Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

3353666326.jpgRobert SPIELER

RIVAROL

N° 3104 du 26 juillet 2013

 

LA TRÈS excitée chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, 23 ans, vient d’obtenir le statut de réfugié auprès de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

 

Elle prétendait être menacée de poursuites en Ukraine, son pays d’origine, pour y avoir découpé à la tronçonneuse une croix orthodoxe en protestation contre la condamnation de trois membres du groupe Pussy Riot qui avaient chanté une « prière punk » contre Poutine dans la cathédrale de Moscou. En attendant, elle avait été laissée en liberté et a pu s’envoler sans problème jusqu’à Paris.

 

L’EXCITÉE EN CHEF DES FEMEN OBTIENT L’ASILE POLITIQUE EN FRANCE

 

Imaginons une seule seconde un nationaliste découper un symbole musulman ou juif en France. Il n’aurait certainement pas droit à autant de mansuétude de la part de la police que celle à laquelle Shevchenko a eu droit en Ukraine. Toujours est-il qu’elle est désormais « placée sous la protection juridique et administrative de l’OFPRA ». Elle explique que sa demande d’asile en France était « un choix stratégique » car « pour développer le mouvement, nous avons besoin d’un lieu, d’un pays ».

 

Les Femen, qui mènent des actions provocatrices, seins nus, prétendent dénoncer le sexisme, l’homophobie, la prostitution et la religion et ont installé à Paris, en septembre 2012, « le premier centre d’entraînement au “nouveau féminisme” ». Sans doute avec l’appui du juif Soros, qui fit une partie de sa fortune en spéculant contre la livre sterling, et qui est un de leurs mécènes.

 

LA TIMBRÉE SUR UN TIMBRE

 

Oh, il était fier comme Artaban, le pingouin quand il dévoila, le 14 juillet, après son entretien télévisé, le visage de la nouvelle Marianne qui figure sur les timbres disponibles depuis quelques jours ! Il s’agit d’un dessin du visage d’une femme, réalisé par un “artiste” nommé Olivier Cippa.

 

Très fier, lui aussi, il a expliqué que ce portrait de femme a été en partie inspiré par le visage d’Inna Shevchenko. Cette dernière ne cache pas sa joie et déclare : « Femen est sur les timbres français. Maintenant, tous les homophobes, extrémistes et fascistes devront me lécher le cul quand ils voudront envoyer une lettre. »

 

111.jpg

ET PUIS, PATATRAS, LE DÉRAPAGE…

 

Le lendemain, la furie publiait un tweet que je vous livre avec gourmandise : « Qu’y a-t-il de plus con que le Ramadan ? Qu’y a-t-il de plus laid que cette religion ? » Stupeur, émotion, consternation dans les chaumières du politiquement correct…

 

Mais c’est du Houellebecq ! Ce dernier avait déclaré : « l’islam, c’est la religion la plus con du monde ». Le tweet a, depuis été retiré, mais trop tard. Une capture d’écran circule partout. Pauvre Hollande. J’ai envie de lui dire : « Cher pingouin, quand on veut faire le malin et qu’on n’est pas très malin, voilà ce qui arrive. Quand on prétend vouloir dîner avec le Diable, mieux vaut avoir une

longue cuillère »…

 

UN ORANG-OUTAN MINISTRE EN ITALIE ?

 

Roberto Calderoli est sénateur de la Ligue du nord et vice-président du Sénat italien. Il vient de comparer Cécile Kyenge, née au Congo et première ministre noire de l’histoire italienne, à un orang-outan. Voilà ses propos tenus lors d’un meeting de son parti, organisé à Tévigno (province de Bergame) : « Cécile Kyenge fait bien d’être ministre mais peut-être devrait-elle le faire dans son pays. Je me console quand je surfe sur Internet et que je vois les photos du gouvernement. J’aime les animaux mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m’empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu’elle en soit un ». Ces propos ont déclenché une vague d’indignation, mais pas question pour lui de démissionner et encore moins d’être viré de sa vice-présidence. Il n’existe pas de mesures coercitives dans le règlement du Sénat. Et puis, pas de manifestations de protestation devant le Sénat. Il est vrai qu’il fait très chaud actuellement à Rome, mais imaginons que de tels propos aient été tenus par Mélenchon (j’ai choisi un nom au hasard) en France… Calderoli, quant à lui, assume. Il reconnaît éventuellement une blague, « peut-être exagérée », mais sans plus. Il est assez drôle et provocateur, dans son genre. En 2006, il avait dû démissionner du gouvernement Berlusconi après s’être exhibé avec un Tshirt anti-islam, provoquant un début d’émeute devant le consulat d’Italie à Benghazi. Une autre fois, il était allé faire uriner un cochon sur un terrain où devait se construire une mosquée. Calderoli est un familier des comparaisons animalières. Letta, le président du Conseil ? C’est un héron qui, avec ses longues pattes, parvient à vivre dans les marais ; Alfano, le vice-président ? Une grenouille qui saute de feuille en feuille ; le garde des sceaux, Anna Maria Cancellieri ? C’est un Saint-Bernard, qui a l’air pacifique mais qui réussit à mordre ; De Girolamo, le ministre de l’Agriculture ? C’est une poule pondeuse. Pourquoi ? Elle vient à peine d’accoucher et en plus elle s’occupe d’agriculture. Quelle étonnante liberté de ton en Italie ! Ça ne se passe pas ainsi dans la France du pingouin.

 

SAVEZ-VOUS QUI EST MONSIEUR FLORE ?

 

Une indiscrétion du Journal du Dimanche révèle que “Monsieur Flore” est le surnom que donnent ses collaborateurs de Bercy au ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici. Pourquoi ? Il paraît qu’il aime s’attabler au Flore, ce bistrot des plus branchés et luxueux de Saint-Germain-des-Prés. Y compris en journée. Il aurait déjà été vu en train de lire, tranquille, un roman tandis que les affaires de la France ne sont pas franchement florissantes. Sa concubine, Marie-Charline Pacquot, âgée de 23 ans, dément dans un tweet. Il n’y serait pas allé depuis les primaires socialistes. Personne n’y croit, mais ce n’est pas grave. Ceci dit, sans vouloir défendre Moscovici, ce n’est pas le nombre d’heures passées au travail qui traduit l’efficacité. En France, il est bien vu de travailler (ou de faire semblant de travailler) tard. En Allemagne, où tout le monde, y compris le PDG, quitte l’entreprise à 17h ou 18h au plus tard (il est vrai que les Allemands commencent leur travail plus tôt), vouloir rester au bureau jusqu’à 20h traduit un manque d’organisation, voire de l’incompétence.

 

C’EST HORRIBLE, CE QUI SE PASSE EN POLOGNE

 

On sait que l’abattage rituel est interdit en Pologne depuis le 1er janvier, après un arrêt de la Cour Constitutionnelle sur l’incompatibilité de l’abattage rituel avec la législation sur la protection des animaux. Le gouvernement libéral dirigé par le Premier ministre Donald Tusk a présenté un projet de loi devant légaliser à nouveau l’abattage rituel. Qu’il s’agisse du rituel casher ou halal, la gorge de l’animal doit être tranchée et la bestiole doit se vider de son sang jusqu’à la mort. Il éprouve évidemment quelques petites douleurs. Toujours est-il que le texte a été rejeté par 222 députés, contre 178 voix et 9 abstentions. On aimerait mieux connaître les neuf députés qui se sont abstenus, car ce sont probablement d’extraordinaires personnalités…

 

En tout cas, ça couine sec. « Le résultat du vote d’aujourd’hui à la Diète a été un choc pour nous », ont indiqué le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich et le président de l’Union des communautés juives, Piotr Kadlcik. L’interdiction enfreindrait « les droits fondamentaux de la population juive et musulmane du pays ». Ils avancent cet argument qui, en y réfléchissant bien, se tient : les Juifs et les Musulmans seront désormais « obligés d’acheter de la viande importée, plus cher, ou de devenir des végétariens forcés ». Végétariens comme Adolf Hitler ? Quelle horreur ! Et puis, et puis, les amis, à votre avis ont-ils sorti l’artillerie lourde ? Langue au chat ? La réponse est ‘oui’ : « Le populisme, la superstition (çà, il fallait oser!), et les intérêts politiques l’ont emporté », déclare Kradlcik qui ajoute : « C’est comme si nous étions revenus à la case départ, à ce qui s’est passé en Pologne et en Allemagne dans les années 1930 ». Mais attention, les Juifs polonais ne sont pas seuls ! Le président du CRIF a, selon le site du lobby, « immédiatement » (cet ‘immédiatement’ est signifiant, profond, tendance menaçante) adressé une lettre à l’ambassade de Pologne en France, rappelant que « l’interdiction de cette pratique religieuse annoncera le départ des Juifs polonais ». Une menace terrifiante dont se contrefichent sans doute les Polonais…Il rappelle aussi que l’interdiction de cette pratique religieuse « est prise dans un pays qui a connu une vie juive intense, du temps où 3 millions de Juifs y vivaient avant la Shoah ». Et hop, encore un petit coup de mitrailleuse lourde !

 

122.jpg

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

23:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 26 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

2666464449.jpgRobert SPIELER.

RIVAROL

N° 3103 du 19 juillet 2013

 

COMMENT obtenir une mention TB au Bac, sans trop de difficultés ?

 

Facile, il suffit que vos parents aient choisi le bon prénom. Vous vous prénommez Sabrina, Mégane ou Cindy, ou encore Jordan, Steven ou Mohamed ? Malheureux, vous n’avez que 3 % de chances de décrocher la mention !

 

COMMENT OBTENIR UNE MENTION TB AU BAC ?

 

Par contre, si vous portez les beaux prénoms de Diane, Adèle, Grégoire ou François, vous avez une chance sur cinq de décrocher la mention. Les Ulysse, Guillemette, Madeleine, Domitille, Irène, Sibylle caracolent en tête. Ils sont entre un quart et un tiers à l’obtenir ! Par contre, moins de 2 % des Hakim, Cynthia, Brenda, Brian, Eddy, et curieusement Christian la décrochent.

 

Il n’y a évidemment aucune magie dans cette répartition qui peut sembler bizarre. Le choix des prénoms traduit l’appartenance à une classe sociale. Peu probable qu’un cadre ou un enseignant prénomme sa fille Cindy ou d’un de ces prénoms issus des séries télévisées débiles…

 

Notons que 90,6 % des enfants de professeurs ont le bac, contre 38 % des enfants d’employés. Mais la mode des prénoms évolue, sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Emma, un prénom d’arrière-grand-mère revient à la mode. Quant aux Madeleine, Côme ou Ariane, très à la mode dans les années 1996 dans les milieux aisés, ils permirent à leurs porteurs d’obtenir des résultats canons au Bac, en 2012 !

 Spieler 1.jpg

 

CARLA “VEUT SAUVER SON COUPLE”, DIXIT “FRANCHE DÉMENCE”

 

J’adore lire France Dimanche, dont le groupe “Jalons” de Basile de Koch, le mari de Frigide Barjot, avait fait un excellent pastiche, il y a quinze ans, nommé « Franche Démence ». Je n’ose évidemment pas l’acheter en kiosque. Trop honte… Mais je le lis, tranquille, ni vu, ni connu, chez le coiffeur. J’y apprends des informations terrifiantes : depuis quelques semaines, « le malaise s’installe et, pire, persiste » : Carla et Nicolas ne sont plus sur la même longueur d’onde. Car Nicolas ne supporterait plus « d’être un capitaine d’équipe laissé sur le banc de touche », et voudrait revenir dans le jeu politique. France Dimanche le dit, donc c’est vrai : « elle n’a rien oublié de leur vie d’avant, les critiques acerbes, les coups reçus, la fatigue, les enfants qui souffrent », elle n’en pouvait plus… Et, paraît-il, elle écarte toute possibilité de voir Nicolas replonger. Effrayant et signifiant commentaire de Franche Démence : « La chanteuse n’ose pas l’imaginer ». Oui mais Nicolas caracole à nouveau sur le devant de la scène. Du coup, cette gravissime question que pose fort justement l’hebdomadaire : « Pourquoi afficher ainsi leur désaccord en public ? Certains y voient là l’existence d’un vrai problème de communication dans leur couple ». Et ce commentaire profond : « Sinon comment expliquer que l’un s’exprime pour démentir l’autre ? » et puis, sortez vos mouchoirs : « Il semble évident que les amoureux ne sont plus sur la même longueur d’onde ». Et puis, et puis, ce questionnement dans le registre grave : « Ce n’est peut-être qu’une passade. Sa famille résisterait-elle à une nouvelle campagne présidentielle ? » C’est vraiment trop drôle !

 

MADAME COLLARD : “FAITES VOTRE BOULOT DE LARBIN” !

 

Anne-Marie Collard est l’épouse de l’avocat mariniste franc-maçon, et accessoirement député, Gilbert Collard. Elle est aussi son attachée parlementaire, ce qui prouve que chez ces gens-là, la préférence familiale, ça compte. Ils voyageaient ensemble dans un train, entre Marseille et Nîmes, en janvier 2011. Las, ils furent contrôlés, alors qu’ils n’avaient pas compostés leurs billets. Du coup, la contrôleuse les verbalisa. Fureur de la furie qui se mit à insulter la fonctionnaire : « Faites votre boulot de larbin ! » Et puis, cette considération d’une haute tenue intellectuelle : « Elle est en colère parce qu’elle ne va pas se faire baiser ce soir » ! Du coup, Anne-Marie Collard vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes à payer une amende de 1000 euros pour outrage à un agent de la SNCF, à 300 euros de dommages et intérêts à la plaignante et à un euro symbolique à la SNCF.

 

TERRIFIANT : DES ARBRES NAZIS

 

On aura vraiment tout vu. On savait que les arbres étaient parfois de sournoises créatures, dissimulatrices, provocatrices et mal élevées. Mais là, les bornes ont été dépassées. C’est le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung qui nous révèle ce scandale. Perdu en plein cœur d’une forêt de pins du nord-est de l’Allemagne, près de 140 mélèzes formaient une croix gammée. C’est une photo aérienne qui l’a révélé. L’information a eu, paraît-il, un énorme impact dans le pays. Heureux Allemands, qui n’ont sans doute pas de préoccupations plus urgentes… L’information a été prise très au sérieux et traitée avec la célérité ad hoc. Qui étaient les néo-nazis qui avaient planté le bosquet nazi ? Une étude des troncs fut réalisée, et sans doute des traces d’ADN relevées. Hélas, il apparaît que les conifères avaient été plantés vers la fin des années 1930, sans doute en hommage au national-socialisme. Alors, que faire ? Mais, pardi, couper les arbres ! Ce qui commença à être fait en 1995. 40 mélèzes furent exterminés. Mais, damned, on constata cinq ans plus tard que la croix gammée était toujours là, plus insolente que jamais ! On décida de passer à l’extermination massive. Il fallait raser toute la forêt ! Zut, des problèmes de copropriété empêchèrent les bûcherons de scier plus de 25 résineux. Du coup la swastika est toujours visible du ciel… Mais ce genre de fantaisie n’existe pas qu’en Allemagne. Un article du New York Times avait révélé, en 2006, qu’une forêt entière avait la forme d’une croix gammée près du village de Tash-Bashat au Kirghizstan ! Décidément, le ventre de la bête immonde n’a cessé d’être fécond…

 

DANSES HALAL À AUCHAN

 

Samedi 6 juillet, Auchan Cergy (Val d’Oise) et Auchan Leers (Nord) ont organisé, à l’occasion du ramadan des spectacles de danse orientale. Que du bonheur. Certains grincheux n’ont évidemment pas apprécié et l’ont fait savoir. Du coup, Auchan s’est fendu d’une petite mise au point : « Toutes nos excuses si vous vous êtes senti blessé dans votre pratique religieuse. Notre défilé n’est pas à connotation religieuse mais culturelle ». Il y a cependant eu un commentaire positif. J’en reproduis un petit extrait, pour le fun, en n’en corrigeant pas les fautes d’orthographe et de grammaire : « Personellement je ne comprends pas ce qui vous gene dans ce quils ont essaye de faire. Je pense quils ont penser a cette occasion pour representer vos coutumes, vos danses, vos plats, pour les faire decouvrir aux autres, et bien moi je trouve cela tres bien comme ca jai pu decouvrir vos plats et jai adore et vos robes sont magnifiques ». Au fait, Manuel Valls « honorera tous les musulmans de France en participant à l’Iftar (rupture du jeûne) qui aura lieu le lundi 15 juillet à la Grande Mosquée de Paris. Au fait, où était-il lors des fêtes chrétiennes ? Eh bien, nulle part ! Mais, c’est normal, la France est un pays laïc. Bertrand Delanoë, quant à lui, s’est rendu à la nuit du Ramadan organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville dans la soirée du 17 juillet. Il se rend, reconnaissons-le, aussi aux fêtes juives. Quant aux fêtes catholiques ? Mais vous n’avez encore rien compris ! La France est un pays laïc !

 

Spieler 2.jpg

 

WISCONSIN : UNE MÉTHODE CHOC CONTRE L’AVORTEMENT

 

Le gouverneur républicain du Wisconsin, cet Etat américain, Scott Walter, vient de promulguer une loi obligeant les femmes désireuses d’avorter à visionner une échographie du fœtus de leur bébé. Selon le gouverneur, cette mesure « renforce la capacité d’une femme à faire un choix éclairé ».

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

13:09 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 23 juillet 2013

Samedi 14 septembre, à Paris...

944254_155476037971650_147186554_n.jpg

16:02 | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante...

3353666326.jpgRobert SPIELER

RIVAROL

N°3102 du 12 07 2013

 

NOUS avons pu voir, il y a quelques jours, une étonnante scène de théâtre sur France 2, avec deux acteurs, qui sont, reconnaissons-le, talentueux.

 

Le premier, Bernard Tapie, qui pratiquait des mimiques dignes d’un grand acteur (il est, au demeurant un très bon comédien qui a joué dans une pièce de théâtre), le second, le journaliste David Pujadas, qui ne se laissait pas impressionner et répliquait vertement aux agressions verbales de Tapie (« Pujadas, vous vous foutez de ma gueule ? »), qui cherchait à l’intimider. Le sujet du débat était bien entendu l’affaire Tapie, l’éventuelle remise en cause de l’arbitrage, les connections politiques de cet accord, etc. Tapie affirma tout de go : « Je suis la victime d’un complot », ce que rigoureusement personne ne croit.

 

ÉTONNANT BERNARD TAPIE

 

Bernard Tapie avait été placé en garde à vue et retenu 96 heures à l’hôpital Hôtel-Dieu. Cette salle, appelée salle Cusco, est réservée aux gardés à vue nécessitant des soins médicaux. Selon BFM TV, Bernard Tapie aurait été logé dans une pièce de « 9 mètres carrés, sans fenêtre, pourvue juste d’un vasistas et de toilettes ». La chambre aurait été, en termes de “vétusté” digne des geôles des années 1950, selon l’un des avocats. Aucun traitement de faveur n’a donc été accordé à Bernard Tapie. Selon BFM TV, il aurait été entendu en train de hurler dans les couloirs de cet hôpital. La raison de ces hurlements ? La mauvaise qualité des repas fournis. Bernard Tapie aurait été sans cesse interrogé du lundi 24 au vendredi 28 juin par la police. Des auditions même nocturnes puisqu’elles ont duré jusqu’à 1h30 du matin lors de la première journée d’audition. Les médecins ont ensuite ordonné que les interrogatoires se terminent à 20h30. Il y avait de quoi épuiser un homme âgé tout de même de 70 ans, mais Tapie s’en est apparemment bien remis. L’habitude d’être en prison, sans doute…

 

Tapie ne doute de rien. Sa fille chante ou en tout cas prétend chanter. Comme le fit son père, dans les années soixante, qui édita un disque. Elle a participé à l’émission musicale « The Voice » avec évidemment l’objectif, en cas de victoire, d’obtenir un sésame pour la célébrité. Bernard Tapie, qui a certes des défauts mais est un bon père, n’y est pas allé par quatre chemins. Il fallait que sa fille gagnât, et il a usé des méthodes ad hoc pour la faire gagner. Le journaliste Thomas Legrand raconte une anecdote “signifiante” sur le personnage. Bernard Tapie n’aurait pas hésité à téléphoner à des journalistes vedettes « en quête d’une combine ». Et il n’y serait pas allé par quatre chemins, leur lâchant tout simplement : « Dis donc, t’aurais pas un plan pour faire gagner ma fille ? »

 

Bernard Legrand, qui connaît bien Bernard Tapie pour avoir longtemps couvert ses « activités économiques, sportives ou politiques » estime que l’anecdote illustre la façon de penser de l’ancien homme d’affaires : « Bernard Tapie pense que dans la vie, tout peut être obtenu par séduction, menace, argent ou les trois à la fois. Tout s’achète, tout se truque, tout se négocie. » Hélas, la chevauchée de Sophie Tapie s’est arrêtée dès les premiers directs. Mais ne vous inquiétez pas pour elle. Elle a décroché la première de Johnny Halliday, aux arènes de Nîmes, le 27 juin. Merci qui ? Merci papa !

 

“NICOLAS EST LE PREMIER PRISONNIER POLITIQUE DEPUIS CINQUANTE ANS”

 

A quel signe détecte-t-on que les temps changent, et que la tyrannie socialiste et gauchiste va s’effondrer bientôt ? Le philosophe marxiste italien Gramsci disait que la prise du pouvoir politique passait par la prise du pouvoir culturel. Il avait parfaitement raison. Depuis près de 50 ans, la gauche domine la culture, les media, l’éducation, la justice, bref, l’air du temps. De Gaulle, qui verrouillait l’information (rappelons-nous qu’Alain Peyrefitte était le ministre de l’Information et que le journal télévisé était totalement encadré) se souciait comme d’une guigne des émissions culturelles. Du coup, une (excellente) série, Jacquou le croquant, fit les beaux jours de la télévision. Ni vu, ni connu, les auteurs de cette série développèrent dans leur scénario les thèses de la lutte des classes et contribuèrent sans doute à l’émergence de Mai-68. Puis, la Droite se coucha, encore et encore, reprenant les thèses de la gauche, s’excusant tant et plus d’être de droite. On connaît l’histoire. Cela dura des décennies. L’éditorial étonnant d’Yves de Kerdrel dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles, qui n’a pas la réputation d’être d’« extrême droite » me paraît tout à fait significatif de ce renversement réjouissant des valeurs dominantes. Il relève que Nicolas est le premier « prisonnier politique » depuis cinquante ans, le premier depuis les événements d’Algérie, et il ajoute : « Mais quelle est donc cette justice qui met au cachot un jeune usant du droit constitutionnel de manifester, et qui dans le même temps vient de relaxer dix-neuf voyous qui ont attaqué en mars une rame de RER. Cette justice politique fait peur ». Et il ajoute, lisez bien : « Elle fait écho aux pages les plus terribles de l’histoire ». Eh bien, les amis, ceci est bien envoyé ! Mais ce n’est pas fini. La conclusion de l’article d’Yves de Kerdrel est excellente : « Cette incarcération montre ce que de grands auteurs, de Suétone jusqu’à Alain en passant par Montesquieu, nous ont enseigné : un gouvernement qui se réfugie dans la violence est un gouvernement en perdition. » Le philosophe Vladimir Jankélévitch écrivait : « La violence n’est rien d’autre qu’une force faible ». Quant à Lacordaire, il disait : « L’injustice appelle l’injustice et la violence engendre la violence ». Je conclurai par cette conclusion que Voltaire donnait à certaines de ses lettres : « Écrasons l’Infâme ». Oui, écrasons l’Infâme ! Et j’ajouterai ces propos de Denis Tillinac, écrivain qui fut très proche de Chirac, qui monte en ligne contre les lâches et les minables de son camp : « La défense de Nicolas Bernard-Busse doit être pour les élus positionnés à droite un impératif catégorique. Ceux qui traînent les pieds ou haussent les épaules, il faut les mettre au rancart. » Bravo !

Heureusement Nicolas a été libéré mardi soir à l’issue de son procès en appel où il a été condamné à une amende mais non plus à une peine de prison. Ouf !

 Spieler 1.jpg

 

LES OFFICIERS DE LA GENDARMERIE NATIONALE, FORMÉS PAR LA LICRA

 

Les 125 officiers de la promotion Colonel Henry ont subi une formation, histoire de mieux connaître le fléau du racisme et de l’antisémitisme. C’est la Licra, herself (elle-même), qui s’est chargée de cette formation. Après la présentation de la Licra, en sa gloire, de ses multiples actions, les jeunes officiers ont eu droit à une vidéo de propagande, sans doute passionnante, réalisée à l’occasion de la signature de la convention entre la Licra Bordeaux et Gironde, et la Gendarmerie. Les officiers ont subi un véritable drill : il fallait absolument qu’ils comprissent l’importance de l’accueil des victimes d’actes ou de discriminations à caractère raciste et (surtout) antisémite. Le préfet Régis Guyot, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, a eu des accents émouvants, appelant la Licra à une « mutualisation des compétences et des efforts afin de mieux combattre le fléau raciste et (surtout) antisémite ». En d’autres termes : « Vous dénoncez, et nous, on les met au trou ».

 

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

15:58 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 12 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020999.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3101

du 5 juillet 2013

 

Certains de nos lecteurs se souviennent peut-être de la manifestation que le très délirant groupe Jalons, dirigé par Basile de Koch (frère de Karl Zéro), le mari de Frigide Barjot, avait organisée à Paris, il y a 20 ans, pour protester contre le mauvais temps.

 

UN MAIRE DE MOSELLE PREND UN ARRÊTÉ INTERDISANT À LA PLUIE DE TOMBER

 

Philippe Slendzak, le maire de la petite commune de Yutz, en Moselle, a pris un arrêté afin d’empêcher la pluie de tomber sur sa ville, le temps d’une inauguration, le dimanche 23 juin dernier. Il exigeait aussi des éléments qu’ils se plient à son bon désir, et qu’il fasse beau le soir de la fête de la musique, le 21 juin. Il a pondu l’arrêté suivant : « Pour permettre, dans de bonnes conditions, l’inauguration de l’Aéroparc ainsi que le bon déroulement de la fête de la musique, il est formellement interdit à la pluie de tomber sur ce site jusqu’au 23 juin. » Malheureusement, la pluie ne lui a pas obéi et est tombée lors de l’inauguration de l’Aéroparc. Mais le maire, l’a pris avec humour : « la plupart des gens présents sont venus me dire en riant que la pluie ne m’avait pas écoutée. » Qu’il rie, qu’il rie, en attendant, la démocratie étant ce qu’elle est, il a quelques soucis à se faire pour sa réélection…

 

CHEZ MÉLENCHON, TOUT EST LUXE ET VOLUPTÉ

 

C’est Mélenchon qui le raconte lors de sa visite au salon International de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, mercredi 19 juin. Filmé par les caméras de France 2, il a tranquillement déclaré : « Je voyage en classe affaires. J’ai passé l’âge d’aller me faire briser le dos à la classe économique. Ils vous mettent comme des sardines là-dedans. C’est une honte ! Le transport aérien, les trois quarts du temps, est extrêmement désagréable. Ne me dites pas le contraire ». Suspectant de l’ironie dans le regard d’un des journalistes, Mélenchon dégaina sa mitraillette Uzzi et rafala : 4 morts. Aucun media n’en a parlé, ce qui prouve bien que ces gens-là bénéficient de puissantes protections, notamment franc-maçonnes. Bon, allez, les amis, j’arrête là mon délire. Ma dernière phrase procède de mon imagination, mais tout le début de cet article correspond à la vérité…

 

MAIS QUI EST DONC CLAUDINE DUPONT, MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE ?

 

Rigoureusement personne ne connait ce nom qui ne figure nulle part sur les annuaires de la République. Et pourtant elle est ministre. Langue au chat ? En fait Najat Vallaud-Belkacem, née le 4 octobre 1977 à Beni Chiker, dans le Rif, au nord-est du Maroc, s’appelle Claudine Dupont ! Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, elle fut la porte-parole de Ségolène Royal en 2007, puis celle de François Hollande en 2011 et 2012, pour la campagne présidentielle. Serait-elle ministre si elle s’était appelée Claudine Dupont ? Pas sûr… Au fait, une petite info : elle fut nommée en 2007 par Mohammed VI au conseil de la communauté marocaine à l’étranger. L’“étranger” étant évidemment la France. La chanceuse bénéficie par ailleurs de la double nationalité, française et marocaine.

 

“SÉMINAIRE DE FORMATION SUR LA MÉMOIRE DE LA SHOAH” OBLIGATOIRE

 

Tout le monde sait que la Shoah est encore largement méconnue, notamment chez les policiers, qui n’ont pas forcément la réputation, surtout depuis leur répression des militants pacifiques anti mariage homosexuel, d’être des aigles. Grâce à Pierre Mutz, qui fut préfet de police de la capitale à la fin des années 2000, et qui établit un partenariat avec le Mémorial de la Shoah, tout policier affecté nouvellement à Paris, quel que soit son grade, est obligé de suivre un « séminaire de formation sur la mémoire de la Shoah ». Durée du séminaire : deux jours. Il y a notamment l’émouvante visite d’une synagogue, la rencontre encore plus émouvante avec un rabbin, et des cours passionnants sur la communauté juive ou l’antisémitisme dans l’Histoire.

 

Spieler 2.jpg

 

BELLE PROMOTION POUR FRANÇOIS FILLON : IL ÉTAIT UN “CONNARD” LE VOICI UN “TRAÎTRE”

 

Nicolas Sarkozy avait déjà, selon certaines indiscrétions, traité Fillon (mais aussi Copé) de “connards”. L’ancien chef de l’Etat, qui ambitionne de revenir sur le devant de la scène, ne supporte absolument plus son ancien premier Ministre, qui a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2017, « quoi qu’il arrive ». Sarkozy éructe : « C’est le pire des traîtres, il n’est pas capable de me dire en face ce qu’il dit dans les media ! »

 

Spieler 1.jpg

 

Pour lire la suite de cette chronique : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

08:41 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 04 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020980.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3100

du 28 juin 2013

 

LE G8, avec ses sept membres, vient de se réunir. “Ils” avaient notamment la prétention d’arrêter une position radicale sur la Syrie. “Saddam” Assad était un tyran ; il fallait qu’il parte et que la rébellion prenne le pouvoir. Certes les Syriens dits “libres” avaient additionné les horreurs, dévorant notamment le cœur d’un ennemi tué, exécutant des enfants, exterminant devant les caméras leurs prisonniers. Mais tout ceci n’était que des détails aux yeux de la communauté occidentale. Sauf que la Russie leur a dit zut. Elle continuera de fournir à Bachar el-Assad les armements qui ont permis à celui-ci de tenir, puis de remporter récemment des succès importants contre la rébellion. Poutine n’a pas plié.


POUTINE, AU SECOURS !


Le président russe a rétorqué vertement à Hollande et Cameron : « Vous voulez fournir des armes à ceux qui arrachent le cœur de leurs ennemis et qui mangent leurs organes ? » Comme l’écrit Dominique Jamet sur l’excellent site de Robert Ménard, « Boulevard Voltaire », « Un seul pays l’a emporté sur les sept autres. Vladimir Poutine a imposé sa ligne aux interlocuteurs qui l’ont affronté en ordre dispersé comme les trois Curiaces successivement vaincus en duel par Horace. C’est qu’il savait ce qu’il voulait, et qu’il voulait vraiment. Après le meurtre de Concini, les juges qui interrogeaient la Galigaï, passée sans transition du palais du Luxembourg aux cachots royaux, cherchaient à savoir sur quelles manœuvres, sur quelles intrigues, sur quelles pratiques de sorcellerie la veuve noire du défunt favori de Marie de Médicis avait bâti son ascendant sur la reine.“ C’est, leur répondit-elle, par le seul pouvoir qu’a une âme forte sur une âme faible” » Oui, décidément, la France a besoin d’un Poutine, pas d’un pingouin…

 

LES “FRANÇAIS” AGRESSENT DES CHINOIS. LES CHINOIS FRAPPENT UN FRANÇAIS

 

On connaît l’histoire de ces “Français” qui ont violemment agressé, récemment, des étudiants chinois qui étudiaient l’œnologie dans le Bordelais. La fille d’un ministre chinois fut gravement blessée. Pas terrible pour l’image de la France… Sans que l’on sache vraiment s’il y a un lien de cause à effet, un jeune Français expatrié a été violemment pris à partie, il y a quelques jours, par sept hommes, à Shanghai et roué de coups. Chez les Chinois, apparemment, la vengeance est un plat qui se mange chaud.

 

L’INSUPPORTABLE JUSTICE POLITIQUE DU RÉGIME

 

On savait les persécutions sadiques que les militants anti-mariage homosexuel subissaient. Un exemple : un cofondateur des “Veilleurs” a été traité comme le pire des terroristes, et condamné à deux mois de prison ferme pour avoir osé dire la vérité. Des jours et des jours de prison, au dépôt au milieu des pires criminels. Les racailles qui avaient attaqué le RER ont été relâchées, pas lui ; une jeune fille empêchée de se présenter au baccalauréat, car arrêtée après une manifestation pacifique ; des porteurs du tee-shirt en faveur de la famille, matraqués, embastillés… Mais qu’attend notre peuple pour prendre la Bastille d’assaut ? Ah, au fait, un exemple de pur sadisme. Il y a quelques jours, un jeune était jeté dans les geôles de la République. Ses camarades chantaient pour lui apporter leur soutien. Les policiers ont essayé d’installer un double vitrage afin que le prisonnier n’entende rien. Ce Régime est vraiment méprisable.

 

ZEMMOUR SE LÂCHE

 

Zemmour évoque dans sa rubrique sur RTL, le « coup de tonnerre » de Villeneuve-sur-Lot, la circonscription de Cahuzac, où le candidat du FN avait fait jeu égal au premier tour avec celui de l’UMP, et envoie le socialiste aux oubliettes. Le FN a d’ailleurs obtenu plus de 46 % au second tour face au candidat UMP qui a été élu. Zemmour commente : « Faute au beau temps, aux Verts, à la crise, la faute à pas de chance ? Les professionnels des excuses bidon s’en sont donnés à cœur joie. » Evoquant le « gaucho-lepénisme », Zemmour ajoute : « Depuis la présidentielle, le père inspirateur du FN ne s’appelle plus JMLP, mais Jean-Pierre Chevènement. » Il se pose la question de savoir pourquoi le Front de gauche de Mélenchon n’en profite pas. Réponse : son obstination à soutenir l’immigration et l’invasion de la France. Et Zemmour de rajouter cette remarque de bon sens : « Ce sont les fonctionnaires modestes qui tiennent les guichets et qui vivent les conséquences délétères des changements de population. » Et Zemmour de s’en prendre à la commission de Bruxelles qui « encourage le multiculturalisme au nom du libéralisme », avec comme conséquence la liberté de circulation des marchandises, des capitaux, mais aussi des hommes. Bien vu !

 

LE BIDE DU PINGOUIN

 

Une caractéristique éthologique des pingouins, peu connue, (sauf de très rares spécialistes, dont je suis) est qu’ils sont très contents d’eux-mêmes, même quand ils se cassent la figure en dérapant sur leur banquise. Il était content, le pingouin, en quittant dimanche le plateau de “Capital”, sur M6 après deux heures d’interview. Il fut félicité par Valérie Trierweiler. Sauf que son émission fut un bide. A peine 2,8 millions de téléspectateurs, soit 12,5 % de part d’audience, alors que les scores habituels sont de 3,3 millions et que les interventions présidentielles attirent en moyenne 8 à 10 millions de téléspectateurs. Certains de ses conseillers regrettaient sous couvert d’anonymat une intervention « trop technique », « pas du niveau d’un Président », « pas même d’un Premier ministre ». Un autre proche se montre encore plus cruel : « J’étais catastrophé. C’était l’interview d’un ministre du Logement ». On découvre à l’occasion de la lecture d’un article paru dans le quotidien Aujourd’hui que le pingouin se retrouve affublé d’un nouveau surnom attribué par les journalistes accrédités à l’Elysée. Lequel ? “Rainman” (l’homme de la pluie), référence au temps pluvieux qui accompagne chacune de ses sorties. Napoléon disait qu’il n’aimait pas les généraux qui n’avaient pas de chance. Eh bien nous, nous n’aimons pas les pingouins qui nous amènent la pluie.

 

JACK LANG ENTENDU PAR LA BRIGADE DE PROTECTION DES MINEURS

 

Jack Lang vient d’être entendu, dans la plus grande discrétion, par la Brigade de protection des mineurs de Paris, suite aux propos de Luc Ferry, qui avait accusé un « ancien ministre » de parties fines avec des mineurs. Luc Ferry, ancien ministre de l’Education, avait lancé ces accusations en juillet 2011 sur le plateau du Grand Journal de Canal+. Il avait déclaré : «Vous avez un épisode qui est raconté d’un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. Probablement ici, nous savons tous de qui il s’agit ». Des rumeurs fâcheuses concernant les mœurs de Jack Lang courent depuis des années. Interrogé dans le plus grand secret, l’ancien ministre de la Culture se défend en évoquant « une histoire à dormir debout». Des journalistes, des diplomates, des policiers auraient été interrogés sur le sujet. Mais pas d’indices, pas de preuves. Du coup, le dossier a été classé sans suite…

 

L’ANTISÉMITISME EST PARTOUT, MÊME DANS LES MÉDICAMENTS

 

Cela fait quelques semaines que tous les media parlent de cette substitution de médicaments qui aurait entraîné le décès de deux personnes. La société Teva, numéro un mondial du médicament générique en serait responsable, suite à une erreur : la mise sous boîte de somnifères au lieu de diurétiques. L’enquête semble démontrer qu’il n’y a eu aucune erreur de la part de la société Teva. Les défunts, l’un âgé de 91 ans, l’autre de 101 ans, seraient tout simplement morts de vieillesse. L’affaire avait éclaté suite à l’alerte lancée par un pharmacien qui avait prétendu avoir retrouvé deux comprimés douteux dans la prescription de son client. Là où l’affaire devient amusante, si l’on peut dire, c’est dans le traitement de cette information par le site ultra-sioniste JSSNews. On y découvre que Teva est une société israélienne. Soit, mais encore ? Lisez cette extraordinaire conclusion de l’article paru sur le site : « Une question se pose : est-ce que toute l’affaire découle d’un pharmacien qui en veut à Teva ou à Israël ? » Avouez que c’est grandiose !

 

LES RAISONS DE LA “SÉRÉNITUDE” DE BERNARD TAPIE

 

Bernard Tapie aurait toutes les raisons d’être inquiet. La probable remise en cause de l’arbitrage qui lui avait permis de percevoir la modeste somme de 403 millions d’euros, avec, semble-t-il, la complicité des plus hautes autorités de l’Etat sarkozyste, devrait l’amener à rembourser cette somme. Il a certes fait quelques emplettes grâce à ce magot auquel il faut cependant déduire ses dettes et arriérés fiscaux (il lui restait 215 421 000 euros). Il y a un splendide hôtel particulier situé à Neuilly-sur-Seine (40 millions d’euros), de 3 200 m2, entouré d’un magnifique parc arboré de 2 000 m2. Il a déboursé 40 millions d’euros pour acquérir l’un des plus beaux yachts du monde, le Boadicea, qu’il a totalement rénové, réaménagé en palace flottant. Il l’a rebaptisé “Reborn”. Les travaux et équipements ont coûté près de 8 millions d’euros. Rien ne vous empêche de le louer à la semaine. Cela vous coûtera 800 000 euros, équipage de 15 marins, hôtesses, femmes de chambre et cuisinier compris… Et puis, Bernard Tapie a acquis pour près de 50 millions d’euros une des plus belles villas de Saint-Tropez. Il l’a fait rénover pour 3 600 000 euros. Enfin, personne n’ignore que Tapie est devenu le nouveau patron de titres de presse, parmi lesquels La ProvenceNice-Matin et Corse-Matin. En quatre ans, Bernard Tapie aura ainsi tout dépensé. Oui mais que se passera-t-il s’il était condamné à rembourser l’Etat et les contribuables, ce qui est plus que probable ? Rien. Tapie est tout sauf un imbécile et il s’est ingénié à se rendre parfaitement insolvable en France, où il ne possède plus rien… Sans entrer dans les détails, citons le Groupe Bernard Tapie qui est devenu une société de droit belge, la Belgique ignorant l’ISF et la taxation des plus-values, et les multiples mouvements de fonds à destination de Monaco, du Luxembourg, de Malte, de Jersey… Oui mais ses hôtels particuliers, ses villas somptueuses ? Pas de panique.

 

Tapie a procédé à une donation à une fondation privée de droit belge. Mais qu’en est-il du yacht ? Eh bien il l’a fait enregistrer à l’Ile de Man, un paradis fiscal, au nom d’une fondation dont le siège est au Liechtenstein. La fondation a pour objectif de « promouvoir des activités sportives et culturelles à destination de jeunes défavorisés ». Il fallait vraiment oser… Voilà pourquoi Bernard Tapie est l’homme le plus serein au monde et pourquoi il se contrefiche éperdument d’une éventuelle condamnation à devoir rembourser son pactole.

 

KIM JONG-UN FAIT LIRE MEIN KAMPF

 

L’étonnant tyran nord-coréen, issu d’une belle dynastie de délirants a fait distribuer, à l’occasion de son anniversaire en janvier, aux élites du régime des traductions de Mein Kampf. C’est ce que révèle un site d’information animé par des transfuges nord-coréens. Kim les invite à s’inspirer de la pensée d’Adolf Hitler, demandant que ses cadres étudient attentivement le IIIe Reich et relevant notamment le rôle du sport dans l’unification du peuple allemand. Du coup, il encourage les Nord-Coréens à une pratique assidue. D’après certaines informations, il semblerait que Kim ait étudié de près l’histoire du IIIe Reich pendant ses études en Suisse…

 

FRIGIDE BARJOT EN HLM

 

On sait que Frigide Barjot occupe un très agréable appartement de 173 m2 géré par l’office des HLM de Paris. Elle l’avait obtenu grâce à ses relations au sein du RPR. D’autres, de gauche ou de droite, bénéficient de passe-droits et jouissent de beaux appartements pour des loyers ridicules. Voici que Frigide Barjot se retrouve, on devine pourquoi, dans le collimateur de Bertrand Delanoë, qui a préféré attendre que les manifestations anti-mariage homosexuel se calment quelque peu avant de porter l’estocade. Le couple Telenne (c’est son nom et celui de Karl Zéro) est prié de régulariser sa situation et de se mettre en conformité avec son bail HLM. Au-delà d’un avantage soupçonné d’avoir été obtenu par “piston”, ils ont commis l’erreur de domicilier leur société “Jalons” à leur domicile et de se faire reverser un loyer, ce qui est parfaitement interdit. Du coup, la pauvre Frigide risque de se retrouver sous les ponts…

 

Les maires refusant de célébrer les mariages homosexuels seront-ils fusillés ? Pas de panique, la peine de mort a été supprimée en France. Par contre la violence de la circulaire de Manuel Valls envoyée aux Préfets et dévoilée par le magazine Valeurs Actuelles, laisse pantois. Son titre, menaçant : « Conséquences du refus illégal de célébrer un mariage de la part d’un officier d’état civil ». Elle rappelle que les maires refusant de célébrer un tel mariage encourent 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende, que « le juge des référés peut donner injonction au maire de procéder à la célébration sans délai, éventuellement sous astreinte ». Et Manuel Gaz de préciser que « le refus de célébrer un mariage par le maire peut constituer une atteinte grave portée à une liberté fondamentale ». Mais ce n’est pas tout. Il menace de révoquer par décret en conseil des ministres les élus récalcitrants. Tyrannie ? Vous avez dit tyrannie ?


POURQUOI TRIERWEILER N’ÉTAIT PAS AUX INVALIDES

 

Un hommage aux Français tombés en Afghanistan en juillet 2012 a eu lieu aux Invalides. Pourquoi Valérie Trierweiler n’y était-elle pas ? Réponse : l’évêque aux armées, Mgr Raval, a expliqué que, n’exerçant pas de fonction officielle, la concubine du président n’avait pas sa place dans l’ordre protocolaire. En voilà encore un qui va se faire bien voir…

07:19 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook