Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 décembre 2011

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 011.jpgPar Robert Spieler

Publié dans Rivarol

N°3024 du 2 décembre 2011

 

« C’est en tant que juif que j’ai participé à l’aventure politique en Libye, que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays (lequel, on sait pas. Silence dans les rangs !). » « Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif. », déclare Bernard-Henri Lévy lors de la première convention nationale organisée par le Crif, le Conseil représentatif des organisations juives de France.

 

Incroyable : On apprend que Bernard-Henri Lévy serait juif

 

On ignorait qu’il fût juif. Le Crif tenait, dimanche 20 novembre, sa convention nationale, sur le thème « Demain les Juifs de France », devant 800 personnes et de nombreux intellectuels, politologues, sociologues et chercheurs, déclare le site du Crif. Chercheurs en quoi ? On ne sait pas, et puis, aucune importance… BHL était présent, déclarant « Ce que je vous dis là, je l’ai dit à Tripoli, à Benghazi, devant des foules arabes. Je l’ai dit lors d’une allocution prononcée le 13 avril dernier sur la grand place de Benghazi devant 30.000 jeunes combattants représentatifs de toutes les tribus de Libye : « c’est en tant que juif que j’ai participé à l’aventure politique en Libye » . Merci de l’info…

 

Le général Cosgrove rentre dans la gueule des pétasses…

 

Le Major Général australien Peter Coscrovevient d’être interviewé par une radio au sujet d’un camp scout accueilli par l’armée australienne. La pétasse de service l’interroge. « Qu’allez-vous enseigner aux scouts sur votre base ? » Réponse : « Entre autres choses, le tir à l’arc, le tir à la carabine, le canoë et l’escalade » La pétasse insiste : « Le tir, vous ne trouvez pas ça irresponsable ? Admettez ; quand même, que le tir est une activité très dangereuse à enseigner aux enfants ! » Réponse calme du général : « Je ne vois pas pourquoi ; d’ailleurs il s’agit de scouts, donc d’adolescents. Nous leur enseignerons la discipline nécessaire au maniement d’armes à feu, avant qu’ils n’en touchent une. » La journaliste : « Admettons, mais vous les équipez pour en faire des tueurs violents ! »

 

Exceptionnelle réplique du Général : « Mais… Madame, en vous regardant, je constate que vous êtes parfaitement équipée pour faire de la prostitution… En faites-vous ? »

 

DSK et Mitterrand

 

DSK et Mitterrand se seraient partagés de jeunes prostituées en Indonésie., C’est en tous cas ce que révèle le Nouvel Observateur. Suit un épisode amusant. Laurent Joffrin, patron du Nouvel Obs, est l’invité du « Petit Journal de Canal+ ».Son hebdo vient de consacrer un dossieraux affaires DSK avec un titre : « La vie cachée de DSK ». Apparemment, il ne le sait pas. Il ne lit pas le journal qu’il dirige … Yann Barthès lui dit : « Vous balancez sur François Mitterrand, qui se serait envoyé de jeunes prostituées, en Indonésie, en voyage officiel avec DSK ? » Réponse de Joffrin : « Pas du tout ». Suit un échange surréaliste. Joffrin croit, visiblement, à une blague de l’animateur. « François Mitterrand ? » ; « C’est dans l’article ! », dit le journaliste. « Mais non, ce n’est pas dans l’article. Vous l’avez lu dans l’article ? Vous avez une drôle de manière de lire ! », rétorque Joffrin. Et Joffrin d’oser : « On peut vérifier ». Vérification faite, en direct, Barthès, sans doute quelque peu sadique, lit le passage en question, concluant : « Vous l’avez lu, votre article ? »

 

Bravo Rachida Dati !

 

C’est Clara Halter, la femme de Marek, qui l’avait conçu. Inauguré au Champ-de-Mars, le 30 mars 2000 par Jacques Chirac, cet affreux « Mur de la paix », long de 16 mètres, est inspiré du Mur des lamentations de Jérusalem et compte douze panneaux de verre sur lesquels sont inscrits le mot « paix » en 32 langues, dont l’hébreu, le chinois, l’arabe et l’hindi. Ce Mur de la Paix est aussi une association dont le président est Pierre Bergé, fondateur et bailleur de fonds de SOS-Racisme. A l’origine, ce « monument » devait être installé pendant trois mois. Mais le provisoire a duré… Beaucoup de parisiens considèrent que cette « œuvre » est un chancre monstrueux dans ce magnifique environnement. Des touristes la confondent avec une pissotière et viennent y graver leur nom et leur date de passage… Rachida Dati, maire du VIIème arrondissement de Paris s’était énervée et avait lancé une pétition sur le site de sa mairie, où elle « invitait ses administrés à se mobiliser pour obtenir le démontage immédiat du Mur de la Paix, qui obstrue la perspective classée de l’Ecole Militaire à la Tour Eiffel, en violation de la loi. » Elle allait même plus loin, se disant « choquée par les méthodes et les déclarations mensongères de M. et Mme Halter, en vue d’obtenir la pérennisation de leur création sur le Champs-de-Mars (…), occultant systématiquement le caractère illégal de ce mur. »Fureur du couple Halter qui attaque Rachida Dati en justice, pour « diffamation ». En octobre, le procureur juge que les propos tenus sont « désagréables, pas diffamatoires. »

 

Rachida Dati n’est certes pas de nos amies. Mais saluons son courage. S’attaquer à une icône du Système, qui plus est grand ami de Sarkozy, qui lui a remis en juin 2008 les insignes d’officier de la Légion d’honneur, il fallait oser. Rappelons-nous ce que le journaliste français Piotr Smolar écrivait au sujet de Marek Halter dans la revue XXI, en octobre 2008 : « C’est un personnage fascinant, un bonimenteur faisant un usage esthétique du mensonge ». Et il pointait ses amitiés sulfureuses, politiques et financières, et ses trous de mémoire. Il rappelait aussi qu’il fut soupçonné par la DST d’être « un agent des services israéliens ». La DST s’opposa, sans succès, à son obtention de la nationalité française. Lionel Stoléru et Simone Veil durent peser de tout leur poids pour qu’il l’obtienne. En attendant, les Halter invitent les parisiens et les touristes à glisser dans les interstices du mur, comme dans celui de Jérusalem, leurs missives et leurs vœux. Mazel Tov !

 

Rachida Dati : Quel malheur d’avoir un frère…

 

Rachida Dati a un frère cadet, Djamal. Ce sont des choses qui arrivent. En juin, le tribunal correctionnel de Verdun avait condamné le frère de l’ex ministre de la Justice à une peine de prison de deux ans, dont un ferme, pour des violences aggravées sur son ex-compagne. Une longue liste de délits, où trônent notamment des affaires de trafic de drogue en France et en Belgique, agrémente son curriculum vitae. Le plus amusant est qu’en 2007, il avait été jugé à Nancy dans une affaire de trafic de stupéfiants (une de plus), au moment même où sa sœur présentait devant l’Assemblée un projet de loi sur la récidive. Il paraît que Rachida Dati n’est pas contente et ne lui adresse plus la parole. Curieux… Toujours est-il que notre ami Djamal s’est fait cueillir, il y a dix jours, à l’aéroport d’Orly, alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour Oran et l’Algérie, son pays d’origine…

 

Un curieux dinosaure : Le CNIP

 

Le CNIP est le Centre National des Indépendants et Paysans, qui connut son heure de gloire avec Antoine Pinay. Cela remonte, certes, à quelques siècles. Mais le CNIP survit. Avec, à sa tête, Gilles Bourdouleix, député-maire de Cholet, qui a décidé d’être présent à l’élection présidentielle. Disons, qu’il tente d’être présent… Son objectif ? « Redonner la fierté de la France aux Français pour un respect vigilant des principes de la République et des valeurs de la Nation. » C’est pas mal, non ? Bon, d’accord, n’allez pas chipoter. Il est favorable à l’avortement, au Pacs, et a brillé par son absence lors de la défense du repos dominical. Mais que ne ferait-on pas pour être porte-serviette d’un sous-ministre ?

 

L’Elysée ne sait pas écrire le français

 

Le palais présidentiel vient de faire paraître un court communiqué saluant la mémoire de la veuve de François Mitterrand. Problème : il est truffé de fautes. Six en dix lignes. Ca fait beaucoup. Ainsi, « elle n’abdiqua jamais ses valeurs et poursuivi (sic) jusqu’au bout de ses forces les combats qu’elle jugeait justes. » « Ni la victoire, ni l’épreuve ne la firent dévier du chemin qu’elle s’était tracée (re-sic) » « Elle su (re-re sic) faire preuve d’une indépendance d’esprit » ; etc…, etc…. Au nom de la solidarité républicaine, à laquelle Rivarol est, comme chacun le sait, très attaché, je me suis autorisé à écrire à l’Elysée, pour proposer que Jérôme Bourbon et Anne Kling, qui, comme nul ne l’ignore, ne font jamais de fautes, corrigent les communiqués de l’Elysée, avant diffusion. Pas de réponse pour l’instant…

 

Une crèche sur les Champs-Elysées

 

La paroisse Saint-Pierre de Chaillot a demandé à la Mairie de Paris l’autorisation d’installer une crèche sur les Champs-Elysées, dans l’un des chalets du marché de Noël, qui vient d’ouvrir ses portes. La mairie de Paris n’a pas vu « de difficulté » à la présence de santons à quelques mètres de la Concorde, « mais à condition que cette crèche n’ait pas une connotation religieuse trop prononcée. » Les santons font un mètre de haut (ce qui fait, aux yeux de Delanoë, un mètre de trop) et ont été fabriqués par des religieuses de la congrégation de Bethléem. Les visiteurs du marché pourront voir les santons, certes, mais la mairie a demandé à la paroisse de s’engager à ce qu’il n’y ait ni animations, ni présence humaine à côté du chalet ! Si le diable se niche dans les détails, la connerie, elle, s’étale à la Mairie de Paris… Cela me rappelle cette phrase de Gide : « J’aurai commencé ma vieillesse, le jour où j’aurai cessé de m’indigner. » Les lecteurs de Rivarol, eux, resteront éternellement jeunes !

 

Ségrégation hommes / femmes en Israël

 

Entre 2007 et 2011, l’Etat hébreu est passé de la 36ème à la 55ème position du Global Gender Gap Index, publié par le Forum économique mondial, qui mesure les différentiels hommes-femmes dans 135 pays. Cette année, Israël se classe derrière la Mongolie, le Kirghizistan et la Namibie. La faute aux juifs ultra-orthodoxes qui représentent un quart des habitants de Jérusalem et un dixième des habitants d’Israël. Ils ne sont pas franchement des modèles de tolérance… Les femmes sont ainsi littéralement expulsées des affiches publicitaires de Jérusalem.Les affiches représentant des femmes sont souvent systématiquement arrachées, poussant les annonceurs à l’autocensure. En octobre, pendant les fêtes juives, une rue du quartier religieux de Mea Shearim, à Jérusalem, a pour la première fois été divisée en deux : un trottoir pour les hommes, un autre pour les femmes. L’armée connaît aussi des problèmes. Les israéliennes effectuent deux ans de service militaire. En raison du nombre croissant d’officiers religieux, les incidents se multiplient. Des cadets ont quitté un séminaire, car des soldates y chantaient, ce qui est considéré comme impur par certains religieux radicaux. Les femmes ont été séparées des hommes lors de plusieurs cérémonies militaires et des officiers fondamentalistes ont exigé qu’elles ne soient plus intégrées dans des unités de combat mixtes.

 

Vous remplacez « juifs » par « catholiques ». Vous imaginez le tollé ?

23:55 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.