Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 novembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

7 JNI Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3114

du 31 octobre 2013

PAS facile pour le FN de dégoter aux élections municipales des têtes de liste “présentables”, du moins à l’aune des exigences de respectabilité formulées par Marine Le Pen. La faute au manque de cadres formés. Le Front national a commis l’erreur de négliger la formation tant politique, idéologique que comportementale. Le départ des troupes de Bruno Mégret, puis des amis de Carl Lang a laissé d’énormes vides. En dehors des cours de formation, la formation par capilarité joue un rôle considérable. J’entends par là le modèle que peut représenter l’exemple des “Anciens”, les conseils qu’ils peuvent prodiguer. On ne forme pas un cadre de valeur en une journée, ni en un mois.

LA CANDIDATE FN QUI COMPARE TAUBIRA À UN SINGE N’EST PAS RACISTE

Anne-Sophie Leclere, candidate aux municipales à Rethel (Ardennes) était interviewée dans l’émission Envoyé spécial sur France 2. L’émission était supposée montrer les nouveaux visages du Front national. Sauf qu’elle avait déclaré qu’elle préférait voir la garde des Sceaux « dans un arbre plutôt qu’au gouvernement ». (voir RIV. de la semaine précédente). Les journalistes ont évidemment consulté sa page Facebook où l’on découvre un petit singe vêtu comme une petite fille, avec l’inscription « A 18 mois », à côté d’une photo de Taubira, avec comme titre “Maintenant”. Elle se défend de tout racisme avec des arguments quelque peu tirés par les cheveux : « Si l’on met n’importe quoi, c’est sûr que l’on va se faire passer pour racistes, alors qu’on n’est pas racistes du tout ». On est soulagés de l’apprendre… Et notre candidate, sans doute une grande intellectuelle, de théoriser : « Un singe, cela reste un animal, un Noir, c’est un être humain. J’ai des amis qui sont Noirs, ce n’est pas pour cela que je leur dit que c’est des singes ». Celle qui avait été séduite par Marine Le Pen, « qu’elle écoute à chaque fois qu’elle passe à la télé » aggrave son cas en cherchant à se défendre, déclarant que la ministre est « une sauvage ». La preuve, « quand on lui parle de quelque chose de grave, elle vous fait un sourire, mais faut voir, un sourire du diable ». Le mari d’Anne-Sophie Leclere a lui aussi été convaincu par la démarche de dédiabolisation de Marine Le Pen et a rejoint le FN. Lui aussi a des commentaires à faire. Il vient de déclarer : « Il vaut mieux mettre une belle femme qu’un homme avec une gueule de con et un œil de verre », propos élégants visant sans doute Jean-Marie Le Pen. Le FN a immédiatement suspendu sa tête de liste et l’a déférée devant la commission de discipline. Le président d’honneur du FN envoie les donneurs de leçon du PS, qui se sont évidemment mis à hurler, dans les cordes, déclarant : « L’attitude du FN a été exemplaire » et demandant la même rapidité au PS à propos d’un assistant d’un sénateur socialiste qui avait, comme nos lecteurs le savent, qualifié Marion Maréchal-Le Pen de “conne” et de “salope”. Et Christiane Taubira, comment réagit-elle ? « Le contenu de cette pensée mortifère et meurtrière, c’est les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les Juifs au four et ainsi de suite »… On reconnaît là la pondération habituelle du garde des Sceaux !

LES DÉRAPAGES DE CANDIDATS DU FN

Mais au-delà du cas d’Anne-Sophie Leclere, il y a eu d’autres exemples de “dérapages” de candidats marinistes. Ainsi cette phrase postée le 3 septembre sur Facebook par François Chatelain, ex-candidat dans le Nord : « Ici, c’est la France ». Rien de choquant a priori. Sauf qu’il l’illustrait d’un drapeau israélien en train de brûler. Du coup, Raus ! Autre dérapage aux yeux des instances du néo-FN, cette formule que n’aurait pas reniée Jean-Marie Le Pen : « La Seconde guerre mondiale, ce n’est pas la Shoah ». Du coup son auteur Joris Hanser se retrouve ex-candidat dans le Haut-Rhin. Il y a eu également ces propos amusants d’André Kornmann, avocat strasbourgeois qui disait, il y a deux semaines : « Il faut doter la police municipale de chiens de grande envergure, des chiens d’attaque, pas des teckels ou des chihuahuas ». Pour aggraver son cas, il avait aussi déclaré qu’il voulait « expulser des HLM les familles de mineurs délinquants récidivistes ». Ces propos, qui n’ont pourtant rien de bien choquant, lui ont valu d’être expulsé de la tête de liste du Front mariniste à Strasbourg… A qui le tour ? Le secrétaire général du FN Steeve Briois s’est senti obligé d’envoyer une circulaire aux secrétaires départementaux et chargés de mission du FN pour les contraindre à vérifier par le menu les pages Facebook et les tweets des candidats de leur fédération et de signaler au siège national toutes les dérives. Bref une véritable entreprise de délation et d’épuration difficile cependant à faire fonctionner à plein régime car toute la base frontiste, qui reste globalement sincère et nationale, n’a pas encore compris qu’avec Marine Le Pen et ses amis le FN avait vraiment changé et qu’il fallait devenir politiquement correct.

ALAIN DELON CLAQUE LA PORTE DU JURY MISS FRANCE

Comme je l’avais prédit dans un précédent article, Alain Delon, « président d’honneur à vie » bénévole du jury Miss France a très mal pris le communiqué dans lequel la société Miss France le critiquait pour ses propos sympathiques tenus au sujet du Front national. Il s’est “démis” de son titre, précisant : « Votre comité a cru bon de réagir publiquement à mes propos sur la politique de la France. Vous en avez parfaitement le droit. Mais ce n’est pas vous qui me lâchez, c’est moi qui pars ». Il conseille à la société Miss France de le remplacer par « Charles Berling ou Richard Berry qui, eux, semblent partager vos idées ». Et pan sur le bec !

L’IRONIE MORDANTE DE FABRICE LUCHINI

Fabrice Luchini est l’un des meilleurs acteurs de sa génération. De plus, il est de droite et ne s’en cache pas. Reçu par David Pujadas, il a improvisé un sketch sur le thème de sa vision de la gauche. Il a déclaré : « J’adorerais être de gauche, mais je trouve que c’est tellement élevé comme vertu que j’y ai renoncé… C’est un gros boulot, c’est un dépassement de soi. Faut être exceptionnel, quand t’es de gauche : le génie moral, le génie de l’entraide… C’est trop de boulot.» Tout ça sous le regard mi-consterné, mi-amusé du journaliste.

VA-T-ON DÉTRUIRE LE SACRÉ-CŒUR DE MONTMARTRE ?

J’ai déjà évoqué cet exceptionnel zozo qu’est Ian Brossat, leader du PC à Paris et allié aux socialistes pour les municipales de 2014. Il explique ne pas aimer la basilique parisienne. Il déclare : « Le Sacré-Cœur est un symbole que je n’aime pas. Il visait à sanctionner d’une certaine manière les communards. Je pense que s’il y a un endroit où on pourrait faire autre chose ça serait le Sacré-Cœur. » Le Sacré-Cœur fait pourtant partie des monuments les plus visités et est inscrit au patrimoine mondial de l‘UNESCO. Et l’élu du 18e arrondissement de poursuivre, proposant une nouvelle affectation au bâtiment, à moins de le raser : « Je le remplacerais par un espace dédié à la solidarité. » Remarquez que cet homosexuel militant aurait pu proposer d’en faire un lieu de rencontre de gays, lesbiennes et transsexuels… Au fait, selon un sondage réalisé par l’IFOP, le Front national progresse chez les gays, les lesbiennes, les bis. Il gagne 5 points entre avril 2012 et octobre 2013. Il faut dire que la communauté arc-en-ciel est très représentée au FN, surtout dans les instances dirigeantes.

Spieler 1.jpg

EVA JOLY ASSIMILE LES PIEDS-NOIRS AUX RROMS

Eva Joly, qui paraît-il est française, s’est autorisée, le 16 octobre dernier sur i-Télé à assimiler les Rroms aux Pieds-Noirs. L’ancienne candidate des Verts à l’élection présidentielle a déclaré : « Si nous ne sommes pas capables d’intégrer  quelques dizaines de milliers de Rroms alors que nous avons intégré, en 1962-63, un million de Pieds - Noirs… ». Ces propos ont aussitôt suscité la colère dans la communauté des Français rapatriés d’Algérie. Gérard Schettini, représentant du Recours (rassemblement et coordination des rapatriés et spoliés d’outre-mer) a écrit une lettre au député européen dans laquelle il se dit « choqué par ce scandaleux amalgame », déplorant que « vous représentiez la France au Parlement européen ».

Michèle Tabarot, députée des Alpes-Maritimes déclare qu’Eva Joly a « dépassé les limites ». Selon elle, l’ancienne candidate des Verts doit « immédiatement […] présenter ses excuses » aux Pieds-Noirs. Le FN, quant à lui, estime que « par ces déclarations (elle) a insulté des millions de français ».Quant à Robert Ménard, Pied-Noir né à Oran et candidat soutenu par le FN à la mairie de Béziers, il affirme être “sidéré” par ces propos. « Faut-il lui rappeler que les Pieds-Noirs étaient français et le prix qu’ils ont payé pour défendre notre pays avec les harkis » dit-il, ajoutant : « Comparer l’incomparable est inadmissible. C’est honteux. Sa parole ne vaut plus rien. Cela me bouleverse et c’est une insulte adressée à la communauté pied-noir qui se sent meurtrie et humiliée ». Et si en renvoyait Eva Joly en Norvège ?

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

00:08 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 03 novembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

7 JNI Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3113

du 24 octobre 2013

 

LAURENT Lopez, le nouveau conseiller général du FN, élu à Brignoles, avait déjà asséné, il y a dix jours, des paroles définitives, insistant sur le fait que sa famille « a combattu le nazisme ».Il était important de le préciser, septante ans après. Il explique, au micro de France Inter, lundi 14 octobre, que le qualifier d’élu « d’extrême droite » est une “insulte”. Il assène, sans qu’on lui ait rien demandé, au sujet du nazisme : « Pour moi ce régime est la pire des abominations ». Et il poursuit : « Je suis un patriote, certes, je ne suis ni de gauche, ni de droite, et surtout pas d’extrême droite. » Si l’on analyse la logique de son propos (surtout pas…), il préfère la gauche à l’extrême droite. Mais il ne s’arrête pas en si bon chemin : « Il y a très très longtemps que je ne suis pas dans la ligne de l’extrême droite, je ne comprends pas qu’on puisse nous qualifier “d’extrême” de quelque chose. Nous sommes des démocrates, nous sommes des Républicains ».

 

QU’ON SE LE DISE ! LAURENT LOPEZ N’EST PAS D’EXTRÊME DROITE !

 

Mon Dieu, quel exceptionnel numéro de lèche-bottisme à l’égard du Système, des adversaires (qui bien sûr ne lui en sauront aucun gré), des lobbys…Quelle différence avec l’UMP ? Quelle différence ? A votre avis, dans quel parti retrouverons-nous le nouveau conseiller général du FN si un jour ce mouvement devait décliner ? A votre avis ? Mais ce n’est pas fini. Voici qu’il reprend cet argument éculé : « Qu’est-ce que vous appelez extrême droite ? Le fascisme ? Je vous rappelle que Benito Mussolini était un instituteur socialiste qui a fondé le parti fasciste ». Quel argument, mon Dieu, quel pauvre argument…. Au fait, Laurent Lopez n’en fait-il pas un peu trop ? Cela en devient presque suspect. De quoi a-t-il à se justifier ?… Réponse dans la page suivante « C’est à lire »… En attendant, François Delamare, la tête de liste du FN pour les municipales de Gisors (Eure), vient d’être remercié par le parti. Parce qu’il est fasciste ? Pas du tout. Parce qu’il avait proféré des propos racistes ou antisémites ? Pas du tout. Il avait commis un tout petit dérapage de rien du tout en août, menaçant de mort sa concubine qui lui avait annoncé son intention de le quitter. Du coup, il vient de se prendre dix mois de prison, dont deux fermes. Par conséquent le FN n’a plus de candidat dans cette ville communiste qui avait toutes les chances d’être conquise.

Pas facile, le renouveau national avec des oiseaux pareils…

 

QUAND NKM CHERCHE À BISOUTER TIBERI

 

Ça s’est passé il y a quelques jours lors de la réunion hebdomadaire des conseillers UMP de Paris. Nathalie Koscisko-Morizet n’est pas conseillère de Paris, mais, en tant que candidate UMP à la Mairie, elle s’y impose, tranquillement. Elle se penche vers Jean Tiberi pour l’embrasser. Mouvement de recul de celui-ci. Remarquez que cette manie des femmes de bisouter les hommes peut être agaçante. Elle essaye alors, en désespoir de cause, de lui serrer la main. Réaction très calme de Tiberi : « Non, je ne te serre pas la main ». La raison ? En fait, Tiberi est fou de rage. Il voulait imposer son fils comme tête de liste dans “son” arrondissement, le Vème. NKM a refusé et imposé Florence Berthout comme chef de file. Du coup, parions que Tiberi ne votera jamais pour NKM. Si ni les électeurs du FN (on se souvient des insultes de NKM à leur encontre), ni les soutiens de Tiberi, qui garde une certaine influence à Paris, ne votent pour elle, l’affaire est pliée. La bobo de gauche, Anne Hidalgo, battra la bobo de “droite”, NKM. Et nous ? On s’en contrefiche totalement puisque entre ces deux dames c’est bonnet rose et rose bonnet !

Spieler 1.jpg

 

L’HOMMAGE CAVIARDÉ DE PIERRE BERGÉ À COCTEAU

 

Pierre Bergé est titulaire du « droit moral » de Jean Cocteau, disparu il y a 50 ans. Le jeune Bergé, âgé de 23 ans et homosexuel comme Cocteau, dont le grand amour fut Jean Marais, n’en peut plus, déclarant qu’il « ressentait une grande proximité avec lui », évoquant notamment « l’homosexualité, qui a pris dans mon cas, une importance considérable. » Oui, mais encore ? Il paraît, selon Wikipédia, qu’« une partie de son passé (de Cocteau) entre 1940 et 1945 reste mystérieuse » et qu’il aurait joué un « rôle ambigu ». Il aurait été pacifiste, comme Giono, avant-guerre, et collabora à l’hebdomadaire collaborationniste La Gerbe dirigé par Alphonse de Châteaubriant, auteur de La Brière et de La Gerbe des Forces, hymne au national-socialisme et à Adolf Hitler. En décembre 1940 il y lance, comme le raconte le site Breizh.info une « adresse aux jeunes écrivains », sorte de message pour les jeunes Français les appelant à prendre part au « Nouvel Ordre européen ». Surtout, il recevra à Paris, durant l’été 1942, son ami Arno Breker, le sculpteur officiel du Troisième Reich, lors de sa grande exposition aux Tuileries. Après-guerre, des critiques de cinéma se posèrent quelques questions quant au film de Jean Cocteau, réalisé en 1943, L’éternel retour, transposition de la légende de Tristan et Yseult : « Jean Marais, avec ses cheveux blonds d’archange exterminateur, ses bottes de cuir y ressemble plus à un héros wagnérien ou à un SS qu’à un chevalier du Moyen Age » devait écrire l’un d’eux. Cocteau n’hésitera pas à rendre visite à Alphonse de Chateaubriand en 1950, alors que celui-ci, condamné à mort, vivait exilé et caché en Autriche à Kitzbühel. Deux ans plus tard, après le décès de ce dernier, Cocteau y retournera pour y rencontrer sa compagne Gabrièle Castelot (la mère d’André Castelot, l’historien médiatique). Ainsi, et c’est fort amusant, c’est Pierre Bergé qui est le grand organisateur des différentes manifestations du cinquantenaire de la mort de Cocteau qui écrivait : « Chez Hitler, c’est le poète qui échappait à ces âmes de pion (pion est un terme désuet qui signifie “petit fonctionnaire”) »

 

AMIS RIVAROLIENS, NE VOUS CONVERTISSEZ JAMAIS AU JUDAÏSME ORTHODOXE !

 

Ils sont assez amusants, si l’on peut dire, dans leur genre, les Juifs orthodoxes. Chez eux, seul le mari peut accorder le divorce en donnant sa permission, appelée le “gett”. Oui mais certains mauvais coucheurs refusent, exigent de l’argent, la garde des enfants. Les pauvres femmes, qu’on appelle les agunah, qui signifie “femmes enchaînées”, se retrouvent dans une situation pénible, ostracisées et ne pouvant se remarier. Mais à tout problème, il y a une solution. Il y a certes une méthode douce qui consiste à interdire au mauvais mari l’accès de la synagogue. Mais parfois, ça ne suffit pas pour l’amener à résipiscence. A Brooklyn, le rabbin Epstein, 68 ans, avait mis au point des méthodes plus énergiques, selon la police. Il faisait enlever et torturer les maris récalcitrants contre espèces sonnantes et trébuchantes : 60 000 dollars par juif torturé. En août dernier, deux agents du FBI, l’un se présentant comme une femme malheureuse, l’autre comme son frère, prennent contact avec Martin Wolmark, 55 ans, un rabbin respecté de Monsey, dans l’État de New York. Le rabbin les envoie au grand spécialiste ès-tortures, le rabbin Epstein, qui leur explique dans une conversation enregistrée : « Ce qu’on va faire, c’est kidnapper un type pendant deux heures, le passer à tabac, le torturer et l’obliger à donner le gett. » Il explique que, pour ce faire, il engage de « gros durs » qui utilisent « un aiguillon électrique qui sert pour le bétail » qu’ils mettent sur certaines parties du corps, qu’ils enfouissent la tête du mari dans un sac en plastique… Oui mais attention ! Tout ça dans les règles ! Avant d’agir, nos oiseaux réunissent le tribunal rabbinique qui, par édit religieux, les « autorise à faire usage de la violence pour obtenir un gett sous la contrainte ». Selon le procureur, Epstein se serait vanté d’avoir organisé un enlèvement par an depuis 20 ans. Il avait déjà été poursuivi en justice à la fin des années 1990 par un autre rabbin de Brooklyn qui l’accusait de l’avoir fait enlever à la sortie de la synagogue et de lui avoir fait subir des électrochocs sur les organes génitaux pour l’obliger à écrire le gett. Mais la justice avait abandonné l’affaire. Le rabbin se montrait rassurant quand la policière et pseudo- épouse vint le voir : « Avec un peu de chance, [votre mari] n’aura même pas une marque sur le corps », a expliqué Epstein aux deux agents du FBI. Donc si jamais il va voir la police, elle ne le croira pas et pensera qu’il s’agit d’une quelconque affaire de fous entre juifs et ne voudra pas être impliquée. » Las, les meilleures choses ont une fin. Notre rabbin et ses dix acolytes et hommes de main viennent d’être arrêtés alors qu’ils préparaient l’enlèvement. L’appât de l’argent a-t-il motivé leur démarche ? Pas du tout, répond un des avocats du rabbin : « C’est peut-être controversé, mais ce sont de vieilles traditions religieuses ». Eh bien dites donc… Un conseil, amis Rivaroliens. Ne vous convertissez jamais au judaïsme orthodoxe. Il pourrait vous en cuire !

 

UN VILLAGE D’INSERTION DE RROMS DANS LE TRÈS CHIC XVIÈME ARRONDISSEMENT ?

 

C’est la proposition de Ian Brossat, le chef de file du PCF pour les prochaines municipales. Reconnaissons que sa proposition est assez amusante et originale. Il ne manque pas d’arguments, au demeurant : « L’esprit de solidarité doit être mieux partagé », a en effet expliqué Ian Brossat au Figaro. Selon lui, « il n’y a pas de raison que les seules communes de Seine-Saint-Denis soient concernées alors que 10 000 des 17 000 Rroms présents en France vivent en Ile-de-France ». Une mesure à laquelle s’oppose évidemment le maire UMP de cet arrondissement, Claude Goasguen, qui rappelle une autre proposition farfelue formulée par l’adjoint au maire socialiste Jean-Marie Le Guen : mettre des HLM au milieu de l’avenue Foch. De son côté, Jean-Marc Ayrault, qui n’en rate jamais une, a indiqué qu’il ne s’y opposait pas. « Il n’y a pas de raison si les conditions d’accompagnement sont réunies », a estimé le Premier ministre.

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

12:13 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 27 octobre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

7 JNI Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3112

du 17 octobre 2013

 

QUEL formidable article à consulter sur le site du CRIF ! C’est incroyable.

 

Selon le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, « l’appel de l’ancien Premier ministre François Fillon à “voter lors des prochaines élections pour le candidat le moins sectaire”, lancé le 30 août dernier lors d’un meeting à Saint-Raphaël, était “tout bonnement intolérable”, tous les “bons citoyens” seront bien d’accord là-dessus. » Les « bons citoyens » ! Houlà, ça sent la guillotine pour les autres ! L’auteur poursuit : « Pensez-donc ! Apporter des voix républicaines à un parti ouvertement xénophobe, porteur de valeurs qui ne sont pas les nôtres ? I-NI-MA-GI-NA-BLE ! » (C’est dans ces caractères martiaux que c’est écrit) Et, attendez, ce n’est pas fini, les amis !

 

INCROYABLE ARROGANCE DU CRIF !

 

« Bien sûr, entre nous, nous savons bien qu’aucun candidat du Front national ne pourra jamais trouver sur sa route plus sectaire que lui. C’est littéralement une impossibilité physique (Physique, ils osent tout !) ». Mais ce n’est pas fini dans le registre du grandiose. « Néanmoins, que l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy — ah, combien nous le regrettons, celui-là (Sarkozy) — puisse imaginer l’hypothèse contraire, quel terrible exemple pour la jeunesse, quel affront pour tous ceux dont les parents ou grands-parents ont péri dans les camps. » (On y est !) Et pourtant Marine Le Pen dit qu’en aucun cas elle ne serait pétainiste, ni nazie, ni d’extrême droite, ni rien du tout, au demeurant. Et puis, son concubin du moment, Louis Aliot est d’origine juive. Mais que leur faut-il de plus, en plus ? Ça ne suffit absolument pas… Rien ne suffira jamais… Allez, on continue… La suite est fascinante et pleine d’enseignements. Lisez-la attentivement et ne vous étranglez pas d’indignation : « Un recadrage (un recadrage !!!) s’imposait en urgence et nous sommes tous infiniment reconnaissants au très républicain Roger Cukierman, président du CRIF, de s’être prêté à cette tâche bien ingrate. Rappelez-vous, son lointain prédécesseur avait déjà été contraint d’agir une première fois avec le soldat Chirac (le “soldat Chirac”, quel mépris, justifié, au demeurant, mais quelle arrogance !) en 1983 (partielle de Dreux) et en 1986 (présidentielle), et vous connaissez tous avec quel succès. ». Merci au CRIF de nous donner confirmation des informations livrées par Anne Kling dans son excellent livre La France Licratisée. Allez, lisons la suite de l’article. « Reçu il y a quelques jours à l’Assemblée nationale, « ce très dévoué président » (du CRIF, « très dévoué président», c’est ainsi qu’ils le qualifient : ils sont vraiment trop mignons !) » a « bien fait son travail car, après avoir fait part à l’ancien chef du gouvernement du trouble ressenti dans la communauté juive de France suite à ses récentes déclarations, François Fillon lui a juré lors de cet entretien: je ne voterai jamais pour le Front national. » Décidément, ils osent tout, et même plus que tout. Incroyable… Et ces crétins se couchent… Que voulez-vous que je vous dise ?

 

Spieler.jpg

 

L’EUROPE, BIENTÔT “JUDENREIN” ? (“DÉBARRASSÉE DES JUIFS” ?)

 

« Judenrein » est une terminologie national-socialiste qui signifie « débarrassée des juifs ». Le Conseil de l’Europe vient de voter une nouvelle résolution qui qualifie la circoncision des nouveau-nés de « violation de l’intégrité physique des enfants ». « Les technocrates de Strasbourg veulent

donc la rendre progressivement — une nouvelle fois—Judenrein », écrit de façon violente le site sioniste Dreuz.info. L’Assemblée parlementaire s’était déclarée « particulièrement préoccupée » par certaines pratiques qu’elle considère comme mutilantes pour les enfants, citant parmi elles la circoncision pour des motifs religieux. La résolution a été adoptée le 8 octobre par 78 votes pour et 13 contre et 15 absentions. L’argumentaire pratiqué par le site vaut son pesant de cacahouètes : « On se posera une première question : comment 24 % des prix Nobel (alors que la population juive représente à peine 0,2 % de la population mondiale) – juifs circoncis — ont-ils pu survivre à ces “mutilations”. Mais tout de suite, une autre question brûle : les circoncis philosophes, savants, docteurs, compositeurs, comédiens ; les Albert Einstein, Louis Brandeis, Martin Buber, Sigmund Freud. Les George Gershwin, Gustave Mahler, Irving Berlin, Felix Mendelssohn, Franz Kafka ; les Marx Brothers et tellement d’autres ; le champion olympique Mark Spitz, 6 fois médaille d’or, comment ont-ils fait, avec cette affreuse mutilation ? » Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a évoqué au sujet de ce vote un « acte d’ignorance effroyable au mieux, de la diffamation et de la haine antireligieuse au pire ». Remarquez qu’il n’a pas osé aller jusqu’au bout de son raisonnement. Il aurait pu évoquer les chambres à gaz… Selon Shimon Péres, « la tradition de la circoncision remonte à des milliers d’années et constitue un élément fondamental du judaïsme et une de nos obligations en tant que Juifs ». En ce sens, il lui paraît inconcevable que cet acte religieux soit mis au même plan que les mutilations génitales féminines, telle l’excision. Sans commentaire.

 

NON, LE FN N’EST PAS RACISTE

 

Le FN n’est pas raciste. La preuve, Sofiane Ghoubali, un aide-soignant mahométan d’origine algérienne, sera le candidat, en tête de liste, du parti mariniste aux élections municipales d’Annonay. Il déclare ; « Je ne connais pas grand-chose de la politique, je n’ai pas fait l’ENA, mais tout s’apprend ! » Il refuse d’être « stigmatisé » (lui aussi a appris par cœur ce mot magique !) affirmant : « Je suis Français, c’est tout ». Pour le démontrer auprès du journaliste d’Aujourd’hui la France qui l’interroge, il entonne la Marseillaise. Damned, au bout d’un quart de couplet, plus rien.

 

Gêné, il déclare : « Euh, la suite je ne la connais pas. On ne me l’a jamais apprise à l’école ». Et il lance un émouvant message d’espoir, sous le regard consterné de sa directrice de campagne : « Mais c’est promis, je vais m’y mettre ! » Ah, au fait, le député mariniste Gilbert Collard vient de déclarer sur RMC : « Je suis scandalisé qu’il y ait aussi peu de gens de couleur à l’Assemblée Nationale ». Quel rapport avec mes propos précédents ?

 

Aucun, rigoureusement aucun…

 

AMUSANT MÉLENCHON…

 

Mélenchon sulfate à tout va : les politiciens de gauche, de droite, d’ailleurs, mais aussi les journalistes. Pour une fois, il ne s’en prend pas aux “fascistes” de la presse de droite. Non, il cogne comme un damné sur ses anciens amis du Monde et de Libération. Il attaque les “voyous” de Libération qui atteignent le « sommet de la manip », écrivant des « clowneries venimeuses, méchantes, perverses ». Quant au Monde, il le qualifie de « missel politique » et le nomme « journal de révérence » plutôt que de “référence” ! Mélenchon serait-il d’extrême droite ?

 

ALAIN DELON ACCUSÉ D’ÊTRE SÉNILE

 

Est-il sénile, est-il fou ou complètement fou ? Alain Delon approuve la place de plus en plus importante que le FN gagne en France. Dans un entretien accordé au quotidien suisse Le Matin, l’acteur déclare approuver et pousser la montée du FN. Il avait déjà violemment choqué les chochottes de gauche suite à ses propos sur l’homosexualité dans l’émission C à vous sur France 5. Le voici qui récidive dans l’horreur, expliquant qu’il se réjouissait de la poussée du FN. « Les gens ont connu une France différente sous de Gaulle ou même Mitterrand. Voilà pourquoi le Front national, comme le MCG (Mouvement citoyen genevois) à Genève, prend une place très importante et ça, je l’approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien » confie l’acteur au journal suisse. Parlant du FN, il aggrave son cas en déclarant : « Depuis des années, Le Pen père et fille se battent, mais ils se battent un peu seuls. Là, pour la première fois, ils ne sont plus seuls. Ils ont les Français avec eux. C’est important ». Du coup, le web couine. Et ces gens-là, quand ils couinent, c’est couinement total… Certains évoquent la « déchéance totale pour cet homme », d’autres disent : « Il ne vieillit pas bien, Alain » sous-entendant qu’une petite euthanasie, comme ça, en passant, ni vu ni connu, ne ferait pas de mal. Ils sont vraiment trop drôles.

 

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

20:13 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 20 octobre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

7 JNI Robert Spieler.jpg

Robert Spieler sera à la

7e Journée de Synthèse nationale

LUNDI 11 NOVEMBRE 2013 A RUNGIS

 

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3111

du 10 octobre 2013

 

Le dernier conseil municipal de la ville d’Orange, dont Jacques Bompard est maire, a été des plus agités. Une excitée écolo-gauchiste, Anne-Marie Hautant, élue sous l’étiquette « Parti catalan » ne cessait de couper la parole à Jacques Bompard et d’intervenir alors que son temps de parole était dépassé.

 

QUAND JACQUES BOMPARD S’ÉNERVE, IL NE FAIT PAS DANS LA DENTELLE...

 

Furieux, le maire lui lança : « Taisez-vous ». La harpie n’en fit rien. « On appelle la police si vous n’arrêtez pas ! » Elle continuait de plus belle. Jacques Bompard s’adressant aux policiers municipaux : « Emportez-la ! » (Remarquez qu’il n’a pas dit « déportez-la »). Trois policiers arrivent. Bompard : « Virez-moi la ! ». Les policiers n’osent pas trop… « Ne me touchez pas ! », dit l’hystérique. Jacques Bompard : « Alors, fermez-la ! » Et, au comble de l’énervement, il poursuivit : « Vous, vous me cassez les oreilles », et, la pointant du doigt : « On la dirait folle, regardez-la, on la dirait folle ! »

Ambiance…

 

IL SE FAIT BRAQUER, IL SE DÉFEND : EN GARDE À VUE !

 

Ça s’est passé à Marseille. Un buraliste, agressé par trois malfaiteurs encagoulés, a ouvert le feu avec une arme tirant des … balles de caoutchouc, blessant légèrement l’un d’eux à la jambe. Il avait déjà été attaqué il y a deux mois. L’état du blessé, âgé de 17 ans, « connu de la police », n’inspirait « aucune inquiétude ». Résultat : le buraliste est en garde à vue.

 

QUAND UN RAISONNEMENT PAR L’ABSURDE CHOQUE CES CHOCHOTTES DU MONDE

 

« “Le viol est un rapport amoureux”, le dérapage du candidat FN à Marseille » : C’est le titre que le quotidien Le Monde vient de consacrer au supposé “dérapage” de Stéphane Ravier, candidat du Front national aux élections municipales de Marseille. Interrogé par Thierry Ardisson dans l’émission « Salut les Terriens » sur une éventuelle légalisation du cannabis pour lutter contre les trafics dans sa municipalité, le candidat FN à la mairie phocéenne a exprimé sa forte opposition au projet en usant du raisonnement par l’absurde, que tous ceux qui ont fait quelques études en mathématique connaissent. Voilà ce qu’il a déclaré : « On pourrait légaliser le viol aussi ! Parce que le viol, finalement, c’est un rapport amoureux, qu’une partie des deux souhaite. La deuxième pourrait faire un effort. Si je suis votre raisonnement, c’est la même chose... On pourrait légaliser le viol, ou le vol de voiture. »

 

UNE BAISSE DU CHÔMAGE ? RIONS…

 

Une baisse “record” du chômage en fin août avait été annoncée par le ministère du travail. 50 000 chômeurs en moins. Zut, il y a eu un dysfonctionnement du côté de SFR, chargé de collecter les résultats, qui aurait largement sous-estimé le nombre réel de demandeurs d’emploi. L’opposition dénonce évidemment une « manipulation statistique » alors que Le Monde évoque un très sévère retour de bâton début octobre en raison des chômeurs radiés des listes durant la période estivale… Ça lui apprendra à se moquer du peuple.

 

“MONSIEUR PV” NE PAYE PAS SES PV

 

C’est le site d’Edwy Plenel, Mediapart, qui nous le révèle. Jean-Jacques Debacq, directeur de l’Agence Nationale de traitement automatisé des infractions (Antai, l’agence qui gère les PV émis par les radars automatiques), règlerait les PV de sa voiture de fonction avec de l’argent public. L’oiseau avait pourtant tenu des propos martiaux, le 2 juillet dernier, stigmatisant (j’adore de plus en plus ce terme…) les fraudeurs et déclarant : « Dans la fraude, il y a la fraude dans la fraude (Alors, ça c’est fort. Totalement incompréhensible, donc fort !). L’infraction routière est déjà une fraude d’une certaine manière, mais il y a celui qui non seulement est pris mais qui veut essayer d’échapper à la sanction. » D’après des documents que le site fondé par Edwy Plenel a pu consulter, de fin 2010 a l’été 2013, le préfet aurait fait payer une douzaine d’amendes pour un montant total de près de 700 euros à son administration, c’est-à- dire au Trésor Public, c’est à dire par tous les Français. Ces contraventions concernaient sa Peugeot 508 de fonction…

 

ILS NE SONT PAS FOUS, ILS SONT COMPLÈTEMENT FOUS…

 

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de quelque chose, a eu une idée. Une idée géniale : créer le Prix du Président de la République. Bon, d’accord il existe déjà un prix qui porte ce nom et qui concerne les équidés. Là, c’est autre chose. Il s’agirait d’un jeu-concours pour les jeunes. Najat Vallaud-Belkacem a révélé toute la profondeur de son projet, nous révèle Le Point : « Parce que notre pays est riche de sa jeunesse, dans les quartiers, les centre-ville (la jeunesse dans les centres-villes, nos lecteurs connaissent), comme les campagnes, elle ne réclame pas autre chose que de la considération pour ce qu’elle est, un infini vivier de potentialités, de talents et de compétences. (Nos lecteurs des banlieues et des “campagnes” connaissent aussi leurs potentialités…) » L’objectif du gouvernement, dit-elle, doit être : « Redonner envie à notre jeunesse, redonner envie de notre jeunesse. » Pour ce faire, Najat veut organiser « un vaste et ambitieux concours qui durerait huit mois entre octobre 2013 et la sélection finale des plus talentueux des jeunes Français, sans critère de diplôme » (Et sans doute ni de race, ni de religion…). Un partenariat sera noué avec une chaîne de télévision. Et puis, attention, il y aura un jury. Pas composé de n’importe qui. Elle évoque notamment Zinédine Zidane et Jamel Debbouze. Que du lourd… Les récompenses pour les vainqueurs ? Les récompenses seront « des prix extrêmement attractifs et visant surtout à préparer l’avenir au plus tôt en faisant « place aux jeunes » — nominations à la tête d’une institution, pourquoi pas la Comédie-Française (interdit de rire) ou la gestion d’un grand restaurant (re-interdit de rire) ». Et pourquoi pas la présidence de la République ? Ils ne sont pas fous, ils sont complètement fous…

 

Spieler.jpg

 

CES ÉTONNANTS SUISSES…

 

Partout en Europe, les dirigeants se couchent devant les lobbys immigrationnistes. Pas en Suisse, qui, tel le village d’Astérix, est la dernière nation à résister. Ueli Maurer, le président de la Confédération, a déclaré : « Sur le long terme, l’immigration est quantitativement et culturellement inacceptable »… Dans une interview à Schweiz am Sonntag, il dit que la population « craint une surpopulation étrangère et une immigration toujours plus importante », ajoutant : « Nous ne devons pas fermer les yeux devant le fait qu’à terme nous ne pourrons pas supporter tant quantitativement que culturellement une immigration telle que nous l’avons vécue ces dernières années ». Et puis, « Comme nous l’avons vu durant la Seconde Guerre mondiale, l’adaptation ne correspond pas à la Suisse », continue Maurer, ajoutant que la population « craint l’infiltration étrangère, face à de plus en plus d’immigration. » Pour conserver son indépendance, déclare le Président (qui n’est pas d’« extrême-droite », faut-il le préciser), la Suisse doit être prête à prendre le risque de subir d’éventuels désavantages. « Si la Suisse court toujours après les autres, nous risquons de perdre nos propres repères ».

Heureux Suisses…

 

SAVEZ-VOUS QUI EST PEPE MANUEL ?

 

Pepe Manuel est le fils de Soupalognon y Crouton, le chef d’un village espagnol dans « Astérix en Hispanie ». Le petit garçon, fier comme un Espagnol, retient régulièrement sa respiration jusqu’à ce que son entourage cède à ses caprices. Mais encore ? Cécile Duflot, la ministre écologiste du Logement, qui a pour habitude d’affubler ses collègues du gouvernement de surnoms a trouvé celui-ci pour Emmanuel Valls : Pepe Manuel. Pas sûr qu’il en soit très heureux…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

15:56 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 03 octobre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3109

du 26 septembre 2013

 

CHRISTIANE Taubira vient de réaliser la pire audience de l’émission Des paroles et des actes, sur France 2, le 5 septembre. On apprend en lisant Valeurs actuelles que celle qui propose des peines de substitution pour les malfrats condamnés à moins de cinq ans de prison a un fils.

 

Taubira a un fils, celui-ci avait été condamné, il y a une douzaine d’années, par le tribunal de Bourges (avec dispense de peine) pour complicité de vol. Sa condamnation figurait évidemment sur son casier judiciaire. Sa mère, qui était alors députée de la Guyane intervint auprès de la ministre de la Justice, Marylise Lebranchu, en lui demandant de faire procéder à une “annulation” de la condamnation. Gonflé… Le motif qu’elle avançait ? « A chaque fois qu’il subit un contrôle d’identité, la consultation du fichier provoque sa conduite au commissariat »… Et puis…

 

Taubira, peu de temps après, se présenta à l’élection présidentielle, empêchant Lionel Jospin d’être présent au second tour. Quel rapport ? Devinez !

 

FRIGIDE BARJOT POUR LE “DROIT” DES HOMOSEXUELS À S’UNIR

 

Frigide Barjot n’a toujours pas digéré son expulsion de la Manif pour tous. Elle accuse la Manif d’être devenue « la Manifestation pour les cathos ultra, avec une base idéologique très à droite » et déclare : « La récupération du mouvement par le Front national (où est-elle allé chercher ça ???) m’inquiète sacrément. Vouloir retirer les droits d’union pour les couples homosexuels, c’est de l’homophobie. La loi est votée, on ne peut pas demander son retrait. Et puis tout n’est pas à jeter : le couple homosexuel a le droit de s’unir dans une vie stable ». Tout ça pour en arriver là !

 

Frigide Barjot et son mari ont récemment été assignés en justice par leur bailleur social qui souhaite qu’ils quittent leur duplex de 173 m² dans le XVe arrondissement de Paris. Selon 20 Minutes, l’ancienne chef de file de la Manif pour tous aurait lancé un appel aux dons en sa propre faveur. On sait qu’elle est sur le point d’être expulsée de son somptueux logement social situé à proximité du Champ-de- Mars. Elle avait, il est vrai, poussé le bouchon un peu loin, sous-louant l’appartement à des « fins commerciales », ce qui est parfaitement interdit. Cela lui a permis de percevoir la modique somme de 9 000 euros par an. La pauvre assure ne survivre « qu’en rognant tous les mois sur la capital hérité de ses parents » (qui ont un beau patrimoine, faut-il le préciser). Frigide Barjot a donc décidé de faire appel à la générosité de ses anciens soutiens de la Manif pour tous. L’association Les Amis de Frigide Barjot devrait prochainement voir le jour. « Les statuts sont en préparation. Il y aura un site avec un appel aux dons. Les gens qui pensent que je ne mérite pas ce traitement pourront ainsi m’aider… », a-t-elle précisé au quotidien gratuit.

 

LA SOLUTION DE SINGAPOUR POUR RÉPONDRE À UNE GRAVE CRISE DÉMOGRAPHIQUE

 

Singapour est l’économie la plus florissante de l’Asie du Sud-Est. Elle affiche une croissance de plus de 5 % depuis 2007 et un PIB record de 50 000 dollars par an et par habitant, supérieur à celui des Etats-Unis. Singapour est une société ultra-compétitive où tous ne pensent, 24 heures sur 24, qu’à leur réussite professionnelle. Revers de la médaille : le taux de fertilité est le plus faible du monde : 0,7 enfant par femme, soit deux fois moins que le Japon, où la situation n’est pourtant pas brillante, très loin de la barre des 2,1 enfants nécessaire au renouvellement des générations. Le père de la nation, Lee Kuan Yew, très respecté, a tiré la sonnette d’alarme : « Si nous continuons ainsi, ce pays va s ‘effondrer ». D’autant que cette faible natalité a pour conséquence une immigration venue de l’Asie du Sud-Est, qui représente un quart de la population. La communauté chinoise (74 % de la population) craint de perdre sa domination. Que faire pour rétablir la situation ? 60 % des Singapouriennes de 25 à 29 ans sont seules. Pas facile dans ces conditions de faire des enfants. L’Etat a décidé de soutenir des agences d’entremetteurs où des consultants en amour, dûment formés par une agence nationale, donnent par exemple des conseils pour réussir son premier rendez-vous. Ces agences organisent aussi moult événements permettant de faciliter les rencontres. La télévision publique s’y met elle aussi. Une publicité récente clamait : « Ce soir, faites votre devoir patriotique ! » En attendant, les Singapouriens pourraient s’inspirer du roi du Swaziland Mswati III qui vient de choisir pour quatorzième épouse Sindiswa Diamini, 18 ans. Remarquez que notre ami Mswati, de 27 ans son aîné, est dans la modération. Cela fait sept ans qu’il n’avait pas choisi de nouvelle épouse…

 

LA PAUVRE TRIERWEILER AVAIT PEUR D’ÊTRE LYNCHÉE

 

La concubine de Hollande le raconte. Elle a vécu des jours d’épouvante après son tweet, qui avait fait scandale, où elle prenait position en faveur de l’adversaire de Ségolène Royal. Elle se confie au magazine britannique Sunday Times : « Je suis restée enfermée à la maison pendant huit jours. Je ne suis pas sortie. Je pensais que j’allais être lynchée dans la rue ». La pauvrichonne a bien failli jeter l’éponge : « J’aurais presque pu ne jamais revenir à l’Elysée ». C’aurait été une catastrophe pour les chroniqueurs. Aujourd’hui, Dieu merci, tout va bien. En veine de confidences, elle raconte sa vie auprès du Pingouin : « Parfois je lui envoie un texto après déjeuner pour lui demander s’il veut aller se promener dans le jardin. Et nous y allons, mais pas longtemps. » Trop mignon…

 

QUAND LES “GENS DU VOYAGE” DÉFÈQUENT CHEZ EDITH CRESSON…

 

Les sous-bois de la grande et belle propriété de l’ancien Premier Ministre Edith Cresson, située à proximité d’Angers sont jonchés de détritus, de papier toilette usagé, de déjections fécales depuis l’arrivée, il y a deux semaines, de 250 à 300 caravanes de gens du voyage qui se déplacent dans le cadre d’une supposée « mission évangélique ». Edith Cresson (79 ans) est folle de rage : « Ils ont des toilettes chimiques mais ils vont quand même faire ça chez nous ». Protestant auprès du cabinet du préfet, elle obtint une réponse surréaliste qui ne fut pas de nature à la calmer : « C’est une habitude culturelle chez eux ». Elle ne supporte plus « les désordres dans (son) potager, les vols de fruits et de bois ». On la comprend. Un voisin se plaint aussi : « Mon foin est fichu pour l’an prochain. Leurs Porsche et Mercedes ont tout écrasé. Ils viennent en voiture pour déféquer devant mon portail ». Commentaire indigné d’Edith Cresson : « C’est qu’ils sont venus nous évangéliser en plus ! » Edith Cresson vote-t-elle encore socialiste ? Pas sûr du tout…

 

Spieler 1.jpg

 

PHILIPPOT KNOCK-OUT

 

Florian Philippot, le numéro deux du FN mariniste, très contesté en interne, a subi cette réplique meurtrière de l’ancien ministre UMP Bruno Lemaire, lors d’un débat sur BFM : « Vous n’avez aucune leçon d’antisocialisme à me donner […] vous qui en venez. Vous avez milité auprès du socialiste Jean-Pierre Chevènement, en 2002. Puis vous avez milité auprès de Jean-Luc Mélenchon. Puis maintenant aux côtés de Marine Le Pen. Vous êtes l’incarnation de l’opportunisme en politique. L’incarnation du Système. Vous avez mangé à tous les râteliers. Demain, vous irez dans quel parti, pour servir votre petite carrière ? Et ne vous réclamez pas du Gaullisme. Vous êtes, sur le plan économique et social, plus à gauche que François Hollande. » Reconnaissons-le. C’est assez bien envoyé…

 

1 157 EUROS DE RETRAITE SANS AVOIR COTISÉ NI MÊME TRAVAILLÉ EN FRANCE !

 

Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple. Bon, d’accord, c’est plus que la moyenne de la retraite que perçoivent nos agriculteurs après une carrière complète et plus que la pension de nombreux employés et ouvriers. Et alors ? Ceux qui s’en indignent sont immanquablement des fascistes.

 

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

00:02 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 27 septembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3108

du 19 septembre 2013

 

ILS étaient tous là pour le Nouvel An Juif. Comme chaque année, l’écrivain Marek Halter et son épouse la peintre Clara Halter recevaient le « Tout Paris », de gauche comme de droite, à leur domicile du quartier du Marais, le dimanche 8 septembre 2013, pour célébrer le Nouvel An juif. Il y avait Ayrault, Valls, Taubira, Hidalgo, Pécresse, Fourest…

 

MAREK HALTER DANS SA GLOIRE

 

« Vous avez des gens de différentes sensibilités culturelles, politiques et religieuses. Pouvoir se rencontrer, ce n’est pas si mal. Ce n’est pas communautaire. La laïcité, ce n’est pas l’ignorance des autres, c’est la garantie du vivre-ensemble ». Déclara-t-il. Emouvant. Plusieurs responsables du CRIF étaient présents : Jean-Pierre Allali et Arié Bensemhoun, membres du Bureau Exécutif, Paul Rechter, conseiller du président Roger Cukierman, et Patrick Klugman, membre du Comité directeur. Sous un dais dressé devant le porche de l’immeuble, les invités étaient accueillis par un orchestre klezmer, tandis qu’un imposant cordon de policiers bloquait la rue dans l’attente du Premier ministre qui avait annoncé sa venue. En milieu d’après-midi, Jean-Marc Ayrault faisait son entrée en compagnie de deux ministres du gouvernement : Yamina Benguigui, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie et Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des personnes âgées et de l’Autonomie. Le monde politique, de droite comme de gauche était bien représenté avec Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti Socialiste, David Assouline, Anne Hidalgo, Pierre Aidenbaum, Bernard Kouchner, Valérie Pécresse, Frédéric Lefebvre, Nicole Guedj ou encore Jean-Jacques Curiel du Parti radical. Apparemment le chien mordeur le la ministre Delaunay n’a pas mordu de Juifs ce soir-là, sinon ça se serait su. Parmi les nombreux représentants du monde de la presse : Ruth Elkrief, Christine Ockrent, Étienne Mougeotte, Alain Chouffan du Nouvel Observateur et Judith Waintraub, du Figaro. On notait également la présence de Samuel Pisar et de son épouse, de Gérard et Claude Unger, de Caroline Fourest, de Gérard Miller, de François Weil, recteur de l’Académie de Paris, des professeurs Dominique Reynié et Philippe Théry, du producteur Tarek Ben Ammar, de Duc Co Minh, président du Club d’Initiative des Français d’Origine Asiatique, de Claude Barouch de l’UPJF et de son épouse, d’Henri Cukierman et de son épouse, de Macha Méril et de Chantal Thomass. Très entouré, l’imam de Drancy, Hassen Chalgoumi, récemment victime d’une agression en Tunisie, se déplaçait difficilement avec des béquilles. À ses côtés, paraît-il très protecteur, le père Alain Maillard de la Morandais…

 

PETIT RAPPEL : QUI EST MAREK HALTER ?

 

Halter a des histoires souvent fantaisistes à revendre. Jean Paul II décède, il raconte une audience et un déjeuner à la bonne franquette avec lui. Arafat trépasse, Marek Halter narre son “amitié” avec le Vieux. Adolf Hitler se suicide ? Il avait passé la soirée, la veille, avec lui… A la cérémonie du 60e anniversaire de la libération d’Auschwitz, il surgit tel un farfadet aux côtés de Jacques Chirac. En mars dernier, il serre la paluche du Premier ministre israélien, avant de secouer celle du Palestinien Ahmed Qoreï. Sacré Marek, il est présent partout. Bon d’accord, son curriculum vitae est des plus chargés et est quelque peu obscur. En fait, il ne s’appelle pas Marek, mais Aron. Il a vu le jour à Varsovie avant la guerre. Sa mère, Perl, était poétesse yiddish, son père, Salomon, imprimeur. Il n’aimait pas son prénom, Aron, qui « était un faux cul, qui avait fait construire le veau d’or ». Du coup, il a changé de prénom… Sa date de naissance est aussi quelque peu fantaisiste. L’écrivain indique partout le 27 janvier 1936, sur sa fiche « Who’s who » et les documents officiels. L’année est fausse. La date officielle de l’état civil français, qui figure sur sa carte d’identité ou son passeport, est le 27 janvier 1932. En 1995, Jean Paul II, qui le recevait, lui demanda : « Alors, vous êtes né à Varsovie ? » L’écrivain lui répondit : « Non, Saint-Père, je suis né dans le ghetto de Varsovie. » Or les quartiers juifs de Varsovie ne furent ceints par un mur qu’en novembre 1940. Avant, il n’y avait pas de ghetto. Marek Halter est un de ces étonnants mythomanes et mystificateurs. Dans les cercles yiddish parisiens, ses fantaisies font jaser depuis longtemps. Michel Borwicz, un historien du ghetto, avait écrit un article dans le quotidien yiddish Unzer Wort. C’était en 1980. Le titre ? « Assez mentir ». Il affirmait que Marek Halter n’avait jamais vécu dans le ghetto et écrira une brochure dont le titre était « Le cas de Marek Halter, jusqu’où est-il tolérable d’aller trop loin ? » qui relevait les incohérences graves de notre étrange oiseau…La vie inventée de Marek Halter ressemble à un roman. A lire sa biographie officielle, en 1945, il est délégué des pionniers d’Ouzbékistan à la fête de la Victoire à Moscou. Directeur de l’Institut juif de Varsovie, Felix Tych n’y croit pas une seule seconde: « Il est très étrange qu’un jeune juif originaire de Pologne ait été délégué des pionniers d’une république d’Union soviétique, a fortiori à cette époque. » Ce jour-là, Marek Halter jure avoir remis un bouquet de fleurs au « petit père des peuples » : « Staline prit mes fleurs, me passa la main dans les cheveux et dit quelque chose que, troublé, je n’entendis pas. » La première rencontre avec un grand de ce monde. Rachel Hertel assure que jamais Marek n’en avait parlé avant la mort de ses parents. Marek Halter se targue d’intervenir « auprès des hommes d’Etat pour le respect des droits de l’homme ». En 1999, l’écrivain, qui s’y connaît en amitié, intervient auprès du ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, pour lui demander s’il peut lever une interdiction de séjour d’un Ouzbek, qui se trouve être un membre important de la criminalité organisée. Les services spécialisés sont d’autant plus surpris qu’un autre mafieux ouzbek, refoulé à la frontière française, lance : « Je suis un ami de Marek Halter ! » Marek Halter aime à donner l’image de l’influence. A la mort de Jean Paul II, il certifie lui avoir soufflé l’idée de se recueillir au mur des Lamentations lors de son voyage à Jérusalem, alors que l’audience eut lieu en 1995 et le périple de Karol Wojtyla en 2000. Lorsque Yasser Arafat disparaît, il raconte lui avoir lui-même présenté sa future épouse, Soha, en Tunisie, alors que l’épisode eut lieu à l’hôtel Crillon à Paris, hors de la présence de Halter. Patrick Girard, son ancien collaborateur, sourit : « Il n’est pas dans l’escroquerie. Il s’est mis dans un piège et n’arrive pas à s’en dépatouiller. S’il refaisait l’histoire de sa vie, il vérifierait les dates. » Quand on pose des questions gênantes à Marek Halter, il répond avec douceur, en posant sa main sur l’avant-bras de son interlocuteur… Voilà le personnage devant lequel ils se prosternent tous !

Spieler 1.jpg

L’HÉROÏQUE ARMÉE FRANÇAISE VA SANCTIONNER DEUX MILITAIRES QUENELLEUX

 

Deux militaires se sont autorisé une petite quenelle. La quenelle est ce geste innocent et quelque part innovant qui est devenu le signe de ralliement des fans de l’humoriste Dieudonné. Depuis plusieurs mois, la “quenelle”, à mi-chemin entre le salut romain et le bras d’honneur, s’est popularisée. Les photos de soutiens de “Dieudo”, bras tendu vers le bas et main au niveau de l’épaule, se multiplient sur les réseaux sociaux. Dernier exemple en date, cette image de deux militaires mimant le fameux geste devant une synagogue du XVIe arrondissement. Houlà ! L’Etat-major de l’armée, qui n’a rigoureusement rien d’autre à faire, a lancé une terrible contre-offensive. La photo, qui a circulé sur Facebook et a été publiée par Slate.fr, a provoqué une vive réaction de l’état-major. Les deux chasseurs alpins du bataillon de Barby (Savoie) font l’objet d’une enquête interne. Entendus lundi par leur hiérarchie, ils vont être sanctionnés. « En l’état, la connotation antisémite n’est pas complètement avérée, mais néanmoins, le fait de s’exhiber devant une synagogue, volontairement ou non (c’est trop beau, mes amis, ce “volontairement ou non !”), n’est pas admissible », a déclaré le colonel Bruno Louisfert, responsable de la communication de l’armée de Terre. « On ne peut pas tolérer des comportements inappropriés, Certains comportements ne sont pas admissibles quand on porte l’uniforme. Ça engage l’institution ». Trop mignon, ce colonel qui n’a sans doute jamais mené le moindre combat ni gagné la plus microscopique bataille. Avec des oiseaux pareils, on n’est pas servi… Selon le colonel, le chef d’Etat-major de l’armée de Terre, le général Ract Madoux, « a décidé de sensibiliser très fermement toute la chaîne de commandement sur ce geste et ce qu’il peut impliquer ». Et pour cause : la “quenelle” des deux chasseurs alpins devant la synagogue parisienne n’est pas un cas isolé. Plusieurs images de militaires ou de gendarmes réalisant le geste sont visibles sur des sites se définissant comme “antisionistes”, et se réclamant de Dieudonné. Le phénomène ne se limite cependant pas à la sphère militaire... Un footballeur du FC Sochaux, Mathieu Deplagne, a ainsi célébré son premier but en ligue 1 avec une “quenelle”…

Spieler 2.jpg

 

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

00:07 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 19 septembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3107

du 13 septembre 2013

 

LA JOURNALISTE Laurence Ferrari recevait Frigide Barjot sur i-Télé, le 29 août, dans l’émission « Tirs croisés ». Elle l’a proprement massacrée, avec un incontestable talent.

 

FRIGIDE BARJOT A ÉTÉ MASSACRÉE

 

La journaliste avait le visage avenant mais n’exprimait aucune empathie, pratiquant une politesse froide et distante. Frigide Barjot n’a rien trouvé de plus intelligent que de pénétrer sur le plateau en exprimant son amour pour Laurence Ferrari, dans le registre « on est femmes, donc copines » lançant de sirupeux et tendres « Bonsoir, Laurence ! » en précisant qu’elle « ne pleurerait pas ce soir », référence à l’émission de télé, avec Audrey Pulvar, où la pauvre chérie, émue en diable, avait fondu en larmes. Laurence Ferrari, très professionnelle, évoqua la façon musclée dont Frigide avait été expulsée de la « Manif pour tous ». Elle releva cruellement qu’ « elle n’a plus de troupes ». La Barjot expliqua très péniblement qu’elle a été victime des « réseaux cathos ». Ferrari, sans pitié, lui demande : « Que représentez-vous aujourd’hui, à part vous-même ? » Et elle obligea Barjot à reconnaître que, contrairement à ses affirmations, elle ne présentera aucun candidat aux élections municipales. La pauvre, tombée dans les oubliettes de l’Histoire, va devoir préparer l’audience du 18 septembre, qui doit décider son expulsion probable du somptueux appartement social qu’elle occupe, avec son mari, Basile de Koch, de manière illégale selon la Régie immobilière de la ville de Paris. Certains s’étaient demandés si elle était « proche de l’extrême-onction ou de la résurrection ». La réponse semble claire…

 

LE RETOUR DE JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT !

 

Jean-Pierre Chevènement fut ministre de François Mitterrand et préféra démissionner plutôt que de cautionner la guerre du Golfe. Il attaque aujourd’hui sévèrement, dans une interview au quotidien Aujourd’hui, la politique syrienne de François Hollande. Ses propos méritent d’être relayés. Que dit-il ? Il prône la négociation, plutôt que les gesticulations militaires. Evoquant les rivalités entre sunnites et chiites en Syrie, il estime que la France n’a pas intérêt à entrer dans une guerre de religion qui ne la concerne pas. Il estime qu’il ne peut y avoir de solution militaire et affirme que seules des négociations politiques peuvent contribuer à régler le problème. Il exige évidemment le respect de la légalité internationale, que les Américains et leurs vassaux français sont prêts à piétiner. Mais Bachar al-Assad n’a-t-il pas franchi la ligne rouge en employant des armes chimiques ? Réponse : « C’est possible, mais ce n’est pas sûr ». Chevènement se réfère aux propos de Colin Powell, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, avant le déclenchement de la guerre en Irak. Ce dernier, brandissant des fioles bidons, avait déclaré : « We’ve got the evidence ! » (Nous avons les preuves). Intoxiqué par la CIA, il avait tout simplement menti. Oui, mais ces milliers de morts dans les massacres en Syrie ? Réponse : « Au Caire aussi, il y a un millier de personnes qui ont été tuées, mais on n’a guère entendu les professeurs de morale ». Et Chevènement de rajouter : « Autrefois, il y avait le droit. Aujourd’hui, on a remplacé le droit par la morale. Et de la morale, on passe à la punition. C’est plus facile, mais c’est très dangereux, car le fameux droit d’ingérence, c’est toujours le droit du plus fort. On n’a jamais vu les faibles intervenir dans les affaires des forts. » Jean-Pierre Chevènement évoque ensuite les multiples manipulations de l’opinion publique dans l’histoire et dénonce la dictature de l’émotion. Il ose affirmer : « Le droit-de-l’hommisme ignore ou, de manière plus perverse, occulte les choix politiques ». Il constate que la France sera, si une frappe intervient, « le seul allié européen de M. Obama, soutenu par l’ancien président Bush » et il ajoute : « L’indépendance de la France suppose que nous ne soyons pas ralliés à la ligne occidentaliste, celle qu’on appelait autrefois néoconservatrice ». Et Chevènement de conclure : « Quand on fait le bilan de toutes les ingérences, ce n’est pas très brillant : au Kossovo, nous avons récolté un Etat maffieux ; en Irak, il n’y a plus d’Etat ; en Libye, les milices islamistes sont maîtresses du terrain…»

 

HORRIBLE ÉPREUVE POUR BHL :

IL SE DIT “FOUDROYÉ”

 

BHL se dit “foudroyé”, C’est l’horreur. Sa jeune sœur, prénommée Véronique, s’est récemment convertie au christianisme. Interrogé par son ami Elkabach, le 3 juin sur Europe 1, on avait vu, filmé par une caméra, deux êtres totalement accablés par l’horreur de la situation. La vidéo a été visionnée par 40 000 internautes et suscite évidemment des commentaires peu amènes, dénonçant l’intolérance du tandem vis-à-vis de cette conversion. Le 21 juin, rebelote. Jean-Pierre Elkabach recevait à nouveau Bernard-Henri Lévy pour un nouvel entretien. Le thème était les rapports entre peinture et philosophie, ainsi que sur la spécificité du judaïsme dans la représentation des images. Elkabach, que cela travaillait visiblement, on se demande pourquoi, est revenu sur la conversion de Véronique Lévy, en posant cette incroyable question à BHL : « Vous ne pouvez rien faire contre son choix ? » BHL devait conclure cet entretien en avouant avoir appris la nouvelle « comme si la foudre » lui était tombé dessus…

 

Spieler 1.jpg

 

ABOMINABLE ATTAQUE ANTISÉMITE

 

Le président PS du Conseil général de l’Essonne, le député Jérôme Guedj, a eu une rentrée épouvantable. Pensez, il avait reçu dans sa boîte aux lettres de l’Assemblée une lettre aux relents antisémites. Certains se seraient contentés de la déchirer et de la jeter à la poubelle. Pas lui… « Plutôt qu’un haussement d’épaules oscillant entre la résignation et la blessure intime, j’ai préféré donner à voir et à connaître », écrit-il sur son blog. Le courrier, écrit à la main, disait : « Dis donc Guedj, on recrute des députés à la Knesseth (le parlement israélien), tu ne crois pas que ça serait ta place ? Un Paris-Tel Aviv sans retour ? ». Guedj s’indigne, tout en relevant qu’il n’avait eu à subir que 3 expressions « franchement ou allusivement antisémites » dans sa vie politique. Ce n’est pas beaucoup, mais cela n’empêche pas notre oiseau de couiner d’importance. Ses propos sont, reconnaissons-le, émouvants : « A chaque fois qu’un citoyen est stigmatisé, notamment à raison de son origine, il importe de ne pas le laisser seul face à l’insupportable mise en cause, qu’elle soit antisémite, raciste, islamophobe ou homophobe. Ne pas se taire donc. Ne pas laisser les digues de nos valeurs être fragilisées… » Je ne sais pas si vous réagissez comme moi. Mais ces clowns me font mourir de rire…

 

ANTI-ISRAÉLIEN ? ET HOP, EXCLU DU FN !

 

François Chatelain est un militant FN du nord de la France. L’inconscient avait posté sur sa page Facebook l’image d’un drapeau israélien en train de brûler. Il était prévu qu’il soit candidat aux municipales de 2014 à Neuville-en-Ferrain. Il sera convoqué devant la commission de discipline du Front National, en vue de son éventuelle exclusion. Steeve Briois, secrétaire général du FN, écrit dans un communiqué : « Les images et les propos publiés par François Chatelain sur sa page Facebook sont en totale contradiction avec la ligne politique du Front National ». En attendant la décision de la commission de discipline, François Chatelain est déjà suspendu du Front National et son investiture aux élections municipales lui est retirée, ajoute Steeve Briois. En voici un qui n’avait rien compris à la musique jouée par Marine Le Pen : adhésion au Système, et donc allégeance au sionisme et au lobby gay !

 

L’ODIEUX RACISME DU CHOCOLAT

BLANC ALLEMAND

 

La marque de chocolats Ferrero Rocher s’est autorisé une campagne de pub en Allemagne, mettant en valeur sa nouvelle praline au chocolat blanc. Son slogan ? “Weissnussbleiben” (Rester blanc aux noisettes) et une conclusion : “Deutschland wählt weiss” (l’Allemagne vote blanc). Les chiens de garde du système se sont immédiatement déchaînés. « Rester blanc », fût-ce aux noisettes, ne renvoie-t-il pas aux heures les plus sombres de l’Histoire ? Un fou furieux, Wulf Hund, professeur émérite à l’université de Hambourg, ose déclarer que la pub Ferrero est un « hymne au suprémacisme blanc », le message que l’on peut y décrypter étant “l’Allemagne aux Allemands”… Rien de moins… Du côté de Tahir Della, porte-parole de l’association « Initiative Personnes noires en Allemagne », on fricote aussi avec le grandiose. Il dénonce ce spot où « tout tourne autour de la couleur blanche. » Et il ajoute : « Les Noirs sont indirectement exclus »… Le militant antifa Jean-Alexander Ntivyihabwa s’indigne quant à lui du fait qu’ « une compagnie blanche mette en scène un spot dans lequel des personnes presque exclusivement blanches valorisent du chocolat blanc avec le slogan “Rester blanc aux noisettes” » Et qu’a fait, à votre avis, Ferrero ? Pardi, la célèbre marque a fait marche arrière et a retiré immédiatement son spot pour le “retravailler”. Voilà où en est cette pauvre Allemagne…

 

L’ALLEMAGNE, UN ETAT-VOYOU

AU COEUR DE L’EUROPE

 

J’avais déjà évoqué dans ces colonnes le climat de répression, voire de terreur qui sévit en Allemagne. Jeanne Smits raconte sur son blog que quatre enfants ont été enlevés de force à leurs parents. Leur crime : avoir organisé leur scolarisation à la maison, ce qui est interdit en Allemagne (mixité sociale oblige). Une armée de vingt personnes, travailleurs sociaux, policiers et agents spéciaux armés, a déferlé sur la maison de la famille Wunderlich, kidnappant leurs quatre enfants âgés de 7 à 14 ans. Leur maman n’a même pas pu les embrasser. « C’est maintenant trop tard » a déclaré un de ces fous furieux, l’écartant violemment. L’ordonnance du juge qui avait autorisé l’emploi de la force pour “saisir” les enfants relève que les enfants avaient « adopté les opinions de leurs parents » en ce qui concerne l’école à la maison et que l’on pouvait s’attendre à ce qu’il n’y ait « aucune coopération » de la part des parents comme des enfants. L’Allemagne ? Un Etat voyou au cœur de l’Europe. Ni plus, ni moins…

 

 

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

12:55 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 12 septembre 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3106

du 5 septembre 2013

JEAN-LUC Mélenchon était en vacances en Equateur. Sur son blog, il raconte avoir rencontré le président Rafael Correa et y être allé à la « cueillette des idées ». Ayant sans doute lu « Le Temple du soleil » d’Hergé et se prenant quelque peu pour Tintin ou Indiana Jones, il raconte aussi s’être lancé sur les traces de la « momie perdue d’Atahualpa, dernier roi des Incas », mort en 1533.

 

MÉLENCHON A-T-IL TROP MÂCHÉ DE COCA ?

 

Racontant ses aventures, il ne peut s’empêcher de s’en prendre à ce pauvre Hollande, expliquant : « Depuis que je cours après Atahualpa, je peux donner un coup de main qualifié pour retrouver le président disparu. Cherchez d’abord le pédalo ». Les socialistes n’apprécient évidemment que modérément la plaisanterie. Harlem Désir s’est demandé si Jean-Luc Mélenchon n’avait pas « mâché trop de coca ». Pas impossible en effet que l’énergumène ait mâchouillé cette plante hallucinogène dont les Andins sont friands. A propos du pingouin, voici une citation que j’ai découverte dans La femme pauvre de Léon Bloy : « Ces yeux qu’on aurait pu comparer tout au plus, pour leur expression, à ceux d’un phoque assouvi, quand il vient de se remplir et que l’extase de la digestion commence ». Léon Bloy pensait-il à Hollande en écrivant cette phrase ?

Il faut reconnaître que c’est assez improbable…

 

HAZIZA VICTIME DE “RELANS” ABJECTS

 

L’affreux “journaliste” Haziza officie sur la chaîne parlementaire LCP et sur la radio juive Radio J. Il est connu pour sa haine de tout ce qui est national et vomit les défenseurs de la famille. Une photo le montre faisant un doigt d’honneur à destination des manifestants anti-mariage homosexuel. Il est connu aussi pour ses interviews agressives dès lors qu’il s’agit de ceux qu’il considère comme ses adversaires et pour son incorrection rare avec ses invités de droite. Du coup, certains perdent patience et s’autorisent à commettre quelques petits propos antisémites sur twitter. Alerte ! Branle-bas de combat ! Mobilisation générale ! La République (Léon Bloy évoquait « le buste plâtreux d’une salope en bonnet phrygien ») lui exprime son soutien, le Premier ministre en tête. La ministre de la culture, Aurélie Filipetti n’est pas en reste. Elle écrit sur twitter : « Soutien total a Frederic haziza dont les attaques ont des relans abjects d’avant-guerre ». Grandioses fautes d’orthographes et extraordinaire faute de syntaxe (« haziza dont les attaques etc. » signifie évidemment l’inverse de ce que Filipetti voulait exprimer). Au fait elle a enseigné comme professeur de lettres et est agrégée de lettres classiques… En attendant, une pétition circule, exigeant le renvoi de Haziza « pour son incompétence, son tribalisme, sa partialité, sa totale agressivité et ses multiples provocations contre ceux qui ne sont pas d’accord avec lui ». Haziza, fou de rage, exige, le pauvre chéri, que « cela cesse » et accuse Serge Ayoub d’être à l’origine de cette pétition, ce qui est parfaitement faux. Et pourquoi pas Adolf Hitler, tant qu’il y est ? Toujours dans l’exagération, ces gens-là…

 

Spieler.jpg

 

LES VERTS DE PLUS EN PLUS FOUS

 

Les écologistes tenaient à Marseille leurs journées d’été. Leur porte-parole régional, Stéphane Barles, a interpellé Manuel Valls sur la légalisation du cannabis. Car ces fous furieux considèrent qu’il s’agit d’ « un combat historique », rien de moins. Ils évoquent le fait que légaliser cette drogue entraînerait l’effondrement des trafics. Argument qui n’est pas totalement faux, certes. Mais en réalité, ce qui les motive est une appétence incoercible pour le pétard.

 

INTERDICTION D’UN MOTIF CHRÉTIEN SUR LES EUROS !

 

L’euro vient de devenir la monnaie officielle de la principauté d’Andorre, qui peut frapper des pièces à partir du 1er juillet 2013. Un concours a été lancé pour choisir le motif. Le choix s’est porté sur une représentation du Christ Pantocrator de l’église Saint-Martin de Cortinada, avec le campanile de l’église Sainte-Colombe. La Commission européenne, qui se mêle de tout et surtout de ce qui ne devrait pas la regarder, a décidé qu’on ne pouvait admettre le portrait du Christ sur une pièce de monnaie de l’Union Européenne. Elle a demandé à Andorre de « reconsidérer le motif pour ne pas rompre le principe de neutralité en matière de croyance religieuse ». Du coup, Andorre s’est couchée et le Christ a été remplacé par une ruine…

 

ISRAËL : DES HÔPITAUX INTERDITS AUX NOIRS

 

Certes les migrants africains ayant besoin de soins médicaux continueront à être soignés dans les hôpitaux israéliens. Mais pas question d’y accepter des visiteurs noirs, y compris des parents d’enfants hospitalisés, sauf s’ils portent des badges d’identification, distribués chichement, garantissant qu’ils ne sont pas porteurs de maladies, dont la tuberculose. Les maris qui accompagnent leurs épouses qui doivent accoucher se contentent de faire le pied de grue à la porte d’entrée de l’hôpital. Les patientes immigrées ou réfugiées sont placées à l’isolement, ainsi que les enfants immigrés. On n’ose imaginer les hurlements des Hollande, Ayrault et Valls, si ces mesures qu’ils auraient qualifiées de ségrégationnistes avaient été prises par un gouvernement nationaliste Fpö en Autriche. A propos de Valls, il serait intéressant de savoir ce qu’il pense de ces mesures, lui qui déclarait sur Radio Judaïca qu’il était « par sa femme, lié éternellement à Israël ».

 

BON APPÉTIT !

 

On sait que d’ici cinquante ans, la Terre comptera 9 milliards d’habitants. Impossible d’élever suffisamment de bœufs, vaches, veaux, cochons, moutons, agneaux, et humains (réservés bien entendu aux anthropophages) pour nourrir une telle multitude. D’où l’idée géniale de Mark Post, un scientifique néerlandais de l’université de Maastricht (Pays-Bas) : créer un steak in vitro à partir de cellules souches de vache. Il imagine que l’on pourra fabriquer à volonté de la viande pour un impact écologique bien moindre. Un premier burger de 142 grammes vient d’être créé. Des goûteurs ont eu l’audace de s’y atteler. Verdict : « goût assez intense », un aspect « proche de la viande », « même texture ». Bon, pour l’instant le hamburger coûte la modeste somme de 250 000 euros. Mais on devrait assister à sa commercialisation d’ici 20 ans… Pour l’instant de très mauvais esprits l’ont appelé le “Frankenburger”. Bon appétit !

 

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

00:22 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 31 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

3353666326.jpgRobert SPIELER

RIVAROL

N° 3104 du 26 juillet 2013

 

LA TRÈS excitée chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, 23 ans, vient d’obtenir le statut de réfugié auprès de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

 

Elle prétendait être menacée de poursuites en Ukraine, son pays d’origine, pour y avoir découpé à la tronçonneuse une croix orthodoxe en protestation contre la condamnation de trois membres du groupe Pussy Riot qui avaient chanté une « prière punk » contre Poutine dans la cathédrale de Moscou. En attendant, elle avait été laissée en liberté et a pu s’envoler sans problème jusqu’à Paris.

 

L’EXCITÉE EN CHEF DES FEMEN OBTIENT L’ASILE POLITIQUE EN FRANCE

 

Imaginons une seule seconde un nationaliste découper un symbole musulman ou juif en France. Il n’aurait certainement pas droit à autant de mansuétude de la part de la police que celle à laquelle Shevchenko a eu droit en Ukraine. Toujours est-il qu’elle est désormais « placée sous la protection juridique et administrative de l’OFPRA ». Elle explique que sa demande d’asile en France était « un choix stratégique » car « pour développer le mouvement, nous avons besoin d’un lieu, d’un pays ».

 

Les Femen, qui mènent des actions provocatrices, seins nus, prétendent dénoncer le sexisme, l’homophobie, la prostitution et la religion et ont installé à Paris, en septembre 2012, « le premier centre d’entraînement au “nouveau féminisme” ». Sans doute avec l’appui du juif Soros, qui fit une partie de sa fortune en spéculant contre la livre sterling, et qui est un de leurs mécènes.

 

LA TIMBRÉE SUR UN TIMBRE

 

Oh, il était fier comme Artaban, le pingouin quand il dévoila, le 14 juillet, après son entretien télévisé, le visage de la nouvelle Marianne qui figure sur les timbres disponibles depuis quelques jours ! Il s’agit d’un dessin du visage d’une femme, réalisé par un “artiste” nommé Olivier Cippa.

 

Très fier, lui aussi, il a expliqué que ce portrait de femme a été en partie inspiré par le visage d’Inna Shevchenko. Cette dernière ne cache pas sa joie et déclare : « Femen est sur les timbres français. Maintenant, tous les homophobes, extrémistes et fascistes devront me lécher le cul quand ils voudront envoyer une lettre. »

 

111.jpg

ET PUIS, PATATRAS, LE DÉRAPAGE…

 

Le lendemain, la furie publiait un tweet que je vous livre avec gourmandise : « Qu’y a-t-il de plus con que le Ramadan ? Qu’y a-t-il de plus laid que cette religion ? » Stupeur, émotion, consternation dans les chaumières du politiquement correct…

 

Mais c’est du Houellebecq ! Ce dernier avait déclaré : « l’islam, c’est la religion la plus con du monde ». Le tweet a, depuis été retiré, mais trop tard. Une capture d’écran circule partout. Pauvre Hollande. J’ai envie de lui dire : « Cher pingouin, quand on veut faire le malin et qu’on n’est pas très malin, voilà ce qui arrive. Quand on prétend vouloir dîner avec le Diable, mieux vaut avoir une

longue cuillère »…

 

UN ORANG-OUTAN MINISTRE EN ITALIE ?

 

Roberto Calderoli est sénateur de la Ligue du nord et vice-président du Sénat italien. Il vient de comparer Cécile Kyenge, née au Congo et première ministre noire de l’histoire italienne, à un orang-outan. Voilà ses propos tenus lors d’un meeting de son parti, organisé à Tévigno (province de Bergame) : « Cécile Kyenge fait bien d’être ministre mais peut-être devrait-elle le faire dans son pays. Je me console quand je surfe sur Internet et que je vois les photos du gouvernement. J’aime les animaux mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m’empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu’elle en soit un ». Ces propos ont déclenché une vague d’indignation, mais pas question pour lui de démissionner et encore moins d’être viré de sa vice-présidence. Il n’existe pas de mesures coercitives dans le règlement du Sénat. Et puis, pas de manifestations de protestation devant le Sénat. Il est vrai qu’il fait très chaud actuellement à Rome, mais imaginons que de tels propos aient été tenus par Mélenchon (j’ai choisi un nom au hasard) en France… Calderoli, quant à lui, assume. Il reconnaît éventuellement une blague, « peut-être exagérée », mais sans plus. Il est assez drôle et provocateur, dans son genre. En 2006, il avait dû démissionner du gouvernement Berlusconi après s’être exhibé avec un Tshirt anti-islam, provoquant un début d’émeute devant le consulat d’Italie à Benghazi. Une autre fois, il était allé faire uriner un cochon sur un terrain où devait se construire une mosquée. Calderoli est un familier des comparaisons animalières. Letta, le président du Conseil ? C’est un héron qui, avec ses longues pattes, parvient à vivre dans les marais ; Alfano, le vice-président ? Une grenouille qui saute de feuille en feuille ; le garde des sceaux, Anna Maria Cancellieri ? C’est un Saint-Bernard, qui a l’air pacifique mais qui réussit à mordre ; De Girolamo, le ministre de l’Agriculture ? C’est une poule pondeuse. Pourquoi ? Elle vient à peine d’accoucher et en plus elle s’occupe d’agriculture. Quelle étonnante liberté de ton en Italie ! Ça ne se passe pas ainsi dans la France du pingouin.

 

SAVEZ-VOUS QUI EST MONSIEUR FLORE ?

 

Une indiscrétion du Journal du Dimanche révèle que “Monsieur Flore” est le surnom que donnent ses collaborateurs de Bercy au ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici. Pourquoi ? Il paraît qu’il aime s’attabler au Flore, ce bistrot des plus branchés et luxueux de Saint-Germain-des-Prés. Y compris en journée. Il aurait déjà été vu en train de lire, tranquille, un roman tandis que les affaires de la France ne sont pas franchement florissantes. Sa concubine, Marie-Charline Pacquot, âgée de 23 ans, dément dans un tweet. Il n’y serait pas allé depuis les primaires socialistes. Personne n’y croit, mais ce n’est pas grave. Ceci dit, sans vouloir défendre Moscovici, ce n’est pas le nombre d’heures passées au travail qui traduit l’efficacité. En France, il est bien vu de travailler (ou de faire semblant de travailler) tard. En Allemagne, où tout le monde, y compris le PDG, quitte l’entreprise à 17h ou 18h au plus tard (il est vrai que les Allemands commencent leur travail plus tôt), vouloir rester au bureau jusqu’à 20h traduit un manque d’organisation, voire de l’incompétence.

 

C’EST HORRIBLE, CE QUI SE PASSE EN POLOGNE

 

On sait que l’abattage rituel est interdit en Pologne depuis le 1er janvier, après un arrêt de la Cour Constitutionnelle sur l’incompatibilité de l’abattage rituel avec la législation sur la protection des animaux. Le gouvernement libéral dirigé par le Premier ministre Donald Tusk a présenté un projet de loi devant légaliser à nouveau l’abattage rituel. Qu’il s’agisse du rituel casher ou halal, la gorge de l’animal doit être tranchée et la bestiole doit se vider de son sang jusqu’à la mort. Il éprouve évidemment quelques petites douleurs. Toujours est-il que le texte a été rejeté par 222 députés, contre 178 voix et 9 abstentions. On aimerait mieux connaître les neuf députés qui se sont abstenus, car ce sont probablement d’extraordinaires personnalités…

 

En tout cas, ça couine sec. « Le résultat du vote d’aujourd’hui à la Diète a été un choc pour nous », ont indiqué le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich et le président de l’Union des communautés juives, Piotr Kadlcik. L’interdiction enfreindrait « les droits fondamentaux de la population juive et musulmane du pays ». Ils avancent cet argument qui, en y réfléchissant bien, se tient : les Juifs et les Musulmans seront désormais « obligés d’acheter de la viande importée, plus cher, ou de devenir des végétariens forcés ». Végétariens comme Adolf Hitler ? Quelle horreur ! Et puis, et puis, les amis, à votre avis ont-ils sorti l’artillerie lourde ? Langue au chat ? La réponse est ‘oui’ : « Le populisme, la superstition (çà, il fallait oser!), et les intérêts politiques l’ont emporté », déclare Kradlcik qui ajoute : « C’est comme si nous étions revenus à la case départ, à ce qui s’est passé en Pologne et en Allemagne dans les années 1930 ». Mais attention, les Juifs polonais ne sont pas seuls ! Le président du CRIF a, selon le site du lobby, « immédiatement » (cet ‘immédiatement’ est signifiant, profond, tendance menaçante) adressé une lettre à l’ambassade de Pologne en France, rappelant que « l’interdiction de cette pratique religieuse annoncera le départ des Juifs polonais ». Une menace terrifiante dont se contrefichent sans doute les Polonais…Il rappelle aussi que l’interdiction de cette pratique religieuse « est prise dans un pays qui a connu une vie juive intense, du temps où 3 millions de Juifs y vivaient avant la Shoah ». Et hop, encore un petit coup de mitrailleuse lourde !

 

122.jpg

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

23:52 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 26 juillet 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

2666464449.jpgRobert SPIELER.

RIVAROL

N° 3103 du 19 juillet 2013

 

COMMENT obtenir une mention TB au Bac, sans trop de difficultés ?

 

Facile, il suffit que vos parents aient choisi le bon prénom. Vous vous prénommez Sabrina, Mégane ou Cindy, ou encore Jordan, Steven ou Mohamed ? Malheureux, vous n’avez que 3 % de chances de décrocher la mention !

 

COMMENT OBTENIR UNE MENTION TB AU BAC ?

 

Par contre, si vous portez les beaux prénoms de Diane, Adèle, Grégoire ou François, vous avez une chance sur cinq de décrocher la mention. Les Ulysse, Guillemette, Madeleine, Domitille, Irène, Sibylle caracolent en tête. Ils sont entre un quart et un tiers à l’obtenir ! Par contre, moins de 2 % des Hakim, Cynthia, Brenda, Brian, Eddy, et curieusement Christian la décrochent.

 

Il n’y a évidemment aucune magie dans cette répartition qui peut sembler bizarre. Le choix des prénoms traduit l’appartenance à une classe sociale. Peu probable qu’un cadre ou un enseignant prénomme sa fille Cindy ou d’un de ces prénoms issus des séries télévisées débiles…

 

Notons que 90,6 % des enfants de professeurs ont le bac, contre 38 % des enfants d’employés. Mais la mode des prénoms évolue, sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Emma, un prénom d’arrière-grand-mère revient à la mode. Quant aux Madeleine, Côme ou Ariane, très à la mode dans les années 1996 dans les milieux aisés, ils permirent à leurs porteurs d’obtenir des résultats canons au Bac, en 2012 !

 Spieler 1.jpg

 

CARLA “VEUT SAUVER SON COUPLE”, DIXIT “FRANCHE DÉMENCE”

 

J’adore lire France Dimanche, dont le groupe “Jalons” de Basile de Koch, le mari de Frigide Barjot, avait fait un excellent pastiche, il y a quinze ans, nommé « Franche Démence ». Je n’ose évidemment pas l’acheter en kiosque. Trop honte… Mais je le lis, tranquille, ni vu, ni connu, chez le coiffeur. J’y apprends des informations terrifiantes : depuis quelques semaines, « le malaise s’installe et, pire, persiste » : Carla et Nicolas ne sont plus sur la même longueur d’onde. Car Nicolas ne supporterait plus « d’être un capitaine d’équipe laissé sur le banc de touche », et voudrait revenir dans le jeu politique. France Dimanche le dit, donc c’est vrai : « elle n’a rien oublié de leur vie d’avant, les critiques acerbes, les coups reçus, la fatigue, les enfants qui souffrent », elle n’en pouvait plus… Et, paraît-il, elle écarte toute possibilité de voir Nicolas replonger. Effrayant et signifiant commentaire de Franche Démence : « La chanteuse n’ose pas l’imaginer ». Oui mais Nicolas caracole à nouveau sur le devant de la scène. Du coup, cette gravissime question que pose fort justement l’hebdomadaire : « Pourquoi afficher ainsi leur désaccord en public ? Certains y voient là l’existence d’un vrai problème de communication dans leur couple ». Et ce commentaire profond : « Sinon comment expliquer que l’un s’exprime pour démentir l’autre ? » et puis, sortez vos mouchoirs : « Il semble évident que les amoureux ne sont plus sur la même longueur d’onde ». Et puis, et puis, ce questionnement dans le registre grave : « Ce n’est peut-être qu’une passade. Sa famille résisterait-elle à une nouvelle campagne présidentielle ? » C’est vraiment trop drôle !

 

MADAME COLLARD : “FAITES VOTRE BOULOT DE LARBIN” !

 

Anne-Marie Collard est l’épouse de l’avocat mariniste franc-maçon, et accessoirement député, Gilbert Collard. Elle est aussi son attachée parlementaire, ce qui prouve que chez ces gens-là, la préférence familiale, ça compte. Ils voyageaient ensemble dans un train, entre Marseille et Nîmes, en janvier 2011. Las, ils furent contrôlés, alors qu’ils n’avaient pas compostés leurs billets. Du coup, la contrôleuse les verbalisa. Fureur de la furie qui se mit à insulter la fonctionnaire : « Faites votre boulot de larbin ! » Et puis, cette considération d’une haute tenue intellectuelle : « Elle est en colère parce qu’elle ne va pas se faire baiser ce soir » ! Du coup, Anne-Marie Collard vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes à payer une amende de 1000 euros pour outrage à un agent de la SNCF, à 300 euros de dommages et intérêts à la plaignante et à un euro symbolique à la SNCF.

 

TERRIFIANT : DES ARBRES NAZIS

 

On aura vraiment tout vu. On savait que les arbres étaient parfois de sournoises créatures, dissimulatrices, provocatrices et mal élevées. Mais là, les bornes ont été dépassées. C’est le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung qui nous révèle ce scandale. Perdu en plein cœur d’une forêt de pins du nord-est de l’Allemagne, près de 140 mélèzes formaient une croix gammée. C’est une photo aérienne qui l’a révélé. L’information a eu, paraît-il, un énorme impact dans le pays. Heureux Allemands, qui n’ont sans doute pas de préoccupations plus urgentes… L’information a été prise très au sérieux et traitée avec la célérité ad hoc. Qui étaient les néo-nazis qui avaient planté le bosquet nazi ? Une étude des troncs fut réalisée, et sans doute des traces d’ADN relevées. Hélas, il apparaît que les conifères avaient été plantés vers la fin des années 1930, sans doute en hommage au national-socialisme. Alors, que faire ? Mais, pardi, couper les arbres ! Ce qui commença à être fait en 1995. 40 mélèzes furent exterminés. Mais, damned, on constata cinq ans plus tard que la croix gammée était toujours là, plus insolente que jamais ! On décida de passer à l’extermination massive. Il fallait raser toute la forêt ! Zut, des problèmes de copropriété empêchèrent les bûcherons de scier plus de 25 résineux. Du coup la swastika est toujours visible du ciel… Mais ce genre de fantaisie n’existe pas qu’en Allemagne. Un article du New York Times avait révélé, en 2006, qu’une forêt entière avait la forme d’une croix gammée près du village de Tash-Bashat au Kirghizstan ! Décidément, le ventre de la bête immonde n’a cessé d’être fécond…

 

DANSES HALAL À AUCHAN

 

Samedi 6 juillet, Auchan Cergy (Val d’Oise) et Auchan Leers (Nord) ont organisé, à l’occasion du ramadan des spectacles de danse orientale. Que du bonheur. Certains grincheux n’ont évidemment pas apprécié et l’ont fait savoir. Du coup, Auchan s’est fendu d’une petite mise au point : « Toutes nos excuses si vous vous êtes senti blessé dans votre pratique religieuse. Notre défilé n’est pas à connotation religieuse mais culturelle ». Il y a cependant eu un commentaire positif. J’en reproduis un petit extrait, pour le fun, en n’en corrigeant pas les fautes d’orthographe et de grammaire : « Personellement je ne comprends pas ce qui vous gene dans ce quils ont essaye de faire. Je pense quils ont penser a cette occasion pour representer vos coutumes, vos danses, vos plats, pour les faire decouvrir aux autres, et bien moi je trouve cela tres bien comme ca jai pu decouvrir vos plats et jai adore et vos robes sont magnifiques ». Au fait, Manuel Valls « honorera tous les musulmans de France en participant à l’Iftar (rupture du jeûne) qui aura lieu le lundi 15 juillet à la Grande Mosquée de Paris. Au fait, où était-il lors des fêtes chrétiennes ? Eh bien, nulle part ! Mais, c’est normal, la France est un pays laïc. Bertrand Delanoë, quant à lui, s’est rendu à la nuit du Ramadan organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville dans la soirée du 17 juillet. Il se rend, reconnaissons-le, aussi aux fêtes juives. Quant aux fêtes catholiques ? Mais vous n’avez encore rien compris ! La France est un pays laïc !

 

Spieler 2.jpg

 

WISCONSIN : UNE MÉTHODE CHOC CONTRE L’AVORTEMENT

 

Le gouverneur républicain du Wisconsin, cet Etat américain, Scott Walter, vient de promulguer une loi obligeant les femmes désireuses d’avorter à visionner une échographie du fœtus de leur bébé. Selon le gouverneur, cette mesure « renforce la capacité d’une femme à faire un choix éclairé ».

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

13:09 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook