Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 avril 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

RIVAROL n°3040 (30 mars 2012)

 

Chronique de Robert Spieler

 

DIMANCHE 11 mars. Il est 8h30 du matin, porte de Montreuil, dans le e 20 arrondissement. Trois bus affrétés par l’UMP attendent des militants destinés à se rendre au grand rassemblement sarkoziste de Villepinte.

 

MÊME LES BUS SARKOZISTES PORTENT LE VOILE ISLAMIQUE

 

Quelques dizaines de personnes se présentent. Elles ont été invitées lors de la prière du vendredi à la mosquée Al-Islah de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Les hommes s’installent dans le premier bus, les femmes dans le troisième, le deuxième est vide. Mohammed Henniche, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes du 93, qui a géré le déplacement, explique que les fidèles « ne se mélangent pas lorsqu’ils ne sont qu’entre eux. Dans d’autres bus de l’UMP, les femmes étaient séparées ou à l’arrière. » Au fait, le président-candidat avait proféré ces puissantes paroles lors de son meeting : « Sur le territoire de la République française, les femmes et les hommes ont les mêmes horaires à la piscine, les mêmes médecins à l’hôpital. » Mais pas les mêmes bus...

 

BENOÎT XVI RAMÈNE UN DISSIDENT À CUBA

 

Benoit XVI s’est rendu à Cuba, du 26 au 28 mars. Il n’y est pas allé seul. Il a amené dans ses bagages un petit dissident âgé de deux ans et long de 60 centimètres. Son nom : Crocodylus rhombifer. Ce petit crocodile, d’une espèce rare, avait été introduit illégalement par un touriste, en Italie, à moins que cela ne soit directement au Vatican. Benoît XVI se porte bien, merci. Il vient de se faire concocter une eau de Cologne sur mesure par la créatrice de parfums Silvana Casoli. Il paraît que le jus allie des notes de tilleul, d’herbe et de verveine. La parfumeuse italienne avait déjà créé « l’Eau de l’espoir » et « l’Eau de la foi » pour les pèlerins de Saint-Jacques-deCompostelle. Elle avait aussi parfumé d’autres stars tels Madonna ou le roi Juan Carlos. En attendant, l’église conciliaire peine à recruter des prêtres. C’est le cas, notamment, de l’église espagnole qui vient de lancer une campagne de recrutement audacieuse. On sait qu’un jeune Espagnol sur deux est sans emploi. Alors, allons-y. Des spots télévisés montrent neuf prêtres filmés en cadrage serré, scandant leurs arguments chocs sur fond de synthétiseurs : « Un travail fixe », la promesse d’une « vie passionnante » et une « richesse éternelle ». Le Nouvel Obs, qui raconte cette histoire, en rit bien sûr d’importance. En attendant, les séminaires traditionalistes semblent éprouver moins de difficultés à recruter. Sans spots télévisés... Curieux, n’est-ce-pas ?

 

UNE ÉTRANGETÉ RABBINIQUE

 

Plusieurs religions ont leur lot de bizarreries, mais là, il faut reconnaître que ça y va fort. Il paraît que durant le rituel “traditionnel” de circoncision juive talmudiste, le rabbin ou son assistant suce le pénis mutilé du bébé pour en récupérer le sang... Une photo est disponible sur internet. En attendant, un bébé américain est décédé à la suite d’une opération de circoncision. On vient d’apprendre qu’il est mort en septembre 2011, alors qu’il était âgé de deux semaines. La police a établi qu’en suçant le sang du pénis de l’enfant, le rabbin lui avait transmis un herpès mortel.

 

LE BLOC IDENTITAIRE GUILLOTINE

 

Nous avions déjà évoqué les curieux comportements du Bloc Identitaire, grand donneur de leçons devant l’Eternel, qui prétend faire de la politique “autrement”. Nonobstant son passé, disons un peu lourd, puisque son dirigeant, Fabrice Robert, faisait partie d’ Unité Radicale, dont un membre se singularisa par une tentative d’assassinat de Jacques Chirac, le Bloc se la jouait dans le registre de la respectabilité. Les dirigeants d’extrême-droite étaient tous des crétins, et il convenait de prendre ses distances avec les vieilles lunes... Mais pas de problème avec la Ligue de Défense Juive. Avec Marine Le Pen ? Pas de problème non plus, puisqu’elle a pris ses distances avec la croix celtique. Un petit accord électoral pour les législatives à Nice, avec le FN ? Philippe Vardon, le leader de Nissa Rebela et numéro deux du Bloc, en rêvait. Damned, ça n’a pas vraiment marché. Certains se sont, disons un peu énervés face à ces reptations. C’est le cas de Philippe Milliau, membre du Comité directeur du Bloc et important mécène (La Maison de l’Identité en Bretagne, c’est lui). La réaction humaniste de Fabrice Robert n’a pas tardé. Il vient d’annoncer que Philippe Milliau ne faisait plus partie du bureau exécutif du mouvement, qu’il était « déchargé de toutes ses responsabilités nationale, régionale et sectorielle » et « qu’il s’agissait de mettre fin à une situation qui portait atteinte à l’unité, à l’originalité et à la diversité du Bloc Identitaire. » Bref, Raus ! (dehors !)

 

PAS D’AMALGAME, SURTOUT PAS D’AMALGAME !

 

Surtout « pas d’amalgame » entre la religion musulmane et l’affaire de Toulouse, déclare Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris. Il explique : « Il ne faut pas d’amalgame entre la religion musulmane à 99 % pacifique, citoyenne, responsable, non violente et tout à fait intégrée dans notre pays et puis ces minipetites franges de gens décidés à faire un mal atroce. » Sortons nos calculettes. 99 % de musulmans pacifiques, cela représente 1 % qui ne le sont pas, soit 60 000 terroristes potentiels, si l’on suit le raisonnement de Boubakeur, sur le sol français. En attendant, Nicolas Chapuis, journaliste au Nouvel Observateur, est malheureux. Il s’est confié sur twitter : « Putain, je suis dégoûté que ce ne soit pas un nazi. » « Cela aurait été effectivement plus simple », lui a répondu un collègue journaliste...

 

BOBARDS D’OR ET OBSERVATOIRE DES JOURNALISTES ET DES MEDIA

 

Les « Bobards d’or », créés par JeanYves Le Gallou et le site Polemia ont permis de désigner quelques désinformateurs particulièrement talentueux. Citons, parmi les vainqueurs, Le Parisien qui a illustré en une une manifestation anti-Poutine par une photo d’une manifestation... pro-Poutine. Eric le Boucher fut aussi honoré pour avoir déclaré sur Europe 1 que l’immigration est un facteur de croissance qui élève les salaires des Français. L’AFP a aussi eu droit à son hochet pour avoir diffusé, sans aucune vérification, que Kadhafi distribuait du viagra à ses soldats pour qu’ils soient en mesure de violer les populations civiles. Honneur suprême : une Brosse d’Or a été attribuée à Alain Duhamel pour l’ensemble de son œuvre, consacrée à servir le Système et le Politiquement correct. Une autre décision a été annoncée : la création d’un Observatoire des Journalistes et des media. Jean-Yves Le Gallou a posé une question simple : les journalistes sont censés nous informer mais qui nous informe sur eux ? Les journalistes ont le droit d’avoir des engagements idéologiques et politiques, mais les lecteurs ont le droit de les connaître. Grâce à cet Observatoire qui sera inauguré en mai, nous saurons qui sont ceux qui nous désinforment...

 

TOUS LES ENFANTS NE SE VALENT PAS

 

Catherine Asthon, le « ministre des Affaires étrangères » de l’Europe, s’est autorisée à dire ceci : « Quand nous pensons à ce qui s’est passé aujourd’hui à Toulouse, quand nous nous souvenons de ce qui s’est passé en Norvège il y a un an, quand nous savons ce qui se passe en Syrie, quand nous voyons ce qui se passe à Gaza et dans différentes parties du monde, nous pensons aux jeunes et aux enfants qui perdent leur vie. » « C’est à ces jeunes que je veux rendre hommage », avait-elle ajouté à l’issue d’une conférence sur l’avenir de la jeunesse palestinienne. Fureur des officiels israéliens. Quoi ? Mettre au même niveau un enfant juif et un enfant palestinien ?

 

LA LICRA VEUT INTERDIRE LES RACES

 

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme avait exigé que le mot “race” soit supprimé dans l’article premier de la Constitution. François Hollande s’était précipité pour lui complaire. François Bayrou (Modem), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et l’écologiste Eva Joly se sont prononcés aussi en ce sens dans un film réalisé à la demande de la Licra. Avec des nuances, cependant. Eva Joly propose de remplacer le mot “race” par “genre”. On entendra peut-être demain évoquer le genre noir, plutôt que la race noire. Et l’on parlera de genrisme plutôt que de racisme. En attendant que ces fous furieux inventent un autre mot... François Bayrou, plus cireur de pompes que jamais, rejoint, quant à lui, la proposition de la Licra : il choisit le mot “origine”. Original... Quant à Mélenchon, il est opposé à cette proposition. Il explique : « C’est quoi une origine ? Moi je suis de nulle part et de partout... » On n’est pas sortis de l’auberge avec des zozos pareils.

 

ET SI LE TUEUR DE TOULOUSE AVAIT PRIS POUR CIBLE UNE ÉCOLE CATHOLIQUE ?

 

C’est la question que pose un correspondant d’Anne Kling sur son blog « La France Licratisée ». Le crime aurait-il été immédiatement qualifié de « raciste et antichrétien » ? Aurait-on parlé de deuil de toute une “communauté” ? Le chef de l’Etat se serait-il déplacé ? Aurait-on vu l’archevêque conciliaire de Paris et le nonce apostolique pratiquer une grande séance de lamentation ? Aurait-on vu des J.T. intégralement consacrés à “l’indicible”, dans lesquels le mot “catholique” serait revenu en boucle ? Aurait-on imposé une minute de silence à tout le pays ? Les candidats ayant obtenu leurs 500 parrainages auraient-ils “suspendu” leur campagne ? Poser ces questions, c’est y répondre... Au fait, le saviez-vous ? Abel Chennouf, l’un des parachutistes assassinés à Montauban était d’origine kabyle et catholique pratiquant. Et nullement de confession musulmane, comme l’avait évoqué Nicolas Sarkozy.

 

YVES DAOUDAL ASSASSINE MARINE LE PEN

 

Yves Daoudal fut un fidèle parmi les fidèles de Jean-Marie Le Pen. Cet ancien de National Hebdo, à la plume acérée et talentueuse, propose chaque semaine ses réflexions dans son hebdomadaire consultable sur internet. Il y explique pourquoi la campagne ne l’intéresse pas : « Naguère, il y avait Jean-Marie Le Pen. Mais la candidate qui s’appelle Le Pen n’a rien à voir avec ce candidat-là. JMLP charriait en lui toute l’histoire de France, la religieuse et la laïque, la royale et la républicaine. Il avait un souverain mépris de la pensée unique et disait ce qu’il pensait, sans se préoccuper des conséquences, et ce qu’il disait était nourri par la tradition française. Marine Le Pen, quant à elle, occupe un “créneau” dans l’offre politicienne, comme Mélenchon, comme Bayrou. Il y a longtemps, hélas, que je m’en suis rendu compte... » Daoudal cite cette réflexion de Louis Aliot, qui l’a beaucoup choqué : « La politique, c’est du marketing », et il note : « Le contraire même de Jean-Marie Le Pen. On a pu voir à quel point le projet a été changé, pour correspondre au “républicanisme” de la pensée unique. » Et pour conclure, Daoudal évoque la relation qu’entretient Marine Le Pen avec les journalistes : « Les journalistes ont trouvé une jeune femme qui était comme eux, sans autre conviction que l’air du temps, et qui avait décidé d’occuper le créneau reçu en héritage. [...] Marine Le Pen, c’est le même néant qu’eux, celui-ci repeint aux couleurs d’un vain nationalisme étatiste et laïciste. » Et vlan !

 

JEAN-PIERRE PIERRE-BLOCH SÉVIT MAINTENANT EN AFRIQUE

 

Il est le fils de celui qui fut le fondateur et, quarante ans durant, l’inamovible président de la Licra. Il a été « manager privé » de Johnny Halliday, chargé de mission d’Alain Poher, directeur de France-Soir, député du XVIIIe arrondissement et adjoint au maire de Paris. Il fut de tous les combats : au RPR, au Nouveau Centre d’Hervé Morin, à l’UDF giscardienne et aussi à Démocratie libérale d’ A lain Madelin. L’Express, prenant quelques risques, s’autorise à évoquer le “nomadisme” de JPPB, qui s’est magnifiquement acclimaté au soleil du Sénégal. Il soutient, par ses conseils en communication, Macky Sall, le rival du président sortant Abdoulaye Wade. Ce dernier a d’ailleurs été battu par Macky Sall au second tour de l’élection présidentielle, tous ses rivaux ayant fait alliance contre lui. JPPB est un familier des prétoires. Il a été mis en examen à plusieurs reprises pour des affaires d’abus de biens sociaux ou d’emploi fictif. « Mais toujours blanchi en fin de compte », précise-t-il. Bon, il a cependant été un peu condamné : pour diffamation à l’encontre de JeanMarie Le Pen, puis à l’encontre de LCI, accusée d’être « une chaîne de merde », hostile à Israël. Jean-Pierre Pierre-Bloch se targue d’entretenir d’excellentes relations avec l’influent khalife général de la confrérie musulmane des mourides. Il déclare : « Ces gens-là savent bien que je suis juif, mais ils me traitent en membre de la famille. Au point de m’offrir un terrain à bâtir à Touba. » La ville sainte de Touba, avec ses minarets... Pas certain que JPPB ait vraiment très envie de s’y installer !

20:48 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.