Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 avril 2009

Où en est la natalité française ?

Par Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

 

images.jpgLes chiffres communiqués par l’INSEE autorisent certains commentateurs à plastronner : 834 000 naissances recensées en France en 2008 pour une population de 64,3 millions d’habitants, soit un taux de fécondité de 2,02 enfants par femme. On considère que le taux de fécondité doit se situer à 2 pour permettre le renouvellement des générations et éviter ainsi qu’un pays se dépeuple. L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne présentent des chiffres catastrophiques de l’ordre de 1,3/1,5. D’ici 50 ans, la population de ces pays aura diminué de moitié si un redressement radical n’a pas lieu. La nature ayant horreur du vide, on en devine les conséquences… Notons qu’un pays tel le Japon se retrouve dans la même configuration dramatique.

 

Pour ce qui est de la France, le chiffre de 2,02 cache malheureusement une situation des plus dangereuses.

 

Ce ne sont pas les Françaises qui ont un taux de fécondité de 2,02, mais, nuance, les femmes accouchant en France.

 

Les femmes asiatiques (qui n’ont pas encore la nationalité française, mais vivant en France) ont une fécondité de 2,7.

 

Les femmes maghrébines de 3,4, les Turques de 3,7 et les Africaines de 4,3.

 

Si l’on ne considère que les femmes de nationalité française, on tombe à 1,8 et à 1,7 si l’on prend les femmes nées françaises, quelle que soit leur origine. En d’autres termes, la substance même de notre peuple est en train de se modifier. Inutile de relever que la départementalisation de Mayotte va y contribuer et que la prédiction menaçante de Boumedienne en 1974 à la tribune de l’ONU (« Nous vous vaincrons par le ventre de nos femmes ») risque plus que jamais de se réaliser.

 

Que faire ?

 

L’exemple des mesures prises par le régime communiste d’Allemagne de l’Est, dans les années 1970, nous montre que des décisions vigoureuses ont un effet immédiat en terme de natalité. Alors que les deux Allemagne s’enfonçaient déjà dans la dénatalité, l’Allemagne de l’Est prit des mesures puissamment incitatives qui amenèrent le taux de natalité à se relever fortement alors que celui de l’Allemagne de l’Ouest continuait à se dégrader.

 

Une politique ultra-volontariste doit être mise en œuvre d’urgence en France et en Europe, en réservant bien sûr les aides aux seuls Européens.

 

Elle passe par une véritable Révolution Nationale et Européenne permettant à nos peuples de reconquérir leur terre, de sauver leur identité et de préserver l’héritage de nos ancêtres.

10:18 Publié dans France | Lien permanent | Tags : natalité, robert spieler, ndp, europe, strasbourg, france, naissances | |  Facebook

mercredi, 11 mars 2009

Total : 14 milliards de profit et 555 emplois détruits…

Et si on nationalisait Total ? 

1100959925.jpgPar Robert Spieler

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire 

 

Total a annoncé pour 2008 le plus gros profit jamais réalisé par une entreprise française. L’annonce de la suppression de 555 emplois suscite une indignation unanime.

 

Alors que nombre de PME, acculées et exsangues, cherchent malgré tout à maintenir des emplois qui sont le gage de leur savoir-faire et de la qualité de leur production, le grand capital continue à se goinfrer jusqu’à en exploser. Une fois n’est pas coutume, je reprendrai à mon compte les propos de Philippe Saunier, délégué CGT de Total, qui dit : « Avec 14 milliards de bénéfices, c’est immoral, mais je n’ai jamais vu un actionnaire moral ». Et c’est bien là le problème que pose la logique libérale sans freins. La recherche effrénée du profit va à l’encontre de toute morale mais aussi de l’intérêt national.

 

On l’a constaté avec l’importation massive de populations immigrées à partir des années 70, dans le but d’obtenir ainsi une main-d’œuvre bon marché, avec comme corollaire une progression freinée des rémunérations des salariés français. La recherche du profit à court terme a entraîné une menace mortelle sur notre identité.

 

On a pu constater les dégâts que cause cette logique, avec les délocalisations et la destruction de nos emplois industriels. L’exemple des chantiers navals est à ce titre éclairant. Notre savoir-faire a été vendu pour une bouchée de pain à la Corée qui est aujourd’hui un concurrent mortel pour notre industrie navale.

 

Que faire ?

 

Le socialisme a échoué. Le libéralisme non encadré, adossé à une folle dérive financière, a tout autant échoué. Nous devons construire un nouveau modèle et imaginer un nouveau mode de fonctionnement économique, financier et monétaire, en rupture avec le passé. Il n’est pas acceptable que des activités stratégiques pour la Nation et pour l’Europe puissent être soumises aux seuls intérêts d’un Capital forcément égoïste. Ce n’est pas à l’Etat de se mêler de tout, et surtout de ce qui ne le regarde pas. Mais il a le devoir de défendre les intérêts stratégiques de la Nation et donc de l’Europe et de protéger les intérêts des salariés français et européens. A ce titre, une nationalisation, fût-elle partielle, des groupes stratégiques tel Total me paraît souhaitable. L’Etat doit, parallèlement, desserrer son carcan et libérer les énergies des entrepreneurs de PME, soumis à une fiscalité et des contraintes insupportables. Plus de liberté pour les commerçants et les petits entrepreneurs. Plus de contrôle et d’encadrement pour les grands groupes aux activités stratégiques.

 

La protection des frontières économiques européennes doit aller de pair. Nous devons réindustrialiser l’Europe et convaincre les entreprises de relocaliser leur production sur notre sol. Des centaines de milliers d’emplois ont été détruits en Europe, un savoir-faire saccagé parce que les entreprises sont allées fabriquer en Chine, en Inde ou au Vietnam en faisant appel à des personnes payées misérablement et qui ne bénéficient évidemment pas de nos normes sociales. L’ouverture de nos frontières à des produits fabriqués par des entreprises locales, dans les mêmes conditions salariales et sociales est un désastre pour notre économie.

 

Nous devons sortir de cette logique infernale du profit à tout prix, destructeur massif de notre industrie et de nos emplois et dont ne bénéficie qu’une minorité. L’Europe doit ériger des barrières douanières dissuasives et établir un partenariat économique étroit avec la Russie. Certes, la Chine menacera de ne plus nous acheter d’Airbus, dès lors que nous ne lui achèterons plus autant de textile. Et alors, dès lors que le marché européen et russe protégé achètera Airbus ?

 

On me rétorquera que tout économiste distingué sait, depuis Méline, ministre du XIXème siècle connu pour ses mesures protectionnistes, que le protectionnisme ne fonctionne pas. Certes, le protectionnisme ne peut en aucun cas fonctionner au seul niveau de la France. L’espace géographique et économique permettant les échanges marchands doit être suffisamment vaste. Seule l’Europe, avec la Russie comme partenaire, offre une dimension suffisante, une masse critique qui permet de sortir de la logique mondialiste destructrice de nos peuples et de nos identités.

19:59 Publié dans France | Lien permanent | Tags : total, nationalisation, profits, licenciements, ndp, robert spieler, europe, russie | |  Facebook

vendredi, 06 mars 2009

LUNDI PROCHAIN, A PARIS, LES FORCES NATIONALES ET IDENTITAIRES REPRENNENT L'INITIATIVE...

pict_20071004PHT11213.jpgLundi prochain, 9 mars, aura lieu à Paris une conférence de presse qui rassemblera autour de Carl Lang, député européen et président du Parti de la France, Annick Martin, secrétaire générale du MNR, Jean-Claude Martinez, député européen, et Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire. Cette conférence de presse sera la première étape de l'entente, tant souhaitée, des forces vives de la droite nationale, identitaire et européenne en vue des élections européennes de juin prochain et des futures élections régionales. 

 

mercredi, 04 mars 2009

REINTEGRATION DE LA FRANCE DANS LE COMMANDEMENT DE L'OTAN : LA NOUVELLE DROITE POPULAIRE DIT NON !

vague3_modifié-1.jpgUn communiqué de Robert Spieler,

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire :

 

Nicolas Sarkozy, qui ne manque pas une occasion pour s'aplatir devant les Etats-Unis, annoncera lors du sommet des 3 et 4 avril à Strasbourg son souhait de voir la France réintégrer le commandement de l'Otan, que le général De Gaulle avait quitté au nom de l'indépendance nationale.


Le prix à payer pour la France sera un renforcement de ses troupes en Afghanistan, où nous n'avons rien à faire. La menace soviétique pouvait justifier l'Otan. Mais, aujourd'hui, l'Otan n'est plus qu'un instrument de domination militaire et politique des Etats-Unis.


La NDP souhaite que tous les pays européens quittent cette organisation afin de constituer une force militaire européenne puissante, qui ne soit pas soumise aux intérêts et aux diktats américains.


La Nouvelle Droite Populaire appelle à l'émergence d'une Europe de la puissance, indépendante et libre !

 

16:25 Publié dans France | Lien permanent | Tags : otan, sarkozy, robert spieler, europe, ndp, politique | |  Facebook

mercredi, 25 février 2009

La NDP salue fraternellement la naissance du Parti de la France de Carl Lang...

Un communiqué de la NDP :

 

La Nouvelle Droite Populaire salue fraternellement la naissance du Parti de la France créé par Carl Lang.

 

La NDP se félicite que cette nouvelle formation souhaite contribuer activement à la nécessaire entente des forces nationales et identitaires françaises et européennes.

 

Elle renouvelle son soutien, lors des prochaines élections européennes, aux listes d’union annoncées par Carl Lang.

11:52 Publié dans France | Lien permanent | Tags : carl lang, robert spieler, strasbourg, alsace, ndp, politique, france | |  Facebook

mardi, 27 janvier 2009

ÉPIDÉMIE DE LAPSUS...

Un remarquable texte de Coclès publié sur le site de La Droite strasbourgeoise :

 

C'est l'hiver avec son habituelle succession de coups de froid et de redoux. Tout les médecins le savent, cette inconstance météorologique est propice au développement des épidémies. Parmi celles qui sévissent ces temps-ci le lapsus n'est pas la moindre même si ses conséquences sur la santé publique apparaissent le plus souvent bénignes et ont cet incomparable avantage de nous porter plus volontiers vers le sourire en coin que vers l'affliction compatissante.

 

Acte manqué, le lapsus est à la fois un mensonge qui choisit de s'avouer obliquement et un repentir qui s'esquisse dans le déraillement de la langue. En ce sens c'est un hommage que le vice rend involontairement à la vertu.

 

Nous l'avons noté ici même, jeudi dernier, des organisations juives convoquaient place de la République la classe politique locale pour manifester, sans le dire, son indéfectible soutien à une puissance nucléaire du Proche Orient qui n'est menacée par personne si ce n'est par sa propre hubris. Thème consensuel de cette démonstration, la paix, la tolérance et la convivialité inter communautaire, c'est à dire un fatras de lieux communs couvrant du voile pieux de la morale antiraciste des intentions nettement plus partisanes comme le laissait entendre le libellé d'une invitation dont nous avons éventé le malheureux lapsus.

 

Dimanche, grâce à Éric Besson, notre collection de dérapages sémantiques s'est enrichie d'une nouvelle perle. Chacun connaît Besson, sorte de Lucky Lucke de la vie politique française. Lui ne tire pas, certes, mais il passe du PS à l'UMP à la vitesse d'une balle de 357 magnum. Pour déroutante qu'elle soit aux yeux de certains cette conversion expresse a au moins une vertu. Elle souligne que les "partis de gouvernement" convergent à ce point, tant dans le style que dans le fond, qu'il est devenu loisible à leurs responsables de tourner casaque au moindre coup de Trafalgar électoral sans pour autant trahir leur maigre capital d'idées. Soit, mais enfin dira-t-on, la décence aurait pu lui dicter un peu de retenue dans la précipitation.

 

Hélas, la précipitation, c'est justement ça le problème d'Éric Besson.

 

Bref, son impérieux désir de servir la patrie l'a emporté sur tout le reste et le voici depuis quelques jours confirmé dans son rôle de nouveau baron de la Sarkozie. Haut responsable de l'UMP et désormais ministre de l'immigration et de l'identité nationale. Un poste stratégique où il importe de  mitonner au mieux un improbable ragoût fait de carpe et de lapin. Bien sûr ce n'est pas un plat de terroir mais une cuisine toute d'hybridation et tellement tendance. le rôle du chef Besson: faire mijoter des alliages impossibles sans paraître se contredire. En un mot, maintenir tout à la fois  les électeurs du Front National dans l'escarcelle présidentielle sans pour autant alarmer plus qu'il n'est raisonnable les angéliques dévots de la diversitude sans frontières et leurs amis de l'hôtellerie-restauration et du BTP.

 

Dimanche donc, Besson essuyait les plâtres de ses nouvelles fonctions ministérielles au micro du grand jury RTL. Comme le veut la correctitude politique il commençait par y barbouiller un mensonge que sa répétition ânonnante a fini par doter de vraies-fausses lettres de noblesse. "La France, prêchait-il, a été et est toujours une terre d'immigration". Va pour le présent, mais pour ce qui concerne le passé le ministre d'ouverture ment ouvertement. Il suffit pour le constater de se reporter aux quatre tomes de "L'histoire de la population française" parus aux Presses Universitaires de France il y a quelques années. Quoiqu'en disent les falsificateurs cette lecture puisée aux meilleures sources montre qu'entre le VIème et le XIXème siècle l'anthropologie de l'ancienne Gaule ne subit aucune modification de sa substance originelle. Plus d'un millénaire de stabilité donc. Une paille !

Poursuivant sa péroraison, il enchaînait aussitôt: "C'est vrai des temps anciens, tout le monde le sait, des grandes invasions. C'est vrai du XIXème et du XXème siècle, avec les Italiens, les Polonais, d'autres qui se sont intégrés".

 

Puis survient le déraillement impromptu, la catastrophe langagière, le lapsus qui tue. Tout absorbé par le déroulé de sa grande fresque métisseuse Besson poursuit: "Ensuite, il y a eu à la fois une invasion... euh, euh, une immigration en provenance d'Afrique et du Maghreb". Très pro, la girouette a immédiatement senti la tempête se lever. Quoi ? l'immigration africaine sans laquelle nous serions condamnés à la moisissure, au repli frileux et au déclin de l'esprit (sans parler de celui du foot ball) assimilée tout de go à une invasion ? Il se reprend donc illico: "Non, pas une invasion. Qu'il n'y ait pas de lapsus sur le sujet".

 

Le boulet de la lucidité est passé très près mais le ministre n'est pas un perdreau de l'année. C'est la grande différence avec les pèlerins de la place de la République. Sentant qu'il frisait le désastre et peut-être même le chômage il s'est repris dans l'instant.

 

Sa langue a fourché, certes, mais qu'on se le dise, sa pensée n'a pas vacillé. Le lapsus ne passera pas !

 

Coclés 

19:57 Publié dans France | Lien permanent | Tags : politique, strasbourg, lapsus | |  Facebook

mardi, 13 janvier 2009

Les Bompard en garde à vue : QUAND LE SYSTEME PERSECUTE SES OPPOSANTS…

Communiqué de Robert Spieler, Délégué général

de la Nouvelle Droite Populaire :

 

images.jpgJacques Bompard vient de subir avec son épouse une garde à vue de plusieurs heures dans une affaire dont toutes nos sources relèvent qu’elle repose sur les dénonciations d’un personnage, ancien du FN, réputé à Orange pour sa « fragilité ».

 

La justice s’attaque à un maire qui a fait baisser les impôts locaux dans sa ville, qui a réduit considérablement l’insécurité et rendu à Orange son statut de ville belle et fréquentable.

 

Julien Dray n’a pas été mis en garde à vue. Samy Naceri n’est pas poursuivi pour tentative de meurtre bien qu’il eût réglé, une fois de plus, ses différents à coups de couteau. Cherchez la différence…

 

Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, exprime sa sympathie et son soutien à Jacques Bompard. Qu’il se dise que les persécutions du Système sont la Légion d’honneur des combattants pour la Liberté.

 

 

NDP Affaire Bompard 12 01 09.pdf

01:27 Publié dans France | Lien permanent | Tags : jacques bompard, orange, justice, solidarité, mpf, ndp, synthèse nationale | |  Facebook

mercredi, 07 janvier 2009

Mercredi 21 janvier : Robert Spieler sera à Toulouse...

TOULOUSE :

Les villes contre

l’islamisation !

Mercredi 21 janvier 2009 à 20 h 00

Dîner-débat avec

Robert Spieler

Ancien député

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Initiateur en France de la campagne "villes contre l’islamisation"

998e165bff5bae1c6e5cb0d79f4b3288.jpg

Stop Islam !

 

http://lvci.hautetfort.com

 

Participation 20€. Sur réservation :

villescontrelislamisation@club-internet.fr

Les Droits de l’Homme sont évoqués ou célébrés chaque jour de l’année en France,

mais nos dirigeants y laissent implanter et financent la poudrière islamique.

20:41 Publié dans France | Lien permanent | Tags : toulouse, politique, lvci, ndp, immigration, islamisation, haute-garonne | |  Facebook

vendredi, 03 octobre 2008

Dimanche 5 octobre, Robert Spieler assistera à la journée de Terre et peuple...

Dimanche prochain, 5 octobre, Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, et François Ferrier, conseiller régional de Lorraine, assisteront à la XIIIème table ronde organisée par Terre et Peuple. 

Les intervenants suivants prendront la parole au cours de cette journée identitaire :

Morgane : La musique, une voix et une voie.
Jeanne de Snoyers : Le théâtre populaire.
Pierre Gillieth :
Le cinéma et notre imaginaire.
Katerine Mabire :
La littérature, une école de vie.
Kate Nauwelaers (Atelier de l’Elfe) :
Art et artisanat populaires, une éthique et une esthétique.
Jean-Claude Valla :
L’Histoire, un enjeu et des leçons.
Pierre Vial :
Le combat culturel, notre vocation et notre mission.


Nombreux stands : livres, revues, disques, insignes, artisanat identitaire...
Restauration sur place à petits prix.

 

Domaine de Grand’Maisons – Villepreux (Yvelines), à partir de 10 heures. Entrée : 8 ,00 €

16:56 Publié dans France | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 25 septembre 2008

La "justice" du système devient folle

40 000 euros d'amende, 4 mois de prison avec sursis, deux ans de privation des droits civiques, voilà la sentence prononcée par le régime contre Philippe Vardon, responsable de Jeunesses Identitaires.


Il était notamment poursuivi  pour incitation à la haine raciale pour un tract "Ni voilées, ni violées" qui disait ceci: "Parce que nous ne voulons pas demain les femmes voilées, parce que nous en avons assez des viols collectifs et des agressions verbales ou physiques contre des jeunes filles...."


Poursuivi par SOS Racisme, le MRAP et la haine rabbique du procureur de Nice, Eric de Montgolfier, Philippe Vardon a été condamné à l'indignité nationale.


Qu'il sache que cette sentence est la légion d'honneur des âmes bien nées et des combattants pour la défense de notre identité et de notre
liberté.

Honneur à lui!

Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, exprime son amitié et son total soutien à Philippe Vardon.

Robert Spieler
http://www.robert-spieler.net



PS : pour permettre à Philippe Vardon de poursuivre son combat, envoyez un chèque à : Soutien Vardon, 4 rue du Lycée, 06000 Nice, à l'ordre de "Vardon".

10:50 Publié dans France | Lien permanent | Tags : identitaires, justice, voile, ndp, mrap, sos racisme | |  Facebook