Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020980.JPGRobert SPIELER

RIVAROL

N° 3086 du 22 mars 2013

PÉPÈRE s’en était allé sur les routes de France et de Bourgogne. Histoire de redorer quelque peu son blason fort défraîchi, ces derniers temps. Il prétendait vouloir prendre le pouls des Français. Il a été servi...

 

PÉPÈRE FAIT UN FLOP

 

Comme nous le savons, “Pépère” est le surnom qui lui est donné par certains de ses collaborateurs élyséens. Dans un discours en Côte-d’Or, il a pris le costume de Monsieur « petites blagues » en évoquant l’éradication de la tuberculose bovine. Dans la salle, un participant lui avait suggéré d’éradiquer aussi les “blaireaux”. Le “blaireau” est, selon le dictionnaire un « individu conformiste, borné, niais. » Hollande a réagi avec cette réplique qui se voulait pleine d’humour : « Oui les blaireaux aussi, mais ça, il n’y a pas qu’ici, c’est une charge nationale ». Hollande ne croit pas si bien dire. Des blaireaux, il y en a même au sommet de l’État... En visite à Dijon, il a eu droit à un bain de foule entaché par plusieurs incidents. L’une des personnes présentes s’est montrée virulente, l’apostrophant : « Elles sont où vos promesses, monsieur Hollande. Elles sont où ? », avant d’être expulsé sans ménagement par le service d’ordre. Une femme, à qui Hollande proposait de poser à ses côtés lui a dit : « Non, pas de photo, On vous voit assez à la télé. » Un peu plus tard, une femme l’a apostrophé pour lui expliquer qu’elle n’appréciait pas Valérie Trierweiler, ajoutant : « Ne vous mariez pas, on ne l’aime pas en France ! » Hollande était paraît-il

quelque peu gêné…

 

PÉPÈRE ET SA NOUVELLE MAÎTRESSE

 

Selon des informations qui semblent sérieuses, Hollande aurait une nouvelle maîtresse. Elle s’appelle Julie Gayet et est une actrice de cinéma et de télévision, de 18 ans sa cadette. C’est le conseiller, chargé de la communication, de la stratégie et de la coordination avec Matignon, le journaliste Claude Sérillon qui bavarde quelque peu inconsidérément dans les dîners parisiens, qui le raconte : « C’est Valérie Trierweiler qui va être contente. Julie et François se sont connus pendant sa campagne électorale, mais hélas, ils ne peuvent pas se voir beaucoup parce que Valérie Trierweiler est très jalouse. » Pas sûr que Sérillon fasse de vieux os dans sa fonction… Paul Valéry disait qu’il y a trois sortes de femmes : les emmerdantes, les emmerdeuses et les emmerderesses. Tout le monde sait à quelles catégories appartiennent Ségolène Royal et le rottweiler. Pour ce qui est de Julie Gayet, attendons un peu.

 

VICTORIN LUREL, UN SACRÉ OISEAU

 

Personne ne connaissait Victorin Lurel, ministre de l’Outre-mer, ancien président du conseil régional de Guadeloupe et député de la Guadeloupe depuis 2002. Tout le monde le connaît aujourd’hui, du moins dans les milieux politiques et dans les media. Chargé de représenter la France aux obsèques d’Hugo Chavez, il a fait fort, très fort. Il a tout d’abord osé une comparaison politique des plus audacieuses : « Toute choses égales par ailleurs, Chavez, c’est De Gaulle plus Léon Blum », ajoutant : « Moi, je dis, et ça pourra m’être reproché, que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez […] Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l’homme. » Rien que cela... Cette puissante pensée a fait bondir les associations de défense des droits de l’homme qui n’ont jamais reconnu Chavez comme un modèle de démocrate. Qu’à cela ne tienne. Lurel ne s’arrête pas en si bon chemin. Il a aussi des compétences en thanatopraxie (embaumement des corps). Impressionné par la préparation du corps, il a déclaré : « On avait l’impression qu’il y avait là une sorte d’opération, je pèse mes mots, de sanctification. » Pris dans son élan, il a ajouté : « Il était tout mignon, frais, apaisé comme peuvent l’être les traits de quelqu’un de mort, on avait un Hugo Chavez pas joufflu comme on le voyait après sa maladie. » L’opposition toussote, mais assez discrètement. Curieusement, c’est Mélenchon qui a dégainé et sulfaté à tout-va le pauvre Lurel. Quoi ? Oser dire du Conducator bolivariste qu’il est “mignon” ? Dit-on de Lénine ou de Fidel Castro qu’ils sont “mignons” ? Quel crime de lèse-révolution ! Du coup Mélenchon dénonce un « solférinien (sic) arrogant et méprisant ». Rien que çà. Le pauvre Lurel, qui se fait fusiller par la droite mais aussi par l’extrême-gauche aura-t-il droit à un cercueil de verre et sera-t-il lui aussi embaumé ? L’avenir nous le dira. On peut cependant prévoir qu’en cas de remaniement, il pourra prendre un vol direct en direction de la Guadeloupe…

 

DSK DIT “BONNES FÊTES À TOUTES

 

C’était au lendemain de la journée des femmes, lors du match de rugby Toulon-Biarritz. Le président du club toulonnais avait décidé de faire, en début de match, un petit clin d’œil sympathique aux femmes. Un écran géant a projeté dans le stade une image de DSK, souriant, accompagné de la phrase : « Bonne fête à toutes ». Cela n’a pas fait rire tout le monde. Le président du club assume totalement, évoquant DSK, « devenu un personnage humoristique et authentique ». Quant aux hommes politiques, il semble les avoir en haute considération, affirmant au quotidien La Provence : « Des tas d’hommes politiques nous ont fait croire qu’ils étaient axés sur leur travail, alors que ce qui intéresse 99% d’entre eux, quand ils ont fini leurs discours, c’est le cul, picoler et le pouvoir. » Face aux grincements de dents, il poursuit dans la provocation : « Quand j’arrive à choquer les cons, j’ai réussi ce que je voulais faire. » Le même, qui ne manque pas d’humour, avait fait projeter récemment l’image de Gérard Depardieu avec cette phrase : « Bons baisers de Russie »…

 

HOURIA BOUTELJAH MISE EN EXAMEN POUR RACISME ANTI-FRANÇAIS !

 

Sur plainte de l’AGRIF devant le tribunal de Toulouse, Houria Bouteljah, la très excitée présidente de l’association « Indigènes de la République » vient d’être mise en examen pour injure raciale à l’égard des Français. Elle avait évoqué en toute humanité les “souchiens” pour qualifier les Français de souche. Elle sera jugée prochainement par le tribunal correctionnel de Toulouse. La pasionaria anti-française hérite par ailleurs d’une autre procédure contre le livre « Nique la France » édité par son association. Le NPA d’Olivier Besancenot lui a, bien entendu, apporté son soutien. Lisons, pour la bonne bouche, ce que Charles Aznavour vient de déclarer le 23 février 2013 au micro de RTL : « Je suis devenu Français d’abord dans ma tête, dans mon cœur, dans ma manière d’être. Je suis devenu Français. C’est à dire que j’ai abandonné une grande partie de mon arménité pour être Français. » Et Aznavour de conclure : « Il faut le faire ou il faut partir ». Bravo !

 

SOCIALISME ET ANTISÉMITISME

 

L’affaire fait scandale en Belgique. La section PS de Molenbeck (banlieue de Bruxelles) avait organisé une réunion publique sur le thème : « Et si on parlait librement et sereinement du sionisme ? » L’illustration de l’affiche a suscité quelques remous. On y voit la caricature d’un juif orthodoxe, digne des outrances du journal antisémite nazi Der Stürmer. A la suite des protestations, la réunion a été annulée et reportée à une autre date. Comment un tel dessin a-t-il pu être choisi ? Le président de la section PS de Molenbeck est dans ses petits souliers. Il a des explications quelque peu alambiquées : il y aurait eu « une erreur avant validation »… Il paraît, si l’on en croit le site du CRIF, que « ce dessin est signé par un caricaturiste connu en Belgique pour ses opinions ouvertement fascistes, antisémites et négationnistes ». Les socialistes belges fonctionnent décidément dans la mesure et dans la modération. Il y a quelques jours, le député socialiste bruxellois Jamal Ikazkan, issu de la même section de Molenbeck, avait traité sur un tweet d’« ordure sioniste » le journaliste français Claude Moniquet, dont il n’avait pas apprécié l’analyse de la situation en Égypte, qu’il avait exposée sur RTL. Pourquoi cette série d’incidents antisémites ? Certains ont leur petite idée. Ils seraient la conséquence du « silence coupable » du PS belge face à la montée de l’islamisme… d’autant que le PS a fait élire un certain nombre de candidats issus de l’immigration musulmane. On s’en doutait un peu.

Spieler 1.jpg

VALLS ET L’“ANTISÉMITISME NOUVEAU, NÉ DANS NOS BANLIEUES”

 

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, invité le dimanche 10 mars de la radio communautaire Radio J, semble découvrir cet « antisémitisme nouveau ». Voilà ses déclarations : « Il y a dans nos quartiers des jeunes et des moins jeunes qui, au nom d’une identité qui se sentirait attaquée (par qui ?), décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s’attaquer aux Juifs. Ils considèrent le Juif comme l’ennemi. » . Evoquant l’affaire Merah, il poursuit : « Sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s’est passé a pu peut-être libérer la parole ». Oui, mais attention, pas d’amalgame ! Valls appelle à « être prudent dans les termes. Il ne s’agit pas de stigmatiser d’autres Français, de jeter l’opprobre sur nos concitoyens notamment de confession musulmane. » Nous voici rassurés...

Spieler 2.jpg

CONCLAVE : LIBÉRATION RACONTE N’IMPORTE QUOI

 

Si le conclave avait duré plus de trois jours, les cardinaux n’auraient eu droit qu’à un repas par jour. Au-delà de huit jours, ils étaient au pain, à l’eau avec un peu de vin. C’est la quotidien de la gauche bobo, Libération, qui raconte cette fable. En fait, en 1268, le conclave avait duré 33 mois. Les habitants de Viterbe, commune du nord de l’Italie, excédés, avaient imposé aux prélats un régime de pain et d’eau et Grégoire X avait décrété en 1272 les mesures coercitives évoquées par Libé. Sauf que ces mesures ont été depuis longtemps abandonnées.

 

LA PSEUDO-MÈRE PORTEUSE TOTALEMENT MYTHOMANE

 

Tous les journaux, toutes les radios, toutes les télévisions en avaient abondamment parlé. Cette jeune habitante de Calais de 24 ans affirmait avoir été mère porteuse en 2011 pour aider un couple de Français ne pouvant plus avoir d’enfant. Or il s’avère que Raphaela a totalement inventé cette histoire. A noter que ses trois enfants lui avaient été retirés avant d’être confiés en 2011 aux services à l’enfance. Elle est totalement mythomane et, comme l’explique sa mère, « elle croit en ses mensonges ». Avec l’aide d’Internet, Raphaela avait concocté un faux témoignage comportant beaucoup de détails tout à fait crédibles, a priori. Sa mère raconte : « Ma fille ment tellement qu’elle cause énormément de dégâts autour d’elle, sans le vouloir. » Étonnants mythomanes... Toujours est-il que rares sont les media, qui s’étaient engouffrés dans cette affaire à scandale, à avoir poussé le professionnalisme jusqu’à rétablir la vérité. Silence radio. A l’exception d’Aujourd’hui qui y a consacré un vrai article informant avec exactitude ses lecteurs de cette tromperie à laquelle le quotidien avait participé, bien involontairement.

 

DES ŒUVRES QUI FONT FÜHRER

 

Charles Krafft, 65 ans, est un artiste céramiste renommé de Seattle, dont les œuvres sont très présentes chez les galeristes et les collectionneurs. Il « détournait les codes du nazisme et créait des œuvres à la fois dérangeantes et audacieuses » à découvrir sur le site Brain Magazine. Il a semé des swastikas sur du savon, des parfums, avec la mention “pardon” et même réalisé certaines céramiques avec des cendres humaines. En 2003, il avait créé une théière représentant la tête d’Hitler. Elle fut exposée en 2007 au musée de San Francisco, avec cette notice « l’œuvre ressuscite l’image d’Adolf Hitler pour critiquer le fascisme et le rôle du kitsch. Le bec et la poignée de la théière ressemblent aux cornes du Diable, suggérant que Hitler était un être démoniaque et mauvais.(...) le couvercle de la théière sert aussi de kippa, une référence aux révélations selon lesquelles plusieurs suprémacistes blancs étaient de descendance juive. » Ses œuvres sont (ont été ?) exposées partout y compris à la Halle Saint-Pierre (Paris XVIIIème) dans le cadre de l’exposition « Hey ! », dont le site de l’ex-trotskiste Edwy Plenel, Rue 89, est partenaire. Amusant... Krafft a eu droit à des articles dans des revues prestigieuses tel Harper’s Magazine. Bref, il était la coqueluche des bobos... Patatras ! Voici que l’on découvre que Charles Krafft est en réalité authentiquement raciste, suprémaciste de la race blanche, et négationniste.

 

Il a déclaré en juillet 2012 sur un site appelé The White Network (le réseau blanc) : « Je crois que l’Holocauste est un mythe ». A la question « Croyez-vous que le régime d’Hitler a systématiquement tué des millions de juifs ? », il vient de répondre : « Je ne doute pas que le régime d’Hitler a tué beaucoup de juifs, mais je ne crois pas qu’ils aient été amenés de force dans des chambres à gaz et tués. » Il paraît que quelques collectionneurs et galeristes l’ont saumâtre. Très calme, il les rassure : « J’aimerais préciser que je n’ai jamais essayé de duper les collectionneurs d’art et les commissaires d’expositions (...) Mon opinion sur les races et l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale n’a changé que récemment. » Après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis...

23:30 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 19 mars 2013

Il est sorti ! Le nouveau livre d'Anne Kling, l'auteur de "La France licratisée"...

couv. Shoah_Kling.jpg

 

Au fil des années, la shoah s’est transformée en sujet totalement tabou et sacralisé dans nos sociétés occidentales. Echappant aux historiens qui risquaient de la « banaliser », crime suprême, elle a fini par quitter le domaine du rationnel et de la critique historique pour entrer de plain-pied dans celui du « mystère ». Pour ne pas dire de la religion.

Dans ces conditions, il n’est guère étonnant que des petits malins aient exploité à leur profit un filon qu’ils jugeaient prometteur. Cet ouvrage relate un certain nombre des tromperies avérées de ces menteurs de la shoah, récits d’imaginaires souffrances ou de tribulations présentées comme autobiographiques.


Il relate également les affabulations, exagérations, inventions ou récupérations d’autres personnages, y compris celles d’anciens déportés dont les récits soulèvent quelques questions.

256 pages, 18 €

Pour commander, adresser un chèque (à l'ordre de Synthèse nationale) de 21 € (18 € +3 € de frais d'envoi) à :

Synthèse nationale

116, rue de Charenton 75012 Paris

(correspondance uniquement)


Pour commander cliquez ici

17:34 Publié dans Livre | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 18 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3085 du 15 mars 2013

NICOLAS Sarkozy ne s’est certes jamais prononcé en faveur du mariage gay. Mais, campagne électorale oblige, il s’était montré des plus discrets et des plus nuancés sur le sujet, reconnaissant « qu’il existe de fait, des situations particulières avec des hommes et des femmes qui assument parfaitement leur rôle parental. » Que voulait-il dire par ces puissants propos ? On croit deviner un appel du pied au lobby homosexuel.


SARKOZY ET LE MARIAGE POUR TOUS


Comme Sarkozy cache à peine son désir de revenir dans le jeu politique, et que dans son esprit, c’est Patrick Buisson et sa ligne relativement droitière qui peuvent lui permettre de l’emporter à la prochaine élection, le voici qui modifie assez radicalement son propos, déclarant à Valeurs Actuelles : « Avec leur mariage pour tous, la PMA, la gestation pour autrui, bientôt, ils vont se mettre à quatre pour avoir un enfant. » Dans cette interview, Nicolas Sarkozy évoque son possible retour en politique, par devoir, bien sûr, pas par désir. Il ne se présenterait que s’il était « obligé d’y aller ». En fait Sarkozy éprouve un mépris abyssal pour les candidats potentiels, tel Fillon, qu’il considère comme incapables de battre la gauche.


LA FILLE DE SARKOZY EST UN GÉNIE PRÉCOCE

Il minaude, déclarant : « Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : “Avez-vous envie d’y aller ?” mais “aurez-vous le choix ?” », ajoutant : « Dans ce cas, je ne pourrai pas continuer à me dire : je suis heureux, j’emmène ma fille à l’école, et je fais des conférences partout dans le monde. Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d’y aller. Pas par envie, par devoir. Uniquement parce qu’il s’agit de la France. » Un tel sens du sacrifice est proprement admirable, reconnaissons-le. Quelle souffrance de ne plus pouvoir emmener sa petite fille à l’école… Ses propos suscitent cependant l’ironie sur Twitter. Giulia est en effet née en octobre 2011 et est donc âgée de 17 mois, ce qui fait d’elle sans aucun doute l’enfant le plus précoce de France. Sacré Sarkozy : une fois de plus dans l’exagération.

PÉPÈRE” À L’ELYSÉE

François Hollande, en visite au Salon de l’agriculture, interpellé par une petite fille qui lui demandait où était Sarkozy, lui avait répondu avec un grand sourire : « tu ne le reverras plus », ce qui en a irrité quelques-uns. Monsieur « petites-blagues », tel est le surnom que lui donnent ses amis socialistes, vient de connaître une promotion. C’est le Canard enchaîné qui le raconte. Les conseillers de l’Elysée lui ont trouvé un nouveau surnom, qui, selon eux, définit bien sa façon de gouverner : “Pépère”. Un haut fonctionnaire explique : « Il faut le reconnaître : le bordel gouvernemental bat tous les records et gagne maintenant tous les sujets : la retraite, le déficit budgétaire, le diesel, les hausses de TVA, les prestations sociales, et j’en oublie. » Et il ajoute : « Ce bordel, nous sommes nombreux à le trouver invivable, mais Hollande, lui, s’y complaît. On a l’impression qu’il ne peut vivre que dans le bordel. Comme à l’époque où il était premier secrétaire du PS. » D’ici à ce que Valérie Trierweiler se fasse surnommer “Mémère”, note perfidement le Canard…

VALÉRIE TRIERWEILER, UNE NOUVELLE “MARIE-ANTOINETTE”

Le Daily Telegraph n’y va pas de main morte. Il affirme que Valérie Trierweiler « a succombé au syndrome de Marie-Antoinette, caractérisé par la frivolité et le luxe ». VSD, quant à lui, l’accuse en toute simplicité d’être une ambassadrice de la gauche caviar. L’hebdomadaire n’hésite pas à affirmer qu’elle mène une vie de luxe alors que le pays sombre dans la crise. Il ironise sur le fait que Trierweiler, qui se définit comme « socialiste dans l’âme », « socialiste depuis toujours », soit apparue à la Fashion Week de Paris, temple du luxe, aux côtés de Bernard Arnault, le PDG de LVMH, ou encore de la princesse de Monaco. Il est certes plus confortable d’aller soutenir un secteur qui n’en a pas besoin, que d’aller apporter son appui aux ouvriers français de Florange. Mais Trierweiler sera vite pardonnée. Elle a apporté son soutien au mariage pour tous…

VÉRONIQUE GENEST, UN “ÉTRON LIBRE

La comédienne et star de TF1 sera candidate comme suppléante du journaliste Jonathan-Simon Sellem, établi en Israël, lors de la prochaine législative partielle organisée suite à l’annulation par le Conseil constitutionnel de l’élection de la socialiste Daphna Poznanski-Benhamou. Elle sera candidate dans la circonscription Europe du Sud (Italie, Saint-Siège, Grèce, Turquie, Chypre, Malte et Israël). Elle prétend avoir des attaches affectives fortes avec la Grèce « qu’elle adore » et Israël, « un pays formidable » qu’elle a découvert cet hiver. Véronique Genest, qui se dit de “centre droit” explique : « Ça fait un bon moment que je suis intéressée par la politique, ça me titille ». En septembre, elle avait suscité un tollé après avoir affirmé : « Je suis islamophobe, et phobie veut dire peur ». Véronique Genest n’est pas franchement une professionnelle de la politique. Interrogée sur sa position politique dans l’émission C à vous, la comédienne a asséné avec force : « je suis un étron libre », voulant dire « un électron libre ». Son lapsus a suscité évidemment l’hilarité générale… 

LE CHIEN DU MINISTRE MORD UN POLICIER MUNICIPAL

Michèle Delaunay est le ministre socialiste chargé des personnes âgées. Elle a un chien, un berger allemand qui porte le doux nom de Dixie. Elle emmène apparemment son chien dans ses déplacements. A Bordeaux, il y a quelques jours, ce dernier a reniflé un policier municipal qu’il a sans doute soupçonné d’être un adversaire politique de sa maîtresse. Ni une, ni deux, il lui a sauté dessus et l’a mordu à deux reprises. Dieu merci, grâce à l’épaisseur de ses vêtements, ce dernier n’a pas été blessé. Michèle Delaunay conteste la gravité de l’agression canine. Son chien se serait contenté d’aboyer et de sauter en direction du policier. Pas de quoi en faire un drame. Ni le chien, ni le policier municipal n’ont été euthanasiés. L’ancien ministre UMP Dominique Bussereau s’autorise un commentaire amusant sur Twitter : « Vu le caractère affirmé de Michèle Delaunay, c’est heureux que ce ne soit pas le ministre mais son chien qui ait mordu un policier municipal ! » Michèle Delaunay a son explication : il s’agirait « d’un complot politique à l’approche des élections municipales ». Un complot dans lequel son chien est probablement partie prenante. On n’est jamais trahi que par les siens…


LE CEAUSESCU DU PATRONAT FRANÇAIS


Laurence Parisot, la présidente du Medef, veut briguer un troisième mandat, ce que les statuts interdisent. Pas grave, il suffit de changer les statuts fût-ce à quelques jours du scrutin. Les autres prétendants commencent à s’énerver. Paris Match relaie la réflexion de l’un d’entre eux : « Faute de point de chute, Laurence Parisot veut s’incruster, garder ses officiers de sécurité qui l’entourent comme Madonna un soir de concert ». Parisot argumente. Elle se croit indispensable. A elle seule, elle sauvera les entreprises françaises. Elle déclare : « Ma motivation est liée à la situation de notre pays, à son avenir, et au rôle potentiellement décisif des entrepreneurs. » Elle défend certes les entrepreneurs, mais surtout les grands groupes transnationaux. Pour elle, les patrons de PME et de TPE (très petites entreprises) ne sont que du vulgum pecus, des vermisseaux qui n’ont qu’un seul droit : se taire et trimer. Non contente de se prendre pour le phare de la pensée entrepreneuriale française, elle se pique aussi de penser. Et quand elle pense au sujet de Marine Le Pen et de Mélenchon, qu’elle met dans le même sac, voilà ce que cela donne : « Ils défendent deux philosophies inacceptables et dangereuses. Ils entretiennent et aggravent les clivages. » Il est temps qu’elle prenne sa retraite celle-là !


Spieler 1.jpg 

LES FRÈRES DE LA LUMIÈRE S’ENTRE-TUENT


La loge Eugène-Varlin, de Villeurbanne, liée au Grand Orient de France, vient de déposer une plainte auprès des hautes instances du GODF, visant à obtenir l’exclusion du Frère Gérard Collomb, maire de Lyon et membre d’une loge parisienne. Son très grand crime ? Il s’est laissé, avec son conseil municipal, à subventionner des rencontres interreligieuses (inutile de faire un dessin), d’avoir subventionné l’église de Fourvières et d’avoir garanti un emprunt en faveur de l’Institut catholique. Ce qui est amusant chez les excités de la laïcité, c’est qu’ils trouveront toujours plus fanatiques qu’eux. On pense immanquablement à la Révolution française…


CAMPAGNE ÉLECTORALE EN FAVEUR D’UN PONTIFE GHANÉEN

Cela ne s’était jamais vu. Des affiches appelant à voter en faveur du cardinal ghanéen Peter Kodwo Turkson ont été placardées dans les rues de Rome. On voit sur ces affiches en couleur le cardinal, les yeux levés vers le ciel. Voici le cardinal en concurrence avec Silvio Berlusconi et Beppe Grillo… Par contre, pas d’affiches en faveur d’un cardinal français. Monsieur petites blagues, Hollande, il est vrai, l’avait annoncé: la France ne présentera pas de candidat.

DES MATIÈRES FÉCALES DANS LES TARTES AU CHOCOLAT D’IKEA

De mieux en mieux. On avait déjà les boulettes de bœuf d’Ikea, qui contenaient du cheval. Voici que des analyses démontrent que le “chokladkrokant” commercialisé par Ikea contient un niveau excessif de bactéries coliformes. Un microbiologiste de l’autorité de sécurité alimentaire suédoise explique, l’air quelque peu constipé : « Ces bactéries sont généralement une indication de contamination fécale. » Du coup, les tartes au chocolat ont été retirées par Ikea dans plus de 20 pays concernés. Bon appétit…

LE MRAP SOUTIENT LA FAMILLE DE JIHAD 

La mère et l’oncle du petit Jihad viennent de comparaître devant le tribunal correctionnel d’Avignon pour « apologie de crime ». On se souvient que l’enfant était venu dans son école, vêtu d’un tee-shirt sur lequel était écrit : « Je suis une bombe. Jihad, né le 11-Septembre ». La mère, qui est « complètement occidentalisée » (sic), se défend, le sourire aux lèvres : « C’est un peu spécial, mais je me disais ça peut faire rire les gens ». Très drôle, en effet… Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) est venu derechef à la rescousse de la mère, évoquant une “disproportion” entre les faits et la procédure engagée. Il a lancé une pétition, déjà signée par près de 200 personnes, demandant au maire de Sorgues de retirer sa plainte. Thierry Lagneau, le maire, se dit “choqué”. « J’aurais imaginé que le Mrap serait plus derrière nous », a-t-il plaintivement déclaré. En voici un qui a tout compris… 

HARKIS : IGNOBLE ELKABBACH

Jean-Pierre Elkabach s’est surpassé dans l’ignoble, le 15 février sur Public Sénat. Il recevait Jeannette Bougrab, proche de Juppé, qui fut présidente de la Halde durant quelques mois en 2010. Jusque-là Elkabach n’avait rien à dire. Mais Jeannette Bougrab est aussi fille de Harki. Son père fut décoré de la Légion d’honneur à titre militaire. Et Elkabach de se surpasser dans l’odieux : « Les Harkis ont été scandaleusement traités en Algérie, mais il y avait quand même quelques raisons. On leur a fait faire de sinistres besognes. Et ils les ont faites ! ». Jeanette Bougrab a répliqué : « Comment osez-vous dire une telle chose ? » Elkabach : « Ils n’ont pas participé à la torture ? Avec l’armée française ? » Bougrab : « Mon grand-père a été égorgé en 1957, simplement parce qu’il était garde-champêtre. » Personne n’a évidemment réagi aux provocations scandaleuses d’Elkabach. Ni Le Drian, ministre de la Défense, ni Kader Arif, celui des Anciens combattants. Ce dernier, qui s’était singularisé récemment en annonçant à l’Assemblée nationale la fausse nouvelle de la libération des otages, est un fils de Harki. Il n’a évidemment jamais revendiqué sa filiation et n’avait pas hésité à serrer la main de Bouteflika lors de sa visite en France, en 2010. Rappelons que Bouteflika avait déclaré qu’il ne serrerait pas la main d’un ancien Harki, car ce serait comme, pour un Français, « serrer la main d’un collabo de l’armée d’occupation nazie en 1940 ». Un fils de Harki, Kader Hammiche, a décidé de porter plainte contre Jean-Pierre Elkabach et de lancer une pétition nationale pour qu’il soit viré du service public de télévision.


Spieler 2.jpg


UNE INVASION DE “RATS MUTANTS” À TÉHÉRAN 

Cela semble assez incroyable, mais c’est vrai. Des bataillons de tireurs d’élite ont été déployés à Téhéran pour faire face à une invasion de rats géants. Extrêmement résistants au poison, ils sont devenus tellement énormes que même les chats en ont peur. Le poids moyen de ces rats est passé en quelques décennies de 60 grammes à 5 kilogrammes. Il s’agit d’une mutation assez incompréhensible qui devrait normalement prendre des centaines de milliers, voire des millions d’années. Certains experts évoquent la possibilité d’une mutation génétique due aux radiations et aux produits chimiques. Toujours est-il que des équipes de snipers, armés de fusils à lunettes infrarouges chassent toutes les nuits ces monstres. 2 200 rongeurs ont déjà été exterminés ces dernières semaines. Il en reste encore 12 millions, soit davantage que le nombre d’habitants de Téhéran. Dans certains quartiers, ils dépassent même de six fois le nombre d’habitants…

19:51 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 11 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020980.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3084

du 8 mars 2013

ARNAUD Montebourg a été violemment mis en cause par Maurice M. Taylor, le fabricant américain de pneus Titan International. Entre autres amabilités, ce dernier avait accusé les ouvriers français d’être trop chers et de « ne travailler que trois heures par jour ».

 

COCA-COLA À LA RESCOUSSE DE MONTEBOURG

 

Christian Farabet, le PDG de Coca-Cola Entreprise, qui fabrique en France ce breuvage d’un enracinement avéré, vient d’écrire au ministre. Rien à dire. C’est beau : « Nous sommes particulièrement sensibles au fait que vous ayez souligné à cette occasion (la polémique) la solidité des liens historiques de collaboration (avec des entreprises internationales), au premier rang desquelles Coca-Cola. » Coca-Cola, qui ne doute de rien, poursuit : « Le “made in France” a toujours été au cœur de notre stratégie. » Et Farabet de préciser : « Profondément convaincus de la responsabilité sociétale qu’implique le fait de produire en France, nous souhaitons aujourd’hui participer encore plus activement à la promotion de l’attractivité du territoire français auprès des entreprises étrangères ainsi qu’à leur soutien. » En voici un très grand numéro de lèche-bottisme ! Les multinationales américaines sentent qu’un vent mauvais risque de souffler sur elles. Du coup la présidente de General Electric France et responsable de la chambre de commerce américaine de Paris y est aussi allée de son petit couplet, tendance cirage de pompes. Elle vient de déclarer qu’« on ne parle pas d’un pays, d’un gouvernement, d’une personne en s’exprimant de la sorte », ajoutant : « Je ne voulais pas qu’il y ait un amalgame entre les propos de M. Taylor et ce que vivent les 4 200 entreprises américaines présentes en France. » On n’est jamais trop prudent…

 

VALLS ET L’ISLAM

 

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, vient d’accorder une interview à La Libre Belgique. Au sujet de l’islam, il déclare que « l’islam est devenu en quelques années la deuxième religion de notre pays, avec quatre à six millions de Français ou de citoyens résidant en France, de confession musulmane. Nous comptons entre 2200 et 2300 lieux de culte ». Et Valls de rajouter : « Il y a très peu d’exemples dans l’histoire de l’humanité où en si peu de temps une religion a pris son essor dans un pays. » Oui, mais qu’en est-il des violences que propage l’islam ? Houlà ! Alerte ! Ça devient scabreux ! Valls, qui s’était autorisé un petit mais très dangereux dérapage, revient dans le droit chemin : « Il faut que l’islam puise dans son histoire, dans ses valeurs, pour combattre ce radicalisme et cette violence qu’une minorité porte ». Croit-il à ce qu’il dit ? Si oui, c’est un imbécile, si non, c’est un cynique…

 

EN FRANCE, NOUS AVONS NOTRE COMIQUE : FRANÇOIS HOLLANDE !

 

En Italie, ils ont leur Coluche national, Beppe Grillo, qui vient de rafler le quart des voix aux élections législatives. En France, nous avons un comique de première grandeur, surnommé même par ses amis « Monsieur petites blagues ». Il est vrai que François Hollande est d’une finesse et d’un humour époustouflants. Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, le président de la République a répondu à une petite fille qui lui demandait où était Nicolas Sarkozy : « Ah ben, tu ne le reverras plus ». Remarquez qu’il aurait pu répondre qu’il était en prison pour pédophilie et l’inviter à lui rendre une visite, mais Hollande pratique la petite blague, pas la grosse… Nathalie Koscisco-Morizet a derechef exprimé son indignation, estimant que « ça n’a pas sa place dans la bouche d’un Président de la République ». Nicolas Sarkozy a lui-même estimé que « c’était tout petit ». L’ancien ministre Luc Chatel remporte la palme de l’humour quand il déclare, faisant référence aux scores du comique Beppe Grillo en Italie (25 %) : « En France, on a un comique qui a fait 51 % »…

 

AIDEZ DELANOË À RÉNOVER LE CHAMPS-DE-MARS !

 

Delanoë s’était plaint des dégradations subies par les pelouses du Champs-de-Mars, suite à la manifestation des opposants au mariage homosexuel. Du coup, il avait envoyé une facture de 100 000 euros à la Préfecture de police de Paris, qui avait autorisé le rassemblement. Du coup, certains se sont énervés avec humour, appelant les citoyens à envoyer à Delanoë des chèques afin qu’il puisse rénover sa pelouse. Des chèques de 10 centimes d’euros… Il en a reçu déjà 9000, et les chèques continuent à arriver. Le pauvre chéri devient plaintif : « Il faut que je leur envoie un récépissé, je ne sais pas comment je vais faire, puisque cela ma coûtera plus cher en timbres que ce que j’ai reçu. » Ça lui fera les pieds.

 

PLUS UN SEUL PUTAIN DE MINISTRE DE CE GOUVERNEMENT DE MERDE” À LYON !

 

La candidature de la ville de Lyon n’a pas été retenue pour accueillir la future Cité de la gastronomie. Du coup, le maire socialiste, Gérard Collomb, est fou de rage, ses amis du gouvernement ne l’ayant absolument pas soutenu. Du coup, il explose : « Je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde. » Ce n’est pas la première fois que Collomb s’énerve contre Hollande et Ayrault. Il avait déjà évoqué « un problème de lisibilité de l’action du gouvernement » au sujet du non-cumul des mandats, projet dont il est un opposant farouche et avait aussi dénoncé « un problème de ligne et de pédagogie » de la part des dirigeants, « qui contribue à nous enfoncer dans la crise. » Si Hollande l’avait nommé ministre, nul doute qu’il « fermerait sa gueule », pour reprendre l’expression de Chevènement…

 

ENCORE UN RABBIN AYANT DES SOUCIS AVEC LA PÉDOPHILIE

 

Le rabbin est directeur de l’école juive orthodoxe Beth Hanna, un établissement pour garçons du 20e arrondissement de Paris. La brigade de protection des mineurs s’occupe de son cas. Motif : « non dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs de 15 ans ». Le religieux a soigneusement couvert les agissements pédophiles d’un surveillant. Le rabbin, membre de la communauté Loubavitch, a non seulement évité d’informer la police comme il en avait l’obligation, mais a aussi fait pression sur les familles, afin qu’elles gardent le silence. L’objectif était de « préserver (à tout prix) l’honneur de la communauté ». Les media ont-ils évoqué cette affaire ? Absolument pas. Imaginons une seule seconde qu’elle ait mis en cause un prêtre catholique et un établissement chrétien.

Vous imaginez les couinements ?

 

DIEUDONNÉ PERSÉCUTÉ (SUITE)

 

Il est prévu que Dieudonné se produise à Bordeaux, le 4 avril prochain. Quoi ? Comment ? Alerte ! Les nazis sont de retour ! La Licra s’étrangle d’émotion (on s’étrangle facilement d’émotion chez ces gens-là, notez-le). Elle vient bien entendu d’écrire au maire de Bordeaux pour lui demander d’interdire le spectacle. Il ne saurait être question qu’un élu (Juppé, en l’occurrence) « puisse recevoir dans une salle qui lui appartient une personne qui clame son antisémitisme » (clamer, toujours les grands mots…) Et hop, une petite piqure de rappel pour Juppé, au cas où il n’aurait pas bien compris : pas question de tolérer pareil spectacle « compte tenu du passé judiciaire de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala ». Avez-vous noté, au fait, qu’ils aiment bien nommer Dieudonné, M’Bala M’Bala ? Cela fait sans doute dans leur esprit un peu anthropophage. Et la Licra de rappeler à Alain Juppé qu’il est membre de son comité d’honneur. Au cas où il l’aurait oublié… Juppé a décidé courageusement de consulter. On ne sait pas trop qui il consulte, mais il consulte. Peut-être consulte-t-il d’autres personnalités régionales qui font, à l’instar de Juppé, partie du comité d’honneur de la Licra : citons Alain Rousset, président du conseil régional d’Aquitaine, député et président de l’Association des Régions de France ou Philippe Madrelle, Président du Conseil général de la Gironde ? L’excellent Robert Ménard écrit sur son site Voltaire.fr « Et si on fichait la paix à Dieudonné ? » Oui, si on lui fichait la paix… Et si c’est gens-là nous fichaient enfin la paix ? Robert Ménard rappelle qu’aux Etats-Unis, on a vu des militants des Droits de l’homme défiler en revendiquant le droit du… Klu Klux Klan de défiler. On est en droit de critiquer la société américaine, mais reconnaissons que là-bas, la liberté d’expression n’est pas un vain mot, contrairement à la France…

Spieler 1.jpg

 

DE MIEUX EN MIEUX : VOICI DU COCHON ET DU CHEVAL DANS LE KEBAB

 

Les Turcs sont très attentifs au scandale de la viande bidouillée. Que trouve-t-on, au fait dans les döner kebab, ces kebabs qui tournent autour d’une broche, et censés être fabriqués à base de viande de mouton ? Réponse : sur une vingtaine de points de vente suisses, plusieurs contenaient du cheval et même du porc. Idem en Allemagne où 7 % des döner contiendraient du porc. Pas de soucis cependant pour nos amis musulmans. La plupart de ces échoppes affichent un certificat halal. A noter, selon le quotidien turc Milliyet, que l’Allemagne produit environ 400 tonnes de döner par jour ! Combien de tonnes de cochon dans ces döner ? On ignore les chiffres exacts !

 

CONSTERNANT CONFUSIONNISME AU FRONT NATIONAL

 

Le 7 avril, aura lieu en Alsace un référendum en faveur de la fusion des deux petits départements alsaciens et du Conseil régional. Il s’agit là d’une mesure de bon sens, visant à réaliser des économies d’échelle et à renforcer le poids de l’Alsace face à la technocratie parisienne. Une immense majorité d’Alsaciens, de gauche, de droite, écologistes ou identitaires, adhère à cette idée de bon sens. Tous voteront en faveur du projet qui ne pourra cependant être retenu que si la participation est suffisante (Il faut que 25 % des inscrits s’expriment pour le “oui”). Ce n’est pas forcément gagné… Quelle est la position du FN ? Il vote non au prétexte ridicule qu’il faut « sauver l’identité et la souveraineté de la France » et qu’il s’agirait d’« un projet autonomiste et d’une perte de souveraineté nationale ». L’argument est grotesque, monstrueusement absurde. D’autant que j’ai bien connu le FN alsacien, y compris bien des années après mon départ. J’ai connu les dirigeants du FN qui se « déguisaient en Alsaciens » pour les BBR ou les fêtes locales, qui se voulaient les plus ardents défenseurs de l’identité alsacienne. Un de nos amis rivaroliens, Etienne S., catholique intransigeant et national convaincu, l’inverse d’un supposé autonomiste, m’écrit ces mots pleins de colère : « J’hésitais un peu sur ce que j’allais voter le 7 avril, imaginant que cette régionalisation-là n’était peut-être pas idéale, voire quelque peu “usine à gaz”… Maintenant, je n’hésite plus. L’argument du FN me convainc définitivement de voter OUI ! Mieux vaut une régionalisation qui reste imparfaite, plutôt que le jacobinisme. Le FN est devenu le meilleur défenseur de l’héritage de la Révolution française. »

 

L’ARROGANCE DU CRIF ET DE LA LICRA

 

Immense émoi du CRIF suite à des incidents provoqués par des supposés skins et “nazillons” (dixit l’officine) à l’occasion du match de Lyon avec Tottenham. Tottenham aurait la réputation d’être un club juif, au prétexte que son propriétaire s’appelle Lévy. Le CRIF ne trouve rien de plus intelligent à dire que : « Le nombre de ces soi-disant supporters nazis est inquiétant. » La LICRA (encore elle !) a depuis longtemps tiré le signal d’alarme sur les dérives antisémites dans le sport, notamment le football. Il paraît que dans deux pubs du Vieux Lyon (deux, pas trois), des supporters de Tottenham, supposés juifs, forcément juifs, ont été violemment agressés à coups de saluts olympiques, c’est-à-dire nazis, forcément nazis. Les sites du CRIF et de la LICRA posent cette question effrayante, mais ô combien pertinente : « Faut-il attendre un mort pour mettre hors d’état de nuire ces groupuscules ? » Dieu merci, disent les sites, « ces jeunes sont aujourd’hui bien identifiés, grâce au travail rigoureux des forces de l’ordre. (Mon Dieu, qu’ils sont lèche-bottes et dénonciateurs !) » A propos de dénonciation, ne souriez pas. L’heure est grave. Car, selon la Licra, le club lyonnais n’a pas su « prendre de décision courageuse et sans concession », contrairement au PSG. Du coup, l’officine qui ne doute absolument de rien, a demandé (c’est-à- dire exigé) un rendez-vous au patron de l’O.L., Michel Aulas, et puisque là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir, aussi, tant que nous y sommes, au Maire de Lyon et au Préfet de Police. Mais lisez cette chute grandiose : « La Licra estime aujourd’hui indispensable de mettre ces groupuscules néonazis hors de nuire que ce soit dans les stades (?), dans les Universités (?), dans les établissements scolaires (?), au Conseil régional (?), ou lors de manifestations culturelles (?) ». Et nous ? Nous demandons la dissolution de toutes les officines anti-françaises et anti-européennes !

Spieler 2.jpg

 

FINI VIRÉ DU PARLEMENT ITALIEN !

 

En voici une bonne nouvelle ! Gianfranco Fini, ancien fasciste, puis post-fasciste, puis anti-fasciste, puis on ne sait plus trop, membre du parlement durant trente ans et président du parlement sortant vient d’être viré du parlement. Le tsunami créé par le parti de Beppe Grillo, ne lui a laissé aucune chance. Tant mieux ! Il ne méritait que notre mépris…

19:59 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 06 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

4257590052.jpgRobert Spieler

RIVAROL

N° 3083 du 1er mars 2013

IL EXISTE, Dieu merci, des secteurs qui ne connaissent pas la crise. Des associations se portent bien, merci pour elles. C’est Nicolas Gauthier, qui relaie les chiffres  époustouflants du site Le cri du contribuable, qui nous le raconte sournoisement. 

LE LOBBY HOMOSEXUEL SE GOINFRE


Ainsi Act-Up, qui dispose d’une force assez considérable de 150 adhérents, perçoit en moyenne plus de 200 000 euros par an. Soit 1 500 euros par membre. L’association SOS-Homophobie ne touche qu’une misère : 12 000 euros par an, avec, il est vrai, quelques petites facilités logistiques. Elle a certes perdu l’agrément du ministère de l’Education nationale, mais continue, comme si de rien n’était, à mener sa propagande dans les écoles : 533 établissements scolaires visités de 2011 à 2012. Le Réseau d’assistance aux victimes d’agressions et de discriminations, très centré sur “l’homophobie” court aussi les estrades. La Mairie de Paris, quant à elle, est d’une folle générosité de folle : le Paris football gay empoche 40 000 euros annuels… Mais Bertrand Delanoë ne s’intéresse pas qu’aux garçons. Les filles, enfin certaines, ont aussi droit à ses largesses. Ainsi Caroline Fourest a pompé 12 000 euros pour aider sa revue Prochoix, dont la dernière édition remonte à novembre 2011. Ces gens-là s’intéressent au cinéma. C’est leur droit, sauf que le contribuable en est de 23 000 euros pour subventionner le Festival du film gay, lesbien, bi et trans. Quant au festival du Film lesbien Cinnefable, le machin a droit à une aide de 4 000 euros. Oui, mais que se passe-t-il si Delanoë se trouve pris d’un petit prurit de pingrerie ? Pas grave. Le Conseil régional d’Île-de-France met la main à la poche du contribuable. Un collectif destiné à améliorer la « visibilité des transsexuels », a perçu quelque 25 000 euros. Que du bonheur !

Spieler 1.jpg

FONCTIONNAIRE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE ? 7 800 EUROS PAR MOIS !

Les 1250 fonctionnaires de l’Assemblée nationale sont des gens heureux. Ils perçoivent en moyenne 7 800 euros brut mensuels, grâce aux primes de nuit. Ceux qui ne travaillent qu’en journée, les malheureux, bénéficient aussi des primes de nuit, allez savoir pourquoi. Leur rémunération est trois fois supérieure à celle de la fonction publique… Les 24 plus hauts revenus atteignent une moyenne mensuelle de 17 500 euros. Deux dépassent même 20 000 euros, davantage que le Président de la République (15 000) ou un ministre (10 000). Mais y-a-t-il le moindre contrôle ? La dernière fois que la Cour des comptes  s’était penchée sur le sujet (en 2008), ça s’était mal fini. Les auditeurs de la Cour avaient été littéralement virés de l’Assemblée…

LE FN, ENFIN UN PARTI NORMAL


Alain Friederich, militant frontiste mosellan, qui fut suppléant de Florian Philippot aux élections législatives en Moselle, vient d’annoncer sa démission du parti à qui il reproche une ligne « trop molle ». Florian Philippot, qui est vice-président du FN, a sobrement commenté : « En le perdant hier, j’ai fait deux adhésions. Parce que ça débloque, ça fait sauter les verrous. C’est ça qui est intéressant. » Mais à force de faire sauter les verrous, le navire ne finira-t-il pas par prendre l’eau et s’échouer ? Philippot, disert en diable, explique, l’air grave : « Tous ceux qui veulent pousser le parti vers je ne sais quel extrême, ils savent maintenant — le signal est très clair — qu’ils n’ont plus de place dans ce parti. » Et il ajoute : « Et ça c’est une grande chance parce que nous, on veut des vrais amoureux de la France, des vrais patriotes ». Des vrais amoureux ou… de vraies amoureuses.  

L’ANTIRACISME ? QUELLE PLAISANTERIE !


Toutes les limites du ridicule semblaient avoir été atteintes. Eh bien, pas du tout. Nos lecteurs qui s’intéressent à l’astronomie et à la physique connaissent les termes « matière noire » et « énergie noire », utilisées depuis des années dans le domaine scientifique. En astrophysique, la matière noire (ou matière sombre), traduction de l’anglais dark matter, désigne une catégorie de matière hypothétique jusqu’à présent non détectée, invoquée pour rendre compte d’observations, notamment les estimations de masse des galaxies, des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond cosmologique. La sixième chambre du tribunal de Paris va devoir, à la demande d’organisations antiracistes, se pencher sur le problème. Pensez… Ces termes « prolongent (douloureusement) une stigmatisation qui ne dit pas son nom… » Le propos du porte-parole des associations antiracistes est à mourir de rire : « L’astronomie doit faire son mea-culpa. On ne sait quasiment rien de ces énergies ou matières, on leur attribue une couleur, sans même penser aux conséquences que cela implique. » Et puis, lisez cette chute grandiose : « Cette dénomination porte en elle un jugement de valeur discriminant qui nous renvoie aux heures les plus sombres de l’histoire. » C’est pas beau, ça ?


LE SANG COULE, À PARIS, À L’UMP


Excellente formule de Nicolas Gauthier : « Nathalie Kosciusko-Morizet, dinde de droite se voulant branchée, n’a d’autre idéal que celui consistant à se faire adouber par des buses de gauche, aux yeux desquels elle sera toujours assez tartignole, mais jamais assez de gauche ». Un déjeuner récent, en présence d’élus parisiens, dont Rachida Dati et Claude Goasguen, s’est très mal passé. Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement, et Nathalie Kosciusko-Morizet sont toutes les deux candidates aux primaires à droite, à Paris. NKM bénéficie du soutien de Goasguen, de Hortefeux et de Bernard Debré qui sulfatent Dati d’importance, avec des arguments pas toujours très élégants. Lors d’un récent déjeuner, Goasguen, maire du XVIe arrondissement, accessoirement ancien d’Occident et ultra-sioniste, lui a asséné : « Ne ramène pas dans la capitale tes moeurs du 9-3 ». On ne saurait être plus ignominieusement méprisant. Rachida Dati, qui a certes des défauts, mais « qui en a », lui a répliqué du tac au tac : « Tu te prends pour quoi pour me parler sur ce ton ? Tu t’y crois autorisé parce que j’ai refusé de coucher avec toi ? » Ambiance… Depuis, Goasguen s’est excusé auprès du département de Seine-Saint Denis, qui paraît-il, est un “beau” département. Brice Hortefeux a droit quant à lui au surnom de « Papa Sarkozy m’a dit », allusion au surnom donné au fils de François Mitterrand (Papamadit), Jean-Christophe, quand il s’occupait de l’Afrique sous la présidence de son père. Une Afrique qui lui valut de multiples déboires judiciaires… Quant à Bernard Debré, il a droit aussi à son petit recadrage : « Il m’insulte matin, midi et soir. Lui, ça le gêne que je puisse avoir transgressé (sic !), être partie d’une condition sociale et avoir accédé à une autre… » La droite n’a aucune chance de l’emporter, dans ces conditions, à Paris. Et alors ? On s’en fiche. Quelle différence ? Quelle différence entre ces zozos de gauche ou de droite ?

Spieler 2.jpg

IL FRAPPE UN PROCUREUR AVEC UN CORAN, PUIS MORD “SÉVÈREMENT” UN POLICIER

Il s’en passe de drôles au tribunal de grande instance de Cusset (Allier). Le 19 février, au petit matin, un homme qui se présente comme avocat, insiste pour entrer dans l’enceinte du tribunal. Malgré le refus raciste des gardiens, il arrive à pénétrer dans la salle des pas perdus. Le procureur, tout nimbé de son autorité, arrive enfin sur place, intimant l’ordre à l’individu de partir. On imagine la scène… Oui, mais l’intrus n’a aucune intention d’obtempérer. Il sort un Coran de son sac et tente d’assommer le magistrat. Il prend ensuite la fuite. Arrêté par des employés du tribunal, il trouve encore le moyen de mordre “sévèrement” un policier avant d’être placé en garde à vue et hospitalisé d’office en psychiatrie.

DU CÔTÉ DE L’AMÉRIQUE DÉGÉNÉRÉE

Il s’appelait John Alleman. Il était âgé de 52 ans. Il était la mascotte d’un célèbre fast-food de Las Vegas, le HeartAttack Grill. Le restaurant se targue de vendre les burgers les plus caloriques du monde, dont un quadruple sandwich de 9928 calories. Son slogan ? : « Leur goût vaut le coup d’en mourir ». John Alleman venait y manger chaque jour, même à Noël. Le patron du restaurant explique : « Il vivait, mangeait et respirait le HeartAttack Grill ». John Alleman était devenu en quelque sorte le « porte-parole officieux » de ce temple de la mal-bouffe. Il en est mort, il y a quelques jours. Le premier “porte-parole” de cet antre, Blair River, 29 ans, avait lui, trépassé d’une pneumonie, il y a deux ans. Il ne pesait, il est vrai, que 261 kilos. En 2011, à deux mois d’intervalle, deux clients avaient été victimes de « problèmes cardiaques » alors qu’ils se bâfraient de hamburgers.

DES HOSTIES BIENTÔT EN PROMOTION ?

Les braves soeurs de la Visitation n’en peuvent plus. Leurs hosties sont victimes de la concurrence internationale et du mondialisme. La concurrence des Italiens, des Espagnols et même des Américains, est féroce. La mère supérieure s’est confiée à La Dépêche du midi : « Pendant longtemps, cela nous suffisait pour vivre, mais aujourd’hui le compte n’y est plus. » Il est vrai que la flambée du cours de la farine (+30 %) n’a pas facilité les choses. En cinq ans, le prix du sachet de mille hosties est passé de 11,30 euros à 20,59. Du coup, les hosties ne sont plus concurrentielles. Pour l’instant, on n’évoque pas d’hosties made in China, mais ça viendra forcément. Les petites soeurs tentent de résister en faisant appel à la qualité. Pour une fournée, 20 kg de farine de blé et 21 litres d’eau. Le contrôle qualité est intransigeant : « On ne garde que celles qui sont bien rondes. Le rebut est donné à des éleveurs pour nourrir leurs bêtes »…

“L’ARABE EST UNE LANGUE COMMUNE POUR LES FRANÇAIS”

Jean-Luc Mélenchon pense et voyage. Il revient de Tunisie et s’enthousiasme pour l’« écosocialisme méditerranéen ». On ne sait fichtrement rien de ce qu’est l’écosocialisme méditerranéen, mais cela n’a aucune importance. C’est à priori beau comme de l’Antique. Plutôt que l’axe franco-allemand, Mélenchon préfère l’axe franco-arabe qui, paraît-il, véhicule « deux langues communes, un usage commun ». D’abord la langue française, on s’en doutait. Et puis, la langue arabe, on s’en doutait aussi. « C’est la vie aujourd’hui en France », conclut-il. Un de ces jours, on lui fera une explication de texte quant à la France et à son identité et on le renverra juché sur un camélidé, goudron et plumes et tutti quanti, vers ces terres qu’il semble tant aimer…

TANZANIE : ENCORE UN ENFANT ALBINOS AMPUTÉ

Les attaques contre des albinos, en vue de pratiques de sorcellerie, se poursuivent en Tanzanie. En l’espace de quelques jours, deux attaques de ce type viennent d’avoir lieu. Un petit garçon de sept ans, Mwigulu Magessa, s’est vu amputé d’une main. Une mère de famille, Maria Chambanenge, 39 ans, y a perdu un bras.

DSK ET LA PETITE-FILLE DU RABBIN

Marcela Yacub, juriste, philosophe et accessoirement petite-fille de rabbin raconte dans un livre torride qui vient de paraître (« Belle et bête », Ed. Stock) sa relation amoureuse de sept mois avec DSK, au lendemain de l’affaire du Sofitel. Elle qualifie l’ancien directeur du FMI d’« être double, mi-homme, mi-cochon. » A l’extrême fureur de DSK et d’Anne Sainclair, le phare de la pensée intellectuelle française, le Nouvel Observateur, a publié plusieurs extraits du livre (voir l’article de Léon Camus et la chronique d’Hannibal). Certes non pour surfer sur le scandale. Pas du tout. Il paraît, si l’on en croit le patron du Nouvel Obs, qu’il s’agit d’un livre de grande qualité. Il n’y a évidemment que les imbéciles pour se sentir obligés de le croire… Marcela Yacub, qui semble s’y connaître en hommes et en cochons, a cette réflexion profonde : « Ce qu’il y a de créatif, d’artistique chez Dominique Strauss-Kahn appartient au cochon et non pas à l’homme. L’homme est affreux, le cochon est merveilleux. » Les lecteurs de RIVAROL sauront apprécier la puissance littéraire du texte en lisant ces quelques lignes consacrées par Yacub à l’affaire du Sofitel : « C’est un cochon qui prend une femme de chambre pour Catherine Deneuve dans Belle de jour. » Evoquant les personnes mises en examen, elle écrit : « Tu aimes bien ces pauvres diables qui cherchent à te contenter. Tu aimais bien qu’ils paient tout… » DSK, qui est, comme nul ne l’ignore, un être profondément sensible, s’est dit « saisi de dégoût à l’égard d’une publication commerciale et crapoteuse. » Dans une lettre (de dénonciation) envoyée au fondateur du Nouvel Obs, Jean Daniel, il couine, se disant « saisi par le dégoût », d’abord par « celui que provoque le comportement d’une femme qui séduit pour écrire un livre, se prévalant de sentiments amoureux pour les exploiter financièrement. » Anne Sinclair vient, quant à elle, à la rescousse de son cochon, évoquant « la manoeuvre d’une femme perverse et malhonnête ». Ces gens-là sont vraiment trop drôles…

00:00 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook