Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 décembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0188 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3121

du 19 décembre 2013

ILS N’EN peuvent plus, les commentateurs, de gauche et de droite. Le métissage est en route ! Pensez : Flora Coquerel, la nouvelle Miss France, a une mère d’origine béninoise. Elle a coiffé sur le fil une jeune femme d’origine tahitienne. Les temps sont durs pour les blondes aux yeux bleus. Ce n’est pas la première élection d’une métisse. Déjà en 2000, fut élue une Franco-Africaine d’origine rwandaise. Idem en 2003, en 2005 et en 2009. Fermez le ban…

MISS MÉTISSE A ÉTÉ ÉLUE MISS FRANCE

Mais qu’en pense le Front national de Marine Le Pen ? Interrogé sur RTL par Jean-Michel Aphatie, lundi 9 décembre, à propos de l’élection de Miss Orléanais, Florian Philippot, le numéro deux du Parti, a d’abord montré son enthousiasme : « Je dis qu’elle est belle et qu’elle représentera très bien la France », ajoutant, histoire de se faire bien voir des adversaires : « Ceux qui veulent avoir une vision forcément raciste ou racialiste des choses se trompent ». Nous ignorions que Philippot eût une quelconque compétence pour ce qui concerne les femmes, mais il n’hésite pas à donner un avis qui fait semblant d’être autorisé : « Je crois que c’est d’ailleurs la plus belle de toutes les Miss qui étaient proposées. » Interrogé quant aux propos tenus par la dinde : « Je suis fière de représenter une France cosmopolite […] », il se montra quelque peu gêné, mais pas trop, rassurez-vous. Il déclara : « Bah, c’est son opinion. […] Attention à ne pas faire de la politique partout, ça reste un divertissement » affirmant qu’il n’utilisait jamais le mot “cosmopolitisme”, un gros mot, il est vrai, comme nos lecteurs ne l’ignorent pas. Oui mais des membres du FN utilisent-ils ce mot dans un esprit négatif, demande le journaliste. Réponse de Philippot : « Je ne crois pas, je n’en sais rien… Peu importe, c’est un mot de la langue française… » Jean-Marie Le Pen, Jean-Pierre Stirbois, au secours !

NOUVELLE AFFAIRE DE DROGUE POUR LE FILS DE TRIERWEILER

Selon les informations du magazine Closer, le fils de Valérie Trierweiler aurait encore été arrêté en possession de cannabis mais aurait bénéficié d’un passe-droit pour éviter les poursuites. Etre fils de ministre ou de personnalités politiques conduirait-il à la délinquance ? On peut se poser la question avec les exemples que nous avons sous les yeux. Le fils de Marisol Touraine condamné à trois ans de prison ferme pour « extorsion de fonds » et “séquestration”, le fils de Taubira arrêté en possession d’objets volés, le fils de Fabius reconnu coupable d’abus de confiance et même le petit dernier de Sarkozy qui s’était amusé à bombarder une policière de l’Elysée à coup de billes et de tomates !

RACHIDA DATI TERRORISE-T-ELLE LES JOURNALISTES ?

J’avais évoqué dans ces colonnes le livre Rachida ne meurt jamais d’Elisabeth Chavelet, rédactrice en chef de Paris-Match. Elle décrit l’ancienne garde des Sceaux comme une femme violente, prête à tout. Interrogée par le quotidien 20 minutes, la journaliste s’explique sur la genèse du livre et raconte que Rachida Dati manipule beaucoup les journalistes et sait se montrer menaçante. Elisabeth Chavelet explique pourquoi elle n’a pas souhaité rencontrer l’ancien ministre durant la rédaction du livre : « Elle est assez dangereuse quand elle rencontre les journalistes. Elle est capable d’aller raconter n’importe quoi après l’interview, sur ce qu’on a dit ou pas dit, donc mieux valait ne pas la voir ». Et elle poursuit : « Elle terrorise les gens en leur disant qu’elle a des dossiers, qu’elle va tout balancer ! Ou alors qu’elle va leur envoyer ses frères », ajoutant : « les gens ont peur »…

 LES JUIFS OPPRIMENT LE PEUPLE NOIR DE BROOKLYN

 Ce sont les propos tenus récemment par Laurie Cumbo, la conseillère afro-américaine nouvellement élue de Crown Heights (New York) qui justifie les attaques antisémites « Knockout the Jews » (butons les Juifs) commises par les Noirs parce que, selon elle, les Juifs oppriment la Communauté noire de Brooklyn ! Cumbo a provoqué une tempête après avoir posté un message sur Facebook, en disant que les attaques de la communauté noire sont justifiées, car les Juifs oppriment le peuple noir de Brooklyn, à New York. Elle a déclaré : « Ces sentiments entre les résidents noirs de Crown Heights (et les Juifs) donnent un possible aperçu des raisons pour lesquelles de jeunes adolescents noirs commettent des crimes de haine contre la communauté juive. » On imagine la fureur dans les milieux juifs. Ainsi, l’Anti-Defamation League affirme que ces propos « évoquent des stéréotypes antisémites classiques. » Evidemment quel dommage que Laurie Cumbo ne soit pas blanche et d’extrême-droite…

HUMOUR ET POLITIQUE

Le jury du Prix Press Club Humour et politique a dévoilé une première liste composée des phrases les plus cocasses ou les plus ridicules émanant de la classe politique, de gauche ou de droite. Parmi celles-ci, cette profonde pensée, tendance flagornerie, d’Henri Guaino : « Si Nicolas Sarkozy n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie en France, en Europe et dans le monde ». Il y a aussi Alain Juppé, condamné en 2004 à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité dans l’affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris, qui a déclaré: « En politique, on n’est jamais fini. Regardez-moi ! ». Et puis le ministre du Redressement productif qui a répondu à la question d’un retour éventuel de Nicolas Sarkozy : « Peut-être… mais menotté ». Il y a bien sûr l’inénarrable Nadine Morano, qui n’en rate pas une, déclarant sur le plateau d’On n’est pas couché : « On a une recrudescence de violence… par exemple le vol des portables à l’arraché. Ça n’existait pas avant que les portables existent ». Elle n’a au demeurant pas tort, si on y réfléchit bien… Mais Valérie Pécresse, secrétaire générale déléguée de l’UMP et ex-ministre de l’Enseignement supérieur, sait aussi se surpasser, déclarant : « On a besoin d’une Angela Merkel en France et cela peut être un homme ». Et pourquoi pas un travesti ? François Hollande mérite, quant à lui, de remporter le Grand Prix de haute réflexion politique et philosophique quand il déclare : « Quand ça va bien, on devrait se rappeler que ça ne va pas durer. Et quand ça va mal, on peut penser que cela pourrait aller plus mal ou que ça ne va pas durer ». Allez, pour ma part, je choisis Morano. C’est la meilleure dans son genre… Encore que le député UMP de Haute-Savoie et ex-président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, ne semble pas être de cet avis. Il s’oppose à l’idée que Morano soit tête de liste aux élections européennes dans le Grand Est, déclarant : « Qu’apporterait-elle de plus ? » et s’exprimant en faveur d’« une personnalité compétente » et “assiduequi n’est pas « sur les plateaux de télévision ou dans l’antichambre des partis politiques ». Sympa pour Nadine Morano…

OBSÈQUES DE MANDELA : QUELQUES BIZARRERIES…

Quelques événements bizarres ont jalonné les obsèques de Mandela. C’est ainsi qu’un traducteur en langue des signes était omniprésent pour accompagner les discours des officiels qui se succédaient au micro. Problème : il s’agissait d’un imposteur qui gesticulait et bougeait ses mains dans tous les sens, sans rien connaître aux règles de la langue des sourds-muets. On ignore comment il a bien pu monter sur la tribune. Il vient d’être identifié et explique avoir eu une subite attaque de schizophrénie, être sous traitement et avoir entendu des voix. Et pendant ce temps, la maison de Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, qui prononça la bénédiction de clôture, était cambriolée. Et pendant ce temps, Obama et la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, une belle blonde, contaient fleurette. Michèle Obama, visiblement folle de rage, vint s’assoir de force entre les tourtereaux. Quant à Valérie Trierweiler, elle s’est encore surpassée. A l’aéroport, au moment où François Hollande et Nicolas Sarkozy se saluaient au moment de prendre l’avion du retour, la mégère est partie, sans saluer l’ancien chef d’Etat et sans un regard…

Spieler.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:35 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.