Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 février 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

2891062001.jpgRobert Spieler

Rivarol

N° 3078 — 25 JANVIER 2013

MAIS où va le FN ? De vives turbulences agitent le parti où Florian Philippot, très proche lieutenant de Marine Le Pen est de plus en plus contesté (voir article en page 3).

VIVES TURBULENCES AU FN

Le site Mediapart le raconte dans un article bien informé. Un membre du bureau politique évoque « une grande cacophonie ». Marine Le Pen, quant à elle, préfère évoquer « une crise de croissance ». Le « mariage pour tous » a mis en lumière des divergences importantes. Marine Le Pen n’avait finalement pas appelé son parti à défiler. Seul Bruno Gollnisch et la vice-présidente Marie-Christine Arnautu avaient annoncé leur présence, à titre personnel… Lors d’un bureau politique réuni en décembre, Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et paraît-il catholique avait estimé que le parti ne devait pas manifester. Il avait évoqué deux arguments : l’électorat du FN était, sondages à l’appui, divisé sur la question, et le thème n’était pas une priorité. Traité de “fayot”, de “menteur” sur les réseaux sociaux par Bruno Larebière, l’ancien rédacteur en chef de Minute, le penseur politique de haut vol qu’est Wallerand de Saint-Just — qui s’est montré à l’égard de RIVAROL d’une haine recuite lors des divers procès que nous a intentés la fille Le Pen et où il fit preuve d’une affligeante médiocrité dans des plaidoiries manifestement pas du tout préparées et prononcées dans un français approximatif— explique : « Je ne vais pas à la manif de dimanche. J’aurais l’impression de manifester contre une partie de la population. » Et Wallerand qui fut vice-président de l’AGRIF et dont on connaît la flagornerie intéressée à l’égard des Le Pen père et fille de commettre cette pensée inoubliable : « C’est un piège tendu par la gauche marxiste. » Quelle profondeur ! Il est vrai que la plupart des dirigeants de Civitas appartiennent au Front de Gauche et que notre ami Mélenchon coordonnait les manifestations. En attendant, le malaise s’installe. Un cadre dirigeant a déclaré : « Je regrette que Marine Le Pen ne soit pas des nôtres. Ne pas aller manifester est incompréhensible. Cela veut dire qu’on n’a pas de colonne vertébrale ? » Ambiance… L’hebdomadaire Minute, qui évoque un « lobby gay » qui se serait introduit dans « la haute hiérarchie frontiste » et influencerait Marine Le Pen, a été accusé par Florian Philippot de « véhiculer des analyses dignes des complotistes d’extrême droite de l’entre-deux-guerres», ajoutant : « Pendant l’entre-deux-guerres, on ne disait pas gay, on disait juif, mais c’est du même niveau. » Wallerand de Saint-Just, unanimement reconnu pour la puissance de sa pensée, la pertinence de ses analyses, la force de ses convictions et la droiture de ses intentions, a tout compris. Il a déclaré : « Minute est un agent de l’UMP. » Quant à Marine Le Pen, elle fait tout en nuances : « Ce sont des papiers dégueuli-poubelles. C’est une vieille lutte de l’extrême droite contre moi. » On apprendra, au passage, avec soulagement, que Marine Le Pen ne se considère pas d’extrême droite. D’extrême droiture peut-être ? Bof, ne rêvons pas… Mais revenons au cas Philippot qui cristallise toutes les détestations auprès des cadres et militants du FN. Les reproches des cadres sont virulents : « ambition démesurée », « ultra-individualiste », « renfermé sur lui-même », « il fuit les discussions», « il est énarque, il est hautain ». Certains disent qu’il est « mégalo et arrogant» et qu’il ne se déplace qu’avec un chauffeur, car ni lui ni son assistant masculin n’ont le permis de conduire. Le danger islamiste n’est pas sa préoccupation principale, ce qui suscite quelques questionnements au sein du FN. Quant à De Gaulle, Florian Philippot est allé récemment fleurir sa tombe à Colombey… Marine Le Pen, dont on connaît aussi la finesse de la pensée politique et la grande érudition (elle s’était dite grande lectrice de la collection Harlequin et de Harry Potter, on a les références culturelles qu’on peut !), et qui a dit récemment : «L’utilisation du terme extrême droite est une manière d’insulter le FN »,vient de déclarer : « Les râleurs se fatigueront avant nous ».

BERNARD-HENRI LÉVY ET MARINE LE PEN

Marine Le Pen fait tout pour être acceptée par le Système. Sauf que le Système n’en veut pas. C’est cruel, mais c’est ainsi.Malgré ses reptations, son rejet affiché del’« extrême droite », cela ne suffit pas. Bernard-Henri Lévy vient de déclarer : « Marine Le Pen présidente, ce serait un coup dur pour la République, une atteinte à la démocratie, une sorte d’état d’exception institué. Ce serait, la guerre en moins, l’équivalent de Philippe Pétain investi par l’Assemblée du Front populaire ». On remerciera, au passage, BHL de bien vouloir rappeler que c’est une assemblée de gauche, celle du Front populaire, qui avait voté les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, le 10 juillet 1940. Parmi ceux qui votèrent les pleins pouvoirs, figuraient Abraham Schrameck, député SFIO, ancien ministre juif de l’Intérieur et grand-oncle d’Olivier Schrameck, nommé par François Hollande à la tête du CSA. Mais rassurons BHL. Marine Le Pen n’a pas la carrure du Maréchal. Celle de Samuel Maréchal, son ex-beau-frère, peut-être ?

ALERTE ! BHL EST DE RETOUR !

Napoléon disait qu’il n’aimait pas les généraux qui n’ont pas de chance. Le problème, avec BHL, est que non seulement il n’a pas de chance, mais qu’il porte la poisse. Dans un récent article, il expliquait que l’intervention française au Mali était une bonne chose, pour au moins cinq raisons. Parmi ces raisons, elle donnerait un coup d’arrêt à l’instauration d’un « Etat terroriste » au cœur de l’Afrique et aux portes de l’Europe. BHL fait dans le grandiose. Il évoque l’opération militaire au Mali : « Le mal qu’elle causerait serait moins grand que celui qu’elle empêcherait », parlant, car il se prétend philosophe, ne l’oublions pas, de « la théorie de Grotius, de celle de Saint Thomas ». Du coup, les islamistes, qui ne se laissent pas impressionner par BHL avaient décidé de prendre une cinquantaine d’otages sur un site gazier algérien. Merci qui ?

BASILE DE KOCH, MARI DE FRIGIDE BARJOT, DEMANDE LE “MARIAGE POUR PERSONNE”

Basile de Koch, le très délirant mari de Frigide Barjot, co-organisatrice autoproclamée des manifs contre le mariage gay, et accessoirement frère de Karl Zéro, a commis dimanche, en marge de la gigantesquemanifestation, une petite manif où Bruno Tellenne (c’est son vrai nom), écrivain, humoriste, chroniqueur, ancien « nègre » de Charles Pasqua, « président à vie » du Groupe d’Intervention culturelle Jalons, officiait. Appelant à manifester contre « tous les mariages », il a interpellé François Hollande : « Vous qui n’êtes même pas marié à votre âge, ayez le courage de vos opinions ! Allez jusqu’au bout de votre logique émancipatrice en abolissant pour tous cette institution contraignante et hors d’âge ! » Le mariage, déclare le mari de celle qui se dit « l’attachée de presse de Jésus », est « un interminable CDI » (contrat à durée indéterminée), ajoutant : « Au nom de l’Egalité dans la Liberté, il est temps d’abolir cet esclavage mutuel qu’est le mariage. » Basile de Koch s’adresse solennellement au président de la République : « Vous, président de la République normal mais avancé, montrez-nous la voie de l’Avenir, qui s’appelle émancipation pour tous ! » Parmi les signataires de cet appel déjanté figurent quelques associations parfaitement imaginaires, dont la Confédération des Cocus de France (COCUF) et l’Association pour le Droit de ne pas se Marier dans la Dignité…

EPOUVANTABLE : “ILS ONT ÉTÉ GAZÉS DANS LEUR LIT”

C’est Serge Klarsfeld qui nous l’apprend. En septembre 1942, à Auschwitz, 1 000 juifs déportés de France par “Vichy” ont été gazés… dans leur lit ! Robert Faurisson évoque une « chambragazerie de plus ». Pas sûr qu’il ait tort…

UN VERMISSEAU QUI SE MÊLE DE DONNER DES CONSIGNES

Jean-Marc Souami anime le bulletin météo de France 3. France 3 est une chaîne publique, rappelons-le. Ce vermisseau s’est autorisé à insister sur la météo hivernale à Paris, dimanche après-midi, où avait lieu la manifestation contre le mariage homosexuel. Cet olibrius a osé ces propos : « Dimanche après-midi, alors ce ne sera même pas la peine de mettre les pieds dehors tellement le ciel sera chargé », a-t-il expliqué avec insistance. « Il vaut mieux rester sous sa couette », aconclu le petit chéri…

UN RABBIN HUMANISTE

Le Grand rabbin Bernheim, qui avait annoncé dans un premier temps son opposition au « mariage pour tous » n’est, en définitive, pas allé à la manifestation contre le mariage homosexuel. Il a déclaré : « Mon rôle n’est pas d’encourager les membres de ma communauté à manifester ou à ne pas manifester. » Très dévot vis-à-vis de la République, il a déclaré : « Nous respectons l’ordre républicain avant toute chose. Si la loi est votée, je le regretterai personnellement mais je resterai parfait citoyen ». Il a rajouté, information importante, que le “respect” des personnes homosexuelles était fondamental.

SCANDALE EN ITALIE

Beppe Grillo est le très médiatique leader du mouvement « 5 stelle » (cinq étoiles). Il s’agit d’un parti de gauche, voire d’extrême-gauche, populiste et « antisystème » qui remporte des succès électoraux importants. L’ancien comédien a déclaré que « Casapound (le mouvement populiste néo-fasciste), ça vaut mieux que Monti (le leader de la gauche régimiste) ». Beppe Grillo a aggravé son cas en refusant de se définir comme “antifasciste”, arguant que « c’était une problématique qui ne l’intéressait pas ». Du coup, l’extrême-gauche est ivre de rage et dénonce « la complaisance» de Beppe Grillo envers les « fascistes du troisième millénaire ».

09:39 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.