Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 février 2013

Samedi prochain, rendez-vous au Pot de Rivarol...

pot rivarol 2013.jpg

14:39 Publié dans Blog | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020999.JPGRobert Spieler

RIVAROL

N° 3082 du 22 février 2013

 

LES activistes de Femen ont à nouveau pratiqué une scandaleuse provocation, cette fois-ci dans la nef de Notre-Dame de Paris. Huit féministes ont manifesté seins nus, faisant tinter trois des nouvelles cloches, criant en anglais « Pope no more » (plus de pape), « In gay we trust » ou « dégage homophobe ». Sur leurs corps dénudés, on lisait ces slogans : « No homophobe », « Crise de la foi », « Bye bye Benoît ». On attend avec impatience qu’elles mènent ce type d’action dans une mosquée ou une synagogue… Dans une récente chronique sur RTL (« À la bonne heure »), Charlotte des Georges collectionne les piques idiotes (« à mon avis, Benoît XVI ne prie pas assez », etc.) avant de s’en prendre très violemment à Josef Ratzinger : « Engagé dans les jeunesses hitlériennes à 14 ans », commence-t-elle avant que Stéphane Bern ne la coupe : « De force. De force. » Elle reprend : « Endosse l’uniforme de la Wehrmacht à 16 ans » et interroge, ironiquement : « De force, aussi ? » « Assiste à l’exécution de juifs hongrois, de force », continue-t-elle, « édulcore les horreurs de la Shoah… de force. Manifestement, tous les chemins mènent à Rome. » Selon elle, Benoît XVI « a des problèmes de capacité de réflexion » (!) parce qu’il ne ferait pas l’apologie du préservatif. Charlotte des Georges achève sa chronique en sous-entendant que Benoît XVI aurait pu violer un ou plusieurs enfants mineurs…

 

IGNOBLE PROVOCATION DES FEMEN (ET D’AUTRES…)

 

Cette provocation a suscité l’indignation. Même des responsables de gauche, tels Delanoë et Manuel Valls, ont exprimé (mollement) leur désaccord, le ministre de l’Intérieur parlant seulement de « provocation inutile ». L’AGRIF a, par la voix de Bernard Antony, exigé la dissolution de cette organisation « propagatrice d’une haine incitatrice à la guerre civile rappelant les heures les plus noires des hystéries anti-religieuses ». Mais qui sont les Femen ? Comment fonctionne cette organisation ? Une jeune journaliste de télévision avait infiltré les Femen et filmé en caméra cachée. Édifiant… Le voyage à Paris des filles était offert (la plupart viennent d’Ukraine). Le billet d’avion, la chambre d’hôtel, les voyages en taxi et la nourriture coûtaient un millier d’euros par jour pour chacune des participantes. La journaliste a aussi découvert que les activistes sont payées 1 000 dollars par mois, le triple du salaire moyen en Ukraine. Elles disposent de bureaux à Kiev (loyer : 2 500 dollars par mois) et à Paris (plusieurs milliers d’euros). Mais qui finance ces manipulations ? La journaliste pense qu’il s’agirait notamment du milliardaire allemand Helmut Geier, de la femme d’affaires allemande Beat Scober et de l’homme d’affaires américain Jed Sunden. Dans quel but ? On croit le deviner…

Spieler.jpg

LELLOUCHE : UNE AMUSANTE GIROUETTE

 

Pierre Lellouche, député UMP, a de solides convictions. N’avait-il pas déclaré au sujet du mariage homosexuel : « Je suis un homme de conviction, et l’abstention n’est pas ma tasse de thé. » Ces puissantes considérations n’auront duré que ce que durent les roses un peu fanées. Car Lellouche a réfléchi, beaucoup réfléchi… Sa réflexion fut, paraît-il, longue et difficile.

 

Conclusion ? Il s’est abstenu. Avec des arguments qui tirent les larmes, tant c’est beau : « Je respecte la liberté de deux adultes de même sexe, liés par des sentiments amoureux, de construire leur vie ensemble et de voir leur union pleinement reconnue par la société. » Il pratique aussi une émouvante auto-flagellation : « Je confesse que sur ce point (le mariage traditionnel), j’ai personnellement évolué au fil de ces dernières années, comme d’ailleurs beaucoup de nos concitoyens ». « J’avais en effet voté contre le PACS en 1999, au nom de la préservation du mariage. » Et le reste à l’avenant… Rappelons-nous cette citation de Henry de Montherlant, dans La Reine Morte. « En prison, en prison, pour médiocrité. »

 

BARTELONE EST UN “ABRUTI”

 

Dans le ridicule cirque parlementaire, nous avons assisté à quelques moments consternants.

 

Les députés UDI avaient quitté l’hémicycle, faisant semblant d’être furieux car c’est le ministre délégué aux Affaires européennes, et non le Premier ministre, qui répondait à une importante, forcément importante question sur le budget européen. Quel mépris ! Les nains, à vrai dire, se sentent assez aisément humiliés. Les députés UMP sont venus derechef au secours des nains de l’UDI centriste de Borloo, scandant : « Ayrault, Ayrault ». Du coup, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a tenté de ramener le calme. Peine perdue. Les clowns du Système étaient excités comme des poux. Bartelone a fini par s’énerver, les traitant d’“abrutis”. Avant que le scandale n’éclate, Bartelone s’est vite rattrapé aux branches, dans une position, certes, des plus hasardeuses, déclarant : « Je parlais de moi, comme le dit Maupassant : il demeurait immobile, abruti d’étonnement et de souffrance ».

 

LA RIDICULE PANTALONNADE QU’EST CETTE PSEUDO-DÉMOCRATIE

 

C’est une proposition de loi déposée le 6 février par dix députés UMP, dont Thierry Mariani. Des députés qui n’ont sans doute rien d’autre à faire. Le texte propose de faire du droit de vote « une obligation ». Les sanctions pour les abstentionnistes ? Une amende de quinze euros, 45 euros en cas de récidive « dans les cinq ans ». Leur argument d’une puissance inouïe : « Si le vote est un droit, il doit aussi être un devoir en l’honneur et en mémoire de celles et ceux qui ont versé leur sang pour notre Patrie. » C’est ce qui s’appelle se moquer du peuple, quand on considère les manipulations permanentes des scrutins électoraux et le refus de permettre au Peuple de s’exprimer via le référendum. Au fait, Bartelone s’est déclaré favorable à l’obligation de voter…

 

LE LÉGIONNAIRE AU FOULARD À TÊTE DE MORT

 

La photo d’un légionnaire en service au Mali et portant un foulard représentant une tête de mort avait été largement diffusée dans les media, suscitant quelques émois. La hiérarchie militaire, d’un héroïsme époustouflant, a décidé de prendre les choses en main. Pas question de laisser salir l’honneur de l’armée française. Du coup le légionnaire a été rapatrié en France (par un vol dit “bleu”, c’est à dire un retour prématuré pour indiscipline) et puni de 40 jours d’arrêts de rigueur. Il a eu la chance de ne pas être fusillé…

 

L’HOMME, LE CANICHE ET LE CANARI

 

Un homme de 38 ans vient de débarquer il y a quelques jours dans l’appartement de son ex-femme dans la cité La Solidarité à Marseille. Il n’était apparemment pas tout à fait frais et exhibait une machette. On ignore évidemment son origine ethnique. Selon plusieurs témoignages, il se serait montré extrêmement menaçant. Il aurait notamment reproché au chien de son ex-femme, un caniche, un pelage trop long. A l’aide d’un cordage, il aurait alors attaché les pattes de l’animal, avant de le menacer de l’exterminer avec son arme blanche. Dieu merci, il lui restait un soupçon d’humanité et il s’est contenté de le jeter dans le vide, depuis le cinquième étage. Mais tout ceci ne l’a pas calmé pour autant. Peu respectueux de la vie animale, il a fini par ouvrir la cage des canaris, s’est saisi d’un oiseau, et l’a écrasé avec son talon sur le sol. Dans la foulée, il a kidnappé les canaris restants et s’est enfui avec leur cage. La police recherche activement les canaris.

