Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020934.JPGRobert SPIELER

RIVAROL n° 3091

du 26 avril 2013

 

MON Dieu ! Qu’elle fut violente ! Frigide Barjot, la figure de proue des opposants quelque peu naïfs du « mariage pour tous » (quelle erreur de reprendre les mots de l’adversaire ! Il s’agit de mariage homosexuel, et on ferme la parenthèse) s’était énervée lundi 15 avril, sur i Télé : « Hollande veut du sang, il en aura ! », avait-elle déclaré après l’adoption au Sénat du projet de loi, ajoutant audacieusement, « Nous vivons dans une dictature ».

 

FRIGIDE BARJOT : QUEL MALHEUR D’AVOIR UN BEAU-FRÈRE…

 

Son beau-frère, Karl Zéro, a pris derechef sa plume, via une tribune libre parue sur Huffington Post. L’ancien animateur de Canal+ s’en prend à la femme de son frère Basile de Koch, déclarant qu’elle est « manipulée par tous ceux qui veulent en finir, une bonne fois pour toutes, avec la République ». Et il ajoute : « C’est devenu politique, ça tourne à l’extrême droite, je dis au secours, arrêtez tout ! Stop, Frigide ! Fais rewind d’urgence ! (Rewind, mot anglais très branché qui signifie : fais marche arrière). Et on n’est pas en dictature, mais si tu continues sur le registre, là, on y va tout droit… » Il faut savoir que Karl Zéro est un ami de Pierre Bergé, le milliardaire homosexuel, actionnaire du Monde, qui déclarait récemment : « Si une bombe explose sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c’est pas moi qui vais pleurer ».

 

FRIGIDE BARJOT RETIRE SES PROPOS ET SE COUCHE

 

« Je retire les propos violents de sang que j’ai prononcés. Ils ont été un peu loin, je ne vous le cache pas », déclara-t-elle sur i Télé, lundi 15 avril. Elle va jusqu’à dénoncer les prétendues violences de certains manifestants en lançant un appel à la police : « Si ces groupuscules que nous condamnons, que nous condamnons (bis repetitat…), continuent à agir et que la police ne fait rien, ce n’est pas notre faute ». Si ça, ce n’est pas un appel à la répression… Mais ce n’est pas tout. Connaissez-vous le Refuge ? Il s’agit d’une association qui prétend lutter contre l’homophobie et qui s’est félicitée du vote par le Sénat sur le mariage homosexuel. Et bien, Frigide Barjot, qui porte décidément bien son nom, a annoncé sur LCP qu’elle avait décidé de faire un don au Refuge, et qu’elle regrettait ne pas l’avoir fait plus tôt…

 

FRIGIDE BARJOT COLLABORE

 

Devant tant de bonne volonté manifestée par Frigide Barjot, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, décidait de recevoir Frigide et une délégation de représentants de la « Manif pour tous ». Elle n’en pouvait plus. Voici ce qu’elle déclara au sortir de cette rencontre : « Nous sommes très contents que le gouvernement ait décidé d’entrer dans le dialogue et, après avoir pris la mesure du mouvement, ait décidé de l’organiser avec nous. Techniquement, il y aura des réunions préalables avec les forces de l’ordre et tout sera fait pour que les groupuscules soient mis à l’écart ». Incroyable : Frigide Barjot se réjouit d’organiser des manifs contre le gouvernement, avec l’aide d’un ministre du gouvernement. On n’avait jamais vu ça…

 

FIN DE CETTE CLOWNERIE : FRIGIDE BARJOT S’EFFONDRE EN SANGLOTS

 

Ça s’est passé dans l’émission de la chaîne D8, où cinq petites snobinardes babillent d’importance. Une émission animée notamment par Laurence Ferrari, Audrey Pulvar (l’ex du futur ex-ministre Montebourg) et l’inénarrable Roselyne Bachelot. Frigide Barjot, malgré tous les gages qu’elle venait de donner, s’y est fait massacrer. On sait que les chiens et les chiennes sont excités par l’odeur du sang et que la peur qu’ils ressentent chez leur victime ne fait qu’augmenter leur envie de mordre. Après avoir résisté (il faut reconnaître que la tâche n’était pas aisée) à toutes ces herses hystériques, à notamment Roselyne Bachelot qui bégayait du « Moi, Madame », à Hapsatou Sy, qui comparait la ségrégation des Noirs à celle que subiraient les gays, elle s’effondra en larmes face aux propos ironiques de Pulvar. Pauvre Frigide… Une grenouille qui voulait se faire plus grosse qu’un bœuf. Elle s’est définie comme une « cocue de la gauche ». Et si c’étaient ceux qui l’ont suivie, en toute bonne foi, qui étaient les “cocus” ? Ce n’est pas avec elle que nous mènerons la contrerévolution. Ciao Pantin !

Spieler 1.jpg

FRIGIDE BARJOT : PAS TOUT À FAIT LE FIN… LA TRAHISON JUSQU’AU BOUT…

 

Cette déjantée vient de demander, il y a quelques jours au gouvernement de « mettre hors d’état de nuire les fauteurs de troubles » responsables des échauffourées des derniers jours en marge des manifestations contre le mariage homosexuel. « Pour que le climat s’apaise, il faut empêcher les fauteurs de trouble de nuire. Il faut des actions préventives tant que le débat a lieu », a-t-elle expliqué à l’AFP. « Je demande solennellement au président de la République et au ministre de l’Intérieur de mettre en place un principe de précaution en enfermant tous les éléments perturbateurs des groupuscules nationaux et identitaires », a-t-elle ajouté. C’est dans les tyrannies que cela se passe ainsi. Finalement Karl Zéro n’a peut-être pas tort quant aux intentions de cette zarbie (bizarre en verlan)…

 

TRIERWEILER, SUITE…

 

On se souvient qu’il y a deux semaines, le rottweiler, fou de rage, avait assez violemment agrippé la capuche d’un journaliste du Petit journal de Canal+, qui suivait le déplacement de François Hollande dans les rues de Tulle. Les journalistes ont évidemment à l’œil la « Première petite amie » de France, et ne se privent pas de la massacrer quand ils en ont l’occasion. Jamais une « Première compagne » n’a été aussi détestée dans l’histoire de la République. Dernière révélation du Point : le fils cadet de Valérie Trierweiler, âgé de 15 ans, bénéficierait d’une garde rapprochée et serait escorté quotidiennement d’une escouade composée de « deux policiers, d’un brigadier et d’un gardien de la paix qui se relaient chaque jour pour l’amener à l’école dans leur voiture de service ». Pourquoi un tel suivi ? Est-ce lié aux nombreuses rumeurs plus ou moins glauques qui

circulent sur Internet au sujet du fils de Trierweiler ?

 

SARKOZY ? ÇA VA, TRANQUILLEMENT…

 

Sarkozy n’est pas le plus malheureux des hommes. Il gagne bien sa vie. Selon les estimations, il gagne entre 100 000 et 250 000 euros par conférence, pour des interventions de deux heures en moyenne. La plupart du temps, il s’agit de conférences de prestige, où les invités sont accueillis gratuitement. La Chambre de Commerce du Montréal Métropolitan a, quant à elle, décidé de faire payer l’entrée. Les prix du sésame vont de 169 euros pour les pauvres à 595 euros pour les VIP, qui auront eu l’immense privilège de poser individuellement au côté de Nicolas Sarkozy. Ils étaient 150 à pouvoir bénéficier de cet honneur. 150 fois où l’ex-Président a dû sourire aux côtés d’inconnus dont il n’avait rigoureusement rien à cirer. On imagine l’épreuve. Histoire d’enjoliver le CV de Sarkozy, la Chambre de Commerce lui a attribué un diplôme de Sciences-Po Paris. Or, Sarkozy est autant diplômé de Sciences-Po que le Grand Rabbin Bernheim était agrégé de philosophie. Il eut une note éliminatoire en anglais. Fort heureusement, la conférence eut lieu en français, langue que Sarkozy maîtrise à peu près…

 

FRANC-MAÇONNERIE EN AFRIQUE ET EN FRANCE

 

On sait que la maçonnerie est ultra-présente en Afrique. La plupart des chefs d’Etat africains ont été initiés. Il faut dire qu’ils adorent les cérémonies pompeuses et les clowneries en tablier. La revue Jeune Afrique, bien informée, vient de consacrer un dossier à la franc-maçonnerie en Afrique, et en profite pour désigner, sans que la liste ne soit exhaustive, quelques personnalités françaises qui fréquentent les Loges, et surtout le Grand Orient. Parmi elles, citons les ministres Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian, les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Claude Bartelone et Jean-Pierre Bel, Elizabeth Guigou, Jean-Marie Le Guen, François Rebsamen et notre ami Jean-Luc Mélenchon. On rend aujourd’hui public le patrimoine des ministres. Pourquoi pas.

 

Mais ne serait-il pas judicieux de rendre publique l’appartenance à la franc-maçonnerie des responsables politiques et d’obliger les initiés à la déclarer, comme c’est le cas en Grande-Bretagne, s’ils sont magistrats ou hauts fonctionnaires ?

Spieler 2.jpg

EDIFIANT : LE NOUVEAU PATRON DES CONCILIAIRES FRANÇAIS

 

La conférence des évêques conciliaires de France vient d’élire son nouveau président. Il s’agit de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, qui succède à André Vingt-Trois. Il a la réputation, écrit la presse, d’un homme de consensus, qui a œuvré, on le devine, pour le dialogue interreligieux, particulièrement avec l’islam. On s’en doutait… Quelques jours avant son élection, le quotidien La Provence avait titré sur « ces prêtres qui bravent la loi » et « hébergent des familles (de clandestins) dans les paroisses de Marseille. » Une précision du quotidien : « Ils ont l’aval de Mgr Pontier, Archevêque ». Voilà qui a au moins le mérite d’être clair. Même si l’on n’a aucune sympathie pour De Gaulle, ce dernier avait des éclairs de lucidité. Il disait à Alain Peyrefitte : « Vous savez, l’Eglise de France, ce n’est pas le patriotisme qui l’étouffe… »

 

LE VATICAN ET L’EX-GRAND RABBIN BERNHEIM

 

Nous sommes rassurés pour le Rabbin Cahuzac-Bernheim. Le Vatican vient de confirmer son “estime” à l’égard des écrits du Rabbin contre le mariage homosexuel, que Benoît XVI avait amplement cités en décembre 2012. Sauf que ce n’est pas lui qui les avait écrits, mais ce n’est pas grave. Le père Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège a déclaré que le jugement du Vatican n’avait « pas du tout changé ».

 

REDOINE FAÏD EN FUITE EN ISRAËL ?

 

Redoine Faïd est ce très dangereux malfaiteur qui vient de se faire la belle, à coups d’explosifs, en s’évadant de la prison de Sequedin (Nord). Il était notamment détenu pour sa participation présumée à une tentative d’attaque à main armée qui avait coûté la vie à une policière municipale en mai 2010 à Villers-sur-Marne. Certains pensent qu’il a pu se réfugier en Israël. Mais quel rapport entre Redoine Faïd et Israël ? Le Parisien raconte qu’il avait entretenu, à la fin des années 1990, un lien étroit avec la mafia israélienne. Il avait même envisagé de se convertir au judaïsme afin de pouvoir s’installer discrètement dans l’Eretz. Il s’était déjà replié dans l’Etat hébreu, lors d’une cavale et n’avait pas hésité à apprendre l’hébreu et à porter la kippa. Il avait amélioré ses compétences de braqueur de fourgons blindés en prenant des leçons auprès d’un ancien militaire israélien. Selon Le Parisien, « c’était lui le boss, il montait des équipes, voyageait en Israël pour suivre des entraînements paramilitaires et se procurer des armes de guerre et des explosifs. » Il aurait aussi investi en Israël, pays pour lequel il affichait son admiration…

 

“L’ISLAM EST UNE VÉRITÉ DE L’EUROPE”

 

Le président turc, Abdullah Gül, qui s’y connaît en respect des religions et des identités, vient de déclarer : « Le racisme, l’islamophobie et la haine de l’autre, liés notamment à la crise économique en Europe, sont sérieusement devenus des sources d’inquiétude ». Il s’exprimait lors d’un symposium intitulé « L’immigration en Europe, l’Islam et le multiculturalisme. » L’immigration doit être considérée à l’aune de la dignité humaine et des valeurs démocratiques, a-t-il déclaré, dénonçant les partis présentant les immigrés comme la cause principale de l’insécurité, du chômage, de la criminalité et des problèmes sociaux. Ce très grand donneur de leçons poursuit en apportant ses conseils avisés aux mahométans du Vieux Continent : « Les musulmans d’Europe doivent, en utilisant les mécanismes démocratiques et juridiques, montrer aux sociétés dans lesquelles ils vivent, le vrai visage de ces politiques violentes et racistes », ajoutant que « le racisme et la discrimination sont les ennemis de la démocratie ». Il précise à l’intention de ceux qui n’auraient pas compris : « L’Islam et les immigrés sont, depuis des décennies, une vérité de l’Europe. » Car attention ! Il y a le risque de « nouvelles inquisitions, holocaustes et crimes à l’instar de Srebrenitsa ». Il ne cite pas Auschwitz, notez-le… Et il somme chaque pays européen de « poser le principe du respect face au multiculturalisme ». Quel culot ! Quand on songe que le Premier ministre turc, Erdogan, en visite en Allemagne, avait déclaré, s’adressant à des dizaines de milliers de Turcs : « Restez turcs ! Ne vous intégrez pas ! »

 

ALLEMAGNE : PLAINTE APRÈS LA CIRCONCISION D’UN BÉBÉ

 

La justice allemande examine une plainte pour « blessures corporelles » après la circoncision d’un bébé. C’est le quotidien Der Tagespiegel qui rapporte cette information, confirmée par Martin Steltner, un porteparole du parquet de Berlin. Cette affaire, qui concerne des juifs orthodoxes, risque de relancer la polémique qui avait éclaté à ce sujet en Allemagne, en 2012. Attendons-nous à ce que cela couine sévèrement dans les synagogues…

 

MARIAGE D’UNE ENFANT DE 12 ANS : UN AVIS AUTORISÉ

 

Cheikh Chems Eddine, imam et animateur d’une émission religieuse sur la chaîne Ennahar TV, a répondu au questionnement d’un homme de 37 ans qui souhaite épouser une enfant de 12 ans.

 

Sa réponse : « Lui, il a 37 ans mais dans son esprit il a peut-être le même âge que la fille. Il est possible que cette fille de 12 ans soit mûre. 12 ans, mais c’est une femme ! S’ils s’aiment tous les deux, si ses intentions sont sincères, c’est-à-dire qu’il la veut comme épouse, je ne vois pas de contrainte à ce genre de mariage ». Un argument imparable…

09:55 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 24 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020991.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL

N° 3090 du 19 avril 2013

 

LE MONDE est cruel. Les gens sont méchants. Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim est en pleine tourmente au point qu’il a été contraint de démissionner. On lui reproche d’avoir largement plagié l’ouvrage du philosophe Jean-François Lyotard, pour écrire, ou plutôt faire écrire le sien, dont le titre est « Quarante méditations juives ». Nous évoquions sa souffrance dans les précédentes chroniques. On le sait aussi, le grand rabbin, contrairement à ce que prétendent ses biographies, n’a jamais été agrégé de philosophie.

 

LE GRAND RABBIN DE FRANCE BERNHEIM : LE FORMIDABLE CAHUZAC DU JUDAÏSME

 

Mais ce n’est pas fini. Le grand rabbin avait écrit récemment un essai contre le mariage homosexuel. Un essai salué comme celui d’un “sage” par de nombreux catholiques et même cité publiquement et longuement par Benoît XVI, le 21 décembre 2012. Son titre : « Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l’on oublie souvent de dire ». Ce que certains n’ont par contre pas manqué de relever est que Bernheim ou son nègre avaient largement puisé dans l’ouvrage L’idéologie du gender du prêtre Joseph-Marie Verlinde, fondateur de la Fraternité monastique de la famille de saint-Joseph. Autre plagiat : la reprise, mot pour mot, d’une interview de Béatrice Bourges, présidente du Collectif pour l’enfance et catholique conservatrice, en pointe contre le mariage homosexuel. Le rabbin est dans de sales draps… Il tente de se justifier, écarte toute idée de démissionner. Il explique sur Radio Shalom qu’il n’a certes pas obtenu l’agrégation, mais que c’est tout comme. Songez qu’au moment de passer l’agrégation, il a vécu une terrible situation, un « événement tragique » qui l’a terriblement perturbé. Lequel, on ne le saura pas. Du coup, ses nombreux amis se mobilisent. Le président du CRIF, Richard Prasquier, se dit “bouleversé”, mais le soutient. Idem pour ce qui concerne Jonathan Hayoun, président de l’Union des étudiants juifs de France. Yves Kamani, membre du bureau exécutif du Consistoire israélite de Paris déclare quant à lui : « Les attaques qu’il subit sont lâches et démesurées par rapport à ce qu’on lui reproche. Il n’a pas démérité, a ouvert le débat sur la place de la femme juive dans le judaïsme. » N’empêche qu’il a quand même fini par démissionner, comme Cahuzac l’a fait ou a été poussé à le faire. Pourtant, il avait estimé qu’une démission serait « un geste d’orgueil », là où la situation « demande de l’humilité ». Les rabbins ont souvent des problèmes avec la vérité : qu’on se souvienne du rabbin Fahri qui avait fait croire qu’il avait été agressé au couteau alors que l’enquête avait démontré qu’il s’était lui-même porté le coup, nullement fatal rassurez-vous.

 

ANTISÉMITISME ET MYTHOMANIE

 

Les actes de violence et de vandalisme antisémites sont en hausse, dans le monde et en particulier en France, selon un rapport publié le 7 avril par l’Université de Tel-Aviv : une progression de 30 % en un an. A titre d’illustration, les media israéliens, Haaretz en particulier, viennent de donner un large écho à une agression antisémite dont le cinéaste israélien Yariv Horowitz vient d’être victime, en marge du Festival international du film d’Aubagne, où il présentait son long métrage Rock the Casbah. Il avait été « agressé et battu par un groupe d’individus » qui l’avaient « projeté à terre et lui avaient donné des coups de pieds ». C’est ce qu’il a raconté : étrange silence dans les media français, ce qui a suscité l’indignation des media israéliens…

 

Dieu merci, le site du CRIF s’est emparé de l’affaire, donnant moult détails. Hélas, cette agression était imaginaire, et Horowitz était en pleine forme, le surlendemain, quand il reçut son prix. Ce n’est qu’après son retour en Israël que la polémique fut lancée. Le CRIF n’apprécie que modérément la plaisanterie, expliquant que « ces fausses nouvelles ne peuvent que générer de l’antisémitisme en retour », et exigeant que Horowitz présente ses excuses quand il se rendra prochainement à Paris, au Festival du film israélien.

 

ROSELYNE BACHELOT ET AUDREY PULVAR EN LESBIENNES

 

Ma Christine (Boutin), farouchement opposée au mariage gay, ose parfois des raccourcis un peu rapides. Il y a quelques jours, elle faisait le lien entre homosexualité et évasion fiscale… Du coup, elle se fait mettre en boîte. Roselyne Bachelot et Audrey Pulvar, chroniqueuses du Grand 8, se sont essayées à un kolossal humour, prenant la pose et envoyant une carte visuelle à Christine. Roselyne Bachelot et Audrey Pulvar se sont enlacées, se faisant passer pour un couple de lesbiennes. « Tu peux me toucher un peu le sein » propose Pulvar. « Voilà » lui réplique l’ancien ministre. « Bon je sais, y a pas grand chose à toucher » s’excuse Pulvar. « Non ça va, ça va, j’ai connu pire ! », lance Bachelot. Elégant ! De haute tenue intellectuelle ! Voici qui va conforter l’opinion de Patrick Balkany, que nous partageons : il évoquait (cf précédentes chroniques) le « babillage sans intérêt de petites snobinardes ». Bien vu !

 

DES NOUVELLES DU CHAMEAU DE HOLLANDE

 

J’avais évoqué l’information de Valeurs actuelles, en la présentant comme un poisson d’avril, tant elle me paraissait fantaisiste. Le chameau offert à Hollande lors de sa visite à Tombouctou avait été dévoré par une famille malienne. En fait il s’agissait d’une information des plus sérieuses. L’agence Reuters l’annonce : un nouveau camélidé va être expédié à Hollande. Un responsable local malien a déclaré : « Dès que nous avons appris (le sort du premier chameau), nous l’avons rapidement remplacé par un chameau plus gros et plus beau », ajoutant : « Le nouveau chameau va être envoyé à Paris. Nous avons honte de ce qui est arrivé au chameau. C’était un cadeau qui ne méritait pas un tel sort ». Lorsque le président malien, Dioncounda Traoré, avait offert la bestiole au chef de l’Etat, ce dernier avait déclaré : « Je l’utiliserai autant que je le pourrai comme moyen de transport ». Nous attendons avec impatience les photos de Hollande en visite officielle à dos de chameau… Un pingouin sur un chameau, ça ne s’était jamais vu !

 

GROSDIDIER MIS EN EXAMEN POUR “DÉTOURNEMENTS DE FONDS PUBLICS”

 

François Grosdidier est le sénateur-maire UMP de Woippy (Moselle). Il a voté pour le mariage homosexuel, ainsi que Christian Cointat, Alain Milon, Jacqueline Ferreyrol et Fabienne Keller. Christophe-André Frassa et Yann Gaillard se sont abstenus. Roger Karoutchi, ancien chef des jeunes de l’UMP et homosexuel, n’a pas, courageusement, pris part au vote. Mais qui est François Grosdidier ? Il fut, dans les années 1980/1990 très proche de la Nouvelle Droite et du GRECE dont le pape était Alain de Benoist. Je l’ai connu en cette époque où il professait des idées… disons… enfin, vous voyez ce que je veux dire… Depuis, il a rejoint le Système. Et quel intérêt de rejoindre le Système sans en profiter ? Grosdidier vient d’être mis en examen pour « détournement de fonds publics » et « prise illégale d’intérêt ». Pour trois fois rien… On lui reproche un “système” municipal de dépenses injustifiées et de « petits arrangements entre amis ». Entre autres, un usage privé des voitures de service de la mairie et des subventions allouées à des associations proches de certains de ses adjoints. Mais Grosdidier se défend. Bon, d’accord, le dossier compte 3 000 pages, mais les faits qui lui seraient reprochés seraient “mineurs”. Nous voici soulagés. Mais comme les gens sont méchants, le voici mis en cause récemment dans un dossier concernant un système illicite de captation de marchés publics. Encore une fois pour une broutille… Des détournements de fonds de plusieurs millions d’euros, montés avec la complicité d’entreprises du BTP de Lorraine et du Luxembourg. Personne ne peut croire que l’ancien militant identitaire, tendance nationale et sociale, soit capable de telles ignominies. Il a d’ailleurs déposé plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

Spieler 1.jpg

 

FRIGIDE BARJOT PÈTE DE PLUS EN PLUS LES CÂBLES

 

De mieux en mieux. La Barje, qui a sans doute abusé de substances, au demeurant peut-être licites, s’en prend violemment au « Printemps français », qui a l’immense tort de prendre ses distances avec la mièvrerie rose-whisky de Barjot. Elle éructe (hips !) à la radio, sur RMC, dans l’émission de Bourdier : « Le Printemps français sera poursuivi, je vous le dis solennellement aujourd’hui ! Poursuivi pour vols d’affiches, pour agression effectivement ! (hips !). Vol de notre slogan : “On ne lâche rien”, qui était aussi à Monsieur Mélenchon ». Monsieur, « Monsieur ! » Mélenchon, appelé à la rescousse, on aura tout entendu ! Hips ! Frigide Barjot a annoncé qu’elle envisageait de participer au « rassemblement contre l’homophobie » organisé par Act-Up, Aides, la Fédération internationale Gay Games et SOS homophobie. Il paraît que l’association « Le mariage pour tous » sera aussi présente… Hips ! elle finit par déclarer : « Le Printemps français n’a rien à voir avec nous ! » Ça, on l’avait compris ! Hips !

 

MALI : LES TROUPES AFRICAINES “TOTALEMENT INCAPABLES”

 

Les troupes africaines de la CEDEAO sont « totalement incapables » et « pas à la hauteur » juge le Pentagone. Ce sont les propos tenus mardi 9 avril par un haut responsable du Pentagone, Michael Shehan, conseiller du secrétaire américain à la Défense, qui déclare : « A ce stade, la force de la Cédéao n’est capable de rien. » La « force africaine » est constituée de 4300 soldats du Togo, du Sénégal, du Ghana, du Niger, de la Sierra Leone, de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Sont-ce elles qui ont gobé le chameau de François Hollande ? Cela n’est pas totalement impossible. Le responsable du Pentagone a par contre salué l’intervention française, qui selon lui, a été « absolument excellente ».

 

HARLEM DÉSIR ET JEAN-MARC AYRAULT : “D’ANCIENS REPRIS DE JUSTICE

 

Ce sont les propos tenus par Christian Jacob, le chef de groupe UMP à l’Assemblée nationale, faisant référence à leurs condamnations dans le passé. Jean-Marc Ayrault avait été condamné en 1997 à une modeste peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public à Nantes. Mais pas de souci. Dix ans plus tard, il a bénéficié d’une réhabilitation pour cette condamnation, comme le prévoit le Code pénal. Du coup, on oublie tout… Quant à Harlem Désir, il n’a été condamné qu’à 18 mois de prison avec sursis pour avoir reçu des salaires fictifs d’une association. Et les mêmes s’acharnent sur ce pauvre Cahuzac…

 

SACRÉE ESTHER BENBASSA : ENCORE UNE DANS L’EXAGÉRATION !

 

Esther Benbassa est, pour ceux qui l’ignoreraient, sénatrice du groupe EELV (Les Verts), chargée du projet “mariage pour tous” et de ce fait, particulièrement et forcément très exposée aux violences des groupes anti-mariage homosexuel. Car Esther est en pointe dans ce domaine. Sa voiture vient d’être abominablement agressée (enfin, n’exagérons pas : l’avant droit du véhicule a été défoncé). Elle prétend qu’elle a été “bousillée”. Par qui ? On le devine. Et elle n’a pas manqué de le faire savoir. Seul petit, tout petit problème. La photo du véhicule, parue sur internet, montre clairement que les dégradations ne proviennent certainement pas des actes de quelques skinheads catholiques ivres et nonobstant homophobes, mais très certainement d’un banal accrochage ou plus probablement d’un créneau raté. Sacrée Esther ! Encore une dans l’exagération !

Spieler 2.jpg

“A AUSCHWITZ, TU AURAIS FAIT ATTENTION” !

 

Une institutrice de mathématiques du lycée Caravillani de Rome s’est énervée devant une élève qui n’écoutait pas son cours. Elle lui a dit : « Si tu avais été à Auschwitz, tu aurais fait bien plus attention ! » Emotion compréhensible de l’élève juive qui a éclaté en sanglots. Le ministre italien de l’Education a exigé un « compte-rendu par écrit de l’incident ». L’enseignante se défend comme elle peut : « Je ne suis pas antisémite, mais à l’école aujourd’hui, il n’y a plus la même discipline qu’avant. » Certes… Bonne nouvelle cependant dans ce monde de brutes : une enquête va bientôt être ouverte en Allemagne, concernant 50 anciens gardiens du camp d’Auschwitz, pour la plupart nonagénaires ou centenaires. Ils pourraient être jugés pour complicité de meurtre sous le régime nazi. Il n’est jamais trop tard pour bien faire…

 

RACE NOIRE ET ALZHEIMER

 

Une variante d’un gène, inoffensif chez les Blancs, double le risque de développer la maladie d’Alzheimer chez les Noirs américains. C’est ce que révèle l’étude du Dr Richard Mayeux, professeur de neurologie à la faculté de médecine de Columbia à New York, parue dans le très sérieux Journal of the American Medical Association. Un generaciste, sans doute…

 

Chaque vendredi, retrouvez la chronique de Robert Spieler dans Rivarol (3,50 €, chez votre marchand de journaux).

00:37 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 17 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

 

robert9.2.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3089

du 12 avril 2013

DE MIEUX en mieux. L’improbable égérie de la Manif pour tous commence sérieusement à énerver ses troupes. Il faut dire qu’elle y va fort. On notait déjà le 13 janvier la présence de l’association Fils de France, dont le président, Camel Bechikh, est un proche de Tarek Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux et membre de l’UOIF, qui a été décoré de la Légion d’honneur début 2013.

 

FRIGIDE BARJOT DÉLIRE DE PLUS EN PLUS

 

Camel Bechikh avait été invité à prendre la parole à la tribune, lors de la récente manifestation, alors que d’autres, politiquement moins corrects, selon la Barjot, s’en trouvaient expulsés. Il y a quelques jours, l’UOIF, proche, faut-il le rappeler, des Frères musulmans, tenait son 30e congrès au Bourget. Devinez qui y fut invité, et qui déclara dans un élan venu du fond du cœur : « Vous êtes notre espérance » ? Frigide Barjot en personne ! L’an dernier, l’UOIF avait invité Youssouf al-Qaradawi, qui légitime les attentats-suicide. Cette fois-ci, Frigide Barjot eut l’honneur de côtoyer Al-Arifi, apologiste de Ben Laden. Interrogée par la télévision, elle expliqua : « En France, nous voulons le vivre ensemble. Ces femmes qui sont voilées, c’est leur choix », ajoutant : « Je suis venu délivrer un message de paix et d’accueil, de lutte contre l’homophobie. » Rien que cela… Ce genre de propos amène sérieusement à douter de la pertinence de suivre cette délirante de haute volée. Christine Tasin, de Riposte laïque, n’y va pas par quatre chemins, l’accusant de « lécher les babouches de musulmans inexistants ». Tasin fait évidemment référence à un supposé islam modéré qui n’existerait que dans l’imaginaire de quelques naïfs.

Spieler 1.jpgUN EXEMPLE DE MUSULMAN “INTÉGRÉ” : LORD AHMED

 

Lord Ahmed, membre du parti travailliste anglais, membre de la chambre des Lords depuis 1998, était connu pour sa lutte contre la discrimination religieuse et les mariages forcés, et pour son investissement dans le dialogue interreligieux. Un vrai modéré. De ceux que Frigide Barjot cite en exemple. Las, le masque a fini par tomber. Il a tenu des propos violemment antisémites au cours d’une interview télévisée, en marge d’un meeting islamiste qui se tenait à Haripur (Pakistan). Du coup, il vient d’être exclu du parti Travailliste car on ne saurait contrister le lobby qui n’existe pas !

 

POURSUIVI POUR UN PIQUE-NIQUE LUDIQUE

 

Il était au jardin du Luxembourg, avec ses six enfants et son épouse et devait y retrouver quelques amis rencontrés sur les réseaux sociaux et à la manif contre le mariage homosexuel. Leur objectif : organiser un pique-nique amical et une chasse aux œufs avec les enfants. Pour se reconnaître, il était convenu que tous porteraient le fameux sweat-shirt représentant une famille “normale”. Au bout d’un quart d’heure, quelques agents s’approchèrent du groupe et exigèrent que ces sweat-shirts subversifs soient retirés ou couverts. Devant le refus amusé du terroriste en puissance, celui-ci fut emmené derechef au poste pour y être verbalisé. Oui, mais encore fallait-il trouver motif à contravention. On commença par « port d’une tenue contraire aux bonnes mœurs ». Devant l’éclat de rire du terroriste et l’intervention du chef du pandore, il fut transformé en « organisation d’une manifestation ludique sans autorisation ». Le dangereux délinquant sera convoqué prochainement par le tribunal de police. Et c’est ainsi que cette démocratie hollandienne sombre dans le grotesque.

 

LE SONDAGE TRUQUÉ D’EUROPE 1

 

Europe 1 avait mis en ligne, sur son site, un sondage dont la question était : « L’utilisation de gaz lacrymogène contre la « Manif pour tous » était-elle selon vous justifiée ? » Le 25 mars, à 17h30, il y avait 22 168 votants. Les “oui” représentaient 13 % des votants, les “non”, 85 % ; sans opinion : 2 %. Deux jours plus tard, le 28 mars, à 0h01, il y aurait eu 422 601 votants, soit 400 000 votes supplémentaires en deux jours ! Un tel sondage en ligne, sur un site très fréquenté, amène 10 à 30 000 votants supplémentaires par jour, jamais plus. Les résultats du “sondage” ? 83 % de “oui”, 13 % de “non”. Quant aux « sans opinion », ils ont disparu ! Truqueurs

 

LÉGION D’HONNEUR : LA BROUETTÉE DE PÂQUES

 

Excellente analyse de notre ami rivarolien Yves Darchicourt, sur son site. Il évoque la Légion d’Honneur, en passe « de devenir une breloque à plastron de général soviétique ». La promotion de Pâques de la chose atteint 563 décorés (68 officiers, 20 commandeurs, 5 grand officiers, 1 grand croix). Une belle brouettée, pour reprendre l’expression d’Yves Darchicourt, qui fait évidemment une large place au copinage et au politiquement correct. Et ce n’est pas fini : l’année 2013 verra encore la promotion du 14 juillet et celle du 1er janvier prochain. Il n’y a pas que la République à être prodigue de colifichets. La Monarchie sut aussi y faire. L’ordre de Saint Michel, institué en 1469 pour faire pièce à la prestigieuse Toison d’Or, élevait pléthore de décorés. Le cordon de Saint Michel était tellement discrédité au point d’être surnommé « le collier à toutes bêtes ». Montaigne, qui en fut décoré en 1571, estimera que c’était l’ordre qui s’était abaissé jusqu’à lui, et non l’inverse. Que dirait Montaigne aujourd’hui ?

 

LE GRAND RABBIN DE FRANCE ET SON NÈGRE

 

Le Grand Rabbin Gilles Bernheim avait écrit un livre important et profond : « Quarante méditations juives ». Hélas, le site Strass de la philosophie vient de relever qu’une bonne partie de l’ouvrage avait été proprement pompée dans l’ouvrage du philosophe Jean-François Lyotard, « Questions au Judaïsme », paru en 1996. Tout penaud, le Grand Rabbin avoue avoir confié la rédaction d’une partie de l’ouvrage à un “nègre” qui a plagié d’autres livres, dont celui de Lyotard. Bernheim reconnaît avoir tenté de couvrir ces agissements de manière “maladroite” et reconnaît que « les plagiats démasqués sur Internet sont avérés ». Quelle probité !

Spieler 2.jpgAFFAIRE CAHUZAC : DÉTOURNEMENTS ET PARODIES

 

La Toile s’amuse à détourner des publicités, en s’inspirant de Cahuzac. Exemples : une publicité pour une banque privée, qui représente l’ancien ministre avec ce slogan : « Mon banquier, c’est moi »; l’affiche du film de Costa Gavras, L’Aveu, où l’on voyait Yves Montand, la corde au cou, et portant des lunettes noires, a aussi été détournée. Le visage de Cahuzac remplace celui de Montand ; on découvre aussi une photo de Cahuzac, supposé avoir pris la parole à un colloque organisé le 20 novembre 2012, consacré à la « lutte contre la fraude fiscale ». Dernier exemple.

 

Une publicité pour une eau minérale, portant le nom de “Cahuzac”. Le slogan : « Cahuzac, l’eau qui vous fait retrouver la mémoire »…

 

TAUBIRA S’ÉNERVE

 

L’Express vient de commettre un article audacieux, dont le titre est : « Taubira, un mariage et cinq divorces ». L’hebdomadaire, qui n’a pas peur de se faire haïr du ministre de la Justice évoque les relations très personnelles que Taubira entretiendrait avec un de ses conseillers qualifié de “spécial”. Colère de la ministre qui répond sur Twitter : « Femme qui dérange couche forcément ». L’hebdomadaire, qui avait associé les multiples départs dans son cabinet et la présence de ce « conseiller spécial », évoque un « mélange des genres », et réplique avec virulence : « La présence de son compagnon au sein de son équipe est un réel problème comme toujours en de tels cas. Il est donc légitime d’en rendre compte. » Et il conclut de façon assassine : « Il ne suffit pas de briller par son art oratoire durant les nuits de débats à l’Assemblée pour être un grand ministre de la Justice. » Cela s’appelle un enterrement de première classe…

 

CONNAISSEZ-VOUS LE PROJET DE LOI “FIORASO” ?

 

Presque personne n’en a entendu parler. Il a pourtant été présenté en conseil des ministres le 20 mars dernier et sera examiné au Parlement à partir du 27 mai. L’article 2 du projet de loi ESR dit “Fioraso” ainsi que l’article 6 de la proposition de loi déposée par 36 sénateurs le 12 février 2013 visent à neutraliser la loi Toubon et à autoriser les établissements d’enseignement supérieur à effectuer tous leurs examens et tous leurs enseignements exclusivement et obligatoirement dans une langue étrangère. Ce qui signifie donc presque exclusivement en anglo-américain. Christine Lagarde avait déjà montré la voie. Quand elle était ministre, elle imposait la pratique de la langue anglaise dans des réunions dans lesquelles siégeaient exclusivement des Français.

 

LEGO ATTAQUÉ EN JUSTICE PAR DES MUSULMANS

 

La société LEGO est accusée par la communauté turque d’Autriche d’offenser les sentiments des  croyants et d’inciter à la haine ethnique. Une plainte a été déposée. La raison ? Le palais de Jabba est un jouet qui fait partie de la série Star Wars. Or, selon les mahométans, ce palais ressemble beaucoup à une mosquée et la tour de garde à un minaret. De plus, les habitants de ce château sont des méchants, affublés de sabres et de fusils. Circonstance aggravante, l’expression al-Jabbar signifie en arabe « tout-puissant » et fait partie des 99 noms d’Allah dans le Coran. Du coup, les musulmans que l’on sait nuancés dans leurs propos évoquent une forme de « racisme culturel ». Du coup LEGO vient d’annoncer le retrait du jouet. Oui, mais, pas d’ambiguïté ! LEGO dément tout lien entre le dépôt de la plainte et le retrait de la vente du palais de Jabba. Ouf !

 

IL VEUT DÉTRUIRE TOUT CE QUI EST ANTÉRIEUR À L’ISLAM

 

Murgan Salem al-Gohary, un imam égyptien, vient de lancer une fatwa visant à la destruction des pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos. Le sphinx ne sera évidemment pas épargné. Cet excité considère que les monuments antérieurs à l’islam sont impies et doivent disparaître de la surface de la terre. Ces grands modérés ne sont pas à leur coup d’essai. Rappelons- nous le dynamitage par les taliban des Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan, la destruction d’édifices religieux au Mali, l’incendie d’une bibliothèque au Caire et, aujourd’hui, les menaces qui pèsent sur le patrimoine syrien. Après les crimes contre l’humanité, à quand les crimes contre l’Art ?

 

EN TUNISIE LIBÉRÉE, LES NOIRS SONT PERSÉCUTÉS

 

Des centaines de réfugiés africains et subsahariens, pour la plupart d’anciens travailleurs migrants en Libye, sont, après avoir fui la guerre civile dans le pays de feu Khadafi, retenus dans un camp, situé dans le sud du pays, en plein désert, en attendant leur rapatriement dans leur pays d’origine. Ceci depuis deux ans. Objectif : pas de mélange avec les autochtones. Le camp connaît une grave crise humanitaire : les enfants et les femmes vivent dans des conditions sanitaires des plus précaires. La plupart souffrent de malnutrition, ne sont pas vaccinés ni protégés du paludisme. Interdiction, bien entendu pour les Africains malades de rejoindre les hôpitaux. Les rares réfugiés à avoir pu fuir le camp ont été agressés dans les rues tunisiennes. Mais pourquoi tant de haine ? Explication de texte : les Arabes tunisiens se considèrent comme des blancs et n’aiment pas les Africains…

 

LES TALIBAN DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE COMMENCENT À DOUTER

 

Le magazine The Economist a toujours affirmé que les émissions de dioxyde de carbone provenant de sources artificielles (c’est-à-dire de l’homme) sont la principale cause du réchauffement climatique. Cette thèse est évidemment partagée par tout ce que la Terre compte d’écologistes, d’apprentis écologistes, et de bonnes consciences, tendance larmoyante et masochiste. Une forte minorité, dont Claude Allègre, qui fut à cette occasion agoni d’insultes, rejetait cette explication, sans remettre forcément en cause la réalité du réchauffement. The Economist, dans son éditorial, doit reconnaître que « les prédictions de réchauffement n’ont pas donné les résultats prévus ». Pourquoi ? En fait les émissions de gaz à effet de serre ont grimpé en flèche au cours de ces quinze dernières années, avec 10 milliards de tonnes de carbone injectées dans l’atmosphère entre 2000 et 2010. Contre toute attente, les températures du sol et de l’air durant cette période sont restées quasiment inchangées, ce qui va à l’encontre du modèle dominant mettant en cause l’activité humaine. The Economist a beaucoup de difficultés à admettre cette réalité. Il écrit, embarrassé : « Le décalage entre l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et les températures qui n’augmentent pas est l’une des plus grandes énigmes de la science du climat. » Il va jusqu’à envisager l’hypothèse que le climat répond (par magie peut-être ?) à la hausse des niveaux de CO2 par des moyens que les scientifiques n’ont pas compris… Force est de reconnaître que les variations naturelles du climat ont un rôle considérablement plus important dans le réchauffement climatique que l’activité humaine. Après tout, on vient de trouver des fossiles de chameau dans l’Arctique canadien et la France a été il y a fort longtemps une zone tropicale. Difficile de croire que l’homme était la cause de ces phénomènes climatiques.

18:35 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 10 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020934.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3088 du 5 avril 2013

 

C’EST une horreur absolue. Ma Christine (Boutin), dont je n’avais plus de nouvelles depuis quelques temps, et qui me faisait sans doute la tête, suite à mes articles dans RIVAROL, a été gazée. Pas à Auschwitz, pas à Buchenwald, non, à Paris, près des Champs-Elysées.

 

HORREUR ! MA CHRISTINE A ÉTÉ GAZÉE !

 

Lorsque les forces de l’ordre ont employé des gaz lacrymogènes pour empêcher les manifestants d’accéder aux Champs-Elysées, elle a été victime d’un malaise... Une photo émouvante la montre, gisant à terre. N’écoutant que son courage, elle était en première ligne, lors de la manifestation contre le mariage pour tous, le dimanche des Rameaux. Du coup, elle demande désormais la démission du ministre de l’Intérieur : Elle déclare : « La façon dont la police a traité les manifestants est inacceptable. C’étaient des gens calmes. » D’autres élus de l’UMP, dont Hervé Mariton, mais aussi des enfants et même des bébés, ont été gazés. Et puis, et puis, il y a surtout ma Christine, qui a réussi à survivre, mais qui sans doute en gardera de multiples séquelles, ce qui ne l’arrangera pas. CRS, SS ! Bon, ce n’est pas très sympa de ma part de me moquer d’elle. Elle annonce, convertie à la nécessaire Révolution, que « ça va péter » et que la prochaine fois, même moins nombreux, les manifestants seront là, sans poussettes, sans bébés, afin de mieux résister à la répression du système… Acceptons-en l’augure. En attendant, la Toile se déchaîne avec de multiples parodies amusantes de la scène d’évanouissement de Christine. Mais elle le prend avec humour. Elle est finalement sympa, ma Christine !

 

FRIGIDE BARJOT EST DÉCIDÉMENT BARJOT

 

Frigide Barjot n’a rien trouvé de mieux, concernant les incidents en marge de la manif anti-mariage pour tous, où des enfants, des bébés furent gazés par les policiers, que de déclarer que les familles gazées « ont pris la responsabilité d’aller sur une allée interdite ». Cette grande révolutionnaire dénonce devant les caméras du système les skinheads infiltrés dans la manif, et planqués dans les landaus. Elle déclara : « Arrêtons avec les violences, c’est un épiphénomène avec des excités ! » Les “excités” qui défendaient simplement leur droit à s’exprimer ont apprécié. Béatrice Bourges, présidente du « collectif pour l’enfant » regroupant 79 associations familiales, vient de déclarer fort justement : « En se désolidarisant de ces familles qui ont reçu des gaz lacrymogènes, elle a lâché ses troupes. Elle oublie que sans toutes ces associations, Frigide Barjot n’est plus personne. » Les lecteurs de RIVAROL qui ont suivi la manifestation sur BFM TV ont pu apprécier le discours final de la Barjot, appelant à la dispersion. En fait de discours, elle entonna un chant des plus improbables, dont les paroles étaient parfaitement incompréhensibles,

tant elles étaient bafouillées.

 

UNE HISTOIRE : CELLE DE LA GRENOUILLE

 

C’est Olivier Clerc, écrivain et philosophe, qui nous raconte ce petit conte, qui a déjà circulé sur Internet, dont le titre est « La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite ». Un conte digne de Gripari, écrivain évoqué dans la rubrique des « écrivains rebelles ». Une marmite remplie d’eau froide. Une grenouille y nage tranquillement. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau chauffe doucement. C’est agréable pour la grenouille. L’eau est tiède : le bonheur. La température continue à monter. Cela n’est pas trop agréable, mais ça va. Houlà, là l’eau devient vraiment chaude ! Cela devient carrément désagréable. La grenouille se sent complètement abrutie et affaiblie. Elle ne bouge plus. Elle va finir par cuire et par mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans une eau à 50 degrés, elle aurait donné immédiatement le coup de patte qui l’aurait éjecté aussitôt de la marmite. La morale de cette histoire est limpide. Rappelons- nous ce que disait Saint Augustin : « A force de tout voir, on finit par tout supporter. A force de tout supporter, on finit par tout tolérer. A force de tout tolérer, on finit par tout accepter ; A force de tout accepter, on finit par tout approuver… » Et c’est ainsi que notre civilisation est mortelle

 

LE POISSON D’AVRIL DE CARAMBAR

 

La plupart des lecteurs de RIVAROL ont été un jour des enfants et connaissent les friandises Carambar. Chaque friandise proposait une blague, qui certes ne volait pas très haut, mais était appréciée des gamins. Or voici que Carambar vient de diffuser un dossier de presse annonçant la fin des mythiques histoires drôles sur l’emballage, supposées être remplacées « à partir du 15 avril par des exercices ludo-éducatifs ». Emoi des journalistes qui ont, à un moment ou un autre, été des enfants, et qui n’avaient sans doute pas d’information plus essentielle à diffuser. Le buzz a été considérable. Toutes les télévisions, les radios, les journaux en ont parlé. Des milliers de fans ont manifesté leur tristesse à coups de pages de protestation sur Facebook et de pétitions sur la toile. Une formidable campagne de pub pour cette PME de 180 salariés. Sauf qu’il s’agissait d’un poisson d’avril élaboré par le service marketing de l’entreprise. Les journalistes victimes du canular, qui adorent se moquer du monde et truquer leurs informations, rient jaune, très jaune, et même, en réalité, ne rient absolument pas. Enfin une blague Carambar drôle !

Spieler 1.jpg

 

MÉLENCHON DÉTESTE LES “BLONDS AUX YEUX BLEUS

 

Interviewé par une télévision marocaine, il raconte qu’il a vécu ses premières onze années à Tanger, avant de venir s’installer, avec ses parents, en France. Il explique : « Je ne supporte plus de vivre autrement que dans un endroit où les gens sont mélangés. Je ne peux pas survivre là où il n’y a que des blonds aux yeux bleus. C’est au-delà de mes forces. Quand on est arrivés en France, c’était l’horreur pour nous. On a découvert un coin perdu de Normandie, le pays de Caux, où, hélas pour eux, les gens souffraient d’un alcoolisme épouvantable. La France des campagnes était extraordinairement arriérée par rapport au Maroc des villes. Casablanca était une ville plus moderne que Clermont-Ferrand ». Mais pourquoi n’est-il pas resté au Maroc ?

 

MÉLENCHON DÉTESTE-T-IL AUSSI LES JUIFS ?

 

Mélenchon, qui est un grand sentimental, vient de déclarer avec humanisme, à propos de Moscovici, le ministre PS de l’économie qui est d’origine juive roumaine : « Il a le comportement de quelqu’un qui ne pense pas français mais qui pense finance internationale. » Mais c’est du Drumont ! Harlem Désir a cru entendre un « vocabulaire des années 1930 ». Emoi considérable.

 

Mais Mélenchon se défend, déclarant : « La finance internationale a fait son cahier de brouillon en Grèce, elle en fait un deuxième à Chypre, c’est nous les suivants ! » Et Mélenchon de poursuivre : « Et dire cela serait de l’antisémitisme ! Plus aucune discussion n’est possible dans ces conditions ! » Incroyable, nous ne le savions pas… Son bras droit, François Delapierre, a quant à lui expliqué dans son discours de Bordeaux, où sa formation tenait congrès : « Dans les 17 salopards de l’Eurogroupe, il y a un Français : Pierre Moscovici ». En attendant, ce dernier a répliqué vigoureusement : « Non, je ne suis pas un salopard ». Nous voici rassurés.

 

L’HUMOUR DE BALKANY

 

Patrick Balkany, le député-maire de Levallois-Perret, qui est le clone de Chirac (même voix, mêmes intonations, et qui eut quelques soucis avec la justice, comme l’ex-président, pour, certes, une broutille : deux ans d’inéligibilité et quinze mois de prison avec sursis), est un personnage assez amusant, dans son genre. Il était récemment face à l’avocat Antoine Gillot, invité de l’émission « Bourdin and co » sur RMC. Il y jugeait “scandaleuse” et « pas dénuée d’arrière-pensées politiques » la mise en examen de Nicolas Sarkozy. L’avocat de l’ex-majordome de la famille Bettencourt s’en était offusqué, déclarant : « Vous avez tout à fait le droit de défendre un copain, mais je trouve inacceptables vos déclarations sur la justice de notre pays. » Réponse de Balkany, dans le brouhaha de la fin de l’émission : « Je vous emmerde ! » Bourdin, l’animateur de l’émission, se réveille d’un long sommeil : « Qui a dit “je vous emmerde” ? » Ce sournois de Balkany répond d’une petite voix : « Ah, pas moi ! J’ai dit “je vous remercie” ». Il faut reconnaître que Patrick Balkany est assez surprenant. Il s’en était pris à Roselyne Bachelot, ancienne ministre et aujourd’hui animatrice, aux côtés de Laurence Ferrari et d’Audrey Pulvar, du « Grand 8 » sur la chaîne D8, déclarant : « Elle n’est pas mise en avantage dans ses robes où elle est boudinée sur son petit banc où on voit toutes ses formes. » Une terrible humiliation pour l’ancienne ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. Elle avait pourtant fait l’effort de perdre une vingtaine de kilos, l’an dernier. Ça ne suffit pas à ce sadique. Il ose commenter le niveau intellectuel de l’émission : « C’est du babillage, du babillage de petites snobinardes, ça n’a aucun intérêt ». Balkany n’a, certes, pas tort… Mais Bachelot est folle de rage, on se demande pourquoi. Elle dénonce « la vulgarité de Patrick Balkany. C’est le beauf dans toute sa splendeur. A mon avis, il vient d’avoir un repas un peu arrosé. Il n’a pas sucé que des glaçons, le gars ». Audrey Pulvar, bonne copine, vint à la rescousse de Bachelot : « Il s’imagine que lui-même est un éphèbe d’une minceur totale et qu’à côté de lui, Brad Pitt est un cageot. » Finalement, on en vient à apprécier ce beauf caricatural de grande envergure…

 

ITALIE : “VITE, FUYONS EN ISRAËL” !

 

La situation est grave. Riccardo Pacifici, président de la communauté juive de Rome, sait de quoi il parle. Il avait déjà dénoncé le mouvement Casa Pound, qui, à l’en croire, constituait « un danger non seulement à Rome, mais dans toute l’Italie et même en Europe. » Et puis, « Und morgen, die ganze Welt (Et demain, la terre entière » ?, comme l’évoque le chant nationaliste allemand ? Et il y a Beppe Grillo, qui dit « que les partis politiques ne sont pas importants ». Commentaire de Pacifici : « c’est exactement ce que disait Hitler avant d’arriver au pouvoir ». Tout en nuances, ces gens-là… Pacifici évoque évidemment les « meurtres de Juifs à Toulouse l’année dernière » et sème la terreur dans les synagogues, déclarant : « Le parti de Grillo est plus dangereux que les fascistes : nous ne savons pas quelles sont les limites. Nous ne connaissons pas la plupart des gens qui sont dans ces mouvements (en d’autres termes : nous ne les contrôlons pas), mais nous savons qu’il y a des extrémistes à la fois de gauche et de droite, des fascistes et des radicaux. »

 

Et Pacifici d’expliquer que les juifs italiens « doivent commencer à se préparer lentement à émigrer en Israël. » Il paraît que « la population a (encore) du respect pour les Juifs, et qu’il y a des lois contre l’antisémitisme. » Oui, mais cela risque de ne pas durer. D’après le président de la communauté juive d’Italie, « le meilleur est passé ». Pourquoi ? Dans dix ou vingt ans, la démographie aura changé en Europe, du fait de l’immigration musulmane. Mais Pacifici, pas à une contradiction près, tient à souligner que les Juifs sont favorables à l’immigration, déclarant : « En tant que Juifs, à cause de notre mémoire historique, nous devons soutenir l’intégration des immigrés en Italie et dans toute l’Europe. Nous devons tout faire pour les soutenir ». Et voici qu’il se met à pleurnicher : « Mais leur sentiment à l’égard des juifs et des chrétiens n’est pas positif… » Pas longtemps, car dans un immense élan, il déclare : « Pendant de nombreux siècles, nous avons eu de très mauvaises relations avec le Vatican, mais maintenant nous travaillons ensemble pour favoriser l’intégration des musulmans. » Et il ajoute : « Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pouvons maintenir l’identité juive-chrétienne de l’Europe. » L’identité juive-chrétienne de l’Europe : qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre…

 

COHN-BENDIT RATTRAPÉ PAR SON PASSÉ

 

Daniel Cohn-Bendit est un grand démocrate, comme chacun le sait, dans le genre donneur de leçons. Il devait recevoir, en Allemagne, un prix de la Fondation Theodore Heuss, pour couronner « son combat pour la démocratie et les droits fondamentaux. » Il était prévu que le président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande lui remette le prix et prononce un discours. Las, ce dernier a refusé. Pourquoi ? D’après son service de presse, « le président ne pouvait associer la Cour de Karlsruhe avec des écrits parlant de la sexualité entre les adultes et les enfants. » Référence au livre de Cohn-Bendit, paru en 1975, Le grand bazar, où l’icône de 1968 racontait : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. S’ils insistaient, je les caressais. »

12:49 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 03 avril 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

 

robert9.2.JPGRobert SPIELER

RIVAROL N° 3087

du 29 mars 2013

 

LES Bobards d’or, initiés par Jean-Yves Le Gallou et son blog Polemia ont, une fois de plus, fait le plein. De nombreuses personnes se sont pressées pour applaudir les nominés, qui étaient, bien entendu, absents. C’est en queue de pie, en smoking, que les invités furent accueillis. Dans le style des récompenses du cinéma, Lion d’or etc. Pas question de faire dans le cheap (le modeste). Tous les plus extraordinaires menteurs, traficoteurs de vérités, mythomanes, truqueurs du paysage médiatique nord-coréen à la sauce française eurent droit à leur petite récompense.

 

LES NOMINÉS DES BOBARDS D’OR

 

Il y eut Morandini, qui obtint le « bobard par détournement d’image ». Il n’avait commis pourtant commis qu’une toute petite manipulation, en illustrant une manif pour le mariage pour tous par des images de la manif contre le mariage homosexuel, où il y avait évidemment beaucoup plus de monde. Il y eut le « bobard calculette », auquel Jean-Jacques Bourdin eut droit. Il avait manipulé quelques petits chiffres pour arriver à la conclusion qu’il y avait moins d’immigration en France en 2012 qu’en 1931, ce qui semble évident. Serge Le Luyer (Ouest-France, Le Monde) a, quant à lui, obtenu le Bobard d’argent. Il avait, modestement, transformé le prénom d’un mineur meurtrier, Souleymane, en Vladimir, ce qui paraît en effet beaucoup plus correct. Quant au Bobard d’or, il a été attribué à Philippe Manière (France 3) qui avait déclaré que « nos flux migratoires en France sont extrêmement ténus » : 200 000 par an, une bagatelle, en effet… A bêtise crasse exceptionnelle, il convenait d’attribuer un prix exceptionnel. Ce qui fut fait. La « muselière d’or » fut attribuée au très exceptionnel Patrick Cohen, petit journaliste talmudiste que les lecteurs de RIVAROL ne peuvent qu’adorer, qui, opposé à Taddeï, répondait à la question de l’animatrice de la matinale de France Inter : « On a le droit de penser ce qu’on veut ? ». Réponse de Cohen : “Non”. Voilà qui est limpide. Même le grand Kim-Il-Jong, l’exceptionnel dictateur nord-coréen que nous aimons tous, ni le camarade Staline, ni Enver Hoxha, le formidable tyran albanais (c’est lui mon préféré), ni Mao-Tsé-toung, ni Fidel Castro, ni Ceausescu, n’auraient osé répondre aussi franchement. Ah, au fait, rien à voir avec ce qui précède : pourquoi l’antisémitisme progresse-t-il vertigineusement ?

 

“MISS BURKA” : CES INCULTES N’EN VEULENT PAS

 

Contrairement à ce que peuvent imaginer les mauvais esprits rivaroliens, Miss Burka n’est pas une femme voilée candidate à un prix de beauté. Il s’agit d’un projet artistique, créé par un grand artiste devant l’Eternel, que certes personne ne connaît, Thierry Verbecke. L’œuvre représente une statue géante en bois recouverte du voile intégral. L’artiste avait obtenu une modeste subvention de 8 000 euros du Conseil régional pour réaliser son chef-d’œuvre. Il était question que la gigantesque statue participe à la parade de Roubaix, le 1er avril. Las, les organisateurs ont refusé sa présence. L’artiste s’émeut. Il a déclaré : « Moi je la voyais comme une espèce d’objet pacificateur qui pouvait réconcilier à un moment deux folklores ». En voilà encore un qui avait tout compris… Ah au fait, il y a eu protestation de certains élus, dont le coup de gueule du conseiller régional UMP et maire de La Madeleine, Sébastien Leprêtre qui affirme que le retrait de l’“œuvre” était une « véritable provocation ». En voilà un qu’il faut virer de toute urgence…

 

MARIAGE FORCÉ : UNE MINISTRE PARLE

 

Mme Vallaud-Belkacem est paraît-il ministre. De qui on le sait, de quoi pas vraiment. Mais elle pense, elle parle, elle dit des choses profondes. A propos du mariage forcé, notamment. C’était dans l’émission Dimanche Plus du 17 mars, où elle a affirmé : « Le mariage forcé ne concerne pas que les sociétés musulmanes, il peut concerner les sociétés catholiques. Il faut arrêter la stigmatisation. » Oui, cette exceptionnelle inculte est ministre de la République. On lui rappellera que si, certes la tradition féodale voulait que les pères négociassent les mariages de leurs enfants pour préserver leurs terres, l’Eglise catholique a su lutter contre ces pratiques, n’hésitant pas à bénir des unions contraires aux volontés des parents, considérant que le mariage était une union d’amour, qui ne pouvait être que libre… Mais tout ceci est trop compliqué pour Belkacem.

 

TRIERWEILER : UNE PLAINTE POUR “DÉTOURNEMENTS DE FONDS PUBLICS”

 

Xavier Kemlin a beau être l’héritier des fondateurs du groupe Casino, il n’en est pas moins près de ses sous et de ceux des contribuables. Il estime que les contribuables n’ont pas à financer le train de vie de la concubine de François Hollande, dès lors que leur relation n’est pas formalisée. En d’autres termes : qu’ils ne sont pas mariés, ni pacsés. « C’est sa maîtresse ! », déclare-t-il, sans humanité, ajoutant : « On parle du mariage pour tous. Mais alors, qu’ils le fassent ! » Xavier Kemlin, qui vient de déposer plainte auprès du tribunal correctionnel de Saint-Etienne contre Trierweiler, estime que les contribuables n’auraient pas à financer le train de vie de la compagne de François Hollande (bureaux à l’Elysée, collaborateurs, gardes du corps), au motif qu’il n’y a aucune formalisation juridique de leur relation. Il a tout l’air d’être de ceux qu’il vaut mieux avoir pour amis que pour adversaires.

 

COLLARD S’ÉNERVE CONTRE PHILIPPOT

 

Au sujet de la motion de censure déposée par l’UMP, Marion Le Pen et Gilbert Collard avaient annoncé qu’ils la voteraient. Oui mais, l’énarque de service, Florian Philippot, le bras droit de Marine Le Pen, était beaucoup, beaucoup plus nuancé : « On n’est pas d’accord avec le gouvernement mais on n’est pas non plus d’accord avec l’UMP », déclarait-il courageusement au Figaro. Prônait-il l’abstention ? Il répondit héroïquement : « On verra ». Eh bien, on a tout vu. Collard l’a remis sèchement à sa place, « Je m’excuse, mais ce n’est pas à lui de donner des consignes. De toute manière j’ai ma liberté et je voterai cette motion de censure », ajoutant (et quelques oreilles ont sifflé) qu’il s’agissait d’une « affaire d’intelligence ».

 

BHL, PERSONA NON GRATA EN LIBYE

 

Bernard-Henri-Lévy avait pourtant libéré à lui tout seul la Libye. Las, ces gens-là n’éprouvent aucune reconnaissance. Sarkozy s’est rendu, il y a quelques jours en Libye et BHL avait fait des pieds et des mains pour l’y accompagner. Il paraît qu’Ali Zeidan, le Premier ministre, l’avait invité lors de sa venue à Paris en janvier… Promesses qui ne tiennent que le temps de la consommation d’un loukoum. Les autorités libyennes, ingrates au possible, ne savent même plus qui est BHL, ou ne le savent que trop bien. Leur porte-parole déclare : « Nous ne l’avons pas invité. S’il vient, nous lui fermerons la porte. Si le Premier ministre l’a invité, qu’il aille donc chez lui ! » Le service de communication du Premier ministre Ali Zeidan a quant à lui confirmé que BHL n’était pas invité, « par choix de la mairie » (de Tripoli). En réalité, les islamistes, qui dirigent aujourd’hui la Libye, ne veulent pas que BHL mette un pied sur leur sol. On se demande vraiment pourquoi.

 

LA LICRA: L’INSUPPORTABLE ARROGANCE DE CES GENS-LÀ

 

Ils osent tout. Voici le courrier que vient d’envoyer le président de la Licra (La Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme, à laquelle Anne Kling a consacré un excellent livre, voir la recension page 13) à la garde des Sceaux Christiane Taubira. Dans cette lettre dans le registre dénonciateur, Alain Jakubowicz dénonce le fait que le serment des magistrats comprend un terme heurtant la laïcité. Le passage incriminé par le président de la Licra précise que les juges doivent « garder religieusement le secret » des délibérations. Le terme “religieusement” a donc fait tiquer Me Jakubowizc qui explique à Christiane Taubira : « Ne pensez-vous pas que cette référence […] est équivoque et à tout le moins inopportune ? ». L’Express rapporte qu’Alain Jakubowicz est prêt à se lancer dans un combat judiciaire et constitutionnel pour faire modifier le serment. Alain Jakubowicz est chevalier dans l’Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’Honneur. On s’en doutait.

 

MAIS QUE FAIT, OÙ EST TAUBIRA ?

 

La très médiatique Christiane Taubira, qui charme par sa faconde, son aisance verbale, les chaumières socialistes et les bobos, et qui mena un « beau débat », pour reprendre leur jargon, à l’Assemblée nationale sur le « mariage pour tous », commence à faire sévèrement tousser la Place Vendôme, le siège du ministère de la Justice. Les démissions succèdent aux démissions. Exeunt en quelques semaines la conseillère des politiques pénales, le directeur puis le chef de cabinet, le conseiller diplomatique, la directrice des services judiciaires, le directeur des affaires civiles et du Sceau, ainsi que son adjointe. Impossible de travailler avec elle. Elle est totalement insupportable… Le bilan du « ministère de la parole », après dix mois de souffrances pour les collaborateurs, est totalement maigrichon. Quant à Christiane Taubira, ça va, merci. Elle vient de passer quatre jours au Sénégal.

Spieler 1.jpg

 

OFFRE D’EMPLOI POUR RIVAROLIENS MOTIVÉS

 

Des rivaroliens sont peut-être tentés par une carrière à l’international. Pas de problème. Il y a des places à prendre en Arabie Séoudite. Il y a en effet un vrai déficit d’experts du maniement de sabre et de coupeurs de tête. Il manque des bourreaux. Il en manque et tous ne sont pas très sérieux. La preuve : Al Ayoum, un journal local, raconte que « certaines exécutions ont dû être retardées et d’autres se sont faites dans la confusion parce que l’exécutant était en retard ». Pas très sérieux, tout çà… Les autorités, qui se sont réunies récemment pour débattre du problème, envisagent de remplacer le sabre par un peloton d’exécution. Oui mais, que deviendra alors la place Dira à Riyad, connue sous le nom « place coupe-coupe », qui attire de nombreux spectateurs à ce divertissement ? L’exécution par fusillade est beaucoup moins amusante, sans compter le risque de balles perdues…

 

PETITE DEVINETTE

 

Qui est l’auteur de ces délicieux vers ? François Mitterrand, Philippe Pétain ou l’Ayatollah Khomeiny ? « Un nœud s’est défait de la tresse emmêlée de l’Aimée / Tout comme un jeune amant, le vieil ascète est à ses pieds / Au calice de ta grâce, j’ai bu une goutte de vin. / Alors mon âme s’est noyée dans la vague de ton chagrin / Aux joyeux drilles de la taverne est venue l’annonce de l’union, / Aussitôt ce fut le tumulte, danse et joie à l’unisson ». Réponse à la fin de ces Chroniques…

 

LES JUIFS ASHKÉNAZES SONT BIEN PLUS INTELLIGENTS QUE LES GOYS

 

C’est le site sioniste JSSNews qui l’écrit. Donc c’est vrai. Il fait référence à une étude réalisée par l’Université de Cambridge. On y apprend que les Juifs ashkénazes (européens) ont un quotient intellectuel supérieur de dix points, soit 117, à celui des Européens et de vingt points à celui du reste du monde (la moyenne est de 107). Selon USA Today, « les juifs ashkénazes représentent 2,2 % de la population américaine, mais 30 % du corps professoral des collèges d’élite, 23 % des Américains les plus riches, et 38 % des réalisateurs de cinéma ayant obtenu un oscar. » Mieux : selon l’Institut pour l’éthique et les technologies émergentes, « Depuis 1950, 29 % des bourses d’Oslo sont allées à des Ashkénazes, même s’ils ne représentent que 0,25 % de l’humanité ». Commentaire de JSSNews : « Une étude qui devrait raviver les jalousies antisémites. Mais qui explique parfaitement une chose : ce n’est pas pour rien si en 6 décennies, l’Etat d’Israël est devenu une si grande puissance intellectuelle et économique. » En d’autres termes : les Goys sont génétiquement des imbéciles…

Spieler 2.jpg

 

DERNIÈRES NOUVELLES DE BEPPE GRILLO

 

Amusante (mais pas si fausse que cela) équation que nous propose le magazine Aujourd’hui pour définir qui est l’étonnant phénomène de la politique italienne, qui vient d’obtenir 25 % des suffrages aux dernières élections. Beppe Grillo, s’il était français, serait : « un humoriste contesté comme Dieudonné » (à propos de ses « dérapages antisémites ») ; « Marine Le Pen » (antieuropéenne et anti-immigration) ; « Michel Rocard » (réduction du temps de travail) ; « Cécile Duflot » (anti-nucléaire). Beppe Grillo est un drôle d’oiseau. Cet Italien, qui propose la suppression des syndicats, la maîtrise des flux migratoires, la réduction des salaires des élus politiques et la sortie de l’euro en fait tousser quelques-uns. Sa campagne ? Ni droite, ni gauche. Tous pourris ! Cela rappelle diablement la campagne de Pierre Poujade, avec son slogan : « Sortez les sortants ». Grillo déclare, en assumant parfaitement : « L’époque de la représentation est révolue, nous n’y

croyons plus. Oui, nous sommes populistes, faites-le savoir ! »

 

RÉPONSE À LA DEVINETTE

 

Etonnant, certes, mais l’auteur de ces vers, alors octogénaire, est l’Ayatollah Ruhollah Khomeiny. Pour être tout à fait objectif, précisons que cette poésie fait largement appel au symbolisme de l’amour et du vin pour parler de l’expérience spirituelle. Il ne faut donc pas s’y tromper : dans cette poésie, l’unique Amie et Aimée, c’est la Réalité divine, et la seule ivresse dont il est question est celle que procure le vin de la connaissance gnostique. On avait eu peur…

01:28 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 26 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020980.JPGRobert SPIELER

RIVAROL

N° 3086 du 22 mars 2013

PÉPÈRE s’en était allé sur les routes de France et de Bourgogne. Histoire de redorer quelque peu son blason fort défraîchi, ces derniers temps. Il prétendait vouloir prendre le pouls des Français. Il a été servi...

 

PÉPÈRE FAIT UN FLOP

 

Comme nous le savons, “Pépère” est le surnom qui lui est donné par certains de ses collaborateurs élyséens. Dans un discours en Côte-d’Or, il a pris le costume de Monsieur « petites blagues » en évoquant l’éradication de la tuberculose bovine. Dans la salle, un participant lui avait suggéré d’éradiquer aussi les “blaireaux”. Le “blaireau” est, selon le dictionnaire un « individu conformiste, borné, niais. » Hollande a réagi avec cette réplique qui se voulait pleine d’humour : « Oui les blaireaux aussi, mais ça, il n’y a pas qu’ici, c’est une charge nationale ». Hollande ne croit pas si bien dire. Des blaireaux, il y en a même au sommet de l’État... En visite à Dijon, il a eu droit à un bain de foule entaché par plusieurs incidents. L’une des personnes présentes s’est montrée virulente, l’apostrophant : « Elles sont où vos promesses, monsieur Hollande. Elles sont où ? », avant d’être expulsé sans ménagement par le service d’ordre. Une femme, à qui Hollande proposait de poser à ses côtés lui a dit : « Non, pas de photo, On vous voit assez à la télé. » Un peu plus tard, une femme l’a apostrophé pour lui expliquer qu’elle n’appréciait pas Valérie Trierweiler, ajoutant : « Ne vous mariez pas, on ne l’aime pas en France ! » Hollande était paraît-il

quelque peu gêné…

 

PÉPÈRE ET SA NOUVELLE MAÎTRESSE

 

Selon des informations qui semblent sérieuses, Hollande aurait une nouvelle maîtresse. Elle s’appelle Julie Gayet et est une actrice de cinéma et de télévision, de 18 ans sa cadette. C’est le conseiller, chargé de la communication, de la stratégie et de la coordination avec Matignon, le journaliste Claude Sérillon qui bavarde quelque peu inconsidérément dans les dîners parisiens, qui le raconte : « C’est Valérie Trierweiler qui va être contente. Julie et François se sont connus pendant sa campagne électorale, mais hélas, ils ne peuvent pas se voir beaucoup parce que Valérie Trierweiler est très jalouse. » Pas sûr que Sérillon fasse de vieux os dans sa fonction… Paul Valéry disait qu’il y a trois sortes de femmes : les emmerdantes, les emmerdeuses et les emmerderesses. Tout le monde sait à quelles catégories appartiennent Ségolène Royal et le rottweiler. Pour ce qui est de Julie Gayet, attendons un peu.

 

VICTORIN LUREL, UN SACRÉ OISEAU

 

Personne ne connaissait Victorin Lurel, ministre de l’Outre-mer, ancien président du conseil régional de Guadeloupe et député de la Guadeloupe depuis 2002. Tout le monde le connaît aujourd’hui, du moins dans les milieux politiques et dans les media. Chargé de représenter la France aux obsèques d’Hugo Chavez, il a fait fort, très fort. Il a tout d’abord osé une comparaison politique des plus audacieuses : « Toute choses égales par ailleurs, Chavez, c’est De Gaulle plus Léon Blum », ajoutant : « Moi, je dis, et ça pourra m’être reproché, que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez […] Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l’homme. » Rien que cela... Cette puissante pensée a fait bondir les associations de défense des droits de l’homme qui n’ont jamais reconnu Chavez comme un modèle de démocrate. Qu’à cela ne tienne. Lurel ne s’arrête pas en si bon chemin. Il a aussi des compétences en thanatopraxie (embaumement des corps). Impressionné par la préparation du corps, il a déclaré : « On avait l’impression qu’il y avait là une sorte d’opération, je pèse mes mots, de sanctification. » Pris dans son élan, il a ajouté : « Il était tout mignon, frais, apaisé comme peuvent l’être les traits de quelqu’un de mort, on avait un Hugo Chavez pas joufflu comme on le voyait après sa maladie. » L’opposition toussote, mais assez discrètement. Curieusement, c’est Mélenchon qui a dégainé et sulfaté à tout-va le pauvre Lurel. Quoi ? Oser dire du Conducator bolivariste qu’il est “mignon” ? Dit-on de Lénine ou de Fidel Castro qu’ils sont “mignons” ? Quel crime de lèse-révolution ! Du coup Mélenchon dénonce un « solférinien (sic) arrogant et méprisant ». Rien que çà. Le pauvre Lurel, qui se fait fusiller par la droite mais aussi par l’extrême-gauche aura-t-il droit à un cercueil de verre et sera-t-il lui aussi embaumé ? L’avenir nous le dira. On peut cependant prévoir qu’en cas de remaniement, il pourra prendre un vol direct en direction de la Guadeloupe…

 

DSK DIT “BONNES FÊTES À TOUTES

 

C’était au lendemain de la journée des femmes, lors du match de rugby Toulon-Biarritz. Le président du club toulonnais avait décidé de faire, en début de match, un petit clin d’œil sympathique aux femmes. Un écran géant a projeté dans le stade une image de DSK, souriant, accompagné de la phrase : « Bonne fête à toutes ». Cela n’a pas fait rire tout le monde. Le président du club assume totalement, évoquant DSK, « devenu un personnage humoristique et authentique ». Quant aux hommes politiques, il semble les avoir en haute considération, affirmant au quotidien La Provence : « Des tas d’hommes politiques nous ont fait croire qu’ils étaient axés sur leur travail, alors que ce qui intéresse 99% d’entre eux, quand ils ont fini leurs discours, c’est le cul, picoler et le pouvoir. » Face aux grincements de dents, il poursuit dans la provocation : « Quand j’arrive à choquer les cons, j’ai réussi ce que je voulais faire. » Le même, qui ne manque pas d’humour, avait fait projeter récemment l’image de Gérard Depardieu avec cette phrase : « Bons baisers de Russie »…

 

HOURIA BOUTELJAH MISE EN EXAMEN POUR RACISME ANTI-FRANÇAIS !

 

Sur plainte de l’AGRIF devant le tribunal de Toulouse, Houria Bouteljah, la très excitée présidente de l’association « Indigènes de la République » vient d’être mise en examen pour injure raciale à l’égard des Français. Elle avait évoqué en toute humanité les “souchiens” pour qualifier les Français de souche. Elle sera jugée prochainement par le tribunal correctionnel de Toulouse. La pasionaria anti-française hérite par ailleurs d’une autre procédure contre le livre « Nique la France » édité par son association. Le NPA d’Olivier Besancenot lui a, bien entendu, apporté son soutien. Lisons, pour la bonne bouche, ce que Charles Aznavour vient de déclarer le 23 février 2013 au micro de RTL : « Je suis devenu Français d’abord dans ma tête, dans mon cœur, dans ma manière d’être. Je suis devenu Français. C’est à dire que j’ai abandonné une grande partie de mon arménité pour être Français. » Et Aznavour de conclure : « Il faut le faire ou il faut partir ». Bravo !

 

SOCIALISME ET ANTISÉMITISME

 

L’affaire fait scandale en Belgique. La section PS de Molenbeck (banlieue de Bruxelles) avait organisé une réunion publique sur le thème : « Et si on parlait librement et sereinement du sionisme ? » L’illustration de l’affiche a suscité quelques remous. On y voit la caricature d’un juif orthodoxe, digne des outrances du journal antisémite nazi Der Stürmer. A la suite des protestations, la réunion a été annulée et reportée à une autre date. Comment un tel dessin a-t-il pu être choisi ? Le président de la section PS de Molenbeck est dans ses petits souliers. Il a des explications quelque peu alambiquées : il y aurait eu « une erreur avant validation »… Il paraît, si l’on en croit le site du CRIF, que « ce dessin est signé par un caricaturiste connu en Belgique pour ses opinions ouvertement fascistes, antisémites et négationnistes ». Les socialistes belges fonctionnent décidément dans la mesure et dans la modération. Il y a quelques jours, le député socialiste bruxellois Jamal Ikazkan, issu de la même section de Molenbeck, avait traité sur un tweet d’« ordure sioniste » le journaliste français Claude Moniquet, dont il n’avait pas apprécié l’analyse de la situation en Égypte, qu’il avait exposée sur RTL. Pourquoi cette série d’incidents antisémites ? Certains ont leur petite idée. Ils seraient la conséquence du « silence coupable » du PS belge face à la montée de l’islamisme… d’autant que le PS a fait élire un certain nombre de candidats issus de l’immigration musulmane. On s’en doutait un peu.

Spieler 1.jpg

VALLS ET L’“ANTISÉMITISME NOUVEAU, NÉ DANS NOS BANLIEUES”

 

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, invité le dimanche 10 mars de la radio communautaire Radio J, semble découvrir cet « antisémitisme nouveau ». Voilà ses déclarations : « Il y a dans nos quartiers des jeunes et des moins jeunes qui, au nom d’une identité qui se sentirait attaquée (par qui ?), décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s’attaquer aux Juifs. Ils considèrent le Juif comme l’ennemi. » . Evoquant l’affaire Merah, il poursuit : « Sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s’est passé a pu peut-être libérer la parole ». Oui, mais attention, pas d’amalgame ! Valls appelle à « être prudent dans les termes. Il ne s’agit pas de stigmatiser d’autres Français, de jeter l’opprobre sur nos concitoyens notamment de confession musulmane. » Nous voici rassurés...

Spieler 2.jpg

CONCLAVE : LIBÉRATION RACONTE N’IMPORTE QUOI

 

Si le conclave avait duré plus de trois jours, les cardinaux n’auraient eu droit qu’à un repas par jour. Au-delà de huit jours, ils étaient au pain, à l’eau avec un peu de vin. C’est la quotidien de la gauche bobo, Libération, qui raconte cette fable. En fait, en 1268, le conclave avait duré 33 mois. Les habitants de Viterbe, commune du nord de l’Italie, excédés, avaient imposé aux prélats un régime de pain et d’eau et Grégoire X avait décrété en 1272 les mesures coercitives évoquées par Libé. Sauf que ces mesures ont été depuis longtemps abandonnées.

 

LA PSEUDO-MÈRE PORTEUSE TOTALEMENT MYTHOMANE

 

Tous les journaux, toutes les radios, toutes les télévisions en avaient abondamment parlé. Cette jeune habitante de Calais de 24 ans affirmait avoir été mère porteuse en 2011 pour aider un couple de Français ne pouvant plus avoir d’enfant. Or il s’avère que Raphaela a totalement inventé cette histoire. A noter que ses trois enfants lui avaient été retirés avant d’être confiés en 2011 aux services à l’enfance. Elle est totalement mythomane et, comme l’explique sa mère, « elle croit en ses mensonges ». Avec l’aide d’Internet, Raphaela avait concocté un faux témoignage comportant beaucoup de détails tout à fait crédibles, a priori. Sa mère raconte : « Ma fille ment tellement qu’elle cause énormément de dégâts autour d’elle, sans le vouloir. » Étonnants mythomanes... Toujours est-il que rares sont les media, qui s’étaient engouffrés dans cette affaire à scandale, à avoir poussé le professionnalisme jusqu’à rétablir la vérité. Silence radio. A l’exception d’Aujourd’hui qui y a consacré un vrai article informant avec exactitude ses lecteurs de cette tromperie à laquelle le quotidien avait participé, bien involontairement.

 

DES ŒUVRES QUI FONT FÜHRER

 

Charles Krafft, 65 ans, est un artiste céramiste renommé de Seattle, dont les œuvres sont très présentes chez les galeristes et les collectionneurs. Il « détournait les codes du nazisme et créait des œuvres à la fois dérangeantes et audacieuses » à découvrir sur le site Brain Magazine. Il a semé des swastikas sur du savon, des parfums, avec la mention “pardon” et même réalisé certaines céramiques avec des cendres humaines. En 2003, il avait créé une théière représentant la tête d’Hitler. Elle fut exposée en 2007 au musée de San Francisco, avec cette notice « l’œuvre ressuscite l’image d’Adolf Hitler pour critiquer le fascisme et le rôle du kitsch. Le bec et la poignée de la théière ressemblent aux cornes du Diable, suggérant que Hitler était un être démoniaque et mauvais.(...) le couvercle de la théière sert aussi de kippa, une référence aux révélations selon lesquelles plusieurs suprémacistes blancs étaient de descendance juive. » Ses œuvres sont (ont été ?) exposées partout y compris à la Halle Saint-Pierre (Paris XVIIIème) dans le cadre de l’exposition « Hey ! », dont le site de l’ex-trotskiste Edwy Plenel, Rue 89, est partenaire. Amusant... Krafft a eu droit à des articles dans des revues prestigieuses tel Harper’s Magazine. Bref, il était la coqueluche des bobos... Patatras ! Voici que l’on découvre que Charles Krafft est en réalité authentiquement raciste, suprémaciste de la race blanche, et négationniste.

 

Il a déclaré en juillet 2012 sur un site appelé The White Network (le réseau blanc) : « Je crois que l’Holocauste est un mythe ». A la question « Croyez-vous que le régime d’Hitler a systématiquement tué des millions de juifs ? », il vient de répondre : « Je ne doute pas que le régime d’Hitler a tué beaucoup de juifs, mais je ne crois pas qu’ils aient été amenés de force dans des chambres à gaz et tués. » Il paraît que quelques collectionneurs et galeristes l’ont saumâtre. Très calme, il les rassure : « J’aimerais préciser que je n’ai jamais essayé de duper les collectionneurs d’art et les commissaires d’expositions (...) Mon opinion sur les races et l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale n’a changé que récemment. » Après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis...

23:30 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 18 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3085 du 15 mars 2013

NICOLAS Sarkozy ne s’est certes jamais prononcé en faveur du mariage gay. Mais, campagne électorale oblige, il s’était montré des plus discrets et des plus nuancés sur le sujet, reconnaissant « qu’il existe de fait, des situations particulières avec des hommes et des femmes qui assument parfaitement leur rôle parental. » Que voulait-il dire par ces puissants propos ? On croit deviner un appel du pied au lobby homosexuel.


SARKOZY ET LE MARIAGE POUR TOUS


Comme Sarkozy cache à peine son désir de revenir dans le jeu politique, et que dans son esprit, c’est Patrick Buisson et sa ligne relativement droitière qui peuvent lui permettre de l’emporter à la prochaine élection, le voici qui modifie assez radicalement son propos, déclarant à Valeurs Actuelles : « Avec leur mariage pour tous, la PMA, la gestation pour autrui, bientôt, ils vont se mettre à quatre pour avoir un enfant. » Dans cette interview, Nicolas Sarkozy évoque son possible retour en politique, par devoir, bien sûr, pas par désir. Il ne se présenterait que s’il était « obligé d’y aller ». En fait Sarkozy éprouve un mépris abyssal pour les candidats potentiels, tel Fillon, qu’il considère comme incapables de battre la gauche.


LA FILLE DE SARKOZY EST UN GÉNIE PRÉCOCE

Il minaude, déclarant : « Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : “Avez-vous envie d’y aller ?” mais “aurez-vous le choix ?” », ajoutant : « Dans ce cas, je ne pourrai pas continuer à me dire : je suis heureux, j’emmène ma fille à l’école, et je fais des conférences partout dans le monde. Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d’y aller. Pas par envie, par devoir. Uniquement parce qu’il s’agit de la France. » Un tel sens du sacrifice est proprement admirable, reconnaissons-le. Quelle souffrance de ne plus pouvoir emmener sa petite fille à l’école… Ses propos suscitent cependant l’ironie sur Twitter. Giulia est en effet née en octobre 2011 et est donc âgée de 17 mois, ce qui fait d’elle sans aucun doute l’enfant le plus précoce de France. Sacré Sarkozy : une fois de plus dans l’exagération.

PÉPÈRE” À L’ELYSÉE

François Hollande, en visite au Salon de l’agriculture, interpellé par une petite fille qui lui demandait où était Sarkozy, lui avait répondu avec un grand sourire : « tu ne le reverras plus », ce qui en a irrité quelques-uns. Monsieur « petites-blagues », tel est le surnom que lui donnent ses amis socialistes, vient de connaître une promotion. C’est le Canard enchaîné qui le raconte. Les conseillers de l’Elysée lui ont trouvé un nouveau surnom, qui, selon eux, définit bien sa façon de gouverner : “Pépère”. Un haut fonctionnaire explique : « Il faut le reconnaître : le bordel gouvernemental bat tous les records et gagne maintenant tous les sujets : la retraite, le déficit budgétaire, le diesel, les hausses de TVA, les prestations sociales, et j’en oublie. » Et il ajoute : « Ce bordel, nous sommes nombreux à le trouver invivable, mais Hollande, lui, s’y complaît. On a l’impression qu’il ne peut vivre que dans le bordel. Comme à l’époque où il était premier secrétaire du PS. » D’ici à ce que Valérie Trierweiler se fasse surnommer “Mémère”, note perfidement le Canard…

VALÉRIE TRIERWEILER, UNE NOUVELLE “MARIE-ANTOINETTE”

Le Daily Telegraph n’y va pas de main morte. Il affirme que Valérie Trierweiler « a succombé au syndrome de Marie-Antoinette, caractérisé par la frivolité et le luxe ». VSD, quant à lui, l’accuse en toute simplicité d’être une ambassadrice de la gauche caviar. L’hebdomadaire n’hésite pas à affirmer qu’elle mène une vie de luxe alors que le pays sombre dans la crise. Il ironise sur le fait que Trierweiler, qui se définit comme « socialiste dans l’âme », « socialiste depuis toujours », soit apparue à la Fashion Week de Paris, temple du luxe, aux côtés de Bernard Arnault, le PDG de LVMH, ou encore de la princesse de Monaco. Il est certes plus confortable d’aller soutenir un secteur qui n’en a pas besoin, que d’aller apporter son appui aux ouvriers français de Florange. Mais Trierweiler sera vite pardonnée. Elle a apporté son soutien au mariage pour tous…

VÉRONIQUE GENEST, UN “ÉTRON LIBRE

La comédienne et star de TF1 sera candidate comme suppléante du journaliste Jonathan-Simon Sellem, établi en Israël, lors de la prochaine législative partielle organisée suite à l’annulation par le Conseil constitutionnel de l’élection de la socialiste Daphna Poznanski-Benhamou. Elle sera candidate dans la circonscription Europe du Sud (Italie, Saint-Siège, Grèce, Turquie, Chypre, Malte et Israël). Elle prétend avoir des attaches affectives fortes avec la Grèce « qu’elle adore » et Israël, « un pays formidable » qu’elle a découvert cet hiver. Véronique Genest, qui se dit de “centre droit” explique : « Ça fait un bon moment que je suis intéressée par la politique, ça me titille ». En septembre, elle avait suscité un tollé après avoir affirmé : « Je suis islamophobe, et phobie veut dire peur ». Véronique Genest n’est pas franchement une professionnelle de la politique. Interrogée sur sa position politique dans l’émission C à vous, la comédienne a asséné avec force : « je suis un étron libre », voulant dire « un électron libre ». Son lapsus a suscité évidemment l’hilarité générale… 

LE CHIEN DU MINISTRE MORD UN POLICIER MUNICIPAL

Michèle Delaunay est le ministre socialiste chargé des personnes âgées. Elle a un chien, un berger allemand qui porte le doux nom de Dixie. Elle emmène apparemment son chien dans ses déplacements. A Bordeaux, il y a quelques jours, ce dernier a reniflé un policier municipal qu’il a sans doute soupçonné d’être un adversaire politique de sa maîtresse. Ni une, ni deux, il lui a sauté dessus et l’a mordu à deux reprises. Dieu merci, grâce à l’épaisseur de ses vêtements, ce dernier n’a pas été blessé. Michèle Delaunay conteste la gravité de l’agression canine. Son chien se serait contenté d’aboyer et de sauter en direction du policier. Pas de quoi en faire un drame. Ni le chien, ni le policier municipal n’ont été euthanasiés. L’ancien ministre UMP Dominique Bussereau s’autorise un commentaire amusant sur Twitter : « Vu le caractère affirmé de Michèle Delaunay, c’est heureux que ce ne soit pas le ministre mais son chien qui ait mordu un policier municipal ! » Michèle Delaunay a son explication : il s’agirait « d’un complot politique à l’approche des élections municipales ». Un complot dans lequel son chien est probablement partie prenante. On n’est jamais trahi que par les siens…


LE CEAUSESCU DU PATRONAT FRANÇAIS


Laurence Parisot, la présidente du Medef, veut briguer un troisième mandat, ce que les statuts interdisent. Pas grave, il suffit de changer les statuts fût-ce à quelques jours du scrutin. Les autres prétendants commencent à s’énerver. Paris Match relaie la réflexion de l’un d’entre eux : « Faute de point de chute, Laurence Parisot veut s’incruster, garder ses officiers de sécurité qui l’entourent comme Madonna un soir de concert ». Parisot argumente. Elle se croit indispensable. A elle seule, elle sauvera les entreprises françaises. Elle déclare : « Ma motivation est liée à la situation de notre pays, à son avenir, et au rôle potentiellement décisif des entrepreneurs. » Elle défend certes les entrepreneurs, mais surtout les grands groupes transnationaux. Pour elle, les patrons de PME et de TPE (très petites entreprises) ne sont que du vulgum pecus, des vermisseaux qui n’ont qu’un seul droit : se taire et trimer. Non contente de se prendre pour le phare de la pensée entrepreneuriale française, elle se pique aussi de penser. Et quand elle pense au sujet de Marine Le Pen et de Mélenchon, qu’elle met dans le même sac, voilà ce que cela donne : « Ils défendent deux philosophies inacceptables et dangereuses. Ils entretiennent et aggravent les clivages. » Il est temps qu’elle prenne sa retraite celle-là !


Spieler 1.jpg 

LES FRÈRES DE LA LUMIÈRE S’ENTRE-TUENT


La loge Eugène-Varlin, de Villeurbanne, liée au Grand Orient de France, vient de déposer une plainte auprès des hautes instances du GODF, visant à obtenir l’exclusion du Frère Gérard Collomb, maire de Lyon et membre d’une loge parisienne. Son très grand crime ? Il s’est laissé, avec son conseil municipal, à subventionner des rencontres interreligieuses (inutile de faire un dessin), d’avoir subventionné l’église de Fourvières et d’avoir garanti un emprunt en faveur de l’Institut catholique. Ce qui est amusant chez les excités de la laïcité, c’est qu’ils trouveront toujours plus fanatiques qu’eux. On pense immanquablement à la Révolution française…


CAMPAGNE ÉLECTORALE EN FAVEUR D’UN PONTIFE GHANÉEN

Cela ne s’était jamais vu. Des affiches appelant à voter en faveur du cardinal ghanéen Peter Kodwo Turkson ont été placardées dans les rues de Rome. On voit sur ces affiches en couleur le cardinal, les yeux levés vers le ciel. Voici le cardinal en concurrence avec Silvio Berlusconi et Beppe Grillo… Par contre, pas d’affiches en faveur d’un cardinal français. Monsieur petites blagues, Hollande, il est vrai, l’avait annoncé: la France ne présentera pas de candidat.

DES MATIÈRES FÉCALES DANS LES TARTES AU CHOCOLAT D’IKEA

De mieux en mieux. On avait déjà les boulettes de bœuf d’Ikea, qui contenaient du cheval. Voici que des analyses démontrent que le “chokladkrokant” commercialisé par Ikea contient un niveau excessif de bactéries coliformes. Un microbiologiste de l’autorité de sécurité alimentaire suédoise explique, l’air quelque peu constipé : « Ces bactéries sont généralement une indication de contamination fécale. » Du coup, les tartes au chocolat ont été retirées par Ikea dans plus de 20 pays concernés. Bon appétit…

LE MRAP SOUTIENT LA FAMILLE DE JIHAD 

La mère et l’oncle du petit Jihad viennent de comparaître devant le tribunal correctionnel d’Avignon pour « apologie de crime ». On se souvient que l’enfant était venu dans son école, vêtu d’un tee-shirt sur lequel était écrit : « Je suis une bombe. Jihad, né le 11-Septembre ». La mère, qui est « complètement occidentalisée » (sic), se défend, le sourire aux lèvres : « C’est un peu spécial, mais je me disais ça peut faire rire les gens ». Très drôle, en effet… Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) est venu derechef à la rescousse de la mère, évoquant une “disproportion” entre les faits et la procédure engagée. Il a lancé une pétition, déjà signée par près de 200 personnes, demandant au maire de Sorgues de retirer sa plainte. Thierry Lagneau, le maire, se dit “choqué”. « J’aurais imaginé que le Mrap serait plus derrière nous », a-t-il plaintivement déclaré. En voici un qui a tout compris… 

HARKIS : IGNOBLE ELKABBACH

Jean-Pierre Elkabach s’est surpassé dans l’ignoble, le 15 février sur Public Sénat. Il recevait Jeannette Bougrab, proche de Juppé, qui fut présidente de la Halde durant quelques mois en 2010. Jusque-là Elkabach n’avait rien à dire. Mais Jeannette Bougrab est aussi fille de Harki. Son père fut décoré de la Légion d’honneur à titre militaire. Et Elkabach de se surpasser dans l’odieux : « Les Harkis ont été scandaleusement traités en Algérie, mais il y avait quand même quelques raisons. On leur a fait faire de sinistres besognes. Et ils les ont faites ! ». Jeanette Bougrab a répliqué : « Comment osez-vous dire une telle chose ? » Elkabach : « Ils n’ont pas participé à la torture ? Avec l’armée française ? » Bougrab : « Mon grand-père a été égorgé en 1957, simplement parce qu’il était garde-champêtre. » Personne n’a évidemment réagi aux provocations scandaleuses d’Elkabach. Ni Le Drian, ministre de la Défense, ni Kader Arif, celui des Anciens combattants. Ce dernier, qui s’était singularisé récemment en annonçant à l’Assemblée nationale la fausse nouvelle de la libération des otages, est un fils de Harki. Il n’a évidemment jamais revendiqué sa filiation et n’avait pas hésité à serrer la main de Bouteflika lors de sa visite en France, en 2010. Rappelons que Bouteflika avait déclaré qu’il ne serrerait pas la main d’un ancien Harki, car ce serait comme, pour un Français, « serrer la main d’un collabo de l’armée d’occupation nazie en 1940 ». Un fils de Harki, Kader Hammiche, a décidé de porter plainte contre Jean-Pierre Elkabach et de lancer une pétition nationale pour qu’il soit viré du service public de télévision.


Spieler 2.jpg


UNE INVASION DE “RATS MUTANTS” À TÉHÉRAN 

Cela semble assez incroyable, mais c’est vrai. Des bataillons de tireurs d’élite ont été déployés à Téhéran pour faire face à une invasion de rats géants. Extrêmement résistants au poison, ils sont devenus tellement énormes que même les chats en ont peur. Le poids moyen de ces rats est passé en quelques décennies de 60 grammes à 5 kilogrammes. Il s’agit d’une mutation assez incompréhensible qui devrait normalement prendre des centaines de milliers, voire des millions d’années. Certains experts évoquent la possibilité d’une mutation génétique due aux radiations et aux produits chimiques. Toujours est-il que des équipes de snipers, armés de fusils à lunettes infrarouges chassent toutes les nuits ces monstres. 2 200 rongeurs ont déjà été exterminés ces dernières semaines. Il en reste encore 12 millions, soit davantage que le nombre d’habitants de Téhéran. Dans certains quartiers, ils dépassent même de six fois le nombre d’habitants…

19:51 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 11 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020980.JPGRobert SPIELER.

RIVAROL N° 3084

du 8 mars 2013

ARNAUD Montebourg a été violemment mis en cause par Maurice M. Taylor, le fabricant américain de pneus Titan International. Entre autres amabilités, ce dernier avait accusé les ouvriers français d’être trop chers et de « ne travailler que trois heures par jour ».

 

COCA-COLA À LA RESCOUSSE DE MONTEBOURG

 

Christian Farabet, le PDG de Coca-Cola Entreprise, qui fabrique en France ce breuvage d’un enracinement avéré, vient d’écrire au ministre. Rien à dire. C’est beau : « Nous sommes particulièrement sensibles au fait que vous ayez souligné à cette occasion (la polémique) la solidité des liens historiques de collaboration (avec des entreprises internationales), au premier rang desquelles Coca-Cola. » Coca-Cola, qui ne doute de rien, poursuit : « Le “made in France” a toujours été au cœur de notre stratégie. » Et Farabet de préciser : « Profondément convaincus de la responsabilité sociétale qu’implique le fait de produire en France, nous souhaitons aujourd’hui participer encore plus activement à la promotion de l’attractivité du territoire français auprès des entreprises étrangères ainsi qu’à leur soutien. » En voici un très grand numéro de lèche-bottisme ! Les multinationales américaines sentent qu’un vent mauvais risque de souffler sur elles. Du coup la présidente de General Electric France et responsable de la chambre de commerce américaine de Paris y est aussi allée de son petit couplet, tendance cirage de pompes. Elle vient de déclarer qu’« on ne parle pas d’un pays, d’un gouvernement, d’une personne en s’exprimant de la sorte », ajoutant : « Je ne voulais pas qu’il y ait un amalgame entre les propos de M. Taylor et ce que vivent les 4 200 entreprises américaines présentes en France. » On n’est jamais trop prudent…

 

VALLS ET L’ISLAM

 

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, vient d’accorder une interview à La Libre Belgique. Au sujet de l’islam, il déclare que « l’islam est devenu en quelques années la deuxième religion de notre pays, avec quatre à six millions de Français ou de citoyens résidant en France, de confession musulmane. Nous comptons entre 2200 et 2300 lieux de culte ». Et Valls de rajouter : « Il y a très peu d’exemples dans l’histoire de l’humanité où en si peu de temps une religion a pris son essor dans un pays. » Oui, mais qu’en est-il des violences que propage l’islam ? Houlà ! Alerte ! Ça devient scabreux ! Valls, qui s’était autorisé un petit mais très dangereux dérapage, revient dans le droit chemin : « Il faut que l’islam puise dans son histoire, dans ses valeurs, pour combattre ce radicalisme et cette violence qu’une minorité porte ». Croit-il à ce qu’il dit ? Si oui, c’est un imbécile, si non, c’est un cynique…

 

EN FRANCE, NOUS AVONS NOTRE COMIQUE : FRANÇOIS HOLLANDE !

 

En Italie, ils ont leur Coluche national, Beppe Grillo, qui vient de rafler le quart des voix aux élections législatives. En France, nous avons un comique de première grandeur, surnommé même par ses amis « Monsieur petites blagues ». Il est vrai que François Hollande est d’une finesse et d’un humour époustouflants. Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, le président de la République a répondu à une petite fille qui lui demandait où était Nicolas Sarkozy : « Ah ben, tu ne le reverras plus ». Remarquez qu’il aurait pu répondre qu’il était en prison pour pédophilie et l’inviter à lui rendre une visite, mais Hollande pratique la petite blague, pas la grosse… Nathalie Koscisco-Morizet a derechef exprimé son indignation, estimant que « ça n’a pas sa place dans la bouche d’un Président de la République ». Nicolas Sarkozy a lui-même estimé que « c’était tout petit ». L’ancien ministre Luc Chatel remporte la palme de l’humour quand il déclare, faisant référence aux scores du comique Beppe Grillo en Italie (25 %) : « En France, on a un comique qui a fait 51 % »…

 

AIDEZ DELANOË À RÉNOVER LE CHAMPS-DE-MARS !

 

Delanoë s’était plaint des dégradations subies par les pelouses du Champs-de-Mars, suite à la manifestation des opposants au mariage homosexuel. Du coup, il avait envoyé une facture de 100 000 euros à la Préfecture de police de Paris, qui avait autorisé le rassemblement. Du coup, certains se sont énervés avec humour, appelant les citoyens à envoyer à Delanoë des chèques afin qu’il puisse rénover sa pelouse. Des chèques de 10 centimes d’euros… Il en a reçu déjà 9000, et les chèques continuent à arriver. Le pauvre chéri devient plaintif : « Il faut que je leur envoie un récépissé, je ne sais pas comment je vais faire, puisque cela ma coûtera plus cher en timbres que ce que j’ai reçu. » Ça lui fera les pieds.

 

PLUS UN SEUL PUTAIN DE MINISTRE DE CE GOUVERNEMENT DE MERDE” À LYON !

 

La candidature de la ville de Lyon n’a pas été retenue pour accueillir la future Cité de la gastronomie. Du coup, le maire socialiste, Gérard Collomb, est fou de rage, ses amis du gouvernement ne l’ayant absolument pas soutenu. Du coup, il explose : « Je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde. » Ce n’est pas la première fois que Collomb s’énerve contre Hollande et Ayrault. Il avait déjà évoqué « un problème de lisibilité de l’action du gouvernement » au sujet du non-cumul des mandats, projet dont il est un opposant farouche et avait aussi dénoncé « un problème de ligne et de pédagogie » de la part des dirigeants, « qui contribue à nous enfoncer dans la crise. » Si Hollande l’avait nommé ministre, nul doute qu’il « fermerait sa gueule », pour reprendre l’expression de Chevènement…

 

ENCORE UN RABBIN AYANT DES SOUCIS AVEC LA PÉDOPHILIE

 

Le rabbin est directeur de l’école juive orthodoxe Beth Hanna, un établissement pour garçons du 20e arrondissement de Paris. La brigade de protection des mineurs s’occupe de son cas. Motif : « non dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs de 15 ans ». Le religieux a soigneusement couvert les agissements pédophiles d’un surveillant. Le rabbin, membre de la communauté Loubavitch, a non seulement évité d’informer la police comme il en avait l’obligation, mais a aussi fait pression sur les familles, afin qu’elles gardent le silence. L’objectif était de « préserver (à tout prix) l’honneur de la communauté ». Les media ont-ils évoqué cette affaire ? Absolument pas. Imaginons une seule seconde qu’elle ait mis en cause un prêtre catholique et un établissement chrétien.

Vous imaginez les couinements ?

 

DIEUDONNÉ PERSÉCUTÉ (SUITE)

 

Il est prévu que Dieudonné se produise à Bordeaux, le 4 avril prochain. Quoi ? Comment ? Alerte ! Les nazis sont de retour ! La Licra s’étrangle d’émotion (on s’étrangle facilement d’émotion chez ces gens-là, notez-le). Elle vient bien entendu d’écrire au maire de Bordeaux pour lui demander d’interdire le spectacle. Il ne saurait être question qu’un élu (Juppé, en l’occurrence) « puisse recevoir dans une salle qui lui appartient une personne qui clame son antisémitisme » (clamer, toujours les grands mots…) Et hop, une petite piqure de rappel pour Juppé, au cas où il n’aurait pas bien compris : pas question de tolérer pareil spectacle « compte tenu du passé judiciaire de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala ». Avez-vous noté, au fait, qu’ils aiment bien nommer Dieudonné, M’Bala M’Bala ? Cela fait sans doute dans leur esprit un peu anthropophage. Et la Licra de rappeler à Alain Juppé qu’il est membre de son comité d’honneur. Au cas où il l’aurait oublié… Juppé a décidé courageusement de consulter. On ne sait pas trop qui il consulte, mais il consulte. Peut-être consulte-t-il d’autres personnalités régionales qui font, à l’instar de Juppé, partie du comité d’honneur de la Licra : citons Alain Rousset, président du conseil régional d’Aquitaine, député et président de l’Association des Régions de France ou Philippe Madrelle, Président du Conseil général de la Gironde ? L’excellent Robert Ménard écrit sur son site Voltaire.fr « Et si on fichait la paix à Dieudonné ? » Oui, si on lui fichait la paix… Et si c’est gens-là nous fichaient enfin la paix ? Robert Ménard rappelle qu’aux Etats-Unis, on a vu des militants des Droits de l’homme défiler en revendiquant le droit du… Klu Klux Klan de défiler. On est en droit de critiquer la société américaine, mais reconnaissons que là-bas, la liberté d’expression n’est pas un vain mot, contrairement à la France…

Spieler 1.jpg

 

DE MIEUX EN MIEUX : VOICI DU COCHON ET DU CHEVAL DANS LE KEBAB

 

Les Turcs sont très attentifs au scandale de la viande bidouillée. Que trouve-t-on, au fait dans les döner kebab, ces kebabs qui tournent autour d’une broche, et censés être fabriqués à base de viande de mouton ? Réponse : sur une vingtaine de points de vente suisses, plusieurs contenaient du cheval et même du porc. Idem en Allemagne où 7 % des döner contiendraient du porc. Pas de soucis cependant pour nos amis musulmans. La plupart de ces échoppes affichent un certificat halal. A noter, selon le quotidien turc Milliyet, que l’Allemagne produit environ 400 tonnes de döner par jour ! Combien de tonnes de cochon dans ces döner ? On ignore les chiffres exacts !

 

CONSTERNANT CONFUSIONNISME AU FRONT NATIONAL

 

Le 7 avril, aura lieu en Alsace un référendum en faveur de la fusion des deux petits départements alsaciens et du Conseil régional. Il s’agit là d’une mesure de bon sens, visant à réaliser des économies d’échelle et à renforcer le poids de l’Alsace face à la technocratie parisienne. Une immense majorité d’Alsaciens, de gauche, de droite, écologistes ou identitaires, adhère à cette idée de bon sens. Tous voteront en faveur du projet qui ne pourra cependant être retenu que si la participation est suffisante (Il faut que 25 % des inscrits s’expriment pour le “oui”). Ce n’est pas forcément gagné… Quelle est la position du FN ? Il vote non au prétexte ridicule qu’il faut « sauver l’identité et la souveraineté de la France » et qu’il s’agirait d’« un projet autonomiste et d’une perte de souveraineté nationale ». L’argument est grotesque, monstrueusement absurde. D’autant que j’ai bien connu le FN alsacien, y compris bien des années après mon départ. J’ai connu les dirigeants du FN qui se « déguisaient en Alsaciens » pour les BBR ou les fêtes locales, qui se voulaient les plus ardents défenseurs de l’identité alsacienne. Un de nos amis rivaroliens, Etienne S., catholique intransigeant et national convaincu, l’inverse d’un supposé autonomiste, m’écrit ces mots pleins de colère : « J’hésitais un peu sur ce que j’allais voter le 7 avril, imaginant que cette régionalisation-là n’était peut-être pas idéale, voire quelque peu “usine à gaz”… Maintenant, je n’hésite plus. L’argument du FN me convainc définitivement de voter OUI ! Mieux vaut une régionalisation qui reste imparfaite, plutôt que le jacobinisme. Le FN est devenu le meilleur défenseur de l’héritage de la Révolution française. »

 

L’ARROGANCE DU CRIF ET DE LA LICRA

 

Immense émoi du CRIF suite à des incidents provoqués par des supposés skins et “nazillons” (dixit l’officine) à l’occasion du match de Lyon avec Tottenham. Tottenham aurait la réputation d’être un club juif, au prétexte que son propriétaire s’appelle Lévy. Le CRIF ne trouve rien de plus intelligent à dire que : « Le nombre de ces soi-disant supporters nazis est inquiétant. » La LICRA (encore elle !) a depuis longtemps tiré le signal d’alarme sur les dérives antisémites dans le sport, notamment le football. Il paraît que dans deux pubs du Vieux Lyon (deux, pas trois), des supporters de Tottenham, supposés juifs, forcément juifs, ont été violemment agressés à coups de saluts olympiques, c’est-à-dire nazis, forcément nazis. Les sites du CRIF et de la LICRA posent cette question effrayante, mais ô combien pertinente : « Faut-il attendre un mort pour mettre hors d’état de nuire ces groupuscules ? » Dieu merci, disent les sites, « ces jeunes sont aujourd’hui bien identifiés, grâce au travail rigoureux des forces de l’ordre. (Mon Dieu, qu’ils sont lèche-bottes et dénonciateurs !) » A propos de dénonciation, ne souriez pas. L’heure est grave. Car, selon la Licra, le club lyonnais n’a pas su « prendre de décision courageuse et sans concession », contrairement au PSG. Du coup, l’officine qui ne doute absolument de rien, a demandé (c’est-à- dire exigé) un rendez-vous au patron de l’O.L., Michel Aulas, et puisque là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir, aussi, tant que nous y sommes, au Maire de Lyon et au Préfet de Police. Mais lisez cette chute grandiose : « La Licra estime aujourd’hui indispensable de mettre ces groupuscules néonazis hors de nuire que ce soit dans les stades (?), dans les Universités (?), dans les établissements scolaires (?), au Conseil régional (?), ou lors de manifestations culturelles (?) ». Et nous ? Nous demandons la dissolution de toutes les officines anti-françaises et anti-européennes !

Spieler 2.jpg

 

FINI VIRÉ DU PARLEMENT ITALIEN !

 

En voici une bonne nouvelle ! Gianfranco Fini, ancien fasciste, puis post-fasciste, puis anti-fasciste, puis on ne sait plus trop, membre du parlement durant trente ans et président du parlement sortant vient d’être viré du parlement. Le tsunami créé par le parti de Beppe Grillo, ne lui a laissé aucune chance. Tant mieux ! Il ne méritait que notre mépris…

19:59 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 06 mars 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

4257590052.jpgRobert Spieler

RIVAROL

N° 3083 du 1er mars 2013

IL EXISTE, Dieu merci, des secteurs qui ne connaissent pas la crise. Des associations se portent bien, merci pour elles. C’est Nicolas Gauthier, qui relaie les chiffres  époustouflants du site Le cri du contribuable, qui nous le raconte sournoisement. 

LE LOBBY HOMOSEXUEL SE GOINFRE


Ainsi Act-Up, qui dispose d’une force assez considérable de 150 adhérents, perçoit en moyenne plus de 200 000 euros par an. Soit 1 500 euros par membre. L’association SOS-Homophobie ne touche qu’une misère : 12 000 euros par an, avec, il est vrai, quelques petites facilités logistiques. Elle a certes perdu l’agrément du ministère de l’Education nationale, mais continue, comme si de rien n’était, à mener sa propagande dans les écoles : 533 établissements scolaires visités de 2011 à 2012. Le Réseau d’assistance aux victimes d’agressions et de discriminations, très centré sur “l’homophobie” court aussi les estrades. La Mairie de Paris, quant à elle, est d’une folle générosité de folle : le Paris football gay empoche 40 000 euros annuels… Mais Bertrand Delanoë ne s’intéresse pas qu’aux garçons. Les filles, enfin certaines, ont aussi droit à ses largesses. Ainsi Caroline Fourest a pompé 12 000 euros pour aider sa revue Prochoix, dont la dernière édition remonte à novembre 2011. Ces gens-là s’intéressent au cinéma. C’est leur droit, sauf que le contribuable en est de 23 000 euros pour subventionner le Festival du film gay, lesbien, bi et trans. Quant au festival du Film lesbien Cinnefable, le machin a droit à une aide de 4 000 euros. Oui, mais que se passe-t-il si Delanoë se trouve pris d’un petit prurit de pingrerie ? Pas grave. Le Conseil régional d’Île-de-France met la main à la poche du contribuable. Un collectif destiné à améliorer la « visibilité des transsexuels », a perçu quelque 25 000 euros. Que du bonheur !

Spieler 1.jpg

FONCTIONNAIRE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE ? 7 800 EUROS PAR MOIS !

Les 1250 fonctionnaires de l’Assemblée nationale sont des gens heureux. Ils perçoivent en moyenne 7 800 euros brut mensuels, grâce aux primes de nuit. Ceux qui ne travaillent qu’en journée, les malheureux, bénéficient aussi des primes de nuit, allez savoir pourquoi. Leur rémunération est trois fois supérieure à celle de la fonction publique… Les 24 plus hauts revenus atteignent une moyenne mensuelle de 17 500 euros. Deux dépassent même 20 000 euros, davantage que le Président de la République (15 000) ou un ministre (10 000). Mais y-a-t-il le moindre contrôle ? La dernière fois que la Cour des comptes  s’était penchée sur le sujet (en 2008), ça s’était mal fini. Les auditeurs de la Cour avaient été littéralement virés de l’Assemblée…

LE FN, ENFIN UN PARTI NORMAL


Alain Friederich, militant frontiste mosellan, qui fut suppléant de Florian Philippot aux élections législatives en Moselle, vient d’annoncer sa démission du parti à qui il reproche une ligne « trop molle ». Florian Philippot, qui est vice-président du FN, a sobrement commenté : « En le perdant hier, j’ai fait deux adhésions. Parce que ça débloque, ça fait sauter les verrous. C’est ça qui est intéressant. » Mais à force de faire sauter les verrous, le navire ne finira-t-il pas par prendre l’eau et s’échouer ? Philippot, disert en diable, explique, l’air grave : « Tous ceux qui veulent pousser le parti vers je ne sais quel extrême, ils savent maintenant — le signal est très clair — qu’ils n’ont plus de place dans ce parti. » Et il ajoute : « Et ça c’est une grande chance parce que nous, on veut des vrais amoureux de la France, des vrais patriotes ». Des vrais amoureux ou… de vraies amoureuses.  

L’ANTIRACISME ? QUELLE PLAISANTERIE !


Toutes les limites du ridicule semblaient avoir été atteintes. Eh bien, pas du tout. Nos lecteurs qui s’intéressent à l’astronomie et à la physique connaissent les termes « matière noire » et « énergie noire », utilisées depuis des années dans le domaine scientifique. En astrophysique, la matière noire (ou matière sombre), traduction de l’anglais dark matter, désigne une catégorie de matière hypothétique jusqu’à présent non détectée, invoquée pour rendre compte d’observations, notamment les estimations de masse des galaxies, des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond cosmologique. La sixième chambre du tribunal de Paris va devoir, à la demande d’organisations antiracistes, se pencher sur le problème. Pensez… Ces termes « prolongent (douloureusement) une stigmatisation qui ne dit pas son nom… » Le propos du porte-parole des associations antiracistes est à mourir de rire : « L’astronomie doit faire son mea-culpa. On ne sait quasiment rien de ces énergies ou matières, on leur attribue une couleur, sans même penser aux conséquences que cela implique. » Et puis, lisez cette chute grandiose : « Cette dénomination porte en elle un jugement de valeur discriminant qui nous renvoie aux heures les plus sombres de l’histoire. » C’est pas beau, ça ?


LE SANG COULE, À PARIS, À L’UMP


Excellente formule de Nicolas Gauthier : « Nathalie Kosciusko-Morizet, dinde de droite se voulant branchée, n’a d’autre idéal que celui consistant à se faire adouber par des buses de gauche, aux yeux desquels elle sera toujours assez tartignole, mais jamais assez de gauche ». Un déjeuner récent, en présence d’élus parisiens, dont Rachida Dati et Claude Goasguen, s’est très mal passé. Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement, et Nathalie Kosciusko-Morizet sont toutes les deux candidates aux primaires à droite, à Paris. NKM bénéficie du soutien de Goasguen, de Hortefeux et de Bernard Debré qui sulfatent Dati d’importance, avec des arguments pas toujours très élégants. Lors d’un récent déjeuner, Goasguen, maire du XVIe arrondissement, accessoirement ancien d’Occident et ultra-sioniste, lui a asséné : « Ne ramène pas dans la capitale tes moeurs du 9-3 ». On ne saurait être plus ignominieusement méprisant. Rachida Dati, qui a certes des défauts, mais « qui en a », lui a répliqué du tac au tac : « Tu te prends pour quoi pour me parler sur ce ton ? Tu t’y crois autorisé parce que j’ai refusé de coucher avec toi ? » Ambiance… Depuis, Goasguen s’est excusé auprès du département de Seine-Saint Denis, qui paraît-il, est un “beau” département. Brice Hortefeux a droit quant à lui au surnom de « Papa Sarkozy m’a dit », allusion au surnom donné au fils de François Mitterrand (Papamadit), Jean-Christophe, quand il s’occupait de l’Afrique sous la présidence de son père. Une Afrique qui lui valut de multiples déboires judiciaires… Quant à Bernard Debré, il a droit aussi à son petit recadrage : « Il m’insulte matin, midi et soir. Lui, ça le gêne que je puisse avoir transgressé (sic !), être partie d’une condition sociale et avoir accédé à une autre… » La droite n’a aucune chance de l’emporter, dans ces conditions, à Paris. Et alors ? On s’en fiche. Quelle différence ? Quelle différence entre ces zozos de gauche ou de droite ?

Spieler 2.jpg

IL FRAPPE UN PROCUREUR AVEC UN CORAN, PUIS MORD “SÉVÈREMENT” UN POLICIER

Il s’en passe de drôles au tribunal de grande instance de Cusset (Allier). Le 19 février, au petit matin, un homme qui se présente comme avocat, insiste pour entrer dans l’enceinte du tribunal. Malgré le refus raciste des gardiens, il arrive à pénétrer dans la salle des pas perdus. Le procureur, tout nimbé de son autorité, arrive enfin sur place, intimant l’ordre à l’individu de partir. On imagine la scène… Oui, mais l’intrus n’a aucune intention d’obtempérer. Il sort un Coran de son sac et tente d’assommer le magistrat. Il prend ensuite la fuite. Arrêté par des employés du tribunal, il trouve encore le moyen de mordre “sévèrement” un policier avant d’être placé en garde à vue et hospitalisé d’office en psychiatrie.

DU CÔTÉ DE L’AMÉRIQUE DÉGÉNÉRÉE

Il s’appelait John Alleman. Il était âgé de 52 ans. Il était la mascotte d’un célèbre fast-food de Las Vegas, le HeartAttack Grill. Le restaurant se targue de vendre les burgers les plus caloriques du monde, dont un quadruple sandwich de 9928 calories. Son slogan ? : « Leur goût vaut le coup d’en mourir ». John Alleman venait y manger chaque jour, même à Noël. Le patron du restaurant explique : « Il vivait, mangeait et respirait le HeartAttack Grill ». John Alleman était devenu en quelque sorte le « porte-parole officieux » de ce temple de la mal-bouffe. Il en est mort, il y a quelques jours. Le premier “porte-parole” de cet antre, Blair River, 29 ans, avait lui, trépassé d’une pneumonie, il y a deux ans. Il ne pesait, il est vrai, que 261 kilos. En 2011, à deux mois d’intervalle, deux clients avaient été victimes de « problèmes cardiaques » alors qu’ils se bâfraient de hamburgers.

DES HOSTIES BIENTÔT EN PROMOTION ?

Les braves soeurs de la Visitation n’en peuvent plus. Leurs hosties sont victimes de la concurrence internationale et du mondialisme. La concurrence des Italiens, des Espagnols et même des Américains, est féroce. La mère supérieure s’est confiée à La Dépêche du midi : « Pendant longtemps, cela nous suffisait pour vivre, mais aujourd’hui le compte n’y est plus. » Il est vrai que la flambée du cours de la farine (+30 %) n’a pas facilité les choses. En cinq ans, le prix du sachet de mille hosties est passé de 11,30 euros à 20,59. Du coup, les hosties ne sont plus concurrentielles. Pour l’instant, on n’évoque pas d’hosties made in China, mais ça viendra forcément. Les petites soeurs tentent de résister en faisant appel à la qualité. Pour une fournée, 20 kg de farine de blé et 21 litres d’eau. Le contrôle qualité est intransigeant : « On ne garde que celles qui sont bien rondes. Le rebut est donné à des éleveurs pour nourrir leurs bêtes »…

“L’ARABE EST UNE LANGUE COMMUNE POUR LES FRANÇAIS”

Jean-Luc Mélenchon pense et voyage. Il revient de Tunisie et s’enthousiasme pour l’« écosocialisme méditerranéen ». On ne sait fichtrement rien de ce qu’est l’écosocialisme méditerranéen, mais cela n’a aucune importance. C’est à priori beau comme de l’Antique. Plutôt que l’axe franco-allemand, Mélenchon préfère l’axe franco-arabe qui, paraît-il, véhicule « deux langues communes, un usage commun ». D’abord la langue française, on s’en doutait. Et puis, la langue arabe, on s’en doutait aussi. « C’est la vie aujourd’hui en France », conclut-il. Un de ces jours, on lui fera une explication de texte quant à la France et à son identité et on le renverra juché sur un camélidé, goudron et plumes et tutti quanti, vers ces terres qu’il semble tant aimer…

TANZANIE : ENCORE UN ENFANT ALBINOS AMPUTÉ

Les attaques contre des albinos, en vue de pratiques de sorcellerie, se poursuivent en Tanzanie. En l’espace de quelques jours, deux attaques de ce type viennent d’avoir lieu. Un petit garçon de sept ans, Mwigulu Magessa, s’est vu amputé d’une main. Une mère de famille, Maria Chambanenge, 39 ans, y a perdu un bras.

DSK ET LA PETITE-FILLE DU RABBIN

Marcela Yacub, juriste, philosophe et accessoirement petite-fille de rabbin raconte dans un livre torride qui vient de paraître (« Belle et bête », Ed. Stock) sa relation amoureuse de sept mois avec DSK, au lendemain de l’affaire du Sofitel. Elle qualifie l’ancien directeur du FMI d’« être double, mi-homme, mi-cochon. » A l’extrême fureur de DSK et d’Anne Sainclair, le phare de la pensée intellectuelle française, le Nouvel Observateur, a publié plusieurs extraits du livre (voir l’article de Léon Camus et la chronique d’Hannibal). Certes non pour surfer sur le scandale. Pas du tout. Il paraît, si l’on en croit le patron du Nouvel Obs, qu’il s’agit d’un livre de grande qualité. Il n’y a évidemment que les imbéciles pour se sentir obligés de le croire… Marcela Yacub, qui semble s’y connaître en hommes et en cochons, a cette réflexion profonde : « Ce qu’il y a de créatif, d’artistique chez Dominique Strauss-Kahn appartient au cochon et non pas à l’homme. L’homme est affreux, le cochon est merveilleux. » Les lecteurs de RIVAROL sauront apprécier la puissance littéraire du texte en lisant ces quelques lignes consacrées par Yacub à l’affaire du Sofitel : « C’est un cochon qui prend une femme de chambre pour Catherine Deneuve dans Belle de jour. » Evoquant les personnes mises en examen, elle écrit : « Tu aimes bien ces pauvres diables qui cherchent à te contenter. Tu aimais bien qu’ils paient tout… » DSK, qui est, comme nul ne l’ignore, un être profondément sensible, s’est dit « saisi de dégoût à l’égard d’une publication commerciale et crapoteuse. » Dans une lettre (de dénonciation) envoyée au fondateur du Nouvel Obs, Jean Daniel, il couine, se disant « saisi par le dégoût », d’abord par « celui que provoque le comportement d’une femme qui séduit pour écrire un livre, se prévalant de sentiments amoureux pour les exploiter financièrement. » Anne Sinclair vient, quant à elle, à la rescousse de son cochon, évoquant « la manoeuvre d’une femme perverse et malhonnête ». Ces gens-là sont vraiment trop drôles…

00:00 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 25 février 2013

Chronique de la France asservie et résistante...

P1020999.JPGRobert Spieler

RIVAROL

N° 3082 du 22 février 2013

 

LES activistes de Femen ont à nouveau pratiqué une scandaleuse provocation, cette fois-ci dans la nef de Notre-Dame de Paris. Huit féministes ont manifesté seins nus, faisant tinter trois des nouvelles cloches, criant en anglais « Pope no more » (plus de pape), « In gay we trust » ou « dégage homophobe ». Sur leurs corps dénudés, on lisait ces slogans : « No homophobe », « Crise de la foi », « Bye bye Benoît ». On attend avec impatience qu’elles mènent ce type d’action dans une mosquée ou une synagogue… Dans une récente chronique sur RTL (« À la bonne heure »), Charlotte des Georges collectionne les piques idiotes (« à mon avis, Benoît XVI ne prie pas assez », etc.) avant de s’en prendre très violemment à Josef Ratzinger : « Engagé dans les jeunesses hitlériennes à 14 ans », commence-t-elle avant que Stéphane Bern ne la coupe : « De force. De force. » Elle reprend : « Endosse l’uniforme de la Wehrmacht à 16 ans » et interroge, ironiquement : « De force, aussi ? » « Assiste à l’exécution de juifs hongrois, de force », continue-t-elle, « édulcore les horreurs de la Shoah… de force. Manifestement, tous les chemins mènent à Rome. » Selon elle, Benoît XVI « a des problèmes de capacité de réflexion » (!) parce qu’il ne ferait pas l’apologie du préservatif. Charlotte des Georges achève sa chronique en sous-entendant que Benoît XVI aurait pu violer un ou plusieurs enfants mineurs…

 

IGNOBLE PROVOCATION DES FEMEN (ET D’AUTRES…)

 

Cette provocation a suscité l’indignation. Même des responsables de gauche, tels Delanoë et Manuel Valls, ont exprimé (mollement) leur désaccord, le ministre de l’Intérieur parlant seulement de « provocation inutile ». L’AGRIF a, par la voix de Bernard Antony, exigé la dissolution de cette organisation « propagatrice d’une haine incitatrice à la guerre civile rappelant les heures les plus noires des hystéries anti-religieuses ». Mais qui sont les Femen ? Comment fonctionne cette organisation ? Une jeune journaliste de télévision avait infiltré les Femen et filmé en caméra cachée. Édifiant… Le voyage à Paris des filles était offert (la plupart viennent d’Ukraine). Le billet d’avion, la chambre d’hôtel, les voyages en taxi et la nourriture coûtaient un millier d’euros par jour pour chacune des participantes. La journaliste a aussi découvert que les activistes sont payées 1 000 dollars par mois, le triple du salaire moyen en Ukraine. Elles disposent de bureaux à Kiev (loyer : 2 500 dollars par mois) et à Paris (plusieurs milliers d’euros). Mais qui finance ces manipulations ? La journaliste pense qu’il s’agirait notamment du milliardaire allemand Helmut Geier, de la femme d’affaires allemande Beat Scober et de l’homme d’affaires américain Jed Sunden. Dans quel but ? On croit le deviner…

Spieler.jpg

LELLOUCHE : UNE AMUSANTE GIROUETTE

 

Pierre Lellouche, député UMP, a de solides convictions. N’avait-il pas déclaré au sujet du mariage homosexuel : « Je suis un homme de conviction, et l’abstention n’est pas ma tasse de thé. » Ces puissantes considérations n’auront duré que ce que durent les roses un peu fanées. Car Lellouche a réfléchi, beaucoup réfléchi… Sa réflexion fut, paraît-il, longue et difficile.

 

Conclusion ? Il s’est abstenu. Avec des arguments qui tirent les larmes, tant c’est beau : « Je respecte la liberté de deux adultes de même sexe, liés par des sentiments amoureux, de construire leur vie ensemble et de voir leur union pleinement reconnue par la société. » Il pratique aussi une émouvante auto-flagellation : « Je confesse que sur ce point (le mariage traditionnel), j’ai personnellement évolué au fil de ces dernières années, comme d’ailleurs beaucoup de nos concitoyens ». « J’avais en effet voté contre le PACS en 1999, au nom de la préservation du mariage. » Et le reste à l’avenant… Rappelons-nous cette citation de Henry de Montherlant, dans La Reine Morte. « En prison, en prison, pour médiocrité. »

 

BARTELONE EST UN “ABRUTI”

 

Dans le ridicule cirque parlementaire, nous avons assisté à quelques moments consternants.

 

Les députés UDI avaient quitté l’hémicycle, faisant semblant d’être furieux car c’est le ministre délégué aux Affaires européennes, et non le Premier ministre, qui répondait à une importante, forcément importante question sur le budget européen. Quel mépris ! Les nains, à vrai dire, se sentent assez aisément humiliés. Les députés UMP sont venus derechef au secours des nains de l’UDI centriste de Borloo, scandant : « Ayrault, Ayrault ». Du coup, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a tenté de ramener le calme. Peine perdue. Les clowns du Système étaient excités comme des poux. Bartelone a fini par s’énerver, les traitant d’“abrutis”. Avant que le scandale n’éclate, Bartelone s’est vite rattrapé aux branches, dans une position, certes, des plus hasardeuses, déclarant : « Je parlais de moi, comme le dit Maupassant : il demeurait immobile, abruti d’étonnement et de souffrance ».

 

LA RIDICULE PANTALONNADE QU’EST CETTE PSEUDO-DÉMOCRATIE

 

C’est une proposition de loi déposée le 6 février par dix députés UMP, dont Thierry Mariani. Des députés qui n’ont sans doute rien d’autre à faire. Le texte propose de faire du droit de vote « une obligation ». Les sanctions pour les abstentionnistes ? Une amende de quinze euros, 45 euros en cas de récidive « dans les cinq ans ». Leur argument d’une puissance inouïe : « Si le vote est un droit, il doit aussi être un devoir en l’honneur et en mémoire de celles et ceux qui ont versé leur sang pour notre Patrie. » C’est ce qui s’appelle se moquer du peuple, quand on considère les manipulations permanentes des scrutins électoraux et le refus de permettre au Peuple de s’exprimer via le référendum. Au fait, Bartelone s’est déclaré favorable à l’obligation de voter…

 

LE LÉGIONNAIRE AU FOULARD À TÊTE DE MORT

 

La photo d’un légionnaire en service au Mali et portant un foulard représentant une tête de mort avait été largement diffusée dans les media, suscitant quelques émois. La hiérarchie militaire, d’un héroïsme époustouflant, a décidé de prendre les choses en main. Pas question de laisser salir l’honneur de l’armée française. Du coup le légionnaire a été rapatrié en France (par un vol dit “bleu”, c’est à dire un retour prématuré pour indiscipline) et puni de 40 jours d’arrêts de rigueur. Il a eu la chance de ne pas être fusillé…

 

L’HOMME, LE CANICHE ET LE CANARI

 

Un homme de 38 ans vient de débarquer il y a quelques jours dans l’appartement de son ex-femme dans la cité La Solidarité à Marseille. Il n’était apparemment pas tout à fait frais et exhibait une machette. On ignore évidemment son origine ethnique. Selon plusieurs témoignages, il se serait montré extrêmement menaçant. Il aurait notamment reproché au chien de son ex-femme, un caniche, un pelage trop long. A l’aide d’un cordage, il aurait alors attaché les pattes de l’animal, avant de le menacer de l’exterminer avec son arme blanche. Dieu merci, il lui restait un soupçon d’humanité et il s’est contenté de le jeter dans le vide, depuis le cinquième étage. Mais tout ceci ne l’a pas calmé pour autant. Peu respectueux de la vie animale, il a fini par ouvrir la cage des canaris, s’est saisi d’un oiseau, et l’a écrasé avec son talon sur le sol. Dans la foulée, il a kidnappé les canaris restants et s’est enfui avec leur cage. La police recherche activement les canaris.

 

VLAAMS BELANG : UNE “TAUPE” DE LA SÛRETÉ DE L’ETAT

 

Bart Debie est un ancien commissaire de police et “conseiller” de Filip Dewinter au sein du Vlaams Belang. Il pilota la visite des mosquées d’Anvers, il y a quelques années. Plusieurs délégations européennes étaient présentes. J’y étais. Il vient d’avouer avoir fourni durant trois ans des informations sur le fonctionnement interne du Vlaams Belang à la Sureté de l’Etat. Il déclare : « J’ai été recruté comme informateur en 2007. Jusqu’à ma démission du parti en 2010 (en réalité, il en fut viré), j’ai rencontré presque tous les mois une personne des services de renseignement. » Il aurait notamment fourni des informations concernant les soutiens financiers du Vlaams Belang. Filip Dewinter estime que de telles pratiques relèvent du totalitarisme. Au lieu de protéger la sécurité de la Belgique, la Sureté de l’Etat protège l’existence du régime…

 

L’ÉTRANGE PETITE ANNONCE DE COPÉ

 

La petite annonce n’est pas encore rédigée, mais elle devrait avoir la tournure suivante : « Parti d’opposition cherche hommes et femmes motivés, jeunes de préférence, pour le représenter aux élections municipales de 2014. » Cela a toutes les apparences d’une plaisanterie, mais cela semble très sérieux. Copé a demandé aux secrétaires départementaux de son mouvement de publier des avis de recrutement dans toutes les villes. Le parti, il est vrai souffre, car des pans entiers du territoire lui échappent, faute de représentants. L’idée d’une petite annonce pour recruter ses candidats semble tout de même assez bizarroïde et paraît difficilement couronnable de succès…

 

SÉPHARADES D’ESPAGNE : LA LOI DU RETOUR

 

Un million et demi de “sépharades”, ces descendants de Juifs espagnols bannis à la fin du Moyen Age pourraient acquérir la nationalité espagnole même s’ils résident à l’étranger. La condition ? Un serment : « Je jure fidélité à la Constitution et au Roi ». La mesure était en fait inscrite dans la loi depuis 1988. Mais le gouvernement socialiste de Jose Luis Zapatero avait imposé comme règle que les impétrants aient résidé dans le pays pendant deux ans au moins. Cette restriction vient d’être levée par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy…

 

POURQUOI LA VIANDE DE CHEVAL EST-ELLE UN TABOU EN GRANDE-BRETAGNE ?

 

L’hippophagie (le fait de manger du cheval) est un tabou au Royaume-Uni, contrairement à des pays comme la France, la Belgique, l’Italie ou la Suisse. Pourquoi ? En fait le cheval a été très tôt associé aux loisirs, notamment aux courses, alors qu’il était perçu comme un animal de labeur sur le continent. Pour les Britanniques, le cheval ne saurait être considéré comme de la nourriture. Ces Britanniques sont tout de même bizarres : les lapins font aussi partie des tabous depuis les années 1960. 30 000 tonnes de viande de cheval ont été consommées dans l’Hexagone en 2009, essentiellement en Ile-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais. Mais on observera que la viande n’est jamais vendue avec des os apparents. Toute référence concrète à l’animal est effacée. En fait, l’hippophagie n’a jamais été officiellement interdite, sauf en Scandinavie. Le pape Grégoire III, la jugeait “répugnante”, au VIIIe siècle. Il était, il est vrai, originaire de Syrie où le cheval n’était pas consommé. Le développement de la chevalerie a aussi beaucoup contribué à ce que l’hippophagie apparaisse comme un reste de barbarie. Et pourtant, à partir de la seconde moitié du 19e siècle, ce tabou s’affaiblit. Pour les hygiénistes, le cheval passait pour une viande saine, pauvre en matières grasses et riche en fer et en protéines, qui plus est, moins chère que le bœuf. Sa consommation se développa fortement chez les ouvriers. Curieusement, les défenseurs des droits des animaux ont aussi beaucoup agi pour la réintroduction de l’hippophagie. Ils militaient contre la maltraitance des vieux animaux et estimaient qu’il valait mieux qu’un cheval finisse en boucherie plutôt qu’exploité…

 

VANDALISME ET ART

 

La toile de Delacroix, « la Liberté guidant le peuple » a été taguée, il y a quelques jours dans le musée du Louvre-Lens, par une visiteuse qui, paraît-il, alternait périodes de lucidité et bouffées délirantes. Ce n’est pas la première fois que des œuvres d’art sont attaquées. En 2009, « La Joconde » s’était pris une tasse en pleine tête. Dieu merci, une vitre blindée la protégeait. La vitre avait été installée après une agression, au Japon, en 1974. Une femme lui avait jeté de la peinture rouge… Monet, quant à lui, avait eu droit à un tableau troué par un coup de poing en 2007. « La ronde ne nuit », le tableau le plus imposant de Rembrandt, a été attaqué plusieurs fois. En 1975, un prof au chômage le poignarde au couteau de cuisine… En 1990, un autre visiteur lui jette de l’acide. La “Piéta” de Michel-Ange a été, quant à elle, attaquée à coups de marteau au début des années 1970. La sculpture fut démembrée, des morceaux tombèrent par terre. Certains demandèrent la peine de mort pour l’agresseur, qui fut condamné à huit ans de prison. Quand à Duchamp, et son fameux urinoir, présenté comme une supposée œuvre d’art, un artiste contemporain s’était amusé à uriner dans son urinoir, avant de lui mettre un coup de marteau. Au nom de l’Art, bien entendu…

 

UNE LISTE DE… CROUPIERS À MONACO

 

Dans cette monarchie héréditaire, les 6 824 électeurs ont le droit de voter tous les cinq ans afin de choisir les 24 représentants du Conseil national. Trois listes étaient en lice, dont une composée de… croupiers.

14:34 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook