Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 janvier 2014

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0188 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3125

du 23 janvier 2014

 

EN PARLANT de l’affaire Dieudonné sur BFM-TV, Arno Klarsfeld a failli évoquer « les consignes d’Israël ». Sa langue avait fourché et il s’était repris à la dernière seconde. Quant à Philippe Tesson, le fondateur du Quotidien de Paris, il a carrément pété les plombs. Evoquant la remise en cause de la version officielle de la Shoah, qui est pour lui le crime absolu dans l’histoire de l’humanité, il a jugé que les actions d’interdiction de Manuel Valls à l’encontre des spectacles de Dieudonné étaient « très très bien » et qu’il en réclamait même “davantage”.

 

DIEUDONNÉ LES REND FOUS !

 

« Je suis extrémiste dans cette affaire », déclare-t-il. S’il s’estime en général “libéral”, la shoah reste « une exception à [sa] règle ». […] Et ce fou furieux (un de plus) de conclure par un appel au meurtre : « C’est la chose la plus abominable que je n’ai jamais vécu. C’est innommable. Il n’y a pas de pitié pour ça. Sa mort par exécution par un peloton de soldats me réjouirait profondément. ». L’éditorialiste de l’émission de Radio Classique avait donné ses ordres d’assassinat de Dieudo le 9 janvier, ajoutant, histoire qu’on le comprenne bien : « C’est, pour moi, une bête immonde. Donc qu’on le supprime, c’est tout ! Je signe et je persiste ». Si ce n’est pas un appel au meurtre, cela y ressemble diablement. En attendant, histoire d’attendre la suite des événements, réécoutons les propos de l’écrivain (juif) Nathalie Sarraute sur Europe 1 : « Regardez, nous les juifs ce qu’on a réussi avec notre Shoah, on l’a vendu partout, on est couverts d’argent, on est vraiment plus forts que vous ! »

 

LE SITE FRANCO-ISRAÉLIEN JSS NEWS BALANCE DES NOMS DE QUENELLEURS

 

« Dans la traque aux nazillons, il n’y aura pas de pause jusqu’à ce qu’ils soient tous identifiés. Nous avons une liste de 1 500 prioritaires, mais les 8 500 autres seront aussi identifiés » a prévenu samedi 11 janvier sur Canal + Jonathan-Simon Sellem, le fondateur franco-israélien du site sioniste JSS News, encarté à l’UDI de Borloo, qui livre en pâture chaque jour les noms et parfois les coordonnées de dizaines de personnes coupables de quenelles. L’objectif ? « Marquer, sur le web, donc pour toujours, les noms des responsables de cette haine ». L’individu vient d’adresser une lettre provocatrice à Dieudonné dans laquelle il se réjouit que « des dizaines de personnes ont été sanctionnées pour (leur) salut nazi déguisé. Au moins 32 “quenelliers” ont été licenciés. Et il y en aura d’autres dans les prochains jours », prévoit-il. Commentaire d’un des lecteurs du site : « Il n’y a qu’à espérer qu’aucun climat insurrectionnel, et qu’aucun acte anti-juif ne naisse de cette situation pourrie. Qu’aucun des pauvres types jetés en pâture sur Internet ne pète un plomb et aille se cogner “du juif” pour se venger d’un site israélien qui a cherché à ruiner sa vie… pour un bras d’honneur… » Bien vu, en effet. Ces gens-là n’ont décidément aucun sens de la mesure… Le site sioniste Dreuz.info se réjouit bruyamment. « La démarche de JSS News est que les antisémites doivent être démasqués et dénoncés, et il veut les faire trembler. Trembler des conséquences d’être exposés auprès de leurs employeurs et leurs proches (plusieurs ont déjà été licenciés et leurs noms traînent partout sur internet), trembler d’avoir à affronter la justice, alors qu’ils étaient habitués à se cacher derrière l’anonymat pour faire leurs saloperies. » Et le site Dreuz, qui se définit comme francophone, chrétien (interdit de rire), néoconservateur et pro-israélien de conclure : « Les Juifs, si on les cherche on les trouve. » Qu’ils continuent ainsi, et ils finiront aussi par nous trouver…

 

LE FOOTBALLEUR FRANCK RIBÉRY, L’ISLAM, L’ALGÉRIE ET LA FRANCE

 

Dans des déclarations faites à la chaîne égyptienne Al Hayat, l’international français Franck Ribéry a réitéré son attachement à sa religion, l’islam (il s’est converti) et au pays de son épouse, l’Algérie. « Je suis un musulman convaincu. Mon épouse est une musulmane d’Algérie, ainsi que toute ma famille. Beaucoup de gens m’appellent Franck, mais dans ma vie privée, on m’appelle Bilal car je suis musulman », a-t-il affirmé. « Le peuple algérien est le plus proche de mon cœur ». Il a ajouté qu’il « respecte beaucoup tous les peuples musulmans. Naturellement, le peuple algérien est le plus proche de mon cœur. Quand j’ai été en Algérie, je m’y suis senti comme chez moi », ajoute-t-il. On est content pour lui…

1.jpg

ÉMOUVANT : HOLLANDE A OFFERT UNE BOÎTE DE CHOCOLAT À LA GRAND-MÈRE DE JULIE GAYET

 

C’est à l’occasion de Noël que cet émouvant épisode a eu lieu. Comme nos lecteurs le savent, l’actrice Julie Gayet est la nouvelle maîtresse de Hollande. Il se trouve qu’elle a une grand-mère, ce qui est relativement fréquent en France. Elle s’appelle Ortense et elle vient de se confier : « le Président est venu jusqu’ici. Dans ma maison. Julie m’avait averti qu’elle souhaitait me présenter quelqu’un mais qu’elle arriverait très tard, peut-être même dans la nuit. Comme elle a une clef de la maison, je me suis couchée et elle est venue me réveiller, en pleine nuit. Je me suis quand même apprêtée et quand je suis entrée dans le salon, il était assis dans le canapé. Il avait apporté des croissants et Julie a fait du café. » Il paraît qu’ils ont parlé des atouts de la France, de cuisine et de politique. Voilà où nous en sommes…

 

MARINE LE PEN : NON, LE FN N’EST PAS UN PARTI GAULLISTE !

 

Les milieux de rapatriés et de harkis, proches du FN, commençaient sérieusement à s’énerver suite aux déclarations de Florian Philippot, numéro deux du FN, qui qualifiait le FN de parti gaulliste, et qui s’était rendu à Colombey pour rendre hommage au général. La présidente du FN, consciente de la rage qui montait, vient d’écrire une lettre visant à calmer la “colère” de ses « amis pieds-noirs et harkis » Voici ses propos : « Un certain nombre de milieux rapatriés/harkis s’agitent, y compris en interpellant des cadres de notre mouvement, autour de la déclaration de Florian Philippot au sujet du général De Gaulle et du FN parti gaulliste. Pour répondre aux interrogations de certains, je ne pense pas que le FN soit un parti gaulliste […]. Même si l’un des quarante membres du bureau politique du FN, l’un des huit membres du bureau exécutif et l’un des vice-présidents l’affirme selon ses affinités et son histoire personnelle, cela n’engage pas l’ensemble du mouvement (...). J’ai clairement dit que je n’irais pas sur la tombe du général De gaulle par respect pour l’abandon criminel des pieds-noirs et harkis qui ont tant souffert de sa politique algérienne […] »

 

UNE LISTE D’“INDÉSIRABLES” AU FRONT NATIONAL

 

Membre du Front pendant huit ans, après l’avoir quitté en 2010, ce militant FN de longue date s’est récemment vu refuser sa demande de réadhésion quand il a voulu rejoindre le Rassemblement Bleu Marine dans la perspective des municipales. La raison ? « Vous figurez sur la liste des indésirables de notre mouvement », a-t-il ainsi appris en ouvrant le courrier recommandé adressé début décembre par Steeve Briois, secrétaire général du FN, qui lui a renvoyé le montant versé pour sa cotisation. « Je ne sais pas pour quelle raison il est aujourd’hui indésirable », se défend Gilles Clavel, secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis qui ne nie pas l’existence d’une telle liste au sein du parti. Les indésirables sont notamment ceux qui avaientsoutenu Bruno Gollnisch lors de l’élection du nouveau président. « Et puis quand Marine a pris les commandes du parti, il y a eu une purge dans toutes les fédérations, notamment au détriment de ceux qui avaient activement milité pour Gollnisch », confie un cadre. Autres motifs d’“indésirabilité” : une ligne politique déviante (entendez, par trop nationaliste), et bien entendu, les « comportements racistes ou antisémites » c’est-à-dire révisionnistes.

 

ALORS ? ISRAÉLIEN OU FRANÇAIS ?

 

Yvan Attal est un acteur, réalisateur, scénariste, dialoguiste franco-israélien né le 4 janvier 1965 à Tel-Aviv. « Je dis haut et fort que je suis Juif, israélien et sioniste » proclamait Yvan Attal en 2010 au Monde Juif. Mais « souvent femme varie, bien fol qui s’y fie ». Il y a quelques jours, sur le plateau de Canal +, Attal pérorait : « Je suis Juif. Tous les jours je suis insulté et agressé en tant que Juif par Dieudonné et par la France de Dieudonné. Je suis Français. » Avant d’ajouter : « J’en ai ras-le-cul de vivre dans cette France. » Alors, Yvan Attal. Êtes-vous Français ou Israélien ? En attendant, personne ne vous empêche de faire votre alya…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Le commander en ligne cliquez là

00:20 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 22 janvier 2014

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0192 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL

N° 3124 du 16 janvier 2014

 

ETES-VOUS ashkénaze ou séfarade ? Etes-vous un Levi ou un Cohen ? Avez-vous des racines juives ? Ces importantes questions peuvent être résolues par un test ADN créé par la société israélienne iGENEA qui prétend pouvoir déterminer à quelle lignée appartient votre origine juive (maternelle, paternelle ou les deux) et dans quelle proportion vous êtes juif. La société dispose d’une considérable base de données : 600 000 personnes y figurent. Le site sioniste qui dévoile cette curieuse information pose l’importante question : « La judaïcité est-elle plus qu’une religion ? Y-a-t- il un “gène juif” ? »

 

ETES-VOUS JUIF ?

 

Un test ADN par iGENEA vous permettra de préciser une éventuelle origine juive. « Selon vos caractéristiques génétiques spécifiques, nous pouvons déterminer si vous êtes d’origine juive, et à quelle lignée appartient votre origine juive (paternelle, maternelle ou les deux) et même dans quelle proportion vous êtes juif. De plus votre profil sera comparé à plus de 600 000 personnes dans notre base de données. Si nous trouvons un match génétique, c’est à dire, des gens avec qui vous correspondez génétiquement, vous aurez la possibilité d’entrer en contact avec ces personnes et d’approfondir votre recherche généalogique » déclare le laboratoire. Les tests prévus notamment à l’attention des lecteurs de RIVAROL, qui souhaitent être rassurés sur leurs origines, coûtent de 199 euros pour le test basique à 1 099 euros pour un test plus élaboré. Commentaire étonnant du site : « Les groupes ethniques qui se marient entre eux pour des générations sont génétiquement “liés”. Il est scientifiquement incontesté qu’il y a des modèles génétiques qui apparaissent fréquemment chez les Juifs. Au cours des siècles les juifs ont développé une certaine homogénéité génétique qui est visible par un test ADN. » Eh bien, dites donc… On imagine les réactions de la Licra et du Crif si ce type de test était proposé aux Européens, histoire de vérifier leur appartenance à la race blanche !

1.jpg

MUNICIPALES : SELON SARKOZY, L’UMP VA SE PRENDRE “UNE BRANLÉE

 

Selon les informations du Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy serait peu optimiste quant aux scores de l’UMP aux élections municipales de mars prochain. Selon l’ancien chef d’Etat, le parti d’opposition va même se prendre une véritable “branlée” aux municipales comme aux européennes. Pour lui, « Paris, c’est plié (gagné par les socialistes), et Marseille risque d’être perdue. Il n’y aura que très peu de gains, qui ne contrebalanceront pas les pertes de 2008. Le PS va s’en sortir et le Front national gagnera des villes ». Y aura-t-il une « vague bleue ? », comme l’avait évoqué Copé ? Certainement pas selon Sarkozy qui pronostique qu’« on parlera surtout dans les media d’une vague bleu marine. »

2.jpg

CES ÉTONNANTS “HOAX

 

Les “hoax”, ce sont les informations fantaisistes, fausses mais parfaitement crédibles que la magie d’Internet nous délivre. Bergoglio a aussi à subir ce type de fantaisie. Il aurait déclaré que l’enfer n’existe pas et qu’Adam et Ève n’ont jamais existé. Toutes les religions seraient également vraies. Il suffit de lire l’article qui circule sur internet jusqu’au bout pour comprendre la supercherie. Ses paroles auraient été prononcées en conclusion du concile Vatican III, qui se serait réuni à Rome au cours des six derniers mois pour achever le travail de Vatican II… Autre “hoax” qui a fait du bruit : Il y a un mois le joufflu mais nonobstant tyran Nord-Coréen, Kim Jong-un, issu d’une belle lignée de fous furieux, avait annoncé l’exécution de son oncle, le numéro 2 du régime, pour haute trahison. Les media prétendirent qu’il avait été fusillé. Pas du tout, raconte un tabloïd hong-konnais, repris par un journal singapourien et diffusé partout sur internet. Il aurait été jeté nu, avec cinq de ses collaborateurs, dans une cage, où 120 molosses affamés les auraient dévorés. On ne prête qu’aux riches, mais l’information se révèle des plus fantaisistes. Bref, méfions-nous de la véracité de certaines informations qui paraissent sur la Toile. En attendant, le grand démocrate qu’est Christian Barbier, patron de L’Express, a son idée pour maîtriser Internet. Il n’évoque ni Bergoglio, ni la Corée du Nord, mais pense très fort à Dieudonné et à tous les sites “racistes”. Il vient de déclarer : « Comme les dictatures, comme en Chine, les démocraties doivent “réguler” internet. » En voici un démocrate comme on les aime !

 

CES MALADES QUI NOUS DIRIGENT : VIVE LA QUENELLE !

 

Deux lycéens de Montgeron ont été brièvement placés en garde à vue pour la photographie d’une “quenelle” à l’intérieur de leur établissement scolaire. Un enseignant, un super malade, sans aucun doute, a déposé une plainte pour apologie de crime contre l’humanité. Il est vrai qu’un des lycéens posait avec un ananas, qui, comme on le sait grâce à Dieudonné, est le fruit antisémite par excellence, car il fait référence à la chanson de Dieudo “Shoah nanas”. Un peu compliqué, tout ça ? Sans doute, mais ces gens sont compliqués… Toujours est-il que les deux lycéens sont passés en conseil de discipline, avant sans doute d’être fusillés et avant que la vente d’ananas soit interdite en France. En attendant, vive l’ananas, vive la quenelle, vive Dieudo !

 

LA TYRANNIE DE LA “NOVLANGUE

 

C’est George Orwell qui est l’inventeur du mot “novlangue”, dans son roman 1984. Un des personnages déclare : « C’est une belle chose, la destruction de mots. Le véritable but de la novlangue est de restreindre les limites de la pensée. A la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer ». En attendant, Jean-Yves Le Gallou, patron de la fondation Polémia, a eu la riche idée de publier un Nouveau dictionnaire de novlangue qui dénonce «  le sabir politiquement correct que l’on veut nous imposer et qui s’attaque à notre identité ». 500 mots y sont recensés, comme “fasciste”, “extrémiste”, “discrimination” ou des mots qui ont tout simplement changé de sens, tels “jeunes”, “incivilités”, “quartiers”. Un livre à ne pas manquer : Nouveau dictionnaire de novlangue, Polémia, 84 pages, 10 euros. Notons aussi la parution d’un petit livre des plus amusants qui recense les propos fort peu humanistes d’écrivains qui dégoisent leurs confrères. Exemple : Jules Renard qui dit de Mallarmé : « Intraduisible, même en français » (Le meilleur des insultes par Jean-Paul Morel, 142 pages, 4 euros, éd. Mille et Une Nuits) Quant à Mélenchon, il s’est moqué en ces termes des vœux de Hollande qu’il avait naguère traité de « capitaine de pédalo » : « Hollande a parlé. Les huîtres bâillent ! Passons aux choses sérieuses. A taaable ! »

 

MCDONALD’S S’EN PREND AUX FAST-FOODS !

 

McDonald’s, champion de la malbouffe, cherche à préserver la santé de son personnel. Sur son site intranet, réservé aux employés, il a commis ce commentaire assez époustouflant : « Bien que pratique, d’un prix abordable et bien adapté à un mode de vie trépidant, le fast-food présente un taux élevé de calories, de graisses, de graisses saturées, de sucres et de sel, et peut faire courir des risques de surpoids ». Curieusement, devant l’avalanche de moqueries, le site a été fermé quelques heures plus tard…

 

L’ALGÉRIE DE TOUS LES DANGERS

 

On connaît la petite blague de Hollande qui avait déclaré devant les dirigeants du CRIF à l’Elysée : « Valls est revenu d’Alger sain et sauf, c’est déjà beaucoup », qui avait créé quasiment un incident diplomatique entre la France et l’Algérie. Ce que l’on sait moins, et que le Canard enchaîné dévoile, est que la délégation française, Jean-Marc Ayrault en tête, avec plusieurs ministres et chefs d’entreprise, s’est payée une intoxication alimentaire carabinée après un dîner dans un restaurant de poissons et fruits de mer, et a passé 48 heures pénibles. Mais ces individus sont, Dieu merci, rentrés « sains et saufs » d’Algérie.

 

DES JUIFS, PROPRIÉTAIRES DU THÉÂTRE DE DIEUDONNÉ !

 

Ainsi que le notait Jérôme Bourbon dans l’éditorial de notre précédent numéro, les propriétaires du théâtre que loue Dieudonné depuis 1999 sont juifs. Dans Valeurs actuelles, ces amusants menteurs prétendent la main sur la kippa : « Nous ne savions même pas de qui il s’agissait ». De qui se moquent-ils ? Contacté par l’hebdomadaire, Jonathan-Simon Sellem, rédacteur en chef de jssnews.com, qui les a rencontrés, confie : « Ils se disent très sionistes. Et mon enquête m’avait déjà permis d’apprendre qu’ils sont également de grands donateurs de la communauté juive. » L’argent de Dieudo qui sert à financer les sionistes. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Le commander en ligne cliquez là

 

18:24 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 16 janvier 2014

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0192 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3123

du 9 janvier 2014

 

HOLLANDE, mais si, vous le connaissez. Il paraît qu’il est président de la République. C’est lui qui s’était permis une petite blague, le 16 décembre devant le Crif qui fêtait ses 70 ans (ça, c’est un anniversaire qu’il n’aurait pas oublié, contrairement à Noël !) Il s’est autorisé une petite blague de rien du tout mais qui a enchanté les kippas. Il s’est félicité du fait que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, était rentré d’Algérie « sain et sauf ». « C’est déjà beaucoup », avait-il ajouté. Fureur des Algériens qui n’ont absolument pas apprécié son humour et menacent la France des pires sévices commerciaux. Brillant, le pingouin !

 

HOLLANDE A (FAILLI) OUBLIER SES VOEUX DE NOËL AUX FRANÇAIS CHRÉTIENS

 

Mais revenons à Hollande, confronté à la fête de Noël qui est, paraît-il, une fête importante pour les chrétiens de France. A 16 heures, le 25 décembre, toujours pas de vœux de Noël du chef de l’Etat, alors qu’il se précipite pour honorer les fêtes musulmanes et juives. Pas question de tarder dans leur cas. Un lourd soupçon d’islamophobie ou d’antisémitisme pourrait planer sur lui ou du moins le soupçon d’une indifférence qui qualifierait une sécheresse de cœur plus que condamnable en ces périodes où les propos et les actes nauséabonds se multiplient, comme nul ne l’ignore. La preuve, il y a deux fois plus de juifs français que de juifs américains pour faire leur alya et se réfugier en Israël. Bref, le président de la République avait oublié de présenter ses vœux. Les réseaux sociaux avaient commencé à se déchaîner. In extremis, le concubin de la Présidente Trierweiler a, en toute fin d’après-midi du 25 décembre, sans doute alerté par un conseiller, consenti à envoyer un petit message. Nadine Morano a estimé qu’il s’agissait d’une « nouvelle bourde » du chef de l’Etat, ajoutant : « On a attendu, attendu… Pas un message de l’Élysée pour Noël. Le mépris de nos traditions en dit long ». La sénatrice UMP des Français à l’étranger, Joëlle Garriaud-Maylam, s’est même posé la question de savoir si ce n’était pas « au nom de la laïcité » qu’il avait, dans un premier temps, négligé de le faire. Une laïcité bien comprise, évidemment, qui concerne en priorité les catholiques… Bref, nous n’avons pas fini de nous amuser (ou de nous indigner) avec ce ridicule politicien.

 

LE CRIF VEUT EXTERMINER LA QUENELLE

 

Le Crif se réjouit bien sûr des paroles martiales proférées par le chef de l’Etat qui s’était exprimé récemment à la réunion annuelle du Crif et où il s’était couché comme une carpette devant les exigences de l’officine (lire le dernier éditorial de Jérôme Bourbon), pratiquant une flagornerie qui nous amenait à avoir honte pour lui, et surtout pour la France. Dans un article paru sur le site du Crif, on lit l’inquiétude de l’organisation face à la “viralité” du phénomène de la quenelle. La “viralité” ?… Et comment guérit-on d’une maladie virale, telle la quenelle ? Par de puissantes médications qui vous abrutissent, par l’isolement dans un asile, comme à l’époque soviétique, voire avec une petite lobotomie. Et si ça ne marche toujours pas, une piqûre de camphre ou une douche au Zyklon B devrait faire l’affaire. Bref, le Crif a décidé de prendre en main le combat contre la quenelle, « en vedette dans la presse, révélant la contamination galopante qui s’empare, si rien n’est fait pour endiguer le phénomène, de cerveaux fragiles et acculturés. » et l’officine ajoute (lisez bien attentivement car c’est un chef-d’œuvre dans son genre) : « L’heure de la pédagogie bienveillante est dépassée. Il est trop tard pour mener une campagne d’édification historique vis-à-vis de ceux qui exécutent le geste de la quenelle dans un dessein objectivement antisémite. Ceux-là sont de l’autre côté du miroir républicain. » La quenelle est devenue, paraît-il, « un phénomène de grande ampleur ». Pensez : un Arbre de la Laïcité planté en 2012 à Angers, déjà coupé deux fois, a été rebaptisé « Arbre à quenelle » dans la nuit du 14 au 15 décembre 2013. Il est vrai, selon le site de l’organisation juive, qu’il y aurait à Angers « un foyer d’infection soralien ». Mais c’est digne du Stürmer, le journal allemand violemment antisémite de Julius Streicher qui usait abondamment de ce vocabulaire ! Et attention, il y en a d’autres dans le collimateur ! Marine Le Pen qui a refusé de se prononcer sur la nature de la quenelle, Beatrice Bourges, leader du Printemps français et de la Manif pour tous qui évoque l’auteur de Blake et Mortimer, la main posée sur l’épaule. Elle demande sur Twitter si ce n’est pas lui l’auteur de la quenelle et s’il ne faudrait pas le censurer… L’heure est grave, selon le Crif, qui donne maintenant des ordres au Président : « Si François Hollande veut réellement endiguer ce phénomène, il va devoir faire preuve, avec le gouvernement, d’une volonté politique sans faille. Compte tenu de la situation, si François Hollande entend vraiment (“vraiment”, ça signifie qu’il faudrait que le pingouin se réveille) engager la lutte contre la propagation de la quenelle nauséabonde, il n’a plus d’autre choix que de recourir à une stricte application de la loi pénale, à des fins d’exemplarité et de dissuasion. Et si cela ne suffit pas, il faudra porter un projet de loi qui réprimera toute connotation antisémite patente du geste de la quenelle. C’est à ce prix, en affichant une fermeté implacable, en frappant pénalement les auteurs, que l’on en terminera avec ce fléau. La République n’a pas à prendre de gants avec ceux qui veulent la détruire de l’intérieur. » Ces gens sont décidément d’une insupportable arrogance. Mais ils ont peur. Et ils ont raison d’avoir peur. Les digues sont en train de s’effondrer… Ah, au fait, le Crif vient d’intimer l’ordre à la police (Manuel Valls) et à la justice (Christiane Taubira), ainsi qu’à tous les media, de considérer que le geste de la quenelle était un salut nazi inversé, et rien d’autre. Ce sont vraiment des malades, de très grands malades. Faut-il pour autant les euthanasier ? La réponse est clairement “non”, RIVAROL étant opposé à l’euthanasie.