 

VLAAMS BELANG : UNE “TAUPE” DE LA SÛRETÉ DE L’ETAT

 

Bart Debie est un ancien commissaire de police et “conseiller” de Filip Dewinter au sein du Vlaams Belang. Il pilota la visite des mosquées d’Anvers, il y a quelques années. Plusieurs délégations européennes étaient présentes. J’y étais. Il vient d’avouer avoir fourni durant trois ans des informations sur le fonctionnement interne du Vlaams Belang à la Sureté de l’Etat. Il déclare : « J’ai été recruté comme informateur en 2007. Jusqu’à ma démission du parti en 2010 (en réalité, il en fut viré), j’ai rencontré presque tous les mois une personne des services de renseignement. » Il aurait notamment fourni des informations concernant les soutiens financiers du Vlaams Belang. Filip Dewinter estime que de telles pratiques relèvent du totalitarisme. Au lieu de protéger la sécurité de la Belgique, la Sureté de l’Etat protège l’existence du régime…

 

L’ÉTRANGE PETITE ANNONCE DE COPÉ

 

La petite annonce n’est pas encore rédigée, mais elle devrait avoir la tournure suivante : « Parti d’opposition cherche hommes et femmes motivés, jeunes de préférence, pour le représenter aux élections municipales de 2014. » Cela a toutes les apparences d’une plaisanterie, mais cela semble très sérieux. Copé a demandé aux secrétaires départementaux de son mouvement de publier des avis de recrutement dans toutes les villes. Le parti, il est vrai souffre, car des pans entiers du territoire lui échappent, faute de représentants. L’idée d’une petite annonce pour recruter ses candidats semble tout de même assez bizarroïde et paraît difficilement couronnable de succès…

 

SÉPHARADES D’ESPAGNE : LA LOI DU RETOUR

 

Un million et demi de “sépharades”, ces descendants de Juifs espagnols bannis à la fin du Moyen Age pourraient acquérir la nationalité espagnole même s’ils résident à l’étranger. La condition ? Un serment : « Je jure fidélité à la Constitution et au Roi ». La mesure était en fait inscrite dans la loi depuis 1988. Mais le gouvernement socialiste de Jose Luis Zapatero avait imposé comme règle que les impétrants aient résidé dans le pays pendant deux ans au moins. Cette restriction vient d’être levée par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy…

 

POURQUOI LA VIANDE DE CHEVAL EST-ELLE UN TABOU EN GRANDE-BRETAGNE ?

 

L’hippophagie (le fait de manger du cheval) est un tabou au Royaume-Uni, contrairement à des pays comme la France, la Belgique, l’Italie ou la Suisse. Pourquoi ? En fait le cheval a été très tôt associé aux loisirs, notamment aux courses, alors qu’il était perçu comme un animal de labeur sur le continent. Pour les Britanniques, le cheval ne saurait être considéré comme de la nourriture. Ces Britanniques sont tout de même bizarres : les lapins font aussi partie des tabous depuis les années 1960. 30 000 tonnes de viande de cheval ont été consommées dans l’Hexagone en 2009, essentiellement en Ile-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais. Mais on observera que la viande n’est jamais vendue avec des os apparents. Toute référence concrète à l’animal est effacée. En fait, l’hippophagie n’a jamais été officiellement interdite, sauf en Scandinavie. Le pape Grégoire III, la jugeait “répugnante”, au VIIIe siècle. Il était, il est vrai, originaire de Syrie où le cheval n’était pas consommé. Le développement de la chevalerie a aussi beaucoup contribué à ce que l’hippophagie apparaisse comme un reste de barbarie. Et pourtant, à partir de la seconde moitié du 19e siècle, ce tabou s’affaiblit. Pour les hygiénistes, le cheval passait pour une viande saine, pauvre en matières grasses et riche en fer et en protéines, qui plus est, moins chère que le bœuf. Sa consommation se développa fortement chez les ouvriers. Curieusement, les défenseurs des droits des animaux ont aussi beaucoup agi pour la réintroduction de l’hippophagie. Ils militaient contre la maltraitance des vieux animaux et estimaient qu’il valait mieux qu’un cheval finisse en boucherie plutôt qu’exploité…

 

VANDALISME ET ART

 

La toile de Delacroix, « la Liberté guidant le peuple » a été taguée, il y a quelques jours dans le musée du Louvre-Lens, par une visiteuse qui, paraît-il, alternait périodes de lucidité et bouffées délirantes. Ce n’est pas la première fois que des œuvres d’art sont attaquées. En 2009, « La Joconde » s’était pris une tasse en pleine tête. Dieu merci, une vitre blindée la protégeait. La vitre avait été installée après une agression, au Japon, en 1974. Une femme lui avait jeté de la peinture rouge… Monet, quant à lui, avait eu droit à un tableau troué par un coup de poing en 2007. « La ronde ne nuit », le tableau le plus imposant de Rembrandt, a été attaqué plusieurs fois. En 1975, un prof au chômage le poignarde au couteau de cuisine… En 1990, un autre visiteur lui jette de l’acide. La “Piéta” de Michel-Ange a été, quant à elle, attaquée à coups de marteau au début des années 1970. La sculpture fut démembrée, des morceaux tombèrent par terre. Certains demandèrent la peine de mort pour l’agresseur, qui fut condamné à huit ans de prison. Quand à Duchamp, et son fameux urinoir, présenté comme une supposée œuvre d’art, un artiste contemporain s’était amusé à uriner dans son urinoir, avant de lui mettre un coup de marteau. Au nom de l’Art, bien entendu…

 

UNE LISTE DE… CROUPIERS À MONACO

 

Dans cette monarchie héréditaire, les 6 824 électeurs ont le droit de voter tous les cinq ans afin de choisir les 24 représentants du Conseil national. Trois listes étaient en lice, dont une composée de… croupiers.

14:34 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 18 février 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020934.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3081

du 15 février 2013

 

LE SITE catholique Salon Beige donne la parole à un lecteur qui s’insurge contre le fait que Marion Le Pen n’a pas, tout simplement, participé au vote contre l’article 1 de la loi Taubira, à l’Assemblée nationale. Le lecteur, se définissant comme favorable depuis des années à la droite nationale, se dit troublé par l’absence de Marion Le Pen à un « moment crucial de la vie de la Nation ».

 

LE NON-VOTE DE MARION LE PEN

 

L’assistant du député FN répond : « Comme vous le savez, les partisans du mariage pour tous, appartenant à la gauche et pour partie à la droite classique, sont majoritaires à l’Assemblée nationale en raison d’un mode de scrutin particulièrement anti-démocratique. Il est donc vain de déposer un bulletin de vote qui n’aurait aucun effet sur le dénouement du débat parlementaire ». Il considère que la participation à des manifestations ou le fait de signer des pétitions visant à retarder l’adoption du projet sont des attitudes beaucoup plus utiles pour contrer l’entreprise du gouvernement en faveur du mariage homosexuel, qu’un vote final, purement symbolique. Il n’empêche qu’étant député il eût été préférable pour l’exemple qu’elle s’exprimât contre l’article 1 même si cela n’aurait bien sûr rien changé au résultat final. Nous le savons en effet, la Comédie parlementaire qu’évoquait l’ancien député FN, feu Georges-Paul Wagner, dans son livre au titre éponyme, est tout à fait insupportable. Elle n’est évidemment que cirque et théâtralisation.

 

Les mêmes qui font semblant de s’apostropher véhémentement dans l’hémicycle se retrouvent, se tutoyant, tout sourire, au bar de l’Assemblée, se tapant sur l’épaule et échangeant de bons mots ou de grasses plaisanteries. Tout, ici, n’est qu’apparence. L’auteur de ces lignes, qui a été député de mars 1986 à juin 1988, se souvient de ces réunions interminables et sans intérêt, réunions plénières ou de commissions, où ça blatérait et déblatérait jusqu’à plus soif (la soif étant étanchée dans la foulée au bar de l’Assemblée). Lors des séances plénières, quand la télévision est présente, une fois par semaine, ils n’en peuvent plus. Ils sont tous là, cherchant à paraître sur les écrans, à prendre la parole, l’air grave et concerné. J’ai rencontré, parmi mes collègues, une extraordinaire appétence pour le micro et la caméra. J’ai connu un député, qui passe, à raison, pour un héros de certaine guerre, qui demanda à un de mes collègues de se pousser d’un rang afin que sa femme puisse le voir à la télé. J’ai toujours, et par expérience, considéré qu’une minute de bavardages dans l’Assemblée, était une minute de perdue pour le combat de la Résistance nationale. Bien sûr, il peut dans certains cas être utile d’être élu à l’Assemblée nationale, dans les Conseils généraux, régionaux et dans les municipalités. Mais pour y faire quoi ? Certainement pas pour s’adonner à ce que font nombre d’élus supposés être nationaux, épris de respectabilité, poseurs en diable, ratiocineurs, discutailleurs, contestant la couleur de la moquette de tel collège, les 12, 33 euros de subvention à telle association, ou la marque des véhicules de fonction, dont, au demeurant, ils ne profiteront pas. Et puis, et puis, se croire estimé par des adversaires qui vous disent, l’air pénétré : « C’est très intéressant ce que tu as dit, dans ton intervention. Je ne peux pas le dire officiellement, mais je suis assez d’accord avec toi ! ». Comment voulez-vous que des faibles, sans grande conviction idéologique, ne craquent pas devant tant de manifestations d’amour ? Non, l’intérêt d’être élu se limite à deux seuls éléments : d’une part avoir une visibilité médiatique dans sa région, voire, pour certains, au niveau national, d’autre part pouvoir faire bénéficier ses idées des moyens offerts par les assemblées : secrétariat, bureaux, envois postaux, etc. Tout le reste n’est que littérature…

 Spieler.jpg

 

DES SALLES “DE VIOL, DE CRIME ET DE VOLS”, PROPOSE COLLARD

 

Matignon vient d’autoriser l’ouverture d’une « salle de shoot », c’est-à-dire de consommation sécurisée de drogue. Le député mariniste a réagi avec humour, il y a quelques jours, sur Canal+ : « On n’a qu’à répertorier tous les actes de délinquance auxquels on n’arrive pas à trouver de solution et puis on fait de salles de viol, des salles de crime, des salles de vol. »

 

JEAN-MARIE LE PEN S’ENNUIE TERRIBLEMENT

 

Jean-Marie Le Pen s’ennuie pendant les réunions du bureau politique de son parti. Il se sent humilié par le bras droit de Marine Le Pen, le très ambitieux Florian Philippot, qui n’a qu’une seule envie : se débarrasser de lui. Le Menhir serait au bord de la dépression. Il vient d’appeler Bruno Gollnisch pour lui demander de venir plus souvent aux réunions, lui disant : « Viens me tenir compagnie, je me sens tout seul. » En fait, le fondateur du Front national n’en peut plus de la bande qui entoure Marine Le Pen. Combien de temps tiendra-t-il avant que la crise qui couve entre le père et la fille n’éclate au grand jour ? A moins qu’il ne se résolve à prendre son mal en patience car après tout c’est bien lui qui a imposé sa fille pour sa succession à la tête du mouvement.

 

LE PAQUEBOT TRANSFORMÉ EN NAVIRE DE LUXE

 

L’ancien siège du Front national, à Saint-Cloud, a été racheté par François Boulard, 72 ans, qui veut en faire une résidence haut de gamme pour seniors : il y aura 65 appartements de 38 à 50 m2, destinés à une clientèle de personnes de plus de 60 ans. Les heureux élus bénéficieront d’une piscine « presque olympique, d’une salle de sport avec coach, d’un salon, d’un bar, d’une bibliothèque, d’un restaurant »…

 

Une voiture électrique pourra même amener les locataires au centre-ville. François Boulard est assez content de son investissement. Il a arraché cette acquisition à Jean-Marie Le Pen pour 9 millions d’euros, en dessous des prix du marché. Il raconte que Le Menhir était furieux quand il a signé l’acte de vente, dans le bureau du notaire. « Il m’a dit que je faisais une bonne affaire sur son dos », raconte le nouveau propriétaire… Ceux qui connaissent un peu Le Pen imaginent sans peine la scène : en technicolor…

 

SACRÉ BEPPE GRILLO !

 

Beppe Grillo, ce comique italien style Coluche, est en train de réaliser une percée stupéfiante. Il pourrait bien figurer dans le trio de tête aux prochaines élections législatives, aux côtés de Silvio Berlusconi, qui connaît une résurrection fulgurante. Berlusconi dit de lui qu’il est le seul responsable politique italien pour qui il ait de l’estime. Avec 15 % d’intentions de vote, il dépasserait l’homme de la Trilatérale et de la banque Sachs, Mario Monti, et ferait entrer des dizaines d’élus dans le nouveau Parlement, parfaitement inconnus et garantis 100 % honnêtes (c’est-à-dire sans casier judiciaire, une rareté en Italie). Beppe Grillo s’en prend avec une fougue magistrale à toutes les banques qui ont vampirisé l’Italie. Chaque soir, il s’égosille dans ses tournées en camping-car, qui rencontrent un succès fou, pendant que les militants du MouVement 5 étoiles (avec un élégant V, comme « Va te faire foutre ») inondent les réseaux sociaux de leurs messages. La dernière provocation de Beppe Gillo ? Il promet de mettre tous les escrocs bancaires italiens en prison, et appelle, sous les applaudissements, « Al-Qaida à bombarder Rome » et sa clique de politiciens corrompus…

 

LES PARISIENNES AUTORISÉES À PORTER LE PANTALON !

 

Rien de plus officiel. Depuis le jeudi 31 janvier 2013, les Parisiennes sont autorisées à porter le pantalon, sans risquer d’aller en prison. Beaucoup de Parisiennes, plus intéressées par les soldes que par ce qui est important, ignoraient qu’une « ordonnance concernant le travestissement des femmes », datant de 1800, était encore en vigueur dans la capitale. Le préfet de police avait judicieusement signé cette ordonnance le 16 brumaire de l’an IX (7 novembre 1800). Elle prévoyait que « les femmes ne puissent quitter les habits de leur sexe que pour cause de santé. » Et elle concluait par : « Toute femme qui, après la publication de la présente ordonnance s’habillerait en homme, donnerait lieu à croire qu’elle aurait l’intention coupable d’abuser de son travestissement et (l’information) serait transférée aux services de la préfecture de police ». Au cours du XIXème siècle, ces règles s’assouplirent quelque peu. Ainsi, être journaliste permettait le port du pantalon. On se demande pourquoi.

 

Autre dérogation : " si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval." Dieu merci, un sénateur UMP de la Côte-d’Or, Alain Houpert, un parfait inconnu qui passera à l’histoire, a levé le lièvre . Il a assuré au ministère des Droits de la femme, en juillet dernier, que ce texte pouvait « heurter nos sensibilités modernes ». Du coup, le ministère, qui n’a sans doute rien d’autre à faire, a confirmé, dans le Journal officiel l’incompatibilité du texte « avec les principes d’égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution. » Du coup, l’ordonnance biséculaire se trouve dépourvue de tout effet juridique. Du coup le sénateur UMP Houpert plastronne. Il a libéré la femme ! Du coup, il sera sans nul doute l’invité d’honneur au prochain « dîner de cons » que d’aucuns, dont le groupe Jalons (le groupe délirant, que j’ai évoqué récemment dans ces chroniques, piloté par le mari de Frigide Barjot), ne manqueront pas d’organiser prochainement…

 

D’ÉTRANGES LOIS EN VIGUEUR DANS LE MONDE

 

Il y a des lois parfaitement insolites qui méritent d’être connues. Serions-nous le 1er avril, j’aurais sérieusement hésité à faire paraître cet articulet… Ainsi, l’article 164 du Code Civil autorise le président de la République à accepter « pour des causes graves » le mariage entre oncles et nièces ou tantes et neveux. Autre fantaisie : il est strictement interdit de mourir à Longyearbyen en Norvège. Impossible dans cette ville arctique pour les corps de se décomposer. Du coup les corps presque morts sont expédiés par avion sur le continent. Poursuivons : à Singapour, mâcher un chewing-gum vous emmène directement en prison. Une exception cependant : la gomme de nicotine, à condition que vous puissiez présenter une ordonnance… Le port du slip est obligatoire en Thaïlande. Interdiction de conduire votre voiture sans porter de chemise, et bien sûr, sans pantalon… Etc. etc.

 

LA BURQA POUR LES BÉBÉS

 

Un cheikh séoudien, Abdullah Daoud, a suggéré que toutes les petites filles devraient porter la burka, histoire de les protéger des abus sexuels, raconte la chaîne Al Arabiya. Le cheikh évoquait des données statistiques concernant les viols dont sont victimes des bébés filles. En attendant, une petite fille séoudienne de 5 ans a été violée, torturée et brûlée par un célèbre prédicateur à la télévision séoudienne. Il s’agit de Fayhan al- Ghamdi. La petite Lama a eu le crâne fracassé, des côtes cassées, un ongle arraché et des traces de brûlures. Le tortionnaire a été condamné à quatre mois de prison, et a été libéré. Il a aussi été condamné à une amende de 40 000 euros qu’il devra verser à la mère égyptienne de l’enfant, dont il avait divorcé. Il a de la chance, car il aurait dû verser le double si la victime avait été un garçon. En Arabie séoudite, un père ne peut être exécuté pour le meurtre de sa femme ou de ses enfants. Il se contente de payer « le prix du sang », qui varie selon le sexe et la religion de la victime. Commentaire d’un Twitter : « Les femmes séoudiennes ne vont pas en enfer, parce qu’il n’est pas possible d’aller deux fois en enfer. » Les Séoudiennes sont interdites de volant, doivent sortir couvertes et ne peuvent voyager à l’étranger qu’accompagnées d’un proche parent. La mixité au travail et à l’école sont bien entendu interdites…

 

LE SEIN GAUCHE DES SOLDATS D’ÉLITE ALLEMANDS POUSSE…

 

Ce n’est pas une plaisanterie. Courrier international raconte que les gardes d’élite présents lors des cérémonies officielles présentent un risque sérieux de développement anarchique du sein gauche. C’est ce qu’en termes médicaux on appelle une gynécomastie du sein. D’après des études très sérieuses, relayées par le Hamburger Morgenpost, cette affection serait liée au placage répété du fusil 98 K sur le côté gauche de la poitrine lors des exercices militaires. 35 patients venant du Bataillon de la Garde ont été traités par les chirurgiens de l’hôpital de la Bundeswehr de Berlin. Le professeur Björn Krapohl est formel. Il écrit dans son étude : « Il existe une corrélation très significative entre l’activité des gardes et la gynécomastie du sein gauche. » C’est peut-être une conséquence de la démocratie ou de la taille des soldats. On n’en avait jamais entendu parler dans la Leibstandarte Adolf Hitler, la troupe d’élite qui assurait la protection du Führer… La taille minimum exigée était, il est vrai, d’1m80.

 

INCROYABLES TRUQUAGES DANS LE FOOTBALL

 

L’Office européen de police vient de révéler, à La Haye, il y a quelques jours, le nombre colossal de matchs truqués ces dernières années : il s’agirait de 380 matchs, dont deux rencontres en Ligue des champions. 425 arbitres, dirigeants de clubs ou joueurs seraient impliqués. Un réseau mondial de corruption aurait agi depuis Singapour. On ignore actuellement si la France est concernée, mais il est avéré que des rencontres ont été “arrangées” en Allemagne, Suisse, Finlande, Turquie, Grèce, Serbie, Chine et Corée. Les enjeux sont, il est vrai, colossaux. Les paris clandestins représentent 500 millions d’euros par an ! Un exemple étonnant : le 7 septembre 2010, Bahreïn bat facilement le Togo, par 3 à 0. Un résultat des plus curieux. En fait, l’organisateur de l’arnaque s’était ingénié à envoyer au Bahreïn une fausse équipe composée de joueurs parfaitement inconnus. Oui, mais les joueurs étaient tellement nuls qu’ils se révélèrent incapables de garantir une défaite avec un écart raisonnable. Du coup l’arbitre, qui était évidemment dans le coup, refusa cinq buts pour des hors-jeu totalement imaginaires…

16:41 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 11 février 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020999.JPGRobert Spieler

RIVAROL

N° 3080 du 8 février 2013

PIERRE Bergé, l’ancien compagnon d’Yves Saint-Laurent est formidable. Il a un sens certain de la formule, la plus mignonne et aussi la plus débile. A propos des défenseurs du mariage et des droits des enfants, le milliardaire de gauche vient de déclarer : « Evidemment qu’ils sont homophobes, en tout cas c’est le cas pour la plupart des cas. »

 

PAS SEULEMENT HOMOPHOBES, ANTISÉMITES !

 

Le pauvre chéri, qui souffre terriblement actuellement, vient de dénoncer « un humus antisémite, antigay ». Mais où est-il allé chercher cela ? « Un humus antisémite », il fallait oser… En attendant, il vient d’organiser une soirée mondaine de soutien aux homosexuels et lesbiennes de tous genres, au Théâtre du Rond-Point. Il y avait là Laurence Ferrari, BHL, Rama Yade, Guillaume Durand, Audrey Pulvar, Lilian Thura, and so on… Que du beau monde, super dégénéré… On se souvient que Pierre Bergé avait récemment déclaré : « Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant. » Jack Lang était aussi présent, ainsi que Manuel Valls, Louis Schweitzer, Caroline Fourest, Christiane Taubira et Jamel Debbouze. Et qui aussi était présente ? Devinez ! Valérie Rottweiler, herself ! Jean-Michel Ribes, le patron du théâtre ultra-subventionné où ces aimables agapes avaient lieu, déclara, l’air, ma foi, un peu grave, dans le registre signifiant : « Un papa, une maman, ça donne aussi Hitler. » On va lui en donner du Hitler, le moment venu à cet olibrius… Et puis, il poursuivit, dans un registre cafard, particulièrement écœurant : « Monsieur de Villiers, ses enfants, on ne peut pas dire que ce soit une réussite formidable », référence aux épouvantables problèmes familiaux auxquels Villiers a été confronté et dont aucune personne bien née ne se réjouirait. En attendant, Gérard Miller, le psychanalyste attitré de la jet-set dégénérée, écrivain et soutien de Mélenchon, vient de dire « merde » au micro de France-Info aux « milliers de manifestants qui étaient contre ce projet de loi ». Nous en tremblons… Et nous, on lui dit quoi ?...

 

ROSELYNE BACHELOT, DANS LE REGISTRE DU GRANDIOSE

 

L’ancienne ministre de la santé, UMP, participait à la manifestation en faveur du mariage homosexuel le dimanche 27 janvier à Paris. Elle a des choses à dire, et elle les dit, avec sa voix rauque quelque peu suspecte : « Etre gay friendly (c’est à dire aimer les homosexuels ; mais c’est plus beau en anglais), ce n’est pas une condition suffisante, mais c’est une condition nécessaire pour se présenter à la mairie de Paris. » Evoquant l’éventuelle candidature de Nathalie Koscuisko-Morizet, cette grande intellectuelle a dit : « Je ne sais pas ce qu’elle va voter mais elle ferait bien de matriculer ses abattis si elle veut être candidate. » Très, très élégant, comme formule. On ne sait pas trop ce que cela signifie, mais c’est forcément signifiant… Mais ce n’est pas fini, dans l’élégance. Son fils, présent à ses côtés, a déclaré : « Vu la saturation du 1er, du 2e, du 3e et du 4e arrondissement en terme de sociologie (qu’en termes élégants, ceci est dit !), c’est aussi bien de se balader avec un uniforme SS en Israël, tu as un grand succès. » En voici un qui dit la vérité…

 

BRAVO JACQUES BOMPARD !

 

Jacques Bompard est à l’offensive à l’Assemblée nationale. Puisque le gouvernement propose le « mariage pour tous », il a présenté un amendement permettant d’autoriser le mariage incestueux, car « s’il poursuivait son raisonnement, le gouvernement devrait donc supprimer toute condition restrictive au mariage. » C’est ce que l’on nomme en mathématiques, un raisonnement par l’absurde. Dans un autre amendement, Jacques Bompard propose de supprimer le mariage. « Le mariage est une affaire privée qui ne concerne pas l’Etat, il convient donc de supprimer le titre 5 du Code civil consacré au mariage. » Enfin, puisque dans le délire, il n’y a pas de raisons qu’il y ait des limites, il propose que, lors de l’adoption, l’enfant porte le prénom de l’officier d’état-civil qui reçoit la déclaration, pour « reconnaître le mérite des officiers d’état-civil » ! Excellente idée, certes ; oui mais, Jacques, si l’officier d’état-civil se prénomme Adolf, tu imagines les couinements ?

 

MADAME JOSPIN S’OPPOSE AU MARIAGE HOMOSEXUEL

 

Etonnant, mais vrai. Opposée au mariage et à l’adoption des couples de même sexe, Sylviane Agacinski, philosophe et épouse de Lionel Jospin, est prête à aller manifester contre le mariage homosexuel. Quand le journaliste de RTL, Jean-Michel Apathie lui a demandé si elle était prête à descendre dans la rue, elle a répondu : “Absolument !”. Elle insiste : « Etre une femme de gauche ne m’empêche pas de m’opposer au mariage homosexuel, ni de critiquer le gouvernement socialiste. » Et elle ajoute : « Quand je réfléchis à des questions graves, je ne réfléchis pas en tant que socialiste, ni en tant qu’épouse ou en tant que femme de gauche… »

 

MONSIEUR SARKOZY S’OPPOSE AUX “GROS CONS”

 

Le journaliste du Monde, Arnaud Leparmentier, raconte dans son livre Ces français, fossoyeurs de l’euro, quelques anecdotes amusantes. Lors d’une réunion de la zone euro, le ministre allemand des Finances, Peer Steinbrück s’autorise à l’ouvrir d’importance, reprochant à la France de repousser son équilibre des comptes publics. Sarkozy, qui avait un côté sympathique, car il n’avait pas sa langue dans la poche, s’était un peu énervé : « C’est qui, ce gros con ? », demanda-t-il ?, ajoutant à un membre de la délégation : « Dis à ton ministre d’arrêter, sinon, c’en sera fini de l’amitié franco-allemande ! » La troisième guerre mondiale a été évitée de peu…

 

HAZIZA, SORAL ET ALIOT

 

Frédéric Haziza, journaliste de La Chaîne Parlementaire (LCP) et de Radio J, a déposé plainte contre X pour « injure publique envers un particulier » et « injure publique commise envers une personne à raison de son appartenance à une religion déterminée » à caractère racial après avoir été la cible d’insultes sur le site internet d’Alain Soral, un ancien membre du FN. « Sollicité par Alain Soral pour participer à une émission que j’anime sur LCP et Radio J, à propos de son dernier livre Comprendre l’empire, j’ai refusé. Et ce en raison de son parti-pris clairement antisémite », a expliqué Frédéric Haziza à propos de Soral. Le journaliste avait refusé de recevoir Soral pour une raison majeure : « l’impossibilité d’offrir quelque tribune que ce soit à ceux qui véhiculent d’une manière ou d’une autre des messages de haine, de violence, de racisme ou d’antisémitisme […] en souvenir de mon grand-père assassiné à Auschwitz ». Du coup, Soral, sur son site <www.egaliteetreconciliation.fr>, a reproduit le courriel, adressé à l’attachée de presse, ce qui a suscité des dizaines de commentaires supposés injurieux ou antisémites. Mais Haziza, Dieu merci, n’est pas seul. Celui qui déclarait : « Dans ma carrière de journaliste, j’ai toujours défendu Israël » et « Si l’intérêt de la France va dans le sens d’Israël, c’est très bien », vient d’avoir un soutien de poids. Il vient d’avoir un coup de téléphone « solidaire » de Louis Aliot, le concubin sépharade de Marine Le Pen, qui lui a balancé : « Alain Soral n’est plus du tout proche de nous. Je suis d’ailleurs en procès avec lui. Il est à la tête d’une secte. » Il paraît qu’Haziza a beaucoup, beaucoup apprécié le soutien de celui qui déclarait le 12 décembre 2011, au site ultra-sioniste JSSNews : « J’ai un grand-père juif, […] Marine Le Pen est mariée avec un juif. »

 

“MUSSOLINI A FAIT BEAUCOUP DE BONNES CHOSES !”

 

Silvio Berlusconi a affirmé que le fondateur du fascisme Benito Mussolini « a fait beaucoup de bonnes choses », sauf « les lois raciales » qui était « une faute » mais non un crime. Pour l’opposition, il s’agit d’une manœuvre électorale destinée à « récolter quelques votes de la droite fasciste ». Le Cavaliere a toujours su dire les choses avec tact, telles qu’il les pensait. C’est ainsi qu’en plein scandale du bunga-bunga (ses parties fines avec quelques filles légères comme des montgolfières), il avait déclaré : « Mieux vaut aimer les femmes qu’être gay. » En 2003, il avait déjà déclaré : « Le fascisme n’a jamais tué personne ». Ce Berlusconi, qu’on l’aime ou pas, a quand même un sacré tempérament. Pas comme ce pauvre Gianfranco Fini, fasciste convaincu dans sa jeunesse, qui renia tous ses idéaux pour finir par déclarer que « le fascisme était le mal absolu ». Et tout ça pourquoi ? Pour pouvoir se rendre à Tel-Aviv, en tant que ministre des Affaires étrangères de l’Italie…

 

“HITLER ÉTAIT TRÈS TOLÉRANT ENVERS LES WAFFEN SS MUSULMANS”

 

C’est la journaliste vedette d’Al Jazeera qui le dit. Elle salue sur sa page Facebook « l’humanité d’Hitler », qui « autorisait les soldats musulmans à faire la prière ». Elle précise : « La victoire des Allemands a été l’occasion pour les musulmans de s’allier avec l’armée allemande, parce qu’ils ont retrouvé la liberté d’exercer leur foi islamique ». Et elle conclut : « Mais étant donné que les media sont entre les mains des Juifs, ils ont occulté cette vérité et ils ont concentré leurs efforts sur la surenchère autour de l’Holocauste. » Le Grand Mufti de Jérusalem, Amin-el-Husseini, qui était en quelque sorte le leader du monde musulman, ne tarissait pas d’éloges sur Hitler. Il l’avait aidé à former une division de Waffen SS musulmans, en grande partie bosniaques, la division Handjar (26 000 hommes) qui se singularisa par sa cruauté, et dont le chef de la SS, le Reichsführer Heinrich Himmler lui-même envisagea la dissolution. D’autres mahométans, d’Afrique du Nord, œuvrèrent, si l’on peut dire, dans la Brigade nord-africaine, formée à Paris par les agents français de la Gestapo. Les livres d’histoire rapportent la sauvagerie de ces individus… A noter une information peu connue : plusieurs dirigeants de ce que sera plus tard le FLN avaient été des cadres des mouvements nationalistes français, dont le PPF. Mais, que voulez-vous… « Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir ».

 

CANNIBALISME EN CORÉE DU NORD

 

Un homme affamé aurait été exécuté, il y a quelques mois, après avoir mangé ses deux enfants. Un autre individu de la province de Chongdan aurait déterré le cadavre de son petit-fils, quand un autre, rendu fou par la faim, aurait mangé son fils après l’avoir fait bouillir. En 2012, rien que dans la province de Hwanghae, au sud de Pyong-Yang, la capitale nord-coréenne, plus de 10 000 personnes seraient mortes de faim. Il y a quelques mois, un homme aurait été exécuté pour avoir tué onze personnes et tenté de vendre leur chair en la faisant passer pour de la viande de porc…

 

MAYOTTE, L’ÉPOUVANTE

 

L’île de Mayotte a toutes les apparences d’un paradis. Sauf, qu’il s’agit d’un enfer… 26 % de chômeurs, une délinquance exponentielle. Les seuls à être pleinement heureux sont les requins, qui gobent avec une régularité de métronomes une dizaine de clandestins par mois, ce qui est au demeurant statistiquement faible, puisqu’ils débarquent (les clandestins, pas les requins) par centaines pour bénéficier de multiples avantages, dont les hôpitaux gratuits et l’accès à la nationalité française. Mayotte est, bien sûr, une des plus grandes maternités françaises. C’est aussi le plus grand orphelinat de France. Il y a sans doute 6 000 enfants qui y vivent, nés dans les îles des Comores, c’est-à-dire hors de France, séparés de leurs parents. De quoi vivent-ils ? Inutile de faire un dessin. Depuis quarante ans, plus d’une trentaine de secrétaires d’Etat ou de ministres, de droite ou de gauche, ont visité, l’air grave et concerné, Mayotte sans faire quoi que ce soit pour remédier à cette situation ubuesque.

 

Spieler.jpg

 

GOLLNISCH LEUR MONTRE SES FESSES

 

Scène surréaliste, en pleine séance publique du conseil régional de Rhône-Alpes. C’était il y a quelques jours. Le débat portait sur les subventions attribuées à la “culture”. Gollnisch est intervenu, dénonçant ces « groupes musicaux qui ne parlent que de sexe ». Non content d’intervenir, il a joint le geste à la parole, se déculottant et montrant ses fesses. Il explique, rigolard : « On a juste vu le haut de mes lombaires. C’était un geste très bref, rabelaisien et énergique. »

19:18 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 06 février 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020934.JPGRobert SPIELER

Rivarol

 

N°3079 du 1er Février 2013

 

UNE très importante conférence s’est tenue récemment à Rome, à l’Université pontificale. Le grand rabbin Sachs, représentant des communautés juives du Commonwealth, qui y officiait, a estimé que c’est la culture judéo-chrétienne qui est à l’« origine de la fécondité spirituelle, économique et culturelle de l’Europe. »

 

“LA CULTURE JUDÉO-CHRÉTIENNE SAUVERA L’EUROPE ET LE MONDE !”

 

Le grand rabbin Sachs avait rencontré au préalable Benoît XVI pour causer de tout et de rien, mais aussi de la situation du monde. L’échange s’est déroulé dans des termes fraternels ce qui n’étonne guère quand on sait que Josef Ratzinger est totalement soumis à la synagogue, qu’il a déjà reçu deux fois en grande pompe les B’nai B’rith en 2006 et en 2011 et qu’il a décoré de diverses médailles vaticanesques des rabbins. Evidemment le grand rabbin est aux anges : la relation entre chrétiens (ou prétendus tels) et juifs s’est complètement métamorphosée en un demi-siècle. Il constate que le « dialogue en réciprocité s’est considérablement développé » et que le « temps est venu que la collaboration entre chrétiens et juifs se renforce, étape après étape. » Jonathan Sachs relève avec horreur que l’Europe est en train de perdre la conscience de ses racines judéo-chrétiennes, et, dit-il avec effroi, « les conséquences vont en être terribles dans tous les domaines : dans la littérature, dans l’art, dans l’éducation, dans la politique. » On en tremble, d’autant plus que, sadique en diable, il évoque la situation économique qui « serait meilleure aujourd’hui si les citoyens et les décideurs connaissaient mieux le contenu de la tradition biblique ».

Le grand rabbin, grand économiste devant l’Eternel, poursuit : « Créer des richesses pour le bien de tous est une manière de collaborer à l’œuvre créatrice de Dieu ». Et le grand rabbin de conclure : « Quand l’Europe retrouvera son âme, elle retrouvera sa richesse. » Son âme ? Mais de quelle âme parle-t-il ?

 

L’ALLEMAGNE NE VEUT PLUS ÊTRE UNE GRANDE PUISSANCE EN POLITIQUE ÉTRANGÈRE

 

Pauvre Allemagne. Voici ce que vient de déclarer le ministre (CDU) des Finances Wolfgang Schäuble, le lundi 21 janvier, au quotidien allemand Handelsblatt : « L’Allemagne ne veut plus être une grande puissance en politique étrangère. Comment le pourrions-nous après Hitler et Auschwitz ? L’histoire laisse longtemps des traces. » Sans commentaires !

 

HITLER EST DE RETOUR !

 

« Er ist wieder da » ! (Hitler est de retour) : c’est le titre du livre qui vient de paraître en Allemagne et qui rencontre un succès considérable. Hitler est de retour. Les humoristes s’emparent du sujet, outre-Rhin, ce qui suscite la fureur tant des bienpensants que de certains nostalgiques. Un roman racontant son retour à Berlin, en 2011, est un best-seller en Allemagne : déjà 360 000 exemplaires vendus. Hitler, réveillé après un long sommeil de 80 ans, découvre une Allemagne gouvernée par une femme, où vivent plusieurs millions de Turcs. Très vite repéré par une société de production, il devient la vedette d’une émission de divertissement animée par un Turc. L’hebdomadaire Bild, le plus important d’Allemagne et même d’Europe, est supposé titrer : « Il a assassiné des millions de personnes. Aujourd’hui des millions de personnes l’acclament sur Youtube. » Son producteur lui dit : « Vous valez de l’or, mon cher ! On n’en est qu’au début, croyez-moi ! » Et voici Hitler qui découvre la modernité. Il déniche des pantalons qui portent l’étrange nom de “dchjins”, tente de se créer une adresse e-mail. Damned, “Hitler89” est déjà pris… Le livre, vendu 19,33 euros, en référence à l’année où le Führer est devenu chancelier, va être publié en français, en anglais ainsi qu’en 15 autres langues, ce qui suscite la rage du CRIF et d’autres organes. L’auteur, tranquille, explique, pas traumatisé pour un sou par les couinements : « Nous avons trop souvent l’attitude de refus de gens qui ne conçoivent Hitler que comme un monstre pour se sentir mieux. Or je trouvais important de montrer comment il fonctionnait et comment il agirait aujourd’hui… » En 1998, le dessinateur allemand Walter Moers avait publié une bande dessinée très drôle, Adolf, Äch bin wieder daAdolf, che suis de retour ») (que je recommande aux lecteurs germanophones, à condition qu’ils pratiquent un cynisme absolu…) dans laquelle un personnage caricatural répondant aux traits d’Adolf Hitler et au nom de “Föhrer(jeu de mots imitant “Führer”) se morfond dans un bunker, en compagnie d’un Goering complètement drogué, transformé en travesti. Walter Moers aurait reçu, dit-on, des menaces de mort émanant de “néonazis” allemands pour avoir osé se moquer du personnage. Daniel Erck, journaliste et prétendument « spécialiste du dirigeant nazi » dénonce quant à lui la « banalisation du mal ». Interdit de rire… En attendant, un livre d’Edgar Feuchtwanger, qui est juif et qui a vécu de 1929 à 1939 en face de l’appartement du Führer à Munich, vient de paraître. Celui qui est devenu un historien spécialiste du IIIe Reich y raconte sa jeunesse (« Hitler, mon voisin », Editions Michel Lafon, 18,50 euros). Son oncle, Lion Feuchtwanger, était un célèbre écrivain, auteur du best-seller « le Juif Süss », ouvrage qui n’avait évidemment rien d’antisémite mais dont les nationaux-socialistes firent un film, de qualité au demeurant, qui lui, l’était. Hitler continue à faire décidément recette…

 

Spieler 1.jpg

 

 

MÉLENCHON SE VAUTRE DANS LE LUXE

 

Non, ce n’est pas un sketch. GQ (Gentlement’s Quaterly), magazine mensuel américain consacré à la mode et au luxe, a élu Jean-Luc Mélenchon « homme politique de l’année ». Il s’y retrouve en belle compagnie. Yannick Bolloré a été élu businessman de l’année. Jean-Luc pose très fièrement

sur la photo…

 

COMMENT DÉTECTER SCIENTIFIQUEMENT LE RACISME

 

Facile : il suffit de quelques séances de scanner obligatoires pour envoyer les sournois qui planquent leur atavisme, en camps de concentration. Une étude, parue dans le magazine Psychological Science, explique les choses. Le fait de montrer aux participants les plus racistes une photo d’un visage de personne blanche ou de couleur, créerait des réactions particulières dans une zone du cerveau qui permet de reconnaître les visages. Le degré de racisme, quant à lui, a été estimé par un test sournois, permettant de mesurer, sans qu’il n’y paraisse rien, le degré de préjugés racistes des cobayes.

 

Spieler 2.jpg

 

 

LA MORT COCAÏNÉE DU DIRECTEUR ADJOINT DU MINISTRE DE LA CULTURE

 

Les media français ont bien annoncé la mort, à Venise, de Gilles Le Blanc, directeur adjoint du ministère de la Culture. Aucun media français n’a cependant divulgué les informations que nous livre le très intéressant site de Robert Ménard, Boulevard Voltaire, alors que ses homologues italiens, dont le Corriere Veneto, l’avaient fait. Le dimanche 20 janvier, M. Le Blanc était venu dîner avec sa compagne au café Troppo ai Frari de Venise. A la fin du repas, impressionné par l’état de fatigue extrême de son client, un serveur lui apporte un café. Gilles Le Blanc s’effondre lentement. Il était mort. Dans ses poches, les carabinieri trouveront un sachet de cocaïne d’un demi-gramme… Overdose ou mélange avec d’autres substances toxiques ? Toujours est-il que la police cherche maintenant à savoir où il s’était procuré cette drogue. Du côté des media français : silence radio.

 

JACK LANG ENTENDU PAR LA POLICE

 

On se souvient qu’en 2011, le ministre Luc Ferry avait créé l’émoi : il affirmait qu’un « ancien ministre », qu’il n’avait pas cité, s’était « fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons », assurant que cette information lui venait des « plus hautes autorités de l’Etat ». On apprend par RTL que « l’ancien ministre de la Culture Jack Lang a été entendu comme simple témoin en novembre dernier par la Brigade de protection des mineurs ». Une audition des plus discrètes. Le dossier a été classé sans suite. Curieusement, Roger Holeindre avait très explicitement mis en cause Jack Lang, il y a quelques années, sans jamais être poursuivi…

 

SONT-ILS ISRAÉLIENS OU ITALIENS ?

 

Fiamma Nierenstein est juive, pro-israélienne, et même plus que pro-israélienne. Elle a décidé d’aller vivre en Israël. C’est, après tout, son droit. Sauf qu’elle est aussi député au Parlement italien, du Peuple de la Liberté (le parti de Berlusconi) et qu’elle s’autorise à l’ouvrir d’importance au sujet des membres du Conseil de l’Europe, Tamas Gaudi Nagy, du parti nationaliste Jobbik et de la grecque Eleni Zaroulia, de l’Aube dorée. Ces deux personnalités sont supposées avoir « violé les valeurs de l’organisation par leurs prises de position » qu’elle qualifie de « xénophobes et antisémites ». Comme si elle n’avait pas bafoué les valeurs de l’esprit européen en quittant la terre d’Europe pour une terre qui est tout, sauf européenne. La demande d’expulsion des instances du Conseil de l’Europe est soutenue par le nombre requis de dix parlementaires appartenant à un minimum de cinq délégations nationales. On relèvera pour une fois avec étonnement et plaisir la réaction du président de l’Assemblée du Conseil de l’Europe, Jean-Claude Mignon (UMP) qui s’est prononcé personnellement contre cette chasse aux sorcières, déclarant que les deux élus avaient été élus démocratiquement dans le cadre de scrutins réguliers, et ajoutant : « Il n’appartient pas à l’Assemblée de dire aux Hongrois et aux Grecs : “Vous n’avez pas correctement voté” »

 

SONT-ILS ISRAÉLIENS OU FRANÇAIS ?

 

Enrico Macias, de son vrai nom Gaston Ghrenassia, se bat de toutes ses forces contre le Front national. Il est pro-immigrationniste, antiraciste, politiquement correctissime, se dit « de gauche » tout en ayant voté Sarkozy, il y a six ans. On se souvient de ce numéro de guimauve, où Macias, débordé d’amour et de mièvrerie, chantait sur la place où se rassemblaient les partisans du président nouvellement élu : « Ah qu’elles sont jolies, les filles de Sarkozy ». Incroyable comme ces gens-là font dans l’émotionnel. Il avait déjà manifesté sa joie immense, au stade de France, il y a quelques années, quand l’équipe d’Israël battit l’équipe de France de football : un être émotif et sensible, sans doute… Le sémillant Enrico Macias n’a cependant pas perdu le nord dans les récentes élections israéliennes. Bien qu’antiraciste, anticolonialiste, anti-nettoyage ethnique, humaniste en diable, il a apporté son soutien à la coalition de droite et d’extrême-droite menée par Bibi Netanyahu et Avigdor Liebermann. Oui, mais attention ! Ne confondons pas ! L’extrême-droite israélienne n’a rien à voir avec l’extrême-droite française ! Mais pourquoi donc ? Mais pardi, parce qu’elle est israélienne et non pas française !

 

KLARSFELD VIRÉ !

 

Office français de l’Immigration et de l’Intégration : une bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne nouvelle : Arno Klarsfeld a été viré de son poste de président par Manuel Valls. Celui qui avait été nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy a tenté d’argumenter en se couchant d’importance. Il a fait connaître à Valls son immense admiration pour François Hollande et son discours de commémoration de la rafle du Vel d’Hiv, ajoutant qu’il ne faisait pas de politique. Malheureusement, plus c’est gros, plus, parfois, ça ne passe pas. Valls, qui est tout sauf un abruti, savait évidemment que l’homme aux rollers du procès Papon s’était présenté aux élections législatives de 2007, à Paris, sous l’étiquette UMP. Klarsfeld ronchonne, mais cherche à paraître beau joueur, allant directement à l’essentiel : « En gros, je m’en fous de me faire virer, ce qui compte, c’est le discours de François Hollande sur le Vel d’Hiv. » Lors de la dernière commémoration de la rafle, ce dernier avait, il est vrai, une fois de plus imputé « ce crime » à la France. Mais qui, diable, va remplacer Arno Klarsfeld ? Du calme du côté des lobbys ! Arrêtez de couiner ! On reprend son souffle ! Pas d’affolement ! Il s’agit de Rémy Schwartz, un énarque proche de Hollande. Ce dernier n’a que des qualités. Il était président de la communauté juive libérale d’Ile-de-France et sioniste. Mais que vous faut-il de plus ?

 

 

MAIS OÙ DIANTRE EST LOURDES ?

 

Elles cherchaient Lourdes. Elles ont fini par trouver. Cinq touristes asiatiques, venant de Los Angeles, voulaient se rendre, il y a dix jours, à Lourdes. Elles ont, les malheureuses, échoué à 800 km de là, à Leuhan, un village breton abritant la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes. La faute, sans doute, à une manipulation quelque peu hasardeuse de leur GPS… Le quotidien Aujourd’hui, toujours bien informé, a expliqué qu’elles avaient demandé leur chemin à la propriétaire du bar-tabac local, qui a vite compris qu’il y avait un problème et qui n’a pas eu le sadisme de les envoyer, histoire de rire, du côté de Strasbourg.

09:41 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante...

2891062001.jpgRobert Spieler

Rivarol

N° 3078 — 25 JANVIER 2013

MAIS où va le FN ? De vives turbulences agitent le parti où Florian Philippot, très proche lieutenant de Marine Le Pen est de plus en plus contesté (voir article en page 3).

VIVES TURBULENCES AU FN

Le site Mediapart le raconte dans un article bien informé. Un membre du bureau politique évoque « une grande cacophonie ». Marine Le Pen, quant à elle, préfère évoquer « une crise de croissance ». Le « mariage pour tous » a mis en lumière des divergences importantes. Marine Le Pen n’avait finalement pas appelé son parti à défiler. Seul Bruno Gollnisch et la vice-présidente Marie-Christine Arnautu avaient annoncé leur présence, à titre personnel… Lors d’un bureau politique réuni en décembre, Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et paraît-il catholique avait estimé que le parti ne devait pas manifester. Il avait évoqué deux arguments : l’électorat du FN était, sondages à l’appui, divisé sur la question, et le thème n’était pas une priorité. Traité de “fayot”, de “menteur” sur les réseaux sociaux par Bruno Larebière, l’ancien rédacteur en chef de Minute, le penseur politique de haut vol qu’est Wallerand de Saint-Just — qui s’est montré à l’égard de RIVAROL d’une haine recuite lors des divers procès que nous a intentés la fille Le Pen et où il fit preuve d’une affligeante médiocrité dans des plaidoiries manifestement pas du tout préparées et prononcées dans un français approximatif— explique : « Je ne vais pas à la manif de dimanche. J’aurais l’impression de manifester contre une partie de la population. » Et Wallerand qui fut vice-président de l’AGRIF et dont on connaît la flagornerie intéressée à l’égard des Le Pen père et fille de commettre cette pensée inoubliable : « C’est un piège tendu par la gauche marxiste. » Quelle profondeur ! Il est vrai que la plupart des dirigeants de Civitas appartiennent au Front de Gauche et que notre ami Mélenchon coordonnait les manifestations. En attendant, le malaise s’installe. Un cadre dirigeant a déclaré : « Je regrette que Marine Le Pen ne soit pas des nôtres. Ne pas aller manifester est incompréhensible. Cela veut dire qu’on n’a pas de colonne vertébrale ? » Ambiance… L’hebdomadaire Minute, qui évoque un « lobby gay » qui se serait introduit dans « la haute hiérarchie frontiste » et influencerait Marine Le Pen, a été accusé par Florian Philippot de « véhiculer des analyses dignes des complotistes d’extrême droite de l’entre-deux-guerres», ajoutant : « Pendant l’entre-deux-guerres, on ne disait pas gay, on disait juif, mais c’est du même niveau. » Wallerand de Saint-Just, unanimement reconnu pour la puissance de sa pensée, la pertinence de ses analyses, la force de ses convictions et la droiture de ses intentions, a tout compris. Il a déclaré : « Minute est un agent de l’UMP. » Quant à Marine Le Pen, elle fait tout en nuances : « Ce sont des papiers dégueuli-poubelles. C’est une vieille lutte de l’extrême droite contre moi. » On apprendra, au passage, avec soulagement, que Marine Le Pen ne se considère pas d’extrême droite. D’extrême droiture peut-être ? Bof, ne rêvons pas… Mais revenons au cas Philippot qui cristallise toutes les détestations auprès des cadres et militants du FN. Les reproches des cadres sont virulents : « ambition démesurée », « ultra-individualiste », « renfermé sur lui-même », « il fuit les discussions», « il est énarque, il est hautain ». Certains disent qu’il est « mégalo et arrogant» et qu’il ne se déplace qu’avec un chauffeur, car ni lui ni son assistant masculin n’ont le permis de conduire. Le danger islamiste n’est pas sa préoccupation principale, ce qui suscite quelques questionnements au sein du FN. Quant à De Gaulle, Florian Philippot est allé récemment fleurir sa tombe à Colombey… Marine Le Pen, dont on connaît aussi la finesse de la pensée politique et la grande érudition (elle s’était dite grande lectrice de la collection Harlequin et de Harry Potter, on a les références culturelles qu’on peut !), et qui a dit récemment : «L’utilisation du terme extrême droite est une manière d’insulter le FN »,vient de déclarer : « Les râleurs se fatigueront avant nous ».

BERNARD-HENRI LÉVY ET MARINE LE PEN

Marine Le Pen fait tout pour être acceptée par le Système. Sauf que le Système n’en veut pas. C’est cruel, mais c’est ainsi.Malgré ses reptations, son rejet affiché del’« extrême droite », cela ne suffit pas. Bernard-Henri Lévy vient de déclarer : « Marine Le Pen présidente, ce serait un coup dur pour la République, une atteinte à la démocratie, une sorte d’état d’exception institué. Ce serait, la guerre en moins, l’équivalent de Philippe Pétain investi par l’Assemblée du Front populaire ». On remerciera, au passage, BHL de bien vouloir rappeler que c’est une assemblée de gauche, celle du Front populaire, qui avait voté les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, le 10 juillet 1940. Parmi ceux qui votèrent les pleins pouvoirs, figuraient Abraham Schrameck, député SFIO, ancien ministre juif de l’Intérieur et grand-oncle d’Olivier Schrameck, nommé par François Hollande à la tête du CSA. Mais rassurons BHL. Marine Le Pen n’a pas la carrure du Maréchal. Celle de Samuel Maréchal, son ex-beau-frère, peut-être ?

ALERTE ! BHL EST DE RETOUR !

Napoléon disait qu’il n’aimait pas les généraux qui n’ont pas de chance. Le problème, avec BHL, est que non seulement il n’a pas de chance, mais qu’il porte la poisse. Dans un récent article, il expliquait que l’intervention française au Mali était une bonne chose, pour au moins cinq raisons. Parmi ces raisons, elle donnerait un coup d’arrêt à l’instauration d’un « Etat terroriste » au cœur de l’Afrique et aux portes de l’Europe. BHL fait dans le grandiose. Il évoque l’opération militaire au Mali : « Le mal qu’elle causerait serait moins grand que celui qu’elle empêcherait », parlant, car il se prétend philosophe, ne l’oublions pas, de « la théorie de Grotius, de celle de Saint Thomas ». Du coup, les islamistes, qui ne se laissent pas impressionner par BHL avaient décidé de prendre une cinquantaine d’otages sur un site gazier algérien. Merci qui ?

BASILE DE KOCH, MARI DE FRIGIDE BARJOT, DEMANDE LE “MARIAGE POUR PERSONNE”

Basile de Koch, le très délirant mari de Frigide Barjot, co-organisatrice autoproclamée des manifs contre le mariage gay, et accessoirement frère de Karl Zéro, a commis dimanche, en marge de la gigantesquemanifestation, une petite manif où Bruno Tellenne (c’est son vrai nom), écrivain, humoriste, chroniqueur, ancien « nègre » de Charles Pasqua, « président à vie » du Groupe d’Intervention culturelle Jalons, officiait. Appelant à manifester contre « tous les mariages », il a interpellé François Hollande : « Vous qui n’êtes même pas marié à votre âge, ayez le courage de vos opinions ! Allez jusqu’au bout de votre logique émancipatrice en abolissant pour tous cette institution contraignante et hors d’âge ! » Le mariage, déclare le mari de celle qui se dit « l’attachée de presse de Jésus », est « un interminable CDI » (contrat à durée indéterminée), ajoutant : « Au nom de l’Egalité dans la Liberté, il est temps d’abolir cet esclavage mutuel qu’est le mariage. » Basile de Koch s’adresse solennellement au président de la République : « Vous, président de la République normal mais avancé, montrez-nous la voie de l’Avenir, qui s’appelle émancipation pour tous ! » Parmi les signataires de cet appel déjanté figurent quelques associations parfaitement imaginaires, dont la Confédération des Cocus de France (COCUF) et l’Association pour le Droit de ne pas se Marier dans la Dignité…

EPOUVANTABLE : “ILS ONT ÉTÉ GAZÉS DANS LEUR LIT”

C’est Serge Klarsfeld qui nous l’apprend. En septembre 1942, à Auschwitz, 1 000 juifs déportés de France par “Vichy” ont été gazés… dans leur lit ! Robert Faurisson évoque une « chambragazerie de plus ». Pas sûr qu’il ait tort…

UN VERMISSEAU QUI SE MÊLE DE DONNER DES CONSIGNES

Jean-Marc Souami anime le bulletin météo de France 3. France 3 est une chaîne publique, rappelons-le. Ce vermisseau s’est autorisé à insister sur la météo hivernale à Paris, dimanche après-midi, où avait lieu la manifestation contre le mariage homosexuel. Cet olibrius a osé ces propos : « Dimanche après-midi, alors ce ne sera même pas la peine de mettre les pieds dehors tellement le ciel sera chargé », a-t-il expliqué avec insistance. « Il vaut mieux rester sous sa couette », aconclu le petit chéri…

UN RABBIN HUMANISTE

Le Grand rabbin Bernheim, qui avait annoncé dans un premier temps son opposition au « mariage pour tous » n’est, en définitive, pas allé à la manifestation contre le mariage homosexuel. Il a déclaré : « Mon rôle n’est pas d’encourager les membres de ma communauté à manifester ou à ne pas manifester. » Très dévot vis-à-vis de la République, il a déclaré : « Nous respectons l’ordre républicain avant toute chose. Si la loi est votée, je le regretterai personnellement mais je resterai parfait citoyen ». Il a rajouté, information importante, que le “respect” des personnes homosexuelles était fondamental.

SCANDALE EN ITALIE

Beppe Grillo est le très médiatique leader du mouvement « 5 stelle » (cinq étoiles). Il s’agit d’un parti de gauche, voire d’extrême-gauche, populiste et « antisystème » qui remporte des succès électoraux importants. L’ancien comédien a déclaré que « Casapound (le mouvement populiste néo-fasciste), ça vaut mieux que Monti (le leader de la gauche régimiste) ». Beppe Grillo a aggravé son cas en refusant de se définir comme “antifasciste”, arguant que « c’était une problématique qui ne l’intéressait pas ». Du coup, l’extrême-gauche est ivre de rage et dénonce « la complaisance» de Beppe Grillo envers les « fascistes du troisième millénaire ».

09:39 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook