Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 juin 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 053.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N°3049 du 1er juin 2012

 

CES derniers temps, nous nous étions intéressés à la conquête spatiale africaine et avions évoqué le programme spatial zambien. Voici que des vidéos congolaises nous permettent de découvrir un nouveau chef-d’œuvre d’humour involontaire, à découvrir sur You Tube.

 

L’AFRIQUE À LA CONQUÊTE DE L’UNIVERS

 

Jean-Patrice Ikeka en est le chef de projet. C’est à 120 km de la capitale, Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, que le tir de la fusée eut lieu. Elle se nommait Troposphère 4. Elle était, certes, quelque peu rudimentaire, puisque son fuselage était constitué de boîtes de lait. Pas grave. Troposphère 5 était prête. Léonard Masuga Rugamika, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, était présent sur le pas de tir et déclara : « Nous pensons, avec ça, que nous allons entrer dans l’espace, l’Afrique va conquérir l’espace. » Damned, la fusée a explosé dès son envol, créant un joli feu d’artifice. Pas de quoi se décourager. L’ingénieur Ikeka a justifié ce petit problème par ce commentaire qui passera, sans nul doute, à la postérité : « La fusée n’est pas partie dans la bonne direction. » Mais, ne nous décourageons pas. Il précise : « Effectivement, c’est une grande réussite. » Les autorités présentes étaient ravies. L’actuel ministre de la Recherche scientifique de la RDC, Joseph Lititiyo Agafa, a déclaré : « J’ai vu une boule de feu. Vous savez, c’est un petit pas que nous venons de réaliser, mais c’est un grand pas en terme de recherche scientifique au Congo, et j’en suis vraiment fier. » L’ingénieur Jean-Patrice Ikeka a de grandes ambitions. Il vient de déclarer : « Nous voulons envoyer un rat dans l’espace, à 36 km, et ce rat sera le premier être, au niveau de la République Démocratique du Congo, à tourner autour de la terre. » Bonne chance au rat…

 

N’ACHETEZ PLUS LES TISANES ET LE THÉ LIPTON !

 

La société propriétaire des thés et tisanes LIPTON et « L’Éléphant » ferme son usine en France pour s’installer en Roumanie.

 

L’usine était pourtant parfaitement rentable, mais les actionnaires veulent gagner encore plus d’argent en délocalisant. Ceux-ci s’opposent à une reprise de l’entreprise par les salariés. Eh bien, qu’ils aillent au diable !

 

Puisque c’est ainsi, qu’ils aillent chercher leurs clients en Roumanie ! Indignez-vous !

 

BIEN SÛR QUE L’AUBE DORÉE EST INQUIÉTANTE !

 

Marine Le Pen, interrogée par un journaliste de France 3 sur le mouvement nationaliste grec L’Aube dorée, qui a obtenu plus de 7 % des suffrages lors des dernières élections, a eu ce commentaire, les sourcils en accent circonflexe : « Bien sûr que c’est inquiétant ». Il est vrai que ce mouvement dénonce l’invasion de la Grèce par les allogènes, la trahison des élites et la dictature de la finance cosmopolite. Il propose, de plus, l’expulsion des immigrés et veut miner la frontière entre la Turquie et la Grèce pour interdire leur arrivée. Steeve Briois, le secrétaire général du FN, vient, quant à lui, d’envoyer le message suivant aux membres du Conseil National : « Chers amis, nous vous précisons que nous n’entretenons aucune relation avec le parti politique grec l’Aube dorée. Nous n’envisageons évidemment pas d’en entretenir à l’avenir ». Compris ou vous faut-il un dessin ?

 

LA GAUCHE ALLEMANDE ENTRE EN RÉSISTANCE

 

C’est assez incroyable. Thilo Sarrazin, homme de gauche, ancien membre du directoire de la banque centrale d’Allemagne avait déjà fait scandale, il y a deux ans avec son livre sur l’invasion musulmane de l’Allemagne. Le voici qui récidive dans un nouveau livre, dont le titre est « Europa braucht den Euro nicht » (L’Europe n’a pas besoin de l’euro). Mais il va plus loin. Il s’en prend aux vaches sacrées du système, les piliers sur qui tout repose.

 

Si ces piliers devaient venir à flancher, c’est tout le système qui pourrait s’écrouler. Ces vaches sacrées, comme le relève Anne Kling sur son blog La France Licratisée, portent deux noms : l’euro et la Shoah. Thilo Sarazin écrit qu’« en acceptant de renflouer la Grèce, l’Allemagne a révélé sa “prédisposition au chantage”. »

 

Il estime que son pays est la victime d’un « chantage à l’Holocauste » le contraignant à financer les errements budgétaires de ses partenaires. Il déclare : « Cette politique fait de l’Allemagne l’otage de tous ceux qui, au sein de la zone euro, pourraient avoir, un jour ou l’autre et pour quelque raison que ce soit, besoin d’aide. »

 

Sarrazin est bien entendu traité de tous les noms, notamment par le communiste/vert Jürgen Trittin qui dit qu’« il est pathétique qu’il se serve de l’Holocauste pour assurer la plus grande attention possible à ses thèses. » L’Allemagne se réveillerait-elle ?

 

Commentaire d’Anne Kling sur son blog : « N’empêche que tout doucement, ces idées “nauséabondes” font leur petit bonhomme de chemin et que ce livre infernal est bien parti pour faire un best-seller. »

 

ANALYSE DE LA GESTUELLE D’AYRAULT

 

Pour les psychologues, la gestuelle permet de comprendre et d’analyser les pensées cachées des personnes concernées. La réunion d’avant la présidentielle, de François Hollande, à laquelle assistaient sa concubine, Nathalie Trierweiler, et son ex concubine, Ségolène Royal, avait permis une intéressante analyse psychologique.

 

Beaucoup de ceux qui avaient vu les images à la télévision n’y avaient sans doute pas pris garde. Lorsque Trierweiler était venue, probablement sur les conseils des communicants de Hollande, saluer Royal, assise au premier rang, celle-ci arborait un sourire de façade qui était totalement en contradiction avec sa gestuelle : l’avant-bras replié, comme pour se protéger disait : « Je te hais ! ». Il y eut une autre scène assez étonnante. Lorsque Hollande et Royal saluèrent la foule, côte à côte sur la scène, le futur président de la République eut un geste que les psychologues surent décrypter, et qui signifiait : « Et maintenant, casse-toi ! » Mais venons-en à Ayrault, le Premier ministre, qui a un certain nombre de tics gestuels qui trahissent sa vraie personnalité. Il dégaine souvent ses deux index, façon de dire : « J’ai raison, et si tu n’es pas d’accord avec moi, je te flingue. » Un comportement de caractériel… qui fonctionne sur le mode agressif s’il est contredit. Quand il applaudit, sa main gauche tape dans la main droite, ce qui signifie que son cerveau droit (l’émotion) domine son cerveau gauche (la raison).

 

Ses index, souvent à hauteur des lèvres, traduisent une forte émotivité et un goût certain pour le pouvoir. Il a, enfin, souvent les mains en prière. Cela traduit, paraît-il, une tendance à barrer ses émotions et un côté autocrate…

 

VOUS ÊTES ANTISÉMITES SANS LE SAVOIR !

 

Scandale en Belgique ! La vice-Premier ministre socialiste, Laurette Onkelinx, se dit choquée qu’un ministre israélien ne lui ait pas serré la main lors de l’assemblée mondiale de la Santé à Genève. Le ministre israélien en question est Yaakov Litzman, vice-ministre de la santé et leader du parti Yahadout HaTorah, le parti religieux orthodoxe ashkénaze. La ministre belge a publié sur sa page Facebook le message suivant : « J’ai les mains propres ! » Elle écrit : « Pour la deuxième fois de ma vie, un ministre a refusé, parce que je suis une femme, de me serrer la main. La première fois, c’était un ministre iranien et hier, c’était à Genève, le Ministre de la santé israélien. Ce genre d’attitude intégriste liée à une certaine conception de la religion et de la femme me dérange profondément. »

 

