Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 septembre 2014

Dimanche 12 octobre, à Rungis : Robert Spieler parlera à la 8e Journée de Synthèse nationale !

8 JNI R Spieler.jpg

8 JNI Rivarol 2.jpg

17:30 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3155 du 18 septembre 2014

IL SERAIT évidemment dommage de ne pas s’efforcer de recueillir, par paresse, toute la substantifique moelle du livre de la mégère Trierweiler. Allons-y encore de quelques anecdotes. Elle évoque « les rappels à l’ordre de tous les hauts personnages de l’Etat et des ténors du PS », suite à son tweet anti-Royal qui fit scandale, notant : « Je sais qu’aucun d’entre eux ne se serait permis ces attaques sans l’aval de François ». Et elle ajoute : « L’une de mes amies dira plus tard cette phrase terrible : “C’est Hollande lui-même qui a délivré le permis de tuer.” » Elle révèle aussi avoir suggéré un nom de ministre (il s’agit de Valérie Toranian, directrice du magazine Elle, pour le ministère des Droits des femmes). Hollande ne donna pas suite, ce qui suscita la rage de la mégère qui l’accuse de machisme. On apprend aussi à connaître les goûts culinaires du Pingouin.

 

TRIERWEILER / HOLLANDE (SUITE)

 

« Il préfère […] se passer d’un repas lorsque ce n’est pas du premier choix, ne mange pas mes fraises si elles ne sont pas des “gariguettes”, ne goûte pas aux pommes de terre si elles ne proviennent pas de “Noirmoutier” et met directement à la poubelle la viande si elle est sous vide. Il connaît si peu le prix des choses. Il n’est pas flambeur pour autant. Son apparence d’ailleurs lui importe peu. Il est capable d’acheter ses chemises et ses chaussures à l’hypermarché ». Sans vouloir défendre Hollande, cette affirmation paraît tout de même totalement saugrenue. On voit mal le président de la République faire les soldes… Valérie Trierweiler n’avait reçu que trois messages de sympathie de la part de conseillers, et seuls quatre ministres, dont Benoît Hamon et Aurélie Filipetti lui ont envoyé un petit mot après son hospitalisation. Par contre Claude Chirac, Carla Bruni-Sarkozy, Cecilia Attias, Alain Delon et même Jean-Luc Mélenchon se sont fendus d’un message. Sacré Mélenchon ! Quel tendre révolutionnaire !

 

EMIGRATION DES JUIFS FRANÇAIS EN ISRAËL

 

Le gouvernement Netanyahou vient de lancer un plan d’action, « pour investir d’urgence dans la promotion de l’alya et l’aide à l’intégration des juifs de France », qui sont, on le sait, terriblement menacés sur notre terre. Le 22 juillet, à Ashkelon, ville israélienne proche de Gaza, 6 000 Franco-Israéliens avaient afflué de tout le pays pour enterrer le soldat Jordan Bensemoun, mort au combat à 22 ans. Ce garçon avait émigré de Lyon à l’âge de 16 ans pour s’engager dans le corps d’élite de l’armée israélienne. La France est en pole position des pays d’émigration vers Israël. Rien que sur les huit premiers mois de l’année 2014, 4 566 Juifs français ont fait leur alya. En 2013, il y avait déjà eu une hausse importante des départs pour la terre promise : 52 % de plus qu’en 2012. Leur âge médian est de 38,3 ans et ils font partie des classes privilégiées. 30 % d’entre eux ont une profession scientifique, libérale ou technique. Objectif de Netanyahou : attirer 40 000 Français, en plus des 150 000 déjà présents en Israël. Et ça semble marcher. L’Agence juive a considérablement renforcé ses effectifs à Paris et, en un an, 30 000 personnes ont assisté à des réunions d’information sur l’alya. Oui mais, 20 à 30 % des immigrants repartent d’Israël pour revenir en France ou pour immigrer ailleurs. Quelles sont les raisons de cette fuite. Les sites sionistes évoquent évidemment le climat d’insécurité antisémite qui prévaut en France. Mais certains observateurs bien informés relèvent d’évidentes raisons fiscales dont ne bénéficient pas les catholiques qui ne peuvent pas espérer, eux, planquer leur patrimoine au Vatican…

Capture 1.JPG

TRIERWEILER ET CES MAUDITS LIVREURS DE CROISSANTS

 

On se souvient qu’au petit matin, à l’heure du laitier, le Président et l’actrice Julie Gayet se faisaient tranquillement livrer des croissants par un agent du service de sécurité de l’Elysée. Il paraît que depuis, la mégère n’aime plus les croissants. Elle en veut à mort à l’agent de sécurité qui s’est autorisé à frayer avec les croissants. Pas de chance pour lui, il croise Trierweiler qui, après sa crise de nerfs, avait eu une entrevue avec Hollande à leur domicile, rue de Cauchy. Ils prennent tous les trois l’ascenseur pour descendre les six étages de l’immeuble. Et là, l’épouvantable mégère se met à éructer : « Et aujourd’hui, vous n’avez pas apporté de croissants ? C’est ainsi que vous concevez votre métier de policier ? Je ne comprends même pas que vous soyez encore là ! » Trierweiler raconte qu’il regardait ses chaussures, le regard embué. Et François ne disait pas un mot…

 

APRÈS LES “ SANS-DENTS”, CES ODIEUX HANDICAPÉS…

 

Les pauvres sont, selon Hollande, des “sans-dents”. Et les handicapés ? Il faut, comme chacun le sait, s’en méfier. L’ex-première dame interrogeait le président au sujet de Philippe Croizon, sportif amputé des quatre membres et qui a relié les cinq continents à la nage. Réponse de l’hurluberlu : « Je n’aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap ». Il n’a pas forcément tout à fait tort, au demeurant. La vénalité des handicapés est bien connue depuis la présidence de Hollande…

 

DÉSESPÉRANTE RÉSISTANCE EUROPÉENNE…

 

Les lecteurs de RIVAROL connaissent le sénateur Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, membre de la Ligue du Nord et qui fut souvent en pointe dans le combat contre l’invasion. Il s’était fait remarquer le 12 juillet 2006, en affirmant que l’Italie a battu une équipe (de France de football) qui, pour obtenir des résultats, « a sacrifié son identité en alignant des nègres, des musulmans et des communistes ». Il avait salué le titre de champion du monde de l’Italie comme « une victoire de l’identité italienne d’une équipe qui, (elle), a aligné des Lombards, des Napolitains, des Vénitiens et des Calabrais ». Il s’en était pris récemment, sans beaucoup de finesse, il est vrai, à l’ex-ministre de l’Intégration, Cécile Kwenge, d’origine congolaise, et l’avait traitée d’orang-outang. Las, il a découvert mi-août… un serpent de deux mètres dans sa cuisine. Il aurait aussi perdu sa mère, depuis quelques mois. Du coup, il soupçonne être victime d’un « macumba », d’une malédiction, et d’avoir été ensorcelé. Par qui ? Mais par le père congolais de Cécile Kyenge. Ce dernier aurait organisé une cérémonie pour guérir le sénateur de son racisme… On se dit qu’on a du souci à se faire avec des résistants qui croient en des fadaises pareilles… Consternant.

 

QUAND GANDHI ÉCRIVAIT À HITLER EN LUI DONNANT DU “MON CHER AMI”…

 

Voici la lettre adressée à Hitler par Gandhi, le 23 juillet 1939. « Mon cher ami, des amis m’ont encouragé à vous écrire au nom de l’humanité. J’ai résisté à leur requête, pensant qu’une lettre de ma part serait une impertinence. Mais quelque chose me dit que je ne dois pas faire de calcul et que je dois faire cet appel, quel qu’en soit le prix. Il est assez clair que vous êtes aujourd’hui la seule personne au monde qui puisse empêcher le déclenchement d’une guerre pouvant réduire l’humanité à l’état sauvage. Devez-vous payer ce prix pour atteindre votre objectif, aussi précieux vous semble-t-il ? Ecouterez-vous l’appel d’un homme qui a délibérément évité la solution de la guerre, non sans un certain succès ? » Et Gandhi de conclure : « Je sollicite néanmoins votre pardon au cas où j’ai commis une erreur en vous écrivant. Je reste Votre ami sincère, Sd. M. MK Gandhi. » Rappelons que si Gandhi est aujourd’hui un personnage vénéré, il y a en Inde bien plus de statues de Shandra Bose que de Gandhi. Shandra Bose, qu’évoque Duprat dans ses “cahiers”, fut le vrai leader du nationalisme et du “fascisme” indien et leva une division indienne qui combattit aux côtés des divisions allemandes.

Capture 2.JPG

LE PÈRE DE MARION LE PEN EST MORT

 

Roger Auque vient de mourir à l’âge de 58 ans. Journaliste, il avait été l’otage pendant plus d’un an, du Hezbollah au Liban, en 1987. Celui qui se qualifiait lui-même de « grand reporter, baroudeur et play-boy » s’était battu aux côtés des phalanges libanaises avant de choisir la plume plutôt que le fusil. Nicolas Sarkozy le nomma en décembre 2009 ambassadeur de France en Erythrée. C’est la journaliste Christine Clerc qui révéla, dans son livre Les conquérantes ce que tout le monde savait dans le milieu nationaliste : Roger Auque est le père biologique de Marion Maréchal Le Pen, petite-fille de Jean-Marie Le Pen et fille de Yann Le Pen.

 

HORREUR : JACK L’ÉVENTREUR SERAIT JUIF

 

Le mystère serait enfin résolu. « Jack the Ripper », le tueur en série responsable d’au moins cinq meurtres de prostituées à l’automne 1888, serait un coiffeur juif polonais du nom d’Aaron Kosminski. Cette affaire, qui a passionné le monde, avait amené de multiples personnes à être suspectées, depuis un petit-fils de la reine Victoria jusqu’à l’ancien Premier ministre William Gladstone. Des analyses ADN sur un châle qui aurait appartenu à une des victimes de Jack l’éventreur démontreraient qu’il s’appellerait Aaron Kosminski, un juif polonais de 23 ans, immigré en Angleterre avec sa famille pour fuir les pogroms russes et qui fut suspecté, mais relâché par la police, faute de preuves. Il fut interné, deux ans plus tard, pour schizophrénie et restera dans un asile jusqu’à sa mort, en 1919.

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:28 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 17 septembre 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3154 du 11 septembre 2014

 

ENOCH Powell « avait raison » de mettre en garde contre l’immigration, affirme l’ancien ministre de la Défense conservateur Gerald Howarth. On se souvient du célèbre discours prononcé le 20 avril 1968 par Enoch Powell, parlementaire conservateur britannique, critiquant le multiculturalisme et opposé à l’immigration venant des pays du Commonwealth. Il disait : « Si je regarde vers l’avenir, je suis empli de sombres présages ; tel le poète romain, il me semble voir le Tibre écumer d’un sang abondant ». Il ajouta : « Nous devons être fous, littéralement fous à lier dans ce pays, pour autoriser chaque année l’entrée de 50 000 personnes, qui seront à l’origine de la future augmentation de la population d’origine immigrée. J’ai l’impression de regarder ce pays construire frénétiquement son propre bûcher funéraire. »

 

ENOCH POWELL WAS RIGHT ! (AVAIT RAISON)

 

Son discours provoqua une vive polémique dans la classe politique, la presse et la société britannique, mais un sondage de l’organisation Gallup réalisé fin avril 1968 montra que 74 % de la population était d’accord avec lui. Mais que pèse l’opinion de la majorité du peuple face aux lobbys et aux professionnels de la trahison ? Le conservateur anglais Gerald Howarth, député de longue date, vient d’affirmer qu’Enoch Powell avait eu raison de mettre en garde contre l’immigration. L’ancien ministre de la Défense écrit dans un courriel : « De toute évidence, l’arrivée d’une telle masse de personnes de confession non chrétienne représente une épreuve. Beaucoup d’entre nous, et le défunt Enoch Powell en faisait partie, avions donné l’alerte à ce sujet il y a plusieurs décennies. » Evoquant les abominables événements de Rotherham, où plus de mille enfants et jeunes filles blanches ont été réduites en esclavage sexuel en dix ans par une bande de Pakistanais, il dit : « Il s’agit de décennies de politiquement correct, et c’est cela qui a permis à ces répugnants abus d’enfants d’avoir lieu. » Et il conclut par ces mots : « Ici, c’est le Royaume-Uni, nom d’un chien ! Si vous ne l’aimez pas, partez vivre ailleurs » ajoutant : « C’est le parti travailliste qui est responsable. Le parti travailliste et la gauche. » Mais hélas pas seulement le parti travaillistes, les prétendus conservateurs sont eux aussi responsables de l’invasion du Royaume-Uni.

Capture.JPG

UN TEE-SHIRT ZARA AFFUBLÉ D’UNE ÉTOILE JAUNE RETIRÉ DE LA VENTE

 

Chacun sait que l’“Holocauste” fait vendre. C’est ce que les responsables de la célèbre marque espagnole de vêtements, Zara, ont dû se dire quand ils ont imaginé de commercialiser un beau tee-shirt pour enfant affiché au prix de 12,95 euros sur l’eshop Zaraun. Il avait tout pour plaire : des rayures bleues et une belle étoile jaune sur la poitrine. De façon assez incroyable, certains y ont vu un remake des uniformes portés par les Juifs dans les camps de concentration lors de la Seconde Guerre mondiale. Face aux couinements, l’enseigne espagnole Zara a retiré de la vente le beau teeshirt rayé à étoile jaune.

 

MONTEBOURG : “HOLLANDE MENT TOUT LE TEMPS

 

L’ex-ministre de l’Économie Arnaud Montebourg, évincé du gouvernement, se raconte dans un livre qui paraît le 10 décembre, dont le titre est Montebourg, moi président (Éd. L’Archipel). Celui qui se déclarait fin juin 2014 en “cohabitation” avec le président déclare : « J’ai des rapports minimalistes avec le président de la République. Je me considère en cohabitation. Le président préside, mais nous, on fait ». Il ajoute : « Avec François Hollande, on ne peut plus discuter. Donc on ne discute plus. Ça ne sert à rien, les discussions avec lui sont inutiles. Sympathiques, mais inutiles. Depuis que je suis ministre de l’Économie, je ne vais plus discuter avec lui à l’Élysée. Je passe mon temps à Matignon. D’ailleurs, j’ai donné instruction à mes équipes de ne plus aller à l’Élysée ». L’ancien Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en prend aussi pour son grade. A propos de l’affaire Léonarda, Montebourg dit : « C’est une catastrophe. Ça ne va pas durer longtemps comme ça. Valls, Peillon… On en a tous marre, on a tous envie de se barrer… C’est plus possible, vraiment, c’est n’importe quoi. On n’en peut plus, on est au bout. Cet amateurisme, c’est plus possible, ce n’est pas croyable. » Et puis, cette ultime considération : « Hollande ment tout le temps. C’est pour ça qu’il est à 20 % dans les sondages. Il ment. Il ment tout le temps. Depuis le début. » Ces propos ont été tenus en janvier. Depuis, Supermenteur a encore chuté dans les sondages…

 

MÉLENCHON ACCUSÉ D’AVOIR TENU DES PROPOS ANTISÉMITES

 

Jean-Luc Mélenchon avait participé, le week-end du 24 août, à l’université d’été du Parti de Gauche à Grenoble. Les propos qu’il y a tenus n’ont pas manqué de choquer profondément l’affreux journaliste Frédéric Haziza, auteur de Vol au-dessus d’un nid de fachos, qui y voit la preuve d’un antisémitisme virulent. Mélenchon a ainsi déclaré : « La République, c’est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du Pays ». Haziza s’est derechef senti visé, évoquant cet autre propos de Mélenchon qui s’est risqué à dénoncer « ceux de nos compatriotes qui ont cru bien inspiré d’aller manifester devant l’ambassade d’un pays étranger ou d’aller servir sous ses couleurs les armes à la main ». Mélenchon cible évidemment les Français qui s’enrôlent au sein de Tsahal et ceux qui expriment parfois violemment (cf. la Ligue de défense juive) leur soutien à Israël. Mélenchon a aggravé son cas en défendant devant ses militants « les populations martyrisées de Gaza » en précisant : « Nous ne croyons pas aux peuples supérieurs aux autres ». Haziza du coup s’en étrangle d’indignation, écrivant : « Il est lourd, trop lourd de sous-entendus. La théorie de la “race supérieure”, cela ne vous rappelle rien ? » Et ce n’est pas fini. Mélenchon a évoqué la nécessaire « fidélité à ces combats du passé, la fidélité au souvenir des meurtres de masse qui ont été commis dans le passé ». Du coup Haziza y voit un monstrueux parallèle entre la Shoah et la guerre de Gaza, accusant Mélenchon de « reprendre désormais à son compte la rhétorique récurrente et habituelle des sites d’extrême-droite, de ceux d’Alain Soral, de Dieudonné M’bala M’bala ou encore de la mouvance islamo-salafiste ». Rien que çà…

 

UNE PHOTO “SIGNIFIANTE” SUR LE SITE DE L’EDUCATION NATIONALE

 

La photo postée il y a quelques jours sur la page Facebook de l’Education nationale représente sept enfants de maternelle dont, relève la quotidien Aujourd’hui, « plusieurs Noirs ». En fait de “plusieurs”, six enfants sur sept sont noirs. De multiples réactions d’internautes ont poussé le ministère à dénoncer le grand nombre de commentaires injurieux et racistes. Ces commentaires ont évidemment été supprimés. Restent ceux des inévitables collabos, dont celui-ci : « Cette photo représente la France d’aujourd’hui ». Sans commentaire…

 

A QUOI SERT LE FRONT NATIONAL ?

 

David Rachline, le nouveau maire FN de Fréjus, n’avait de cesse de dénoncer, avant les élections, le projet de mosquée de Fréjus et l’ingérence des « pays du Golfe ». Il avait même promis l’organisation d’un référendum sur ce sujet. Depuis, silence radio. Il a refusé de s’associer à la plainte de Georges Ginesta, maire de Saint-Raphaël, qui est concerné, puisque la future mosquée jouxte sa commune. Selon lui, la mosquée ne respecte pas les règles d’urbanisme de la ville de Fréjus, qui impose des distances minimales entre les bâtiments. Cet argument peut être suffisant pour obtenir l’arrêt des travaux. Pourquoi Rachline se tait-il ? Réponse d’un permanent du FN : « Rachline se fait désormais discret parce que Marine le lui demande, car il est hors de question de faire de ce sujet un enjeu national. Le Front a un électorat musulman, et il est exclu de le braquer ». Et Rachline de jouer les vierges démocratiques effarouchées en déclarant ne pas « vouloir se substituer à la justice ». Mais à quoi cela sert-il alors de voter FN à Fréjus ou ailleurs ? Tout cela est consternant...

 

ADIEU NÉGROS, ADIEU BAMBOULAS…

 

Le “négro” et le “bamboula” sont, ou plutôt, étaient des spécialités chocolatées auxerroises créées en 1919 par la famille Moreau. Elles rencontraient un succès fou et se voyaient expédiées partout en France, raconte une responsable de la chocolaterie Feret, actuelle propriétaire de la marque. Tout allait pour le mieux jusqu’au jour où le Conseil Représentatif des Associations Noires de France (CRAN) et Sortir du Colonialisme se sont indignés, dénonçant « un revival de l’imagerie coloniale la plus nauséabonde » en exigeant que « la chocolaterie de la honte retire de la vente ces horreurs ». La direction de la chocolaterie a eu beau expliquer que cette spécialité auxerroise avait été conçue il y a un siècle pour « rendre hommage » aux tirailleurs sénégalais blessés durant la guerre et à une danse africaine, bref, qu’il ne s’agissait « en aucun cas d’une injure ou d’un qualificatif raciste », rien n’y fit. Il y eut des menaces reçues par courriel ou par téléphone. Du coup, la direction, courageuse mais craignant pour le devenir de sa vitrine, a débaptisé les deux produits. Le “négro” devient le “grégo” et le “bamboula”, « le bon goût ». Tout cela manque désormais singulièrement de poésie…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:27 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 08 septembre 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3153 du 4 septembre 2014

DÉCIDÉMENT, il n’en rate pas une. Comme le note Le Point, même lorsque les sujets sont graves, le locataire de l’Elysée trouve le moyen d’en rire. Aujourd’hui, c’est la probable perte du Sénat par la gauche qui amuse le chef de l’Etat. Il fait de l’humour, évoquant la réforme territoriale qui crée un vif mécontentement chez les élus, y compris chez les socialistes. Il envisage, tranquillement je-m’en-foutiste, une défaite électorale.

 

HOLLANDE S’AMUSE

 

Le chef de l’Etat vient en effet de déclarer aux journalistes : « En 2011, la gauche ne pensait pas gagner, mais elle a bénéficié du rejet des projets territoriaux de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, c’est nous qui réformons la carte au moment des sénatoriales. Vous voyez bien que l’on n’est pas calculateur ! » Pas sûr que les sénateurs socialistes qui vont se faire éjecter fin septembre du Sénat apprécient la fine plaisanterie…

 

HOLLANDE ET ALZHEIMER : ÇA S’AGGRAVE

 

Tout enfant âgé de deux ou trois ans sait manier un arrosoir. Rappelons aux lecteurs qui l’auraient oublié qu’il convient de remplir l’arrosoir d’eau, le prendre par l’anse, le pencher, et laisser l’eau s’écouler par la pomme. Une technique qu’à vrai dire, on n’enseigne pas à l’ENA. D’où le problème, à moins qu’Alzheimer ne s’aggrave, qu’a rencontré récemment le Pingouin, en visite en Azerbaïdjan. On a vu l’improbable Président de la République, lors de l’inauguration d’un lycée français en Azerbaïdjan, arroser l’arbre en faisant écouler l’eau par le haut de l’arrosoir plutôt que par la pomme ! Ça ne s’invente pas !

 

HOLLANDE, ABANDONNÉ PAR JULIE GAYET ?

 

Des rumeurs bien fantaisistes d’un mariage entre Julie Gayet et François Hollande n’avaient cessé d’enfler ces dernières semaines. Las, de récentes photos dévoilées par Voici montrent Julie Gayet à la plage avec un autre homme. Il paraît que, l’air complice, ils marchaient à quelques centimètres l’un de l’autre (détail important) et dans l’eau, toujours aussi proches. Mais qui est ce rival du Pingouin ? Il se nomme Pierre Puybasset. Originaire de Corse, cet « avocat fiscaliste de renom » aurait invité Julie Gayet à séjourner avec lui quelques jours dans sa résidence de Porticcio, sur l’île de Beauté. « Ils n’en sont quasiment jamais sortis, sauf pour aller à la plage, tôt le matin, et tard le soir », rapporte Voici. L’hebdomadaire note finement : « Ce break, elle en avait besoin et elle a en profité à fond avec son hôte ». On les aurait même aperçus ensemble à Paris où ils se verraient souvent. Pauvre Hollande ! Quand rien ne va, rien ne va…

 

HOLLANDE, SANS PARAPLUIE, BAFOUILLE

 

Lundi 25 août, Hollande, qui n’a sans doute pas de tâche plus urgente à accomplir, poursuivait sa tournée de commémorations. Il s’est rendu à l’île de Sein où il venait honorer les 133 civils qui, au lendemain de l’appel du 18 juin, avaient rejoint De Gaulle. Las, les éléments se déchaînèrent. Des trombes d’eau se déversèrent sur le petit homme, sans qu’aucun conseiller n’ait l’idée de le protéger avec un parapluie. François Hollande ânonna péniblement son discours. Il bafouilla, sa langue fourcha, il parla du “parti” plutôt que de la “patrie”. On vit de la buée sur ses lunettes, des cascades d’eau sur son visage. Bientôt son costume fut à tordre. Cette image, largement reprise par les media, illustre parfaitement la situation politique actuelle. Le Pingouin peut méditer ce proverbe breton : « Qui voit Sein, voit sa fin ». Rappelons que Sein fut surnommée l’île des naufrages dès le XVIIe siècle, tant les naufrages y étaient fréquents. Un signe précurseur ? Espérons-le !

 

LA GROSSIÈRETÉ DE MARTINE AUBRY

 

Comme la belle au bois dormant (comparaison quelque peu osée), Martine Aubry était en hibernation depuis plus d’un an. Réveillée d’un long sommeil peut-être éthylique, elle a, lors d’une conférence de presse, vilipendé le projet de l’exécutif concernant la nouvelle carte des régions de France, laquelle prévoit la fusion de la Picardie avec le Nord-Pas-de-Calais. Le Canard Enchaîné vient de dévoiler quelques grossièretés bien senties assénées par Martine Aubry à ses adversaires au sein du parti. Harlem Désir et Gaëtan Gorce sont les premières victimes du langage délicat de l’ex-ministre du Travail. En effet, alors qu’on lui annonce qu’elle va devoir poser à côté d’Harlem Désir, son successeur à la tête du PS, afin de montrer l’image d’un parti uni, elle aurait répliqué en disant : « Pas question de poser à côté de cet enc… » Gaëtan Gorce, candidat à la succession de Martine Aubry en 2012, a également eu à subir sa fureur. Tandis que le sénateur de la Nièvre la croise en juin 2012 lors d’une réunion du PS, il lui tend la main pour la saluer ; elle lui lance alors un magistral « je ne te salue pas, vieille sal… ». Elégant… Le Canard rappelle aussi la fâcheuse tendance qu’a Aubry à qualifier ses “camarades” socialistes de “nuls”. Mais la droite a aussi droit à un bouquet d’invectives. Pour elle, Jean-Marc Ayrault est “nul” et Jean-Pierre Raffarin « ne sert à rien ». Et Hollande ? Il a droit à la légion d’honneur de l’insulte aubryste : « Il est archinul ».

 

27 % DE JEUNES “FRANÇAIS” FAVORABLES À L’ÉTAT ISLAMIQUE !

 

Le très sérieux institut britannique ICMresearch vient de réaliser un sondage concernant le soutien à l’État Islamique (le groupe ayant établi le Califat dans certaines régions d’Irak et de Syrie) dans différents pays européens. 15 % de l’ensemble des Français interrogés affirment être très favorables ou assez favorables à l’État Islamique, un score grimpant à 27 % chez les 18-24 ans ! Un soutien bien plus important que dans tous les autres pays européens. On peut évidemment en conclure que l’immense majorité de la population musulmane résidant en France soutient les terroristes islamistes, même si tous ne mesurent pas ce que signifie ce califat, avec son cortège d’horreurs.

Capture 1.JPG

LE “MORT-AUX-JUIFS” DANS LE COLLIMATEUR

 

Dans un petit village du Loiret, Courtemaux, un lieu-dit porte le doux nom de « Mort-aux-Juifs ». Il est composé d’une ferme et de deux maisons. Pas de quoi fouetter un rabbin. Oui mais le lieu vient d’être découvert par le centre Simon-Wiesenthal américain, fondé par le fameux chasseur de nazis, qui exige que le nom du lieu disparaisse. Affreusement choqué, le lobby a écrit au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve pour exiger le changement du nom scandaleux. Ce n’est pas la première fois que d’aucuns se sont mis à couiner. L’adjointe au maire raconte : « Un conseil municipal précédent avait déjà refusé de débaptiser ce lieu-dit ». Et elle ajoute avec un bon sens certain : « Pourquoi changer un nom qui remonte au Moyen-Age ? Il faut respecter ces vieux noms ». On ne saurait lui donner tort…

 

SICILE : LES CLANDESTINS ONT DES EXIGENCES

 

La Forza Della Vita, la structure d’accueil sicilienne gérée par des bénévoles, suscite les récriminations des clandestins qui débarquent en nombre depuis deux ans. D’abord, la nourriture ne serait pas assez bonne et ne correspondrait pas à leurs habitudes culinaires ; ensuite, en plein mois du ramadan, ils ont été obligés de manger la journée alors qu’ils souhaitaient se sustenter la nuit ; enfin, leurs papiers de réfugiés politiques sont trop longs à obtenir. Mais le pire est qu’il y a des tiques, et qu’ils sont piqués par les moustiques. « Nous sommes en été, il n’est pas rare de faire de telles rencontres avec ces insectes », explique sans rire un représentant des forces de l’ordre. Mais l’hiver pose aussi des problèmes. Des couvertures sales, pas assez de chauffage, des poux, la gale. Et puis, la promiscuité. Mais sur ce dernier point, les choses devraient s’améliorer : les églises ont ouvert leurs portes aux milliers de clandestins qui débarquent chaque semaine…

Capture 2.JPG

UNE FEMEN COMPLÈTEMENT ALLUMÉE

 

Amina Seboui avait fait deux mois et demi de détention provisoire en Tunisie en 2013 pour avoir peint le mot “Femen” sur le muret d’un cimetière de Kairouan (sud de Tunis) afin de dénoncer la tenue d’un rassemblement salafiste. Elle avait quitté par la suite le mouvement des Femen, en l’accusant d’“islamophobie”. Elle avait fait parler d’elle le 15 juillet, prétendant avoir été agressé par des islamistes, à Paris, qui, selon ses dires, avaient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils. Elle doit être jugée en octobre pour dénonciation mensongère. La voici qui récidive. Amina Seboui et son compagnon croisent un couple sur la place de la Bastille, dont la femme porte le voile. Des insultes fusent alors de la part de l’ancienne Femen, qui agresse la femme voilée, déclenchant une rixe entre les deux couples. Du coup l’ex-Femen tunisienne Amina a été placée en garde à vue et sans doute en cellule de dégrisement… Une fois de plus…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:25 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 06 septembre 2014

Dimanche 12 octobre : TOUS A RUNGIS !

8 JNI Thème.jpg

12:23 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook