Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

 

robert9.2.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3089

du 12 avril 2013

DE MIEUX en mieux. L’improbable égérie de la Manif pour tous commence sérieusement à énerver ses troupes. Il faut dire qu’elle y va fort. On notait déjà le 13 janvier la présence de l’association Fils de France, dont le président, Camel Bechikh, est un proche de Tarek Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux et membre de l’UOIF, qui a été décoré de la Légion d’honneur début 2013.

 

FRIGIDE BARJOT DÉLIRE DE PLUS EN PLUS

 

Camel Bechikh avait été invité à prendre la parole à la tribune, lors de la récente manifestation, alors que d’autres, politiquement moins corrects, selon la Barjot, s’en trouvaient expulsés. Il y a quelques jours, l’UOIF, proche, faut-il le rappeler, des Frères musulmans, tenait son 30e congrès au Bourget. Devinez qui y fut invité, et qui déclara dans un élan venu du fond du cœur : « Vous êtes notre espérance » ? Frigide Barjot en personne ! L’an dernier, l’UOIF avait invité Youssouf al-Qaradawi, qui légitime les attentats-suicide. Cette fois-ci, Frigide Barjot eut l’honneur de côtoyer Al-Arifi, apologiste de Ben Laden. Interrogée par la télévision, elle expliqua : « En France, nous voulons le vivre ensemble. Ces femmes qui sont voilées, c’est leur choix », ajoutant : « Je suis venu délivrer un message de paix et d’accueil, de lutte contre l’homophobie. » Rien que cela… Ce genre de propos amène sérieusement à douter de la pertinence de suivre cette délirante de haute volée. Christine Tasin, de Riposte laïque, n’y va pas par quatre chemins, l’accusant de « lécher les babouches de musulmans inexistants ». Tasin fait évidemment référence à un supposé islam modéré qui n’existerait que dans l’imaginaire de quelques naïfs.

Spieler 1.jpgUN EXEMPLE DE MUSULMAN “INTÉGRÉ” : LORD AHMED

 

Lord Ahmed, membre du parti travailliste anglais, membre de la chambre des Lords depuis 1998, était connu pour sa lutte contre la discrimination religieuse et les mariages forcés, et pour son investissement dans le dialogue interreligieux. Un vrai modéré. De ceux que Frigide Barjot cite en exemple. Las, le masque a fini par tomber. Il a tenu des propos violemment antisémites au cours d’une interview télévisée, en marge d’un meeting islamiste qui se tenait à Haripur (Pakistan). Du coup, il vient d’être exclu du parti Travailliste car on ne saurait contrister le lobby qui n’existe pas !

 

POURSUIVI POUR UN PIQUE-NIQUE LUDIQUE

 

Il était au jardin du Luxembourg, avec ses six enfants et son épouse et devait y retrouver quelques amis rencontrés sur les réseaux sociaux et à la manif contre le mariage homosexuel. Leur objectif : organiser un pique-nique amical et une chasse aux œufs avec les enfants. Pour se reconnaître, il était convenu que tous porteraient le fameux sweat-shirt représentant une famille “normale”. Au bout d’un quart d’heure, quelques agents s’approchèrent du groupe et exigèrent que ces sweat-shirts subversifs soient retirés ou couverts. Devant le refus amusé du terroriste en puissance, celui-ci fut emmené derechef au poste pour y être verbalisé. Oui, mais encore fallait-il trouver motif à contravention. On commença par « port d’une tenue contraire aux bonnes mœurs ». Devant l’éclat de rire du terroriste et l’intervention du chef du pandore, il fut transformé en « organisation d’une manifestation ludique sans autorisation ». Le dangereux délinquant sera convoqué prochainement par le tribunal de police. Et c’est ainsi que cette démocratie hollandienne sombre dans le grotesque.

 

LE SONDAGE TRUQUÉ D’EUROPE 1

 

Europe 1 avait mis en ligne, sur son site, un sondage dont la question était : « L’utilisation de gaz lacrymogène contre la « Manif pour tous » était-elle selon vous justifiée ? » Le 25 mars, à 17h30, il y avait 22 168 votants. Les “oui” représentaient 13 % des votants, les “non”, 85 % ; sans opinion : 2 %. Deux jours plus tard, le 28 mars, à 0h01, il y aurait eu 422 601 votants, soit 400 000 votes supplémentaires en deux jours ! Un tel sondage en ligne, sur un site très fréquenté, amène 10 à 30 000 votants supplémentaires par jour, jamais plus. Les résultats du “sondage” ? 83 % de “oui”, 13 % de “non”. Quant aux « sans opinion », ils ont disparu ! Truqueurs

 

LÉGION D’HONNEUR : LA BROUETTÉE DE PÂQUES

 

Excellente analyse de notre ami rivarolien Yves Darchicourt, sur son site. Il évoque la Légion d’Honneur, en passe « de devenir une breloque à plastron de général soviétique ». La promotion de Pâques de la chose atteint 563 décorés (68 officiers, 20 commandeurs, 5 grand officiers, 1 grand croix). Une belle brouettée, pour reprendre l’expression d’Yves Darchicourt, qui fait évidemment une large place au copinage et au politiquement correct. Et ce n’est pas fini : l’année 2013 verra encore la promotion du 14 juillet et celle du 1er janvier prochain. Il n’y a pas que la République à être prodigue de colifichets. La Monarchie sut aussi y faire. L’ordre de Saint Michel, institué en 1469 pour faire pièce à la prestigieuse Toison d’Or, élevait pléthore de décorés. Le cordon de Saint Michel était tellement discrédité au point d’être surnommé « le collier à toutes bêtes ». Montaigne, qui en fut décoré en 1571, estimera que c’était l’ordre qui s’était abaissé jusqu’à lui, et non l’inverse. Que dirait Montaigne aujourd’hui ?

 

LE GRAND RABBIN DE FRANCE ET SON NÈGRE

 

Le Grand Rabbin Gilles Bernheim avait écrit un livre important et profond : « Quarante méditations juives ». Hélas, le site Strass de la philosophie vient de relever qu’une bonne partie de l’ouvrage avait été proprement pompée dans l’ouvrage du philosophe Jean-François Lyotard, « Questions au Judaïsme », paru en 1996. Tout penaud, le Grand Rabbin avoue avoir confié la rédaction d’une partie de l’ouvrage à un “nègre” qui a plagié d’autres livres, dont celui de Lyotard. Bernheim reconnaît avoir tenté de couvrir ces agissements de manière “maladroite” et reconnaît que « les plagiats démasqués sur Internet sont avérés ». Quelle probité !

Spieler 2.jpgAFFAIRE CAHUZAC : DÉTOURNEMENTS ET PARODIES

 

La Toile s’amuse à détourner des publicités, en s’inspirant de Cahuzac. Exemples : une publicité pour une banque privée, qui représente l’ancien ministre avec ce slogan : « Mon banquier, c’est moi »; l’affiche du film de Costa Gavras, L’Aveu, où l’on voyait Yves Montand, la corde au cou, et portant des lunettes noires, a aussi été détournée. Le visage de Cahuzac remplace celui de Montand ; on découvre aussi une photo de Cahuzac, supposé avoir pris la parole à un colloque organisé le 20 novembre 2012, consacré à la « lutte contre la fraude fiscale ». Dernier exemple.

 

Une publicité pour une eau minérale, portant le nom de “Cahuzac”. Le slogan : « Cahuzac, l’eau qui vous fait retrouver la mémoire »…

 

TAUBIRA S’ÉNERVE

 

L’Express vient de commettre un article audacieux, dont le titre est : « Taubira, un mariage et cinq divorces ». L’hebdomadaire, qui n’a pas peur de se faire haïr du ministre de la Justice évoque les relations très personnelles que Taubira entretiendrait avec un de ses conseillers qualifié de “spécial”. Colère de la ministre qui répond sur Twitter : « Femme qui dérange couche forcément ». L’hebdomadaire, qui avait associé les multiples départs dans son cabinet et la présence de ce « conseiller spécial », évoque un « mélange des genres », et réplique avec virulence : « La présence de son compagnon au sein de son équipe est un réel problème comme toujours en de tels cas. Il est donc légitime d’en rendre compte. » Et il conclut de façon assassine : « Il ne suffit pas de briller par son art oratoire durant les nuits de débats à l’Assemblée pour être un grand ministre de la Justice. » Cela s’appelle un enterrement de première classe…

 

CONNAISSEZ-VOUS LE PROJET DE LOI “FIORASO” ?

 

Presque personne n’en a entendu parler. Il a pourtant été présenté en conseil des ministres le 20 mars dernier et sera examiné au Parlement à partir du 27 mai. L’article 2 du projet de loi ESR dit “Fioraso” ainsi que l’article 6 de la proposition de loi déposée par 36 sénateurs le 12 février 2013 visent à neutraliser la loi Toubon et à autoriser les établissements d’enseignement supérieur à effectuer tous leurs examens et tous leurs enseignements exclusivement et obligatoirement dans une langue étrangère. Ce qui signifie donc presque exclusivement en anglo-américain. Christine Lagarde avait déjà montré la voie. Quand elle était ministre, elle imposait la pratique de la langue anglaise dans des réunions dans lesquelles siégeaient exclusivement des Français.

 

LEGO ATTAQUÉ EN JUSTICE PAR DES MUSULMANS

 

La société LEGO est accusée par la communauté turque d’Autriche d’offenser les sentiments des  croyants et d’inciter à la haine ethnique. Une plainte a été déposée. La raison ? Le palais de Jabba est un jouet qui fait partie de la série Star Wars. Or, selon les mahométans, ce palais ressemble beaucoup à une mosquée et la tour de garde à un minaret. De plus, les habitants de ce château sont des méchants, affublés de sabres et de fusils. Circonstance aggravante, l’expression al-Jabbar signifie en arabe « tout-puissant » et fait partie des 99 noms d’Allah dans le Coran. Du coup, les musulmans que l’on sait nuancés dans leurs propos évoquent une forme de « racisme culturel ». Du coup LEGO vient d’annoncer le retrait du jouet. Oui, mais, pas d’ambiguïté ! LEGO dément tout lien entre le dépôt de la plainte et le retrait de la vente du palais de Jabba. Ouf !

 

IL VEUT DÉTRUIRE TOUT CE QUI EST ANTÉRIEUR À L’ISLAM

 

Murgan Salem al-Gohary, un imam égyptien, vient de lancer une fatwa visant à la destruction des pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos. Le sphinx ne sera évidemment pas épargné. Cet excité considère que les monuments antérieurs à l’islam sont impies et doivent disparaître de la surface de la terre. Ces grands modérés ne sont pas à leur coup d’essai. Rappelons- nous le dynamitage par les taliban des Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan, la destruction d’édifices religieux au Mali, l’incendie d’une bibliothèque au Caire et, aujourd’hui, les menaces qui pèsent sur le patrimoine syrien. Après les crimes contre l’humanité, à quand les crimes contre l’Art ?

 

EN TUNISIE LIBÉRÉE, LES NOIRS SONT PERSÉCUTÉS

 

Des centaines de réfugiés africains et subsahariens, pour la plupart d’anciens travailleurs migrants en Libye, sont, après avoir fui la guerre civile dans le pays de feu Khadafi, retenus dans un camp, situé dans le sud du pays, en plein désert, en attendant leur rapatriement dans leur pays d’origine. Ceci depuis deux ans. Objectif : pas de mélange avec les autochtones. Le camp connaît une grave crise humanitaire : les enfants et les femmes vivent dans des conditions sanitaires des plus précaires. La plupart souffrent de malnutrition, ne sont pas vaccinés ni protégés du paludisme. Interdiction, bien entendu pour les Africains malades de rejoindre les hôpitaux. Les rares réfugiés à avoir pu fuir le camp ont été agressés dans les rues tunisiennes. Mais pourquoi tant de haine ? Explication de texte : les Arabes tunisiens se considèrent comme des blancs et n’aiment pas les Africains…

 

LES TALIBAN DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE COMMENCENT À DOUTER

 

Le magazine The Economist a toujours affirmé que les émissions de dioxyde de carbone provenant de sources artificielles (c’est-à-dire de l’homme) sont la principale cause du réchauffement climatique. Cette thèse est évidemment partagée par tout ce que la Terre compte d’écologistes, d’apprentis écologistes, et de bonnes consciences, tendance larmoyante et masochiste. Une forte minorité, dont Claude Allègre, qui fut à cette occasion agoni d’insultes, rejetait cette explication, sans remettre forcément en cause la réalité du réchauffement. The Economist, dans son éditorial, doit reconnaître que « les prédictions de réchauffement n’ont pas donné les résultats prévus ». Pourquoi ? En fait les émissions de gaz à effet de serre ont grimpé en flèche au cours de ces quinze dernières années, avec 10 milliards de tonnes de carbone injectées dans l’atmosphère entre 2000 et 2010. Contre toute attente, les températures du sol et de l’air durant cette période sont restées quasiment inchangées, ce qui va à l’encontre du modèle dominant mettant en cause l’activité humaine. The Economist a beaucoup de difficultés à admettre cette réalité. Il écrit, embarrassé : « Le décalage entre l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et les températures qui n’augmentent pas est l’une des plus grandes énigmes de la science du climat. » Il va jusqu’à envisager l’hypothèse que le climat répond (par magie peut-être ?) à la hausse des niveaux de CO2 par des moyens que les scientifiques n’ont pas compris… Force est de reconnaître que les variations naturelles du climat ont un rôle considérablement plus important dans le réchauffement climatique que l’activité humaine. Après tout, on vient de trouver des fossiles de chameau dans l’Arctique canadien et la France a été il y a fort longtemps une zone tropicale. Difficile de croire que l’homme était la cause de ces phénomènes climatiques.

18:35 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.