Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 mars 2015

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3179 du 12 mars 2015

LE CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) est l’une des structures les plus arrogantes de France. Tous, tous, sans exception, politiciens, hommes d’influence, ministres, chefs d’Etat se vautrent à ses pieds, histoire de recueillir ses suaves et comminatoires ordres et exigences. Ils se sont tous couchés. Ils se couchent tous. Lisez à ce propos l’extraordinaire livre d’Anne Kling, consacré à l’officine. Lors du dernier dîner, le prix de la place était fixé à 900 euros par tête !

 

LE CRIF ORDONNE, LE CONTRIBUABLE PAIE

 

Et l’on apprend, grâce à un carton d’invitation qui s’est retrouvé sur internet, que l’on peut avoir une déduction fiscale sur ce montant exorbitant (en bas à droite du carton). Sur ces 900 euros, 66 % sont déductibles d’impôt, comme tout don à certaines associations. Ainsi, les participants-donateurs peuvent potentiellement déduire du fisc 528 euros. Les contribuables sont de cette manière mis à contribution pour financer la soirée. Alors, heureux, les Rivaroliens ?

 

MARINE LE PEN HUMILIE SON PÈRE

 

Marine Le Pen a déclaré dans L’Obs que le président d’honneur du FN ne dirigera pas la région PACA si jamais le FN remporte les élections régionales : « S’il l’emporte, il ne sera pas président de la région, mais je pense qu’il faut le dire aux électeurs avant. » En d’autres termes, ne votez pas pour lui. Décidément, consternant et honteux…

 

UNE IMMIGRÉE CLANDESTINE RÉDIGE UN RAPPORT SUR L’IMMIGRATION À BRUXELLES !

 

Kyenge Kashutu, d’origine congolaise, est députée européenne, italienne, paraît-il. Elle fut ministre de l’intégration et même immigrée clandestine. Ce qui ne semble pas incompatible en Italie. Kyenge s’appelait autrefois Cécile. Mais elle a choisi de reprendre son prénom congolais, Kyenge. Le Parlement européen vient de lui confier la rédaction d’un rapport sur l’immigration, sujet qu’elle maîtrise sur le bout des doigts. Les réseaux sociaux italiens se déchaînent évidemment. Exemple : « C’est une plaisanterie ? Dites-moi que c’est une plaisanterie », « Non, ce n’est pas une plaisanterie »), la plupart des internautes italiens ont tenté de se réfugier dans l’humour. « L’Union européenne confie à la Kyenge l’urgence migratoire. Un peu comme confier à Schettino la marine marchande ». (Francesco Schettino est le commandant du Costa Concordia qui vient d’être condamné à 16 ans de prison pour le naufrage de son bateau et l’abandon des passagers.) L’excellent site F de Souche rappelle : Cécile Kyenge a reconnu avoir pénétré illégalement sur le territoire italien lors de son arrivée. Elle est issue d’une famille de 38 enfants nés des quatre femmes de son père. Elle se définit comme « une femme noire et fière de l’être ». Elle demande la suppression de la notion d’immigrant clandestin. Pour Cécile Kyenge : « L’Italie est un pays métis » et « multi-ethnique ».

Capture 1.JPG

CECILE KYENGE VEUT PLUS D’AFRICAINS EN ITALIE ET EN EUROPE

 

Pour Cecile Kyenge, « l’Europe doit ouvrir davantage ses frontières ». Selon elle, « l’Europe a évité le déclin démographique grâce à l’immigration ». Elle veut « un président noir en Italie ». Elle en « rêve tous les jours ». Elle demande une loi européenne interdisant les partis qu’elle estime “racistes”. En Italie, elle a fait intensément campagne pour que les enfants d’immigrants deviennent citoyens italiens dès la naissance. Elle veut éradiquer l’idée « qu’il n’y a pas d’Italiens noirs ». Voilà où en est cette Europe décadente…

 

Il n’y a, au demeurant, pas que les Français à être délirants. Rappelons cet incroyable délire (que j’ai déjà évoqué) de Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, qui avait comparé Kashetu Kuenge à un orang-outan et qui se plaint aujourd’hui d’être la victime d’un sort que, pour venger sa fille, le père de la députée aurait jeté sur lui. Depuis il ne cesserait d’être accablé de malheurs et il voudrait que l’auteur de cette malédiction la retire. Ce à quoi Cécile Kyenge répond qu’elle est bonne catholique et ne croit pas à la sorcellerie. Interdit de rire, car l’instant est grave…

 

RESPECTONS LES BOUCHERS

 

Cela fait longtemps, beaucoup trop longtemps, que je n’ai pas évoqué en ces colonnes ma Cricri (Christine Boutin). Elle était, il y a quelques jours, en déplacement au Salon de l’agriculture. Cette grande spécialiste de la politique étrangère de la France n’y a pas mâché ses mots, estimant que « depuis le début, la politique européenne occidentale à l’égard de la Syrie n’est pas adaptée ». « Il convient d’avoir un contact avec Bachar al Assad. Il faut absolument rétablir un dialogue. » Très bien ! Manuel Valls, l’excité en chef, avait, quelques jours auparavant, qualifié le président syrien de “boucher”. Commentaire d’une haute teneur philosophique de la présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate : « Utiliser le mot boucher est déplacé car il y a des bouchers qui sont magnifiques. Il faut faire attention à ce qu’on dit, le terme de boucher est par nature inappropriée. C’est un dictateur, M. Assad, d’abord. » Pas un boucher, Dieu merci pour la précision. Cricri est décidément insurpassable…

 

VAUCLUSE : LES DIVISIONS MORTIFÈRES

 

On savait que les divisions entre le Ligue du Sud de Jacques Bompard et le FN avaient coûté aux nationaux un poste de sénateur. Et voici que cela recommence. Pour des raisons d’ego, de convictions, de stratégie, les deux formations s’affronteront aux élections départementales des 22 et 29 mars. Dans les cantons d’Orange et de Bollène, fiefs de Jacques et Marie-Claude Bompard, mais aussi dans d’autres cantons. Navrant, d’autant que l’UMP locale est en pleine perdition. Ils ont été incapables de constituer un binôme à Bollène ! Et naturellement chaque camp accuse l’autre d’être seul responsable de cette division fratricide. C’est d’autant plus déplorable que le Vaucluse était l’un des rares départements à pouvoir tomber dans l’escarcelle des nationaux ce printemps.

Capture 2.JPG

BERT VAN DEN BRANDE NOUS A QUITTÉS. ADIEU, CAMARADE !

 

Bert, que certains camarades Rivaroliens connaissaient, était un formidable personnage, plein d’humour, plein de courage, plein de détermination. D’une fidélité absolue à son idéal. Nous l’aimions infiniment. Engagé dans la Kriegsmarine puis dans la division flamande Langemark, il combattit sur le front de l’Est contre le bolchevisme. Comme le raconte Hilde de Lobel, ancienne députée du Vlaams Belang, « la tristesse de cette nouvelle peut toutefois être teintée d’une certaine fierté. Fidèle à ses convictions il nous a en effet quittés de façon sereine et stoïque en regardant la mort bien en face. Il était entouré par ses enfants et quelques amis fidèles qui depuis un petit temps se trouvaient en permanence à son chevet ». Il y a quelques jours il avait même demandé à sa famille et à ses camarades de chanter quelques-uns de ses chants préférés. Il avait lui-même choisi l’exergue de son faire-part. Ce sont les mots du poète allemand Reiner Maria Rilke : « Si vous me cherchez, cherchez-moi dans votre cœur. Si j’y ai trouvé un abri, je serai toujours avec vous ». Bert, qui est mort à l’âge de 90 ans, marche désormais en esprit dans nos rangs.

 

HOMOSEXUALITÉ ET ZOOPHILIE, C’EST PAS PAREIL !

 

Un candidat FN aux élections départementales dans la Sarthe est suspendu du parti à la suite de propos assimilant homosexualité et zoophilie, a-t-on appris auprès du Front national. Louis Noguès s’était autorisé lors d’une délibération du conseil municipal du Mans à s’en prendre à la charte LGBT. L’audacieux avait dit : « J’ai remarqué que, maintenant, ce n’est plus LGBT. Vous avez ajouté : « lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels, intersexuels, queers and friendly […]. » Vous avez oublié certainement la zoophilie, vous avez oublié la zoophilie, c’est ça qui me gêne ». Du coup, la mitrailleuse lourde s’est mise à crépiter. L’élu a été “suspendu” du parti, a déclaré à l’AFP Pascal Gannat, secrétaire de la fédération FN de la Sarthe, disant « désapprouver pleinement » ces déclarations. Mais pas question que l’odieux délinquant s’en tire à si bon compte. Il vient d’être convoqué devant « les instances disciplinaires » du mouvement. Pascal Gannat, le Fouquier-Tinville du FN, a déclaré avec force : « Il n’est pas admissible que par le choix d’une comparaison injustifiée, Louis Noguès puisse laisser croire que le FN se situe dans une attitude de discrimination à l’encontre des personnes homosexuelles ». C’est beau comme de l’Antique. Mais à part ça il n’y a pas de lobby gay au néo-FN !

 

DE CURIEUX OISEAUX AU FN

 

Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, présidé par Carl Lang, sera candidat du parti à Beauvais 2 contre le Rassemblement Bleu Marine qui présente l’inénarrable Sébastien Chenu, militant homosexualiste, organisateur de la géante Europride 2013 à Marseille, et co-fondateur de l’association GayLib favorable aux parodies de mariages entre homosexuels et à l’adoption d’enfants par des “couples” gays. Il écrivait sur Facebook le 5 octobre 2014 à propos des manifestations des défenseurs de la famille traditionnelle : « Je reste consterné par ces manifestations qui opposent les familles aux gays. ». Et l’islam ? Pas de problème, il a des choses à dire : le 9 juillet 2010, au Conseil Municipal de Beauvais, il votait la vente du terrain pour la construction de la grande mosquée de Beauvais et déclarait, lyrique : « La véritable mosquée est celle qui est construite au fond de l’âme. » Mais où en est-il avec l’Européisme ? Il déclarait à l’Observateur de Beauvais le 28 mai 2009 lorsqu’il était candidat UMP aux Européennes : « Moi en tout cas j›ai décidé d’être un militant pro-européen. […] Je peux parler de ce que l’Europe apporte à Beauvais ». Et aujourd’hui, car il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ? « Moi je suis eurosceptique depuis longtemps » (Canal +, Le Grand Journal, le 16/02/15). Fermez le ban…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

00:01 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.