Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 janvier 2014

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0192 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3123

du 9 janvier 2014

 

HOLLANDE, mais si, vous le connaissez. Il paraît qu’il est président de la République. C’est lui qui s’était permis une petite blague, le 16 décembre devant le Crif qui fêtait ses 70 ans (ça, c’est un anniversaire qu’il n’aurait pas oublié, contrairement à Noël !) Il s’est autorisé une petite blague de rien du tout mais qui a enchanté les kippas. Il s’est félicité du fait que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, était rentré d’Algérie « sain et sauf ». « C’est déjà beaucoup », avait-il ajouté. Fureur des Algériens qui n’ont absolument pas apprécié son humour et menacent la France des pires sévices commerciaux. Brillant, le pingouin !

 

HOLLANDE A (FAILLI) OUBLIER SES VOEUX DE NOËL AUX FRANÇAIS CHRÉTIENS

 

Mais revenons à Hollande, confronté à la fête de Noël qui est, paraît-il, une fête importante pour les chrétiens de France. A 16 heures, le 25 décembre, toujours pas de vœux de Noël du chef de l’Etat, alors qu’il se précipite pour honorer les fêtes musulmanes et juives. Pas question de tarder dans leur cas. Un lourd soupçon d’islamophobie ou d’antisémitisme pourrait planer sur lui ou du moins le soupçon d’une indifférence qui qualifierait une sécheresse de cœur plus que condamnable en ces périodes où les propos et les actes nauséabonds se multiplient, comme nul ne l’ignore. La preuve, il y a deux fois plus de juifs français que de juifs américains pour faire leur alya et se réfugier en Israël. Bref, le président de la République avait oublié de présenter ses vœux. Les réseaux sociaux avaient commencé à se déchaîner. In extremis, le concubin de la Présidente Trierweiler a, en toute fin d’après-midi du 25 décembre, sans doute alerté par un conseiller, consenti à envoyer un petit message. Nadine Morano a estimé qu’il s’agissait d’une « nouvelle bourde » du chef de l’Etat, ajoutant : « On a attendu, attendu… Pas un message de l’Élysée pour Noël. Le mépris de nos traditions en dit long ». La sénatrice UMP des Français à l’étranger, Joëlle Garriaud-Maylam, s’est même posé la question de savoir si ce n’était pas « au nom de la laïcité » qu’il avait, dans un premier temps, négligé de le faire. Une laïcité bien comprise, évidemment, qui concerne en priorité les catholiques… Bref, nous n’avons pas fini de nous amuser (ou de nous indigner) avec ce ridicule politicien.

 

LE CRIF VEUT EXTERMINER LA QUENELLE

 

Le Crif se réjouit bien sûr des paroles martiales proférées par le chef de l’Etat qui s’était exprimé récemment à la réunion annuelle du Crif et où il s’était couché comme une carpette devant les exigences de l’officine (lire le dernier éditorial de Jérôme Bourbon), pratiquant une flagornerie qui nous amenait à avoir honte pour lui, et surtout pour la France. Dans un article paru sur le site du Crif, on lit l’inquiétude de l’organisation face à la “viralité” du phénomène de la quenelle. La “viralité” ?… Et comment guérit-on d’une maladie virale, telle la quenelle ? Par de puissantes médications qui vous abrutissent, par l’isolement dans un asile, comme à l’époque soviétique, voire avec une petite lobotomie. Et si ça ne marche toujours pas, une piqûre de camphre ou une douche au Zyklon B devrait faire l’affaire. Bref, le Crif a décidé de prendre en main le combat contre la quenelle, « en vedette dans la presse, révélant la contamination galopante qui s’empare, si rien n’est fait pour endiguer le phénomène, de cerveaux fragiles et acculturés. » et l’officine ajoute (lisez bien attentivement car c’est un chef-d’œuvre dans son genre) : « L’heure de la pédagogie bienveillante est dépassée. Il est trop tard pour mener une campagne d’édification historique vis-à-vis de ceux qui exécutent le geste de la quenelle dans un dessein objectivement antisémite. Ceux-là sont de l’autre côté du miroir républicain. » La quenelle est devenue, paraît-il, « un phénomène de grande ampleur ». Pensez : un Arbre de la Laïcité planté en 2012 à Angers, déjà coupé deux fois, a été rebaptisé « Arbre à quenelle » dans la nuit du 14 au 15 décembre 2013. Il est vrai, selon le site de l’organisation juive, qu’il y aurait à Angers « un foyer d’infection soralien ». Mais c’est digne du Stürmer, le journal allemand violemment antisémite de Julius Streicher qui usait abondamment de ce vocabulaire ! Et attention, il y en a d’autres dans le collimateur ! Marine Le Pen qui a refusé de se prononcer sur la nature de la quenelle, Beatrice Bourges, leader du Printemps français et de la Manif pour tous qui évoque l’auteur de Blake et Mortimer, la main posée sur l’épaule. Elle demande sur Twitter si ce n’est pas lui l’auteur de la quenelle et s’il ne faudrait pas le censurer… L’heure est grave, selon le Crif, qui donne maintenant des ordres au Président : « Si François Hollande veut réellement endiguer ce phénomène, il va devoir faire preuve, avec le gouvernement, d’une volonté politique sans faille. Compte tenu de la situation, si François Hollande entend vraiment (“vraiment”, ça signifie qu’il faudrait que le pingouin se réveille) engager la lutte contre la propagation de la quenelle nauséabonde, il n’a plus d’autre choix que de recourir à une stricte application de la loi pénale, à des fins d’exemplarité et de dissuasion. Et si cela ne suffit pas, il faudra porter un projet de loi qui réprimera toute connotation antisémite patente du geste de la quenelle. C’est à ce prix, en affichant une fermeté implacable, en frappant pénalement les auteurs, que l’on en terminera avec ce fléau. La République n’a pas à prendre de gants avec ceux qui veulent la détruire de l’intérieur. » Ces gens sont décidément d’une insupportable arrogance. Mais ils ont peur. Et ils ont raison d’avoir peur. Les digues sont en train de s’effondrer… Ah, au fait, le Crif vient d’intimer l’ordre à la police (Manuel Valls) et à la justice (Christiane Taubira), ainsi qu’à tous les media, de considérer que le geste de la quenelle était un salut nazi inversé, et rien d’autre. Ce sont vraiment des malades, de très grands malades. Faut-il pour autant les euthanasier ? La réponse est clairement “non”, RIVAROL étant opposé à l’euthanasie.

 

L’INSUPPORTABLE “POLICE JUIVE DE LA PENSÉE”

 

« La police juive de la pensée » est une formule due à l’historienne Annie Kriegel, juive elle-même, ancienne communiste, dont les ouvrages sur le Parti Communiste font autorité. Je l’ai connue il y a 30 ans. J’avais organisé dans le cadre du club Forum d’Alsace, le club d’opposition le plus important d’Alsace que je dirigeais dans les années 1980, un dîner-débat avec Annie Kriegel au côté du professeur François-Georges Dreyfus, à Strasbourg. Elle me confia : « Ils en font trop, beaucoup trop ». Comme Manuel Valls, qui s’en prend à Dieudonné, le menaçant des pires supplices. Le ministre de l’Intérieur, cornaqué par le Crif, a décidé que la “quenelle” était un salut nazi inversé. Une pure imbécillité. Il s’agit évidemment d’un geste, pas très élégant certes, qui signifie « je lui en ai glissé une ». Même Jean-Yves Camus, chercheur médiatisé, spécialiste des extrémismes en Europe, juif lui-même, déclare au magazine Inrocks : « Pour moi, il s’agit d’abord d’un gros fuck au système ». Oui mais ces fous furieux ne l’entendent pas ainsi. Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz, vient de déclarer : « Il s’agit d’un geste correspondant au salut nazi inversé, signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ». Mais jusqu’où iront-ils dans le délire ? Dieudo a évidemment porté plainte. Mais Manuel Valls veut la peau de l’humoriste. Il déclare que certes « la liberté d’expression est sacrée », oui mais pas pour Dieudonné qui, dit-il, « ne fait plus rire personne », sauf bien sûr les deux millions de personnes qui ont visionné ses sketchs sur youtube. Du coup, il veut faire interdire les spectacles de Dieudonné, en cherchant à les assimiler à des meetings, qui peuvent « provoquer de sérieux troubles à l’ordre public » et demande aux préfets de sévir. Les « troubles à l’ordre public », pilotés par les officines ont au demeurant commencé à Lyon où six racailles de la Ligue de Défense Juive ont violemment agressé de paisibles quenelleurs qu’ils avaient repérés sur internet. Pour une fois, saluons la réaction du numéro deux du FN, Florian Philippot, que nous n’avons pas ménagé dans ces chroniques. Il estime « qu’interdire des spectacles d’un humoriste est une dérive » et se moque du ministre de l’Intérieur en disant « L’humoriste, c’est Valls ». Bien vu ! En attendant le footballeur Nicolas Anelka, à l’image de centaines de milliers de Français, a apporté son soutien à son ami Dieudonné en commettant une magnifique quenelle sur un stade anglais, après avoir marqué deux buts. Lui aussi est menacé de sanctions par le système. Mais trop tard. Les digues ont explosé. La colère du peuple gronde. Vive la quenelle !

1.jpg

JEAN-MARIE LE PEN, FOU DE RAGE CONTRE MARINE ET SON ENTOURAGE

 

Jean-Marie Le Pen ne veut en aucun cas que le Front national change de nom. Mi-décembre, Marine, cornaquée par son entourage dont Florian Phillipot, avait estimé que cette question n’était « pas un tabou ». Fureur du Menhir qui, selon l’agence Reuters, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer une telle initiative : « C’est complètement débile, c’est scandaleux, c’est indécent », et “ impensable”. Il n’a certes pas entièrement tort. Mais qui hélas a donné le parti à sa benjamine et à ses amis, préférant pour cela se séparer de ses compagnons de route les plus fidèles et les plus désintéressés et ouvrant ainsi la voie à l’abandon des fondamentaux du programme frontiste ?

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Le commander en ligne cliquez là

11:55 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.