 

L’INSUPPORTABLE “POLICE JUIVE DE LA PENSÉE”

 

« La police juive de la pensée » est une formule due à l’historienne Annie Kriegel, juive elle-même, ancienne communiste, dont les ouvrages sur le Parti Communiste font autorité. Je l’ai connue il y a 30 ans. J’avais organisé dans le cadre du club Forum d’Alsace, le club d’opposition le plus important d’Alsace que je dirigeais dans les années 1980, un dîner-débat avec Annie Kriegel au côté du professeur François-Georges Dreyfus, à Strasbourg. Elle me confia : « Ils en font trop, beaucoup trop ». Comme Manuel Valls, qui s’en prend à Dieudonné, le menaçant des pires supplices. Le ministre de l’Intérieur, cornaqué par le Crif, a décidé que la “quenelle” était un salut nazi inversé. Une pure imbécillité. Il s’agit évidemment d’un geste, pas très élégant certes, qui signifie « je lui en ai glissé une ». Même Jean-Yves Camus, chercheur médiatisé, spécialiste des extrémismes en Europe, juif lui-même, déclare au magazine Inrocks : « Pour moi, il s’agit d’abord d’un gros fuck au système ». Oui mais ces fous furieux ne l’entendent pas ainsi. Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz, vient de déclarer : « Il s’agit d’un geste correspondant au salut nazi inversé, signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ». Mais jusqu’où iront-ils dans le délire ? Dieudo a évidemment porté plainte. Mais Manuel Valls veut la peau de l’humoriste. Il déclare que certes « la liberté d’expression est sacrée », oui mais pas pour Dieudonné qui, dit-il, « ne fait plus rire personne », sauf bien sûr les deux millions de personnes qui ont visionné ses sketchs sur youtube. Du coup, il veut faire interdire les spectacles de Dieudonné, en cherchant à les assimiler à des meetings, qui peuvent « provoquer de sérieux troubles à l’ordre public » et demande aux préfets de sévir. Les « troubles à l’ordre public », pilotés par les officines ont au demeurant commencé à Lyon où six racailles de la Ligue de Défense Juive ont violemment agressé de paisibles quenelleurs qu’ils avaient repérés sur internet. Pour une fois, saluons la réaction du numéro deux du FN, Florian Philippot, que nous n’avons pas ménagé dans ces chroniques. Il estime « qu’interdire des spectacles d’un humoriste est une dérive » et se moque du ministre de l’Intérieur en disant « L’humoriste, c’est Valls ». Bien vu ! En attendant le footballeur Nicolas Anelka, à l’image de centaines de milliers de Français, a apporté son soutien à son ami Dieudonné en commettant une magnifique quenelle sur un stade anglais, après avoir marqué deux buts. Lui aussi est menacé de sanctions par le système. Mais trop tard. Les digues ont explosé. La colère du peuple gronde. Vive la quenelle !

1.jpg

JEAN-MARIE LE PEN, FOU DE RAGE CONTRE MARINE ET SON ENTOURAGE

 

Jean-Marie Le Pen ne veut en aucun cas que le Front national change de nom. Mi-décembre, Marine, cornaquée par son entourage dont Florian Phillipot, avait estimé que cette question n’était « pas un tabou ». Fureur du Menhir qui, selon l’agence Reuters, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer une telle initiative : « C’est complètement débile, c’est scandaleux, c’est indécent », et “ impensable”. Il n’a certes pas entièrement tort. Mais qui hélas a donné le parti à sa benjamine et à ses amis, préférant pour cela se séparer de ses compagnons de route les plus fidèles et les plus désintéressés et ouvrant ainsi la voie à l’abandon des fondamentaux du programme frontiste ?

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

NDLR :

 

533089594.jpgLe livre de Robert Spieler Dictionnaire des polémistes est en vente auprès de notre secrétariat.

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Le commander en ligne cliquez là

11:55 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 27 décembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0188 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3121

du 19 décembre 2013

ILS N’EN peuvent plus, les commentateurs, de gauche et de droite. Le métissage est en route ! Pensez : Flora Coquerel, la nouvelle Miss France, a une mère d’origine béninoise. Elle a coiffé sur le fil une jeune femme d’origine tahitienne. Les temps sont durs pour les blondes aux yeux bleus. Ce n’est pas la première élection d’une métisse. Déjà en 2000, fut élue une Franco-Africaine d’origine rwandaise. Idem en 2003, en 2005 et en 2009. Fermez le ban…

MISS MÉTISSE A ÉTÉ ÉLUE MISS FRANCE

Mais qu’en pense le Front national de Marine Le Pen ? Interrogé sur RTL par Jean-Michel Aphatie, lundi 9 décembre, à propos de l’élection de Miss Orléanais, Florian Philippot, le numéro deux du Parti, a d’abord montré son enthousiasme : « Je dis qu’elle est belle et qu’elle représentera très bien la France », ajoutant, histoire de se faire bien voir des adversaires : « Ceux qui veulent avoir une vision forcément raciste ou racialiste des choses se trompent ». Nous ignorions que Philippot eût une quelconque compétence pour ce qui concerne les femmes, mais il n’hésite pas à donner un avis qui fait semblant d’être autorisé : « Je crois que c’est d’ailleurs la plus belle de toutes les Miss qui étaient proposées. » Interrogé quant aux propos tenus par la dinde : « Je suis fière de représenter une France cosmopolite […] », il se montra quelque peu gêné, mais pas trop, rassurez-vous. Il déclara : « Bah, c’est son opinion. […] Attention à ne pas faire de la politique partout, ça reste un divertissement » affirmant qu’il n’utilisait jamais le mot “cosmopolitisme”, un gros mot, il est vrai, comme nos lecteurs ne l’ignorent pas. Oui mais des membres du FN utilisent-ils ce mot dans un esprit négatif, demande le journaliste. Réponse de Philippot : « Je ne crois pas, je n’en sais rien… Peu importe, c’est un mot de la langue française… » Jean-Marie Le Pen, Jean-Pierre Stirbois, au secours !

NOUVELLE AFFAIRE DE DROGUE POUR LE FILS DE TRIERWEILER

Selon les informations du magazine Closer, le fils de Valérie Trierweiler aurait encore été arrêté en possession de cannabis mais aurait bénéficié d’un passe-droit pour éviter les poursuites. Etre fils de ministre ou de personnalités politiques conduirait-il à la délinquance ? On peut se poser la question avec les exemples que nous avons sous les yeux. Le fils de Marisol Touraine condamné à trois ans de prison ferme pour « extorsion de fonds » et “séquestration”, le fils de Taubira arrêté en possession d’objets volés, le fils de Fabius reconnu coupable d’abus de confiance et même le petit dernier de Sarkozy qui s’était amusé à bombarder une policière de l’Elysée à coup de billes et de tomates !

RACHIDA DATI TERRORISE-T-ELLE LES JOURNALISTES ?

J’avais évoqué dans ces colonnes le livre Rachida ne meurt jamais d’Elisabeth Chavelet, rédactrice en chef de Paris-Match. Elle décrit l’ancienne garde des Sceaux comme une femme violente, prête à tout. Interrogée par le quotidien 20 minutes, la journaliste s’explique sur la genèse du livre et raconte que Rachida Dati manipule beaucoup les journalistes et sait se montrer menaçante. Elisabeth Chavelet explique pourquoi elle n’a pas souhaité rencontrer l’ancien ministre durant la rédaction du livre : « Elle est assez dangereuse quand elle rencontre les journalistes. Elle est capable d’aller raconter n’importe quoi après l’interview, sur ce qu’on a dit ou pas dit, donc mieux valait ne pas la voir ». Et elle poursuit : « Elle terrorise les gens en leur disant qu’elle a des dossiers, qu’elle va tout balancer ! Ou alors qu’elle va leur envoyer ses frères », ajoutant : « les gens ont peur »…

 LES JUIFS OPPRIMENT LE PEUPLE NOIR DE BROOKLYN

 Ce sont les propos tenus récemment par Laurie Cumbo, la conseillère afro-américaine nouvellement élue de Crown Heights (New York) qui justifie les attaques antisémites « Knockout the Jews » (butons les Juifs) commises par les Noirs parce que, selon elle, les Juifs oppriment la Communauté noire de Brooklyn ! Cumbo a provoqué une tempête après avoir posté un message sur Facebook, en disant que les attaques de la communauté noire sont justifiées, car les Juifs oppriment le peuple noir de Brooklyn, à New York. Elle a déclaré : « Ces sentiments entre les résidents noirs de Crown Heights (et les Juifs) donnent un possible aperçu des raisons pour lesquelles de jeunes adolescents noirs commettent des crimes de haine contre la communauté juive. » On imagine la fureur dans les milieux juifs. Ainsi, l’Anti-Defamation League affirme que ces propos « évoquent des stéréotypes antisémites classiques. » Evidemment quel dommage que Laurie Cumbo ne soit pas blanche et d’extrême-droite…

HUMOUR ET POLITIQUE

Le jury du Prix Press Club Humour et politique a dévoilé une première liste composée des phrases les plus cocasses ou les plus ridicules émanant de la classe politique, de gauche ou de droite. Parmi celles-ci, cette profonde pensée, tendance flagornerie, d’Henri Guaino : « Si Nicolas Sarkozy n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie en France, en Europe et dans le monde ». Il y a aussi Alain Juppé, condamné en 2004 à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité dans l’affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris, qui a déclaré: « En politique, on n’est jamais fini. Regardez-moi ! ». Et puis le ministre du Redressement productif qui a répondu à la question d’un retour éventuel de Nicolas Sarkozy : « Peut-être… mais menotté ». Il y a bien sûr l’inénarrable Nadine Morano, qui n’en rate pas une, déclarant sur le plateau d’On n’est pas couché : « On a une recrudescence de violence… par exemple le vol des portables à l’arraché. Ça n’existait pas avant que les portables existent ». Elle n’a au demeurant pas tort, si on y réfléchit bien… Mais Valérie Pécresse, secrétaire générale déléguée de l’UMP et ex-ministre de l’Enseignement supérieur, sait aussi se surpasser, déclarant : « On a besoin d’une Angela Merkel en France et cela peut être un homme ». Et pourquoi pas un travesti ? François Hollande mérite, quant à lui, de remporter le Grand Prix de haute réflexion politique et philosophique quand il déclare : « Quand ça va bien, on devrait se rappeler que ça ne va pas durer. Et quand ça va mal, on peut penser que cela pourrait aller plus mal ou que ça ne va pas durer ». Allez, pour ma part, je choisis Morano. C’est la meilleure dans son genre… Encore que le député UMP de Haute-Savoie et ex-président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, ne semble pas être de cet avis. Il s’oppose à l’idée que Morano soit tête de liste aux élections européennes dans le Grand Est, déclarant : « Qu’apporterait-elle de plus ? » et s’exprimant en faveur d’« une personnalité compétente » et “assiduequi n’est pas « sur les plateaux de télévision ou dans l’antichambre des partis politiques ». Sympa pour Nadine Morano…

OBSÈQUES DE MANDELA : QUELQUES BIZARRERIES…

Quelques événements bizarres ont jalonné les obsèques de Mandela. C’est ainsi qu’un traducteur en langue des signes était omniprésent pour accompagner les discours des officiels qui se succédaient au micro. Problème : il s’agissait d’un imposteur qui gesticulait et bougeait ses mains dans tous les sens, sans rien connaître aux règles de la langue des sourds-muets. On ignore comment il a bien pu monter sur la tribune. Il vient d’être identifié et explique avoir eu une subite attaque de schizophrénie, être sous traitement et avoir entendu des voix. Et pendant ce temps, la maison de Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, qui prononça la bénédiction de clôture, était cambriolée. Et pendant ce temps, Obama et la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, une belle blonde, contaient fleurette. Michèle Obama, visiblement folle de rage, vint s’assoir de force entre les tourtereaux. Quant à Valérie Trierweiler, elle s’est encore surpassée. A l’aéroport, au moment où François Hollande et Nicolas Sarkozy se saluaient au moment de prendre l’avion du retour, la mégère est partie, sans saluer l’ancien chef d’Etat et sans un regard…

Spieler.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:35 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 21 décembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0188 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3120

du 12 décembre 2013

LE ROTTWEILER n’est pas seulement détesté par les Français. Même à l’Elysée, beaucoup commencent à s’agacer sérieusement de ses comportements. En cause : sa tendance à influencer le président de la République. Alors que sa cote de popularité ne cessait de chuter, la compagne du chef de l’Etat avait d’ailleurs confié : « Je l’avais dit au départ : je voulais qu’on me laisse le temps, on ne me l’a pas laissé (…) il m’a fallu le temps de prendre mes marques ». Elle prétend aujourd’hui avoir « pris ses marques ». Voire…

L’INFLUENCE DU DRAGON DE L’ELYSÉE SUR HOLLANDE EXASPÈRE SON ENTOURAGE

Selon les informations de Challenges qui cite un proche de François Hollande, « l’influence de Valérie sur le président s’accroît à mesure que les difficultés s’accumulent ». Ainsi, l’hebdomadaire déplore que « bien qu’elle s’en défende, c’est bien elle qui a poussé le président de la République à intervenir à la télévision pour proposer à Léonarda de revenir en France sans sa famille ». Une brillante intervention qui avait ridiculisé le chef de l’Etat… Mais, paraît-il, le président ne serait pas seul à subir les tocades et les avanies du rottweiler. Elle a pris en grippe Claude Sérillon, le conseiller en communication de l’Elyséen. Il se serait en effet « mêlé de sa vie intime ». Du coup les propositions de Claude Sérillon se retrouvent presque systématiquement retoquées par Valérie Trierweiler, qui se mêle de tout, assistée dans ses sulfatages par un ancien paparazzi, Stéphane Ruet, qu’elle a fait nommer à l’Elysée. Dis-moi qui tu hantes, et je te dirai qui tu es…

AUDACIEUSE DÉCLARATION DE MALEK BOUTIH

« Christiane Taubira n’est pas la femme qui souffre le plus de racisme en France. Mobilisons-nous pour ceux qui souffrent réellement » a déclaré Malek Boutih sur RMC dans les Grandes Gueules. Evoquait-il les blancs, les catholiques ? On ne sait pas. Toujours est-il que l’Observatoire de la christianophobie a recensé en 2012 250 actes de christianophobie, dont 8 agressions de prêtres, 17 tentatives d’incendies et incendies d’églises, 25 cas de profanations et actes de vandalisme de cimetières chrétiens, et 70 cas de profanations d’églises. Notons que le catholicisme est devenu la seconde religion la plus pratiquée en France après l’islam, qui lui, n’a subi que 157 actes supposés islamophobes, concernant essentiellement des critiques de la religion islamique.

1.jpgMARINE LE PEN MÈNE LA “MÊME CAMPAGNE QU’ADOLF HITLER

L’octogénaire Guy Bedos ne sait plus quoi dire pour faire parler de lui. Présent au gala contre le racisme organisé le 2 décembre au soir à Paris, ce piètre humoriste qui ne fait plus rire personne a accusé la présidente du Front national de faire la même campagne qu’Hitler, en ayant « remplacé les Juifs par les Arabes et les Nègres ». Guy Bedos, qui est un grand intellectuel, enfonce le clou : « Elle dit à tous ces gens qui vont mal, car nous sommes dans la même crise que dans les années hitlériennes, les années 30, si vous êtes au chômage, si vous souffrez, c’est parce qu’il y a trop d’Arabes, trop de Noirs. Si on fout les Arabes à la mer, vous aurez du travail ». Comme quoi, la dédiabolisation, c’est pas facile. Allez, Marine, Louis et Florian, courage, il y a encore du travail à faire !

L’IMPORTANT, C’EST DE DÉDIABOLISER L’ÉTIQUETTE DU FRONT NATIONAL

Le concubin de Marine Le Pen a encore frappé. « L’important, c’est de dédiaboliser l’étiquette Front national » a-t-il expliqué avec sa puissante intelligence sur les ondes de Sud Radio. Du coup, le FN va sans doute changer de nom, probablement à l’automne 2014, mais, attention, en toute démocratie. Ce très proche de la présidente du FN avec laquelle il a acheté sous forme de SCI (société civile immobilière) une superbe propriété près de Perpignan, bien loin des masses laborieuses d’Hénin-Beaumont (on veut bien les voix des pauvres et des chômeurs mais sûrement pas les côtoyer au quotidien), déclare : « Les adhérents discuteront de toutes ces choses-là si l’ordre du jour le prévoit ». Bon, si l’ordre du jour ne le prévoit pas, ils n’en discuteront pas. Jean- Marie Le Pen, le fondateur du parti, a toujours considéré que ce serait une grave erreur de changer de nom, ce en quoi il a parfaitement raison. Remarquez que si le nouveau FN portait le doux nom d’Aube Dorée, ce ne serait pas mal. Encore que certains y verraient des relents ésotériques. Evidemment, s’ils choisissaient « Front National-Sioniste », ce serait beaucoup moins bien…

AMUSANT, CE MAIRE UMP…

Luc Jousse, maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var), s’est exprimé lors d’un conseil de quartier au sujet des gens du voyage : « Les Rroms, c’est un cauchemar, c’est un cauchemar ». Evoquant un incendie qui menaçait un de leurs camps, il déclara : « Ce qui est presque dommage, c’est qu’on a appelé trop tôt les secours », ce qui fit s’esclaffer la salle. Oui, mais ça ne fait pas du tout rire l’UMP qui dénonce des « propos inacceptables ». Le parti présidé par Jean-François Copé que feu ADG surnommait « l’étoile jaune montante de la Chiraquie » prévient que l’élu peut « s’attendre à des sanctions appropriées ». On ignore encore lesquelles, mais on peut s’attendre à quelques abominables tortures, voire plus, si affinités. Remarquez que si l’édile avait été membre du FN mariniste, il aurait été exécuté sur-le-champ. Ah le politiquement correct, quand tu nous tiens !

HORREUR : DU ZYKLON B AU PARLEMENT EUROPÉEN !

La société brestoise IPC, spécialisée dans l’hygiène, vient de sortir un nouveau détergent nommé « Cyclone B ». Mais, abomination, Cyclone B, ça fait Zyklon B ! L’affaire, le scandale, a débuté à Bruxelles, au Parlement européen, où le produit avait été utilisé par le personnel d’entretien. Du coup, l’Association juive européenne s’en est lourdement émue. Son directeur, le rabbin Menachem Margolin, a déclaré : « C’est sûrement le pire nom que l’on peut donner à un produit d’hygiène. Au mieux, c’est une horrible ignorance, au pire un record du monde de cynisme malveillant ». L’entreprise se défend, plaidant pour « l’horrible ignorance » et précisant, information importante, que « l’entreprise compte des salariés juifs qui n’ont eux-mêmes pas fait le lien ». Ouf, on respire !

ALLEMAGNE : CONDAMNÉS À 3 900 EUROS D’AMENDE POUR AVOIR DÉPASSÉ LEUR TEMPS DE PAROLE !

J’avais déjà évoqué dans ces chroniques les étonnants délires que s’autorisent les autorités allemandes pour museler leur opposition. Là c’est en Bavière, à Munich, que cela se passe. Le parti Die Freiheit récolte des signatures afin de voir organiser une consultation du peuple à propos de la construction d’un centre islamique au sein de la capitale bavaroise. Il s’est vu imposer par une juridiction de Munich de ne pouvoir prendre la parole que durant des périodes de dix minutes maximum séparées de pauses de dix minutes minimum. Même Orwell n’avait pas imaginé un tel délire. La police criminelle (une police qui, comme je l’ai déjà raconté, porte volontiers cheveux longs et boucles d’oreilles) a constaté, lors d’un rassemblement qui s’est déroulé le 27 juillet 2013 durant plusieurs heures, que par deux fois Die Freiheit a dépassé le temps de parole et que par deux fois la pause a été trop courte. Les mêmes faits ont été constatés lors d’un rassemblement le 1er août 2013 (le temps de parole a été aussi dépassé ce jour-là à deux reprises et deux pauses ont été trop courtes). Pour avoir enfreint la règle édictée par le tribunal, les responsables de Die Freiheit à Munich se voient condamnés à payer une amende de 3 900 euros. Des malades, de grands malades…

 Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici

10:36 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 12 décembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0189 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3119

du 5 décembre 2013

LES intentions de vote en faveur du Front s’établiraient à un niveau jamais atteint. Selon les résultats de la dernière enquête d’opinion publiée, une enquête commandée par l’Union des étudiants juifs de France à l’Institut Polling Vox, les intentions de vote en faveur du Front laissent présager une forte poussée du mouvement présidé par Marine Le Pen, sans précédent pour celui-ci et peut-être même, selon Dominique Jamet qui l’exprime sur le site Boulevard Voltaire, sans équivalent depuis la déferlante de 1947 qui vit le tout nouveau Rassemblement du peuple français (gaulliste) emporter les mairies de Paris, Marseille, Bordeaux, Strasbourg… 42 % des électeurs français envisagent de voter pour les listes du Rassemblement bleu Marine. 18 % en sont certains et 24 % ne l’excluent pas. 59 % des électeurs de l’UMP sont dans ce cas, mais aussi 26 % des électeurs de François Bayrou, 21 % des partisans de Mélenchon et même 14 % de ceux qui, en 2012, ont voté pour François Hollande. Mais la moitié de ceux qui envisagent de voter FN reculeraient si le FN apparaissait comme raciste ou antisémite. Du coup le système qui, pour paraphraser Maurras, gère mal mais se défend bien, a trouvé la parade.

888888.jpg

 

FN : LA CONTRE-ATTAQUE DU SYSTÈME


Plusieurs affaires récentes, divulguées et abondamment commentées par les media, viennent alimenter le lourd soupçon de manipulations. J’avais déjà évoqué dans ces colonnes le cas de curieux candidats aux élections municipales qui découvrent d’un coup que derrière le discours très recentré de Marine Le Pen existe une arrière-boutique aux relents nauséabonds. On se souvient de cette candidate d’origine algérienne qui soudain entend des sarcasmes, des quolibets, des injures venant de la part de certains de ses militants. Durant des mois, elle n’avait rien entendu. Bizarre… Voici qu’un certain Arnaud Cléré, exclu de l’UMP en mai, pour avoir envisagé de monter une liste commune avec le FN à Gamaches (Somme) vient supplier Copé de le réintégrer à l’UMP. La raison ? Il aurait découvert chez les militants du FN un étalage de tatouages nazis et des propos homophobes. Pour appuyer ses propos, il raconte une réunion, mi-octobre, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), avec les têtes de liste et quelques colistiers du nord de la France. « J’ai vu des tatouages de croix gammées sur deux ou trois personnes », assure-t-il. Il fait son mea culpa : « J’ai commis l’erreur de m’allier avec un parti non républicain, sectaire et dictateur qu’est le FN », explique-t-il et, dénonciateur en diable, ajoute : « Quand on voit Marine Le Pen à la télévision, on ne peut pas imaginer à quoi ressemble l’arrière-boutique » Et il ajoute : « Ils parlent sans arrêt de “pédé”, de “pédé”, de “pédé”, ça me fait froid dans le dos ». Ce pauvre chéri est visiblement un grand sensible. On ne sache pas pourtant que le FN soit spécialement hostile aux invertis vu leur nombre dans les instances dirigeantes du mouvement. Copé, qui n’a sans doute rien d’autre à faire, a pris sa plus belle plume pour dire à Arnaud Cléré qu’il n’y avait aucune raison qu’il ne puisse pas retravailler avec l’UMP. Emouvant… Le FN dénonce évidemment une pure invention et la manœuvre oblique d’un transfuge. Mais ce n’est pas fini. Le ralliement d’Anna Rosso-Roig avait fait du bruit au mois de mai. Cette ex-candidate communiste lors des législatives de 2012 avait décidé de passer au Rassemblement-Bleu Marine et de figurer sur une liste FN à Marseille pour les prochaines municipales. Elle avait été séduite par le discours d’ouverture de Marine Le Pen et rebutée par le projet de mariage homosexuel. Elle aussi vient de juger insupportable l’« atmosphère machiste et raciste dans laquelle baignaient les permanences et les réunions du Front ». « Ils sont aussi obsédés par le cosmopolitisme », ajoute-t-elle. « Dans une ville comme Marseille, ce n’est pas possible. On ne peut pas se présenter contre toute une partie de la population ! » Elle précise au passage que Stéphane Ravier, la tête de liste du FN à Marseille, définit le viol comme un « rapport amoureux qu’une partie des deux souhaite. La deuxième pourrait faire un effort ». Elle décrit un FN marseillais «beaucoup plus radical que Marine Le Pen », ce qui, au demeurant, est certainement vrai pour une grande majorité de militants du FN. Il n’est certes pas bien difficile d’être plus radical que la présidente du FN. Cela risque d’ailleurs de lui poser à terme quelques problèmes. En attendant, ce qui apparaît probablement comme des tentatives de manipulation et de déstabilisation a amené le FN à engager des poursuites judiciaires. Gageons que dans les prochaines semaines, d’autres affaires du même acabit feront surface.

7777777777.jpg

FABRICE LUCHINI, HERMANN GÖRING ET CÉLINE


Fabrice Luchini, le grand acteur, qui s’était déclaré incapable d’être de gauche car cela exigeait des vertus trop héroïques (voir précédent RIVAROL) vient de déclarer le lundi 25 novembre, lors de l’émission « C à Vous », sur France 5 : « Je ne déteste pas du tout Nicolas Sarkozy, je le connais pas mal. Non, mais pour les acteurs, quand tu disais ça il y a quelques années, t’étais comme un pote à Göring ». Luchini raconte que l’ancien président est allé voir sept fois son spectacle sur Céline. Le comédien exprime dans un style amusant sa compassion pour Ayrault : «Jean-Marc Ayrault, on sent bien que c’est un brave homme. On ne sent pas le pervers. On ne sent pas le touzard. ». Mais Luchini n’en a pas fini. Il a poursuivi dans l’insolence et dans l’extravagance : « Il n’est pas comme ça, Ayrault. On sent qu’il n’a pas niqué le fisc, il ne doit pas gagner beaucoup d’argent donc il ne doit pas tellement niquer. On sent que c’est un brave homme, on sent que c’est un honnête homme ». Et alors qu’il aurait pu s’arrêter là, Fabrice Luchini a ajouté : « Mais il n’a pas écrit Le voyage au bout de la nuit, c’est ça le problème ». Ah, rêvons, amis Rivaroliens ! Louis-Ferdinand Céline, premier Ministre ! Qu’est-ce qu’on s’amuserait !


VALÉRIE TRIERWEILER “NE SE TAIRA PLUS”


Valérie Trierweiler a promis vendredi dernier de « ne plus se taire ». Alerte générale ! Au secours ! Le rottweiler serait-il de retour ? Du calme. La situation pour Hollande n’est pas si critique qu’on aurait pu le craindre ou le souhaiter. Elle a prononcé ces mots lors de la remise du prix Danielle Mitterrand à Paris. Compte tenu de ses dérapages tweetiens, l’émotion et la gourmandise furent à leur comble chez les observateurs et les journalistes. Allions-nous assister à une nouvelle avalanche de tweets et de déclarations hasardeuses ? Certains (dont nous) s’en réjouissaient d’avance. Hélas, au lendemain de cette annonce, Valérie Trierweiler a mis fin aux spéculations en apportant quelques précisions. « Mon discours n’avait trait qu’à l’humanitaire », a-t-elle ainsi affirmé. Dommage. Et alors qu’elle s’est engagée dans la défense des femmes violées à travers le monde et des réfugiés syriens, celle qui partage la vie de François Hollande a assuré : «C’est mon seul combat ». Trierweiler a déclaré que « Danielle Mitterrand est(son) “modèle” » : « Elle ne prenait pas la pose, elle prenait des positions. Des positions courageuses » (comme soutenir la dictature castriste). « Elle était une Première dame qui refusait la soumission, elle n’était guidée que par le désir de justice et de liberté. Y compris quand elle devait afficher un désaccord avec le président Mitterrand. Elle n’avait pas peur de porter haut les valeurs de gauche. Elle ne se laissait pas bâillonner. Elle n’avait pas peur du mot “politique” ». S’agit-il d’une mise en garde, en filigrane, à Hollande ? En tout cas, se prenant tout de même pour un morceau de chef d’Etat, elle a annoncé qu’elle allait réunir toutes les Premières dames des chefs d’Etat qui seront présents au sommet franco-africain le 6 décembre prochain. Au fait, où en est la plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierweiler pour détournement de fonds publics ? Elle vient d’être classée sans suite au motif que « la compagne du président de la République n’est pas liée juridiquement aux Français », car ils « ne sont ni mariés ni pacsés». »


MÊME LES AFRICAINS SE MOQUENT DE HOLLANDE


C’est le magazine Jeune Afrique qui, dans un article paru le 22 novembre, se moque du pingouin et de sa « République vertueuse à géométrie variable». Le magazine raconte que Jack Lang avait pris la direction de l’Institut du monde arabe (IMA) « mais alors que ses prédécesseurs (en l’occurrence Dominique Baudis puis Bruno Levallois) avaient été simplement défrayés compte tenu des difficultés économiques de l’IMA, Jack Lang a, lui, exigé un salaire. » Il s’était aperçu tardivement qu’aucune rémunération n’était prévue. Du coup, il a téléphoné à Laurent Fabius pour lui expliquer que dans ces conditions le poste ne l’intéressait plus. Embarras du ministre des Affaires étrangères qui lui a arrangé le coup. Jack Lang perçoit 10 000 euros par mois…


Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

23:37 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 08 décembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante

IMG_0192 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3118

du 28 novembre 2013

LES RÉSEAUX sociaux hurlent de rire. La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, tout aussi bobo que la socialiste Anne Hidalgo, mais peut-être en pire, suscite l’hilarité. Certains prétendent que c’est la faute de trop, qui pourrait lui être fatale, d’autant que les sondages ne sont pas bons.

 

NKM : LA PRÉCIEUSE RIDICULE

 

Présentée, y compris chez certains de ses “amis” de l’UMP comme une « Marie-Antoinette » des beaux quartiers, complètement déconnectée des réalités, coupée de la réalité du monde, sortie du Trianon gouvernemental où Nicolas Sarkozy l’avait enfermée et où elle n’avait jamais vu ni senti le réel, NKM vient de commettre cette réflexion extraordinaire qui prétend démontrer son appétence pour le réel des Parisiens : « Dans le métro, je fais des rencontres incroyables. » Tant mieux pour elle, au demeurant. Cette « précieuse ridicule » a des idées. Comment décrire la femme parisienne ? La question lui est posée par le magazine Elle. Elle a la réponse : « C’est à la fois une mère, une femme, une professionnelle. Si je devais dresser son portrait, je demanderais à un photographe de se mettre dans la rue pour capturer les visages de toutes ces femmes qui vont chercher les enfants à l’école, qui se recoiffent avant d’aller à un rendez-vous professionnel… »


Les femmes parisiennes, qui pour beaucoup souffrent et n’ont pas vraiment le temps de se recoiffer avant d’aller à un rendez-vous professionnel, car tout simplement, chômage aidant, ce rendez-vous n’aura pas lieu, apprécieront. NKM lit sans doute trop les magazines féminins, tels Elle, Vogue, Jalouse, etc… Mais revenons à ses hautes considérations concernant le métro. Elle y fait « des rencontres incroyables ». Mais encore ? Où compte-t-elle mener campagne pour les élections municipales ? Réponse : « Un peu partout, même dans des endroits inattendus ! Dans la rue, à la sortie des bouches de métro, dans un café, à la sortie des écoles… » Des endroits en effet inattendus pour une telle bourgeoise qui va au peuple comme les marquises du XIXème siècle allaient aux pauvres. NKM exprime son amour pour le peuple du métro, disant : « Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m’arrive de faire des rencontres incroyables. Je ne suis pas en train d’idéaliser le métro, c’est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce. » On est contents pour elle, car nous, pauvres prolétaires, n’avons jamais vécu ces « moments de grâce » dans des métros bondés d’où les Français sont souvent absents. Le journal Elle titre l’interview de NKM de façon assez perfide : « Interview d’une frondeuse qui voit les Parisiennes à son image ». « A son image »… Bien vu. Même Edouard Balladur avait su faire mieux, c’est dire, lors de sa campagne présidentielle. Prenant, il y a vingt ans, pour sans doute la première et dernière fois de sa vie le métro, il eut cette réflexion d’une grande profondeur, qui ne passera sans doute pas à la postérité, contrairement à la pensée de NKM : « Il fait chaud », dira-t-il. Tout était dit.

 

1.jpg

NKM (SUITE)

Frigide Barjot venait d’apporter son soutien à NKM, qui avait osé s’abstenir sur la loi Taubira. Pas voter contre, n’exagérons pas dans le registre du courage ! Frigide Barjot, qui ne s’oppose pas à l’union civile d’homosexuels, avait noté que NKM, qui ne s’y oppose pas davantage, « a combattu l’adoption, la PMA et la GPA ». Je relève, en passant, que l’utilisation de ces acronymes, incompréhensibles, est totalement inefficace en termes de communication. Comme la Manif pour Tous. Ridicule. Evoquons plutôt la Manif anti-“mariage” homosexuel. Mais revenons à Frigide Barjot et à NKM. Frigide Barjot comptait monnayer son soutien en faisant signer une charte qui propose d’inscrire la définition du mariage homme/femme dans la Constitution, et de remplacer le “mariage” homosexuel par « l’alliance civile ». Réponse de NKM : pas question de signer la charte… Cohérente avec elle-même, la bobo supposée être opposée aux socialistes, vient de retirer François Lebel, le maire du 8e arrondissement, de ses listes. Il est vrai qu’il s’était fermement opposé à la loi Taubira. Mais Nathalie Koskiusko-Morizet n’en a pas fini avec les avanies. Il est vrai que prendre les électeurs de droite pour des imbéciles finit par se payer cash. Un peu partout, des listes dissidentes se préparent. Dans le Vème arrondissement, celui des Tibéri, le fils de l’ancien maire et actuel maire du Vème confirme qu’il se présentera contre la candidate, Florence Berthout, désignée par NKM, jugeant cette dernière « pas sérieuse ». Autant dire que l’arrondissement risque d’être perdu pour la droite. De plus, les sondages sont désastreux pour NKM. Dans le XIVe arrondissement, dans lequel elle se présente, les sondages lui donnent 45 % des suffrages contre 55 % à la candidate socialiste. Elle ne gagnera jamais la mairie de Paris. Et nous ? Répétons-le : on s’en contre-fiche ! D’autant que la «droite” de NKM et la gauche de Hidalgo, c’est bonnet rose et rose bonnet !

 

CARLA BRUNI S’EST ÉNERVÉE CONTRE L’AFFREUX PATRICK COHEN

 

Il y a quelques jours, Carla Bruni était l’invitée de C à vous sur France 5. Une émission assez insupportable et ridicule, à vrai dire. Il y a un repas entre les journalistes et l’invité(e) où l’on cause. Ça s’est assez mal passé. Selon le journaliste Patrick Cohen, arrogant au possible, comme il l’est toujours, l’ex-Première dame n’était pas indépendante pendant le mandat de son mari, Nicolas Sarkozy. Il déclara du haut de sa Suffisance : « Je me disais que la limite de l’indépendance, c’est là où vous avez abouti ces dernières années, c’est-à-dire dans ce rôle de Première dame qui finalement limite votre indépendance » a-t-il commencé, osant supposer que Carla Bruni n’était qu’une cruche. La chanteuse a immédiatement réagi : « J’étais totalement indépendante ». Elle répliqua à l’affreux personnage : « Parce que vous n’en avez pas des contraintes, des obligations, des devoirs de réserve, tous les jours à l’antenne ? Vous feriez mieux de faire attention à ce que vous dites. ». Ce qui peut se décrypter, avec un tout petit peu d’imagination par : « Le jour où mon mari reviendra au pouvoir, vous serez fusillé. » Mais Patrick Cohen ne s’arrête pas là : « Ça n’a pas été un carcan d’être épouse de président ? » Elle réplique excellemment : « Non, ça a été une belle aventure. Mais peut-être que pour vous, cela aurait été l’horreur » Mais Patrick Cohen, comme souvent ces gens-là, n’a aucune limite. Arrogant au possible, il lui dit : « Ne faites pas semblant de ne pas comprendre ». Quelle houtspa (arrogance folle en hébreu) ! Carla Bruni, très polie et maîtrisée, finira quand même par montrer un sérieux agacement. On peut, comme c’est notre cas, ne pas éprouver la moindre sympathie pour Nicolas Sarkozy et son épouse et néanmoins trouver que ce Patrick Cohen est décidément un odieux personnage !

 

ALLIANCE EUROPÉENNE : UN NOUVEL ÉCHEC POUR MARINE LE PEN

 

Nigel Farage, le président du mouvement souverainiste britannique, l’UKIP, a repoussé, après le mouvement anti-islam danois, le Parti du peuple danois (DF, Dansk Folkeparti), lors d’un entretien diffusé le 22 novembre par le Telegraph, toute idée d’alliance avec Marine Le Pen et le Front national qui cherche désespérément à créer un groupe au parlement européen après les prochaines élections européennes du 25 mai 2014. Selon lui, « l’antisémitisme reste profondément ancré » au Front national. L’ultrasioniste Geert Wilders s’est déclaré prêt, en revanche, à collaborer avec Marine Le Pen au parlement européen, mais ça ne suffira pas, sans doute, pour constituer un groupe, avec les moyens afférents. Marine Le Pen a rejeté les anciennes alliances du Front national avec différents partis européens nationalistes (le British National Party de Nick Griffin, Forza nuova, le Jobbik hongrois, le NPD allemand, etc.). Cela risque de lui coûter cher, obligeant les élus du FN à siéger comme non-inscrits et à se priver des financements publics accordés aux partis politiques européens. A propos, qui est Nigel Farage, leader de l’UKIP ? Farage est un “libertarien”, à la sauce américaine, qui a publiquement approuvé la dépénalisation de la drogue et de la prostitution. Il souhaite quitter l’Union Européenne (ce en quoi il a totalement raison) en imposant des contrôles plus stricts sur l’immigration, se démarquer de la Convention Européenne des droits de l’homme (là encore il a tout bon !), augmenter les réserves de l’armée et de la Royal Navy et reste opposé à juste titre au mariage homosexuel. Ceci est confirmé par les 23 % d’électeurs qui ont voté pour son parti aux élections locales récemment. Il n’est absolument pas raciste ni antisémite. La preuve : Farage a imposé une règle stricte interdisant à quiconque qui aurait eu une implication avec le BNP (British National Party) de pouvoir devenir membre de l’UKIP. Le mois dernier, le parti a retiré son soutien à une candidate lors d’une élection locale après avoir découvert que celle-ci avait été, selon ses propres termes, “tentée” de s’allier au BNP. Comme quoi Farage est courageux mais pas téméraire. Mais alors pourquoi ne veut-il pas de Marine Le Pen ? C’en est triste à pleurer…

2.jpg

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

10:06 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 29 novembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

IMG_0192 -Copier-.JPG

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3117

du 21 novembre 2013


LA RÉPRESSION et les interdictions du pouvoir socialiste contre les patriotes français prennent une dimension de plus en plus inquiétante et totalitaire. Tant mieux, au demeurant. Cela ouvrira quelques yeux.

 

DICTATURE SOCIALISTE

 

Après des dissolutions arbitraires et injustifiées et des méthodes d’interpellation dignes des anciennes démocraties populaires de l’Est lors de différentes manifestations de rue, un arrêté du préfet de la Somme en date du 7 novembre interdit le rassemblement prévu par le Parti de la France, présidé par Carl Lang, le 16 novembre à Amiens-Nord contre l’islamisation de la France. Cette soumission du représentant de l’État aux islamistes et aux bandes ethniques qui ont fait de ce quartier une zone de non-droit est révélatrice de l’esprit de honteuse collaboration du pouvoir socialiste. Les Frères musulmans avaient, quant à eux, obtenu de manifester par deux fois à Paris en juillet. Oui, mais eux sont des Frères, et ils sont musulmans. Les nationalistes français sont dans leur propre pays interdits de manifestation et persécutés. Selon l’odieux préfet de la Somme, affirmer notre droit à rester maître chez nous constitue « une provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personne en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. » Il ose aussi déclarer qu’il est incapable de maintenir l’ordre dans un quartier où « des fonctionnaires de police ont essuyé des tirs à l’arme de chasse. » On retrouve là la vieille tradition socialiste de trahison et de destruction de l’identité française… Ce sont décidément des misérables que la nécessaire Révolution nationale devra balayer.

  

CIRCONCISION : L’ECTOPLASME RASSURE LES JUIFS ET LES MUSULMANS

 

Voici le courrier que Hollande vient d’adresser aux instances juives qui s’émouvaient de voir le Conseil de l’Europe qualifier la circoncision de « violation de l’intégrité physique » de l’enfant : « J’ai bien reçu le courrier par lequel vous me faites part de votre préoccupation suite à l’adoption, le 1er octobre 2013, d’une résolution du Conseil de l’Europe sur le droit des enfants à l’intégrité physique, qui qualifie la circoncision rituelle de “violation de l’intégrité physique” ». « La France continuera de défendre au niveau européen ses positions qui sont respectueuses des pratiques rituelles des croyants », poursuit l’ectoplasme. Bien sûr, bien sûr, ces imbéciles continueront à défendre la charia. « Tout d’abord, je tiens à vous réaffirmer que la France récuse absolument l’assimilation faite entre l’excision de jeunes filles et la circoncision rituelle des garçons (il faut quand même oser !) Une mutilation inacceptable, lourde de conséquences physiques et psychiques pour les femmes qui en ont été victimes ne saurait être comparée avec une pratique rituelle, répandue à travers le monde et parfois encouragée par le corps médical ». Et le pingouin, martial de poursuivre : « Il n’est donc pas question de remettre en cause un geste symbolique du judaïsme ». Oui mais attention. Le pingouin nuance. Il faut le consentement des deux parents et « le cas échéant de l’enfant ». On n’avait certes jamais vu un bébé âgé de deux semaines donner son avis, mais l’homoncule innove.

 3089852891_6.jpg

UNE HISTOIRE DE COCHON

 

Il arrive que des têtes de cochons se retrouvent, allez savoir pourquoi, sur les chantiers de construction de mosquées. C’est ce qui vient d’arriver à Amboise. Ce n’est que la troisième fois qu’une tête de cochon s’invite sans y être invitée sur le chantier. Cela suscite de vives réactions. Salah Merabti, le président de la communauté des musulmans d’Indre-et-Loire, s’inquiète de la montée de l’islamophobie. « Il y a une banalisation du racisme. Il ne faut pas se laisser entraîner. » Il relève, ce qui est très important, que les musulmans d’Indre-et-Loire sont des gens de dialogue, de bonne volonté. Nous voici rassurés. Le Crif a, lui aussi, des choses à dire. François Guguenheim, président du Crif, se déclare « scandalisé par de telles situations qui font la honte de leurs auteurs ». Il souligne que les crises économiques « ont toujours été l’occasion de s’attaquer aux minorités quelles qu’elles soient » (on le voit venir !). Quant au père Jean-Jacques Adogony, de la paroisse d’Amboise, il déclare, ému : « Je trouve cela désolant et triste. Je comprends la communauté turque qui doit être très touchée par cet acte. Cela ne facilite pas le vivre ensemble, et c’est dommage ». Le vivre ensemble… A chaque fois que j’entends cette phrase, j’ai envie de sortir mon révolver.

 

MINUTE S’IL-VOUS-PLAÎT !

 

« Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ». C’est la Une provocatrice de l’hebdomadaire Minute qui ne fait pas dans la dentelle. Du coup le Parti socialiste a appelé à porter plainte sans délai pour obtenir une suspension des ventes. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) demande au parquet d’ouvrir des poursuites pour provocation à la haine raciale. « Une abjecte de Minute, le journal de ceux qui n’aiment pas la France et incitent à la haine raciale », a déclaré la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine sur son compte twitter. Elle vient, paraît-il, de lancer son chien mordeur aux trousses du directeur de la publication. Comme le lui a demandé Jean-Marc Ayrault le mardi 12, le parquet de Paris a ouvert, mercredi 13 novembre, une enquête pour « injure publique à caractère racial » concernant la une de l’hebdomadaire. Cette enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. SOSRacisme, la LICRA et le MRAP ont également fait part de leur intention de porter plainte contre notre confrère. L’affaire fait évidemment une publicité importante au journal qui aurait gagné une bonne cinquantaine d’abonnés et dont le numéro se serait vendu comme des petits pains. Mais à quel prix ? Même si le pire n’est heureusement jamais sûr, dans l’hystérie ambiante l’on peut craindre des amendes et des dommages et intérêts considérables qui risquent de mettre à mal la pérennité du titre, même si le procès devant la XVIIe n’aura sans doute pas lieu avant deux ans et qu’il y a toujours la possibilité de faire appel puis d’aller en cassation, ce qui en général suspend les condamnations au pénal. J’ai eu l’occasion de dire ceci à la tribune de la réunion de Synthèse nationale, le 11 novembre : « Je ne défends pas la modération. Je crois même qu’il faut être intransigeant sur le plan doctrinal. Mais j’appelle à la prudence. Lorsqu’un commando de résistants nationalistes avance dans une nuit noire en territoire occupé, le fait que l’un des membres du commando allume une cigarette au risque de faire repérer tout le groupe, constitue une faute ». En attendant, Jean-Marie Molitor, directeur de Minute, explique qu’il n’est pas raciste, mais admet que « cette Une est de mauvais goût. C’est un jeu de mot horrible, du mauvais goût à l’état pur ». Pas sûr hélas que cela suffise à calmer les excités du Système…

 

LÉONARDA (SUITE) : LIBÉRATION PAYE 50 EUROS POUR L’INTERVIEWER !

 

Le quotidien Libération, fanal de plus en plus déplumé de la gauche bobo, vient de publier le portrait de Léonarda. Le journal, qui prétend n’avoir jamais payé pour une interview, a déclaré avoir versé 50 euros à la famille. L’adolescente a justifié cette demande en déclarant n’avoir « plus de thunes ». Libé s’en tire bien, car le père, qui passe ses journées à dormir, et qui a la prétention d’être son agent, exigeait 200 euros. Le journaliste explique : « Amers et déçus, ils cherchent, en vertu de cette stratégie de la débrouille qui gouverne leurs vies, à tirer bénéfice de l’appétit des media. Resat, le père, fixe ses conditions : il faut “donner un truc” » pour obtenir l’interview. Et ce media imbécile de s’exécuter. De vives réactions n’ont pas tardé d’apparaître sur les réseaux sociaux. « Le problème ce n’est pas tant l’argent demandé pour l’interview, le problème surtout c’est d’accepter de le verser », écrit Sophie de Ravinel, une journaliste politique au Figaro. De leur côté, les internautes se manifestent également : « Honte à Libération pour avoir accepté de payer Leonarda pour obtenir une interview. Un vrai journaliste ne céderait pas à ces exigences », a commenté Alexandre Royer. Eh oui !

 

Spieler 2.jpg

 

MARINE LE PEN : “PAS D’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE MAIS DES MENACES À L’ENCONTRE DE NOS COMPATRIOTES JUIFS

 

Interrogée dimanche sur une prétendue montée du racisme en France, Marine Le Pen a nié l’existence de l’islamophobie. « Le racisme ne monte pas, il y a une chose qui monte ce sont les menaces à l’égard de nos compatriotes juifs dont l’immense majorité [sic] sont les victimes de fondamentalistes musulmans, mais peut-être qu’on ne le dit pas assez et merci de me permettre de le dire. » On est content de lui avoir permis de le dire. Quant au racisme anti-blanc, elle ne l’évoque pas. En attendant, Jean-François Copé se plaint d’avoir été victime de propos antisémites (où, quand, comment, on ne sait pas) et il vient de virer une militante de l’UMP qui avait manifesté récemment aux côtés des nationalistes contre Christiane Taubira. Manifestement Marine et Jean-François jouent à : plus philosémite que moi, tu meurs !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

00:49 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 22 novembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

DSC_0150.jpgRobert SPIELER

RiVAROL N° 3116

du 14 novembre 2013

 

POUR être tête de liste FN aux prochaines municipales, être issu de la “diversité” ou des minorités est un atout qui vous ouvre grandes les portes du Front National mariniste, épris de respectabilité et obsédé par sa volonté d’être dédiabolisé. Hélas, ça ne se passe pas toujours très bien et j’avais déjà évoqué dans ces chroniques quelques incidents fâcheux.

 

PAS FACILE, LA DIVERSITÉ AU FRONT NATIONAL

 

Le dernier incident concerne la liste de Saint-Alban, commune de 6 000 habitants de l’agglomération toulousaine. Nadia Portheault avait été investie par le mouvement et les premiers documents de campagne étaient imprimés. Issue, comme son mari, de l’UMP, elle avait rallié le FN. Ils avaient rejoint le FN dans « l’idée de rassemblement de tous les Français (y compris sans doute de “papier”), l’égalité entre tous et le patriotisme, valeurs défendues par Marine Le Pen ». Elle venait d’être mise en avant dans un reportage télévisé supposé illustrer ce qu’est cette nouvelle génération mariniste. Elle vient de rendre sa carte d’adhérente, après avoir pourtant fait des pieds et des mains pour obtenir la tête de liste. La raison ? Des propos racistes supposés avoir été entendus au sein de la base militante du FN dans son département. Elle explique : « Je suis d’origine algérienne et je ne suis pas d’accord avec certains discours de certains responsables du FN dans mon département ». Nadia Djelida (c’est son nom de jeune fille) constate qu’il y a « un décalage entre le discours de Marine et celui de la base militante » et se plaint de « cette ambiguïté permanente entre la vitrine et une arrière-boutique spécialisée dans les blagues vaseuses sur les Arabes et les homos ». Cette Française parfaitement intégrée avait souhaité, on se demande pourquoi, se présenter sous son nom de jeune fille ce que les supposés racistes du FN lui déconseillèrent de faire. Elle balance sec, ainsi que son mari. Un cadre du FN 31 lui aurait dit : « Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four…». Un autre se serait vanté d’avoir un frère ayant une croix gammée tatouée sur le corps et lui aurait dit qu’il était « fier d’être un fils de nazi ». Un troisième aurait affirmé : « Il faut tuer tous les Arabes ». Les imbéciles sont évidemment partout, mais il est quand même difficile de croire à une telle concentration chez les cadres FN du 31. On peut sérieusement se poser la question de la réalité de ces propos, d’autant que le mari de Nadia Djelida a annoncé qu’il envisageait de rejoindre l’UMP et de « dénoncer ce que j’ai vu et entendu au Front ». Le couple soutiendra in fine le maire sortant UMP Raymond- Roger Stramare. Sans sombrer dans le complotisme, tout ceci ressemble tout de même furieusement à une manipulation. En attendant, une plainte pour diffamation a été déposée par le FN.

 

Spieler 1.jpg

 

PAS FACILE, LA DIVERSITÉ AU PS

 

Faouzi Lamdaoui est un proche conseiller de François Hollande. Chargé de « l’égalité et de la diversité », ce bras droit du chef de l’Etat bénéficiait d’un bureau à l’Elysée et d’un chauffeur. Ce n’est pas tout, car après l’intervention de la France au Mali, il aurait reçu des menaces. Tout cela sent le bidonnage, mais il a ainsi pu obtenir une protection rapprochée. Il était ainsi placé sous la protection de deux policiers du Service de protection des hautes personnalités (SPHP), tous les jours, à partir de 7 heures du matin. Mais Faouzi Lamdaoui, qui est gourmand, a eu la fâcheuse tentation d’abuser de sa position. Il exigeait des policiers qu’un pain au chocolat lui soit acheté tous les matins. Ce n’est évidemment pas le rôle des policiers d’accéder à ce genre de caprice et ils le lui signalèrent. Quelques jours plus tard, énervement de Faouzi: les policiers ne lui avaient pas acheté sa viennoiserie. Du coup, notre énergumène issu de la diversité s’en est allé se plaindre auprès de la SPHP. Du coup la SPHP a donné raison aux policiers et a mis immédiatement fin à ses privilèges : plus de garde rapprochée, plus de chauffeur… Ce n’est pas la première fois que l’oiseau fait parler de lui. Conseiller municipal d’Argenteuil en 2009, le maire lui avait retiré ses fonctions à cause d’ « un travail quasi-inexistant », d’un « absentéisme intolérable » et à cause d’« indemnités qui n’avaient plus aucune justification depuis des mois ». Voilà le genre de personnage que l’on retrouve comme conseiller de Hollande. Mais cela n’étonnera personne…

 

PAUVRE LÉONARDA !

 

La pauvre Léonarda déprime. Il paraît que « la vie est difficile au Kossovo ». Elle subit les criailleries de ses petits frères et sœur, les coupures d’électricité et, horreur, la neige et le froid s’annoncent. Expulsée avec sa famille le 9 octobre, Léonarda refuse d’être scolarisée au Kossovo. La collégienne veut rentrer en France, mais pas à n’importe quelle condition. Elle n’a plus de nouvelles, ni des gens du gouvernement, ni de l’ambassade de France. Et apparemment François Hollande ne lui a pas passé un petit coup de fil d’encouragement. Elle déclare avoir « peur que tout le monde l’oublie ». Elle raconte avoir des idées noires : « Je suis un peu perdue, je ne sais même plus quel jour on est… Hier, j’ai pris un couteau ; j’ai voulu m’ouvrir les veines. Finalement, je me suis juste égratignée. » Ouf, on respire ! Martiale, elle déclare : « On veut rentrer en France tous ensemble ! Mes parents ne me laisseront pas repartir seule. Je sais que tous les ministres ne sont pas d’accord. Mais ceux qui ne sont pas d’accord, il faut les changer !» Quel culot ! Aller à l’école à Mitrovica, comme le maire est venu le lui proposer ? Ou accepter les cours d’un professeur de français à domicile ? Pas question, dit Léonarda, qui se plaint de ne pas pouvoir se connecter sur Facebook toute la journée. La faute à des coupures d’électricité. La mairie de Mitrovica est des plus patientes avec la famille Dibrani, leur offrant un logement, la nourriture, un chèque de 250 euros pour leurs menues dépenses. Le Figaro a pu consulter la facture de 498 euros correspondant à des produits alimentaires. Une facture réglée par un fonctionnaire dont le salaire mensuel est de 200 euros. Mais, au fait, que devient le père ? Léonarda raconte : « Ça lui arrive parfois de dormir toute la journée.» Léonarda et sa sœur veulent revenir en France, fût-ce sans leurs parents. Oui mais pas n’importe où : à Pontarlier, dans le Doubs, où elle avait commencé sa classe de troisième. Sa motivation est impressionnante : « Le plus important, c’est de retrouver mes copains ! », clame-t-elle. Mais avant d’accepter, elle exige de savoir si elle pourra revenir tous les weekends chez ses parents à… Mitrovica. « Comme tous les enfants placés en internat » ose-t-elle préciser.

 

PAS QUESTION POUR AURÉLIE FILIPPETTI DE RENDRE HOMMAGE À GÉRARD DE VILLIERS

 

Le ministre de la Culture dégaine ses tweets pour rendre hommage au moindre scribouillard, au plus microscopique théâtreux, à l’artiste le plus improbable dès lors qu’il leur vient la mauvaise idée de disparaître et qu’ils sont de préférence de gauche. Tel n’était pas le cas de Gérard de Villiers, l’auteur célébrissime de SAS, le pape du roman d’espionnage, mondialement connu, qui vient de mourir. Non, Aurélie Filippetti ne tient pas à saluer la mémoire de Gérard de Villiers. Farouchement anticommuniste, il avait même, dans sa jeunesse, collaboré à Minute. Interrogé par l’AFP le vendredi 1er novembre, le lendemain du décès de l’auteur, le ministère de la Culture n’avait pas souhaité réagir à sa mort. Son cabinet explique qu’il n’y a pas « d’hommage systématique ». Et le ministre d’avancer cette explication en forme de bouillie : « Faire des choix, c’est donner du sens ». Bref, Aurélie Filippetti refuse de lui rendre hommage, car le créateur de Son Altesse Sérénissime Malko Linge était clairement de droite et ne cachait pas sa sympathie pour le FN. Le New York Times avait célébré l’an passé le romancier comme « l’auteur le mieux renseigné de la planète ». Très proche des services de renseignements, son expertise était telle que des diplomates, des hommes politiques lisaient ses livres pour mieux comprendre les arcanes politiques de certains pays. Il avait ainsi prédit avec précision les événements de Syrie. La non-réaction de Filippetti suscite des commentaires pour le moins sévères. Jean-Michel Apathie, journaliste sur RTL, tout en étant chroniqueur politique dans Le Grand Journal de Canal+, a déclaré sur RTL le 4 novembre 2013 : « En ne saluant pas le travail d’un homme qui vient de mourir, on peut dire qu’Aurélie Filippetti a fait à la fois : un loupé culturel ; une bêtise politique et elle a manqué d’une sensibilité élémentaire ». La veuve du romancier et son avocat ont dénoncé le silence de la rue de Valois. Hubert Védrine, ancien secrétaire général de l’Elysée de François Mitterrand puis ministre des Affaires Étrangères de Lionel Jospin, sauve l’honneur de la gauche en saluant le grand nombre de lecteurs de l’écrivain et en estimant qu’il était « extrêmement intéressant ». Hubert Védrine, alors ministre des Affaires étrangères de Jospin et fan de SAS avait invité Gérard de Villiers à déjeuner au Quai d’Orsay…

 

Spieler 2.jpg

WALLERAND DE SAINT-JUST,  UN GRAND COMIQUE

 

Wallerand de Saint-Just est vice-président du Front national et a été désigné pour porter les couleurs du mouvement aux élections municipales de Paris. Il vient d’accorder une interview au quotidien Présent. Caroline Parmentier lui pose la question : « Vous étiez absent de toutes les manifs contre le projet de loi Taubira alors qu’on y a vu Marion Maréchal-Le Pen, Bruno Gollnish et Gilbert Collard. Pourquoi ? » Réponse : « J’ai fait la même chose que ma présidente Marine Le Pen ». Quel vil courtisan ! Ma présidente… Comme diraient mes enfants, c’est trop chou. Il précise que la position de la présidente, refusant d’aller manifester « a été approuvée à l’unanimité par le bureau politique du Front national ». Et Wallerand de Saint-Just d’avoir ce commentaire assez inouï : « Vous me direz que ce n’est pas parce que c’est approuvé à l’unanimité que tout le monde est d’accord ». Mais c’est digne de Molière, de Kafka, du Roi Ubu, d’Orwell ! Et puis, le vice-président, dont on connaît la grande intelligence et la finesse, aborde la laïcité : encore un grand moment. Il réfléchit : « Ne doit-on pas s’abstenir comme maire d’une ville d’aller aux cérémonies catholiques pour pouvoir légitimement ne pas aller aux cérémonies musulmanes ? » Quel combattant ! Mon Dieu, quel combattant ! Wallerand de Saint-Just n’est certes pas un grand avocat, il est même d’une nullité crasse mais il est certainement un grand comique. Dans les procès que nous avait intentés Marine Le Pen, Wallerand de Saint-Just pour nous faire condamner sévèrement par les magistrats de la XVIIe chambre correctionnelle, avait dénoncé RIVAROL comme un épouvantable journal raciste, antisémite, négationniste et homophobe qui, de plus, horresco referens, avait osé citer Mauras ! Il faut dire que l’avocaillon avait déjà osé plaider naguère contre Henry Coston ! Avec des amis comme le fourbe et médiocrissime Wallerand de Saint-Just, dont la fatuité et la sérénité dans l’incompétence forcent le respect, l’on n’a pas besoin d’ennemis !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

18:47 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante...

IMG_0192 -Copier-.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3115

du 7 novembre 2013

 

DANS un article émouvant paru dans Le Monde, Roger Cukiermann, président du CRIF, évoque le cauchemar qui hante ses nuits : « Il est 20 heures ce 14 mai 2017. Le visage de Marine Le Pen se dessine lentement sur les écrans de télévision de millions de Français, au soir du second tour de l’élection présidentielle. Elle devient le 8e président de la Ve République ». Quelques semaines plus tard, elle dispose de la majorité à l’Assemblée nationale.

 

LE CAUCHEMAR DU CRIF

 

Cukiermann, qui est apparemment plein d’imagination, raconte que son cauchemar varie selon les nuits. Parfois c’est le nouveau franc qui s’effondre, nos exportations qui chutent, nos entreprises qui ferment, le chômage qui explose et la violence qui prospère. Mais dit-il, « dans tous les cas, moi qui ai été un enfant caché pendant la Seconde Guerre mondiale (nous y revoici !), je frémis de voir notre pays sombrer dans un régime où le populisme refuse les options minoritaires (…), où la critique est trahison (…), où on prétend que les difficultés disparaîtront quand les boucs émissaires auront été expulsés hors de France (suivez mon regard…) ». Tout en nuances, Cukiermann…

 

MARINE LE PEN A “RESSENTI UN MALAISE”…

 

Selon une source nigérienne proche des négociateurs, les quatre otages auraient été libérés après trois ans de dure détention, contre une énorme rançon de 20 à 25 millions d’euros. Bien que les autorités nient tout versement d’« argent public », il est plus que probable que cette somme ait été versée directement par la France via les fonds secrets alloués aux services de renseignements. Il est hautement probable qu’Areva, qui est l’employeur des ex-otages, ai aussi mis la main au portefeuille. Mais là n’est pas la raison du “malaise” exprimé par Marine Le Pen. Elle s’est déclarée « gênée par la barbe et la réserve dont ont fait preuve les quatre hommes à l’égard des ministres et du président de la République ». Elle a noté, comme tous ceux qui ont vu ces images tout de même curieuses et qui posent question « cette extrême réserve étonnante, leur habillement étonnant ». On peut en effet imaginer que l’ambassade de France au Niger avait préparé des tenues occidentales à leur intention. Alors pourquoi rentrer en France en tenue touareg ? Marine Le Pen évoque fort justement l’hypothèse qu’ils soient victime du syndrome de Stockholm. Ce syndrome est un phénomène psychologique observé pour la première fois, il y a 40 ans, lors d’une prise d’otages à Stockholm. Certains otages avaient développé une véritable sympathie envers les geôliers, après avoir vécu avec eux. Les téléspectateurs ont pu s’étonner de voir un des otages, avec le chèche sur la tête. La question que nous pouvons nous poser est : ont-ils été islamisés pendant leur longue détention ? Marine Le Pen se pose visiblement aussi la question quand elle répondit en éludant au journaliste qui l’interrogeait : « Je n’irai pas jusqu’à faire des théories parce que je ne serai pas dans mon rôle. »

 

Spieler 1.jpg

 

UN PRÉFET MIS EN EXAMEN ?

 

Le préfet de région et du Rhône, Jean-François Carenco, est convoqué le 22 novembre par un juge d’instruction en vue de sa mise en examen pour « injure publique ». Une plainte avait été déposée par Alexandre Gabriac, président des Jeunesses nationalistes et Yvan Benedetti, chef de l’Œuvre française, deux mouvements depuis dissous par Valls. Ils avaient manifesté contre le mariage homosexuel, s’installant pacifiquement sur la terrasse de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône. Le préfet avait déclaré sur France 3 : « La République sera plus forte que ces imbéciles ». Le directeur départemental de la sécurité publique, Albert Doutre, qui est apparemment aussi un brillant personnage n’avait rien trouvé de mieux que de qualifier Gabriac et Benedetti de “nervis”. Et hop ! Lui aussi est convoqué, à la même date que le préfet, pour une probable mise en examen. Pour une fois que l’on peut s’amuser quelque peu !

 

AMUSANT : ISABELLE BALKANY PIÉGÉE PAR LA POLICE

 

Isabelle Balkany est la première adjointe de son mari, Patrick Balkany, maire UMP de Levallois. Tous deux avaient déjà eu quelques soucis politico-financiers avec la Justice. Une nouvelle affaire se profile à l’horizon. Isabelle Balkany venait d’apprendre que la police s’apprêtait à débarquer dans son hôtel de ville pour enquêter sur un emploi fictif dont aurait bénéficié le très sulfureux “Mage”, Jean Testanière (dit le « Mage des stars », compromis dans l’affaire du cercle de jeu Wagram, que la mafia corse avait mis en coupe réglée). Panique d’Isabelle Balkany qui téléphone à l’une de ses collaboratrices de la mairie pour lui demander de faire “disparaître” un ordinateur avec des informations compromettantes. Une erreur de débutante que de téléphoner. Elle ne se doutait évidemment pas que la brigade financière l’avait placée sur écoute. Les policiers ont immédiatement auditionné la collaboratrice qui s’est mise à table. L’ordinateur avait été caché, vite fait, dans le coffre d’une voiture où il fut récupéré. Folle de rage, Isabelle Balkany a cherché à convaincre les policiers qu’il n’y avait rien de bien d’intéressant pour eux dans l’ordinateur. Que de petites informations privées, sans aucun intérêt, la concernant. Curieusement, les flics ne l’ont pas crue et ont demandé à un expert d’analyser le disque dur. Les informations croustillantes qui y figurent seront prochainement communiquées au procureur de Paris et au juge chargé du dossier.

 

L’épouse de Patrick Balkany a quelques soucis à se faire…

 

PREMIER DIVORCE D’UN “COUPLE” HOMOSEXUEL

 

Ça n’a pas tardé. Quatre mois après leur “mariage”, deux lesbiennes ont demandé le divorce. Oui mais, attention, un divorce à l’amiable ! En attendant, Eric Zemmour vient de secouer Frigide Barjot, qu’il recevait dans son émission sur Paris Première. Que dit-il en réponse à Frigide Barjot qui ose affirmer : « Nous avons mis dans la rue une France sociale qui admet le couple homosexuel » ? Zemmour affirme ; « Les promoteurs du mariage homosexuel ne veulent plus qu’on se distingue entre hommes et femmes… Ils veulent qu’on se distingue entre homosexuels et hétérosexuels ». Et il ajoute au sujet du mariage : « Si vous estimez qu’on ne peut faire un enfant qu’entre un homme et une femme, vous ne pouvez pas faire comme vous le faites, c’est-à-dire proposer une Alliance civile. Parce que vous entrez dans la même logique que Taubira. Vous séparez le monde entre hétérosexuels et homosexuels ». En attendant, une confirmation : le tribunal a jugé que Frigide Barjot devait quitter son grand duplex parisien. Mon Dieu quel malheur !

 

Spieler 2.jpg

 

CHRISTINE BOUTIN SÉDUITE PAR MARION MARÉCHAL-LE PEN

 

Christine Boutin avait, il y a quelques semaines, exhibé ses petits muscles en annonçant qu’elle envisageait de présenter des listes aux élections européennes de mai 2014 et en présentant quelques supposés compagnons de route, dont le secrétaire général du MPF. Las il n’aura fallu que quelques jours pour que l’affaire capote. La fondatrice du Parti chrétien-démocrate se retrouve aujourd’hui bien isolée. Du coup, elle ne tarit pas d’éloges sur Marion Maréchal-Le Pen qui, selon elle, « représente la petite partie du Front national qui a encore le souci de la transcendance », ce qui en l’occurrence n’est peut-être pas totalement faux. Espérant sans doute une petite place sur une liste aux européennes, elle sort la brosse à reluire, déclarant, des trémolos dans la voix : « Je pense que c’est une jeune femme intelligente, intéressante. Je ne la connais pas. Je ne pense pas qu’elle partage toutes les idées de sa tante, ou alors elle est schizophrène. » Allez, encore un petit appel du pied : un rapprochement avec elle serait envisageable : « Il pourrait peut-être y avoir des points (communs) avec Marion Maréchal-Le Pen ». Christine, qui est une grande politique, prend garde cependant de mettre les points sur les i. Si le Front national accédait à des responsabilités politiques, « la France tombera encore plus bas », a-t-elle conclu. Peu probable qu’avec ce genre de considérations, Marion et Marine Le Pen veuillent d’elle…

 

MICHEL FUGAIN SOUTIENT JEAN ROUCAS

 

Le chanteur Michel Fugain, qui avait animé le dernier grand rassemblement de campagne de François Hollande entre les deux tours de la présidentielle, vient de déclarer que l’humoriste Jean Roucas a « parfaitement raison » (de soutenir le FN). « On n’a aucune raison de lui interdire quoi que ce soit. Il a des idées, il les défend, que les gens considèrent qu’elles sont bonnes ou mauvaises, c’est le problème des gens ». Histoire d’aggraver son cas et de ne plus se faire inviter par ses ex-amis socialistes, il ajoute : « Je rappelle volontiers que le parti nazi, ça veut dire national-socialiste. Ça veut dire qu’il y avait le mot socialiste dedans ».

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

18:45 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook