Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 septembre 2012

Chronique de la France asservie et résistante

3350149693.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

de cette semaine


LE RICHISSIME Bernard Arnault a annoncé, lundi 10 septembre, qu’il portait plainte pour injures publiques contre le quotidien Libération qui l’avait présenté en “une” avec une valise et ce titre : « Casse-toi, riche con ! »

 

“CASSE-TOI, RICHE CON !”

 

Ce titre, inspiré du fameux « casse-toi, pauvre con » jeté par Sarkozy à un individu qui refusait de lui serrer la main, faisait suite à la polémique enclenchée par Bernard Arnault, qui avait annoncé qu’il pourrait s’installer en Belgique et demander la nationalité belge (voir éditorial de la semaine dernière). On a beaucoup glosé sur les raisons de cette démarche. Des raisons fiscales ? Bernard Arnault a annoncé qu’il continuerait à payer ses impôts en France. Alors ? En réalité, il prépare sa retraite et s’apprête à faire des donations à ses enfants. Celles-ci ne sont pas taxées en Belgique, contrairement à la France… La “une” de Libé a fait grand bruit et suscité maintes indignations. Un certain nombre de grands annonceurs, ulcérés par ses prises de position, ont décidé de lui couper derechef les vivres. La conséquence directe de cette couverture au vitriol serait, d’aprèsL’Express, une perte sèche de 500 000 euros, un certain nombre d’annonceurs ayant décidé d’annuler purement et simplement leurs campagnes de publicité, prévues dans ce média. L’actionnaire principal deLibération, le baron Edouard de Rothschild a volé à la rescousse de son journal, déclarant : « C’est tout à fait dans le style provoquant de Libération. Ça me paraît dans la droite ligne de ce que Libération doit faire et doit être.» Et il ajoute, suite à la plainte de Bernard Arnault : « Tant mieux pourLibération, cela alimente le buzz. » Ce mot anglais, “buzz”, signifie qu’on en parle intensément dans la presse et sur la Toile. Toute personne normalement constituée prononce ce terme anglais “beuz”. Mais comme le baron revendique de la distinction, il le prononce “baz”. Sans doute beaucoup plus chic, dans son esprit… Ah, au fait, de mauvais esprits se sont souvenus que le baron avait acquis la nationalité israélienne en 2010. Sa fortune l’avait suivi dans ce pays qui pratique une fiscalité bien plus avantageuse qu’en France. Etait-ce cela la raison de son exil ? Bon, il a certes conservé la nationalité française, on ne sait jamais. Avec un culot de tous les diables, faisant preuve d’une houtspa d’enfer, il explique : non, non, ce ne sont pas des raisons fiscales qui l’ont amené à exiler sa fortune. Il précise : « Je pratique le concours hippique à haut niveau et j’étais vraiment pas assez bon pour faire partie de l’équipe de France. » Il fallait oser. Il a osé…

 

MONTÉE DE L’ANTISÉMITISME ET DE L’ISLAMOPHOBIE

 

Un symposium européen des leaders musulmans et juifs vient de se tenir à Paris. Cela a couiné sec. Les agressions islamophobes auraient augmenté de plus de 14 % au premier trimestre 2012, les juifs revendiquant la médaille d’or, avec une progression de 37 %. Selon le président du consistoire, Joël Mergui, « On aurait pu penser que cela (l’affaire Merah)créerait un frein, mais au contraire, cela a libéré un certain nombre d’esprits fragiles. » « D’esprits fragiles », qu’en termes élégants les choses sont dites… Michel Serfati, président de l’amitié judéo-musulmane nous livre un scoop : « Beaucoup de musulmans entretiennent la haine du juif. » Mais Abdallah Zekri minimise : « Il y a de temps en temps des bagarres entre jeunes, mais ce n’est pas de l’antisémitisme. » Il conclut par ces puissantes paroles : « On peut en discuter entre nous, mais en faire un tintamarre risque d’attiser l’islamophobie. » Qu’est-ce qu’ils sont drôles !

 

ILS SE MOQUENT DE NOUS…

 

Quarante ans après l’adoption de la loi Pleven qui réprime l’injure et la diffamation à caractère racial, un sondage vient d’être publié, il y a quelques jours. Plus de 8 Français sur dix (85 %) se disent favorables à la loi Pleven, selon une étude Opinion Way, commandée par la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).

Certes, 50 % des personnes interrogées disent ne pas la connaître, et 39 % la connaissent sans savoir de quoi il s’agit. Mais 85 % y sont favorables. Cherchez l’erreur ou la manipulation. Les personnes interrogées estiment à 69 % que les citoyens sont les plus à même de faire progresser la lutte contre le racisme, et 61 % citent l’école. De deux choses l’une. Soit une majorité de Français est composée d’imbéciles inconséquents, soit la LICRA se moque de nous.

 

DASSAULT AIME MANUEL VALLS

 

Une scène tout à fait amusante est consultable sur Internet. Lors de l’inauguration de la foire de Corbeil-Essonnes, le 5 septembre, le sénateur UMP Serge Dassault, qui fut maire de cette ville, accueillit chaleureusement le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Dassault déclara être « très heureux » de l’action menée par Valls en matière de sécurité et vis-à-vis des Roms. Débordant d’affection, le milliardaire en vint même à affirmer que le ministre disposait en la matière de « l’appui d’un journal bien connu », faisant bien sûr référence au Figaro dont il est le propriétaire. L’hilarité fut générale, sauf chez Manuel Valls et ses amis socialistes, qui ne savaient plus où se cacher…

Spieler.jpg

 

CECILIA, EX-SARKOZY, RACONTE…

 

Cecilia Attias (ex-Sarkozy) l’a raconté dans une émission de télévision sur la chaîne américaine ABC. L’objet du débat était « sexe et politique » et elle intervenait au nom de sa fondation consacrée à la cause des femmes. Cecilia, interrogée sur son expérience d’épouse d’homme de pouvoir, a répondu, évoquant les femmes qui en voulaient à la vertu de son ex-mari : « Elles sont très attirées par le pouvoir. J’ai vu des femmes lui donner leur numéro de téléphone même quand j’étais à côté de lui », ajoutant : « Vous ne pensez pas que c’est un problème, ça ? » Elle n’a, certes, pas tout à fait tort.

 

LA MOITIÉ DES MÉDICAMENTS NE SERVENT À RIEN

 

Il va paraître : c’est un livre qui fera du bruit, écrit par Philippe Even (plutôt de gauche) et Bernard Debré (médecin et député UMP). Il dénonce la vétusté, voire la dangerosité de notre pharmacopée. La France est un des plus gros consommateurs de médicaments de la planète. D’après leur enquête des plus sérieuses, la moitié des médicaments mis en vente dans les pharmacies ne servent à rien et 5 % seraient même très dangereux. Leur déremboursement permettrait d’atteindre le chiffre astronomique de 10 milliards d’économies pour l’assurance maladie. Les deux auteurs attaquent sans pitié les autorités sanitaires, inertes au possible, les laboratoires pharmaceutiques, prêts à tout pour vendre leur camelote, et les médecins, incapables de faire des ordonnances courtes. La France est décidément un curieux pays. Elle détient le record du monde du recours à l’homéopathie (36 % des médicaments prescrits contre 2 % au Royaume-Uni). Or, même si je vais me faire incendier par des lecteurs et des rédacteurs de RIVAROL qui croient aux vertus de cette médecine, je considère comme la majorité de la communauté scientifique et médicale que l’homéopathie est une pseudo-science entrant en contradiction avec nos connaissances en chimie et en biologie. Aucune étude publiée n’a fait la preuve de son efficacité, au-delà de l’effet placebo. On sait qu’un malade à qui on administre un faux médicament, mais qu’il croit être vrai, se sentira beaucoup mieux et guérira éventuellement plus vite : c’est l’effet placebo. L’homéopathie a été “inventée” en 1796 par un médecin saxon, Samuel Hahnemann, sur des principes très fantaisistes, que je ne développerai pas dans ces colonnes. Un des principes consiste à diluer un pseudo-principe actif de telle façon que la teinture ne représentera que l’équivalent d’une goutte d’eau dans tous les océans de la planète. Autant dire qu’il n’y a plus la moindre molécule active dans le médicament homéopathique. Cela pose évidemment question. Mais les laboratoires homéopathiques avaient cru trouver la solution. Ils avaient confié en 1987 au Professeur Benveniste, une mission, largement rétribuée : prouver que l’eau conservait les propriétés de substances précédemment diluées, sous une forme d’empreinte électromagnétique de la molécule. Benveniste prétendit avoir prouvé la fameuse « mémoire de l’eau ». Las, sa démonstration fut réfutée, du fait de multiples erreurs méthodologiques et Benveniste perdit tout crédit et tous financements avec cette affaire. En France, en 2004, l’Académie nationale de médecine avait demandé le déremboursement des préparations homéopathiques en présentant l’homéopathie comme une «méthode obsolète » fondée « à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique » et « comme une doctrine à l’écart de tout progrès». Et pourtant le ministère de la Santé maintint le remboursement. Pourquoi ? En fait le déremboursement de l’homéopathie aurait amené les médecins à prescrire des médicaments classiques, bien plus coûteux, qui auraient grevé encore davantage les comptes de la Sécurité sociale… Mais pourquoi, diable, des médecins généralistes continuent-ils de croire ou de faire semblant de croire à l’homéopathie ? Il y a bien sûr ceux qui savent qu’ils prescrivent un placebo.

Mais les autres ? Un de mes amis, professeur de chirurgie, m’a donné la réponse. Le médecin généraliste, qui développe souvent une sorte de complexe d’infériorité face au spécialiste voit dans l’homéopathie un moyen d’impressionner le patient, en utilisant notamment des termes mystérieux et de prendre ainsi de l’importance. Bref, il se la joue quelque peu “sorcier” et beaucoup de patients adorent cela…

 

DES ALLEMANDS ZOOPHILES

 

Promis, juré ; ceci n’est pas un poisson d’avril. Marius Tünte, le porte-parole de la Fédération allemande de protection des animaux, s’énerve : «En Allemagne, on peut avoir des relations sexuelles avec un animal sans être inquiété par la justice ! » Il existe cependant une condition qui enlève une partie du sel à l’acte : interdiction de le filmer. Selon le quotidien suisseLe Matin, il existerait même des « bordels d’animaux » outre-Rhin et des éleveurs prostitueraient leurs bêtes pour le compte de réseaux zoophiles. Claudia Lotz, la responsable d’une antenne locale de la Fédération contre le viol des animaux, raconte ces faits terrifiants : « Du hamster jusqu’aux serpents en passant par les chevaux et les chiens, toutes les espèces sont violées. » On se demande comment il est possible de violer un hamster ou un serpent, mais passons… Elle évoque même un chihuahua, violé par son propriétaire et recueilli dans le refuge, l’Arche de Noé,

qu’elle anime. Un livre, Souffrance des animaux : le silence, comptabilise les violences sexuelles dont sont victimes les bêtes depuis 2000. Il évoque par exemple un homme de 45 ans qui s’est fait surprendre par la police en train de violer un cochon au zoo Wilhelma à Stuttgart. Apparemment ni les araignées, ni les coccinelles, ni les hérissons, ni les tigres ne semblent cependant subir les assauts amoureux de ces grands malades. Suite à la mobilisation des amis des animaux, le problème a fini par être inscrit à l’ordre du jour du conseil des ministres et une loi devrait être votée. Du coup, les partisans de la zoophilie, comme l’association Zeta, crient au déni de démocratie sur leur forum et jurent que leurs amants et amantes sont consentants …

 

DES ALLEMANDS NAZIS

 

L’office criminel du Land de Bade-Wurtemberg vient de créer un site Internet qui invite à dénoncer l’« extrémisme de droite ». Voici des extraits de ce qu’on peut lire sur ce site : « Aidez-nous dans le combat contre l’extrême-droite ! L’extrémisme de droite, sous ses nombreuses formes, est dirigé contre les principes constitutionnels de la République Fédérale Allemande. Cette plateforme de communication sécurisée vous permettra de nous informer de manière anonyme. Grâce à votre aide, les activités d’extrême-droite peuvent être connues à temps, des enquêtes sur les auteurs et les organisations conduites… » A titre personnel, je suis persuadé, sans pouvoir le prouver cependant, que les auteurs de ce site sont les zoophiles que j’évoquais dans l’article précédent.

 

L’ALLEMAGNE DÉGÉNÉRÉE

 

La Zugspitze est le plus haut sommet d’Allemagne. Il est en Bavière. Il est surmonté d’une croix. Un endroit magnifique qui attire nombre de touristes. L’exploitant, collabo de chez collabos, a non seulement gommé la croix sur les dépliants publicitaires mais a fait installer des toilettes musulmanes pour les visiteurs. La raison ? Après l’utilisation des toilettes, un musulman n’utilise pas de papier toilette mais se nettoie avec de l’eau courante et la main gauche. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la main gauche est considérée comme impure et n’est pas utilisée pour manger ou se saluer. L’exploitant mérite-t-il une baffe de la main gauche ou de la droite ?

 

LES DÉLIRES DE BHL ET DE CAROLINE FOUREST

 

Robert Ménard, journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières, qui a subi nombre de déboires ces derniers mois, pour avoir dit la vérité, récidive dans une tribune libre où il s’en prend à Bernard-Henry Lévy qui a affirmé sur son site : « Des tueurs d’Assad ont lancé dans la région d’Al Rastan, non loin de la ville rebelle de Homs, des opérations aériennes avec utilisation de gaz toxiques. » Un pur délire, bien entendu, dans le registre des « armes de destruction massive » inventées de toute pièce par l’administration américaine pour justifier l’invasion de l’Irak. Mais Caroline Fourest, figure de l’intelligentsia dégénérée française, fait encore plus fort. Et là, nous sommes carrément dans le grandiose. C’est dans Le Mondequ’on peut lire sous sa plume : « D’après Al-Arabiya, des opposants au régime iranien affirment que leur gouvernement a fourni un four crématoire à son allié syrien. Installé dans la zone industrielle d’Alep, il tournerait à plein régime… » Elle pose cette question d’ordre métaphysique : « Pour brûler les cadavres des opposants ? » Bon, pour l’instant, il semblerait qu’aucune chambre à gaz n’ait encore été livrée à Assad, mais ça viendra, ça viendra… Et Assad n’aurait pas encore fait couper les mains des bébés opposants. Mais ça viendra, ça viendra aussi.

09:54 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.