Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 septembre 2012

Chronique de la France asservie et résistante

3350149693.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

de cette semaine


LE RICHISSIME Bernard Arnault a annoncé, lundi 10 septembre, qu’il portait plainte pour injures publiques contre le quotidien Libération qui l’avait présenté en “une” avec une valise et ce titre : « Casse-toi, riche con ! »

 

“CASSE-TOI, RICHE CON !”

 

Ce titre, inspiré du fameux « casse-toi, pauvre con » jeté par Sarkozy à un individu qui refusait de lui serrer la main, faisait suite à la polémique enclenchée par Bernard Arnault, qui avait annoncé qu’il pourrait s’installer en Belgique et demander la nationalité belge (voir éditorial de la semaine dernière). On a beaucoup glosé sur les raisons de cette démarche. Des raisons fiscales ? Bernard Arnault a annoncé qu’il continuerait à payer ses impôts en France. Alors ? En réalité, il prépare sa retraite et s’apprête à faire des donations à ses enfants. Celles-ci ne sont pas taxées en Belgique, contrairement à la France… La “une” de Libé a fait grand bruit et suscité maintes indignations. Un certain nombre de grands annonceurs, ulcérés par ses prises de position, ont décidé de lui couper derechef les vivres. La conséquence directe de cette couverture au vitriol serait, d’aprèsL’Express, une perte sèche de 500 000 euros, un certain nombre d’annonceurs ayant décidé d’annuler purement et simplement leurs campagnes de publicité, prévues dans ce média. L’actionnaire principal deLibération, le baron Edouard de Rothschild a volé à la rescousse de son journal, déclarant : « C’est tout à fait dans le style provoquant de Libération. Ça me paraît dans la droite ligne de ce que Libération doit faire et doit être.» Et il ajoute, suite à la plainte de Bernard Arnault : « Tant mieux pourLibération, cela alimente le buzz. » Ce mot anglais, “buzz”, signifie qu’on en parle intensément dans la presse et sur la Toile. Toute personne normalement constituée prononce ce terme anglais “beuz”. Mais comme le baron revendique de la distinction, il le prononce “baz”. Sans doute beaucoup plus chic, dans son esprit… Ah, au fait, de mauvais esprits se sont souvenus que le baron avait acquis la nationalité israélienne en 2010. Sa fortune l’avait suivi dans ce pays qui pratique une fiscalité bien plus avantageuse qu’en France. Etait-ce cela la raison de son exil ? Bon, il a certes conservé la nationalité française, on ne sait jamais. Avec un culot de tous les diables, faisant preuve d’une houtspa d’enfer, il explique : non, non, ce ne sont pas des raisons fiscales qui l’ont amené à exiler sa fortune. Il précise : « Je pratique le concours hippique à haut niveau et j’étais vraiment pas assez bon pour faire partie de l’équipe de France. » Il fallait oser. Il a osé…

 

MONTÉE DE L’ANTISÉMITISME ET DE L’ISLAMOPHOBIE

 

Un symposium européen des leaders musulmans et juifs vient de se tenir à Paris. Cela a couiné sec. Les agressions islamophobes auraient augmenté de plus de 14 % au premier trimestre 2012, les juifs revendiquant la médaille d’or, avec une progression de 37 %. Selon le président du consistoire, Joël Mergui, « On aurait pu penser que cela (l’affaire Merah)créerait un frein, mais au contraire, cela a libéré un certain nombre d’esprits fragiles. » « D’esprits fragiles », qu’en termes élégants les choses sont dites… Michel Serfati, président de l’amitié judéo-musulmane nous livre un scoop : « Beaucoup de musulmans entretiennent la haine du juif. » Mais Abdallah Zekri minimise : « Il y a de temps en temps des bagarres entre jeunes, mais ce n’est pas de l’antisémitisme. » Il conclut par ces puissantes paroles : « On peut en discuter entre nous, mais en faire un tintamarre risque d’attiser l’islamophobie. » Qu’est-ce qu’ils sont drôles !

 

ILS SE MOQUENT DE NOUS…

 

Quarante ans après l’adoption de la loi Pleven qui réprime l’injure et la diffamation à caractère racial, un sondage vient d’être publié, il y a quelques jours. Plus de 8 Français sur dix (85 %) se disent favorables à la loi Pleven, selon une étude Opinion Way, commandée par la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).

Certes, 50 % des personnes interrogées disent ne pas la connaître, et 39 % la connaissent sans savoir de quoi il s’agit. Mais 85 % y sont favorables. Cherchez l’erreur ou la manipulation. Les personnes interrogées estiment à 69 % que les citoyens sont les plus à même de faire progresser la lutte contre le racisme, et 61 % citent l’école. De deux choses l’une. Soit une majorité de Français est composée d’imbéciles inconséquents, soit la LICRA se moque de nous.

 

DASSAULT AIME MANUEL VALLS

 

Une scène tout à fait amusante est consultable sur Internet. Lors de l’inauguration de la foire de Corbeil-Essonnes, le 5 septembre, le sénateur UMP Serge Dassault, qui fut maire de cette ville, accueillit chaleureusement le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Dassault déclara être « très heureux » de l’action menée par Valls en matière de sécurité et vis-à-vis des Roms. Débordant d’affection, le milliardaire en vint même à affirmer que le ministre disposait en la matière de « l’appui d’un journal bien connu », faisant bien sûr référence au Figaro dont il est le propriétaire. L’hilarité fut générale, sauf chez Manuel Valls et ses amis socialistes, qui ne savaient plus où se cacher…

Spieler.jpg

 

CECILIA, EX-SARKOZY, RACONTE…

 

Cecilia Attias (ex-Sarkozy) l’a raconté dans une émission de télévision sur la chaîne américaine ABC. L’objet du débat était « sexe et politique » et elle intervenait au nom de sa fondation consacrée à la cause des femmes. Cecilia, interrogée sur son expérience d’épouse d’homme de pouvoir, a répondu, évoquant les femmes qui en voulaient à la vertu de son ex-mari : « Elles sont très attirées par le pouvoir. J’ai vu des femmes lui donner leur numéro de téléphone même quand j’étais à côté de lui », ajoutant : « Vous ne pensez pas que c’est un problème, ça ? » Elle n’a, certes, pas tout à fait tort.

 

LA MOITIÉ DES MÉDICAMENTS NE SERVENT À RIEN

 

Il va paraître : c’est un livre qui fera du bruit, écrit par Philippe Even (plutôt de gauche) et Bernard Debré (médecin et député UMP). Il dénonce la vétusté, voire la dangerosité de notre pharmacopée. La France est un des plus gros consommateurs de médicaments de la planète. D’après leur enquête des plus sérieuses, la moitié des médicaments mis en vente dans les pharmacies ne servent à rien et 5 % seraient même très dangereux. Leur déremboursement permettrait d’atteindre le chiffre astronomique de 10 milliards d’économies pour l’assurance maladie. Les deux auteurs attaquent sans pitié les autorités sanitaires, inertes au possible, les laboratoires pharmaceutiques, prêts à tout pour vendre leur camelote, et les médecins, incapables de faire des ordonnances courtes. La France est décidément un curieux pays. Elle détient le record du monde du recours à l’homéopathie (36 % des médicaments prescrits contre 2 % au Royaume-Uni). Or, même si je vais me faire incendier par des lecteurs et des rédacteurs de RIVAROL qui croient aux vertus de cette médecine, je considère comme la majorité de la communauté scientifique et médicale que l’homéopathie est une pseudo-science entrant en contradiction avec nos connaissances en chimie et en biologie. Aucune étude publiée n’a fait la preuve de son efficacité, au-delà de l’effet placebo. On sait qu’un malade à qui on administre un faux médicament, mais qu’il croit être vrai, se sentira beaucoup mieux et guérira éventuellement plus vite : c’est l’effet placebo. L’homéopathie a été “inventée” en 1796 par un médecin saxon, Samuel Hahnemann, sur des principes très fantaisistes, que je ne développerai pas dans ces colonnes. Un des principes consiste à diluer un pseudo-principe actif de telle façon que la teinture ne représentera que l’équivalent d’une goutte d’eau dans tous les océans de la planète. Autant dire qu’il n’y a plus la moindre molécule active dans le médicament homéopathique. Cela pose évidemment question. Mais les laboratoires homéopathiques avaient cru trouver la solution. Ils avaient confié en 1987 au Professeur Benveniste, une mission, largement rétribuée : prouver que l’eau conservait les propriétés de substances précédemment diluées, sous une forme d’empreinte électromagnétique de la molécule. Benveniste prétendit avoir prouvé la fameuse « mémoire de l’eau ». Las, sa démonstration fut réfutée, du fait de multiples erreurs méthodologiques et Benveniste perdit tout crédit et tous financements avec cette affaire. En France, en 2004, l’Académie nationale de médecine avait demandé le déremboursement des préparations homéopathiques en présentant l’homéopathie comme une «méthode obsolète » fondée « à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique » et « comme une doctrine à l’écart de tout progrès». Et pourtant le ministère de la Santé maintint le remboursement. Pourquoi ? En fait le déremboursement de l’homéopathie aurait amené les médecins à prescrire des médicaments classiques, bien plus coûteux, qui auraient grevé encore davantage les comptes de la Sécurité sociale… Mais pourquoi, diable, des médecins généralistes continuent-ils de croire ou de faire semblant de croire à l’homéopathie ? Il y a bien sûr ceux qui savent qu’ils prescrivent un placebo.

Mais les autres ? Un de mes amis, professeur de chirurgie, m’a donné la réponse. Le médecin généraliste, qui développe souvent une sorte de complexe d’infériorité face au spécialiste voit dans l’homéopathie un moyen d’impressionner le patient, en utilisant notamment des termes mystérieux et de prendre ainsi de l’importance. Bref, il se la joue quelque peu “sorcier” et beaucoup de patients adorent cela…

 

DES ALLEMANDS ZOOPHILES

 

Promis, juré ; ceci n’est pas un poisson d’avril. Marius Tünte, le porte-parole de la Fédération allemande de protection des animaux, s’énerve : «En Allemagne, on peut avoir des relations sexuelles avec un animal sans être inquiété par la justice ! » Il existe cependant une condition qui enlève une partie du sel à l’acte : interdiction de le filmer. Selon le quotidien suisseLe Matin, il existerait même des « bordels d’animaux » outre-Rhin et des éleveurs prostitueraient leurs bêtes pour le compte de réseaux zoophiles. Claudia Lotz, la responsable d’une antenne locale de la Fédération contre le viol des animaux, raconte ces faits terrifiants : « Du hamster jusqu’aux serpents en passant par les chevaux et les chiens, toutes les espèces sont violées. » On se demande comment il est possible de violer un hamster ou un serpent, mais passons… Elle évoque même un chihuahua, violé par son propriétaire et recueilli dans le refuge, l’Arche de Noé,

qu’elle anime. Un livre, Souffrance des animaux : le silence, comptabilise les violences sexuelles dont sont victimes les bêtes depuis 2000. Il évoque par exemple un homme de 45 ans qui s’est fait surprendre par la police en train de violer un cochon au zoo Wilhelma à Stuttgart. Apparemment ni les araignées, ni les coccinelles, ni les hérissons, ni les tigres ne semblent cependant subir les assauts amoureux de ces grands malades. Suite à la mobilisation des amis des animaux, le problème a fini par être inscrit à l’ordre du jour du conseil des ministres et une loi devrait être votée. Du coup, les partisans de la zoophilie, comme l’association Zeta, crient au déni de démocratie sur leur forum et jurent que leurs amants et amantes sont consentants …

 

DES ALLEMANDS NAZIS

 

L’office criminel du Land de Bade-Wurtemberg vient de créer un site Internet qui invite à dénoncer l’« extrémisme de droite ». Voici des extraits de ce qu’on peut lire sur ce site : « Aidez-nous dans le combat contre l’extrême-droite ! L’extrémisme de droite, sous ses nombreuses formes, est dirigé contre les principes constitutionnels de la République Fédérale Allemande. Cette plateforme de communication sécurisée vous permettra de nous informer de manière anonyme. Grâce à votre aide, les activités d’extrême-droite peuvent être connues à temps, des enquêtes sur les auteurs et les organisations conduites… » A titre personnel, je suis persuadé, sans pouvoir le prouver cependant, que les auteurs de ce site sont les zoophiles que j’évoquais dans l’article précédent.

 

L’ALLEMAGNE DÉGÉNÉRÉE

 

La Zugspitze est le plus haut sommet d’Allemagne. Il est en Bavière. Il est surmonté d’une croix. Un endroit magnifique qui attire nombre de touristes. L’exploitant, collabo de chez collabos, a non seulement gommé la croix sur les dépliants publicitaires mais a fait installer des toilettes musulmanes pour les visiteurs. La raison ? Après l’utilisation des toilettes, un musulman n’utilise pas de papier toilette mais se nettoie avec de l’eau courante et la main gauche. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la main gauche est considérée comme impure et n’est pas utilisée pour manger ou se saluer. L’exploitant mérite-t-il une baffe de la main gauche ou de la droite ?

 

LES DÉLIRES DE BHL ET DE CAROLINE FOUREST

 

Robert Ménard, journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières, qui a subi nombre de déboires ces derniers mois, pour avoir dit la vérité, récidive dans une tribune libre où il s’en prend à Bernard-Henry Lévy qui a affirmé sur son site : « Des tueurs d’Assad ont lancé dans la région d’Al Rastan, non loin de la ville rebelle de Homs, des opérations aériennes avec utilisation de gaz toxiques. » Un pur délire, bien entendu, dans le registre des « armes de destruction massive » inventées de toute pièce par l’administration américaine pour justifier l’invasion de l’Irak. Mais Caroline Fourest, figure de l’intelligentsia dégénérée française, fait encore plus fort. Et là, nous sommes carrément dans le grandiose. C’est dans Le Mondequ’on peut lire sous sa plume : « D’après Al-Arabiya, des opposants au régime iranien affirment que leur gouvernement a fourni un four crématoire à son allié syrien. Installé dans la zone industrielle d’Alep, il tournerait à plein régime… » Elle pose cette question d’ordre métaphysique : « Pour brûler les cadavres des opposants ? » Bon, pour l’instant, il semblerait qu’aucune chambre à gaz n’ait encore été livrée à Assad, mais ça viendra, ça viendra… Et Assad n’aurait pas encore fait couper les mains des bébés opposants. Mais ça viendra, ça viendra aussi.

09:54 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 17 septembre 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 012.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3060 du 14 septembre 2012)

« L’UMP se situe un peu plus à gauche que le Parti démocrate américain ». C’est la puissante réflexion d’un député UMP, Axel Poniatowski, qui explique les raisons pour lesquelles l’UMP n’a pas envoyé de délégation ni même le moindre représentant à la convention républicaine qui s’est tenue récemment à Tampa (Floride).

DIEU, QU’IL EST NUL !

 

L’UMP ne goûte que modérément la rhétorique des Républicains américains qui considèrent que « l’Europe est un continent en déclin. » Incroyable, nous nous en étions aperçus. Le Grand Old Party assimile la France au socialisme et à l’assistanat. Pas possible ! Axel Poniatowski, un de ces génies qui a permis à la droite de verser à gauche alors que la gauche française restait de gauche déclare, l’air pénétré : « Les valeurs de la droite américaine et de la droite française se sont considérablement éloignées depuis 15 ans. » Il ajoute : « On a plus de relations avec les démocrates et les think tanks d’obédience démocrate. On l’occulte toujours, mais l’UMP se situe parfaitement en concordance avec le Parti Démocrate. Et encore, on serait plutôt un peu plus à gauche. » Il conclut par cette considération : « La connotation religieuse est tellement prégnante au sein du Parti républicain qu’on se demande un peu où on est. » Soutenir de facto Obama, qui est aussi soutenu par Hollande et le Parti socialiste, est-ce intelligent et courageux de la part d’un responsable de la “droite” française ? C’est bien la preuve que la droite et la gauche du Système, c’est bonnet rose et rose bonnet.

 

DIEU, QU’ELLE EST NULLE !

 

Il y a deux semaines, Laurence Parisot, patronne du MEDEF, a introduit Bernard-Henri Lévy à son université d’été en ces termes : « Vous êtes l’incarnation de l’intelligentsia française telle que nous l’aimons. » « L’intelligence française » à propos de BHL, il fallait oser… La majorité des patrons a applaudi, ce qui qualifie leur niveau. Pour avoir beaucoup fréquenté ce milieu, je puis témoigner de la médiocrité culturelle et idéologique de la plupart d’entre eux. Ceci dit, ne soyons pas injustes. Un patron d’entreprise qui se consacre comme un forcené à la réussite de sa boîte n’a guère de temps pour se passionner pour Véronèse, Caspar David Friedrich, Arcimboldo, Nietzsche, Montherlant, Michel Déon ou Couperin. Il y a bien sûr des exceptions tout à fait remarquables. Mais la plupart choisissent des domaines d’intérêt faciles d’accès, où l’apparence est maîtresse. Quoi de plus facile que de briller dans une confrérie du cigare ? Il suffit de prendre un air pénétré en inhalant le tabac et en se planquant derrière les volutes de fumée. Idem pour le vin. Très facile de se la jouer super expert en prenant des airs mystérieux et ultra-concernés, autour d’une table, en commentant, avec des termes compliqués, des vins parfois sans intérêt. Les autres convives, qui n’y connaissent pas davantage en vins, se sentent obligés de prendre les mêmes airs graves, qui n’autorisent aucun ricanement. Mais la cuistrerie la plus considérable est atteinte dans le domaine de l’“art”. Beaucoup se revendiquent collectionneurs. J’ai connu un chef d’entreprise qui m’avait confié, avec un air quelque peu mystérieux, qu’il collectionnait des peintures. Lesquelles ? Il me répondit, très fier de lui : « Les peintures que j’achète à la butte Montmartre ». J’ai failli exploser de rire… Ceci dit, à un tout autre niveau, il y a le super-cuistre richissime François Pinault qui collectionne des œuvres contemporaines et les expose dans un magnifique palais de Venise, le palais Gritti. J’y avais vu un gigantesque Mickey, qui trônait devant le canal, réalisé par un gigantesque zozo, Jeff Koons, ancien mari de l’actrice porno la Cicciolina, et qui est l’artiste adoré de la Jetset et du monde de l’art branchouille et institutionnel. Bref, du monde dégénéré.

 

Mais revenons à l’université d’été du MEDEF. L’homélie de BHL a eu lieu après l’intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Que d’émotions ! BHL a des choses à dire, notamment au sujet de la Syrie. Pas de problème : il est venu les dire à Nicolas Sarkozy, cet été, qui passait ses vacances au Cap Nègre. En attendant sans doute qu’il vienne les dire à François Hollande et qu’il entraîne la France dans une nouvelle guerre imbécile.

 

Spieler.jpg

 

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT !

 

L’élection du futur Président de l’UMP suscite d’étranges manœuvres. On sait que celle-ci se joue entre Copé et Fillon. Fillon est le favori des sondages (si l’on interroge l’ensemble des Français) mais est très, très loin d’avoir emporté la partie. Car ce sont les militants et cadres de l’UMP qui votent, non les électeurs. Nicolas Sarkozy ne dira pas officiellement sa préférence. Pour autant, elle est limpide. Une petite sauterie a eu lieu, il y a quelques jours, dans un bistrot peu prolo, à vrai dire, de Neuilly : le Winston, ancienne adresse préférée de Nicolas Sarkozy pour ses rencontres politiques. Les figures de la droite locale étaient présentes pour soutenir Copé : Jean Sarkozy, fils de Nicolas, et même Charles Pasqua, venu « en ami ». Certes Fillon a fait une belle « prise de guerre » en obtenant le ralliement de Christian Estrosi. Pour autant, la partie semble mal engagée pour l’ancien Premier ministre. Le ralliement du fils de Sarkozy à Copé est, pour le moins, un signe fort de la préférence de l’ancien président de la République. Par ailleurs, une étrange annonce a eu lieu, il y a quelques jours. Henri Guaino, l’ancien conseiller très influent de Sarkozy, a annoncé sa candidature à la présidence de l’UMP. A deux semaines du dépôt des 8 000 signatures requises. Autant dire qu’il n’a a priori aucune chance de les recueillir. Alors pourquoi cette annonce ? Guaino, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy, est tout sauf un imbécile et un inconséquent. S’il le fait, c’est sans doute sur ordre. L’objectif est de lancer un missile furtif sur le vaisseau de Fillon. Il est possible que Guaino, constatant qu’il n’a pas pu réunir en deux semaines les 8 000 signatures, choisisse d’appeler à voter Copé. Et gageons que Copé sera élu. C’est ainsi que cela se passe en démocratie…

 

ALERTE ! L’ANTISÉMITISME EST TOUJOURS PRÉSENT !

 

C’était le soir du Shabbat. Un touriste belge de confession juive, Jack Field, 35 ans, « juif pratiquant » selon ses termes, logeait dans un hôtel des Arcs. Or, il convient de ne pas ignorer que pendant le Shabbat, on ne doit pas allumer les lumières directement ou indirectement. Or, damned, déclare-t-il, « dans le couloir de l’hôtel, il y avait une lumière qui s’allumait automatiquement à mon passage. » Emoi, scandale, couinements. Le touriste, extrêmement arrogant, exigea la condamnation du système d’éclairage, quitte à payer un petit peu (un petit peu !) plus. L’hôtelier, connu pour avoir une forte personnalité, l’envoya derechef promener. Devant la houtspa (culot monstre en hébreu) de notre ami Field, l’hôtelier, ni une, ni deux, récupéra les affaires de celui-ci dans sa chambre, les déposa devant l’hôtel, et l’invita à se faire voir ailleurs. Houlà ! Le Bureau de vigilance contre l’antisémitisme, dirigé par Sammy Ghoslan a été saisi illico.

 

Sammy a fait savoir son intention de déposer plainte pour « refus de vente » et « injure à caractère antisémite ». Rien de moins… L’hôtelier, qui vient d’être auditionné par les gendarmes, a déclaré : « Qu’est-ce que je fais ? Je lui facture deux jours d’électricité et puis il porte plainte parce que c’est trop cher ? » Ils sont vraiment rigolos…

 

PORTONS LA KIPPA EN SIGNE DE SOLIDARITÉ

 

Emotion : des Berlinois chrétiens, juifs et même, paraît-il musulmans, sont sortis dans les rues de la capitale allemande, portant la kippa (on a du mal à le croire pour les musulmans), samedi 1er septembre, afin de manifester contre la haine religieuse. L’agression d’un rabbin par « quatre jeunes apparemment d’origine arabe » (houlà ! en voici une stigmatisation !) a suscité une vive émotion en Allemagne. Le rabbin berlinois Andreas Nachama explique : « Il y a depuis quelques années une forme d’hostilité à l’égard des juifs liée au conflit au Proche-Orient ». « On subit des attaques verbales », ajoute celui qui est aussi directeur de la Topographie de la terreur, un centre de documentation de plein air consacré à la politique de persécution du régime nazi. En attendant, le leader islamophobe néerlandais Geert Wilders, ultra-sioniste parmi les ultra-sionistes, vient de se faire sévèrement remonter les bretelles par le Grand rabbin d’Israël. Wilders prône l’interdiction de l’abattage rituel. Du coup, le Grand rabbin, qui se sent concerné, on se demande pourquoi, menace les Pays-Bas d’un exil massif des Juifs néerlandais. Tout en nuances, ces gens-là…

 

CEUX QUI REFUSENT LA LÉGION D’HONNEUR

 

Cela arrive. Il y a quelques insolents, quelques courageux ou quelques hérétiques à refuser la Légion d’honneur. C’est le cas d’Annie Thébaud-Mony, spécialiste des cancers professionnels, qui vient de dédaigner la plus haute décoration honorifique française afin de dénoncer l’impunité des « crimes industriels ». Philippe Randa le raconte dans sa chronique. Thébaud-Mony dénonce « l’accumulation des masses environnementales, en matière d’amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques. » Pourquoi pas… Bon, il y a certes d’autres déchets, mais passons. C’était l’écologiste Cécile Duflot qui avait décidé de la lui décerner, chaque ministre ayant droit à son lot de breloques. D’autres avaient refusé cette sublime vanité. George Sand la refusa pour « ne pas avoir l’air d’une vieille cantinière », comme Berlioz qui attendait que l’Etat lui règle une facture de 3 000 francs pour un requiem et qui s’écria : « Je me fous de votre croix, donnez-moi mon argent. » Ou encore Marcel Aymé qui entendait, en 1949, dénoncer l’épuration toujours en vigueur. Il déclara « Pour ne plus me trouver dans le cas d’avoir à refuser d’aussi désirables faveurs, je les prierais qu’ils voulussent bien, leur Légion d’honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens. » L’écrivain communiste Aragon l’avait lui aussi refusée. Commentaire du poète Jacques Prévert : « C’est très bien de l’avoir refusée, mais encore faudrait-il ne pas l’avoir méritée. » Citons aussi Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, qui la refusa en déclarant : « Ce n’est pas à l’Etat de décider ce qui est honorable ou pas. » A côté de ceux qui refusent la Légion d’honneur, il y a ceux qui en rêvent et ceux qui en usent comme d’un colifichet destiné à récompenser quelques menus services. Je passerai rapidement sur le cas de ce député centriste alsacien, que j’ai déjà évoqué dans ces colonnes, qui quémandait depuis trois législatures la divine médaille, qui ne lui fut jamais accordée. Le pauvre était en ces années noires de l’histoire le chef des jeunesses hitlériennes de Colmar. Pas grave en soi. D’autres avaient fait pire, mais la police connaissait l’existence d’une photo qui menaçait d’être rendue publique… A propos de menus services, je me souviens d’une réception avec les élus alsaciens, il y a quinze ans, en présence de Jacques Chirac, président de la République. Ce dernier s’approcha d’un de mes collègues du RPR, syndicaliste agricole, et, visant sa boutonnière, lui dit : « Mais, tu ne l’as pas ? Je vais te la donner. » Voilà comment ça se passe en République…

 

ZEMMOUR ET LE “BÉTON SOCIAL”

 

Le durcissement de la loi SRU prévu par Cécile Duflot, ministre verte de l’Egalité des Territoires et du Logement, visant à bétonner la France d’HLM, dont on devine qui seront les bénéficiaires prioritaires, énerve Eric Zemmour. Que dit-il ? « Il fut un temps pas si lointain où être écologiste signifiait qu’on aimait et défendait la nature, les petites fleurs, les gazouillis des oiseaux, la petite maison dans la prairie. Désormais leurs héritiers ne jurent que par le béton, encore le béton, toujours le béton, mais du béton social, bien sûr ! » Bien vu…

 

ON AURA TOUT VU : UN ENSEIGNANT TRANSSEXUEL DANS UNE ÉCOLE “CATHOLIQUE”

 

Il était homme, et le voici femme. Enfin, presque car l’opération n’aura lieu que dans quelques mois. Il était homme et enseignant au lycée Saint-Stanislas à Nantes. Voici ce professeur de Technologie et sciences industrielles toujours professeur, mais avec un prénom féminin et une apparence féminine, en cette rentrée de septembre, dans le même lycée. Ce changement s’est fait en plein accord et en concertation avec la direction diocésaine de l’enseignement “catholique” à Nantes, ce qu’a confirmé Didier Groleau, adjoint au directeur diocésain de l’enseignement “catholique” de Loire- Atlantique. J’éprouve une immense fascination pour cet improbable oiseau (je parle de l’adjoint au directeur diocésain) pour cette justification qui sent un mélange de cafard et de blette et qui déclare : « Nous avons été prévenus de son choix l’année dernière. Nous l’avons invité à prévenir le rectorat qui est son employeur (on se défausse, mine de rien, comme ça, en passant…). Nous avons ensuite organisé, avec son accord (très important, son accord, ça fait démocrate), l’information auprès des autres enseignants et des parents d’élèves et élèves concernés, qui ne sont qu’une petite vingtaine (une petite vingtaine, mais c’est rien…). » Information hyper importante : des courriers ont été envoyés aux familles et le service psychologique de l’enseignement “catholique” a été avisé. Sans commentaires…

21:00 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 10 septembre 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

3350149693.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N° 3059 du 7 septembre 2012

TABASSÉ à Bizerte (Tunisie) sous les yeux de sa famille. Ce touriste était accompagné de son épouse qui portait un débardeur et un pantacourt, et de sa fille de douze ans qui portait un short et un tee-shirt. Une cinquantaine de salafistes, rendus fous furieux par cette insulte à l’islam l’ont sauvagement tabassé, aux cris de « Le pays est islamique ». Il raconte : « Ils se sont jetés sur moi, m’ont frappé avec un bâton à la nuque, sur l’arcade, la joue et le dos. Si j’avais posé un genou à terre, je pense qu’ils m’achevaient. »

UN ÉLU SOCIALISTE FRANÇAIS TABASSÉ PAR LES ISLAMISTES EN TUNISIE

La police, qui était présente n’est pas intervenue. Les gens qui étaient là n’ont pas eu de réaction pour l’aider. Ce Sarthois de 62 ans a écourté son séjour et est rentré avec sa famille en France. Son épouse ne veut plus retourner en Tunisie. Au fait, ce Sarthois s’appelle Jamel Gharbiet. Et ce n’est pas n’importe qui. Il est conseiller régional socialiste des Pays de la Loire. Il pleurniche, se désolant de la montée des islamistes radicaux dans son pays d’origine. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, condamne vivement cette agression. Mais les salafistes sont comme des poissons dans l’eau dans la nouvelle société tunisienne suscitée par Bernard-Henri Lévy et ses porte-serviettes. Il y a dix jours, des centaines de militants fanatisés ont attaqué un quartier de Sidi Bouzid, faisant au moins sept blessés. Les islamistes voulaient se venger de jeunes les ayant empêchés d’enlever un homme ivre qu’ils souhaitaient punir selon les règles de la charia. Les militants tunisiens de la Ligue des droits de l’Homme sont inquiets. Halima Jouini a déclaré : « Cette année, nous avons vu beaucoup de choses graves et menaçantes pour la liberté. » Elle rapporte que plusieurs femmes ont été récemment agressées pour avoir porté des tenues jugées “indécentes”. Mais, pas de soucis. Le ministre tunisien du Tourisme déclare : « Il s’agit d’actes isolés. » Il n’y a que les imbéciles pour le croire. En attendant la suite des événements, merci qui ?

EN LIBYE, LES ISLAMISTES DÉTRUISENT AUSSI LES MAUSOLÉES

Des islamistes ont détruit le mausolée d’un “saint” musulman à Tripoli à coup de pelleteuse et ont profané sa tombe. Le mausolée d’Al Chaab al-Dahmani, situé près du centre de la capitale libyenne, était un lieu de pèlerinage pour les musulmans, notamment soufis. Dans l’ouest du pays, le plus important mausolée libyen vient aussi d’être détruit. Après les destructions des mausolées de Tombouctou, au Mali, et celles des bouddhas d’Afghanistan… Merci qui ?

EN EGYPTE, UN MONDE DE FOUS

Selon le site El Abad, des Coptes chrétiens, qui représentent 10 % de la population, auraient été victimes de viols et de crucifixions. Les Coptes avaient été contraints à fuir les persécutions après de violents affrontements, début août, dans la région de Dachour. La place Al-Tahrir, lieu emblématique du « printemps arabe » au Caire, a vu des dizaines de femmes violées. Dont plusieurs journalistes. Le dernier viol est celui d’une jeune Anglaise, Natasha Smith, présente au Caire pour un documentaire sur le droit des femmes en Egypte. Elle a été servie, question droit des femmes. Elle raconte : « Des centaines d’hommes m’ont entraînée plus loin. Je criais, me débattais. Ils ont commencé à m’arracher mes vêtements. J’ai été mise à nu. Leur appétit insatiable de me faire mal s’est accru. Ces hommes étaient devenus des animaux. J’ai été ballottée comme de la viande fraîche au milieu de lions affamés. » Autre témoignage, celui de Caroline Sinz, journaliste à France 3 : « J’ai été tabassée par une meute de jeunes et d’adultes qui m’ont arraché mes vêtements et procédé à des attouchements. J’étais lynchée. Cela a duré environ trois quarts d’heure. J’ai cru que j’allais mourir. » La présence de la police n’a évidemment pas fait diminuer ces violences, puisque les militaires s’autorisent dans certains cas à se joindre à ces joyeuses agapes… Merci qui ? En attendant, le site des Fraternités monastiques de Jérusalem, hébergé sur le site de la Conférence des évêques de France, a été piraté le 18 août par des islamistes qui ont fait paraître la photo de La Mecque à la page d’accueil.

JOURNALISTE LIBRE EN EGYPTE ? EN PRISON !

Le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, pourrait incarner, selon Libération, l’agonie de la liberté de la presse en Egypte. Il est poursuivi pour incitation au “chaos” et « diffusion de fausses nouvelles de nature à déstabiliser l’ordre public. » En attendant son audience le 16 septembre, il dormira en prison tandis que Bernard-Henri Lévy et Sarkozy trinqueront au Mumm Cordon Rouge.

Spieler.jpg

DES DÉTECTEURS D’EXPLOSIFS BIDONS EN IRAK

Et pendant ce temps, les petites affaires continuent à prospérer. Nos lecteurs se souviennent des avions renifleurs qui, sous l’ère Giscard d’Estaing, étaient censés détecter des champs de pétrole. Il s’agissait en fait d’une gigantesque escroquerie dont Giscard et d’autres brillants politiciens furent les dupes. Les Anglais sont aussi assez forts dans le domaine de l’illusionnisme. C’est ainsi qu’une société britannique a vendu une sorte de pistolet à antenne, le ADE 651, aux Irakiens. Il avait la prétention de détecter tous types d’explosifs à plus de 1 km au sol, et jusqu’à 3 km une fois pointé vers le ciel, empêchant les attentats terroristes. Le gouvernement irakien a investi 119,5 millions de dollars dans ce dispositif, chaque appareil étant vendu plus de dix fois son prix initial. De mauvaises langues prétendent que la corruption serait massive en Irak. En attendant, des études américaines, britanniques et irakiennes démontrent que ces pseudo-détecteurs ne servent rigoureusement à rien. Le directeur de la société les produisant a été arrêté pour fraude.

CHEVÈNEMENT S’ÉNERVE

Au moment où le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, entamait une tournée en Jordanie, Jean-Pierre Chevènement a mis les pieds dans le plat, déclarant que « la Syrie n’est ni la Tunisie ni l’Egypte. C’est un pays plongé dans une guerre civile inspirée et alimentée de l’extérieur. » Histoire de mettre les points sur les i, il ajoute : « des professionnels de l’ingérence poussent aujourd’hui la France à intervenir militairement, fusse par la seule voie aérienne, en violation de la légalité internationale et au côté de pays dont les ambitions et les intérêts ne sont pas les nôtres. » Parmi ces professionnels de l’ingérence, citons Sarkozy, qui s’était autorisé à sortir de sa retraite cet été pour exiger une réaction beaucoup plus déterminée du gouvernement français quant à la Syrie. Et pourquoi pas l’envoi d’une bombe thermonucléaire sur Damas ? Ce Sarkozy, qui avait reçu avec les honneurs le président syrien Assad à l’Elysée, comme il avait accueilli Kadhafi dans ses jardins fait décidément preuve, sans doute cornaqué par BHL, d’une incroyable houtspah (culot monstre en hébreu).

“LES ROMS NOUS POLLUENT”

« Les Roms nous polluent et je n’ai pas honte de le dire : ces gens ne sont que vermine. Ils ont le teint crasseux. Les femmes ont des robes en velours avec des chaussettes montantes et des sabots. » Cette puissante réflexion a été twittée la semaine dernière, non par Trierweiler mais par un militant UMP. Il proposait aussi, dans un élan d’humanisme, d’envoyer Anders Breivik à l’université d’été du PS. Bizarrement, il a été exclu illico du parti. Ah, au fait. Ce grand intellectuel s’appelle Mehdi Mikkiche. Bon, ceci dit, il n’a pas tout à fait tort. Les femmes en robes de velours avec des chaussettes montantes et des sabots, c’est d’un ringard…

LA DÉLINQUANCE ROM EXPLOSE

C’est le constat d’une note de 7 pages rédigée par la Direction centrale de la police judiciaire, dont nous nous sommes déjà fait l’écho. Voici ce qu’on peut y lire : « Entre 2009 et 2011, le nombre de mis en cause de nationalité roumaine a progressé de 69,35 %, avec plus de 20 000 mis en cause en 2011 contre à peine plus de 12 000 en 2009. » Et la suite : « En 2011, un étranger mis en cause sur dix est roumain. » La liste des infractions les plus fréquentes : le vol à l’étalage, les cambriolages, les escroqueries. Des grappes d’enfants chapeautés par des réseaux criminels volent des portables, attaquent les victimes près des distributeurs de billets, ou jouent les pickpockets dans le métro. Quand ils sont arrêtés, ils n’ont pas de papiers d’identité et sont placés dans des foyers dont ils s’échappent quelques heures plus tard. Il n’est pas rare que les mêmes soient arrêtés deux fois dans la même journée…

ET MAINTENANT DES FAUX RABBINS BRAQUEURS

Comment se faire ouvrir les portes d’une bijouterie ? Déguisé en imam ? Bof, ça n’a pas l’air très crédible. Habillé en soutane ? Un prêtre qui veut acheter une alliance à sa future épouse, ce n’est pas davantage crédible. Par contre, un rabbin qui sonne à la porte d’une bijouterie, c’est beaucoup, beaucoup plus crédible. C’est ainsi que quatre bijouteries ont été braquées dans le Val-de-Marne en quatre mois. L’avant-dernier braquage s’est mal passé pour le clone de rabbin, car le vigile avait repéré une barbe fâcheusement postiche, et avait quelque peu étrillé le faux rabbin, juif cependant, sous les caméras de vidéosurveillance. Ce dernier parvint cependant à se dégager et à s’enfuir. Pas découragé pour un sou, le trio de braqueurs tendance rabbinique recommençait l’opération l’après-midi même à Saint-Maur-des-Fossés. Las, les policiers, bien renseignés, les attendaient. Une bonne nouvelle cependant, qui devrait leur valoir l’indulgence des tribunaux : Selon une source policière, « il n’y a pas d’élément permettant de dire qu’ils ciblaient des bijoutiers de confession juive ».

HOLLANDE, QUEL HOMME !

Bon, d’accord, les esprits chagrins relèveront que Hollande s’effondre dans les sondages de popularité. Onze points perdus en un mois, avec 44 % d’opinions positives selon Ipsos. Jamais un Président de la République n’a connu une chute aussi vertigineuse et aussi rapide. François Mitterrand avait débuté avec 74 % d’opinions favorables en juin 1981 et n’avait chuté sous les 50 % que 18 mois plus tard. La perte de popularité de Hollande est particulièrement forte dans les classes populaires. Elle chute lourdement chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-9 %) et surtout chez les Verts (-18 %). Mais qu’à cela ne tienne. Hollande est droit dans ses bottes et sait faire montre d’autorité. Claquant le bec à ceux qui s’autorisent à le décrire comme mou et indécis, il vient de prendre une décision héroïque : un décret du président de la République publié il y a une quinzaine de jours au Journal officiel prive John Galliano de la Légion d’honneur qui lui avait été attribuée. Motif : Galliano, l’ancien directeur artistique de la maison Dior, avait proféré, manifestement ivre, des insultes antisémites à l’encontre d’une consommatrice attablée à la terrasse d’un café du Marais. On ne plaisante pas avec ces choses-là…

BONUM VINUM

Il n’y a pas de limite à l’imagination dans le domaine du marketing (que les puristes nomment “mercatique”). A l’instigation d’un restaurateur de l’Hérault, des producteurs du Languedoc ont eu l’idée géniale de donner le nom de Vin de Merde à leur production. L’étiquette, avec sa mouche bleue et sa devise — « le pire peut cacher le meilleur » — défie toutes les lois du marketing. Le succès fut derechef au rendez-vous. Du coup l’idée assez délirante a fait des petits. On trouve désormais le Fat Bastard (gros bâtard) qui remporte un beau succès commercial aux Etats-Unis avec 3 millions de bouteilles vendues en 2011. Ou le rouge Sois beau et tais-toi. Ou encore la cuvée Cochon sans oublier Félicie aussi, qui reprend le titre d’une chanson de Fernandel. Comme nous sommes dans le lourd, autant poursuivre. Il y a eu le Zébu qui proposait sur l’étiquette ce titre d’une drôlerie qui aurait mené son auteur devant le peloton d’exécution durant les heures les plus sombres de notre histoire : « QuandZébuzéplussoif ». Ce fut, Dieu merci, un échec. Il est vrai que le Zébu était vraiment un mauvais vin, ce qui n’est pas le cas des vins susmentionnés.

ILS OSENT TOUT… ET C’EST À ÇA QU’ON LES RECONNAÎT !

« Une honte pour notre ville et tous les enfants issus de l’immigration » a écrit Serge Fiori, représentant du PCF et du Front de Gauche à Bollène, dans le quotidien La Provence. La cause de son ire ? Une petite fille en photo sur le plan de la ville édité par la mairie. Mais encore ? La petite fille est blonde. Or comme chacun le sait, la blondeur rappelle l’indicible. Chacun sait que la blondeur est une insulte à tous les enfants d’immigrés qui, nul ne devrait l’ignorer, ont construit la France. Or l’immigré n’est jamais blond. Les blonds, ce sont les envahisseurs, nuance… Et Dieu sait où mène la blondeur.

16:56 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 08 août 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

3058.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

n°3058, du 6 août 2012

L’INFORMATION nous vient de Grenoble. C’est la période du ramadan, et il n’y a aucune raison que nous ne le fêtions pas aux côtés de nos amis musulmans.

LE FN SOUHAITE UN “BON RAMADAN” AUX MUSULMANS

Mungo Shematsi, qui fut candidat suppléant lors des dernières élections législatives dans la 3e circonscription de l’Isère, sous l’étiquette Front national, vient de souhaiter par voie d’affichage sur des panneaux, un « bon ramadan » à nos amis musulmans, précisant (il est important d’être précis) : « A nos compatriotes musulmans, prions pour la paix. » La mémoire de Mohamed Merah n’a cependant, curieusement, pas été évoquée. Il reste encore au FN républicain et humaniste à faire quelques progrès…

COLLARD SE COUCHE, MAIS ÇA NE SUFFIT PAS…

Gilbert Collard, récemment élu député de la 2e circonscription du Gard, et franc-maçon émérite, s’était autorisé à se rendre à une cérémonie à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français. Pardon, de la France, si l’on en croit le concubin, dont j’ai oublié le nom, du rottweiler. Du coup, Collard, qui n’a pas encore bien compris la musique, s’est fait prendre à partie par plusieurs membres de la communauté juive de Nîmes. Ainsi, un homme a lancé à plusieurs reprises à son intention : « Je ne veux pas que l’on vienne provoquer la communauté juive ! ». Une femme lui a dit : « Vous n’avez rien à faire ici ! Réfléchissez aux propos de votre patron (JMLP, tout le monde aura compris) ! » Du coup, Collard a réfléchi et rétorqué, avec courage : « Ce n’est pas mon patron et je ne l’aime pas. » Jean-Marie Le Pen est évidemment fou de rage, car si le chevelu, tendance extravagante et permanentée et qui hait les chauves tendance skin, a été élu, c’est tout de même grâce à Le Pen et au FN. Non mais !

DE CURIEUX CONCERTS

Le Verbier Festival, qui se déroulera du 20 juillet au 5 août 2012, en Suisse, proposera quelque cinquante concerts. Le public y découvrira des œuvres de compositeurs juifs autorisés à composer et à organiser des concerts au sein du camp de concentration de Theresienstadt. C’est le violoniste britannique Daniel Hope qui a conçu ce projet présenté comme « sensible et émouvant ». La documentation remise à la presse annonce qu’en compagnie de onze artistes, le musicien « fera revivre ces mélodies et chansons dont les compositeurs ont disparu dans les camps. » Commentaire sobre d’Anne Kling sur son site La France licratisée : « ????????? ».

UN CHAUFFARD “FRANÇAIS”

Il y a quelques jours, un chauffard avait percuté et tué une mère et sa fille de 11 ans, à Paris. La BMW multipliait les dépassements dangereux et n’avait pas respecté le feu rouge. Le conducteur, qui avait pris la fuite, avait été arrêté, ainsi que ses quatre passagers, dix minutes plus tard. Le quotidien Le Progrès le présente comme un « Français de 22 ans ». En fait de “Français”, il s’agit d’un Sri-Lankais portant le doux patronyme de Jiyapirasanthan. Il n’a pas le permis, roulait sous l’emprise de l’alcool et du cannabis, et est « défavorablement connu » des services de police pour une série de 22 faits dont la nature n’a pas été précisée…

PATRICK BRUEL INTERPELLÉ À SON DOMICILE

Maurice Benguigui, alias Patrick Bruel, est connu comme chanteur et acteur. Il ne cache pas ses sympathies socialistes. Il s’est reconverti dans le business du poker, dont il maîtrise toutes les arcanes. Il est impliqué dans un circuit de parties de poker très privées, organisées clandestinement à Paris. Pour y participer, il fallait se présenter avec une somme de 10 000 euros en liquide et un chèque en blanc, en guise de caution. Avantage de ces parties clandestines : les joueurs esquivaient les taxes sur les jeux de hasard. Patrick Bruel a donc été interpellé à son domicile, il y a quelques jours, et la brigade de répression du banditisme a aussi arrêté cinq autres personnes, dont un certain Jean-Jacques G., connu pour ses relations étroites avec le milieu du grand banditisme. Les habitués de ces parties très privées, notamment de riches hommes d’affaire ayant fait fortune dans le textile ou la finance, ont quelques soucis à se faire…

UNE STATUE POUR MAO

Georges Frêche, l’ancien tonitruant et provocateur maire de Montpellier, continue à faire parler de lui, près de deux ans après son décès. Il avait eu l’idée typiquement frêchienne de faire ériger des statues à la gloire de grands leaders du XXIe siècle. Cinq statues de bronze, de 3,3 mètres de haut, pesant entre 850 kg et une tonne, d’un coût unitaire de 200 000 euros, trônent à Montpellier. Il s’agit de Jean-Jaurès, Winston Churchill, Charles De Gaulle, Roosevelt et Lénine. Frêche expliquait que « Lénine n’était pas un dictateur sanglant ». Ben voyons… Cinq autres statues sont dans une phase d’installation. Il s’agit de celles de Gandhi, Golda Meir, Nasser, Nelson Mandela et Mao Tsé Toung. Cette dernière suscite évidemment la polémique. Honorer l’assassin de 70 millions de personnes, davantage que Staline, il fallait oser. Mais l’ancien maoïste Georges Frêche osait tout. Le successeur de Frêche, le socialiste Jean-Pierre Mourre, répond aux critiques : « Notre but n’est pas de rendre hommage aux hommes en tant que tels. Nous voulons simplement représenter les grands courants politiques et idéologiques du XXe siècle. » La réplique de l’opposition a évidemment fusé : à ce compte, Mussolini et Hitler devraient aussi avoir leurs statues ! Et le socialiste d’oser cette réponse grandiose : « Les idéologies représentées sur la place sont toutes des idéologies de libération, de conquête des droits, malgré leur part d’ombre. » 70 millions de morts s’appellent en sabir socialiste « une part d’ombre » ! Quant au fascisme et au nazisme, ce sont « la négation même de l’idée de liberté. » Pour en revenir à Mao, le maire de Montpellier explique : « Mao a effectivement causé des millions de morts, mais il a aussi joué un grand rôle dans la montée en puissance de la Chine au XXe siècle. » On lui fera remarquer qu’il suffirait de remplacer “Mao” par “Hitler” et “Chine” par “Allemagne” dans cette phrase pour que Hitler puisse, lui aussi, revendiquer sa statue.

HORREUR : LE CORBUSIER ÉTAIT ANTISÉMITE

Houlà ! Alerte ! Glapissements, caquètements, blatèrements, coassements, croassements, couinements, grognements, hululements, jérémiades, indignations indignées, émotions émotionnantes, effroi, crises de nerfs… L’architecte d’origine suisse Le Corbusier était, paraît-il, antisémite et éprouvait de la sympathie pour le régime de Vichy. Du coup, le génial architecte (c’est eux qui le disaient) est devenu un misérable vermisseau. Mais un dangereux vermisseau qu’il convenait d’écrabouiller, fût-il mort depuis longtemps. Ce qui vient d’être fait : Exit Le Corbusier de la campagne mondiale de l’Union des Banques Suisses (UBS). En août dernier, l’UBS avait lancé une campagne mondiale colossale d’un coût d’un milliard de francs suisses, faisant appel à l’image de Le Corbusier qui devait permettre de « tracer une ligne claire entre le passé et l’avenir. » Mais une édition du journal Tages-Anzeiger a dévoilé l’impensable. En plus de son supposé antisémitisme, Le Corbusier était un « théoricien de l’eugénisme spatial dont les visions urbanistiques s’appuient sur un environnement autoritaire. » Rien de plus, rien de moins. Du coup, la ville de Zürich renonce à baptiser une place au nom du célèbre architecte. Du coup, se pose aussi la question des billets de 10 francs suisses, représentant Le Corbusier. Quelles que soient les pressions, il n’est pas possible pour la Banque nationale de retirer les billets du circuit. Ce ne fut pas le cas, en France, en 1994, où la banque de France avait prévu de mettre en circulation un billet de 500 francs à la mémoire des frères Lumière, les inventeurs du cinématographe. Quelques semaines avant la mise en circulation des billets, certains lobbys dénoncèrent et s’indignèrent : les frères Lumière avaient été adhérents du Parti Populaire Français (PPF) de Jacques Doriot, l’un d’eux membre du comité de patronage de la LVF et tous deux décorés de la Francisque. Exeunt les frères Lumière remplacés par Pierre et Marie Curie, qui furent des compagnons de route du Parti Communiste. Politiquement beaucoup, beaucoup, plus correct. Il y eut aussi, en 2000, une polémique autour de Charles Lindberg, qui fut le premier à traverser l’Atlantique en avion. Il figurait sur un feuillet de timbres consacrés aux grands sportifs du XXe siècle. Le Parti Communiste se mit à couiner d’importance, exigeant le retrait du timbre, ce qui, pour une fois ne lui fut pas accordé. Lindberg était un ardent défenseur du maintien des États-Unis hors du conflit mondial, comme l’était son père au Congrès, pendant la Première Guerre mondiale, et devint un leader du mouvement anti-guerre America First. Le 11 septembre 1941, à Des Moines, lors du meeting America First, il pose la célèbre question dans un discours radiodiffusé : « Qui sont les agitateurs bellicistes ? », à quoi il répond : « Les Britanniques, les juifs et l’administration Roosevelt. » Mais, concluons avec Le Corbusier : nonobstant sa célébrité, l’oeuvre de Le Corbusier, architecte, urbaniste, peintre et homme de lettres, né en 1887 et décédé en 1965, ne figure pas au patrimoine mondial de l’UNESCO. On se demande pourquoi…

200 PROJETS DE MOSQUÉES EN FRANCE

Un article du Monde révèle qu’il y a aujourd’hui 2 200 mosquées en activité. Il s’agit aussi bien de lieux de culte destinés à accueillir quelques dizaines de personnes, installés dans d’anciens locaux commerciaux, et peu visibles de l’extérieur, que des édifices, comprenant parfois dôme et minaret, pouvant rassembler des centaines de personnes. Le président du Conseil français du culte musulman souhaiterait voir doubler la surface totale disponible pour la prière. Du coup, les constructions de mosquées se multiplient. 200 projets sont actuellement en cours dans toutes les régions de France. Mais d’où proviennent les millions d’euros que coûtent ces constructions ? Il paraît qu’elles sont en partie financées par les dons des fidèles. On aimerait savoir à quel niveau se situe ce financement. Pour le reste, qui est probablement l’essentiel, il y a, selon les informations du Monde, les aides des pays musulmans, des dons de leurs dirigeants, des dons de la Ligue islamique mondiale et d’une ONG d’origine séoudienne. Bref que du modéré… Les associations musulmanes bénéficient aussi de baux emphytéotiques de 99 ans à loyer modéré , de garanties d’emprunt de la part de collectivités locales. La loi de 1905 interdit en France le financement public direct des cultes ? (sauf en Alsace-Moselle, sous régime concordataire.) Qu’à cela ne tienne. Contournons la loi. Accolons au projet de mosquée un projet culturel (salle de conférence, hammam) et le tour est joué. Plus de problèmes pour percevoir des subventions au titre de la dimension « culturelle », bien sûr. Mais qui salarie les imams ? Il y a ceux qui sont salariés par l’association gestionnaire de la mosquée. Et puis, dans les mosquées liées aux pays d’origine des fidèles (Maroc, Algérie, Tunisie et Turquie), les imams sont souvent salariés directement par le ministère des affaires religieuses du pays concerné. Durant le mois du ramadan, les gouvernements de ces pays envoient en France des dizaines d’imams pour assurer prières et prêches. Au fait, rappelez-moi les noms des naïfs et des collabos qui évoquent « un islam français »…

DE FAUX REPORTAGES SUR LA SYRIE SONT FILMÉS AU QATAR

Assad.jpg

De faux reportages sur les événements de Syrie seraient réalisés par une entreprise qatarie spécialisée dans la production de décors cinématographiques. C’est en tout cas l’information diffusée par l’agence syrienne SANA. Selon l’agence, qui cite ses sources, on trouve dans la banlieue de la ville qatarie de Doha, des maisons et des rues ressemblant à celles de Damas et d’Alep. On y verrait affluer des véhicules, dont des jeeps militaires avec des plaques d’immatriculation syriennes, ainsi que des lots d’uniformes destinés à simuler les “atrocités” des « troupes du régime de Damas ». Tout est possible avec ces experts en manipulation. On l’avait vu au Koweït, en Roumanie et en Serbie. Récemment, on l’avait encore constaté lors de la réunion de l’opposition syrienne à Paris. Parmi les intervenants, figurait un mort. Il s’était fait prendre en photo, une photo qui avait été largement diffusée, où ce pseudo-journaliste était allongé, tué par les séides du régime. Mais tout ceci n’était qu’une mise en scène…

11:32 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 01 août 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

3057.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

n°3057 du 27 juillet 2012

C’EST notre ami rivarolien Yves Darchicourt qui le raconte sur son site, photo à l’appui. Une photo qui avait été peu diffusée et que nous ne connaissions pas. On y voit, le soir de l’élection de François Hollande à la présidence de la République, Valérie Trierweiler embrasser Hollande sur la bouche tout en commettant, le bras levé, dans un geste de triomphe, un magistral doigt d’honneur avec son majeur gauche.

LA JALOUSIE LES REND FOLLES

A qui s’adressait ce digitus impudicus ? On croit le deviner… Incontestablement, dans le Traité du Divorce rédigé par Hincmar, archevêque de Reims au IXe siècle, le rottweiler aurait été classé iracunda (mégère insupportable), ce qui l’éloignait cependant de la catégorie de malis mortibus (dévergondée) et de celle du luxuriosa ou gulosa (gourmande des plaisirs du monde.) Il serait peut-être prudent que la première mégère de France portât à l’avenir des moufles avant de sortir dans le monde. En attendant d’autres frasques, Trierweiler, sans doute dûment chapitrée par son Roudoudou (enfin, on n’est pas sûr qu’il ait osé), s’est engagée à tourner sept fois son pouce avant de tweeter. Pour autant, elle n’a pas pris d’engagement quant au comportement erratique de son majeur. Wait and see (attendons la suite).

ETONNANTES JALOUSES

On se souvient de cette scène tout à fait hilarante où Jacques Chirac, assis au premier rang, draguait ouvertement la socialiste corrézienne Sophie Dessus, en juin 2011. Pendant le discours de Bernadette Chirac, conseillère générale. Fureur de la mémé qui se retourna et asséna un regard tellement assassin que Chirac, penaud, se calma derechef. Bernadette Chirac avait dit à Patrick de Carolis, en 2001, dans “Conversations” (livre paru chez Plon) : « Jalouse de son succès, non. Jalouse tout court ! Il y avait de quoi. Mon mari n’était pas un homme ordinaire. Bel homme, et puis très enjôleur, très gai. Alors les filles, ça galopait. Heureusement qu’il y a la philosophie de l’âge » (en langage décodé : plus on avance en âge, moins ça fonctionne). Elle ajoute : « Mais, bien sûr, j’ai été jalouse. Il y avait de quoi, écoutez ! La chance de mon mari, c’est que j’ai été une fille très raisonnable, je crois. » D’après Bernadette Chirac, certaines femmes sont « comme des papillons attirés par la lumière ». Chirac a eu de la chance avec Bernadette, mais pas Hollande avec Valérie. Hollande s’est retrouvé fragilisé, et en chute importante dans les sondages, du fait d’une fille absolument pas raisonnable. Il paraît que le chef de l’Etat doit, selon ses proches, se contraindre à des trésors d’inventivité pour s’entretenir en paix avec la rivale de Trierweiler, Ségolène Royal. Le rottweiler menace, en effet, de le mordre à tout instant… On peut aussi comprendre la jalousie de Cécilia, l’ex-épouse de Sarkozy. Celle-ci a découvert, après 18 ans d’aveuglement, que son mari était « un sauteur ». Elle en fut folle de rage. Elle finit par quitter Sarkozy, sans faire cependant de scandale majeur. Que pensait Anne-Aymone Giscard d’Estaing quand son mari rentrait à l’heure du laitier ? On se souvient d’un accident de voiture à cinq heures du matin. Giscard conduisait le véhicule. Les mauvaises langues bien informées prétendent qu’il sortait d’une nuit passée avec l’actrice aux taches de rousseur, Marlène Jobert. Nous passerons rapidement sur le double foyer de François Mitterrand. Reconnaissons que Danielle Mitterrand sut se montrer digne face à la double vie que menait son mari. Elle s’expliqua : « Il fallut beaucoup, beaucoup d’amour. Nous n’avions pas envie de divorcer ! Jamais on n’a même eu l’idée de se séparer. » Mais il n’y a pas que les femmes à être jalouses. Les hommes aussi. Ainsi, le mari de Carla Bruni, qui fut président de la République, et qui, paraît-il s’appelle Sarkozy, refusa d’acheter un appartement, le jugeant trop près du pied-à-terre de Mick Jagger, le leader des Rolling Stones, qui fut longtemps l’amant de Carla Bruni… C’est ainsi que cela se passe, dans ce monde de fous et de folles.

LE NAZI INCONNU ENFIN ARRÊTÉ

Laslo Csatary a 97 ans, ce qui est sans doute une circonstance aggravante, et il est, paraît-il, le nazi le plus recherché du monde. Personne ne le connaît, pas même Serge Klarsfeld, le chasseur de nazis le plus connu. Il n’en a jamais entendu parler, affirmant que le supposé nazi était, peut-être, il y a trente ans le « 3 500e sur la liste », ce qui reste dans son esprit à démontrer. Arno Klarsfeld, lui-même, déclare : « Il a un siècle, un rôle de subalterne, et nous n’avons pas de document sur lui. On ne peut juger un homme sans témoin ni document. Il y a une justice quand même. » C’est Ephraïm Zuroff, du Centre Simon Wiesenthal d’Israël, qui harcèle la Hongrie depuis 10 mois. C’est là que « l’un des plus impitoyables chefs de la police du ghetto de Kosice (Slovaquie) » était supposé s’être réfugié. « Rien ne s’est passé », déclare-t-il, « et je suis très déçu », ajoutant : « A l’âge de Csatary, il faut agir rapidement. » En d’autres termes, il faut l’écarteler, le tuer et le brûler avant qu’il ne meure de mort naturelle, ce qui serait affreux, question Mémoire et tiroir-caisse. Des journaux du monde entier se sont mobilisés pour exprimer leur intense émotion et exiger que la Hongrie agisse avec détermination, relevant que le gouvernement de Viktor Orban était soupçonné de complaisances antisémites, ce qui n’est jamais bon, par les temps qui courent. Le Point, un de ces journaux cafards, ne manque pas de donner des noms et des infos sur les derniers nazis survivants. Il cite tout d’abord Aloïs Brunner, qui serait « caché en Syrie et probablement mort ». « Caché et probablement mort »…Dès que son cadavre sera retrouvé, on le tuera à nouveau, histoire d’être sûr qu’il n’est pas vivant. En attendant, Laslo Csatarty « a été arrêté » à Budapest, a annoncé mercredi 18 juillet le Parquet de la capitale hongroise. A ce propos, il serait bon, question Mémoire, que les derniers nazis français fussent arrêtés. Même s’il n’en reste plus de vivants. Selon un sondage CSA terrifiant, 42 % des Français n’ont jamais entendu parler de la rafle du Vel’d’Hiv. Cette proportion s’élève à 57 % chez les 25-34 ans et à 67 % chez les 15-17 ans. Et sans doute à plus de 90 % chez les nouveau-nés. Effrayant… Mais, rassurez-vous, François Hollande œuvre à l’entretien de la Grande Mémoire. Il a prononcé un discours profond sur les lieux de l’ancien vélodrome d’Hiver, le 22 juillet (voir l’éditorial), singeant ainsi Chirac qui fut, en 1995, le premier président de la République à dénoncer solennellement la responsabilité de la France dans la déportation des juifs, ce que François Mitterrand avait, quant à lui, toujours refusé de faire. Mitterrand faisait déposer, tous les ans, une gerbe sur la tombe du Maréchal, à l’île d’Yeu. Il fut soumis à des pressions terribles qui l’amenèrent, en février 1993, à signer un décret instaurant le 16 juillet, date anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver à Paris en 1942, « Journée nationale commémorative des persécutions racistes et antisémites », Mais il ne reconnut jamais la responsabilité de la France dans les persécutions antisémites. J’ai déjà eu l’occasion, dans RIVAROL, de raconter cette anecdote : je fus invité en 1993 sur la radio juive de Strasbourg. Le journaliste, qui espérait me mettre en difficulté, me demanda : « Que pensez-vous de la décision du président Mitterrand de faire du 16 juillet une journée commémorative des persécutions antisémites ? » Je lui répondis : « C’est une décision courageuse, venant d’un homme qui fut décoré de la Francisque par le Maréchal Pétain et qui fut proche du mouvement d’extrême droite La Cagoule. » Ils étaient, je ne vous mens pas, fous de rage. A telle enseigne qu’ils urinèrent de fureur sur la belle voiture, garée devant la Grande Synagogue de Strasbourg, où se trouvaient les locaux de radio Judaïca, de l’ami qui m’avait accompagné dans leurs studios.

NE PLUS DIRE : “C’EST UNE ABRUTIE”, DIRE “C’EST UNE FAIBLARDE DE LA COMPRENETTE”

Michèle Dalaunay est paraît-il ministre aux personnes âgées et à l’autonomie. Elle vient d’avoir une richissime idée qu’elle a exprimée sur son blog. Elle propose de ne plus dire “vieillir”, mais “avancer en âge”. Cette proposition, d’une audace inouïe, elle l’avait faite récemment lors du premier conseil des ministres européens, où le thème examiné était : comment être actif et en bonne santé, l’âge venant. Elle a eu cette réflexion fondamentale : « Le mot vieillissement ne convient pas car il comporte obligatoirement une connotation négative. » Fièrement, elle annonce : « J’ai donc proposé “avancer en âge”. » Mais elle ne s’arrête pas en si bon chemin, car, comme dans le film Les Tontons flingueurs, elle ose tout, et c’est bien à ça qu’on la reconnait. Elle suggère que l’on ne dise plus « tomber amoureux », mais « monter en amour », qui, selon elle, « convient mieux à l’esprit de légèreté et à l’énergie de cette circonstance favorable. » Elle part aussi en guerre contre l’affreuse expression « tomber enceinte », qu’elle estime beaucoup trop proche de l’idée de “fille-mère” et de « femme abusée ». Elle n’offre cependant pas d’alternative. Suggérons à cette faiblarde de la comprenette, de très, très haut vol, l’expression beaucoup plus valorisante : « monter enceinte ».

UN DÉPUTÉ ISRAÉLIEN DÉCHIRE PUBLIQUEMENT LE NOUVEAU TESTAMENT

Le député israélien Michael Ben-Ari, membre de la coalition ultra-nationaliste Ihoud Leoumi, s’est fait photographier dans son bureau en train de déchirer les pages du Nouveau Testament que le directeur de la Société biblique israélienne lui avait fait parvenir, ainsi qu’à chacun des 120 députés de la Knesset. Ben-Ari a eu ce commentaire empreint d’humanisme : « Ce livre méprisable a promu le meurtre de millions de juifs durant l’Inquisition et les autodafés. » Combien de millions ? Cinq, six, sept, il ne le précise pas. Bon, il est resté cependant relativement modéré dans ses propos, car il aurait pu évoquer quelques milliards. Ceci dit, l’Inquisition a fait infiniment moins de morts en plusieurs siècles que la Révolution française en quelques années. On estime que la répression, qui ne s’en prit qu’aux juifs et musulmans supposés faussement convertis (appelés marranes et morisques), causa la mort sur le bûcher de 2 000 personnes. Au fait, pour l’information de Michael Ben-Ari : Torquemada, le grand Inquisiteur, responsable de la plupart de ces morts, était lui-même d’origine juive…

DUR, DUR, DE PERDRE AINSI SA BELLE MONTRE

Thierry Gaubert est l’ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly. Il est aussi le frère de Patrick Gaubert qui, après avoir été membre du cabinet de Charles Pasqua, de 1993 à 1995, avait été élu en 1999, président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA). Le pauvre Thierry Gaubert a été mis en examen dans l’affaire Karachi (l’histoire des rétrocommissions sur la vente de frégates au Pakistan, supposées avoir arrosé la campagne de Balladur), mais aussi pour détournements des fonds du 1 % logement dans les Hauts-de-Seine, dans les années 1980 et 1990. Du coup, il a vu ses sources de revenus se tarir. Du coup, comment faire pour payer ses arriérés d’impôt ? Pas de problème. Il avait une petite montre qu’il s’est empressé d’aller gager au Crédit municipal de Paris (que l’on appelle aussi « Ma Tante »). Bof, trois fois rien. Une petite montre Patek Philippe, dont la valeur est de 77 500 euros. Ma Tante lui avait octroyé un prêt de 37 800 euros, la montre restant gagée jusqu’au remboursement du prêt. Début avril, son prêt arrive à terme, et il se présente au guichet afin de récupérer son bien. Hélas le juge Renaud Van Ruymbeke, chargé du dossier Karachi, était passé par là et avait bloqué la restitution de la belle montre. Car les magistrats, non contents de soupçonner le financement de la campagne de Balladur, se demandent si certains protagonistes ne se seraient pas enrichis illégalement et s’ils n’auraient pas acheté avec l’argent détourné des montres Patek par exemple…

“L’ALLEMAGNE, UNE NATION DE GUIGNOLS” ?

Imagine-t-on une seule seconde le tollé qu’auraient suscité Sarkozy ou Hollande s’ils avaient osé qualifier les juges de la République de “guignols” ? C’est pourtant ce qui vient d’arriver en Allemagne, où la chancelière Merckel a exprimé sa crainte de voir l’Allemagne passer pour une « nation de guignols » à la suite de la décision du tribunal de Cologne d’assimiler la circoncision à des « coups et blessures volontaires », passibles de poursuites pénales. Elle a considéré que cette décision était « un désastre pour l’image du pays » qui compte 4 millions de musulmans et 200 000 juifs. Soit : suggérons alors à Angela Merckel de défendre aussi l’excision : au nom du respect des cultures, des religions, et de ces absurdes superstitions… Mais quand donc l’Allemagne et l’Europe se réveilleront-elles ?

LE REGRETTÉ SERVICE MILITAIRE

Nostalgie : 62 % des personnes interrogées dans un sondage de l’Ifop pour Atlantico.fr regrettent le service militaire obligatoire, 16 ans après sa suppression par Jacques Chirac. A noter que cette nostalgie est majoritaire quelle que soit la sympathie politique : 54 % chez les sympathisants de gauche, 68 % chez les UMP et 75 % chez les partisans du Front national. Les plus nostalgiques sont les plus de 65 ans (77 %), et les 35-49 ans (69 %). Quant aux moins de 35 ans, 54 % ne regrettent absolument pas sa suppression.

11:27 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 24 juillet 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Chronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N°3056 du 20 juillet 2012

Un chercheur a analysé les résultats du baccalauréat et étudié quels étaient les prénoms qui prédisposaient à l’obtention d’une mention TB. Il a travaillé sur un échantillon important de 340 000 élèves. 6 % des élèves décrochent la plus haute mention.

BAC : CES PRÉNOMS QUI PORTENT LA POISSE

Gremaine.jpg

Aucun élève parmi la centaine de Youssef et de Nabil n’a obtenu la mention, et très peu de Mohamed (5 sur 400), de Christopher (4 sur 300), de Cassandra ou de Sabrina. Ne parlons pas des malheureuses qui se prénomment Sandy ou Alison qui ne sont qu’une ou deux à l’avoir obtenue. Pire, plus d’un tiers des 140 Yacine et Linda ont dû passer les épreuves de rattrapage ainsi que 30 % des Youssef et des Nabil. Les Madeleine, par contre, sont 97 % à avoir évité l’oral de rattrapage, ce qui n’est pas le cas des Linda, dont plus du tiers échouent au premier tour. Le sociologue, Baptiste Coulmont, qui publie les résultats complets sur son blog Coulmont.com, prend soin de préciser que le prénom n’a évidemment aucun effet direct sur le résultat des élèves. Il traduit par contre l’appartenance sociale et culturelle de l’enfant. Il est peu probable que des Cindy ou des Kevin soient issus de catégories à fort capital culturel. Des prénoms gravissent les échelons de la réussite. C’est le cas, entre 2008 et 2011, des Aliénor, Augustin ou Eléonore. D’autres, tels Victoria, Margaux ou Victor chutent, s’étant démocratisés et ne restant plus l’apanage des seules classes culturelles bien dotées. La mode des prénoms est assez amusante à analyser. Les séries télévisées, les vedettes de la chanson ou les acteurs influencent bien entendu le choix des parents. Mais il y a des modes qui semblent tout à fait déconnectées de l’environnement médiatique. Des prénoms apparaissent, puis disparaissent quelques années plus tard, pour réapparaitre 50 ans après, sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. En attendant, notre sociologue se contente de considérations culturelles et sociales, évitant soigneusement de se poser la question du lien qui pourrait exister entre ethnie et intelligence. Un terrain bien trop sulfureux et dangereux, par les temps qui courent… Au fait, connaissez-vous le taux de réussite au bac 2012 parmi les 14 joueurs de football du centre de formation de l’Olympique de Marseille ? Réponse : 0 %... Est-ce la faute au football qui n’a pas la réputation d’être une discipline particulièrement intellectuelle ? On ne sait pas… Mais nos lecteurs ont peut-être une explication…

“L’IMMIGRATION SERA NÉCESSAIRE POUR L’EUROPE”

« L’immigration sera nécessaire pour l’Europe ». Ce sont les propos tenus par Cecilia Malmström, commissaire européen aux affaires intérieures, qui a rencontré, mardi 10 juillet, à Paris, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. Dans une interview qui vaut son pesant de cacahuètes et son régime de bananes, elle estime que l’Europe a raté « une opportunité historique », suite aux événements du « printemps arabe », regrettant que l’Europe ait eu peur de « vagues bibliques » d’immigrés, et estimant qu’il fallait en accueillir plus, beaucoup plus… Car, pour cette dangereuse idéologue, l’immigration n’est « pas une menace mais une chance » et même « un facteur de croissance. » Lisez son argument : « L’immigration sera nécessaire, étant donné notamment l’évolution de la démographie dans la plupart de nos pays. On estime qu’en 2030, sans nouvelle immigration, la population européenne en âge de travailler aura diminué de 12 %. » Il ne viendrait évidemment pas à l’idée de cette épouvantable herse que c’est la natalité européenne qu’il faut faire puissamment progresser, et non l’immigration. La suite de ses propos est hallucinante : « Des chefs d’entreprise me confient régulièrement leur difficulté à recruter des gens qualifiés alors même que le chômage est au plus haut. » En d’autres termes, elle assène cette énormité : comme nous ne trouvons pas de gens qualifiés chez nous, allons les chercher au Mali. Cette dangereuse irresponsable ne s’arrête cependant pas en si bon chemin. Elle est inquiète. Parce que l’Europe va être submergée, parce que l’Europe européenne va disparaître ? Vous n’avez rien compris au film… Non, elle s’inquiète des conclusions d’un rapport de l’OCDE qui montre que beaucoup de personnes susceptibles d’émigrer sont moins tentés par l’Europe et davantage par le Brésil, le Canada ou l’Australie, voire l’Angola ou le Mozambique. Et cela pourrait, « à terme, nous causer de grosses difficultés ». Et, attention, elle poursuit ses délires : « Le rôle de la Commission de Bruxelles est […] de s’élever au-dessus des contingences nationales » (on avait compris, et c’est bien pour cela que nous ne voulons pas de cette Europe-là). Elle souhaite « faciliter une nouvelle immigration légale », ce qui serait, tenez-vous bien, « une manière de lutter contre l’immigration illégale ». En d’autres termes, rendons l’immigration légale ; ainsi elle ne sera plus illégale. La harpie balance, en plus. Elle dénonce ses petits collègues ministres (d’accord, elle ne cite pas leurs noms) qui lui « confient qu’ils sont d’accord (avec elle) mais ne peuvent pas le dire trop haut » Cela aussi, on le savait. Et puis, pour conclure, cette considération qui démontre à quel point elle comprend le peuple : « L’immigration est souvent un thème plus important pour les milieux politiques que pour les électeurs. » Amen. Il est assez rare, reconnaissons-le, de rencontrer un tel concentré de bêtise crasse, d’imbécillité divagante, de fureur hystérique, de haine de soi et de l’identité de son peuple. Cette pauvre frustrée mérite … (la loi m’interdit d’écrire ce que je pense).

EN ATTENDANT, EN ISRAËL, ON LES EXPULSE

En Israël, on ne plaisante pas avec les délires humanistes. Israël a lancé depuis deux semaines une opération de rapatriement de clandestins du Soudan du Sud. Deux avions transportant environ 240 Sud-Soudanais les ont déjà déposés dans leur pays. Israël érige actuellement une clôture de 250 km le long de la frontière égyptienne pour empêcher les infiltrations d’immigrés passant par le Sinaï égyptien. Quelques 170 km sont déjà construits et l’ouvrage devrait être achevé d’ici à la fin de l’année. Quant aux immigrés clandestins originaires de la Côte d’Ivoire, ils ont jusqu’au 16 juillet pour quitter le pays volontairement, auquel cas ils toucheront un petit pécule de 500 dollars par adulte et 100 par enfant, faute de quoi ils seront expulsés manu militari, avec leurs yeux pour pleurer. Le ministre de l’Intérieur israélien, Elie Yishaï, dirigeant du parti religieux Shass, a expliqué qu’il s’agit « d’une étape importante pour le rapatriement des clandestins et le retour d’un sentiment de sécurité pour les habitants de localités israéliennes. » Apparemment, Elie Yishaï lie insécurité et immigration, ce qui n’est évidemment pas le cas des lobbys israéliens en France, tels le CRIF ou la LICRA, qui ne cessent de poursuivre de leur haine les patriotes français qui s’opposent à l’invasion de leur terre. En attendant, Israël défend férocement son identité. Le ministre israélien de la Justice vient de proposer un amendement à une loi qui permettrait d’interdire aux immigrants africains de transférer de l’argent à leur famille à l’étranger. Si la loi est votée, les immigrants africains pourraient être condamnés à 6 mois de prison après un tel virement. Quant à celui qui aurait l’idée farfelue d’aider l’immigrant à transférer ces fonds, pas de problème, on a prévu la solution : un an de prison, une énorme amende, et le remboursement du double du montant que la personne a transféré ou s’apprêtait à transférer. Un communiqué du ministère de la Justice déclame, tranquillement : « La loi proposée est faite pour aider à lutter contre l’immigration illégale en criminalisant le transfert d’argent à l’étranger et […] veut aussi encourager les immigrants africains à partir d’eux-mêmes. »

L’AFFREUX ABBÉ DE LA MORANDAIS

Il est issu, paraît-il de l’ancienne noblesse bretonne ou peut-être de l’ancienne bourgeoisie bretonne, on ne sait pas bien, et cela n’a au demeurant aucune importance. Son père a été déporté pour faits de résistance et est mort à Dora. Particulièrement médiatique, invité dans de nombreux débats télévisés, il fut en quelque sorte « l’aumônier du monde politique français » avant de devenir l’« aumônier des artistes ». Il donna notamment les derniers sacrements à l’acteur Michel Serrault. Voici les déclarations de cet affreux cafard conciliaire en soutane, quant au mariage des homosexuels et à l’adoption par les gays. C’est un chef-d’œuvre : « En tant que représentant de l’Eglise, je suis opposé au mariage homosexuel, il faut le masculin et le féminin, mais à titre personnel, je me dis qu’un gamin qui est adopté par deux femmes ou deux hommes, c’est peut-être moins pire que de devenir un misérable dans les rues de Rio. » Et l’abbé de La Morandais de conclure sa puissante démonstration par cette chute vertigineuse : « Pour le mariage, j’ai mon point de vue officiel ; je dis non, et à titre personnel, je dis carrément oui ! ». Voilà qui est d’une cohérence et d’une logique inouïes. J’en connais qui ont, pour moins que ça, fini par divaguer à l’Hôpital de Charenton.

LES DEUX BRILLANTS DÉPUTÉS FN PARLENT

Marion Le Pen avoue avoir été « séduite par le personnage Sarkozy » et avoue « avoir commencé à fréquenter certains milieux de jeunes UMP ». Elle « voulait en connaître plus », elle était « intriguée ». Puis, « comme beaucoup de déçus du sarkozysme, (elle a) réfléchi. » Peu probable qu’elle ait lu Barrès, Brasillach, Drieu, Céline, Maurras, sinon elle n’aurait pas vraiment eu besoin de réfléchir… Gilbert Collard s’en prend, quant à lui, à Jean-Marie Le Pen, suite à ses déclarations où il qualifiait sa fille de “petite-bourgeoise” et évoquait « ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu’ils avaient le crâne rasé ». Voici les propos de Me Collard : « Les Yul Brynner du Front, c’est une excellente nouvelle qu’ils ne soient plus là. Marine a très bien fait de faire en sorte que les crânes rasés ne soient plus là. » Mais pourquoi tant de haine à l’encontre de ceux qui n’ont pas, tel Gilbert Collard, la chance de disposer d’une capillarité des plus extravagantes ? Certes, je comprendrais un chauve qui jalouserait un chevelu. Mais l’inverse ? Cela martyrise profondément mon esprit rationnel et j’en souffre terriblement.

ALLEMAGNE : UN GUIDE POUR RECONNAITRE LES CLIENTS NÉO-NAZIS

nazis.jpg

Il paraît que les groupes nationalistes, donc d’extrême- droite, donc nazis, donc néo-nazis, essaient souvent de se faire passer pour des clients ordinaires auprès des hôteliers et des restaurateurs allemands. Ce sont apparemment de vrais sournois. Dieu merci, une brochure vient d’être éditée par les autorités pour aider les restaurateurs à les identifier et à les expulser de leurs établissements. On leur explique ainsi ce qu’est le triangle de Gau, interdit en Allemagne depuis 2002. Ils en ont mis du temps pour l’interdire, mais mieux vaut tard que jamais. Idem pour le Triskel. Qu’est-ce que le Triskel ? Tous les lecteurs de RIVAROL, Bretons ou s’intéressant à la culture celte le connaissent le Triskel est le symbole celte par définition. Son nom vient du grec “triskelês” qui veut dire à trois jambes. Oui mais, attention ! Le Triskel fut aussi l’insigne de la 27e division SS ! Et puis, il y a aussi la « Swartze Sonne », le Soleil noir, un autre symbole de la SS. On explique dans cette brochure, aux restaurateurs et aux hôteliers, les dates sensibles où les nationalistes sont susceptibles de se rassembler : le 18 janvier, date de la fondation du Reich allemand en 1871 ; le 25 février, date du bombardement de la ville de Cottbus par les alliés, etc. Le ministre de l’Éducation nationale du Brandebourg, Martina Münch, appelle les hôteliers et les restaurateurs à faire preuve d’un « vrai courage civique » afin d’interdire aux nationalistes allemands de se rassembler. Quand je vous disais que la terreur en Allemagne était pire que celle que nous vivons en France…

ROBERT MÉNARD VIRÉ D’ITÉLÉ

Ca lui pendait au nez. Aucune raison qu’Eric Zemmour soit viré de RTL et pas Robert Ménard d’iTélé. Explication de la direction de la chaîne d’information de Canal+ : « Le rendez-vous de Robert Ménard constituait le moment où on ne savait pas où on était. On ne savait plus si c’était un journaliste ou s’il exprimait une opinion. » Car, bien sûr, les journalistes du système, qui représentent 95 % de la profession, n’expriment pas des opinions, mais des vérités intangibles. Robert Ménard se déclare évidemment « en colère » : « Que voulez-vous, le manque de courage, la peur de déplaire, les pressions, tout cela fait beaucoup pour certains… » Et il conclut, fort justement, par ces propos : « L’ère du temps est au conformisme, pas à l’impertinence. Ils veulent des débats, mais sans les risques du débat, de l’impertinence, mais sans les risques de l’impertinence, de la liberté, mais sans les risques de la liberté. »

12:09 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 17 juillet 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

2812160005.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N°3055 du 13 juillet 2012

C’EST vraiment trop drôle, cette petite recension des haines, cuites et recuites, dans le camp du système.

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT !

C’est Le Point qui le raconte : le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, déteste Arnaud Montebourg, dont il a pourtant fait un ministre. Evoquant les qualités du concubin d’Audrey Pulvar, il avait dit au journal Le Monde : « Des convictions, je ne sais pas ; ce qui est sûr, c’est qu’il joue perso. » Cette gentille réflexion datait de 2001. Ayrault dira de Montebourg, en 2008 : « C’est un homme de coups ». Le futur Premier ministre ajoutera en 2011 cette gracieuseté : « Ce qu’il propose, c’est une coquille vide. » On ne saurait être plus aimable… Et puis, un autre ministre, Pierre Moscovici, qui, fou de rage, avait qualifié Fabius de « passager clandestin ». C’était en 2008, et aujourd’hui, ils siègent ensemble au conseil des ministres. Hollande avait dit de Montebourg, en 2011 : « Montebourg est peut-être brillant, mais il n’est pas fiable. » Ce dernier s’était lâché à propos d’Emmanuel Valls : « Il n’a qu’un pas à faire pour aller à l’UMP ». Valls avait eu cette formule humaniste, en 2009, au sujet de Hollande : « A part les lunettes, il n’a pas changé grand-chose. » Evoquons les surnoms et les qualificatifs qui ont honoré François Hollande (avant qu’il ne devienne Président et que leurs auteurs ne deviennent ministres). Arnaud Montebourg : « Un dirigeant fermé aux idées nouvelles » ; et puis du même auteur : « Le pire défaut de Ségolène Royal ? Son compagnon » ou encore cette définition : “Flanby” ; Laurent Fabius : « Fraise des bois » ou encore « Opposition caoutchouc » : aimable… Mais Fabius s’était aussi autorisé cet Himalaya de mépris en qualifiant Hollande de « Monsieur Petites Blagues ». Hollande se fâche parfois, disant de Montebourg : « Un paon qui fait la roue et qui s’admire ». Et puis, au sujet de Peillon : « Il faut se méfier de lui. Il est sournois comme un serpent. » Ce dernier réplique méchamment : « François ne travaille pas, il ne lit rien. Il n’y a que les dépêches AFP qui l’intéressent. » On n’a pas fini de rire avec des cocos pareils…

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT ! (BIS)

Henri Guaino, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, n’a apparemment rien d’un boute-en-train. Mais il sait, l’air de rien, assassiner ceux qu’il méprise. A propos du livre de l’ancienne ministre, Roselyne Bachelot, A feu et à sang. Carnets secrets d’une présidentielle de tous les dangers, où elle s’en prend à tous les conseillers “droitistes” de Sarkozy, dont Patrick Buisson, voici ce qu’il déclare : « Je ne commente pas un livre d’une telle vulgarité de pensée, d’attitude, de comportement ; les auteurs ressemblent souvent à leur livre. C’est d’une profonde vulgarité. » Il a ajouté : « Quand on a fait des pieds et des mains pendant cinq ans pour être ministre et rester ministre, on a un peu de dignité. » Nous ne pouvons pas donner tort à Guaino. Ce livre, paru un mois après l’échec de Sarkozy, n’aurait jamais paru si le président sortant avait été réélu et si Roselyne Bachelot avait été reconduite comme ministre. La trahison est méprisable mais aussi fascinante. Des femmes (mais aussi des hommes), fussent-elles anciens ministres, ont cette extraordinaire capacité de trahir en toute bonne foi. Henri Guaino, invité de la séquence du Grand Journal, diffusé sur Canal+, a répondu à la question suivante : « Vous êtes Roselyne Bachelot pour 24 heures, que faites-vous ? » « Je me suicide »… Rien que pour cette réponse, Henri Guaino mérite d’être pardonné de ses turpitudes politiques passées…

DIEU, QU’ILS SE HAÏSSENT ! (TER)

L’ex-ministre, Nathalie Koscisko-Morizet qui, dans son livre paru récemment, avait qualifié le FN de parti antirépublicain, s’était autorisée il y a deux semaines, à s’en prendre à Patrick Buisson, affirmant qu’il n’avait pas eu pour objectif de faire gagner Sarkozy, mais de faire gagner Charles Maurras ! Rien de moins. Buisson n’est évidemment pas très content, et s’était refusé, jusque-là, à répliquer, considérant gentiment que « c’est précisément ce qu’elle cherche pour exister. » Mais cette « grande bourgeoise caricaturale qui fait fuir l’électorat populaire » commence à le chauffer d’importance. Sarkozy, qui l’aimait bien, l’avait traitée de “déjantée”, susceptible cependant de séduire les bobos. Bref, Buisson a fini par s’énerver. Et il balance… Il raconte qu’ils se sont retrouvés à table, le 23 mars. Il raconte que la campagne (pseudo-) droitière de Sarkozy ne la choquait nullement. Pire, à l’heure du café, la ministre de l’Ecologie évoque sa possible candidature à la présidentielle de 2017. Elle sollicite même les services de Buisson, déclarant : « Je serais ravie que vous puissiez me prodiguer vos conseils. On pourrait peut-être se voir une fois par mois ? » NKM mérite décidément de faire partie de ces étonnantes “emmerdeuses” et imposteuses (admettons que c’est le pluriel féminin d’imposteurs) que Patrick Gofman a évoquées dans son livre. Elle a, avec un culot sidéral, demandé publiquement à François Copé de dire si oui ou non, Buisson travaillait toujours pour lui, aujourd’hui, enjoignant à Copé de mettre fin à cette relation nauséabonde. Celle qui, interrogée sur le prix d’un ticket de métro, répondait « 4 euros et quelques » va retourner aux oubliettes de la petite, très petite Histoire. Tant mieux…

RENÉ BALME, MAIRE DE GRIGNY, VIRÉ DU FRONT DE GAUCHE

Le CRIF avait mis en cause le jeudi 31 mai, par le site Internet de Rue89, dans un article intitulé « Une tâche rouge-brune dans la campagne du Front de gauche », suivi d’un autre de Street Press, le maire PG de Grigny (Rhône) qui s’était vu reprocher d’héberger sur son site Oulala.net « nombre d’écrits dignes de l’extrême droite la plus crasse » et de nombreux articles conspirationnistes de Franci Fracassi à Thierry Meyssan. Horreur absolue : le site avait aussi évoqué l’enquête d’Eric Blanrue « Sarkozy, Israël et les Juifs. » Mais tout va bien, merci. Le CRIF, qui « s’est à plusieurs reprises opposé au Parti Communiste, notamment, en raison de ses attaques répétées contre Israël », n’en est que plus à l’aise pour saluer la déclaration du Front de Gauche. On apprendra avec intérêt que « la lutte contre le racisme et l’antisémitisme est évidemment au cœur de nos valeurs et de l’identité de notre parti », selon une puissante déclaration d’un des dirigeants du PCF qui précise : « il importe de condamner avec la plus grande fermeté ceux qui diffusent des idées racistes, antisémites ou négationnistes. A ce titre, des individus comme Dieudonné, Alain Soral ou Paul-Eric Blanrue sont connus pour multiplier publiquement depuis longtemps les déclarations antisémites ou promouvoir des historiens négationnistes comme Robert Faurisson. » Le CRIF est, quant à lui, content de cette déclaration et ravi que René Balme ait été amené à se retirer du Front de Gauche. Une victoire de plus…

SUSPENSION EN ALLEMAGNE DES CIRCONCISIONS (ET BIENTÔT EN NORVÈGE)

Plusieurs fédérations allemandes de médecins ont recommandé le report sine die des circoncisions d’enfants pour motifs religieux après le jugement du tribunal mettant cette pratique barbare hors la loi, selon la Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. Le président de la Chambre des médecins allemands, Frank Ulrich Montgomery, a fait part de son intention « d’alerter dorénavant ses membres des risques qu’ils encourent » si ceux-ci décident de braver la loi en menant ce type d’opération. L’hôpital juif de Berlin (JKB) procédait chaque année à 300 circoncisions, dont une centaine pour des motifs religieux. Il est probable que ce soit prochainement au tour de la Norvège de bannir ces mutilations. La porte-parole du Parti Centriste Norvégien, Jenny Klinge, membre du gouvernement de coalition, arguant du fait que l’excision des filles est déjà interdite, pense qu’il est grand temps d’étendre cette mesure aux garçons. Nul doute que cela va se mettre à couiner d’importance…

ILS VEULENT “NEUTRALISER” TROIS JOURS FÉRIÉS CHRÉTIENS

L’association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH) a proposé vendredi 29 juin d’ouvrir un débat (ils aiment ce terme magique) afin de “neutraliser” trois jours fériés « d’origine chrétienne » (forcément chrétienne) en les transformant en trois jours non travaillés ouverts aux salariés désirant célébrer des fêtes non chrétiennes. Les DRH, qui péroraient en présence du ministre du travail, Michel Sapin, ont exprimé le désir que « la Pentecôte, l’Ascension et le 15 août, jour de l’assomption » soient transformés en jours banalisés. Pour l’instant, ils n’envisagent cependant pas de toucher à Noël, au lundi de Pâques et à la Toussaint qui constituent, selon ces abrutis cosmoplanétaires « un facteur de cohésion sociale. » Il fallait oser un tel argument… Mais, abrutis ou non, ils découvrent une réalité qui les interpelle (ça aussi, un verbe magique qu’ils adorent) : Damned, les dates de certaines fêtes musulmanes, comme le début et la fin du ramadan, ne sont fixées que quelques jours seulement avant leur célébration. Pas facile, à établir, le calendrier, dans ces conditions… Les responsables des ressources humaines notent « une indéniable montée du fait religieux » et « une augmentation des demandes d’autorisations d’absences pour pratiquer des croyances religieuses (ils se croient obligés de préciser : autres que chrétiennes), et la montée du sentiment de discrimination (houlà ! Pas bon !) lorsque l’entreprise refuse aux salariés de pratiquer leurs convictions » et aussi « l’apparition d’un sentiment d’inégalité de traitement de la part de salariés non p r a t i q u a n t s lorsque ces autorisations d’absence sont accordées ». Le porte-parole de la conférence des évêques de France, Mgr Bernard Podvin, ose cependant se montrer sceptique. Il vient de déclarer que « le vivre-ensemble (autre terme super-magique) ce n’est pas que les religions se partagent un gâteau. » On se souvient peut-être qu’Eva Joly avait fait fort durant la campagne présidentielle. Elle avait suggéré deux nouveaux jours fériés, bénéficiant à tous, dont les Juifs pour leur permettre de fêter Yom Kippour, et les musulmans pour l’Aïd-el-Adha. Même ses amis avaient considéré qu’elle poussait le bouchon un peu loin…

MARIO MONTI NE CONNAÎT PAS L’HYMNE NATIONAL

Au début de la rencontre Italie/Espagne, à Kiev, l’hymne national italien (Fratelli d’Italia, le grand chant du Risorgimento) s’élève. Les joueurs et supporters chantent à pleins poumons. Le Premier ministre, présent dans la tribune officielle, bredouille le début de l’hymne, puis s’interrompt très vite. Il n’en connait pas les paroles… Sur Twitter, l’indignation le dispute à l’ironie. Certains prétendent que Monti a porté la poisse à son équipe, écrabouillée 4 à 0 par l’Espagne. D’autres écrivent : « Il sait seulement l’hymne de la Goldman Sachs (dont il fut l’un des collaborateurs). » D’aucuns se proposent d’offrir gracieusement le texte de l’hymne à Monti… La Chambre des députés avait pourtant adopté, il y a un mois, une loi pour faire enseigner l’hymne dans les écoles. Il s’agissait, il est vrai, d’une manœuvre politique contre la Ligue du Nord, qui avait refusé de voter cette loi, arguant du fait que « tant que nos langues, comme le piémontais et le vénitien, ne seront pas respectées et reconnues par l’Etat central, il ne pourra pas y avoir de respect pour ceux qui oppriment la liberté de peuples qui ont des millénaires d’histoire ».

LA TERRIBLE SOLITUDE DE GILBERT COLLARD

L’avocat Gilbert Collard, qui vient d’être élu député sous l’étiquette du Rassemblement bleu Marine, a évoqué sur LCI sa terrible “solitude” au sujet d’un changement de nom pour le Front national. Faut-il changer le nom du FN ? Il répond : « Je pense que oui mais tout le Front national pense que non. » Et il a ajouté, quelque peu dépité : « Alors une fois de plus, c’est la solitude contre la collectivité » (ce qui peut se décrypter par : j’ai raison contre tous ces crétins qui n’ont rien compris). En fait Jean-Marie Le Pen est totalement hostile à un changement de nom et il a très certainement raison de l’être. L’expérience montre que ceux qui se sont aventurés dans ce genre de fantaisies ont presque toujours échoué sauf à disposer de considérables moyens de communication leur permettant de faire connaître rapidement le nouveau sigle. Ce fut le cas du RPR, transformé en UMP. En attendant, les paris restent ouverts. Combien de temps Collard restera-t-il encore au Rassemblement Bleu Marine ?

LA FUREUR DE JEAN-MARIE LE PEN

Incroyables propos de JMLP dans une interview publiée il y a une semaine dans le quotidien britannique The Times. Jugez-en : « Je suis un homme du peuple. Je viens d’une famille de paysans et de pêcheurs […] J’ai été officier dans un régiment de parachutistes, j’ai eu une vie virile, c’est le moins que l’on puisse dire. Ma fille, quoi qu’elle puisse en dire, est une petite bourgeoise », affirme l’ancien président du Front National âgé de 84 ans. « Une petite bourgeoise », qu’en termes élégants ceci est dit… Selon lui, l’élite parisienne le considère comme un être “grossier” et “inquiétant” mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation (Bof, admettons…). « Mon image de diable s’est méthodiquement et avec ténacité imposée dans le monde politique français. Ma réputation d’antisémite a été créée artificiellement », déclare Le Pen au Times. « Mais ce n’est pas Jean-Marie Le Pen qui est le diable à leurs yeux, c’est le défenseur de la Nation », ajoute-t-il. Et le chef historique du Front national d’expliquer le succès de sa fille dans la dédiabolisation du parti par le fait que « c’est une femme ». Et il conclut son interview par cette phrase qui exprime sa rage face à la stratégie de dédiabolisation menée par Marine Le Pen : « La stratégie de Marine est de fournir à nos adversaires le moins d’angles d’attaque possibles. Par exemple, tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu’ils avaient le crâne rasé ont été écartés ». En fait, JMLP ne supporte absolument plus la cour de Marine, qui ne manque pas une occasion pour laisser entendre qu’il est temps que le Menhir prenne une retraite tout à fait définitive. Les Collard, Philippot et autres méprisent ouvertement le vieux chef, ce qui a le don de le mettre en fureur, on le comprend. Ceci dit, JMLP est atteint de ce que j’appelle le « syndrome de Jean Mantelet », qui fut le talentueux fondateur de Moulinex. Ce dernier dirigeait toujours sa boutique à l’âge de 85 ans après avoir usé et viré cinq successeurs désignés. L’entreprise finit par disparaître. Nombreux sont ceux qui ne supportent pas la perspective de voir leur œuvre leur survivre. C’est ainsi. Humain, trop humain…

14:40 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 12 juillet 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

2924130059.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

N°3054 du 6 juillet 2012

CHAQUE année, les sessions du baccalauréat, et notamment l’épreuve de philosophie, offrent leurs séries de perles. La Charente libre a publié samedi 23 juin quelques phrases choc, qui remettent les idées en place, relevées par un correcteur de l’académie de Poitiers, parmi des copies de la section ES (Economie et social). La question était : « Peut-il exister des désirs naturels ? » Réponse d’une grande profondeur d’un futur bachelier : « Les désirs naturels varient. Par exemple, pour une famille vivant en Afrique, les désirs naturels seront de dormir et de manger car l’Afrique vit encore de manière sauvage. Mais pour un Français bien plus évolué, ce sera d’avoir une voiture, une machine à laver et une très grande garde-robe. » En voici un courageux qui fait tout pour décrocher son bac…

LES ÉTONNANTES PERLES DU BAC

Un autre génie, philosophe à ses heures, a écrit ceci : « Les hommes utilisent des mots pour exprimer leur désir et les animaux utilisent des cris. Sauf lorsque des êtres ont des relations sexuelles dans le but d’avoir du plaisir et non dans le but de faire des enfants, ils utilisent des cris car l’homme est considéré alors comme un animal. » C’est un peu compliqué à comprendre, mais tout le monde n’est pas un philosophe ayant des prétentions à devenir bachelier. Un second sujet était proposé, sur le thème de l’utilité du travail. Un lycéen, qui a tout compris, a écrit, tranquille : « On constate que tous dans la société ne travaillent pas pour être utiles. Certains travaillent aussi pour leur plaisir. Les prostituées par exemple joignent l’utile à l’agréable. » Mais le travail ne fait pas tout, rappelle un autre, qui se réfère à Jésus-Christ : « La preuve que le travail n’est pas utile, c’est que Jésus-Christ n’a jamais travaillé. Il a voyagé de pays en pays pour répandre l’amour mais n’a jamais travaillé. Or personne n’a été plus utile que lui, personne ne le contestera. » Au fait, vous l’ignoriez peut-être, mais les Français sont pour la plupart catholiques, déclare un candidat qui, visiblement, a des lettres. Il précise : « Un ordre religieux important est la Bénédictine. La Bénédictine dirige les consciences. Ses moines ont des règles douloureuses… » Surtout, sans doute, s’ils ont abusé de la Bénédictine, cet alcool produit par les Bénédictins, dont la consommation excessive mène au délire.

“LA FOIRE AUX CANCRES”

Les plus anciens lecteurs de RIVAROL se souviennent sans doute des livres de Jean-Charles, dont La foire aux cancres, qui recensaient les perles du baccalauréat, parus dans les années 1963/1970. « Victor Hugo est né à l’âge de 2 ans » (Il aurait, certes, pu naitre cinq ans plus tôt, ce qui eût été fâcheux…). « Néron, célèbre empereur romain, organisait des combats de radiateurs. » (terrifiant…) ; « Clovis est mort à la fin de sa vie » (Pas de chance…) ; « Au Moyen-âge, les mauvais élèves étaient souvent décapités » (Bien fait…) ; « Même si le blessé n’a rien, vaut mieux lui faire une autopsie » (en effet, c’est plus prudent…) ; « La France compte plus de 60 millions de Français, dont beaucoup d’animaux » (ça, on le savait) ; « L’exemple du Titanic sert à démontrer l’agressivité des icebergs » (A RIVAROL, nous nous sommes toujours méfiés des icebergs) ; « Pendant la bataille de Stalingrad, les soldats étaient tués et retués pour être bien sûr qu’ils soient morts (ensuite, ils étaient écartelés, coupés en morceaux, décapités, brûlés, mais curieusement quelques-uns ont survécu) ; « En 1945, les Américains déclarent la guerre aux Etats- Unis » (Il paraît cependant que c’est l’Europe qui perdra la guerre) ; les plus malins de tous étaient cependant les Egyptiens : « Quand ils voyaient la mort arriver, les Egyptiens se déguisaient en momie pour ne pas se faire repérer… » Nos lecteurs apprendront aussi cette information de la plus haute importance : « C’est Hitler qui provoqua la guerre. Il était l’auteur de My Kamp (sic…). Il s’allia avec l’Italie dont la population était très faible ; quelques années plus tard, elle avait doublé grâce à un effort personnel de Mussolini ». Il est vrai que les fascistes, lecteurs de RIVAROL, n’ignorent pas que Mussolini fût un chaud lapin… Au fait, savez-vous pourquoi les Romains on construit des viaducs ? : « Pour faire passer les trains » ! Pour (presque) conclure, à propos de Jésus qui fut baptisé par saint Jean- Baptiste : « Celui-ci (Jean-Baptiste) se nourrissait de criquets : c’était le plus grand insecticide du désert… » Un futur bachelier, qui, visiblement en avait aussi contre les insectes, avait écrit : « Pour tuer les insectes nuisibles, on répand de la poudre de P.T.T. » et puis cette haute considération qui touche à l’écologie : « Il y a deux insectes utiles à l’homme : l’abeille et la vache… » L’abeille, on n’en est pas sûr, mais la vache, sans aucun doute…

ET POUR CONCLURE…

« Le sucre est une matière blanche qui donne mauvais goût au café quand on oublie d’en mettre » ; et puis cette considération plus politique : « Pour lutter contre la tuberculose, on injecte au sujet la C.G.T. On trempe le malade dans un bain d’eau de javel et on le fait bouillir à 120° » ; A propos d’un naufrage : « Le ciel était couleur d’encre. Les vagues déferlaient sur le pont du navire… On ne peut pas en dire plus long, car il n’y a pas eu de rescapés. » Quant au naufrage du Titanic, nous avons droit à cette émouvante description : « Alors les requins arrivèrent et mangèrent les femmes et les enfants d’abord… » Ce n’est que justice, après tout…

HITLER, PHÉNOMÈNE DE MODE

Hitler en bisounours, Hitler en Ronald McDonald, le gentil clown. C’est à Bangkok que cela se passe, où la mode nazi chic et sympa fait rage. Les tee-shirts à l’effigie rigolote du Führer sont partout. Ça ne choque absolument pas au pays des éléphants. Il paraît que c’est un simple phénomène de mode « plutôt cool ». En septembre dernier, un groupe de lycéens de Chiang Mai est arrivé en cours de sport habillé en officiers SS. Ça ne choque personne, sauf l’ambassadeur d’Israël, Itzhzak Shoham, qui parle d’un « véritable scandale », d’autant qu’il passe tous les jours devant des commerces croulant sous les uniformes de la Wehrmacht. Le « nazi fun » a aussi, paraît-il un succès fou en Corée du Sud et au Japon. En attendant qu’il débarque en France ?

ELECTION DE MISS SURVIVANTE DE LA SHOAH

On croyait avoir tout vu. Que nenni. C’est le site israélien francophone JJS News qui le raconte. Une association israélienne, Yad Ezer L’Haver, vient d’organiser un concours de beauté qui vise à couronner la survivante de la Shoah la plus belle d’Israël. Curieusement, cette association de bienfaisance, qui fournit des biens alimentaires aux nécessiteux d’Israël, déclenche la polémique, on se demande pourquoi. 65 femmes étaient inscrites à cette compétition. 51 ont hélas été éliminées dès le premier tour. Restaient 14 concurrentes, toutes survivantes de l’“Holocauste”, âgées entre 78 et 92 ans, qui ont défilé, une à une, sur la scène dans des tenues de soirée, et non en bikini. Shimon Sebag, organisateur de l’événement, explique : « L’organisation a décidé de maintenir la compétition malgré la polémique, pour montrer que les survivantes de l’Holocauste, avec toute l’histoire qu’elles portent, sont encore les femmes qui veulent célébrer, s’amuser et vivre. » Les gagnantes seront couronnées par Miss Israël 79, Héli Ben David. Il paraît que certains envisagent d’organiser quelque part en Europe le concours du plus beau survivant du Front de l’Est. Mais ceci n’est peut-être qu’une rumeur…

HONGRIE : UN ANTISÉMITE JUIF

L’eurodéputé Csanad Szegedi, un dirigeant du parti nationaliste Jobbik, connu pour ses propos antisémites, n’en revient pas d’avoir appris « cette grande nouvelle » : l’une de ses grand-mères, Magoldna Klein, est une survivante de l’“Holocauste”. « Je ne dis pas que je n’ai pas été étonné par ces nouvelles informations », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il lui faudrait un « certain temps » pour “digérer” la nouvelle. Personne ne croit évidemment qu’il ignorait cette ascendance, et on imagine l’hilarité qui se propage sur les réseaux sociaux. Rétropédalant d’importance, il explique : « Je pense que ce qui compte, ce n’est pas de savoir qui est hongrois de race pure, mais l’important est la façon dont on se comporte en tant que hongrois. » On espère pour Szegedi qu’il ne finira pas comme Daniel Burros. Ancien secrétaire national du parti nazi américain, dans les années 1960, il était un des chefs du Ku Klux Klan, Grand Dragon de New-York, Grand Aigle et organisateur en chef du Klan pour l’Amérique. Daniel Burros écrivait dans son journal « The free American » : « Israël est une des cavernes d’où la pieuvre de la juiverie internationale lance ses tentacules mortelles. Israël doit périr ! » Un journal découvrit ses origines juives et les relata : deux jours plus tard, Daniel Burros se suicidait…

RAFFARIN ET SES RAFFARINADES

Jean-Pierre Raffarin a la prétention d’incarner la sensibilité humaniste (traduisez, franc-maçonne) au sein de l’UMP. Au cours du bureau politique, réuni le 20 juin, il n’a pas hésité à citer en exemple François Hollande, pour des supposées qualités de rassembleur. Mais lisez cette grandiose évocation du mariage homosexuel, à la sauce Raffarin : « Il faut que notre parti sache rassembler ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. » C’est pas beau, çà ? Le titre de l’articulet paru dans Le Point, qui relate cette raffarinade est très amusant : « The Yin needs the Yang » (Le Yin a besoin du Yang). Dans la philosophie chinoise, le Yin représente le principe féminin, le Yang, le masculin. Le titre, subtil en diable, fait évidemment référence à cette extraordinaire raffarinade que nous avions évoquée à plusieurs reprises dans RIVAROL : « Le oui a besoin du non pour l’emporter contre le non », qu’il avait commise lors du référendum européen.

SARKOZY PRÉDIT L’APOCALYPSE

Sarkozy recevait quelques amis à dîner, il y a une dizaine de jours. Il leur a déclaré au sujet du nouveau président : « Je prédis l’apocalypse avant la fin de l’année. Tous les signaux envoyés depuis un mois sont mauvais, très mauvais. Le meilleur de son quinquennat est derrière lui. » Evoquant les relations de la France avec l’Allemagne, il a déclaré : « Hollande a détricoté ce que nous avons tissé avec Merkel. Un désastre ! »

SOLLERS VIRÉ DU JDD

L’écrivain Philippe Sollers chroniquait depuis 13 ans pour le Journal Du Dimanche. Il venait d’envoyer sa chronique quand on lui apprit « par téléphone » que c’était la dernière. Que lit-on dans cette chronique qui, visiblement, dérange certains, et notamment Valérie Trierweiler, et qui serait, selon Le Point, perçue comme « un sommet de persiflage » ? : « Ce n’est plus du vaudeville, mais du Shakespeare. Une seule solution pour sortir de ce cauchemar : une nouvelle prétendante au rôle de première dame de France, un mariage à tout casser, et, vite, un bébé. Espérons que cette nouvelle aventurière courageuse nous préviendra par tweet. » Il conseille dans son article la lecture d’un excellent livre paru il y a 30 ans, Femmes, décrivant la psychologie des femmes, où tous les cas de figures de fêlées, et Dieu sait qu’ils sont nombreux, sont répertoriés. Il précise, qu’à son avis, le livre n’a pas pris une ride, ajoutant qu’on le trouve dans la collection Folio, numéro 1620. Il oublie, car il est très modeste, de dire que c’est lui l’auteur… Le fait que le JDD, c’est Arnaud Lagardère et qu’Arnaud Lagardère, c’est aussi Paris- Match auquel collabore la mégère, n’a évidemment absolument rien à voir. L’éviction de Sollers était prévue avant même qu’il ne commence à écrire ses chroniques, il y 13 ans, et peut-être même avant sa naissance. Car, précise le directeur-adjoint de la rédaction, le journal aurait simplement voulu renouveler son équipe de chroniqueurs… Sollers rejoint ainsi le martyrologe de l’ère Trierweiler : Pierre Salviac qui s’était autorisé quelques privautés sur RTL et qui s’est fait remercier pour avoir déclaré avec une colossale finesse, il est vrai : « À toutes mes consoeurs je dis: ‘Baisez utile’ vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France ». Mais il ne sera pas seul au cimetière des esprits quelque peu libres. Il y rejoindra les “martyrs” du sarkozysme ; Stéphane Guillon, Didier Porte, Gérald Dahan… et récemment, Eric Zemmour, viré de son émission sur RTL pour cause de considérations politiquement (un peu) incorrectes.

LES TUNISIENS VEULENT VIRER LE PEN ! SOIT, VIRONS LES TUNISIENS DE FRANCE !

Le parti dit “centriste” tunisien Al-Maid s’est indigné de la présence sur son sol de Jean-Marie Le Pen et de son épouse Jany, en vacances dans la cité balnéaire de Hammamet. Leurs commentaires, sur leur site, sont éloquents : « Monsieur Le Pen, les Tunisiens on les aime partout, ou on les quitte ! » (sic…) Le parti Al-Maid, supposé être centriste, rappelons-le, dénonce « l’arrivée sur notre sol d’un leader raciste aux multiples prédications anti-maghrébines, accusé d’actions xénophobes souvent violentes et assumées. » Le parti en appelle donc « à l’extradition pure et simple » de Jean-Marie Le Pen, « partisan de l’immigration zéro, et chef de file d’une France blanche, chrétienne et gauloise », et cela « conformément au principe de réciprocité », déclare le communiqué. En voilà une bonne idée ! Expulsez Le Pen de Tunisie, et en vertu du principe de réciprocité, on rapatrie les centaines de milliers de Tunisiens qui occupent la France !

OBAMA POUR RÉSISTER À UNE INVASION EXTRA-TERRESTRE

Un tiers des Américains croient que les extraterrestres existent et près de deux tiers pensent que Barack Obama est le plus à même… de contrer une invasion d’aliens, selon un sondage publié mercredi 27 juin. D’après cette étude pour la chaîne de télévision National Geographic, effectué à l’occasion de la sortie vendredi d’une série de documentaires sur les ovnis, 36 % des Américains (soit 80 millions de personnes) croient à l’existence des extraterrestres. Plus d’un sur dix pense en avoir repéré un et un sur cinq connaît quelqu’un qui dit en avoir vu. Si ces aliens venaient à attaquer la Terre, 65 % des Américains, surtout les femmes (68 %) et les jeunes (68 %), pensent que le président Barack Obama s’y prendrait mieux que Mitt Romney, son adversaire républicain, pour les contrer. Ces Américains sont tout de même amusants.

01:42 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 02 juillet 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 010.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3053 du 29 juin 2012)

UN VOYAGE en Israël, avant la présidentielle, de Louis Aliot et du juif ultra sioniste Michel Thooris, membre du FN et ancien syndicaliste de la police, laissait supposer que Marine Le Pen préparait activement son alya. Thooris avait même été présenté comme candidat dans la circonscription des Français de l’étranger, incluant Israël, avant que ses propos tonitruants en faveur des colons les plus extrémistes et du Grand Israël n’amènent Marine Le Pen à l’exfiltrer discrètement. Cela ne l’a pas empêché de se pavaner aux côtés de Me Collard le jour de son élection.

MARINE LE PEN IRA EN ISRAËL EN SEPTEMBRE

Le voyage a été préparé dans la plus grande discrétion et Marine Le Pen souhaitait que l’information ne fuite pas. Raté… Nous pouvons révéler à nos lecteurs que la visite à Vad Yashem figure au programme, ainsi que son accueil à la Knesset, le Parlement israélien. Sur place, ce sont quelques députés du Likoud, le parti du Premier ministre Netanyahu, et surtout des députés proches de Liebermann, ministre des Affaires étrangères et leader de la branche la plus extrémiste, la plus sioniste et la plus raciste de la politique israélienne, qui pilotent l’opération.

PAS QUESTION POUR COLLARD D’ADHÉRER AU FRONT NATIONAL

Marine Le Pen avait suggéré, le 19 juin, à Gilbert Collard, élu député du Rassemblement bleu marine, de prendre sa carte au FN avant de faire ses premiers pas à l’Assemblée. Refus de Collard, qui explique : « Je suis contre la peine de mort et pour la loi Veil. » L’avocat franc-maçon désigne le chemin qui sera le sien : « tendre la main aux gaullistes comme aux chevènementistes. » Il prend déjà ses distances avec Jean-Marie Le Pen, qu’il déteste, et le Front national « canal historique » qu’il exècre. Voici ce qu’il vient de déclarer au micro de RMC : « Je veux faire du patriotisme législatif. Si un texte présenté par la gauche rend service au pays, je voterai pour. » Inutile de relever que le “Menhir” est fou de rage. Il a décidé de cornaquer sa petite fille Marion Maréchal-Le Pen, la seconde élue mariniste, pour faire contrepoids à l’encombrant et peu fiable Collard. JMLP, dont les relations se sont singulièrement rafraîchies avec sa fille Marine, était d’ailleurs présent le soir des élections aux côtés de sa petite-fille et non pas aux côtés de Marine, à Hénin-Beaumont. JMLP a d’ores et déjà annoncé que si “son” parti devait changer de nom, ce que souhaitent Gilbert Collard et Marine Le Pen, « il s’y opposerait de toutes ses forces. » Gageons que tout cela finira mal. Trois mois, six mois, un an, deux ans avant que Collard ne claque la porte ? Les paris sont ouverts…

FN.jpg

LE BIDE DE BHL

Le Serment de Tobrouk, tout à la gloire du pseudo-philosophe qui a libéré, à lui tout seul, la Libye connait un bide retentissant. Le documentaire, présenté dans 15 salles en France, a fait 1475 entrées, la première semaine, soit 98 entrées par écran, ce qui est un chiffre ridiculement bas. BHL est décidément un spécialiste des bides. Son film sur la libération de la Bosnie (on oublie trop souvent qu’il avait aussi libéré la Bosnie à lui tout seul) avait fait un flop similaire…

LA COUPE DE FRANCE DES DROMADAIRES

La première Coupe de France des dromadaires aura lieu le dimanche 12 août, à l’hippodrome des Glerches, à La Chartre-sur- Loir, dans la Sarthe. L’hippodrome célèbre cet été son 125e anniversaire. Il s’agira de dromadaires de nationalité française, et non pas de clandestins, rassurons-nous. Dix dromadaires, deux mâles et huit femelles sont nés et ont été élevés dans notre pays. Leur âge moyen est de 6 ans. Leur vitesse de pointe sera de 40 km/h, inférieure aux 70 km/h atteint dans les pays arabes où les courses de dromadaires sont très populaires. Pourquoi cette vitesse plus réduite en France ? On ne sait pas. L’environnement culturel qui n’est pas encore suffisamment favorable ? Mais ça viendra. L’organisateur de cette importante manifestation explique son objectif, d’une grande profondeur : « On va casser l’image nonchalante qui colle à la peau de cet animal, dont les Français ont une vision touristique. » Et puis, et puis, il explique : « Les hippodromes ont besoin de s’ouvrir à d’autres clientèles. » Ah, en voici une bonne raison ! Bientôt nous aurons la joie d’assister à ces réunions exotiques où les blatèrements (le cri du camélidé) se mêleront aux youyous des femmes. Que du bonheur…

RAFFARIN ET SES RAFFARINADES

Raffarin est un grand spécialiste des phrases à double sens et des considérations qui flirtent avec l’absurde. On se souvient de cette réflexion extraordinaire à propos du référendum sur l’Europe, que nous avons déjà citée mais que nous ne nous lassons pas de rappeler : « The yes needs the no, to win against the no (le oui a besoin du non pour gagner contre le non). » Le grand démocrate franc-maçon vient d’en remettre une couche ; « Les Etats autoritaires sont plus performants que les démocraties. Voyez l’exemple de la Chine, mais aussi de la Tunisie : son économie se portait mieux sous Ben Ali. La seule force de la démocratie, c’est l’alternance pacifique. Félicitons-nous d’en être capables. » Au risque, si l’on suit son raisonnement, d’avoir une économie non performante ? Raffarin de la Raffarinade a aussi cette puissante réflexion à propos de l’arrivée de la gauche au pouvoir : « C’est une génération qui a du talent et nous, nous aurons du temps pour reconstruire. » Encore faut-il avoir du talent et un minimum de cohérence pour espérer pouvoir reconstruire, fût-ce avec du temps…

VOULEZ-VOUS APPRENDRE À “TUER” DES TERRORISTES ? ÇA SE PASSE EN ISRAËL

Avis aux touristes pour qui la visite des lieux saints en Israël ne procure pas suffisamment de décharges d’adrénaline. Ils ont la possibilité d’apprendre à devenir des militaires israéliens pendant leurs vacances et à suivre des cours d’antiterrorisme. Ça se passe à Gush Etzion, au sud de Jérusalem, en Cisjordanie. Des anciens membres des unités d’élite de l’armée israélienne apprennent aux touristes à tirer avec une arme, à gérer une attaque terroriste et une prise d’otages. Un des organisateurs de ces étranges agapes explique sur le site Internet du camp d’entraînement : « Nous combinons ainsi les valeurs du sionisme avec l’excitation et la jouissance du tir, qui rend l’activité plus significative. » Le Times d’Israël qualifie cette aimable activité, ludique en diable, de « tourisme sioniste extrême ». Il paraît que les participants jouissent d’importance quand ils apprennent que cette activité se situe au-delà de la Ligne verte, qui sépare Israël de la Cisjordanie. Les touristes pratiquent le tir sur des cibles en carton, et non, curieusement, et ce sont sans doute les limites de l’exercice, sur des cibles vivantes. Le Monde raconte que des enfants, venus avec leurs parents des Etats- Unis, sont invités à tuer du terroriste. Un adolescent, venu de Miami, s’est entendu dire : « Ta maman ne sera pas là pour te protéger, donc conduis-toi comme un homme. Es-tu prêt à attraper un terroriste ? » « Oui, je suis prêt » a, paraît-il répondu Brian qui, en fin de journée, a obtenu un diplôme indiquant qu’il avait « complété un cours de tir dans une base en Israël. »

EVA JOLY FUSILLE NICOLAS HULOT

Eva Joly ne donne pas forcément l’apparence d’une femme d’humour. Mais il faut reconnaître que sa réaction à la déclaration de Nicolas Hulot qui a avoué avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, n’en manque pas. Elle a déclaré : « Je suis heureuse de voir qu’il n’a pas voté Sarkozy », ajoutant « Cela en dit plus long sur lui que sur moi. On a bien vu qu’il avait abandonné la lutte. Il n’a rien fait pendant la campagne ; c’est quelqu’un qui a été très proche des hommes de pouvoir de droite. » Et de conclure par cette considération meurtrière : « Il vote pour Mélenchon, je suis heureuse que grâce à moi il ait découvert la gauche ». Nicolas Hulot, qui avait perdu contre toute attente la primaire organisée par les Verts, et qui en a gardé une vive amertume, se retrouve habillé pour l’hiver…

MÉFIONS-NOUS DE LA DÉMOCRATIE !

Un très grand humaniste, un très grand démocrate, un très grand donneur de leçons le dit. Et s’il le dit, c’est qu’il a forcément raison. Dominique Gerbaud, président de Reporters sans Frontières s’émeut de l’attitude trop complaisante de l’UMP par rapport au FN. Et il le dit avec force : « Ce qui était intéressant dans la politique française, c’est qu’on avait de grands leaders, des gens intelligents qui étaient souvent contre leurs électeurs. Ce qui est inquiétant, c’est qu’on voit aujourd’hui que les politiques suivent les électeurs. » Salauds d’électeurs, en effet ! Salauds de suivistes ! Il est décidément temps de changer de peuple ou de changer le peuple, fût-ce par la force.

DES BASKETS RACISTES

Adidas, la marque de sport allemande (ça commence mal) dévoilait, il y a quelques jours, un nouveau modèle de basket pour la saison automne-hiver 2012. Dessiné par le styliste Jeremy Scott, il provoque immédiatement un scandale planétaire. La raison ? Tenez-vous bien : le modèle comporte une chaîne et un bracelet en caoutchouc orange qui s’attache à la cheville. Houlà ! Mais c’est une évidente référence à l’esclavage, ont décrété de nombreux internautes ! Devinez ce qui se passa ? Adidas (marque allemande, rappelons-le : pas bon du tout…) a fait marche arrière en publiant un communiqué dans lequel elle présente aux personnes “offensées” ses excuses et annonce que le modèle ne sera finalement pas commercialisé…

RACKET : LE “RADAR TRONÇON” DÉBARQUE

Le premier radar tronçon vient d’être mis en place sur nos routes, pour la plus grande joie des automobilistes. De quoi s’agit-il ? A la différence des radars flashant, le radar tronçon permet de contrôler la vitesse moyenne de votre véhicule entre deux points d’un tronçon routier. Même si aucun radar flashant ne vous aura surpris en pleine turpitude, le radar tronçon sera là pour vous massacrer. Ces radars seront installés « dans des endroits particulièrement sensibles en terme de sécurité. » En d’autres termes, dans des endroits qui constituent des pièges à automobilistes : les ponts, les tunnels, les chantiers, les zones à 30km/h. C’est sur la RN57 contournant Besançon que le premier radar a été installé. D’ici à la fin de l’année, ce sont 40 équipements racketteurs supplémentaires qui seront mis en place, partout en France…

AFGHANISTAN : L’AVIATION CLOUÉE AU SOL

15 avions de transport C-27A avaient été offerts l’année dernière à l’aviation afghane par les Etats-Unis. Il s’agit évidemment d’un moyen de transport indispensable dans un pays au réseau routier peu sûr, c’est le moins que l’on puisse dire. Problème : les militaires afghans sont totalement incompétents. La flotte, qui a coûté 287 millions de dollars au Pentagone est inutilisable : pas de pièces de rechange, ni de personnel d’entretien compétent, pas de maintenance adaptée, et même le système de remplissage des bouteilles d’oxygène de bord ne fonctionne pas. Du coup, les cinq derniers appareils que Washington projetait de livrer ne le seront pas. Il est décidément temps pour les soldats français de quitter ce guêpier.

WINSTON CHURCHILL PARLE DE L’ISLAM

« Combien effrayantes sont les malédictions que le mahométanisme fait reposer sur ses fidèles ! Outre la frénésie fanatique, qui est aussi dangereuse pour l’homme que la peur de l’eau pour le chien, on y trouve une terrible apathie fataliste. Les effets sont patents dans certains pays. Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout où les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent. Un sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction, ensuite de sa dignité et de sa sainteté. Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine, doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l’extinction totale de l’esclavage au jour où l’Islam aura cessé d’être un pouvoir important parmi les hommes. Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. » Source : Sir Winston Churchill, The River War, first edition, Vol. II, London : Longmans, Green & Co., 1899, pages 248-50

NADINE MORANO, BÊTE ET LÂCHE

Nadine Morano, ex-ministre UMP, Dieu merci écrabouillée par le suffrage universel, s’est défendue, sur France 5, il y a quelques jours, d’être raciste, citant à l’appui ses amis « qui sont arabes » et, notamment, sa « meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu’une Arabe ». En voici un argument et une précision intéressante : on savait pas qu’une Tchadienne était plus noire qu’une Arabe ! Chacun sait que tout antisémite a son bon juif et que tout raciste a son bon noir. Nous avions déjà repéré Morano comme digne de participer avec succès à une émission de téléréalité qui porterait comme titre : « Plus bête que moi, tu meurs. » Ecoutez- la, ça vaut le coup. La pauvre trouve ces attaques contre elle, qui fut piégée récemment par un humoriste à qui elle confia que « Marine Le Pen avait beaucoup de talent », et qu’elle accuse de lui avoir fait perdre l’élection et sa sinécure, “choquantes”. Et la pauvre chérie de poser la question : « C’est choquant, vous savez pour qui ? Pour ma famille, que je dois protéger. Moi aussi, j’ai des enfants. Dans quelques jours, je vais avoir un petit-fils. Je n’ai pas envie qu’on laisse croire que Nadine Morano est raciste, parce qu’ils savent très bien que ce n’est pas vrai. Tout ça fait du dégât. Ça fait mal au coeur », a déploré l’ex-ministre de l’Apprentissage. Commentaire fort pertinent de Roland Hélie sur le site Synthèse nationale : ça n’a pas l’air de la gêner, en revanche, de passer pour une imbécile…

18:37 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 26 juin 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

3052.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3052 du 22 juin 2012)

POUR justifier sa politique du “ni-ni”, plaçant sur le même plan extrême-droite et extrême-gauche, Alain Juppé se scandalisait sur France Inter quant au fait que l’on puisse reprocher à la “droite” d’obscurs rapports avec le FN, alors que le PS fréquente Mélenchon, qui lui-même « a des amis antisémites »… Alerte ! Merluche accusé de négationnisme, d’antisémitisme, de révisionnisme, ça commençait à chauffer…

MÉLENCHON ET SES AMIS ANTISÉMITES

Les lecteurs de RIVAROL connaissent René Balme, maire de Grigny, candidat Front de gauche aux élections législatives, qui s’était autorisé quelques privautés sur son blog sur des sujets éminemment sulfureux. Nous l’avions évoqué dans une rubrique précédente. Mais à quoi Juppé faisait-il allusion quand il accusait Mélenchon d’avoir des « amis antisémites » ? En fait, le Front de gauche avait relayé un appel du compositeur grec communiste à l’immense talent, Mikis Theodorakis, en faveur de la Grèce, où il proclamait son antisémitisme. Voici ce qu’il déclarait le 3 février 2011, dans un entretien donné à la chaîne de télévision grecque HIGH : « Oui, je suis antisémite et antisioniste. J’aime le peuple juif et j’ai vécu avec lui, mais les Américains juifs se cachent derrière tout, les attentats en Irak, les attaques économiques en Europe, en Amérique, en Asie ; les Juifs américains sont derrière Bush, Clinton, et derrière les banques. Les Juifs américains sont derrière la crise mondiale qui a touché la Grèce. » Sacré Mélenchon… Hormis Juppé qui ne sait pas se tenir, l’UMP se la joue plutôt discret sur cette affaire. Explication : c’est le ministre aux Affaires culturelles de Villepin, après avoir été celui de Raffarin, Renaud Donnedieu de Vabres, qui épingla en personne la Légion d’honneur sur le costume d’evzone de Theodorakis… Ah ces Tartuffes !

“LES SIONISTES ONT AMENÉ LA SHOAH”

Immense indignation à Jérusalem : une douzaine de graffitis, de près de deux mètres de haut, ont été découverts, lundi 11 juin, à l’intérieur de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem. Sept graffitis peints en blanc et rouge ont été retrouvés sur des murs autour du mémorial dédié aux combattants du ghetto de Varsovie. D’autres ont été inscrits près d’un wagon de chemin de fer symbolisant la déportation des juifs par les nazis. Parmi ces inscriptions, figurent des slogans tels : « Si Hitler n’avait pas existé, les sionistes l’auraient inventé » ou encore : « Merci Hitler pour cette merveilleuse Shoah, c’est uniquement grâce à toi que nous avons obtenu un Etat de la part de l’ONU » (référence à la création de l’Etat d’Israël en 1948). Autres graffitis ; « Les sionistes ont amené la Shoah » et « Les guerres des sionistes ne sont pas celles du peuple juif. » Qui sont les auteurs de ces messages violemment antisionistes ? Des nazis parachutés sur Yad Vashem ? Pas du tout. En fait, tous les regards se tournent vers une minorité d’activistes, juifs ultra-orthodoxes, antisionistes violents qui rejettent absolument la création d’Israël, et qui dénoncent l’exploitation de la Shoah. Selon eux, la création d’Israël est un blasphème car celle-ci ne pourra se faire qu’après la venue du Messie. Cette étrange secte, présente aux Etats-Unis, mais aussi en France, rassemble quelques centaines de familles à Méa Shéarim, quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem. En attendant, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles : Le mouvement juif conservateur aux Etats-Unis a officiellement autorisé les rabbins de sa sensibilité à célébrer des mariages gays. La commission officielle du mouvement pour les lois juives a statué à l’unanimité qu’il était possible de célébrer la cérémonie du mariage pour les lesbiennes et les homosexuels. Précision importante : elle a aussi adopté un règlement pour les divorces. On est contents pour eux…

FEUJS.jpg

RAUS ! (DEHORS !)

Les autorités israéliennes viennent de commencer à expulser des centaines d’immigrants africains en situation irrégulière, sud-soudanais pour la plupart, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

300 immigrés clandestins ont accepté une proposition humaniste de « retour volontaire » assortie d’une incitation de 1 000 euros par adulte, selon le ministère.

La chasse à l’homme non israélien s’organise ; 240 étrangers en situation irrégulière ont été appréhendés depuis quinze jours — la plupart originaires du Soudan du Sud — dans le cadre d’une opération spéciale en vue de leur expulsion. 1 500 Sud-Soudanais ont d’ores et déjà été pris dans les rets du filet et sont en attente d’expulsion. 60.000 immigrés clandestins, la plupart venus de la Corne de l’Afrique via le Sinaï égyptien, ont réussi à s’infiltrer en Israël et n’ont d’autre espérance que d’être expulsés afin d’éviter les violentes manifestations racistes dont ils viennent récemment d’être victimes. Voilà comment cela se passe dans un pays qu’on dit si pacifique…

“LE DEVOIR DE CONQUÉRIR ROME ET L’ANDALOUSIE”

L’Observatoire de l’islamisation nous le raconte : le Dr Subhi Al-Yajizy, doyen des études coraniques à l’université islamique de Gaza, vient d’affirmer sur Al-Aqsa TV, le 25 mai : « La conquête de l’Andalousie est un vieux rêve, quelque chose que les musulmans doivent espérer et nous continuerons à l’espérer dans l’avenir. Nous plaçons nos espoirs en Allah et dans la confiance que le jour viendra où notre triomphe ne sera pas limité à la Palestine. Nos espoirs sont d’aller au-delà pour élever la bannière du califat sur le Vatican, la “Rome” d’aujourd’hui, en conformité avec le hadith du prophète Mahomet : “Constantinople doit être conquise, et ensuite Rome” » Telle était, selon la tradition musulmane, l’injonction de Mahomet, qui s’est en partie réalisée avec la chute de Constantinople en 1453. Lors du 23e congrès de l’UOIF, en avril 2009, réuni à Paris, le Frère musulman koweïtien Tareq Al-Suwaidan rappela ce même hadith et fut ovationné. Aucune réaction des collabos catholiques. Silence du côté du cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux, favorable à la construction de mosquées en Europe, et qui n’eut aucune réaction quand le grand mufti d’Arabie séoudite réclama récemment la destruction de toutes les églises de la Péninsule arabe.

TERREUR EN PERSPECTIVE POUR LES CHRÉTIENS ÉGYPTIENS

Mohammed Mersi, candidat des Frères musulmans, est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle en Egypte, devant le candidat de l’ancien régime et de l’armée, Ahmed Shafiq. Les chrétiens coptes, qui soutiennent ce dernier, sont prévenus. Voici les propos du candidat islamiste, parus dans le media populaire El Bashayer, le 27 mai, et traduits par le Washington Times. Il a déclaré vouloir « parvenir à la conquête islamique de l’Egypte pour la deuxième fois, et faire convertir tous les chrétiens à l’islam, ou leur faire payer la jizia (impôt islamique que subissent les dhimmis) ». Il ajoute : « Ils doivent savoir que la conquête arrive, que l’Egypte sera islamique, qu’ils devront payer la jizya ou émigrer ».

LES OPINIONS POLITIQUES DES JOURNALISTES

On sait que les journalistes sont massivement de gauche, et qu’il faut être totalement inconscient pour un étudiant de droite de vouloir s’aventurer dans ce milieu. En dehors de Valeurs Actuelles, il n’y a guère de revues qui laissent la parole à des journalistes quelque peu hors-norme. Quant au Figaro, n’en parlons pas… Le Celsa, une école de journalisme rattachée à l’université de la Sorbonne, vient de réaliser une simulation de vote au premier tour de l’élection présidentielle. Résultat sans surprise : Nicolas Sarkozy à 12 % ; François Hollande à 37,5 % ; Jean-Luc Mélenchon à 25 % ; Marine Le Pen à 0 %. Au CFJ (Centre de formation du journalisme), c’est encore plus simple : aucun candidat de droite n’obtient le moindre suffrage. A l’hebdomadaire Marianne, on note cependant un début d’ouverture puisque François Bayrou était soutenu par 8 % des journalistes. Bon, d’accord, ni Sarkozy, ni Le Pen n’avaient obtenu la moindre voix. François Hollande en était à 40% et Jean-Luc Mélenchon à 30 %. Ce dernier insulte copieusement les journalistes et les apprentis-journalistes (voir Chroniques précédentes). Mais apparemment ils aiment ça. En attendant, comme c’est étrange : d’après une étude TNS-Sofres, « plus d’un Français sur deux ne fait plus confiance aux media et encore moins aux journalistes qui y travaillent ».

LES AVANTAGES FISCAUX DES JOURNALISTES

Il y a d’autres raisons que leurs convictions politiques qui expliquent pourquoi 85 % des journalistes ont soutenu François Hollande. L’avantage fiscal créé en 1934, pour les journalistes, supprimé par Juppé et rétabli en partie par Jospin, explique aussi cette sympathie. Depuis 1999, les journalistes sont autorisés à retrancher 7 650 euros de leur salaire imposable, au nom des frais professionnels non remboursés par leurs employeurs. Un avantage fiscal conséquent. Prenons l’exemple d’un journaliste célibataire gagnant 2 500 euros par mois. Sans cet avantage fiscal, il payerait 2 534 euros d’impôt sur le revenu. Avec, il ne paye que 1 477 euros. Pas suffisant pour les journalistes les plus riches qui exigent le rétablissement d’une déduction de 30 %, avantage datant de 1934. Avant les primaires socialistes, les syndicats de journalistes avaient demandé à François Hollande de rétablir cet abattement. Devinez qui étaient les porte-paroles des journalistes ? Ça ne s’invente pas : Valérie Massonneau, que tout le monde connaît sous le nom de Trierweiler, et Audrey Pulvar… M. Hollande leur a promis qu’il leur rétablirait ce droit, dès septembre 2012, s’il est élu. Et il est certain que Valérie Trierweiler et Audrey Pulvar sauront le lui rappeler. En 2008, la demande de rétablissement de la déduction intégrale de 30 % avait déjà été formulée auprès de Nicolas Sarkozy, qui refusa. Dès lors la campagne anti-Sarkozy commença dans la presse. Mais revenons aux chiffres. Avec cet abattement, un journaliste gagnant 2.500 € par mois pourrait à partir de 2012 déduire 9 000 € au lieu de 7 650 €. Audrey Pulvar et David Pujadas gagnent aux environs de 12.000 € par mois ; ils pourront donc déduire 54.000 € ; Laurence Ferrari gagne 400 000 € par an, cela lui fait une déduction de 120 000 €. Jean-Michel Apathie 40 000 € par mois soit une déduction de 144 000 €. Alain Duhamel56 000 € par mois soit une déduction de 207 600 €. De plus, les journalistes de l’audiovisuel lui ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour les frais dits « frais esthétiques » du fait qu’ils doivent en permanence faire des soins esthétiques pour être présentables devant les caméras. Soit 40 % d’abattement. Décidément, la vie est belle et de gauche pour les journalistes…

TRIERWEILER COUPABLE DE COMPLICITÉ DE DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS ?

C’est le site ultra-sioniste et très à droite Dreuz.info, auquel collaborent notamment Guy Millière et Alexandre Del Valle, qui pose la question pertinente : l’Etat a-t-il le droit d’entretenir la concubine du Président ? Valérie Trierweiler est-elle coupable de complicité de détournement de fonds publics ? Il semble, en effet, qu’elle ne dispose d’aucun droit à bénéficier d’avantages tels que ceux qui viennent de lui être octroyés : un directeur de cabinet et plusieurs membres de “cabinet”, dont un responsable de sa communication. Ce dernier n’était évidemment pas au courant de la petite fantaisie twittesque anti-Royal que la mégère s’était autorisée, créant le scandale que l’on sait. Certes, les épouses des chefs de l’Etat avaient, dans le passé, un secrétariat ou un cabinet à l’Elysée, pour gérer leur courrier et leurs menues activités. Mais une « première petite amie », comme l’appellent les Américains ? Valérie Trierweiler est-elle chargée d’une quelconque mission de service public ? L’article 432-15 du code pénal évoquant le « détournement de fonds publics ou privé » peut donner, demain, du grain à moudre à la Cour des Comptes. Pauvre Hollande…

DAVID CAMERON OUBLIE SON ENFANT DANS UN PUB

Il n’y a pas qu’en France que les fantaisies des puissants font rire. L’aventure arrivée au Premier ministre britannique, David Cameron, est digne de ces histoires que l’on lit l’été dans les magazines. Un tel a oublié sa femme sur une aire d’autoroute et ne s’en est rendu compte que 200 km plus loin… David Cameron et son épouse Samantha ont, eux, oublié Nancy, leur fille de huit ans, dans un pub, après un déjeuner que l’on imagine arrosé. Du coup, Cameron se justifie piteusement et fait profil bas, très bas, déclarant : « Nous étions désemparés : nous sommes responsables à 100 % de ce qui s’est passé. » “Désemparés” est sans doute le terme british pour dire “bourrés”… C’est plutôt une bonne nouvelle pour Hollande. Il aura des munitions pour répliquer à Cameron si celui-ci s’autorisait à rire des déconvenues conjugales du compagnon de la présidente de la République. A ce propos, les Guignols de l’info font très fort sur Canal+. Ils présentent Hollande comme un benêt à la botte de sa harpie. On le voit aux côtés de Trierweiler, interrogé par PPDA. Le téléphone de Hollande sonne. Il le tend à sa compagne, lui disant : « C’est pour toi », et complète à l’attention de PPDA : « C’est Obama ». PPDA lui demande : « Michèle ? » (l’épouse d’Obama). “Non”, lui répond Hollande : « C’est Barak, mais Valérie me tient au courant de tout. » Et Valérie de se tourner vers Hollande, lui disant : « Tu peux nous laisser trois minutes, c’est important. » Et Hollande de tourner les talons. Séquence meurtrière pour son image. On n’ose imaginer ce qu’ils auront inventé après la pantalonnade Trierweiler/Royal… Hollande semble vraiment très, très mal parti !

00:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook