Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 juillet 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3147 du 25 juin 2014

 

L’IMPROBABLE bestiole qui siège à l’Elysée n’a certes aucune compétence pour diriger la France. Pas grave. Il se rattrape en commentant les matchs de la Coupe du monde de football. Le chef de l’Etat a regardé le match avec les médaillés français des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Sotchi, conviés pour la circonstance dans la salle des fêtes du palais de l’Elysée. La France l’avait emporté 3-0 face au Honduras. Du coup, il s’est autorisé à donner des conseils. Pas de triomphalisme, il appelle à rester « serein et prudent », ajoutant cette haute considération : « Il fallait l’emporter parce qu’on sait bien que c’est un match qui pouvait psychologiquement marquer les esprits. » « Ce n’était pas facile », a commenté François Hollande à l’issue du match, assurant avoir découvert « une équipe solidaire, une équipe qui savait marquer des buts […] et puis une équipe qui a dû résister à un choc physique » ; « Je pense que pour les jeunes de France, c’est un bel exemple. »

 

ALERTE ! ET VOICI QUE LE PINGOUIN SE PIQUE DE COMMENTER LA COUPE DU MONDE

 

Mais attention, dit le sélectionneur bis de l’équipe de France, il ne faut pas « s’emballer » : « la France a encore deux matchs à jouer pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition », ce que nous ignorions. Supporter « de tout cœur » des Bleus, pronostiqueur “confiant” en la victoire tricolore, il a suscité quelques sarcasmes sur la Toile. La députée UMP des Yvelines Valérie Pécresse y est allée de son tacle : « F. Hollande en commentateur sportif à l’Elysée alors que les grévistes de la SNCF prennent en otages les lycéens le jour du bac : surréaliste ». Certains commentateurs relèvent que l’oiseau prend de sérieux risques en usant de grands mots, tels « l’unité de la France ». Et si l’équipe de France venait à sombrer lors des prochains matchs ? Une stratégie de communication qui pourrait s’avérer périlleuse. Le chroniqueur Bruno Roger-Petit note très justement sur le site du Nouvel Observateur : « En vérité, si François Hollande entend vraiment capitaliser sur l’événement, il conviendrait de lui recommander de pratiquer la discrétion qui sert l’authenticité ». C’est à dire de la boucler… Mais ces egos boursoufflés en sont-ils capables ? On se souvient, en 2010, avant le premier match contre l’Uruguay, de Nicolas Sarkozy qui avait directement appelé le sélectionneur Raymond Domenech, histoire d’encourager l’équipe de France. La France avait terminé dernière de son groupe, quelques jours plus tard, avec zéro victoire au compteur. Pure méchanceté de ma part, je ne peux m’empêcher de penser que Hollande a une tête à apporter la scoumoune…

 

“OH FRANCE ! VOICI LE JOUR OÙ IL FAUDRA TE RENDRE DES COMPTES !”

 

Les troupes de l’ex-FLN devaient, grâce en soit rendue à Hollande, défiler sur les Champs-Elysées, le 14 juillet. Découvrez ce couplet de l’hymne national algérien : « Ô France ! Le temps des palabres est révolu. Nous l’avons clos comme on ferme un livre. « Oh France ! Voici le jour où il te faudra rendre des comptes. Prépare-toi ! Voici notre réponse, le verdict ! Notre Révolution le rendra. Car nous avons décidé que l’Algérie vivra ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! » L’annonce en avait été faite par Kader Arif, secrétaire d’État aux Anciens combattants et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, carpette en diable, avait même renchéri lors de sa visite en Algérie le 20 mai dernier : « C’est une preuve que nous sommes entrés dans une phase pacifiée avec l’Algérie » (AFP). Oui, mais en définitive, il n’y aura pas de militaires algériens le 14 juillet à Paris (Sources : le quotidien algérien El Watan du 18 juin 2014). C’est désormais officiel. La position du gouvernement algérien est claire et sans appel : « On pourra imaginer un défilé militaire ensemble lorsque l’ancienne puissance coloniale présentera ses excuses pour les crimes commis en Algérie. » Et Saïd Abadou, ancien ministre des Moudjahidines, en rajoute sur le journal El Khabar : « Nous refusons toute manifestation de militaires algériens à côté des soldats de l’ancienne puissance coloniale. Ce sujet ne doit même pas être abordé tant que la reconnaissance de la criminalisation du colonialisme n’est pas réglée. » Quelle arrogance !

Capture 1.JPG

L’HOMONCULE XAVIER BERTRAND DONNE DES ORDRES À MARINE SUR RADIO J

 

Personne ne le connait, mais l’ancien ministre UMP Xavier Bertrand, qui prétend être candidat à la prochaine élection présidentielle, a donné des ordres à Marine Le Pen. Sur Radio J, of course, une radio juive. Xavier Bertrand a jugé que la présidente du Front national, Marine Le Pen, devait suspendre son père de « toutes ses fonctions ». Et, attention, ce n’est « pas une brouille familiale » à laquelle on assiste, mais c’est « la question du vrai visage du Front national » qui est posée. Cet extravagant oiselet, par ailleurs député-maire de Saint-Quentin (Aisne) poursuit gravement : « Jean-Marie Le Pen est président d’honneur du Front national, il y a deux mots de trop. Président, car quand on a tenu des propos comme ceux qu’il a tenus, on ne peut pas le rester et il n’y a pas d’honneur. C’est le déshonneur total ! » L‘excité du bocal’, pour reprendre le qualificatif que donnait Jacques Laurent à Sartre poursuit plaintivement : « Marine Le Pen a parlé d’une faute politique de son père, je suis choqué. […] Pour moi, c’est une faute morale et il faut qu’elle reconnaisse la faute morale ». Sévèrement donneur de leçons, il ajoute : « Quand, aujourd’hui, Mme Le Pen semble prendre timidement ses distances avec Jean-Marie Le Pen, il faut qu’elle aille jusqu’au bout, qu’elle le suspende de toutes ses fonctions, mais qu’elle fasse elle-même le ménage dans son propre entourage », (bref, qu’elle les carpacciote, qu’elle les découpe en fines rondelles, qu’elle les écartèle, qu’elle les extermine et qu’elle en finisse avec une petite giclée de Zyclon B). Oui mais, selon lui, elle « n’est certainement pas prête à prendre les mesures qu’il faut pour écarter définitivement du Front national les personnes qui pensent comme Jean-Marie Le Pen ». « Le Front national sera toujours prisonnier du passé » conclut gravissimement ce zozo exceptionnel. Et la connerie sera toujours prisonnière de la connerie… Quand Marine Le Pen comprendra-t-elle qu’il ne sert à rien de faire la moindre concession à ces gens-là ?

 

“LE FN, UN PARTI STRUCTURELLEMENT RACISTE”

 

Toute à son opération de cirage de pompes de la communauté juive, Marine Le Pen a aussi déclaré dans cette interview : « Je ne cesse de le répéter aux Français juifs, qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers nous : non seulement le Front national n’est pas votre ennemi, mais il est sans doute dans l’avenir le meilleur bouclier pour vous protéger, il se trouve à vos côtés pour la défense de nos libertés de pensée ou de culte face au seul vrai ennemi, le fondamentalisme islamiste ». Réponse en forme de remerciement pour tant de sollicitude, de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) : « Aujourd’hui, c’est le Front national, parti structurellement raciste et antisémite, qui est une menace pour les juifs et les autres ».

 

Capture 2.JPG

PHILIPPOT SOUTIENT LES GRÉVISTES DE LA SNCF !

 

Alors que les Français étaient massivement exaspérés par cette grève imposée par quelques minoritaires de la SNCF et des syndicats tels la CGT et Sud-Rail et même si l’on peut à bon droit être critique envers une totale libéralisation du rail, le vice-président du FN, Florian Philippot n’a rien trouvé de plus intelligent que de déclarer qu’il “comprenait” les grévistes, ajoutant qu’ils avaient « des motivations de bonne foi, d’intérêt général et (qu’il) ne voulait pas criminaliser par avance un mouvement social ». Les usagers pris en otage sans qu’ils n’y soient pour rien apprécieront.

 

LE GRAND INTELLECTUEL JAMEL DEBBOUZE S’AUTORISE À VIVEMENT CRITIQUER LE FN

 

Le pseudo-comique Jamel Debbouze a livré au Monde son avis sur ces salauds de partisans du Front national. Notons que cela prouve l’état de décrépitude totale de ce quotidien qui relaie une telle insignifiance. Ce crétin prétend penser. Voici ses propos : « Il faut faire très attention aux discours [du FN] qui tentent d’arrondir les angles. Marine Le Pen — je devrais dire Jean-Marine Le Pen (que cet imbécile est drôle !) n’a pas changé, ses paroles sont dangereuses et font du mal à la France. Les gens qui y adhèrent sont fous. » A l’instar de Yannick Noah, il souhaite l’engagement des milieux culturels face à la montée du FN. Il a cette puissante pensée : les artistes doivent « gueuler […] que l’on vit dans l’ère du métissage, qu’on n’a pas d’autre alternative que de faire avec l’autre, que l’étranger n’est pas une mauvaise nouvelle, mais, au contraire, une très bonne nouvelle, qu’il faut faire corps ensemble face à l’adversité ».

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

00:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 28 juin 2014

Chronique de la France asservie et résistante

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

 

RIVAROL N° 3146 du 19 juin 2014

 

ON SAIT que le protocole britannique interdit rigoureusement de toucher la reine, ce que Sarkozy, dans un grand élan d’enthousiasme amical, n’avait pas manqué de faire lors de sa visite d’Etat en Grande-Bretagne. La visite d’Elisabeth au Pingouin a donné l’occasion à Hollande de se singulariser une fois de plus dans le registre plouc.

 

LE RAVI DE LA CRÈCHE

 

Le ravi de la crèche est ce santon qui est un des personnages incontournables des crèches provençales. Il représente le simplet du village, les bras levés en forme d’équerre, qui se réjouit de la naissance du Christ. La France a, elle aussi, son ravi de la crèche élyséenne. Lors de son arrivée en France, Elizabeth fut accueillie en grande pompe à l’Elysée où le chef de l’Etat lui avait déroulé le tapis rouge. Seul petit problème : le Pingouin n’a rien trouvé de mieux que de vouloir lui serrer la main. La reine, qui est très attachée au respect du protocole, n’a sans doute guère apprécié. Les seules fois où la reine accepte de serrer la main d’un dirigeant c’est quand elle l’a elle-même décidé. Mais ce n’est pas tout. Hollande était attifé comme l’as de pique. Cette fois-ci ce n’était pas la cravate qui était de travers. Mais pis, il portait un pantalon bien trop grand pour lui, qui tire-bouchonnait de façon impressionnante et s’effondrait sur ses chaussures vernies. L’image fut évidemment largement relayée par les media et les réseaux sociaux qui s’en donnèrent à cœur joie dans le registre de la moquerie. Dernier épisode amusant, si l’on peut dire. A la fin des cérémonies en Normandie, Hollande salue Obama, qui s’engouffre dans sa voiture, puis, s’apprêtant à faire de même, il se retourne vers la nuée de photographes, et agitant sa petite main potelée, le sourire du ravi de la crèche aux lèvres, il leur lance un émouvant « Au revoir les photographes ! » Imagine-t-on une seule seconde De Gaulle, Giscard, Mitterrand se comporter ainsi ? Même Sarkozy n’aurait pas osé. C’est dire…

Capture 1.JPG

JEAN-MARIE LE PEN VIRÉ DU SITE DU FRONT NATIONAL

 

Gilbert Collard, le député mariniste, a conseillé sur LCI à Jean-Marie Le Pen de prendre sa retraite, suite aux propos qu’il avait tenus à l’encontre de Patrick Bruel. La réplique du Menhir, fou de rage, n’a pas tardé. Il a suggéré à Collard de « changer les consonnes de son nom ». L’ambiance est des plus délétères entre Marine Le Pen et son père puisqu’on apprend que le Front national a décidé, le mardi 10 juin, de ne plus diffuser le blog vidéo hebdomadaire du président d’honneur du parti, suite à ses propos sur la “fournée” promise à Patrick Bruel. C’est l’avocat et trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, qui a annoncé cette mesure de rétorsion à l’encontre du vieux chef, prétextant des « raisons juridiques ». Il explique que par le passé, la présidente du parti, Marine Le Pen, a été « visée par des plaintes en tant que directrice de publication du site » à la suite de propos de son père, ajoutant vouloir désormais éviter ce type de mésaventures. Jean-Marie Le Pen livrait toutes les semaines ses réflexions au site du FN, dans le cadre d’une interview assurée par Marie d’Herbais. 366 numéros ont ainsi été enregistrés. La réaction du Menhir a été sanglante. Il a déclaré dans un entretien téléphonique aux Inrocks : « Ma fille m’a poignardé dans le dos. Si je les emmerde, ils n’ont qu’à me tuer. Je ne me suiciderai pas. » (voir RIV. de la semaine précédente). « Je suis puni par la présidente pour ne pas avoir anticipé les réactions malveillantes à mes propos », a également déclaré Jean-Marie Le Pen à Marianne. « Je trouve ça surprenant, pour le moins. Personne n’a pris la peine de me prévenir, ce qui aurait été la moindre des courtoisies », regrette Jean-Marie Le Pen, qui se déclare “humilié” et “blessé”. Comment tout cela va-t-il finir ? On imagine bien que Jean-Marie Le Pen n’est pas homme à se laisser humilier et piétiner, fût-ce par sa fille. Sa réplique n’a pas tardé. Elle a pris la forme d’une lettre ouverte diffusée le jeudi 12 juin (voir la version intégrale de ce courrier page 4). La réponse de Marine Le Pen à sa lettre ouverte déterminera, selon lui, son « aptitude au gouvernement ». Par ailleurs, le fondateur du mouvement n’exclut plus de briguer la tête de liste FN aux régionales de 2015 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (où il est conseiller régional sortant et président du groupe FN) et assure qu’il donnera des consignes de vote pour le comité central à l’occasion du congrès du mois de novembre. La menace est limpide…

 

SARKOZY LE MALOTRU

 

Sarkozy était, il y a quelques jours, en visite en Suisse. Il intervenait au Swiss Economic Forum à Interlaken et n’a pas manqué de l’ouvrir d’importance, donnant des leçons à tire-larigot. Se prenant pour une diva, il a exigé que caméras et photos soient interdites pendant son intervention, ainsi que les questions sur la politique intérieure française. Il a plus qu’agacé les Suisses avec ses “caprices”. Le Matin a commenté : « Nicolas a fait son Sarkozy. » Mais ce n’est pas tout. En présence d’Adolf Ogi, ancien président de la Confédération helvétique, « Nicolas Sarkozy a fait son numéro ». Il a, selon Ogi « manqué de respect à la Suisse ». Donneur de leçons en diable, il a expliqué que la Confédération helvétique devait entrer dans l’Union européenne, qu’un pays ne pouvait pas être gouverné par un président qui change chaque année, ou que ce système avec sept conseillers fédéraux était désuet. Mais de quoi se mêle-t-il ? D’autant que la situation de la Suisse est enviable par rapport à celle de la France. Commentaire des plus pertinents de l’éditorialiste du Matin : « Lorsqu’on vient à Interlaken devant Adolf Ogi, on se tient comme il faut, on essuie ses talonnettes avant d’entrer et on ne pisse pas contre les sapins. »

Capture 2.JPG

QUAND FABIUS S’ENDORT PENDANT UN DÉPLACEMENT OFFICIEL EN ALGÉRIE

 

A plusieurs reprises, ses yeux se ferment et sa tête, lentement, s’incline. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était filmé par la chaîne privée Ennahar TV, lundi 9 juin, dans le cadre d’un déplacement officiel de deux jours en Algérie. On, le voit, lors d’une réunion, piquer de la tête qui se met à dodeliner lentement. Il tente de résister héroïquement. Peine perdue. Il s’endort profondément pendant plusieurs minutes, tentant à quelques reprises de reprendre le contrôle, esquissant durant cinq dixièmes de secondes un vague sourire, puis retombant de plus belle dans les bras de Morphée. Tout ceci sous les yeux du ministre algérien de l’Industrie et des Mines qui eut l’élégance d’en sourire.

 

LE FN PERD DEUX DÉPUTÉS AU PARLEMENT EUROPÉEN

 

Ils étaient 24. Ils ne seront sans doute plus que 22. J’avais évoqué dans mes chroniques précédentes le cas de Joëlle Bergeron, élue députée européenne du Front national dans la circonscription Ouest à qui le parti avait demandé de démissionner pour laisser sa place au troisième de liste, Gilles Penelle. Furieuse, elle avait annoncé qu’elle démissionnait de tous ses mandats et accessoirement du Front national. La nuit portant sans doute conseil, elle vient de décider de conserver son siège tout en annonçant qu’elle quittait le parti. Elle vient de déclarer : « Je fais partie des élus au Parlement européen. Le Journal officiel a publié mon nom ». Si c’est le Journal officiel qui le dit… Et elle ajoute : « Je ne vois pas comment ils pourraient m’obliger à démissionner de mon siège européen. Je n’ai signé aucun document et Marine Le Pen ne m’a jamais appelée ». Le pauvre Gilles Penelle est évidemment quelque peu dépité. Le FN gère décidément brillamment ses ressources humaines. Voici que le même cas de figure se reproduit dans la région Massif Central Centre. Jeanne Pothain, une Orléanaise de 45 ans, salariée du privé et mère de deux enfants, a été élue en deuxième position sur la liste FN conduite par Bernard Monot. Cette parfaite inconnue, qui n’a absolument pas participé à la campagne électorale et qui ne figurait même pas sur les documents électoraux (sauf bien sûr sur les bulletins de vote), refuse, elle aussi, de démissionner comme le lui demande le parti. Elle entend prendre ses confortables aises au Parlement européen dont les sessions inaugurales auront lieu du 1er au 3 juillet prochains. Du coup le FN n’aura plus que 22 députés et non 24. Brillantissime…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

02:11 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 19 juin 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3145 du 12 juin 2014

 

DANS des courriers aux associations d’anciens combattants, le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants Kader Arif, confirme que François Hollande a invité l’armée nationale populaire algérienne (ANPA) ainsi que l’armée de la république socialiste du Vietnam à défiler sur les Champs-Élysées à l’occasion du 14-Juillet, pour commémorer la participation de ces pays (et une soixantaine d’autres) au premier conflit mondial. Cet improbable pingouin, qui n’en rate pas une, dans le registre du dérapage et de la bêtise crasse oublie que les soldats “algériens” étaient alors français, que l’Indochine était française, et qu’ils se battirent sous le drapeau tricolore qui leur a souvent servi de linceul (voir l’article de René Blanc en page 5).

 

FLN ET VIETCONG SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES LE 14 JUILLET : NOUS SAURONS LES ACCUEILLIR !

 

Ajoutons à cela que les combattants issus des départements d’Algérie étaient aussi chrétiens. Mais eux ne défileront pas. Priorité à l’ex-FLN et aux musulmans. De plus, relève le site Boulevard Voltaire, « alors que la France vient de se souvenir de Dien Bien Phu, le 1er novembre 2014 coïncidera avec le 60e anniversaire de la Toussaint sanglante. Imagine-t-on Al-Qaïda défiler dans les rues de Washington ? » En attendant, préparons-nous tous à accueillir comme il se doit l’affreux Hollande et ses amis du Vietcong et du FLN sur les Champs-Elysées le 14 juillet !

 

DES IDÉES POUR ROBERT MÉNARD…

 

Comme les Rivaroliens le savent, Robert Ménard veut limiter l’étendage du linge aux fenêtres du centre-ville et offrir une blouse grise aux élèves de maternelle et de primaire, avec comme objectif de « gommer les inégalités de fortune ». Il a pris d’autres mesures que j’ai évoquées dans ces colonnes. Sa prochaine cible : les antennes paraboliques, qui « salopent les façades ». Bien vu… Sauf que le président de la section locale de la Ligue des droits de l’homme s’émeut, accusant Ménard de « mettre en place, de manière insidieuse, une politique de discrimination indirecte ». Car de nombreuses familles gitanes sédentarisées et maghrébines vivent dans le centre-ville, explique le Nouvel Obs. Sont-ce eux qui « salopent les façades » ? On se gardera prudemment de l’affirmer. Au cas où Robert Ménard serait à court d’idées, francetv.info a eu l’idée assez amusante de lui soumettre quelques arrêtés municipaux dont il pourrait s’inspirer : à Castellammare di Stabia, près de Naples (Italie), le maire Luigi Bobbio a pris un arrêté très strict en 2010 contre « les minijupes, les décolletés trop généreux, les jeans taille basse », raconte Le Monde. Sont également visés les bains de soleil dans les parcs et les jurons qui pourraient « troubler les autres [habitants] ». Luigi Bobbio voulait ainsi restaurer « le décor urbain » et éviter la « décadence vestimentaire » provoquée par les fortes chaleurs. A Cittadella (Italie), près de Padoue, le maire Massimo Bitonci, membre de la Ligue du Nord, a interdit le commerce de kebabs dans le centre-ville, estimant que « la tradition turque n’a pas sa place », dans le centre de Cittadella. A Nice, le maire UMP Christian Estrosi a pris, en mai 2012, un arrêté visant à limiter tout débordement autour des cérémonies de mariages. Les noces célébrées à l’hôtel de ville doivent désormais se dérouler sans cris, ni sifflets, ni « drapeaux étrangers », ni groupe de musique “folklorique” non autorisé. Il estime que les festivités bruyantes sont « de nature à troubler la tranquillité des riverains et la solennité de l’instant ». Que les Rivaroliens qui ont des suggestions à faire n’hésitent pas à les communiquer à Robert Ménard !

 

LE QATAR AURAIT ACHETÉ LE MONDIAL 2022

 

Le Qatar, Etat gazier richissime, a été désigné pour organiser la Coupe du monde 2022 de football. Une pure absurdité, puisque personne ou presque ne s’intéresse au ballon rond dans ce pays qui a certes acheté le PSG dans un objectif de communication et de prestige. Une pure absurdité car il était prévu que les matchs se déroulent en été, où les chaleurs du désert rendent la vie impossible aux Européens. Un scandale éthique aussi car des centaines d’ouvriers, qui ne sont évidemment pas qataris, ont trouvé la mort sur les chantiers titanesques. Rien qu’en 2013, 185 Népalais auraient péri dans des accidents du travail. En deux ans, on relève 382 morts népalais. Selon le Guardian, le nombre d’ouvriers morts sur les chantiers pourrait être beaucoup plus important puisque le Népal n’est « qu’un des nombreux pays » à fournir de la main-d’œuvre au Qatar, qui emploie au total 2 millions de travailleurs immigrés (pour une population d’origine qatarie de 2 millions de personnes). Du coup, certains se posent de sérieuses questions. Pour la presse anglaise, c’est une certitude. Le 2 décembre 2010 à Zürich, le comité exécutif de la Fédération internationale de football (Fifa) a offert l’organisation du Mondial au Qatar dans des conditions plus que douteuses. Des versements massifs de pots-de-vin auraient été réalisés au profit des décideurs. Le continent africain a été largement arrosé. Mais pas seulement. Le qatari Bin Hamman, alors président de la Confédération asiatique aurait dépensé près de 5 millions de dollars pour acheter des votes. De plus, des pressions politiques françaises et allemandes auraient eu lieu. Michel Platini, le président de l’UEFA (la Fédération européenne) est dans la cible, car il avait lourdement soutenu la candidature du Qatar. Le président de la Fifa, le Suisse Joseph Blattner, qui ne cache pas que, selon lui, l’attribution de la Coupe du monde au Qatar a sans doute été une erreur, ainsi que des élus britanniques, envisagent très sérieusement l’organisation d’un nouveau vote.

Capture 1.JPG

SERGE DASSAULT SUSPENDU DU GRAND-ORIENT DE FRANCE

 

Le très intéressant site Le Salon Beige raconte : le Conseil de l’ordre du Grand-Orient de France a décidé à l’unanimité de demander la suspension de Serge Dassault, sénateur UMP et membre de la Loge La Franche Amitié à l’Orient de Paris. Il est soupçonné d’« achat de votes », de « complicité de financement illicite de campagne électorale » et de « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé » et a quelques sérieux problèmes avec la justice. Lors du même Conseil de l’Ordre du GODF, a aussi été exclu Jean-Pierre Kucheida, ancien député-maire socialiste de Liévin (Pas-de-Calais) mis en examen pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. Commentaire plein d’humour d’un internaute du Salon Beige : « Si les francs-maçons commencent à faire le ménage ils pourront se contenter rapidement d’utiliser une cabine téléphonique pour leur prochain convent. »

 

PRIX DE L’HUMOUR POLITIQUE 2014

 

Le jury du Prix « Press Club, Humour et Politique » s’apprête à récompenser une personnalité politique pour sa petite phrase plus ou moins hilarante. En 2013, c’est le sénateur UMP de la Meuse Gérard Longuet qui l’avait décroché après avoir lâché : « Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui ». La remise du prix devrait avoir lieu le 29 septembre prochain. Qui sont les finalistes ? Il y a Michel Sapin, ministre des Finances, qui avait pondu cette profonde pensée : « Quand on ne va pas assez loin, c’est déjà qu’on va quelque part ». On y retrouve aussi Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille qui a déclaré : « Comme je suis célibataire et que je n’ai pas d’enfants, je ne me suis pas senti vieillir ». Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l’UDI avait déclaré, avec humour : « On change le bocal, mais on garde les mêmes cornichons ». L’ancienne ministre UMP Valérie Pécresse avait aussi fait très fort, en assénant : « On a besoin d’une Angela Merkel en France et cela peut être un homme ». Arnaud Montebourg, le ministre de l’Economie a, quant à lui exprimé en toute modération : « Je crois à un retour de Nicolas Sarkozy, mais menotté ». Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé EELV, a exprimé une vérité des plus lucides : « Si Mélenchon était au pouvoir, il mettrait tous les Mélenchon en taule ». On se souvient aussi de cette phrase grandiose de Nadine Morano, que j’avais déjà citée dans ces chroniques : « On a eu une recrudescence de violence… par exemple le vol des portables à l’arraché. Ca n’existait pas avant que les portables existent ». Laissons enfin le mot de la fin à Roland Ries, maire de Strasbourg qui déclara : « Je distribue le hallal la semaine pour la diversité et j’interdis le poisson le vendredi pour la laïcité ». Mais était-ce de l’humour ?

 

PLUS DE PORC POUR LES SCOUTS DE FRANCE

 

Le ministre de la Jeunesse Najat Vallaud-Belkacem assistait le 31 mai à l’Assemblée générale des scouts de France. Les scouts de France… Débraillés dans leur affreuse chemise bleue, ils sont au scoutisme ce que la piquette est aux grands Bordeaux. Rien à voir avec les scouts unitaires de France (SUF) ou même avec les scouts d’Europe et mieux encore les Europa-Scouts ou Godefroy de Bouillon qui portent fièrement leurs uniformes et restent dans l’esprit de Baden Powell. Tous les mouvements scouts connaissent une croissance importante. C’est aussi le cas des scouts de France qui brillent par leur développement dans les “quartiers” et parviennent, paraît-il, à « créer du lien entre les jeunes des cités ». Le groupe des scouts de Seine Saint-Denis a ainsi plus que doublé son nombre d’adhérents en deux ans. Oui mais attention. Il y a des contreparties : plus de porc au menu et les temps de prière ont été remplacés par des « temps spi » pendant lesquels chacun se recueille en pensant « à son Dieu ou à pas de Dieu du tout », explique le responsable des scouts dans le 93. « Quand on voit un petit groupe avec deux Blacks, deux Blancs et un Arabe dire qu’ils sont fiers d’être scouts, c’est super ! C’est ça, l’esprit scout », se réjouit le chef scout. Rions de ces clowns plutôt que de nous indigner…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

11:58 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 04 juin 2014

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL n° 3142 du 22 mai 2014

 

HENRI GUAINO ne votera pas UMP aux Européennes : Juppé et Copé veulent l’exclure. A l’origine de leur affrontement, les propos d’Henri Guaino, le député UMP des Yvelines qui fut conseiller spécial de Sarkozy, sur la tête de liste UMP en Ile-de-France, Alain Lamassoure. Selon le député, qui ne votera pas UMP aux Européennes, ce dernier « incarne l’Europe dont plus personne ne veut ». L’ancien Premier ministre Alain Juppé avait répliqué, estimant que « quand on est à ce point en désaccord avec son propre parti politique, la dignité la plus élémentaire, c’est d’en tirer les conséquences » et de le quitter. « Ce sont des mots empreints d’arrogance », juge Henri Guaino. « C’est un vote de conviction, je ne vais pas renier mes convictions », se défend-il, parlant du « caporalisme politique » de ceux qui voudraient qu’il rentre dans le rang, ajoutant au sujet de Juppé : « Je crois que les sondages lui montent à la tête ! » Mais le ton monte. Il prévient : « Je ne quitterai jamais ma famille politique, à laquelle j’adhère depuis trente ans. Les propos qu’il a tenus sont ridicules […]. C’est presque un retour au parti communiste de Staline dans les années 1950 ». Alain Juppé a reçu un soutien de Jean-François Copé qui déclare : « Je dis qu’il faut être cohérent ! Alain Juppé a raison : à un moment, il faut rappeler qu’on a une famille politique, que même si on peut avoir des nuances, moi j’attends qu’on soit constructifs ». En d’autres termes, qu’on la boucle…

 

HOLLANDE ENTRAÎNE VALLS DANS SA CHUTE, ET IL DÉPRIME…

 

Il dégringole encore. François Hollande enregistre une nouvelle fois une baisse de popularité. Le dernier Baromètre OpinionWay publié dimanche par Clai-Metronews-LCI révèle en effet que le président de la République affiche même la cote de satisfaction (18 %) la plus basse qu’il a jamais enregistrée. Le chef de l’Etat perd cinq points (42 %) auprès de ses électeurs du premier tour de l’élection présidentielle de 2012, sept points auprès des électeurs de la gauche radicale et quinze points auprès de ceux du centre. A la question « Etes-vous satisfait de l’action de François Hollande comme président de la République ? », 2 % des sondés répondent par ailleurs « très satisfaits » et 16 % « assez satisfaits ». A contrario, ils sont 38 % à se dire « assez mécontents » et 43 % à se déclarer « très mécontents ». Le Premier ministre chute lui aussi. Il perd 4 points même si sa cote reste encore positive, avec 43 % de « satisfaits ». Sa cote de mécontentement augmente de 8 points et ce, un peu plus d’un mois après sa nomination à Matignon. Gageons que la chute se poursuivra… En attendant, le Président ferait une petite dépression. François Hollande a laissé échapper, au terme de son périple de trois jours dans le Caucase du sud (Azerbaïdjan, Arménie et Géorgie), le propos suivant : « Je termine mon voyage. Je suis parti il y a déjà plusieurs jours. Je ne sais pas si en France on s’en est aperçu… ». Ben non, on ne s’en était pas aperçu.

 

UNE MENTEUSE ET AFFABULATRICE DE LA SHOAH CONDAMNÉE !

 

Misha Defonseca a raconté sa terrifiante histoire dans son best-seller Survivre avec les loups, publié en 1997 (300 000 exemplaires vendus rien qu’en Europe). Une émotion considérable. Et puis un film bouleversant. Cette jeune juive, une enfant, munie juste d’une boussole, traversa l’Europe à pied, en ces années les plus sombres de l’Histoire. Elle fut recueillie par une meute de loups qui la protégea. Une belle histoire, mais parfaitement fantaisiste. Elle s’appelle en réalité Monique de Wael, est belge, et est aussi juive que moi, je suis bouddhiste. Son père, qui fut quelque peu résistant, balança ses camarades aux nazis. Elle s’inventa une autre vie, totalement inventée, et raconta, quand son imposture fut révélée : « Cette histoire, c’est la mienne. Elle n’est pas la réalité réelle, mais elle a été ma réalité ». Comprenne qui pourra. Son éditeur américain avait vu dans ce livre le moyen de faire fortune et lui versa 22,5 millions de dollars d’à-valoir. Furieux de s’être fait escroquer, il a porté plainte. La cour d’appel du Massachusetts vient de condamner l’affabulatrice à rembourser l’intégralité des sommes perçues. Sans doute des juges révisionnistes… En attendant, tout Rivarolien se doit d’avoir lu le remarquable livre d’Anne Kling, Menteurs et affabulateurs de la shoah, qui raconte cette histoire ainsi que d’autres impostures. Le livre connaît un succès considérable. Il vient en plus d’être édité en Italie. Pour commander le livre (version française), envoyez 21 euros, franco de port à Mithra, BP 60291, 67008, Strasbourg cedex. Chèque à l’ordre d’Anne Kling.

Capture 1.JPG

JOSÉ BOVÉ OPPOSÉ À LA PMA !

 

Interrogé le 30 avril, dans l’émission « Face aux chrétiens » sur la chaîne KTO, le député européen écologiste José Bové, candidat aux élections européennes dans le Sud-Ouest, a clairement exprimé son opposition à la PMA, expliquant être opposé à toute « manipulation du vivant », « A partir du moment où je conteste les manipulations génétiques sur le végétal et sur l’animal, il serait curieux que, sur l’humain, je ne sois pas dans la même cohérence. » « Je suis contre toute manipulation sur le vivant, que ce soit pour des couples homosexuels ou des couples hétérosexuels, avait-t-il déclaré le 30 avril. Je pense qu’à un moment le droit à la vie et le droit à l’enfance sont deux choses différentes. Je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit. Je vais me faire plein d’ennemis. » Mais José Bové n’est pas seul parmi les écologistes à avoir les mêmes analyses. Le député écologiste Paul Molac fait part également de son “malaise” : « Je me méfie, moi aussi, de la manipulation sur le vivant. En tant qu’ancien agriculteur, je sais que ce ne sont pas des choses anodines ». Paul Molac ne croit pas au « droit à l’enfant ». « Parfois on manque de bon sens : le principal, c’est l’enfant, pas les parents », dit-il. Michèle Bonneton, députée de l’Isère, déclare aussi : « Il n’y a pas de droit absolu à l’enfant ». Or le parti milite depuis toujours pour la PMA. Du coup, « ça chauffe pour ses moustaches sur les forums de discussion du parti », déclare un élu vert. Certains de ses “amis” qualifient même ses propos d’“obscurantistes”. La sénatrice Esther Benbassa — qui devrait déposer « une proposition de loi sur l’extension de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes seules […] au nom du groupe écologiste, conformément à la ligne de notre mouvement sur la question », précise dans un texte publié lundi 5 mai par le Huffington Post : « José Bové confond PMA et OGM et s’oppose à toute PMA (y compris légale) : un nouvel adhérent de La Manif pour tous ? » Ambiance garantie chez les écologistes qui ont déjà une tendance naturelle à se chamailler…

Capture 2.JPG

L’AMBASSADEUR ISSU DE LA “DIVERSITÉ” ACCUSE LE QUAI D’ORSAY DE “COMPORTEMENTS RACISTES ABJECTS”

 

Zaïr Kédadouche avait été nommé en mai 2012 par François Hollande ambassadeur de France en Andorre. Objectif de Hollande : ouvrir grand les bras à la “diversité”, histoire de montrer le haut niveau de tolérance de notre pays. Las, ces gens-là se sentent assez facilement persécutés et non reconnus à leur haute valeur. Notre ambassadeur vient de démissionner de ses fonctions, en lançant des accusations d’une extrême violence à l’encontre du Quai d’Orsay qu’il accuse de « comportements racistes ». Ni plus, ni moins. En août 2013, déjà, il dénonçait les « discriminations feutrées subies dans les palais dorés du Quai d’Orsay », dans un courrier diffusé par Le Point. D’après lui, le ministère des Affaires étrangères avait changé sa première affectation à Anvers à cause de son nom à consonance arabe, dit-il, pour ne pas froisser l’extrême droite flamande et la communauté juive locale. Il paraît que le ministère des Affaires étrangères pratiquerait le « racisme le plus abject ». Il se prétend aussi victime de commentaires anonymes sur internet. Du coup, il a porté plainte pour « comportements racistes et discriminations sociales de l’administration du Quai ». Curieux comme ces oiseaux issus de la diversité dérapent facilement. On se souvient de cet ex-préfet, que j’avais évoqué dans RIVAROL, qui avait tabassé sa femme…

 

MARINE ET MARION LE PEN AURAIENT COMMÉMORÉ L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE

 

Parlant du maire FN de Villers-Cotterêts, Franck Briffaut, qui a refusé de commémorer l’abolition de l’esclavage dans sa commune, la présidente du parti, Marine Le Pen, a affirmé qu’elle aurait, elle, participé aux commémorations. Quant à Marion Le Pen, pas en reste dans le registre du politiquement correct, elle vient de déclarer : « Personnellement, je vous le dis, je trouve que ce qu’il a fait est stupide. À la limite, c’est plus intelligent de faire un discours politique intelligent lors d’une commémoration plutôt que de susciter ce genre de polémique. » Combien de temps Franck Briffaut restera-t-il encore au FN ? Les paris sont ouverts. En attendant, Marine Le Pen se conduit comme un véritable tyranneau à l’égard de certains de ses futurs collègues européens au Parlement de Strasbourg. Elle a interdit à un député et futur député flamand de se rendre à une réunion organisée dans le sud par les Identitaires. Il a (plus que stupidement) obtempéré, se contentant d’envoyer un message de sympathie. Mais même ce geste était de trop. Et il s’est fait recadrer… Mais comment pourront-ils la supporter longtemps ?

 

DES TENSIONS ENTRE ROBERT MÉNARD ET LE FN ?

 

Le maire de Béziers avait annoncé qu’il ne participerait pas au meeting de Marine Le Pen prévu dans sa ville. Du coup, certains évoquent l’émergence de tensions entre Ménard et la présidente du FN. Ménard a tenté d’apaiser la situation, expliquant qu’« en tant que maire sans parti politique, (il n’a) pas à y être » et ajoutant : « Je suis ravi que Marine Le Pen soit dans ma ville. J’espère qu’il y aura du monde. Si elle m’avait demandé de la recevoir à l’hôtel de ville, je l’aurais fait avec plaisir ». Il a précisé : « J’ai des affinités avec Marine Le Pen, mais j’ai des désaccords avec eux ». Le concubin sépharade de Marine Le Pen, Louis Aliot, dont on connaît la diplomatie, la grande intelligence et la vivacité d’esprit, s’est autorisé à commettre quelques critiques à l’encontre de Ménard, pour ce qui est du choix de ses collaborateurs. Mais en quoi cela le regarde-t-il, d’autant que l’ancien journaliste n’a pas fait le choix des plus modérés, de membres de la Licra ou d’anciens socialistes. Il a ainsi choisi André-Yves Beck, ex-collaborateur de Jacques Bombard à la mairie d’Orange, comme directeur de cabinet, et l’ex-Bloc identitaire Christophe Pacotte comme chef de cabinet, ce que lui reproche Aliot sur France Culture : « C’est vrai qu’il y a peut-être une certaine contradiction en disant « je ne suis pas Front national », comme s’il avait en face de lui un épouvantail, tout en prenant à son cabinet des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front national ». Quel méchant dénonciateur ! Finalement, Ménard fait preuve d’un certain courage. Il explique cependant qu’« André-Yves Beck est quelqu’un qui a dit des conneries quand il était jeune », assurant que « ça fait 30 ans », et donc qu’« il y a prescription ». Ce n’est pas Marine Le Pen qui réagirait ainsi. Et Robert Ménard d’expliquer qu’« il s’agit d’avoir des gens qui ont des qualités, qui sont intelligents, qui peuvent me faire entendre des points de vue différents ». Bravo !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

10:36 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 27 mai 2014

Chronique de la France asservie et résistante

 

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3141 du 15 mai 2014

CE N’EST PAS, certes, du Boris Vian, dont on se souvient de sa chanson antimilitariste, Le déserteur, (magnifique, au demeurant) : « Monsieur le Président, je vous fais une lettre, que vous lirez peut-être, si vous en avez le temps » La journaliste Sandrine Campese a compilé certains courriers reçus par l’Elysée et destinés à François Hollande… Car chaque citoyen peut écrire au président de la République, sans avoir à timbrer sa lettre. 800 courriers lui parviennent tous les jours. Il y a de tout.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, JE VOUS ÉCRIS AUJOURD’HUI…

Le quotidien Le Parisien en a livrées quelques-unes, qui valent le voyage. Exemple : « Monsieur le président, c’est ma mère qui m’a poussé à vous écrire. Elle est désespérée que je sois célibataire à 38 ans. Je vous rassure, ce n’est pas pour vous que j’écris (pardon, mais vous êtes trop dégarni pour moi). Ma mère pense que compte tenu du nombre de personnes que vous connaissez, mon futur mari devrait statistiquement se trouver dans le lot »… Ce n’est pas complètement idiot sur le plan de la logique pure. Un autre, qui a sans doute lu et relu l’album de Tintin « Vol 747 pour Sydney » révèle à Hollande cette information terrifiante : « Monsieur le président, on vient de me transmettre le présage cosmique suivant. Je vous le retranscris tel qu’il m’a été envoyé : Président Hollande devra bientôt prendre un avion mais suite accident atterrira sur une île inconnue aux créatures dangereuses besoin urgent protection karmique. Annulez tous vos déplacements, Monsieur le président, c’est trop risqué ! » Du coup, les journalistes particulièrement bien informés de RIVAROL l’auront relevé : Hollande a annulé tous ses déplacements en avion. Autre lettre qui traduit la confiance que certains continuent à avoir en le Pingouin : « Monsieur le président, mon chef me regarde bizarrement depuis quelques jours, je sens que je vais être viré. Pourriez-vous appeler mon employeur qui ne jure que par vous (ne dites pas que je vous l’ai dit). Quand il vous aura, il sera obligé de me garder, c’est sûr… » On se demande pourquoi peu de lettres arrivent sur le bureau du Président…

UN ÉTRANGE COLLOQUE “ANTISÉMITE” EN BELGIQUE

Un colloque qualifié d’“antisémite” par ses adversaires devait avoir lieu le 4 mai à l’initiative de « Debout les Belges », le mouvement du député Laurent Louis et une librairie d’Uccle, à Anderlecht, banlieue de Bruxelles, en Belgique. Le « 1er Congrès européen de la dissidence » devait réunir plusieurs orateurs issus de courants qualifiés par la presse de « l’extrême droite catholique, musulmane ou panafricaine ». Il devait y avoir là Dieudonné, Alain Soral ou encore Kémi Séba (condamné à plusieurs reprises pour provocation à la haine raciale et dont l’organisation « Tribu Ka » a été dissoute en 2006 à la suite d’une descente dans le quartier juif de la rue des Rosiers à Paris). Que du beau monde, dans le registre du sulfureux. La réunion avait évidemment toutes les chances d’être interdite, ce qu’elle fut, bien évidemment. La Ligue belge contre l’antisémitisme a alerté les 19 bourgmestres des communes bruxelloises de la tenue de ce congrès. Elle leur a adressé un florilège des déclarations de quelques-uns des orateurs prévus au contenu jugé antisémite en leur demandant de prendre les dispositions utiles à l’interdiction de cette manifestation. « Je ne peux envisager que, dans ma ville, ait lieu le premier congrès antisémite depuis la fin de la deuxième guerre mondiale », a déclaré le président, Joël Rubinfeld. La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et l’Union des étudiants juifs de Belgique déposèrent bien entendu plainte, elles aussi, avec le soutien du Consistoire central israélite de Belgique, le Forum des organisations juives de Belgique et le Comité de coordination des organisations juives de Belgique. Elles menacèrent : si la réunion avait lieu, « tous les démocrates (seraient appelés) à une manifestation, malgré l’agressivité possible de l’autre partie ». En d’autres termes, ça finirait mal d’autant que les supposés démocrates ne sont pas si démocrates que ça, d’autant que des cars du Betar, l’extrême-droite juive étaient annoncés, venant de France… La Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) avait déposé plainte auprès du procureur du roi de Bruxelles, dénonçant une « véritable Journée de la Haine qui servirait de cadre au pire rassemblement d’auteurs, de théoriciens et de propagandistes antisémites que notre pays aura connus depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ». Bref, le colloque, comme il fallait s’y attendre, fut interdit…Malgré l’interdiction du rassemblement, plusieurs centaines de personnes — dont le député Laurent Louis — ont manifesté devant la salle où il devait se tenir. La police a été contrainte d’utiliser des canons à eau pour les disperser. Un des participants déclara : « Ce n’est pas un geste antisémite (la quenelle) mais on en a marre de cette communauté qui fait de l’argent avec ça » (la shoah).

L’AGRESSION AMÉRICAINE CONTRE LES INTÉRÊTS FRANÇAIS

C’est le site Infoguerre qui nous le révèle ces informations. Une campagne américaine est actuellement en cours, sous le nom « Name and Shame » (désigner et dénoncer) ayant pour objectif de menacer publiquement toute entreprise française implantée ou ayant des projets d’implantation en Iran. Plus de 50 entreprises ont été obligées à se retirer ou à suspendre leurs activités ou projets d’implantation en Iran dont Shell, Caterpillar, KPMG, ABB, Peugeot, Renault, qui y ont évidemment perdu des milliards de chiffres d’affaires. La méthode utilisée par le lobby : envoyer une lettre personnalisée aux principaux dirigeants des entreprises ciblées et à communiquer publiquement et a posteriori autour de cet envoi. Le lobby, qui s’y connait en Droits de l’Homme, dénonce les manquements du régime iranien et son soutien supposé au terrorisme international. Sournoisement, il évoque les risques à la réputation pour les entreprises visées et menace les intérêts et activités de celles-ci sur le territoire américain. Certains mauvais esprits dénoncent évidemment les liens entre l’UANI (le lobby évoqué) et l’administration américaine. Le lobby ne serait que le « bras armé » de Washington pour la préservation des intérêts économiques américains en Iran. La direction de l’UANI est principalement composée d’anciens membres de l’administration Bush et des services de renseignement américains, britanniques et israéliens, dont Meïr Dagan, chef du Mossad sous trois Premier ministres d’Israël et James Woolsey, directeur de la CIA du président Bill Clinton et sous-secrétaire de l’US Navy sous le président Jimmy Carter. Pendant que des entreprises françaises se font chasser d’Iran, ou plutôt s’en excluent toutes seules, il parait que certaines entreprises américaines pénètrent et se développent discrètement sur le marché iranien.

 

Capture.JPG

 

LES AUTRICHIENS FONT FORT DU CÔTÉ DES DÉGÉNÉRÉS EUROPÉENS

Les Autrichiens font fort, très fort… Conchita Wurst (Wurst signifie “saucisse” dans la langue allemande), est la représentante de l’Autriche à l’Eurovision, diffusée samedi soir sur France 3. Conchita est une drag-queen, qui plus est barbue, âgée de 25 ans, dont le vrai nom est Thomas Neuwirth. « Est-ce qu’on doit vraiment être la risée de l’Europe », écrit un membre du groupe Facebook opposé à cette fantaisie ? Il a obtenu 38 000 adhésions. Des téléspectateurs russes ou biélorusses, légèrement moins dégénérés que les Européens, ont appelé au boycott de l’émission dans leur pays. Idem pour le candidat arménien qui a qualifié la participation de l’alien d’“inacceptable” avant de rétropédaler quelque peu sur la pression des lobbys organisateurs. Wurst, quant à lui, s’est livré dans une interview. Né dans un petit village autrichien, il aimait, dès son plus jeune âge, porter des vêtements de femme. Oui mais, attention, il n’avait alors ni barbe, ni faux cils. Son rêve ? Reproduire l’exploit de Dana International, un transsexuel israélien qui l’avait emporté lors de l’Eurovision 1998. Et il a réussi. Il vient d’emporter l’Eurovision (voir éditorial). Et pendant ce temps, où en est l’état de la Résistance en Autriche ? Notre camarade Andreas Mölzer, député européen, qui était tête de liste du FPÖ autrichien aux élections européennes, a été expulsé de la liste pour avoir tenu des propos politiquement légèrement incorrects (mais qui ne tombaient pas sous le coup de la loi). J’en ai parlé dans un récent RIVAROL. Que voulez-vous que je vous dise ?

SACRÉ MÉLENCHON !

L’extravagant Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, est un formidable stalinien. Il accuse Le Monde d’hostilité à son égard. Du coup, il vient d’appeler ses militants présents à ses meetings « à surveiller de façon étroite et vigilante » les journalistes du quotidien et de Libération. Il n’a pas cité RIVAROL, puisque les collaborateurs de notre hebdomadaire ne fréquentent pas ses réunions. Paranoïaque en diable, il a demandé à ses militants de « filmer leurs agissements, si possible, dès qu’ils les repèrent, qu’ils agissent à découvert ou qu’ils se cachent sous de faux noms ». Amusant personnage. Enfin, si l’on peut dire… Imaginons une seule seconde que Jean-Marie Le Pen ait donné ce type de consignes. Vous imaginez le tollé ?

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

10:46 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 15 mai 2014

Chronique de la France asservie et résistante

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3140 du 9 mai 2014

 

L’ASSEMBLÉE de Corse a voté, par 29 voix sur 51, une règle prévoyant de réserver l’achat d’un terrain ou d’un logement sur l’île aux seuls résidents permanents. Il faudrait y habiter depuis au moins cinq ans pour devenir propriétaire. Objectif : mettre un frein à la démente spéculation immobilière : « On est passé de 5 000 à 6 000 résidences secondaires dans les années 1970 à, aujourd’hui, près de 80 000 », affirme l’élu nationaliste, maire de Bastia, Gilles Siméoni. Le président du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Corse, Paul Giacobbi, explique, quant à lui, qu’il s’agit « d’éviter que des gens qui ont les moyens de posséder une île comme la nôtre se l’approprie au détriment de sa population ».

 

LA CORSE AUX CORSES ! ET À QUAND LA FRANCE AUX FRANÇAIS ?

 

Les nationalistes de Corsica Libera déplorent, quant à eux, que « les Corses soient exclus de leur propre terre ». Les élus de l’île envisagent d’adopter un statut particulier pour les Corses expatriés, ayant gardé des attaches locales. La décision de l’assemblée de Corse doit désormais être soumise au Parlement et n’a cependant rigoureusement aucune chance de passer. Si c’était le cas, nul doute que le Conseil Constitutionnel la retoquerait. Mais cela fait plaisir de voir des gens défendre leur identité et leur terroir. A quand la France aux Français ?

 

“ON N’EST PAS COUCHÉ” : UNE ALTERCATION ARCADY-CARON COUPÉE AU MONTAGE

 

Une vive altercation a opposé, lors de l’enregistrement de l’émission « On n’est pas couché » (France 2), Aymeric Caron (chroniqueur) et le réalisateur Alexandre Arcady auteur de 24 jours (l’affaire Halimi), affirme Elisabeth Lévy sur le site internet de Causeur. Une altercation qualifiée de “violente” par la polémiste, que les téléspectateurs fidèles de Laurent Ruquier n’ont pas pu voir. Motif : elle a été coupée au montage. Que s’est-il passé ? Le réalisateur Alexandre Arcady était venu promouvoir son film 24 jours, récit du calvaire d’Ilan Halimi, torturé à mort en 2006 par Youssouf Fofana et son « gang des barbares ». Bien entendu, l’anti-antisémitisme fut une discussion de mise. Et voici qu’Aymeric Caron eut l’incroyable audace de dire quelques vérités. Avait-il bu ou fumé la moquette ? Toujours est-il qu’Elizabeth Lévy raconte ainsi l’histoire : « Consultant ses fiches soigneusement préparées, il [Aymeric Caron] déplore, chiffres à l’appui, que le film passe sous silence les actes islamophobes qui ont bien plus augmenté que les actes antisémites […]. Le ton monte […] Arcady ne sait plus comment la discussion en arrive à Merah. Si on interrogeait Merah, déclare alors Caron, il dirait qu’il a tué des enfants juifs parce que l’armée israélienne tue des enfants palestiniens […]. D’ailleurs, là encore, il a les chiffres. Sous le regard médusé des invités, il brandit ses notes, puisées dans le rapport d’une ONG. J’ai les chiffres ! Qu’est-ce que vous répondez à ça ? Arcady s’étrangle. Vous osez dire que l’armée israélienne tue des enfants !, hurle-t-il […]. Polony demande à son partenaire s’il n’a pas perdu la tête : tu viens à une émission sur Ilan Halimi avec des données sur les Palestiniens tués par l’armée israélienne, est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais ? ». Du coup, sans qu’on ne sache vraiment pourquoi, la séquence a été coupée au montage. Alexandre Arcady, qui est un féal de Tsahal, ne décolère pas, chargeant Aymeric Caron, qui a sans doute une espérance de vie télévisuelle qui n’est plus que très limitée : « Ce monsieur vient avec des affirmations d’un antisionisme et d’un anti-Israël d’une façon tellement caricaturale. Ces raccourcis font mal ». De plus, déclare-t-il, et là, il faut le reconnaître, on frôle l’horreur : « il a plongé son nez dans ses notes et il a cité des chiffres, donc tout ça était préparé, ce n’était pas improvisé […] » Il a plongé son nez dans ses notes… C’est, il faut le reconnaître, effrayant.

 

LA PLACE DES GOÏM (LES NON-JUIFS)

 

Le grand rabbin séfarade israélien Ovadia Yosef, l’une des plus hautes autorités spirituelles juives dans le monde, vient de décéder récemment. Une lourde perte… Dans son sermon du 16 octobre 2010, le rabbin Yosef avait révélé que le seul but des Gentils (les non-juifs) est de servir les Juifs : « Les Goïm sont nés seulement pour nous servir. Sans cela, ils n’ont pas de place dans le monde. » Il a cependant eu l’élégance de donner quelques explications. « Pourquoi les Gentils sont nécessaires ? Ils travailleront, ils laboureront, ils récolteront. Et assis comme des effendi, nous mangerons. C’est pour ça que les Gentils ont été créés. » Du côté de la Licra, du Crif, de SOS-Racisme, de la Ligue des Droits de l’Homme, silence radio…

 

LE FN NE SE BAT PAS CONTRE LE MARIAGE INVERTI ET L’EUTHANASIE

 

Eric Zemmour le dit : « On voit bien que le FN ne se bat pas contre le mariage homosexuel ou l’euthanasie »… Dans « Ça se dispute » vendredi 25 avril, Eric Zemmour explique qu’en abandonnant le terrain des questions sociétales, le Front national laisse un créneau à Christine Boutin aux élections européennes. Son compère Nicolas Domenach, qui n’a pas forcément tort, est sceptique et prévoit « un score ridicule » pour les listes « Force Vie » de Boutin. Ceci dit, la remarque de Zemmour est des plus pertinentes. Le FN a bien changé !

Capture 1.JPG

ISRAËL : DES DESCENDANTS DE NAZIS FONT REPENTANCE

 

C’est le quotidien Aujourd’hui en France qui le raconte. Dina, 34 ans, est une juive orthodoxe, dont le grand-père, Walter Saam, décédé en 2012, a combattu sur le front de l’Est. Fort logiquement, elle se pose des questions douloureuses : « J’essaie de me persuader qu’il n’a pas tué de juifs de ses mains, mais en vérité, je ne sais pas », dit-elle. En devenant juif, son père, qui s’appelait Knut, a choisi le prénom de Yoram. 400 Allemands, convertis ou non, étaient venus s’installer, après-guerre, dans l’Etat juif. Le fils d’un Waffen-SS est même devenu un rabbin éminent de Jérusalem. En Israël, on appelle ces gens-là des “tikouns” (des repentants). Dans le nord du pays, un village, Migdal, regroupe une quinzaine de familles allemandes désireuses de couper tous les ponts avec une Allemagne qui a généré Adolf Hitler et leurs ancêtres. On trouve parmi les “repentants” d’Israël, Orna Porat, une actrice dont le vrai nom est Irène Klein et qui fut membre des Jeunesses hitlériennes. Dieu merci, elle rencontra Joseph, un jeune officier britannique juif, qui l’emmena en Israël. Sa fille, Lital, explique sobrement : « Ma mère voulait réparer les crimes de son peuple ». Dina ne peut pas s’empêcher de faire montre d’un certain sadisme, voire d’une joie maligne. Son grand-père (nazi, dit-elle), qui s’était rendu pour un unique voyage en Israël, eut à subir la sirène qui retentit lors de la journée nationale d’hommage aux victimes de la Shoah. Du coup, dit-elle, « Il a été obligé de rester de longues minutes debout. A l’intérieur, il devait bouillir. Une petite revanche pour nous ». Bien fait pour lui. Ce vieillard n’avait, après tout, que ce qu’il méritait. Ça lui apprendra aussi à faire semblant de faire repentance ! Au fait, dans le registre des folies : Bettina Goering, la nièce de Hermann Goering, s’est fait, ainsi que son frère, stériliser pour « effacer à tout jamais le nom de Goering ». Elle a changé de nom et quitté l’Allemagne. Peut-être s’appelle-t-elle désormais Bettina Hitler ? On ne sait pas. La petite-nièce de Heinrich Himmler, Katrin a, quant à elle, épousé un juif israélien, « fils de rescapés de la Shoah ». Quant à Jennifer Teege, la petite-fille d’Amon Göth, le bourreau de « la liste de Schindler », c’est une métisse de père nigérian. Nuancée au possible, celle qui a fait ses études en Israël déclare : « Mon grand-père m’aurait tuée de ses mains ». Toujours dans l’exagération, ces gens-là, fussent-ils métis…

Capture 2.JPG

MARINE LE PEN ET LA TUNIQUE DE NESSUS DE L’ANTISÉMITISME

 

Rien n’y fera, ni génuflexion, ni repentance. Le FN, fût-il mariniste, reste taché de l’étoile jaune de la honte. Voici les propos tenus récemment par Martine Benayoun qui préside le Cercle de la Licra-Réfléchir les droits de l’homme : « Oui, je suis inquiète de ces relents racistes et antisémites en France. Je suis inquiète de la montée en puissance des populismes. Je suis inquiète des extrémismes qui menacent la cohésion sociale et nationale républicaine. Et je suis inquiète des scores du FN lors des dernières élections municipales : 14 mairies entre les mains du FN ! Or bien que Marine Le Pen ne ménage pas sa peine pour “dédiaboliser” la formation politique fondée par Jean-Marie Le Pen il y a plus de quarante ans, en lissant son propre discours, en recrutant des personnalités jeunes, en soignant ses passages télévisés, les témoignages et les révélations des repentis du FN nous prouvent que ce parti est toujours et plus que jamais raciste. Des militants frontistes séduits à un moment donné par “le changement de ton et le discours plus consensuel” de leur Présidente, en ont démissionné et déclarent, après coup, avoir constaté qu’il n’y a en réalité aucune remise en question idéologique, mais au contraire le recours à une terminologie raciste au sein même de l’appareil et une parole raciste qui fait son chemin jusque dans les familles, chez les amis, dans les écoles. » Bref, il ne sert à rien de se prosterner devant les lobbies. A rien, à rien ! Alors, que diable, ne nous prosternons pas !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

19:42 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.3.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3139 du 2 mai 2014

 

L’OPÉRATION de “dédiabolisation” du Front national peine quelque peu. Dans une interview à la BBC, le 17 avril dernier, Marine Le Pen avait « ouvert les bras » à Nigel Farage, le chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), pour « s’allier dans le but commun de combattre l’Union européenne », à l’occasion du scrutin du 22 mai. Damned, Nigel Farage, qui est un sioniste tendance frénétique, a envoyé paître Marine Le Pen, déclarant : « L’antisémitisme est dans l’ADN du [Front national] ». C’est totalement injuste, certes, mais Farage cherche à attirer à lui des voix conservatrices mais aussi travaillistes qui verraient d’un mauvais œil une alliance avec le FN, fût-il dédiabolisé.

 

L’ANTISÉMITISME EST DANS L’ADN DU FN

 

Ceci dit, il n’y a pas trop de soucis à se faire. L’objectif de Marine Le Pen est de constituer un groupe au Parlement européen. Pour cela, il faut obtenir 24 élus de 7 pays différents. Ce qui permettra, au passage, d’empocher 2 millions d’euros de financement public et de disposer de belles voitures, avec chauffeurs. Marine Le Pen peut compter sur le Parti pour la liberté néerlandais (PVV) de Geert Wilders, le Fpoe d’Autriche, la Ligue du Nord italienne, les Démocrates suédois, le Parti national slovaque et les Flamands du Vlaams Belang. Les élus “extrémistes”, hongrois ou bulgares, en sont, entre autres, exclus. Cela n’a pas empêché 22 Femen, arborant une petite moustache hitlérienne et un drapeau européen avec une croix gammée dessinée sur leur poitrine dénudée, de manifester le mardi 22 avril à Paris contre le Front national, qui présentait au même moment ses listes aux élections européennes lors d’une conférence de presse. Mais que faut-il faire de plus que ce que fait Marine Le Pen pour être aimé des Femen et du Système ? En attendant, la présidente du FN a qualifié les déclarations de Farage d’“ignominieuses”. « J’ai essayé désespérément de trouver la raison qui le pousse à ces déclarations somme toute assez nouvelles, car par le passé il avait plutôt eu à notre égard un comportement courtois. » Et Marine Le Pen d’oser cette extravagante déclaration : « Est-ce que peut-être nos assistantes sont moins jolies que celles de Nicolas Dupont-Aignan ? Ça pourrait être une raison » (sympa pour les assistantes du FN). Une allusion claire à la tête de liste de Dupont-Aignan, (qui fait équipe avec Farage) dans la circonscription Est, Laure Ferrari, qui a été l’assistante parlementaire de Nigel Farage au Parlement européen et qui est, il est vrai, ravissante. Dans un communiqué diffusé mardi 22 avril, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé une « perte soudaine de sang-froid » de la part de Marine Le Pen. « L’attaque de Marine Le Pen contre l’une de nos têtes de liste, qu’elle ose salir (en quoi la salit-elle ?), relève clairement des vieilles méthodes de l’extrême droite : chassez le naturel… je dénonce ses paroles malheureuses et ses basses attaques dignes de son père », a couiné le président de Debout la République, crédité par les sondages de 1,5 à 3 % des intentions de vote pour ces européennes. Finalement, leur démocratie, c’est parfois amusant !

 

UN MUSULMAN PRIE ALLAH PENDANT UN OFFICE PASCAL !

 

Le dimanche 20 avril au matin la collégiale de Dole dans le Jura était pleine à craquer. Arrive un homme vêtu d’une djellaba et d’une coiffe. Il venait, tranquillement, faire sa prière. Il a installé un tapis, à gauche de l’autel, alors que l’office (conciliaire) de Pâques était en train d’être célébré. Il a lu des versets du coran et écrit quelques lignes en arabe dans le registre paroissial. Y-a-t-il eu quelques paroissiens pour l’expulser ? Que nenni. Une équipe de la police est venue lui demander poliment d’avoir l’extrême obligeance de bien vouloir évacuer les lieux. Commentaire du sous-préfet : « Il ne faut pas créer d’amalgame ». La messe est dite… D’autant que Jean Paul II officiellement “canonisé” avait baisé le Coran en 1999 et que François a récemment incité à étudier ce même Coran, livre selon lui plein de richesses…

Capture 1.JPG

PIERRE FRAIDENRAICH, C’EST “PIERRE TROISIÈME REICH” !

 

Pierre Fraidenraich est le nouveau directeur du quotidien Libération, qui se porte très mal. Pas de quoi décourager les journalistes de Libé, qui ont Fraidenraich dans le nez. Ils ont publié dans leurs colonnes un article meurtrier pour accueillir leur nouveau directeur. Certains lui ont trouvé un surnom pour le moins mignon : « Pierre Troisième Reich ». Ça couine évidemment sec. D’aucuns évoquent le calembour de Jean-Marie Le Pen (Durafour crématoire), et certains s’autorisent à évoquer les six millions de morts. L’horreur est absolue. Car, attention, relève le site sioniste Dreuz.info, « une partie de la famille Fraidenraich a fini dans les fours crématoires du dernier Reich, ce qui rend la vilaine plaisanterie encore plus funeste. » Remarque assez pertinente du site : « Il n’est pas difficile d’imaginer ce qu’aurait été la réaction de la rédaction de Libé si un obscur conseiller municipal du Front National s’était essayé à pratiquer le même et improbable humour ». Au fait, certains journalistes de Libé lui ont trouvé un surnom bien plus humaniste : “Frankenstein”.

 

SCANDALEUX : IL N’OBTIENT PAS SON PERMIS DE CONDUIRE

 

Un candidat au permis de conduire s’est légèrement énervé, mercredi 16 avril à Givors (Rhône). Il avait échoué. Du coup, il a brisé les vitres du véhicule d’auto-école avec un marteau et a donné des coups à son moniteur. La veille, le conducteur avait déjà menacé de brûler la voiture du directeur de son auto-école, située à Brignais (Rhône), s’il n’obtenait pas le permis de conduire. Oui mais, problème : l’examinateur a été obligé de freiner à sa place pour éviter un accident. Du coup, pas de permis. Du coup, l’épisode du marteau. Du coup, voici notre oiseau déféré au parquet… On ignore son origine ethnique.

 

LE FRÈRE DE ROSELYNE BACHELOT AU FN !

 

Son nom : Jean-Yves Narquin. Il est le maire de Villedieu le Château, un petit village de 500 habitants, et est nettement moins connu que sa sœur, dont il fut l’assistant parlementaire. L’ancienne ministre et désormais chroniqueuse télé, Roselyne Bachelot a, chose stupéfiante, un frère qui avait déjà été candidat pour le FN dans la troisième circonscription du Loir-et-Cher en 2012. Il sera présent sur la liste des élections européennes du FN, et déclare : « Je serai présent en neuvième position sur dix. Je suis là pour apporter mon soutien, pas pour être élu ». Son ex-beau-frère, le docteur François Bachelot, fut député du Front national. Il est le frère de Jacques Bachelot, qui fut l’époux de Roselyne. Jean-Yves Narquin explique : « La direction de l’UMP est en pleine schizophrénie entre une base militante et sympathisante qui réclame à plus de 60 % des alliances avec le FN et des cadres parisiens qui la refusent ». Qu’en dit sa sœur ? « Elle n’a pas cherché à m’en dissuader. Et de toute façon, son influence sur moi est quasi nulle ». Le père de Roselyne Bachelot et de Jean-Yves Narquin n’est autre que Jean Narquin qui fut député RPR. En attendant, Roselyne, sœur aimante, avait soutenu aux législatives son ancien collègue au gouvernement Maurice Leroy, contre son frère. Ambiance familiale garantie…

 

UNE MUTINERIE POUR EXIGER… DES REPAS HALAL

 

Une soixantaine de détenus de la maison d’arrêt de Sequedin (Nord), près de Lille, dont on ignore absolument l’origine ethnique, ont refusé, il y a quelques jours, de réintégrer leur cellule après la promenade, selon La Voix du Nord. Selon le délégué régional FO-Pénitentiaire, Cédric Deprez, les détenus demandaient « la baisse du prix des cantines et, apparemment, un menu halal ».

 

INTERDIT DE DÉVOILER L’IDENTITÉ ETHNIQUE DES DÉLINQUANTS !

 

Pas possible ! Selon Le Progrès, certains faits de délinquances seraient associés à la nationalité de leurs auteurs. Une infographie publiée le 22 avril par le quotidien régional Le Progrès liait certains faits de délinquance à la nationalité supposée de la majorité de leurs auteurs. Bien entendu, SOS-Racisme a failli défaillir et a déposé plainte contre X, notamment pour des faits de fichage ethno-racial, diffamation raciale ou provocation à la haine raciale et à la discrimination. Rien que ça. De plus, l’association, dénonciatrice en diable, a saisi la Commission Nationale Informatique et Liberté (Cnil) et le Défenseur des Droits « pour faire la lumière sur cette affaire ». Car il convient en effet de faire la lumière sur cette affaire sordide. Le quotidien s’est en effet autorisé, dans un article qualifié de “nauséabond” (ils adorent ce mot, nous aussi) de présenter une infographie intitulée Délinquance, à chacun sa spécialité, qui associe à certains faits des nationalités ou catégories de population. Par exemple pour les cambriolages : « Géorgiens, Albanais, Roms, Gens du voyage, locaux (groupes des cités, toxicomanes, autres) ». Du coup, l’officine a annoncé le dépôt à Lyon d’une plainte contre X pour les faits de fichage ethno-racial, dénonçant une « lecture stigmatisante, ultra-violente et inadmissible pour les populations visées ». Pauvres populations visées, mais surtout pauvres Français…

Capture 2.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

19:32 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 03 mai 2014

Chronique de la France asservie et résistante

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3138 du 24 avril 2014

 

L’ANCIEN député européen souverainiste Paul-Marie Coûteaux qui fut un collaborateur de Philippe Seguin et siégea aux côtés de Philippe de Villiers au Parlement européen avait été une prise de choix pour Marine Le Pen. Il a été un recruteur efficace puisque Florian Philippot, vice-président responsable de la communication, Philippe Martel, ex-collaborateur d’Alain Juppé devenu chef de cabinet de Marine Le Pen, et Karim Ouchikh, conseiller responsable de la Culture rejoignirent Marine Le Pen par son intermédiaire. Du coup il se flattait d’être le DRH (Directeur des Ressources Humaines) du Rassemblement Bleu Marine. Son carnet d’adresses est, il est vrai, bien rempli. Il avait fait rencontrer à MLP diverses personnalités dont l’écrivain Renaud Camus — le théoricien du « grand remplacement » à sa table, dans son domicile parisien. Il n’était pas encarté au FN mais avait monté une petite structure, le Siel (Souveraineté, Indépendance et Libertés) qui avait intégré le Rassemblement bleu marine. Las, les meilleures choses ont une fin.

 

RUPTURE ENTRE MARINE LE PEN ET PAUL-MARIE COÛTEAUX

 

Marine Le Pen vient d’écrire en date du 7 avril une « lettre de rupture » à Paul-Marie Coûteaux, dont les termes sont explicites : « Je ne veux plus vous voir ni avoir de relation personnelle ou politique avec vous ». Marine Le Pen conserve cependant sa confiance à Karim Ouchikh, actuel président exécutif du Siel… Que s’est-il passé ? Le Point, qui a mené l’enquête, relève des commentaires de proches de MLP. « MLP était exaspérée par Coûteaux. Elle a été de déception en déception ». Ses “dérapages” face à la ligne qui se veut lisse de la présidente du FN ont fini par faire déborder le vase. On lui a reproché d’avoir tenu une conférence au Local de Serge Ayoub en septembre 2012, sur le thème « recréer une droite nationale », alors que MLP s’était elle-même rendue au Local. J’ai déjà raconté dans RIVAROL comment Coûteaux s’était fait piéger par Canal+ en décembre 2013, expliquant qu’il avait « raconté tout un baratin » aux journalistes, prétendant le ralliement d’un ancien gaulliste très connu à Brest. Problème : son micro-cravate était encore branché et cet « ancien gaulliste » n’existait pas. Un jour, il explique qu’il ne veut surtout pas être filmé aux côtés de militants FN pour ne pas abîmer son image. Des militants, furieux, ont écrit à MLP pour se plaindre. Puis, il lança une polémique sur les Rroms durant sa campagne des municipales dans le 6e arrondissement, évoquant les “camps” dans lesquels il convenait de les “concentrer”, ce qui ne fut guère apprécié dans un parti en recherche de respectabilité. Partisan, et n’en démordant pas, de l’union de la Droite, ce qui ne correspond pas à la ligne du FN, il avait appelé à faire battre la candidate socialiste, sans attendre le mot d’ordre du FN. Accusé d’être “ingérable” et « imbu de lui-même », Marine Le Pen ne pouvait plus le supporter. La réciproque était au demeurant vraie depuis longtemps. Il confiait il y a déjà un an à un de mes amis : « Elle est insupportable. Il est impossible de travailler avec elle ». Il avait aussi à plusieurs reprises déploré l’absence de « vie propre » du RBM (Rassemblement Bleu Marine), « encore largement une coquille vide », ce que tout le monde sait au demeurant. Histoire de se faire bien voir, il ajoute « tout le monde est carpette devant elle. J’ai essuyé les colères de Philippe Séguin dont j’ai été le collaborateur. Alors les colères de Marine Le Pen ne me font pas peur ! » et il ajoute au sujet de son petit parti : « Sans rouler des mécaniques, il n’y a guère que moi qui puisse tenir tête quand il le faut à Marine Le Pen. Sans moi, le Siel deviendrait une sorte de faux nez du FN et il disparaîtrait. » Marine Le Pen, consciente des dégâts que cette affaire peut faire quant à son image, aurait envoyé un SMS à Coûteaux qui déclare : « Marine Le Pen m’a assuré qu’elle était désolée que sa lettre de rupture ait été mise sur la place publique ». Et il ajoute : « À chaque fois que nous nous engueulons, nous renouons. Nous devrions nous revoir bientôt, sûrement la semaine prochaine. » Quel naïf ou quel menteur, ce Coûteaux !

 

LE CRIF ORDONNE : ILS SE COUCHENT

 

Une vente aux enchères de divers objets volés en mai 1945 au Berghof (Alpes bavaroises) par des soldats de la 2e D.B. dans les maisons d’Hitler et de dignitaires du Reich devaient être organisée à Paris, le 26 avril, par la maison Vermot de Prat. Il s’agissait d’une quarantaine d’objets provenant de la résidence d’Adolf Hitler et de la maison voisine où s’était installé Hermann Goering : passeports, livres, vaisselle, manuscrits, albums, pièces portant des croix gammées ayant appartenu à Adolf Hitler et à son ministre Hermann Goering. Le Crif s’est mis, derechef à hurler et à menacer. On lit sur son site : « Le CRIF estime que cette vente porte atteinte à la mémoire des victimes de la barbarie nazie. Faire commerce public de ce type d’objet consiste à leur donner une valeur symbolique malsaine qui s’apparente à du cynisme et à une forme d’indécence morale. Le CRIF réitère donc sa demande à la maison Vermot de Prat ainsi qu’au conseil des ventes de revenir sur leur décision. Il demande à la Ministre de la Culture et de la Communication de se prononcer sur cette vente. Il souhaite qu’à l’avenir aucune initiative de ce genre ne puisse à nouveau voir le jour. » Et devinez ce qui se passa ? Le ministre de la Culture Aurélie Filippetti se prosterna et demanda l’annulation de cette vente « moralement répréhensible ». La vente fut évidemment annulée. Filippetti se « félicite de cette décision, nécessaire au regard de l’Histoire et de la morale ». Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), qui avait jugé la vente “obscène”, se réjouit de la victoire du « bon sens et du respect de la mémoire ». Le Crif couine évidemment de joie et, tenez-vous bien, lisez attentivement, a une nouvelle exigence : il propose « que s’ouvre une réflexion sur le type de public autorisé à participer aux ventes de tels objets. » En d’autres termes, si vous avez les cheveux trop courts ou trop blonds, les yeux trop bleus, si vous êtes fichés par la police comme militant nationaliste, si vous possédez un chien loup qui ressemble à Blondie, le chien du Führer, si vous avez un pas trop martial, si vous êtes végétarien (car le Führer l’était), si vous paraissez être trop français, passez votre chemin. Il vous sera interdit de pénétrer dans la salle des ventes dont l’entrée sera exclusivement réservée aux sympathisants de la Licra qui achèteront ces objets (pas cher) pour, bien entendu les détruire… Décidément, ils osent tout et c’est à ça qu’on les reconnaît.

Capture 1.JPG

UNE ROSSIGNOL ANTI-FAMILLE

 

La nouvelle secrétaire d’Etat chargée de « la Famille, des Personnes âges et de l’Autonomie », Laurence Rossignol, ancienne porte-parole du Parti socialiste et ancienne trotskyste, que j’ai évoquée dans le précédent numéro de RIVAROL, évoque, dans une interview au JDD du dimanche 13 avril, la phrase qu’elle avait prononcée sur le plateau de France 3 : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents ». Elle insiste : « (Cette phrase) devrait pourtant faire consensus… » Quels sont les fondements de l’égalité, selon elle ? Le but de l’enseignement à l’égalité est de dire aux filles : “Rien ne vous est fermé car vous êtes des filles”, Et de dire aux garçons : “On est différents, mais personne ne doit avoir le dessus sur l’autre”. La cour de récréation n’est pas un espace pour des apprentis petits coqs. »

 

ÇA CONTINUE : VICHY ACCUSÉ CETTE FOIS-CI D’AVOIR LAISSÉ MOURIR 50 000 HANDICAPÉS

 

Une pétition pour réclamer la création d’un mémorial dédié aux victimes handicapées des régimes nazi et de Vichy, déjà signée par 43 000 personnes, a été remise à François Hollande. Cette pétition a été signée par 92 personnalités dont les maniaques bien connus de la pétitionnite, l’écrivain Tahar Ben Jelloun, le romancier Pascal Bruckner, le scientifique Axel Kahn, le sociologue Edgar Morin, ou les réalisateurs d’Intouchables, Eric Toledano et Olivier Nakache. Le texte fait évidemment le parallèle entre Vichy et le régime nazi qui aurait fait assassiner dans le cadre d’un plan Aktion T4, 275 000 enfants ou adultes affectés d’une déficience mentale ou physique. Un plan accompagné de stérilisations forcées. Si c’est le tribunal de Nuremberg qui le dit, c’est forcément vrai. Du coup un énième site commémoratif dédié cette fois-ci aux victimes handicapées des crimes commis par le régime nazi, va ouvrir ses portes à l’automne 2014 en Allemagne. Du coup les signataires de la pétition réclament la création d’un tel mémorial en France, reconnaissant cependant (pour le regretter ?) qu’en France, il n’y a pas eu d’extermination programmée mais accusant le régime de Vichy d’avoir laissé mourir par abandon, absence de soin, sous-alimentation, 50 000 personnes internées dans les hôpitaux psychiatriques français. Et ça continue, et ça continue…

 

Capture 2.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Bulletin de commande cliquez là

 

Le commander en ligne cliquez là

18:25 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 23 avril 2014

Chronique de la France asservie et résistante

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3137 du 17 avril 2014

 

AUCUN lecteur de RIVAROL n’ignorait que Manuel Valls était un dangereux fêlé. Voici que les cuisiniers de Matignon le découvrent aussi. Valls a, paraît-il, un « régime alimentaire », dixit le Figaro qui raconte qu’« en moins d’une semaine à son poste, le nouveau Premier ministre a déjà rendu fous les cuisiniers de Matignon » : celui-ci n’aime pas le poisson et ne mange « que de la viande rouge ». Manuel Valls est en outre allergique au gluten… Bon courage, camarades cuisiniers !

 

EMOUVANT

 

Plus de deux mois après avoir officiellement mis fin à leur relation, le président a toujours une photographie de lui et de son ex, Valérie Trierweiler, posée sur la cheminée de son bureau. Cette photo représente l’ex-couple, souriant, à Tulle le soir du 6 mai 2012. Alors que toutes les autres photos ont été retirées pas les services de l’Elysée ainsi que les textes faisant référence à elle (vieilles techniques apprises à l’école bolchevique), celle-ci trône toujours sur la cheminée du chef de l’Etat. C’est le Lab d’Europe 1 qui révèle cette importante information. Qu’en pense Julie Gayet ?

 

DUR, DUR, POUR SÉGOLÈNE ROYAL DE TROUVER UN SECRÉTAIRE D’ETAT

 

La nouvelle ministre de l’Ecologie rencontrerait des difficultés pour recruter un secrétaire d’Etat aux Transports, poste rattaché à son ministère. « Personne ne veut bosser avec Ségolène Royal », a déclaré, sous couvert d’anonymat, un proche du gouvernement. Elle a, il est vrai, la réputation d’être parfaitement épouvantable. Ses collaborateurs, ou pour la plupart ex-collaborateurs, de sa Région Poitou-Charentes en savent quelque chose… Sans tomber dans une misogynie que la morale réprouve, force est de constater que beaucoup de femmes qui sont sur le devant de la scène politique, mais aussi dans le monde des affaires, se conduisent comme d’insupportables tyranneaux.

 

 

AUTRICHE : ILS SE SONT HÉLAS COUCHÉS…

 

J’avais évoqué dans ces colonnes les propos d’Andreas Moelzer, la tête de liste du FPÖ autrichien aux élections européennes, patron de la remarquable revue Zur Zeit, et qui se définit fort justement comme « culturellement allemand ». Ses propos avaient suscité un scandale car il avait notamment décrit le Troisième Reich comme “libéral” si on le compare à la “dictature” qu’est l’Union Européenne. Ils avaient évidemment tous exigé sa révocation, voire son extermination. Les forces de l’ordre totalitaire, les lobbys s’étaient déchaînés. Le président du FPÖ, Heinz-Christian Strache, avait dans un premier temps résisté. Pas longtemps. Moelzer vient de se retirer (ou d’être retiré ?) de la liste du FPÖ aux européennes. Consternant…

 

LA QUENELLE CRIMINALISÉE !

 

Condamnation de la “quenelle” : « La Licra est une nouvelle fois à l’avant-garde judiciaire pour faire respecter la dignité des hommes ». C’est le beau titre d’un article à lire sur le site de la Licra. Suite à une plainte déposée par la Licra Bordeaux Gironde le 5 janvier 2014, le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à 3 000 euros d’amende, dont 1 500 euros avec sursis, un individu pour avoir diffusé de manière publique sur son compte Facebook une photo sur laquelle il réalisait le geste de la “quenelle” devant un portrait d’Adolf Hitler. Il est vrai qu’insulter Adolf Hitler avec une quenelle méritait une sévère condamnation. La Licra précise : « Reconnue par la justice comme un geste “antisémite et une provocation à la haine raciale” dans “certaines circonstances”, la “quenelle” ne pourra plus aujourd’hui être réalisée impunément » et ajoute : « la Licra fait bouger les lignes pour faire respecter la dignité humaine (y compris sans doute celle du Führer) et défendre l’honneur et la mémoire des victimes et des déportés. »

1.jpg

LES PLEURNICHERIES DU CRIF

 

Pauvres chéris : des responsables religieux et politiques appellent à combattre « la haine » qui s’installe en France. Suite à la percée du Front national aux municipales, des responsables de partis politiques, des principaux cultes et des confédérations syndicales signent ensemble un texte paru le mardi 8 avril dans la presse nationale pour dénoncer « le climat malsain », la « haine qui se répand », qui s’installe en France, et appeler à l’union « autour des valeurs de la République ». C’est, paraît-il, « une initiative inédite dans l’histoire récente de la République ». Tu parles ! L’appel est, il est vrai, émouvant. Son titre : « Vivons ensemble ! » Les signataires ? Que du beau monde. L’appel a été lancé à l’initiative du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Il a été signé notamment, côté religieux, par le “cardinal” André Vingt-Trois, “archevêque” de Paris, le recteur Dalil Boubakeur qui préside le CFCM, le pasteur François Clavairoly, président de la fédération protestante de France ou Michel Gugenheim, grand rabbin de France par intérim. Il est vrai que la situation est grave : directeur des études du Crif, Marc Knobel explique le contexte dans lequel a été préparé cet appel « au bon sens, à l’intelligence et aux valeurs morales de tous les citoyens ». Le « climat malsain » dénoncé fait référence à de nombreux faits récents. « Il y a eu la Une de Minute raciste à l’encontre de la ministre de la Justice ; des manifestants qui ont récemment pris part au “jour de colère” ont crié des slogans comme : “Juif, la France n’est pas à toi !”. Il faut en finir avec toutes ces provocations en ces temps difficiles que nous traversons. » Et puis, n’oublions pas, l’« extrême droite a conquis 15 municipalités » ! Presque tous les partis, appelés à l’unité « autour des valeurs de la République » ont signé, sauf le FN et le Parti de Gauche qui n’ont pas été sollicités. A cause de Mélenchon qui a fait récemment quelques tous petits dérapages pas franchement pro-israéliens ? Les écologistes d’EELV et le parti communiste ne s’y sont pas non plus associés, pas davantage que la CGT ou FO. Le PC voulait éviter de figurer aux côtés de l’UMP, estimant que « l’ancienne majorité a contribué à diffuser un climat d’islamophobie dans le pays. Et le président de l’UMP Jean-François Copé continue d’alimenter le racisme avec ses déclarations comme celle sur les pains au chocolat. »… Car ces gens-là sont de très grands sensibles… Curieusement le Medef sollicité a refusé de signer le texte. Commentaire mi-attristé, mi-menaçant du Crif : « Nous n’avons pas d’explication sur ces choix que nous regrettons », ajoutant : « Depuis le début des années 2000, le Crif a recensé 7 500 actes antisémites. Dans les années 1990, on en comptait en moyenne environ 80 par an. Depuis 2000, c’est plusieurs centaines par an », précise Marc Knobel. « La communauté juive a été profondément traumatisée, mais c’est aujourd’hui le sursaut de toutes les forces démocratiques qui doivent s’élever contre l’obscurantisme, contre l’antisémitisme mais aussi le racisme, l’homophobie, la xénophobie, les discriminations. » Et Dieudonné, il n’est pas discriminé ? Et les Blancs qui se font agresser, ils ne sont pas discriminés ? Décidément, ces gens n’ont aucune limite dans l’arrogance…

 

UN FAUCON EMBAUCHÉ AU VATICAN

 

On sait que le 26 janvier, deux enfants de l’Action catholique italienne avaient lâché des colombes, lors d’un Angélus dominical, depuis la fenêtre où François s’adresse à la foule, place Saint-Pierre. Mais ne voilà-t-il pas qu’un corbeau et une mouette, ne faisant preuve d’aucune charité chrétienne, se précipitèrent sur elles pour les occire. Comment faire face à cette abomination ? Le journal “catholique” italien, Credere, a annoncé le 10 avril qu’un faucon avait été embauché par le Vatican pour assurer l’ordre au sein de la gent oiselienne. Une information largement reprise par les media. Problème : il s’agissait d’un poisson d’avril !

 

JEAN-LUC MÉLENCHON TRAITE MARINE LE PEN DE FASCISTE : IL EST RELAXÉ

 

Poursuivi pour avoir qualifié la présidente du Front national, Marine Le Pen, de “fasciste”, le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon a été relaxé, le jeudi 10 avril par le tribunal correctionnel de Paris. L’avocat de Marine Le Pen, Wallerand de Saint-Just, a annoncé que sa cliente allait faire appel de ce jugement. Nonobstant le très net recentrage de MLP, l’abandon des “fondamentaux” et sa volonté de dédiabolisation, ses adversaires sont sans pitié. Jean-Luc Mélenchon avait déclaré, le 5 mars 2011, sur i-Télé à propos d’un sondage qui plaçait Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle de 2012 : « Tout ça est une guignolisation de la vie politique, absolument invraisemblable », « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d’avoir un fasciste à sa tête ? » Le tribunal a souligné que « si le terme “fasciste” peut prendre une connotation outrageante quand il est utilisé en dehors de tout contexte politique ou s’il est accompagné d’autres termes dégradants, il est, en revanche, dépourvu de caractère injurieux lorsqu’il est employé entre adversaires politiques sur un sujet politique ». Dans un tel contexte, il se situe « dans le cadre d’un débat d’idées et d’une polémique sur la doctrine et le rôle d’un parti politique, sur lesquels Jean-Luc Mélenchon pouvait légitimement faire valoir son opinion […] sans dépasser les limites autorisées de la liberté d’expression en la matière », a jugé le tribunal. « Le fait de vouloir interdire le terme de fasciste est typiquement fasciste », avait plaidé l’avocat du coprésident de Parti de gauche. Compliqué, certes, mais ces gens sont compliqués… Mélenchon, tout en nuances, a affirmé à la barre que « les fondateurs du Front national sont des fascistes avérés et assumés ». L’avocat de Marine Le Pen, le très courageux Wallerand de Saint-Just, a failli tomber dans les pommes, relevant que le fascisme est le “père” du nazisme et évoquant une « épithète tellement grave que même dans un contexte politique, elle revêt un caractère outrageant ». Ah bon ?

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

12:27 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 17 avril 2014

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.3.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3136 du 10 avril 2014

 

CHARLOTTE de Turckheim s’inquiète quant à la quiétude de la maîtresse du président de la République. Julie Gayet serait particulièrement affectée par les épreuves qu’elle a dû affronter ces derniers mois. Des épreuves abominables, il est vrai, car, être assise à l’arrière d’une vespa n’est pas une chose si facile. Charlotte de Turkheim a, selon l’hebdomadaire Closer, des plus informés, confié ses craintes: « Je suis inquiète pour elle, car même si elle est intelligente, j’espère que tout cela ne va pas trop l’abîmer ». Selon cette proche, le malaise éprouvé par Julie Gayet n’est pas récent mais remonte à l’année dernière. Elle l’a trouvée “changée” lors du dernier Festival de Cannes : « Elle m’a dit que sa vie était très compliquée, je l’ai sentie à fleur de peau. Je ne savais pas ce qu’il se passait, seulement qu’elle avait besoin de se changer les idées ». Qu’elle lise RIVAROL, ça lui changera les idées…

 

ANNE GRAVOIN, LA NOUVELLE TRIERWEILER ?

 

A 51 ans, Anne Gravoin, la compagne de Manuel Valls, est connue dans son milieu professionnel pour être une excellente violoniste. Celle qui est considérée comme une « musicienne brillante et professionnelle » par le recteur de l’Opéra de Tours est diplômée du Conservatoire de Paris où elle a reçu une éducation musicale “classique”. Mais Anne Gravoin n’excelle pas uniquement au sein d’orchestres symphoniques. Elle travaille également dans le monde de la variété et a par exemple mené la section cordes de Johnny Hallyday. Auparavant, elle avait déjà collaboré pour la chanson, notamment aux côtés de Laurent Voulzy, qui a assuré sa transition entre le milieu classique et le show-biz. On attend avec impatience les futurs dérapages d’Anne Gravoin, l’épouse de Manuel Valls depuis 2010. Elle en a déjà commis quelques-uns. Les lecteurs de RIVAROL connaissent l’épisode du PV qui sauta derechef, le véhicule d’une de ses amies étant mal garé dans sa rue. Un petit coup de fil à Valls avait suffi. Ils savent aussi que les SDF qui squattaient les abords de son immeuble furent virés à sa demande. Nous nous réjouissons de faire plus ample connaissance avec celle qui s’en prenait, en juin 2012, dans les colonnes du Parisien, à l’épouse du premier Ministre, déclarant sans pitié : « Une musicienne, c’est un peu plus glamour que Mme Ayrault, prof d’allemand dans la banlieue de Nantes ! » L’Express raconte qu’à l’été 2013, la violoniste aurait fait pression sur son mari pour qu’il empêchât la fermeture d’une boîte de nuit du Cap d’Agde, qui appartient au père de Laeticia Hallyday. Le Premier ministre dément et annonce son intention de porter plainte pour diffamation. Les amis, mon intuition me dit qu’on n’a pas fini de rire !

1.jpg

 

ILS IRONT FAIRE LEUR MOSQUÉE TOUT SEULS

 

Le soir de l’élection de Fréjus, remportée par le frontiste David Rachline, le maire UMP sortant, Elie Brun, écrabouillé par les urnes, n’a pas pu cacher sa déconvenue. Constatant que le FN était en tête même dans les deux bureaux des secteurs où la mosquée de Fréjus devait être construite, il a eu cette remarque amère : « Avec ce que j’ai fait pour eux, putain… Ils iront faire leur mosquée tout seuls. Qu’ils ne m’emmerdent plus… »

 

MANUEL VALLS A DU SOUCI À SE FAIRE

 

C’est le site Novopress qui le raconte. Même si les sondages en ligne sur internet ne sont pas très fiables, on peut cependant y déceler des tendances. Trois sites de grands périodiques (Le Parisien, Le Point, Le Figaro) posent chacun à leur manière la question suivante : « Êtes-vous satisfait [de la composition] du nouveau gouvernement ? / Faites-vous confiance au nouveau gouvernement pour redresser la France ? » Les réponses sont sans appel. Sur le site du Parisien, le “non” l’emporte avec 85% des votants. Sur le site du Point, 87%. Sur celui du Figaro, 90 %. Même le Nouvel Obs, pourtant très à gauche, s’y, met, titrant : « Gouvernement Valls : six trucs qui nous énervent ». Michel Sapin, nouveau ministre des Finances, se fait, quant à lui, fusiller pour cette réflexion, il est vrai, grandiose quant à la nécessité d’un référendum sur l’accord de libre-échange transatlantique, question posée par un auditeur : « [Ce n’est] pas la bonne réponse démocratique à une question comme celle-ci ». Car dans la démocratie socialiste, hors de question d’envisager un référendum !

 

QUEL HUMOUR !

 

La nomination de Ségolène Royal, mercredi 2 avril, au ministère de l’Écologie, est évidemment commentée et même moquée, parfois de façon pas très élégante. Peu après la présentation du gouvernement par le secrétaire général de l’Élysée Pierre-René Lemas, le député UMP Philippe Vitel a demandé un maroquin pour Valérie Trierweiler : son tweet hautement spirituel ? « Et Valérie, elle n’a pas droit à un ministère comme Ségolène ? Au nom de la justice du plumard ? » Vitel finira ministre, sans aucun doute…

 

AUTRICHE : ILS SONT FOUS DE RAGE

 

Nous avions évoqué récemment dans ces colonnes le député européen du FPÖ autrichien, Andreas Mölzer, qui est tête de liste de son parti pour les élections européennes de mai 2014, qui avait déclaré que l’Union Européenne est un “Negerkonglomerat” (rassemblement de Nègres). Andreas Mölzer avait répondu qu’il avait parlé d’un « nekrophiles Konglomerat » (rassemblement de nécrophiles). Nul n’est totalement obligé de le croire. Il avait aussi décrit le Troisième Reich comme “libéral” si on le compare à la “dictature” qu’est l’Union Européenne. Le parti socialiste et les conservateurs, qui se partagent le gouvernement, hurlent de rage et ont exigé ensemble du président du FPÖ Heinz-Christian Strache qu’il pousse Andreas Mölzer à se retirer. Idem pour le président de la communauté de culte israélite Oskar Deutsch, pour la tête de liste des écologistes pour les élections européennes ainsi que pour celle du parti libéral NEOS qui ont tous poussé des cris d’orfraie. Les Démocrates suédois menacent de ne pas faire partie du futur groupe au sein du Parlement européen qui doit comprendre les Démocrates suédois, le FPÖ, le Front National, le Vlaams Belang, le PVV, la Ligue du Nord. Kent Ekeroth, des Démocrates suédois, a déclaré au quotidien suédois Expressen qu’Andreas Mölzer ne devra pas, suite à ses propos, occuper une place de direction au sein du futur groupe et qu’il a pleine confiance dans le fait que le FPÖ gère cette situation au mieux (En d’autres termes qu’il se débarrasse de Moelzer). Ah, au fait, qui est Kent Ekeroth ? J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer dans RIVAROL cet oiseau que j’ai croisé il y a quelques années lors d’une réunion de l’association allemande Pro-Köln. Juif, il avait travaillé pendant quelques mois à l’ambassade de Suède à Tel-Aviv. Lors de son intervention à la tribune, il évoqua les “libérateurs” américains, ce qui suscita un léger malaise, beaucoup des participants ayant une grand-mère ou une sœur massacrée par les bombes américaines qui ravagèrent Köln (Cologne). Il sera intéressant de voir si le leader du FPÖ tient le choc face aux pressions qu’il subit… Souhaitons-lui bon courage !

2.jpg

LES ETATS-UNIS BIENTÔT RAYÉS DE LA CARTE ?

 

Aux Etats-Unis, les bisons fuient en masse le parc national de Yellowstone, dans l’Etat du Wyoming. On découvre des images impressionnantes sur Internet. Il ne s’agit nullement d’une anecdote fantaisiste, mais il faut savoir que les animaux ont un sixième sens pour ce qui concerne les tremblements de terre. Il y a 35 ans, un terrible tremblement de terre ravagea le Frioul (Italie du nord), entraînant des milliers de morts. Des personnes de ma famille, habitant Casiacco, petit village du Frioul qui fut à moitié détruit, m’ont raconté qu’une heure avant le tremblement de terre, la nature était comme morte. Les animaux fuyaient ou se terraient tous. Le 30 mars dernier, un séisme de magnitude 4,8 sur l’échelle de Richter a eu lieu dans le parc de Yellowstone, et les animaux fuient depuis. Les spécialistes qui s’expriment à ce sujet craignent qu’un “supervolcan” endormi depuis plus de 600 000 ans, situé sous le parc, ne puisse se réveiller. Ce volcan, assimilé à une vraie bombe à retardement, pourrait rayer les Etats-Unis de la carte !

 

UN MAIRE COMMUNISTE QUI NE MANQUE PAS D’HUMOUR

 

Alain Bocquet est le maire communiste de Saint-Amand-les-Eaux (Nord). Doté d’un solide sens de l’humour, il a déguisé des agents municipaux en policiers et arrêté, le 1er avril, les automobilistes qui dépassaient la vitesse de 10 km/h dans la rue principale, leur distribuant de fausses amendes…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

12:34 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook