Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 janvier 2014

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0188 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3125

du 23 janvier 2014

 

EN PARLANT de l’affaire Dieudonné sur BFM-TV, Arno Klarsfeld a failli évoquer « les consignes d’Israël ». Sa langue avait fourché et il s’était repris à la dernière seconde. Quant à Philippe Tesson, le fondateur du Quotidien de Paris, il a carrément pété les plombs. Evoquant la remise en cause de la version officielle de la Shoah, qui est pour lui le crime absolu dans l’histoire de l’humanité, il a jugé que les actions d’interdiction de Manuel Valls à l’encontre des spectacles de Dieudonné étaient « très très bien » et qu’il en réclamait même “davantage”.

 

DIEUDONNÉ LES REND FOUS !

 

« Je suis extrémiste dans cette affaire », déclare-t-il. S’il s’estime en général “libéral”, la shoah reste « une exception à [sa] règle ». […] Et ce fou furieux (un de plus) de conclure par un appel au meurtre : « C’est la chose la plus abominable que je n’ai jamais vécu. C’est innommable. Il n’y a pas de pitié pour ça. Sa mort par exécution par un peloton de soldats me réjouirait profondément. ». L’éditorialiste de l’émission de Radio Classique avait donné ses ordres d’assassinat de Dieudo le 9 janvier, ajoutant, histoire qu’on le comprenne bien : « C’est, pour moi, une bête immonde. Donc qu’on le supprime, c’est tout ! Je signe et je persiste ». Si ce n’est pas un appel au meurtre, cela y ressemble diablement. En attendant, histoire d’attendre la suite des événements, réécoutons les propos de l’écrivain (juif) Nathalie Sarraute sur Europe 1 : « Regardez, nous les juifs ce qu’on a réussi avec notre Shoah, on l’a vendu partout, on est couverts d’argent, on est vraiment plus forts que vous ! »

 

LE SITE FRANCO-ISRAÉLIEN JSS NEWS BALANCE DES NOMS DE QUENELLEURS

 

« Dans la traque aux nazillons, il n’y aura pas de pause jusqu’à ce qu’ils soient tous identifiés. Nous avons une liste de 1 500 prioritaires, mais les 8 500 autres seront aussi identifiés » a prévenu samedi 11 janvier sur Canal + Jonathan-Simon Sellem, le fondateur franco-israélien du site sioniste JSS News, encarté à l’UDI de Borloo, qui livre en pâture chaque jour les noms et parfois les coordonnées de dizaines de personnes coupables de quenelles. L’objectif ? « Marquer, sur le web, donc pour toujours, les noms des responsables de cette haine ». L’individu vient d’adresser une lettre provocatrice à Dieudonné dans laquelle il se réjouit que « des dizaines de personnes ont été sanctionnées pour (leur) salut nazi déguisé. Au moins 32 “quenelliers” ont été licenciés. Et il y en aura d’autres dans les prochains jours », prévoit-il. Commentaire d’un des lecteurs du site : « Il n’y a qu’à espérer qu’aucun climat insurrectionnel, et qu’aucun acte anti-juif ne naisse de cette situation pourrie. Qu’aucun des pauvres types jetés en pâture sur Internet ne pète un plomb et aille se cogner “du juif” pour se venger d’un site israélien qui a cherché à ruiner sa vie… pour un bras d’honneur… » Bien vu, en effet. Ces gens-là n’ont décidément aucun sens de la mesure… Le site sioniste Dreuz.info se réjouit bruyamment. « La démarche de JSS News est que les antisémites doivent être démasqués et dénoncés, et il veut les faire trembler. Trembler des conséquences d’être exposés auprès de leurs employeurs et leurs proches (plusieurs ont déjà été licenciés et leurs noms traînent partout sur internet), trembler d’avoir à affronter la justice, alors qu’ils étaient habitués à se cacher derrière l’anonymat pour faire leurs saloperies. » Et le site Dreuz, qui se définit comme francophone, chrétien (interdit de rire), néoconservateur et pro-israélien de conclure : « Les Juifs, si on les cherche on les trouve. » Qu’ils continuent ainsi, et ils finiront aussi par nous trouver…

 

LE FOOTBALLEUR FRANCK RIBÉRY, L’ISLAM, L’ALGÉRIE ET LA FRANCE

 

Dans des déclarations faites à la chaîne égyptienne Al Hayat, l’international français Franck Ribéry a réitéré son attachement à sa religion, l’islam (il s’est converti) et au pays de son épouse, l’Algérie. « Je suis un musulman convaincu. Mon épouse est une musulmane d’Algérie, ainsi que toute ma famille. Beaucoup de gens m’appellent Franck, mais dans ma vie privée, on m’appelle Bilal car je suis musulman », a-t-il affirmé. « Le peuple algérien est le plus proche de mon cœur ». Il a ajouté qu’il « respecte beaucoup tous les peuples musulmans. Naturellement, le peuple algérien est le plus proche de mon cœur. Quand j’ai été en Algérie, je m’y suis senti comme chez moi », ajoute-t-il. On est content pour lui…

1.jpg

ÉMOUVANT : HOLLANDE A OFFERT UNE BOÎTE DE CHOCOLAT À LA GRAND-MÈRE DE JULIE GAYET

 

C’est à l’occasion de Noël que cet émouvant épisode a eu lieu. Comme nos lecteurs le savent, l’actrice Julie Gayet est la nouvelle maîtresse de Hollande. Il se trouve qu’elle a une grand-mère, ce qui est relativement fréquent en France. Elle s’appelle Ortense et elle vient de se confier : « le Président est venu jusqu’ici. Dans ma maison. Julie m’avait averti qu’elle souhaitait me présenter quelqu’un mais qu’elle arriverait très tard, peut-être même dans la nuit. Comme elle a une clef de la maison, je me suis couchée et elle est venue me réveiller, en pleine nuit. Je me suis quand même apprêtée et quand je suis entrée dans le salon, il était assis dans le canapé. Il avait apporté des croissants et Julie a fait du café. » Il paraît qu’ils ont parlé des atouts de la France, de cuisine et de politique. Voilà où nous en sommes…

 

MARINE LE PEN : NON, LE FN N’EST PAS UN PARTI GAULLISTE !

 

Les milieux de rapatriés et de harkis, proches du FN, commençaient sérieusement à s’énerver suite aux déclarations de Florian Philippot, numéro deux du FN, qui qualifiait le FN de parti gaulliste, et qui s’était rendu à Colombey pour rendre hommage au général. La présidente du FN, consciente de la rage qui montait, vient d’écrire une lettre visant à calmer la “colère” de ses « amis pieds-noirs et harkis » Voici ses propos : « Un certain nombre de milieux rapatriés/harkis s’agitent, y compris en interpellant des cadres de notre mouvement, autour de la déclaration de Florian Philippot au sujet du général De Gaulle et du FN parti gaulliste. Pour répondre aux interrogations de certains, je ne pense pas que le FN soit un parti gaulliste […]. Même si l’un des quarante membres du bureau politique du FN, l’un des huit membres du bureau exécutif et l’un des vice-présidents l’affirme selon ses affinités et son histoire personnelle, cela n’engage pas l’ensemble du mouvement (...). J’ai clairement dit que je n’irais pas sur la tombe du général De gaulle par respect pour l’abandon criminel des pieds-noirs et harkis qui ont tant souffert de sa politique algérienne […] »

 

UNE LISTE D’“INDÉSIRABLES” AU FRONT NATIONAL

 

Membre du Front pendant huit ans, après l’avoir quitté en 2010, ce militant FN de longue date s’est récemment vu refuser sa demande de réadhésion quand il a voulu rejoindre le Rassemblement Bleu Marine dans la perspective des municipales. La raison ? « Vous figurez sur la liste des indésirables de notre mouvement », a-t-il ainsi appris en ouvrant le courrier recommandé adressé début décembre par Steeve Briois, secrétaire général du FN, qui lui a renvoyé le montant versé pour sa cotisation. « Je ne sais pas pour quelle raison il est aujourd’hui indésirable », se défend Gilles Clavel, secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis qui ne nie pas l’existence d’une telle liste au sein du parti. Les indésirables sont notamment ceux qui avaientsoutenu Bruno Gollnisch lors de l’élection du nouveau président. « Et puis quand Marine a pris les commandes du parti, il y a eu une purge dans toutes les fédérations, notamment au détriment de ceux qui avaient activement milité pour Gollnisch », confie un cadre. Autres motifs d’“indésirabilité” : une ligne politique déviante (entendez, par trop nationaliste), et bien entendu, les « comportements racistes ou antisémites » c’est-à-dire révisionnistes.

 

ALORS ? ISRAÉLIEN OU FRANÇAIS ?

 

Yvan Attal est un acteur, réalisateur, scénariste, dialoguiste franco-israélien né le 4 janvier 1965 à Tel-Aviv. « Je dis haut et fort que je suis Juif, israélien et sioniste » proclamait Yvan Attal en 2010 au Monde Juif. Mais « souvent femme varie, bien fol qui s’y fie ». Il y a quelques jours, sur le plateau de Canal +, Attal pérorait : « Je suis Juif. Tous les jours je suis insulté et agressé en tant que Juif par Dieudonné et par la France de Dieudonné. Je suis Français. » Avant d’ajouter : « J’en ai ras-le-cul de vivre dans cette France. » Alors, Yvan Attal. Êtes-vous Français ou Israélien ? En attendant, personne ne vous empêche de faire votre alya…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Le commander en ligne cliquez là

00:20 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.