Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 janvier 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020934.JPGRobert Spieler

Rivarol

N° 3077 — 18 JANVIER 2013

 

LES imbéciles décorent un imam de la Légion d’Honneur mais la retirent à Jean-François Collin, ancien combattant mutilé pendant la guerre d’Algérie. Elle lui avait été décernée en 2011 à titre militaire.

 

JEAN-FRANÇOIS COLLIN, FACE AUX IMBÉCILES

 

Le courageux et dynamique Jean-François Collin, âgé de 73 ans, préside avec efficacité l’Adimad, l’association de défense des intérêts moraux des anciens détenus de l’OAS. Devant la stèle de l’Adimad à Marignane, il avait dédié le 1er novembre 2011 sa Croix de chevalier « à tous les combattants de l’OAS qui sont morts les armes à la main ou ont été fusillés par le plus grand traître de l’Histoire de France (De Gaulle) ». Il déclara : « Ce sont eux aujourd’hui, qui devraient être honorés à ma place », ajoutant, histoire d’aggraver son cas : « Et pour que les choses soient limpides, je vous promets que je ne porterai jamais cette Croix tant qu’il y aura un gaulliste ou un ami du FLN à l’Elysée. » Du coup, le ridicule vermisseau qui squatte l’Elysée, et qui est aussi Grand Maître de l’Ordre, a décidé de lui retirer la décoration. Il est vrai que l’article R96 du code de la Légion d’Honneur stipule que les peines disciplinaires, dont l’exclusion, peuvent être prises contre tout légionnaire qui aurait commis un acte contre l’honneur. Dans le cas de Jean-François Colin, il s’agissait d’un acte pire dans leur République : un crime contre le déshonneur…

 

LE VERMISSEAU ACCORDE LA LÉGION D’HONNEUR À L’IMAM TAREQ OUBROU

 

Ce membre de l’une des organisations islamistes les plus radicales de France, l’UOIF, dont la devise est « Le Coran est notre Constitution » fait partie des décorés. Mais à lui, la Légion d’Honneur n’a pas été retirée. Il avait expliqué, dans un entretien à L’Express : « C’est à l’UOIF que j’ai appris la démocratie, la tolérance et le sens de la responsabilité. » Interdit de rire… Cela suscite évidemment des réactions peu amènes sur la blogosphère nationaliste et identitaire. Pas chez tout le monde, cependant. Le site d’extrême droite certes antisioniste mais pro-islam, Voxnr, dénonce « cette extrême droite qui se scandalise, qui dénonce, et qui prouve, une fois de plus, que ses rédacteurs sont d’une extrême connerie ». Il est consternant de constater que des femmes et des hommes, qui pour certains sont de qualité, se sont convertis à l’islam, par vide spirituel sans doute, mais aussi par haine absolue du sionisme. Or ce n’est pas la haine ni le ressentiment qui doivent guider les orientations politiques, philosophiques et religieuses. Mais revenons à Tarek Oubrou qui pratique la Taqquia (le double langage autorisé et même exigé par le Coran). Citons un passage de son interview : « Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré (menteur !). Le fidèle a seulement pour obligation d’alléger au maximum la souffrance de l’animal (il se moque de nous !). Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige à se couvrir la

chevelure » (passons…). Il paraît que Tarek Oubrou trace discrètement son chemin afin d’« aider ses coreligionnaires musulmans à trouver leur place au sein d’une France laïque ». Il se moque décidément du monde…

 

 

DU CÔTÉ DES IMBÉCILES : PETIT FLORILÈGE À MÉDITER

 

Pour bien commencer la nouvelle année, je vous propose de méditer sur le concept d’“imbécile”.

« Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet ». (Georges Courteline). « Les gens intelligents et les imbéciles ont en commun de se croire intelligents et de prendre les autres pour des imbéciles ». (Romain Guilleaumes). « On doit la vérité aux gens intelligents, on doit le mensonge aux imbéciles. » (Georges Courteline). « La seule différence entre un optimiste et un pessimiste, c’est que le premier est un imbécile heureux et que le second est un imbécile triste ». (Georges Bernanos). « Prends garde au boeuf par devant, à l’âne par derrière, à l’imbécile par tous les côtés ». (Proverbe latin). « Qu’un parti prétende ne faire appel qu’aux intellectuels, tous les imbéciles voudront en être ». (Alfred Capus). « Rien n’est plus dangereux qu’un imbécile qui a l’apparence d’un homme intelligent ». (Edouard Herriot). « Rien de plus inutile que de vouloir prouver quelque chose aux imbéciles ». (Milan Kundera) « L’intellectuel est si souvent un imbécile que nous devrions toujours le tenir pour tel, jusqu’à ce qu’il nous ait prouvé le contraire ». (Georges Bernanos) « J’approche tout doucement du moment où les philosophes et les imbéciles ont la même destinée. » (Voltaire, face à la mort) « Je suis pour l’indissolubilité du mariage. C’est le seul moyen de ne pas faire l’imbécile deux fois. » (Jean Anouilh) « Qu’est-ce que gouverner le monde… sinon faire croire à des imbéciles qu’ils pensent d’eux-mêmes ce que nous leur faisons penser ? » (Jean Anouilh) « La femme la plus sotte peut mener un homme intelligent ; mais il faut qu’une femme soit bien adroite pour mener un imbécile. » (Rudyard Kypling) « L’avantage d’être intelligent c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est totalement impossible. » (Woody Allen) « Un sot est un imbécile dont on voit l’orgueil à travers les trous de son intelligence. » (Victor Hugo) « Le Christ a parlé comme si le Monde n’était composé que de bons et de méchants ; il a oublié les imbéciles. » (Georges Duhamel) Et puis, et puis : « En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. » (Georges Clemenceau). Avis au vermisseau…

 

DES “SANGSUES, DES DESCENDANTS DES SINGES ET DES PORCS”

 

Les Juifs sont des « sangsues, des descendants des singes et des porcs » : L’auteur de cette considération radicale n’est autre que Mohamed Morsi. Il avait tenu ces propos en 2010. Depuis, par la grâce de Bernard Henri Lévy et des Occidentaux, il est devenu le président égyptien. Il avait été l’un des dirigeants des Frères musulmans. Il s’était lâché, dans une interview, en 2010 : « (Les

Juifs) ne doivent poser le pied sur aucune terre arabe ou islamique. Ils doivent être chassés de nos pays. » « Nous devons employer toutes les formes de résistance contre eux. Il devrait y avoir une résistance militaire sur la terre de Palestine contre ces criminels sionistes. » « Tous les liens, de toute sortes, doivent être coupés avec cette entité criminelle d’usurpation qui est soutenue par l’Amérique. » Et puis, pour conclure : « Les sionistes n’ont pas droit à la terre de Palestine. Il n’y a pas de place pour eux sur la terre de Palestine. »

 

LES CLOCHES (DANS TOUS LES SENS DU TERME) DE NOTRE-DAME

 

Monsieur Patrick Jacquin, à qui d’aucuns donnent du “Monseigneur”, est le recteur de la cathédrale de Paris. Il est le grand ordonnancier des festivités du 850e anniversaire de Notre-Dame, dont il a ordonné le remplacement des cloches qui se faisaient, paraît-il, vieillissantes. Pourquoi pas ? Il faut savoir que le recteur n’est que l’affectataire de la cathédrale et de ses cloches. Le monument appartient à l’Etat et est géré par les Monuments historiques. Le chantier-école de Riaumont s’était porté acquéreur des quatre cloches destinées à couler une vieillesse heureuse dans le clocher de la future église de Riaumont. La Drac, c’est-à-dire les services publics, avait donné son accord. Mais houlà, le recteur, Monseigneur de son état, ne l’entend pas ainsi. Quoi ? Vendre ces cloches à une communauté qui a la fâcheuse réputation d’être proche de la tradition ! Jamais ! Il faudrait lui passer sur le corps ! Pas vraiment pour des raisons spirituelles… Non, Monsieur Patrick Jacquin a un projet grandiose et rémunérateur pour les cloches : leur destin serait d’être détruites et refondues sous forme de clochettes touristiques vendues aux touristes avec la mention « coulée dans le bronze des anciennes cloches de Notre-Dame ». Les cloches auraient évidemment été fondues en Chine, ce qui est la moindre des choses. Le prieur de Riaumont, nonobstant le fait qu’il soit chrétien, ne pardonne pas toutes ces fantaisies. Du coup, il a envoyé un huissier pour rappeler au Monseigneur la loi républicaine. Du coup, la justice est saisie. Du coup, le Monseigneur se sent quelque peu breneux et tente une ultime manoeuvre, proposant que les cloches ne quittent pas Paris, mais soient exposées dans un square proche de la cathédrale, offertes à la dévotion des passants et des chiens errants… Tout, plutôt qu’aux fidèles de Riaumont.

 

 

AMUSANT BEST OF DE LA POLICE PARISIENNE

 

La lettre hebdomadaire de la préfecture de police de Paris vient de publier le best of de ses histoires les plus bizarres. On y découvre un cambrioleur qui s’était endormi, ivre-mort, sur un canapé, où l’occupante des lieux l’avait trouvé ; un motard sur le périphérique à 190 km/h, un bras dans le plâtre ; un automobiliste qui s’est vu retirer 450 points après 206 excès de vitesse au volant d’une voiture de société ; un automobiliste quelque peu rancunier qui avait discrètement crevé les pneus du véhicule des agents qui le verbalisaient, avant de s’enfuir. Il fut arrêté quand il vint récupérer sa voiture à la fourrière… ; un motard verbalisé pour excès de vitesse, qui revient vingt minutes plus tard pour subtiliser la souche de PV qui lui avait été dressée, mais qui se trompe et emmène un carnet de contravention vierge…

 

AMUSANT BESTIAIRE

 

Il s’en passe des choses à Paris. Un promeneur a aperçu sous le pont Bir-Hakeim une tortue couverte d’écailles pointues et avec une tête de crocodile. Elle nageait, tranquille, puis s’était hissée insolemment sur le quai. L’animal était en fait une tortue alligator américaine. Mais on a aussi repéré un python royal d’1m40 sur une branche d’arbre des Buttes-Chaumont. Plus bizarre, la brigade cynophile, en intervention dans le XVIIIe arrondissement a été attaquée par une division de 31 chats, qui avaient, sans doute, fait un stage commando dans le 9-3. Trois policiers, pourtant aguerris à la capture de chiens dangereux, ont été blessés, griffus, ou mordus. Les policiers n’ont cependant pas été euthanasiés.

 

UN GOUVERNEMENT FRANC-MAÇON

 

Mgr Cattenoz : « Je ne vois pas comment un Gouvernement de gauche et franc-maçon pourrait nous être favorable ». Monseigneur Cattenoz, l’évêque d’Avignon, n’a pas sa langue dans la poche. On se souvient des attaques de Vincent Peillon, qui paraît-il, est ministre, contre les écoles dites catholiques. Vincent Peillon est juif, ce qui est son droit le plus strict. Cela ne l’autorise pas pour autant de s’en prendre aux écoles confessionnelles, leur interdisant de débattre sur le mariage « pour tous ». De quoi se mêle-t-il ? Toujours est-il que Monseigneur Cattenoz remet Peillon à sa place. Voici ses déclarations : « Monsieur Peillon outrepasse ses droits. L’enseignement libre a parfaitement le droit d’organiser des débats. Nous avons aujourd’hui un gouvernement de gauche et franc-maçon. Je ne vois donc pas comment il pourrait être très favorable à l’Eglise. Les chrétiens seront sans doute persécutés un jour ou l’autre mais tout cela aide aussi l’Eglise à grandir. » Et Mgr Cattenoz de conclure audacieusement : « Je me demande quels peuvent être les lobbies qui font pression sur le PS pour qu’une loi qui vient bouleverser l’équilibre de la société soit votée aussi précipitamment. »

 

“MARIAGE” GAY : LE PÈRE LA MORANDAIS EN SES OEUVRES

 

Le père La Morandais, ancien aumônier du Parlement, est un oiseau que nous suivons de près. Il n’en est pas à sa première petite fantaisie, toujours politiquement correcte. Un récent débat sur BFMTV, avec la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, a donné lieu à quelques belles envolées. D’abord, la langue du journaliste de gauche Olivier Mazerolles a quelque peu fourché. Il a associé l’homosexualité à une « anomalie », avant de tenter de se reprendre. Le père La Morandais, sans doute excité comme un pou par le sourire de Najat, s’est quant à lui, lâché, déclarant : « Quand on voit une femme comme vous, avec votre sourire et votre charme de petite fille modèle, on se dit que les gays devraient se convertir tout de suite. Non mais sérieusement ! » Quel dragueur, ce La Morandais !

 

BRIGITTE BARDOT : COHN-BENDIT EST UN “IMBÉCILE D’ÉCOLO”

 

Brigitte Bardot est folle de rage. Elle n’a guère apprécié que le ministre de la Consommation, « qui se permet de sortir des imbécillités déplacées », lui conseille « d’épouser » Gérard Depardieu après qu’elle eut soutenu l’acteur dans son exil fiscal. Daniel Cohn-Bendit qui avait déclaré que Brigitte devrait aller « en Sibérie » se fait sulfater d’importance. Bardot évoque ce « con Bendit » qui « souhaiterait m’envoyer dans un camp de concentration ou une prison en Sibérie. » Et elle conclut par : « Mais qu’a-t-il fait, cet imbécile d’écolo, pour les animaux ? Rien ! » Ambiance...

13:57 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.