusieurs mouvements, associations et revues de la droite nationale, nationaliste et identitaire ont décidé de se fédérer sous le sigle Union de la Droite Nationale. Cette confédération fonctionnera sur le modèle de ce que fut l’UDF. Chaque organisation ou revue conservera une entière indépendance, la seule contrainte étant une adhésion totale à la défense intransigeante de l’identité nationale et européenne,  dans le respect des identités régionales.

 

Jamais nous n’accepterons la colonisation de notre terre : Que cette colonisation soit ethnique, militaire ou économique.

 

Le Parti de la France, présidé par Carl Lang ; le Mouvement National Républicain fondé par Bruno Mégret et dont la porte-parole est Annick Martin ; la Nouvelle Droite Populaire, dont le délégué général est Robert Spieler, ancien député ; Synthèse nationale dont le directeur est Roland Hélie (qui a réuni près d'un millier de partisans l’an dernier, le 11 novembre), ont décidé de fédérer leur détermination, leur énergie. Nous pouvons compter sur le soutien de nombreuses associations et revues telle Rivarol, Militant... et nous rappellerons que le 8 mai de chaque année, près de 1 000 nationalistes défilent, à Paris, pour Jeanne d’Arc et la résistance nationaliste. Nous exigeons une condition absolue pour ceux qui nous rejoignent, une condition sine qua non que nous nous appliquons : un respect total de nos différences de sensibilités. La seule exigence étant la défense intransigeante de nos identités. Nos différences de sensibilités se situent sur des thématiques telle l’Europe (certains, tels la NDP sont de sensibilité plus européenne), d’autres tel le PDF, plus nationaliste, ou sur la place de la morale par rapport au politique (la NDP refuse le primat de la morale sur le politique). Le MNR, quant à lui a une vision particulièrement aiguisée sur les questions économiques.

 

Bref, nous sommes différents mais avons décidé de nous rassembler. Car ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.

 

Nous entendons aussi abandonner le fonctionnement ultra centralisé que pratique le Front national. Le Führerprinzip doit être jeté aux orties de l’Histoire pour être remplacé par une direction collégiale où le respect l’emporte sur l’invective.

 

Notre force se situe dans notre capacité de fédérer. Plusieurs organisations, revues, groupes, personnes, qui nous suivent ou manifestent leur sympathie ne feront pas officiellement parti de notre galaxie. Mais ils nous accompagneront dans notre combat.

 

Les objectifs

 

L’Union de la Droite Nationale soutiendra, bien sûr, la candidature de Carl Lang à l’élection présidentielle. Notre objectif est aussi de présenter 200 candidats aux élections législatives qui suivent. Nous serons présents lors des échéances électorales futures. Notre objectif est de constituer une alternative nationaliste et identitaire au Système, qu’il soit incarné par l’UMP, le PS ou le Front national.

19:29 Publié dans NDP Communiqués | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.