Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 juin 2014

Belle réussite de la conférence de Synthèse nationale contre le Traité transatlantique mercredi soir à Paris...

IMG_9763.JPG

Hugues Bouchu, Eric Pinel, Arnaud Raffard de Brienne,

Roland Hélie, Robert Spieler et Serge Ayoub.

L'Espace Dubail était à peine suffisant hier soir pour la première réunion organisée par Synthèse nationale contre le Traité transatlantique. Même le match de foot ball n'avait pas découragé les patriotes de venir nombreux écouter les orateurs invités de notre revue exposer les raisons de s'opposer à ce traité liberticide.

Se succédèrent dans l'ordre : Hugues Bouchu, Président de la Ligue francilienne (membre du Réseau identités), à qui il revenait la lourde tâche d'ouvrir la réunion, Eric Pinel, ancien député européen et membre du Bureau national du Parti de la France, qui nous fit part de son expérience à Strasbourg en tant qu'élu, Serge Ayoub, militant solidariste bien connu qui, visiblement, n'a rien perdu de son enthousiasme malgré la vague de répression scandaleuse qui visa ses mouvements il y a tout juste un an, Robert Spieler, ancien député, fondateur de la Nouvelle Droite Populaire et chroniqueur apprécié de l'hebdomadaire Rivarol, Arnaud Raffard de Brienne, écrivain et collaborateur régulier de Synthèse nationale et de Rivarol, qui publiera aucours de l'été un livre réquisitoire contre ce traité, et enfin Roland Hélie qui termina la réunion en appelant les Français attachés à leur liberté et à leur identité à se mobiliser au cours de l'été pour alerter nos compatriotes sur ce qui est en train de se concocter dans leur dos.

Dans les jours qui viennent, nous reviendrons sur la campagne militante de Synthèse nationale.

Nous tenons à remercier les médias qui ont annoncé cette réunion : Rivarol, Présent, TV Libertés, Radio Courtoisie, les sites Altermédia, le MNR, Terre et peuple, Solidarisme, Le nouveau NH, Zentropa et tous les autres...

Enfin, à l'issue de la réunion, Roland Hélie a donné rendez-vous à tous les amis de Synthèse nationale dimanche 12 octobre pour notre 8e Journée nationale et identitaire...

02:12 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

 

RIVAROL N° 3146 du 19 juin 2014

 

ON SAIT que le protocole britannique interdit rigoureusement de toucher la reine, ce que Sarkozy, dans un grand élan d’enthousiasme amical, n’avait pas manqué de faire lors de sa visite d’Etat en Grande-Bretagne. La visite d’Elisabeth au Pingouin a donné l’occasion à Hollande de se singulariser une fois de plus dans le registre plouc.

 

LE RAVI DE LA CRÈCHE

 

Le ravi de la crèche est ce santon qui est un des personnages incontournables des crèches provençales. Il représente le simplet du village, les bras levés en forme d’équerre, qui se réjouit de la naissance du Christ. La France a, elle aussi, son ravi de la crèche élyséenne. Lors de son arrivée en France, Elizabeth fut accueillie en grande pompe à l’Elysée où le chef de l’Etat lui avait déroulé le tapis rouge. Seul petit problème : le Pingouin n’a rien trouvé de mieux que de vouloir lui serrer la main. La reine, qui est très attachée au respect du protocole, n’a sans doute guère apprécié. Les seules fois où la reine accepte de serrer la main d’un dirigeant c’est quand elle l’a elle-même décidé. Mais ce n’est pas tout. Hollande était attifé comme l’as de pique. Cette fois-ci ce n’était pas la cravate qui était de travers. Mais pis, il portait un pantalon bien trop grand pour lui, qui tire-bouchonnait de façon impressionnante et s’effondrait sur ses chaussures vernies. L’image fut évidemment largement relayée par les media et les réseaux sociaux qui s’en donnèrent à cœur joie dans le registre de la moquerie. Dernier épisode amusant, si l’on peut dire. A la fin des cérémonies en Normandie, Hollande salue Obama, qui s’engouffre dans sa voiture, puis, s’apprêtant à faire de même, il se retourne vers la nuée de photographes, et agitant sa petite main potelée, le sourire du ravi de la crèche aux lèvres, il leur lance un émouvant « Au revoir les photographes ! » Imagine-t-on une seule seconde De Gaulle, Giscard, Mitterrand se comporter ainsi ? Même Sarkozy n’aurait pas osé. C’est dire…

Capture 1.JPG

JEAN-MARIE LE PEN VIRÉ DU SITE DU FRONT NATIONAL

 

Gilbert Collard, le député mariniste, a conseillé sur LCI à Jean-Marie Le Pen de prendre sa retraite, suite aux propos qu’il avait tenus à l’encontre de Patrick Bruel. La réplique du Menhir, fou de rage, n’a pas tardé. Il a suggéré à Collard de « changer les consonnes de son nom ». L’ambiance est des plus délétères entre Marine Le Pen et son père puisqu’on apprend que le Front national a décidé, le mardi 10 juin, de ne plus diffuser le blog vidéo hebdomadaire du président d’honneur du parti, suite à ses propos sur la “fournée” promise à Patrick Bruel. C’est l’avocat et trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, qui a annoncé cette mesure de rétorsion à l’encontre du vieux chef, prétextant des « raisons juridiques ». Il explique que par le passé, la présidente du parti, Marine Le Pen, a été « visée par des plaintes en tant que directrice de publication du site » à la suite de propos de son père, ajoutant vouloir désormais éviter ce type de mésaventures. Jean-Marie Le Pen livrait toutes les semaines ses réflexions au site du FN, dans le cadre d’une interview assurée par Marie d’Herbais. 366 numéros ont ainsi été enregistrés. La réaction du Menhir a été sanglante. Il a déclaré dans un entretien téléphonique aux Inrocks : « Ma fille m’a poignardé dans le dos. Si je les emmerde, ils n’ont qu’à me tuer. Je ne me suiciderai pas. » (voir RIV. de la semaine précédente). « Je suis puni par la présidente pour ne pas avoir anticipé les réactions malveillantes à mes propos », a également déclaré Jean-Marie Le Pen à Marianne. « Je trouve ça surprenant, pour le moins. Personne n’a pris la peine de me prévenir, ce qui aurait été la moindre des courtoisies », regrette Jean-Marie Le Pen, qui se déclare “humilié” et “blessé”. Comment tout cela va-t-il finir ? On imagine bien que Jean-Marie Le Pen n’est pas homme à se laisser humilier et piétiner, fût-ce par sa fille. Sa réplique n’a pas tardé. Elle a pris la forme d’une lettre ouverte diffusée le jeudi 12 juin (voir la version intégrale de ce courrier page 4). La réponse de Marine Le Pen à sa lettre ouverte déterminera, selon lui, son « aptitude au gouvernement ». Par ailleurs, le fondateur du mouvement n’exclut plus de briguer la tête de liste FN aux régionales de 2015 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (où il est conseiller régional sortant et président du groupe FN) et assure qu’il donnera des consignes de vote pour le comité central à l’occasion du congrès du mois de novembre. La menace est limpide…

 

SARKOZY LE MALOTRU

 

Sarkozy était, il y a quelques jours, en visite en Suisse. Il intervenait au Swiss Economic Forum à Interlaken et n’a pas manqué de l’ouvrir d’importance, donnant des leçons à tire-larigot. Se prenant pour une diva, il a exigé que caméras et photos soient interdites pendant son intervention, ainsi que les questions sur la politique intérieure française. Il a plus qu’agacé les Suisses avec ses “caprices”. Le Matin a commenté : « Nicolas a fait son Sarkozy. » Mais ce n’est pas tout. En présence d’Adolf Ogi, ancien président de la Confédération helvétique, « Nicolas Sarkozy a fait son numéro ». Il a, selon Ogi « manqué de respect à la Suisse ». Donneur de leçons en diable, il a expliqué que la Confédération helvétique devait entrer dans l’Union européenne, qu’un pays ne pouvait pas être gouverné par un président qui change chaque année, ou que ce système avec sept conseillers fédéraux était désuet. Mais de quoi se mêle-t-il ? D’autant que la situation de la Suisse est enviable par rapport à celle de la France. Commentaire des plus pertinents de l’éditorialiste du Matin : « Lorsqu’on vient à Interlaken devant Adolf Ogi, on se tient comme il faut, on essuie ses talonnettes avant d’entrer et on ne pisse pas contre les sapins. »

Capture 2.JPG

QUAND FABIUS S’ENDORT PENDANT UN DÉPLACEMENT OFFICIEL EN ALGÉRIE

 

A plusieurs reprises, ses yeux se ferment et sa tête, lentement, s’incline. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était filmé par la chaîne privée Ennahar TV, lundi 9 juin, dans le cadre d’un déplacement officiel de deux jours en Algérie. On, le voit, lors d’une réunion, piquer de la tête qui se met à dodeliner lentement. Il tente de résister héroïquement. Peine perdue. Il s’endort profondément pendant plusieurs minutes, tentant à quelques reprises de reprendre le contrôle, esquissant durant cinq dixièmes de secondes un vague sourire, puis retombant de plus belle dans les bras de Morphée. Tout ceci sous les yeux du ministre algérien de l’Industrie et des Mines qui eut l’élégance d’en sourire.

 

LE FN PERD DEUX DÉPUTÉS AU PARLEMENT EUROPÉEN

 

Ils étaient 24. Ils ne seront sans doute plus que 22. J’avais évoqué dans mes chroniques précédentes le cas de Joëlle Bergeron, élue députée européenne du Front national dans la circonscription Ouest à qui le parti avait demandé de démissionner pour laisser sa place au troisième de liste, Gilles Penelle. Furieuse, elle avait annoncé qu’elle démissionnait de tous ses mandats et accessoirement du Front national. La nuit portant sans doute conseil, elle vient de décider de conserver son siège tout en annonçant qu’elle quittait le parti. Elle vient de déclarer : « Je fais partie des élus au Parlement européen. Le Journal officiel a publié mon nom ». Si c’est le Journal officiel qui le dit… Et elle ajoute : « Je ne vois pas comment ils pourraient m’obliger à démissionner de mon siège européen. Je n’ai signé aucun document et Marine Le Pen ne m’a jamais appelée ». Le pauvre Gilles Penelle est évidemment quelque peu dépité. Le FN gère décidément brillamment ses ressources humaines. Voici que le même cas de figure se reproduit dans la région Massif Central Centre. Jeanne Pothain, une Orléanaise de 45 ans, salariée du privé et mère de deux enfants, a été élue en deuxième position sur la liste FN conduite par Bernard Monot. Cette parfaite inconnue, qui n’a absolument pas participé à la campagne électorale et qui ne figurait même pas sur les documents électoraux (sauf bien sûr sur les bulletins de vote), refuse, elle aussi, de démissionner comme le lui demande le parti. Elle entend prendre ses confortables aises au Parlement européen dont les sessions inaugurales auront lieu du 1er au 3 juillet prochains. Du coup le FN n’aura plus que 22 députés et non 24. Brillantissime…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

02:11 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 19 juin 2014

Mercredi 25 juin, TOUS A PARIS, CONTRE LE TRAITE TRANSATLANTIQUE !

sn 26 06 14 ttat.jpg

12:01 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3145 du 12 juin 2014

 

DANS des courriers aux associations d’anciens combattants, le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants Kader Arif, confirme que François Hollande a invité l’armée nationale populaire algérienne (ANPA) ainsi que l’armée de la république socialiste du Vietnam à défiler sur les Champs-Élysées à l’occasion du 14-Juillet, pour commémorer la participation de ces pays (et une soixantaine d’autres) au premier conflit mondial. Cet improbable pingouin, qui n’en rate pas une, dans le registre du dérapage et de la bêtise crasse oublie que les soldats “algériens” étaient alors français, que l’Indochine était française, et qu’ils se battirent sous le drapeau tricolore qui leur a souvent servi de linceul (voir l’article de René Blanc en page 5).

 

FLN ET VIETCONG SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES LE 14 JUILLET : NOUS SAURONS LES ACCUEILLIR !

 

Ajoutons à cela que les combattants issus des départements d’Algérie étaient aussi chrétiens. Mais eux ne défileront pas. Priorité à l’ex-FLN et aux musulmans. De plus, relève le site Boulevard Voltaire, « alors que la France vient de se souvenir de Dien Bien Phu, le 1er novembre 2014 coïncidera avec le 60e anniversaire de la Toussaint sanglante. Imagine-t-on Al-Qaïda défiler dans les rues de Washington ? » En attendant, préparons-nous tous à accueillir comme il se doit l’affreux Hollande et ses amis du Vietcong et du FLN sur les Champs-Elysées le 14 juillet !

 

DES IDÉES POUR ROBERT MÉNARD…

 

Comme les Rivaroliens le savent, Robert Ménard veut limiter l’étendage du linge aux fenêtres du centre-ville et offrir une blouse grise aux élèves de maternelle et de primaire, avec comme objectif de « gommer les inégalités de fortune ». Il a pris d’autres mesures que j’ai évoquées dans ces colonnes. Sa prochaine cible : les antennes paraboliques, qui « salopent les façades ». Bien vu… Sauf que le président de la section locale de la Ligue des droits de l’homme s’émeut, accusant Ménard de « mettre en place, de manière insidieuse, une politique de discrimination indirecte ». Car de nombreuses familles gitanes sédentarisées et maghrébines vivent dans le centre-ville, explique le Nouvel Obs. Sont-ce eux qui « salopent les façades » ? On se gardera prudemment de l’affirmer. Au cas où Robert Ménard serait à court d’idées, francetv.info a eu l’idée assez amusante de lui soumettre quelques arrêtés municipaux dont il pourrait s’inspirer : à Castellammare di Stabia, près de Naples (Italie), le maire Luigi Bobbio a pris un arrêté très strict en 2010 contre « les minijupes, les décolletés trop généreux, les jeans taille basse », raconte Le Monde. Sont également visés les bains de soleil dans les parcs et les jurons qui pourraient « troubler les autres [habitants] ». Luigi Bobbio voulait ainsi restaurer « le décor urbain » et éviter la « décadence vestimentaire » provoquée par les fortes chaleurs. A Cittadella (Italie), près de Padoue, le maire Massimo Bitonci, membre de la Ligue du Nord, a interdit le commerce de kebabs dans le centre-ville, estimant que « la tradition turque n’a pas sa place », dans le centre de Cittadella. A Nice, le maire UMP Christian Estrosi a pris, en mai 2012, un arrêté visant à limiter tout débordement autour des cérémonies de mariages. Les noces célébrées à l’hôtel de ville doivent désormais se dérouler sans cris, ni sifflets, ni « drapeaux étrangers », ni groupe de musique “folklorique” non autorisé. Il estime que les festivités bruyantes sont « de nature à troubler la tranquillité des riverains et la solennité de l’instant ». Que les Rivaroliens qui ont des suggestions à faire n’hésitent pas à les communiquer à Robert Ménard !

 

LE QATAR AURAIT ACHETÉ LE MONDIAL 2022

 

Le Qatar, Etat gazier richissime, a été désigné pour organiser la Coupe du monde 2022 de football. Une pure absurdité, puisque personne ou presque ne s’intéresse au ballon rond dans ce pays qui a certes acheté le PSG dans un objectif de communication et de prestige. Une pure absurdité car il était prévu que les matchs se déroulent en été, où les chaleurs du désert rendent la vie impossible aux Européens. Un scandale éthique aussi car des centaines d’ouvriers, qui ne sont évidemment pas qataris, ont trouvé la mort sur les chantiers titanesques. Rien qu’en 2013, 185 Népalais auraient péri dans des accidents du travail. En deux ans, on relève 382 morts népalais. Selon le Guardian, le nombre d’ouvriers morts sur les chantiers pourrait être beaucoup plus important puisque le Népal n’est « qu’un des nombreux pays » à fournir de la main-d’œuvre au Qatar, qui emploie au total 2 millions de travailleurs immigrés (pour une population d’origine qatarie de 2 millions de personnes). Du coup, certains se posent de sérieuses questions. Pour la presse anglaise, c’est une certitude. Le 2 décembre 2010 à Zürich, le comité exécutif de la Fédération internationale de football (Fifa) a offert l’organisation du Mondial au Qatar dans des conditions plus que douteuses. Des versements massifs de pots-de-vin auraient été réalisés au profit des décideurs. Le continent africain a été largement arrosé. Mais pas seulement. Le qatari Bin Hamman, alors président de la Confédération asiatique aurait dépensé près de 5 millions de dollars pour acheter des votes. De plus, des pressions politiques françaises et allemandes auraient eu lieu. Michel Platini, le président de l’UEFA (la Fédération européenne) est dans la cible, car il avait lourdement soutenu la candidature du Qatar. Le président de la Fifa, le Suisse Joseph Blattner, qui ne cache pas que, selon lui, l’attribution de la Coupe du monde au Qatar a sans doute été une erreur, ainsi que des élus britanniques, envisagent très sérieusement l’organisation d’un nouveau vote.

Capture 1.JPG

SERGE DASSAULT SUSPENDU DU GRAND-ORIENT DE FRANCE

 

Le très intéressant site Le Salon Beige raconte : le Conseil de l’ordre du Grand-Orient de France a décidé à l’unanimité de demander la suspension de Serge Dassault, sénateur UMP et membre de la Loge La Franche Amitié à l’Orient de Paris. Il est soupçonné d’« achat de votes », de « complicité de financement illicite de campagne électorale » et de « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé » et a quelques sérieux problèmes avec la justice. Lors du même Conseil de l’Ordre du GODF, a aussi été exclu Jean-Pierre Kucheida, ancien député-maire socialiste de Liévin (Pas-de-Calais) mis en examen pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. Commentaire plein d’humour d’un internaute du Salon Beige : « Si les francs-maçons commencent à faire le ménage ils pourront se contenter rapidement d’utiliser une cabine téléphonique pour leur prochain convent. »

 

PRIX DE L’HUMOUR POLITIQUE 2014

 

Le jury du Prix « Press Club, Humour et Politique » s’apprête à récompenser une personnalité politique pour sa petite phrase plus ou moins hilarante. En 2013, c’est le sénateur UMP de la Meuse Gérard Longuet qui l’avait décroché après avoir lâché : « Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui ». La remise du prix devrait avoir lieu le 29 septembre prochain. Qui sont les finalistes ? Il y a Michel Sapin, ministre des Finances, qui avait pondu cette profonde pensée : « Quand on ne va pas assez loin, c’est déjà qu’on va quelque part ». On y retrouve aussi Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille qui a déclaré : « Comme je suis célibataire et que je n’ai pas d’enfants, je ne me suis pas senti vieillir ». Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l’UDI avait déclaré, avec humour : « On change le bocal, mais on garde les mêmes cornichons ». L’ancienne ministre UMP Valérie Pécresse avait aussi fait très fort, en assénant : « On a besoin d’une Angela Merkel en France et cela peut être un homme ». Arnaud Montebourg, le ministre de l’Economie a, quant à lui exprimé en toute modération : « Je crois à un retour de Nicolas Sarkozy, mais menotté ». Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé EELV, a exprimé une vérité des plus lucides : « Si Mélenchon était au pouvoir, il mettrait tous les Mélenchon en taule ». On se souvient aussi de cette phrase grandiose de Nadine Morano, que j’avais déjà citée dans ces chroniques : « On a eu une recrudescence de violence… par exemple le vol des portables à l’arraché. Ca n’existait pas avant que les portables existent ». Laissons enfin le mot de la fin à Roland Ries, maire de Strasbourg qui déclara : « Je distribue le hallal la semaine pour la diversité et j’interdis le poisson le vendredi pour la laïcité ». Mais était-ce de l’humour ?

 

PLUS DE PORC POUR LES SCOUTS DE FRANCE

 

Le ministre de la Jeunesse Najat Vallaud-Belkacem assistait le 31 mai à l’Assemblée générale des scouts de France. Les scouts de France… Débraillés dans leur affreuse chemise bleue, ils sont au scoutisme ce que la piquette est aux grands Bordeaux. Rien à voir avec les scouts unitaires de France (SUF) ou même avec les scouts d’Europe et mieux encore les Europa-Scouts ou Godefroy de Bouillon qui portent fièrement leurs uniformes et restent dans l’esprit de Baden Powell. Tous les mouvements scouts connaissent une croissance importante. C’est aussi le cas des scouts de France qui brillent par leur développement dans les “quartiers” et parviennent, paraît-il, à « créer du lien entre les jeunes des cités ». Le groupe des scouts de Seine Saint-Denis a ainsi plus que doublé son nombre d’adhérents en deux ans. Oui mais attention. Il y a des contreparties : plus de porc au menu et les temps de prière ont été remplacés par des « temps spi » pendant lesquels chacun se recueille en pensant « à son Dieu ou à pas de Dieu du tout », explique le responsable des scouts dans le 93. « Quand on voit un petit groupe avec deux Blacks, deux Blancs et un Arabe dire qu’ils sont fiers d’être scouts, c’est super ! C’est ça, l’esprit scout », se réjouit le chef scout. Rions de ces clowns plutôt que de nous indigner…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

11:58 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Le n°36 de "SYNTHESE NATIONALE" EST SORTI !

sn36 une.jpg

122 pages - 12 €

Au sommaire :

Editorial de Roland Hélie : Nous voulons notre libération !

Jacques Cordonnier : Europe, nations, régions, quel avenir ?

Mouvement normand : les dés roulent à nouveau…

Francis Bergeron : le rêve effondré d’une Europe aux cent drapeaux…

Patrick Parment : L’Europe face aux défis migratoires…

Arnaud Raffard de Brienne : Le Traité transatlantique contre les nations européennes...

Luc Pécharman : l’Education, mère des batailles…

Patrick Parment : un nationaliste prend le pouvoir en Inde...

Pieter Kerstens : l'Oncle Sam irait mieux…

Armand Gérard : Degrelle-Hergé, même combat…

Georges Feltin-Tracol : les livres aux cribles

Les pages du Marquis

Et les rubriques habituelles…

AIDEZ-NOUS A DIFFUSER NOS IDEES,

ABONNEZ-VOUS !

Commandez ce numéro cliquez ici

Abonnez-vous cliquez là

Bulletin d'abonnement cliquez ici

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 12 juin 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3144 du 5 juin 2014

 

AUTREFOIS, Bethléem était une ville à 90 % chrétienne dans les années 1900. Aujourd’hui elle est à plus des deux tiers musulmane. Bethléem était encore à 60 % chrétienne en 1990 mais les chrétiens ont perdu leur majorité dans les années suivantes. En 2000, les chrétiens ne représentaient plus que 40 % de la population de Bethléem. D’après les chiffres récents, Bethléem aujourd’hui n’est plus qu’à 15 % chrétienne et mille Chrétiens quittent la ville chaque année. Lors de sa récente venue, Bergoglio y a célébré la (nouvelle) messe. Ou du moins a tenté de la célébrer.

 

BERGOGLIO À BETHLÉEM PENDANT LA MESSE, SOUS LES CRIS DE “ALLAH AKBAR”

 

L’appel à la prière musulmane de la mosquée d’Omar sur place de la Mangeoire à Bethléem a, en effet, interrompu la synaxe de François à l’extérieur de l’Eglise de la Nativité. Selon le reporter de la radio israélienne, Gal Berger, la foule a répondu avec des sifflets et des cris, et les chœurs ont essayé de couvrir l’appel du muezzin. La radio Galei Tsahal rapporte que les cris de « Vive le Pape » des assistants répondaient aux cris de « Allah Hou Akbar ». Pendant ce temps « Quelqu’un est entré dans l’église, est descendu à la crypte, s’est emparé d’un livre utilisé par les pèlerins et l’a amené dans une petite salle près de l’orgue où il a mis le feu au livre, brûlant des croix de bois », a affirmé le frère Nikodemus Schnabel, porte-parole de l’abbaye de la Dormition. Voilà comment cela se passe en ces terres si lointaines mais si proches. Cela n’empêche pas Bergoglio d’avoir publiquement conseillé de lire le Coran, un livre selon lui digne d’estime.

 

DES JUIFS NOUS DONNENT (À RAISON) DES LEÇONS

 

JB Grumberg, rédacteur du site sioniste Dreuz.info, écrit ces propos qui méritent d’être médités. Il évoque le « Grand Remplacement », concept “inventé” par Renaud Camus et il dit : « Renaud Camus dit le vrai. Comment le peuple européen est rapidement remplacé sous vos yeux par d’autres peuples venus d’ailleurs, turc en Allemagne, pakistanais en Grande- Bretagne, maghrébin ailleurs. Comment l’interdiction du débat public est assurée. Comment est insultée la démocratie puisque votre autorisation pour être remplacés, dépouillés de votre identité ne vous a pas été demandée. » Et il ajoute : « Les dirigeants européens, pour des raisons évoquées mille fois, niées mille fois, ont décidé de tuer leurs peuples, de les “suicider” ». Certes, poursuit-il « vous êtes encore majoritaires. Certes vous représentez encore 70 ou 80 % de la population de vos pays, mais avouez-le : vous êtes perdus. Vous n’avez pas, ni vous individuellement, ni vous collectivement, ni vous partis politiques les plus en pointe pour dénoncer le mélange multiculturel, la plus petite idée pour en sortir. Comment survivre, résister, sauver votre histoire, votre culture, vos racines, votre identité, face à cette invasion décidée, organisée, exécutée par vos élites ? » Etpourtant, dit-il, la solution contre le remplacement existe… Il invite à relire Mark Twain : « Les Egyptiens, les Babyloniens, les Perses se sont élevés, ont rempli la planète avec leur retentissement et leur splendeur, puis se sont évanouis dans un rêve. Les Grecs et les Romains suivirent, et firent beaucoup de bruit, et ils disparurent ; d’autres peuples ont vu le jour et ont tenu leur flambeau très haut pour un temps, mais il s’est éteint, et ils sont maintenant assis dans la pénombre, ou ont disparu. Le Juif les a tous vus, tous battus, et maintenant, il est ce qu’il a toujours été, ne présentant aucune décadence, aucune infirmité de l’âge, aucun affaiblissement de ses composantes, aucun ralentissement de ses énergies, aucun ternissement de son esprit alerte et combatif. Toutes les choses sont mortelles, sauf les Juifs ; toutes les autres forces passent, mais ils restent. Quel est le secret de son immortalité ? » Réponse en forme d’exhortation : « Vous, jeune peuple que déjà l’on éradique, si vous voulez survivre, prenez exemple sur les Juifs. Apprenez du peuple juif qui a survécu en gardant intactes sa sève, ses origines, ses traditions, sa substance et sa spécificité. »

 

NON, RIEN DE RIEN… MARINE LE PEN N’EST PAS LA BIENVENUE EN ISRAËL

 

« Marine Le Pen peut se rendre en Israël profiter du soleil comme n’importe quel touriste détenteur d’un passeport, mais elle ne peut pas prétendre obtenir des rendez-vous officiels si elle décidait de venir », a affirmé un responsable israélien qui a expliqué que Marine Le Pen n’a « toujours pas procédé à un aggiornamento de son parti en dénonçant les propos antisémites de son fondateur, qui se trouve être son père », Jean-Marie Le Pen. Mais que faut-il qu’elle fasse de plus pour être aimée d’Israël ? Ah si ! Tuer son père…

 

Capture 1.JPG

TCHAO, PANTIN !

 

Tchao Pantin est un film français écrit et réalisé par Claude Berri, en 1983, qui fut un des films les plus primés aux Césars. Il raconte l’histoire d’un pompiste alcoolique et maussade (Coluche) qui décide de venger la mort d’un jeune dealer (Richard Anconina) avec lequel il s’est lié d’amitié en éliminant les responsables du meurtre. Rien à voir avec ce qui suit, si ce n’est le titre du film. Le soir des élections européennes, on a écouté sur France 2 les puissantes réflexions de Jacques Weber, un écrivain, et Marc Lévy, un écrivain aussi, qui commentaient la victoire du Front national. On se demandait ce qu’ils faisaient là, mais c’est ainsi que cela se passe à la télé. On a appris lors de l’émission la déclaration, trois jours plus tôt, de Yannick Noah : « C’est simple, si le FN arrive en tête aux élections européennes, je quitte la France. » Enfin une bonne nouvelle. Qu’il disparaisse ! Tchao pantin !

 

BIENTÔT UNE “AFFAIRE DES FICHES” AU FRONT NATIONAL” ?

 

On se souvient de l’« affaire des fiches » où, dans les années 1900, le pouvoir franc-maçon prétendait ficher les officiers catholiques, ce qui avait fait scandale. Et voici que cela recommence pour notre plus grand bonheur. Le Point rapporte que le chef de cabinet de Marine Le Pen, Philippe Martel, prépare des fiches sur le parcours des journalistes qui couvrent le parti. Cité par l’hebdomadaire, ce dernier déclare vouloir passer au crible la vie privée des journalistes qui couvrent son actualité. Et ce dans le but de « les écraser » et de leur « marcher dessus ». « On va vous rentrer dans le lard », a expliqué à une journaliste de l’hebdomadaire cet ancien collaborateur d’Alain Juppé passé au Front national. Dans son viseur : « Tous ces connards de journalistes institutionnels ». « De toute façon, les Français vous détestent. Notre plan media, c’est de vous attaquer à mort. La presse nous est défavorable, pourquoi continuer à collaborer avec elle ? » et Philippe Martel, humaniste en diable, d’ajouter : « Il faut dire les études que vous faites, les appartements que vous habitez. » Adresses, numéros de téléphone, prénoms des maîtresses et des gitons, et tutti quanti… Et il ajoute : « Ce n’est rien, ce n’est que le début ». Eh bien, dites donc… Si Marine Le Pen arrive au pouvoir, j’ai intérêt à passer la nuit même le Rhin à la nage…

 

ALERTE ! BERNARD-HENRI LÉVY PENSE ET PARLE !

 

Bernard-Henri Lévy a des choses à dire, suite à l’écrasante victoire du FN aux Européennes. Et il les dit, courageusement. « La France est en péril. Un quart de nos compatriotes ont voté pour le pire. Ils ont choisi le parti, non seulement de l’anti-Europe, mais de l’anti-France. Ils ont fait le pari, non d’une autre politique, mais du nihilisme, de la haine, et de la destruction méthodique de ce qui fait lien entre les Français. » Il ajoute, souffrant tout plein : « Mme le Pen, on ne le rappellera jamais assez, est l’héritière d’une longue tradition de défaitistes, de traîtres à notre histoire, d’admirateurs et alliés des dictateurs, qui ont fait le malheur de la France. Hier soir encore, en ce funeste 25 mai qui restera dans les annales comme un jour de chagrin et de pitié, elle et ses acolytes cachaient mal leur impatience de mettre à bas notre Constitution, nos institutions, nos traités ainsi que tout l’appareillage d’usages et de lois qui fondent la solidarité entre les Français. » Il n’évoque pas l’extermination des Juifs, mais, chaque lecteur de RIVAROL l’aura compris, il y pense très fort, soupçonnant sans doute Marine Le Pen de préparer une nouvelle conférence à Wannsee en présence du petit-fils d’Adolf Eichmann. Et que propose l’oiseau comme solution ? Un gouvernement d’union nationale destiné à « mettre entre parenthèses la guerre, désormais fratricide, des républicains ». On n’a pas fini de rire avec des zozos pareils… Citons cependant cette réflexion en forme d’autocritique de Franz-Olivier Giesbert, le patron du Point, qui pointe la responsabilité de la presse et qui constate, le soir de l’élection, que la tentative de diaboliser Le Pen et le FN n’a pas fonctionné : « Je fais partie des connards qui ont diabolisé Le Pen. Vous avez vu le résultat. Il faut en tirer les leçons. »

 

LAMENTABLE BERGOGLIO…

 

Michele de Paolis est ce prêtre cofondateur d’une organisation gay appelée Agedo Foggia. Le 6 mai dernier François, en s’inclinant, a ostensiblement embrassé la main du prêtre ouvertement homosexuel. Auparavant les deux hommes ont concélébré la nouvelle messe. Ce prêtre grand partisan de la cause homosexualiste a offert à Bergoglio son récent livre « Cher Don Michele : questions à un prêtre gênant » dans lequel il récuse l’idée que les “couples” homos n’aient pas de relations sexuelles. Don Michele explique que le successeur de Benoît XVI l’a serré dans ses bras après lui avoir affirmé que « tout est possible », si bien qu’il est sorti en pleurant. C’est mignon tout plein. Don Michele argumente. Il traite d’hypocrites ceux qui déclarent que les homosexuels peuvent tout à fait pratiquer leur religion à condition de ne pas avoir de relations sexuelles. Poète à ses heures, il déclame que « c’est comme si on demandait à une plante de pousser sans qu’elle fleurisse ». Voilà où en est l’église conciliaire…

 

Capture 2.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

11:59 | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 04 juin 2014

MERCREDI 25 JUIN, A PARIS : NON AU TRAITE TRANSATLANTIQUE !

25 juin SN.jpg

10:39 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL n° 3142 du 22 mai 2014

 

HENRI GUAINO ne votera pas UMP aux Européennes : Juppé et Copé veulent l’exclure. A l’origine de leur affrontement, les propos d’Henri Guaino, le député UMP des Yvelines qui fut conseiller spécial de Sarkozy, sur la tête de liste UMP en Ile-de-France, Alain Lamassoure. Selon le député, qui ne votera pas UMP aux Européennes, ce dernier « incarne l’Europe dont plus personne ne veut ». L’ancien Premier ministre Alain Juppé avait répliqué, estimant que « quand on est à ce point en désaccord avec son propre parti politique, la dignité la plus élémentaire, c’est d’en tirer les conséquences » et de le quitter. « Ce sont des mots empreints d’arrogance », juge Henri Guaino. « C’est un vote de conviction, je ne vais pas renier mes convictions », se défend-il, parlant du « caporalisme politique » de ceux qui voudraient qu’il rentre dans le rang, ajoutant au sujet de Juppé : « Je crois que les sondages lui montent à la tête ! » Mais le ton monte. Il prévient : « Je ne quitterai jamais ma famille politique, à laquelle j’adhère depuis trente ans. Les propos qu’il a tenus sont ridicules […]. C’est presque un retour au parti communiste de Staline dans les années 1950 ». Alain Juppé a reçu un soutien de Jean-François Copé qui déclare : « Je dis qu’il faut être cohérent ! Alain Juppé a raison : à un moment, il faut rappeler qu’on a une famille politique, que même si on peut avoir des nuances, moi j’attends qu’on soit constructifs ». En d’autres termes, qu’on la boucle…

 

HOLLANDE ENTRAÎNE VALLS DANS SA CHUTE, ET IL DÉPRIME…

 

Il dégringole encore. François Hollande enregistre une nouvelle fois une baisse de popularité. Le dernier Baromètre OpinionWay publié dimanche par Clai-Metronews-LCI révèle en effet que le président de la République affiche même la cote de satisfaction (18 %) la plus basse qu’il a jamais enregistrée. Le chef de l’Etat perd cinq points (42 %) auprès de ses électeurs du premier tour de l’élection présidentielle de 2012, sept points auprès des électeurs de la gauche radicale et quinze points auprès de ceux du centre. A la question « Etes-vous satisfait de l’action de François Hollande comme président de la République ? », 2 % des sondés répondent par ailleurs « très satisfaits » et 16 % « assez satisfaits ». A contrario, ils sont 38 % à se dire « assez mécontents » et 43 % à se déclarer « très mécontents ». Le Premier ministre chute lui aussi. Il perd 4 points même si sa cote reste encore positive, avec 43 % de « satisfaits ». Sa cote de mécontentement augmente de 8 points et ce, un peu plus d’un mois après sa nomination à Matignon. Gageons que la chute se poursuivra… En attendant, le Président ferait une petite dépression. François Hollande a laissé échapper, au terme de son périple de trois jours dans le Caucase du sud (Azerbaïdjan, Arménie et Géorgie), le propos suivant : « Je termine mon voyage. Je suis parti il y a déjà plusieurs jours. Je ne sais pas si en France on s’en est aperçu… ». Ben non, on ne s’en était pas aperçu.

 

UNE MENTEUSE ET AFFABULATRICE DE LA SHOAH CONDAMNÉE !

 

Misha Defonseca a raconté sa terrifiante histoire dans son best-seller Survivre avec les loups, publié en 1997 (300 000 exemplaires vendus rien qu’en Europe). Une émotion considérable. Et puis un film bouleversant. Cette jeune juive, une enfant, munie juste d’une boussole, traversa l’Europe à pied, en ces années les plus sombres de l’Histoire. Elle fut recueillie par une meute de loups qui la protégea. Une belle histoire, mais parfaitement fantaisiste. Elle s’appelle en réalité Monique de Wael, est belge, et est aussi juive que moi, je suis bouddhiste. Son père, qui fut quelque peu résistant, balança ses camarades aux nazis. Elle s’inventa une autre vie, totalement inventée, et raconta, quand son imposture fut révélée : « Cette histoire, c’est la mienne. Elle n’est pas la réalité réelle, mais elle a été ma réalité ». Comprenne qui pourra. Son éditeur américain avait vu dans ce livre le moyen de faire fortune et lui versa 22,5 millions de dollars d’à-valoir. Furieux de s’être fait escroquer, il a porté plainte. La cour d’appel du Massachusetts vient de condamner l’affabulatrice à rembourser l’intégralité des sommes perçues. Sans doute des juges révisionnistes… En attendant, tout Rivarolien se doit d’avoir lu le remarquable livre d’Anne Kling, Menteurs et affabulateurs de la shoah, qui raconte cette histoire ainsi que d’autres impostures. Le livre connaît un succès considérable. Il vient en plus d’être édité en Italie. Pour commander le livre (version française), envoyez 21 euros, franco de port à Mithra, BP 60291, 67008, Strasbourg cedex. Chèque à l’ordre d’Anne Kling.

Capture 1.JPG

JOSÉ BOVÉ OPPOSÉ À LA PMA !

 

Interrogé le 30 avril, dans l’émission « Face aux chrétiens » sur la chaîne KTO, le député européen écologiste José Bové, candidat aux élections européennes dans le Sud-Ouest, a clairement exprimé son opposition à la PMA, expliquant être opposé à toute « manipulation du vivant », « A partir du moment où je conteste les manipulations génétiques sur le végétal et sur l’animal, il serait curieux que, sur l’humain, je ne sois pas dans la même cohérence. » « Je suis contre toute manipulation sur le vivant, que ce soit pour des couples homosexuels ou des couples hétérosexuels, avait-t-il déclaré le 30 avril. Je pense qu’à un moment le droit à la vie et le droit à l’enfance sont deux choses différentes. Je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit. Je vais me faire plein d’ennemis. » Mais José Bové n’est pas seul parmi les écologistes à avoir les mêmes analyses. Le député écologiste Paul Molac fait part également de son “malaise” : « Je me méfie, moi aussi, de la manipulation sur le vivant. En tant qu’ancien agriculteur, je sais que ce ne sont pas des choses anodines ». Paul Molac ne croit pas au « droit à l’enfant ». « Parfois on manque de bon sens : le principal, c’est l’enfant, pas les parents », dit-il. Michèle Bonneton, députée de l’Isère, déclare aussi : « Il n’y a pas de droit absolu à l’enfant ». Or le parti milite depuis toujours pour la PMA. Du coup, « ça chauffe pour ses moustaches sur les forums de discussion du parti », déclare un élu vert. Certains de ses “amis” qualifient même ses propos d’“obscurantistes”. La sénatrice Esther Benbassa — qui devrait déposer « une proposition de loi sur l’extension de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules […] au nom du groupe écologiste, conformément à la ligne de notre mouvement sur la question », précise dans un texte publié lundi 5 mai par le Huffington Post : « José Bové confond PMA et OGM et s’oppose à toute PMA (y compris légale) : un nouvel adhérent de La Manif pour tous ? » Ambiance garantie chez les écologistes qui ont déjà une tendance naturelle à se chamailler…

Capture 2.JPG

L’AMBASSADEUR ISSU DE LA “DIVERSITÉ” ACCUSE LE QUAI D’ORSAY DE “COMPORTEMENTS RACISTES ABJECTS”

 

Zaïr Kédadouche avait été nommé en mai 2012 par François Hollande ambassadeur de France en Andorre. Objectif de Hollande : ouvrir grand les bras à la “diversité”, histoire de montrer le haut niveau de tolérance de notre pays. Las, ces gens-là se sentent assez facilement persécutés et non reconnus à leur haute valeur. Notre ambassadeur vient de démissionner de ses fonctions, en lançant des accusations d’une extrême violence à l’encontre du Quai d’Orsay qu’il accuse de « comportements racistes ». Ni plus, ni moins. En août 2013, déjà, il dénonçait les « discriminations feutrées subies dans les palais dorés du Quai d’Orsay », dans un courrier diffusé par Le Point. D’après lui, le ministère des Affaires étrangères avait changé sa première affectation à Anvers à cause de son nom à consonance arabe, dit-il, pour ne pas froisser l’extrême droite flamande et la communauté juive locale. Il paraît que le ministère des Affaires étrangères pratiquerait le « racisme le plus abject ». Il se prétend aussi victime de commentaires anonymes sur internet. Du coup, il a porté plainte pour « comportements racistes et discriminations sociales de l’administration du Quai ». Curieux comme ces oiseaux issus de la diversité dérapent facilement. On se souvient de cet ex-préfet, que j’avais évoqué dans RIVAROL, qui avait tabassé sa femme…

 

MARINE ET MARION LE PEN AURAIENT COMMÉMORÉ L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

 

Parlant du maire FN de Villers-Cotterêts, Franck Briffaut, qui a refusé de commémorer l’abolition de l’esclavage dans sa commune, la présidente du parti, Marine Le Pen, a affirmé qu’elle aurait, elle, participé aux commémorations. Quant à Marion Le Pen, pas en reste dans le registre du politiquement correct, elle vient de déclarer : « Personnellement, je vous le dis, je trouve que ce qu’il a fait est stupide. À la limite, c’est plus intelligent de faire un discours politique intelligent lors d’une commémoration plutôt que de susciter ce genre de polémique. » Combien de temps Franck Briffaut restera-t-il encore au FN ? Les paris sont ouverts. En attendant, Marine Le Pen se conduit comme un véritable tyranneau à l’égard de certains de ses futurs collègues européens au Parlement de Strasbourg. Elle a interdit à un député et futur député flamand de se rendre à une réunion organisée dans le sud par les Identitaires. Il a (plus que stupidement) obtempéré, se contentant d’envoyer un message de sympathie. Mais même ce geste était de trop. Et il s’est fait recadrer… Mais comment pourront-ils la supporter longtemps ?

 

DES TENSIONS ENTRE ROBERT MÉNARD ET LE FN ?

 

Le maire de Béziers avait annoncé qu’il ne participerait pas au meeting de Marine Le Pen prévu dans sa ville. Du coup, certains évoquent l’émergence de tensions entre Ménard et la présidente du FN. Ménard a tenté d’apaiser la situation, expliquant qu’« en tant que maire sans parti politique, (il n’a) pas à y être » et ajoutant : « Je suis ravi que Marine Le Pen soit dans ma ville. J’espère qu’il y aura du monde. Si elle m’avait demandé de la recevoir à l’hôtel de ville, je l’aurais fait avec plaisir ». Il a précisé : « J’ai des affinités avec Marine Le Pen, mais j’ai des désaccords avec eux ». Le concubin sépharade de Marine Le Pen, Louis Aliot, dont on connaît la diplomatie, la grande intelligence et la vivacité d’esprit, s’est autorisé à commettre quelques critiques à l’encontre de Ménard, pour ce qui est du choix de ses collaborateurs. Mais en quoi cela le regarde-t-il, d’autant que l’ancien journaliste n’a pas fait le choix des plus modérés, de membres de la Licra ou d’anciens socialistes. Il a ainsi choisi André-Yves Beck, ex-collaborateur de Jacques Bombard à la mairie d’Orange, comme directeur de cabinet, et l’ex-Bloc identitaire Christophe Pacotte comme chef de cabinet, ce que lui reproche Aliot sur France Culture : « C’est vrai qu’il y a peut-être une certaine contradiction en disant « je ne suis pas Front national », comme s’il avait en face de lui un épouvantail, tout en prenant à son cabinet des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front national ». Quel méchant dénonciateur ! Finalement, Ménard fait preuve d’un certain courage. Il explique cependant qu’« André-Yves Beck est quelqu’un qui a dit des conneries quand il était jeune », assurant que « ça fait 30 ans », et donc qu’« il y a prescription ». Ce n’est pas Marine Le Pen qui réagirait ainsi. Et Robert Ménard d’expliquer qu’« il s’agit d’avoir des gens qui ont des qualités, qui sont intelligents, qui peuvent me faire entendre des points de vue différents ». Bravo !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

10:36 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook