Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 mai 2012

Appartenons-nous au Système ? Voulons nous intégrer le Système ?

Photo 001.jpgPar Robert Spieler

 

Je m'exprime ici en tant que chroniqueur de Rivarol et à titre personnel.Le camp national et nationaliste est divisé quant au vote pour le second tour : voter Sarkozy ou s'abstenir ? Soyons lucides. Certaines prises de position s'expliquent par des raisons non avouées, et non par le supposé intérêt de la France. En toute objectivité, le Front national a fortement intérêt à voir Sarkozy battu, et donc Hollande élu. Pour deux raisons : la première est connue. La défaite de Sarkozy ferait probablement exploser l'UMP et donnerait à Marine Le Pen et au FN une position importante dans l'opposition à la gauche. La seconde raison est moins connue, mais d'une extrême importance quant à l'avenir du FN. Sarkozy a, en effet, fait voter une loi modifiant le scrutin des élections régionales. Le nouveau mode de scrutin ne laisserait aucune chance au FN qui perdrait la quasi-totalité de ses élus régionaux, avec les conséquences tant financières que d'implantation que l'on devine. Ajoutons aussi que le FN serait bien en peine pour recueillir les 500 parrainages pour pouvoir présenter sa candidate à la prochaine élection présidentielle, s'il ne disposait pas d'un matelas solide d'élus régionaux. Jamais Marine Le Pen n'aurait pu être candidate à cette élection sans ses 120 conseillers régionaux. François Hollande a d'ores et déjà annoncé qu'il reviendrait à l'ancien système. Il est donc tout à fait logique que le FN n'appelle pas à voter Sarkozy et prône le vote blanc ou l'abstention, à défaut bien sûr de pouvoir appeler à voter pour le candidat socialiste.

 

A contrario,on peut soupçonner certains nationaux opposés à Marine Le Pen, et qui appellent à voter Sarkozy au prétexte de vouloir « barrer la route aux socialo-communistes » et d'empêcher Hollande de mettre en place certaines mesures annoncées, tel le droit de vote des étrangers aux élections locales, de poursuivre un tout autre objectif, non avoué: celui d'affaiblir durablement le Front national.

 

Mais peu importent les calculs et les arrière-pensées des uns et des autres. La position de la Nouvelle Droite Populaire (voir communiqué), dont je suis le délégué général, est de ne pas choisir et de laisser entière liberté de vote à ses adhérents. Il n'est évidemment pas question cependant de voter Hollande...J'ai expliqué dans ce communiqué les raisons pour lesquelles les nationalistes ont toutes les raisons de ne pas faire confiance en Sarkozy. A chacun de décider, en âme et conscience...

 

Pour ma part, je m'abstiendrai. Je refuse de me laisser impressionner par l'argument que développent certains. A les écouter, la « droite » serait préférable à la « gauche ». Ne pas voter Sarkozy serait pratiquer la politique du pire. Quand je vois les résultats de la « droite » en termes d'immigration, d'insécurité, de fiscalisme et de politique étrangère, quand je constate sa soumission aux lobbys et l'alignement de la France sur les intérêts des Etats-Unis et d'Israël, je n'ai d'autre choix que de m'abstenir.

 

Il faut nous poser la question : appartenons-nous au Système ? Voulons nous intégrer le Système ?

 

Ou voulons nous abattre ce système à détruire les peuples et nos identités ? A chacun de formuler sa réponse.

 

Article publié dans le n°3042 de Rivarol en vente ce vendredi (3,50 €) chez votre marchand de journaux ou en cliquant ici.

 

23:52 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.