Le site juif.org n’y va pas par quatre chemins. Il n’existe en effet, selon lui, que deux possibilités : ou cette dame est ignorante, ou elle a des intentions malveillantes. Malveillantes, tendance antisémites, si vous voyez ce que je veux dire… « Il est possible qu’elle soit ignorante, même si c’est une option triste à imaginer pour une femme qui évolue tout de même à un haut niveau politique d’un pays occidental et moderne » analyse le site. « Madame Onkelinx ne saurait donc pas qu’un juif religieux n’a pas de contact physique avec une femme, autre que la sienne, sa fille ou sa mère ? C’est possible, personne ne sait tout, mais c’est un peu gros. Une simple question pourrait nous aider à comprendre : rentre-t-elle avec ses chaussures dans une mosquée ? Elle qui, en tant que socialiste belge, flirte forcement d’une manière ou d’une autre avec la communauté immigrée musulmane (alerte ! ça commence à sentir dangereusement le roussi !), ne serait jamais rentrée dans une mosquée ? Et si oui, vu que rien n’a jamais été écrit là-dessus, il est certain qu’elle a enlevé ses petits souliers. » Houlà, ça commence à sentir mauvais pour notre socialiste… Mais ce n’est pas fini. Voilà la suite : « Personne ne lui aurait donc appris qu’un homme juif, religieux, ne lui serrera jamais la main. L’ignorance ne tue pas, mais ce n’est pas une raison pour s’emporter contre l’inconnu. » Lisez la suite de ce chef-d’œuvre : « Et si elle n’était pas ignorante ? Et si son intention était plutôt de courtiser une fois de plus son électorat musulman, typique de la commune bruxelloise dans laquelle elle habite et se présente aux élections ? Son message tend en effet à mettre sur un même pied un ministre iranien et un ministre israélien, et de traiter ce dernier d’intégriste et de misogyne. » Et puis arrive la référence des références : « Elle parle également, en référence à Yaakov Litzman, d’une “certaine conception de la religion”. On rassure très vite Laurette. Cet homme, né trois ans après la libération de ses parents d’un camp de concentration (on devait y arriver ; on y est arrivé), applique les lois d’une religion […] plus de trois fois millénaire, qui n’a pas attendu les remarques de cette dame pour vivre, exister et grandir. C’est sans aucun doute elle qui a une certaine conception d’une religion qu’elle ne connaît apparemment pas, mais encore une fois, il est difficile de croire qu’une personne arrivée à ce niveau puisse faire preuve d’une si profonde ignorance. »

 

La conclusion de l’article est sans appel : « Ce qui nous ramène à cette seconde hypothèse, de malveillance, autant à l’égard du judaïsme que d’Israël. » Fermez le ban !

 

CÉCILE DUFLOT ET SON JEAN

 

La nouvelle ministre (Verts) du Logement et de l’Egalité des territoires s’est présentée en jean lors du premier Conseil des ministres. Nadine Morano, UMP, qui s’y connaît en distinction, a jugé qu’il s’agissait « d’une tenue trop dilettante ». Duflot réplique en disant que l’habit ne fait pas le ministre. En fait, et c’est le Nouvel Obs qui raconte l’anecdote, Cécile Duflot avait prévu de porter le pantalon de tailleur assorti à sa veste bleue. Pas de chance, elle explique : « Je l’avais fait retoucher, mais on est arrivé au pressing un quart d’heure après la fermeture et le lendemain, c’était férié. » Les Verts ont décidément des problèmes avec leurs déguisements. Son ex-directeur de cabinet, Stéphane Sitbon-Gomez, ayant égaré son unique veste de costume le jour de la passation des pouvoirs, a dû sonner chez le voisin pour s’en faire prêter une…

 

QUI A TUÉ PIERRE GOLDMAN ?

 

Pierre Goldman (demi-frère du chanteur) et figure de l’extrême-gauche des années 1970, avait été tué par balles, à bout portant, le 20 septembre 1979, place de l’Abbé Georges Henocque, dans le 13e arrondissement de Paris, à proximité de son domicile. Pierre Goldman était un activiste violent, ancien chef du service d’ordre de la Sorbonne, lors des événements de Mai-68, soupçonné de plusieurs braquages et de l’assassinat de deux pharmaciennes.

 

Un mystérieux groupe « Honneur de la Police » revendiqua son exécution. Nous avions dévoilé, il y a un an, dans les colonnes de RIVAROL, les vraies raisons de l’exécution de Goldman. Rien à voir avec l’honneur de la police… Il s’agissait en fait d’une vengeance des Grapo, ce groupe anti-ETA qui voulait venger la mort de l’amiral Carrero Blanco, assassiné dans un attentat à la bombe, où Goldman servit de soutien logistique. Emmanuel Ratier, dans sa lettre bimensuelle Faits et documents, nous révèle l’identité de celui qui exécuta Goldman. Il s’agirait (soyons prudents dans nos affirmations) de René Resciniti de Says, dit « René l’élégant », décédé à 61 ans, le 17 avril dernier. Camelot du roi et membre de l’Action française à 14 ans, il fut un ancien para du 9ème RCP, puis du 6e RPIMA. Il s’engagea dans les Phalanges libanaises, avant de rejoindre les mercenaires de Bob Denard. Il s’était confié, il y a deux ans, à un journaliste de Canal+ (les images étaient floutées) à qui il avait expliqué comment le commando dont il faisait partie, composé de 4 membres, avait tué Goldman.

22:48 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.