Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 septembre 2014

Dimanche 12 octobre, à Rungis : Robert Spieler parlera à la 8e Journée de Synthèse nationale !

8 JNI R Spieler.jpg

8 JNI Rivarol 2.jpg

17:30 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3155 du 18 septembre 2014

IL SERAIT évidemment dommage de ne pas s’efforcer de recueillir, par paresse, toute la substantifique moelle du livre de la mégère Trierweiler. Allons-y encore de quelques anecdotes. Elle évoque « les rappels à l’ordre de tous les hauts personnages de l’Etat et des ténors du PS », suite à son tweet anti-Royal qui fit scandale, notant : « Je sais qu’aucun d’entre eux ne se serait permis ces attaques sans l’aval de François ». Et elle ajoute : « L’une de mes amies dira plus tard cette phrase terrible : “C’est Hollande lui-même qui a délivré le permis de tuer.” » Elle révèle aussi avoir suggéré un nom de ministre (il s’agit de Valérie Toranian, directrice du magazine Elle, pour le ministère des Droits des femmes). Hollande ne donna pas suite, ce qui suscita la rage de la mégère qui l’accuse de machisme. On apprend aussi à connaître les goûts culinaires du Pingouin.

 

TRIERWEILER / HOLLANDE (SUITE)

 

« Il préfère […] se passer d’un repas lorsque ce n’est pas du premier choix, ne mange pas mes fraises si elles ne sont pas des “gariguettes”, ne goûte pas aux pommes de terre si elles ne proviennent pas de “Noirmoutier” et met directement à la poubelle la viande si elle est sous vide. Il connaît si peu le prix des choses. Il n’est pas flambeur pour autant. Son apparence d’ailleurs lui importe peu. Il est capable d’acheter ses chemises et ses chaussures à l’hypermarché ». Sans vouloir défendre Hollande, cette affirmation paraît tout de même totalement saugrenue. On voit mal le président de la République faire les soldes… Valérie Trierweiler n’avait reçu que trois messages de sympathie de la part de conseillers, et seuls quatre ministres, dont Benoît Hamon et Aurélie Filipetti lui ont envoyé un petit mot après son hospitalisation. Par contre Claude Chirac, Carla Bruni-Sarkozy, Cecilia Attias, Alain Delon et même Jean-Luc Mélenchon se sont fendus d’un message. Sacré Mélenchon ! Quel tendre révolutionnaire !

 

EMIGRATION DES JUIFS FRANÇAIS EN ISRAËL

 

Le gouvernement Netanyahou vient de lancer un plan d’action, « pour investir d’urgence dans la promotion de l’alya et l’aide à l’intégration des juifs de France », qui sont, on le sait, terriblement menacés sur notre terre. Le 22 juillet, à Ashkelon, ville israélienne proche de Gaza, 6 000 Franco-Israéliens avaient afflué de tout le pays pour enterrer le soldat Jordan Bensemoun, mort au combat à 22 ans. Ce garçon avait émigré de Lyon à l’âge de 16 ans pour s’engager dans le corps d’élite de l’armée israélienne. La France est en pole position des pays d’émigration vers Israël. Rien que sur les huit premiers mois de l’année 2014, 4 566 Juifs français ont fait leur alya. En 2013, il y avait déjà eu une hausse importante des départs pour la terre promise : 52 % de plus qu’en 2012. Leur âge médian est de 38,3 ans et ils font partie des classes privilégiées. 30 % d’entre eux ont une profession scientifique, libérale ou technique. Objectif de Netanyahou : attirer 40 000 Français, en plus des 150 000 déjà présents en Israël. Et ça semble marcher. L’Agence juive a considérablement renforcé ses effectifs à Paris et, en un an, 30 000 personnes ont assisté à des réunions d’information sur l’alya. Oui mais, 20 à 30 % des immigrants repartent d’Israël pour revenir en France ou pour immigrer ailleurs. Quelles sont les raisons de cette fuite. Les sites sionistes évoquent évidemment le climat d’insécurité antisémite qui prévaut en France. Mais certains observateurs bien informés relèvent d’évidentes raisons fiscales dont ne bénéficient pas les catholiques qui ne peuvent pas espérer, eux, planquer leur patrimoine au Vatican…

Capture 1.JPG

TRIERWEILER ET CES MAUDITS LIVREURS DE CROISSANTS

 

On se souvient qu’au petit matin, à l’heure du laitier, le Président et l’actrice Julie Gayet se faisaient tranquillement livrer des croissants par un agent du service de sécurité de l’Elysée. Il paraît que depuis, la mégère n’aime plus les croissants. Elle en veut à mort à l’agent de sécurité qui s’est autorisé à frayer avec les croissants. Pas de chance pour lui, il croise Trierweiler qui, après sa crise de nerfs, avait eu une entrevue avec Hollande à leur domicile, rue de Cauchy. Ils prennent tous les trois l’ascenseur pour descendre les six étages de l’immeuble. Et là, l’épouvantable mégère se met à éructer : « Et aujourd’hui, vous n’avez pas apporté de croissants ? C’est ainsi que vous concevez votre métier de policier ? Je ne comprends même pas que vous soyez encore là ! » Trierweiler raconte qu’il regardait ses chaussures, le regard embué. Et François ne disait pas un mot…

 

APRÈS LES “ SANS-DENTS”, CES ODIEUX HANDICAPÉS…

 

Les pauvres sont, selon Hollande, des “sans-dents”. Et les handicapés ? Il faut, comme chacun le sait, s’en méfier. L’ex-première dame interrogeait le président au sujet de Philippe Croizon, sportif amputé des quatre membres et qui a relié les cinq continents à la nage. Réponse de l’hurluberlu : « Je n’aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap ». Il n’a pas forcément tout à fait tort, au demeurant. La vénalité des handicapés est bien connue depuis la présidence de Hollande…

 

DÉSESPÉRANTE RÉSISTANCE EUROPÉENNE…

 

Les lecteurs de RIVAROL connaissent le sénateur Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, membre de la Ligue du Nord et qui fut souvent en pointe dans le combat contre l’invasion. Il s’était fait remarquer le 12 juillet 2006, en affirmant que l’Italie a battu une équipe (de France de football) qui, pour obtenir des résultats, « a sacrifié son identité en alignant des nègres, des musulmans et des communistes ». Il avait salué le titre de champion du monde de l’Italie comme « une victoire de l’identité italienne d’une équipe qui, (elle), a aligné des Lombards, des Napolitains, des Vénitiens et des Calabrais ». Il s’en était pris récemment, sans beaucoup de finesse, il est vrai, à l’ex-ministre de l’Intégration, Cécile Kwenge, d’origine congolaise, et l’avait traitée d’orang-outang. Las, il a découvert mi-août… un serpent de deux mètres dans sa cuisine. Il aurait aussi perdu sa mère, depuis quelques mois. Du coup, il soupçonne être victime d’un « macumba », d’une malédiction, et d’avoir été ensorcelé. Par qui ? Mais par le père congolais de Cécile Kyenge. Ce dernier aurait organisé une cérémonie pour guérir le sénateur de son racisme… On se dit qu’on a du souci à se faire avec des résistants qui croient en des fadaises pareilles… Consternant.

 

QUAND GANDHI ÉCRIVAIT À HITLER EN LUI DONNANT DU “MON CHER AMI”…

 

Voici la lettre adressée à Hitler par Gandhi, le 23 juillet 1939. « Mon cher ami, des amis m’ont encouragé à vous écrire au nom de l’humanité. J’ai résisté à leur requête, pensant qu’une lettre de ma part serait une impertinence. Mais quelque chose me dit que je ne dois pas faire de calcul et que je dois faire cet appel, quel qu’en soit le prix. Il est assez clair que vous êtes aujourd’hui la seule personne au monde qui puisse empêcher le déclenchement d’une guerre pouvant réduire l’humanité à l’état sauvage. Devez-vous payer ce prix pour atteindre votre objectif, aussi précieux vous semble-t-il ? Ecouterez-vous l’appel d’un homme qui a délibérément évité la solution de la guerre, non sans un certain succès ? » Et Gandhi de conclure : « Je sollicite néanmoins votre pardon au cas où j’ai commis une erreur en vous écrivant. Je reste Votre ami sincère, Sd. M. MK Gandhi. » Rappelons que si Gandhi est aujourd’hui un personnage vénéré, il y a en Inde bien plus de statues de Shandra Bose que de Gandhi. Shandra Bose, qu’évoque Duprat dans ses “cahiers”, fut le vrai leader du nationalisme et du “fascisme” indien et leva une division indienne qui combattit aux côtés des divisions allemandes.

Capture 2.JPG

LE PÈRE DE MARION LE PEN EST MORT

 

Roger Auque vient de mourir à l’âge de 58 ans. Journaliste, il avait été l’otage pendant plus d’un an, du Hezbollah au Liban, en 1987. Celui qui se qualifiait lui-même de « grand reporter, baroudeur et play-boy » s’était battu aux côtés des phalanges libanaises avant de choisir la plume plutôt que le fusil. Nicolas Sarkozy le nomma en décembre 2009 ambassadeur de France en Erythrée. C’est la journaliste Christine Clerc qui révéla, dans son livre Les conquérantes ce que tout le monde savait dans le milieu nationaliste : Roger Auque est le père biologique de Marion Maréchal Le Pen, petite-fille de Jean-Marie Le Pen et fille de Yann Le Pen.

 

HORREUR : JACK L’ÉVENTREUR SERAIT JUIF

 

Le mystère serait enfin résolu. « Jack the Ripper », le tueur en série responsable d’au moins cinq meurtres de prostituées à l’automne 1888, serait un coiffeur juif polonais du nom d’Aaron Kosminski. Cette affaire, qui a passionné le monde, avait amené de multiples personnes à être suspectées, depuis un petit-fils de la reine Victoria jusqu’à l’ancien Premier ministre William Gladstone. Des analyses ADN sur un châle qui aurait appartenu à une des victimes de Jack l’éventreur démontreraient qu’il s’appellerait Aaron Kosminski, un juif polonais de 23 ans, immigré en Angleterre avec sa famille pour fuir les pogroms russes et qui fut suspecté, mais relâché par la police, faute de preuves. Il fut interné, deux ans plus tard, pour schizophrénie et restera dans un asile jusqu’à sa mort, en 1919.

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:28 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 17 septembre 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3154 du 11 septembre 2014

 

ENOCH Powell « avait raison » de mettre en garde contre l’immigration, affirme l’ancien ministre de la Défense conservateur Gerald Howarth. On se souvient du célèbre discours prononcé le 20 avril 1968 par Enoch Powell, parlementaire conservateur britannique, critiquant le multiculturalisme et opposé à l’immigration venant des pays du Commonwealth. Il disait : « Si je regarde vers l’avenir, je suis empli de sombres présages ; tel le poète romain, il me semble voir le Tibre écumer d’un sang abondant ». Il ajouta : « Nous devons être fous, littéralement fous à lier dans ce pays, pour autoriser chaque année l’entrée de 50 000 personnes, qui seront à l’origine de la future augmentation de la population d’origine immigrée. J’ai l’impression de regarder ce pays construire frénétiquement son propre bûcher funéraire. »

 

ENOCH POWELL WAS RIGHT ! (AVAIT RAISON)

 

Son discours provoqua une vive polémique dans la classe politique, la presse et la société britannique, mais un sondage de l’organisation Gallup réalisé fin avril 1968 montra que 74 % de la population était d’accord avec lui. Mais que pèse l’opinion de la majorité du peuple face aux lobbys et aux professionnels de la trahison ? Le conservateur anglais Gerald Howarth, député de longue date, vient d’affirmer qu’Enoch Powell avait eu raison de mettre en garde contre l’immigration. L’ancien ministre de la Défense écrit dans un courriel : « De toute évidence, l’arrivée d’une telle masse de personnes de confession non chrétienne représente une épreuve. Beaucoup d’entre nous, et le défunt Enoch Powell en faisait partie, avions donné l’alerte à ce sujet il y a plusieurs décennies. » Evoquant les abominables événements de Rotherham, où plus de mille enfants et jeunes filles blanches ont été réduites en esclavage sexuel en dix ans par une bande de Pakistanais, il dit : « Il s’agit de décennies de politiquement correct, et c’est cela qui a permis à ces répugnants abus d’enfants d’avoir lieu. » Et il conclut par ces mots : « Ici, c’est le Royaume-Uni, nom d’un chien ! Si vous ne l’aimez pas, partez vivre ailleurs » ajoutant : « C’est le parti travailliste qui est responsable. Le parti travailliste et la gauche. » Mais hélas pas seulement le parti travaillistes, les prétendus conservateurs sont eux aussi responsables de l’invasion du Royaume-Uni.

Capture.JPG

UN TEE-SHIRT ZARA AFFUBLÉ D’UNE ÉTOILE JAUNE RETIRÉ DE LA VENTE

 

Chacun sait que l’“Holocauste” fait vendre. C’est ce que les responsables de la célèbre marque espagnole de vêtements, Zara, ont dû se dire quand ils ont imaginé de commercialiser un beau tee-shirt pour enfant affiché au prix de 12,95 euros sur l’eshop Zaraun. Il avait tout pour plaire : des rayures bleues et une belle étoile jaune sur la poitrine. De façon assez incroyable, certains y ont vu un remake des uniformes portés par les Juifs dans les camps de concentration lors de la Seconde Guerre mondiale. Face aux couinements, l’enseigne espagnole Zara a retiré de la vente le beau teeshirt rayé à étoile jaune.

 

MONTEBOURG : “HOLLANDE MENT TOUT LE TEMPS

 

L’ex-ministre de l’Économie Arnaud Montebourg, évincé du gouvernement, se raconte dans un livre qui paraît le 10 décembre, dont le titre est Montebourg, moi président (Éd. L’Archipel). Celui qui se déclarait fin juin 2014 en “cohabitation” avec le président déclare : « J’ai des rapports minimalistes avec le président de la République. Je me considère en cohabitation. Le président préside, mais nous, on fait ». Il ajoute : « Avec François Hollande, on ne peut plus discuter. Donc on ne discute plus. Ça ne sert à rien, les discussions avec lui sont inutiles. Sympathiques, mais inutiles. Depuis que je suis ministre de l’Économie, je ne vais plus discuter avec lui à l’Élysée. Je passe mon temps à Matignon. D’ailleurs, j’ai donné instruction à mes équipes de ne plus aller à l’Élysée ». L’ancien Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en prend aussi pour son grade. A propos de l’affaire Léonarda, Montebourg dit : « C’est une catastrophe. Ça ne va pas durer longtemps comme ça. Valls, Peillon… On en a tous marre, on a tous envie de se barrer… C’est plus possible, vraiment, c’est n’importe quoi. On n’en peut plus, on est au bout. Cet amateurisme, c’est plus possible, ce n’est pas croyable. » Et puis, cette ultime considération : « Hollande ment tout le temps. C’est pour ça qu’il est à 20 % dans les sondages. Il ment. Il ment tout le temps. Depuis le début. » Ces propos ont été tenus en janvier. Depuis, Supermenteur a encore chuté dans les sondages…

 

MÉLENCHON ACCUSÉ D’AVOIR TENU DES PROPOS ANTISÉMITES

 

Jean-Luc Mélenchon avait participé, le week-end du 24 août, à l’université d’été du Parti de Gauche à Grenoble. Les propos qu’il y a tenus n’ont pas manqué de choquer profondément l’affreux journaliste Frédéric Haziza, auteur de Vol au-dessus d’un nid de fachos, qui y voit la preuve d’un antisémitisme virulent. Mélenchon a ainsi déclaré : « La République, c’est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du Pays ». Haziza s’est derechef senti visé, évoquant cet autre propos de Mélenchon qui s’est risqué à dénoncer « ceux de nos compatriotes qui ont cru bien inspiré d’aller manifester devant l’ambassade d’un pays étranger ou d’aller servir sous ses couleurs les armes à la main ». Mélenchon cible évidemment les Français qui s’enrôlent au sein de Tsahal et ceux qui expriment parfois violemment (cf. la Ligue de défense juive) leur soutien à Israël. Mélenchon a aggravé son cas en défendant devant ses militants « les populations martyrisées de Gaza » en précisant : « Nous ne croyons pas aux peuples supérieurs aux autres ». Haziza du coup s’en étrangle d’indignation, écrivant : « Il est lourd, trop lourd de sous-entendus. La théorie de la “race supérieure”, cela ne vous rappelle rien ? » Et ce n’est pas fini. Mélenchon a évoqué la nécessaire « fidélité à ces combats du passé, la fidélité au souvenir des meurtres de masse qui ont été commis dans le passé ». Du coup Haziza y voit un monstrueux parallèle entre la Shoah et la guerre de Gaza, accusant Mélenchon de « reprendre désormais à son compte la rhétorique récurrente et habituelle des sites d’extrême-droite, de ceux d’Alain Soral, de Dieudonné M’bala M’bala ou encore de la mouvance islamo-salafiste ». Rien que çà…

 

UNE PHOTO “SIGNIFIANTE” SUR LE SITE DE L’EDUCATION NATIONALE

 

La photo postée il y a quelques jours sur la page Facebook de l’Education nationale représente sept enfants de maternelle dont, relève la quotidien Aujourd’hui, « plusieurs Noirs ». En fait de “plusieurs”, six enfants sur sept sont noirs. De multiples réactions d’internautes ont poussé le ministère à dénoncer le grand nombre de commentaires injurieux et racistes. Ces commentaires ont évidemment été supprimés. Restent ceux des inévitables collabos, dont celui-ci : « Cette photo représente la France d’aujourd’hui ». Sans commentaire…

 

A QUOI SERT LE FRONT NATIONAL ?

 

David Rachline, le nouveau maire FN de Fréjus, n’avait de cesse de dénoncer, avant les élections, le projet de mosquée de Fréjus et l’ingérence des « pays du Golfe ». Il avait même promis l’organisation d’un référendum sur ce sujet. Depuis, silence radio. Il a refusé de s’associer à la plainte de Georges Ginesta, maire de Saint-Raphaël, qui est concerné, puisque la future mosquée jouxte sa commune. Selon lui, la mosquée ne respecte pas les règles d’urbanisme de la ville de Fréjus, qui impose des distances minimales entre les bâtiments. Cet argument peut être suffisant pour obtenir l’arrêt des travaux. Pourquoi Rachline se tait-il ? Réponse d’un permanent du FN : « Rachline se fait désormais discret parce que Marine le lui demande, car il est hors de question de faire de ce sujet un enjeu national. Le Front a un électorat musulman, et il est exclu de le braquer ». Et Rachline de jouer les vierges démocratiques effarouchées en déclarant ne pas « vouloir se substituer à la justice ». Mais à quoi cela sert-il alors de voter FN à Fréjus ou ailleurs ? Tout cela est consternant...

 

ADIEU NÉGROS, ADIEU BAMBOULAS…

 

Le “négro” et le “bamboula” sont, ou plutôt, étaient des spécialités chocolatées auxerroises créées en 1919 par la famille Moreau. Elles rencontraient un succès fou et se voyaient expédiées partout en France, raconte une responsable de la chocolaterie Feret, actuelle propriétaire de la marque. Tout allait pour le mieux jusqu’au jour où le Conseil Représentatif des Associations Noires de France (CRAN) et Sortir du Colonialisme se sont indignés, dénonçant « un revival de l’imagerie coloniale la plus nauséabonde » en exigeant que « la chocolaterie de la honte retire de la vente ces horreurs ». La direction de la chocolaterie a eu beau expliquer que cette spécialité auxerroise avait été conçue il y a un siècle pour « rendre hommage » aux tirailleurs sénégalais blessés durant la guerre et à une danse africaine, bref, qu’il ne s’agissait « en aucun cas d’une injure ou d’un qualificatif raciste », rien n’y fit. Il y eut des menaces reçues par courriel ou par téléphone. Du coup, la direction, courageuse mais craignant pour le devenir de sa vitrine, a débaptisé les deux produits. Le “négro” devient le “grégo” et le “bamboula”, « le bon goût ». Tout cela manque désormais singulièrement de poésie…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:27 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 08 septembre 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER - RIVAROL N° 3153 du 4 septembre 2014

DÉCIDÉMENT, il n’en rate pas une. Comme le note Le Point, même lorsque les sujets sont graves, le locataire de l’Elysée trouve le moyen d’en rire. Aujourd’hui, c’est la probable perte du Sénat par la gauche qui amuse le chef de l’Etat. Il fait de l’humour, évoquant la réforme territoriale qui crée un vif mécontentement chez les élus, y compris chez les socialistes. Il envisage, tranquillement je-m’en-foutiste, une défaite électorale.

 

HOLLANDE S’AMUSE

 

Le chef de l’Etat vient en effet de déclarer aux journalistes : « En 2011, la gauche ne pensait pas gagner, mais elle a bénéficié du rejet des projets territoriaux de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, c’est nous qui réformons la carte au moment des sénatoriales. Vous voyez bien que l’on n’est pas calculateur ! » Pas sûr que les sénateurs socialistes qui vont se faire éjecter fin septembre du Sénat apprécient la fine plaisanterie…

 

HOLLANDE ET ALZHEIMER : ÇA S’AGGRAVE

 

Tout enfant âgé de deux ou trois ans sait manier un arrosoir. Rappelons aux lecteurs qui l’auraient oublié qu’il convient de remplir l’arrosoir d’eau, le prendre par l’anse, le pencher, et laisser l’eau s’écouler par la pomme. Une technique qu’à vrai dire, on n’enseigne pas à l’ENA. D’où le problème, à moins qu’Alzheimer ne s’aggrave, qu’a rencontré récemment le Pingouin, en visite en Azerbaïdjan. On a vu l’improbable Président de la République, lors de l’inauguration d’un lycée français en Azerbaïdjan, arroser l’arbre en faisant écouler l’eau par le haut de l’arrosoir plutôt que par la pomme ! Ça ne s’invente pas !

 

HOLLANDE, ABANDONNÉ PAR JULIE GAYET ?

 

Des rumeurs bien fantaisistes d’un mariage entre Julie Gayet et François Hollande n’avaient cessé d’enfler ces dernières semaines. Las, de récentes photos dévoilées par Voici montrent Julie Gayet à la plage avec un autre homme. Il paraît que, l’air complice, ils marchaient à quelques centimètres l’un de l’autre (détail important) et dans l’eau, toujours aussi proches. Mais qui est ce rival du Pingouin ? Il se nomme Pierre Puybasset. Originaire de Corse, cet « avocat fiscaliste de renom » aurait invité Julie Gayet à séjourner avec lui quelques jours dans sa résidence de Porticcio, sur l’île de Beauté. « Ils n’en sont quasiment jamais sortis, sauf pour aller à la plage, tôt le matin, et tard le soir », rapporte Voici. L’hebdomadaire note finement : « Ce break, elle en avait besoin et elle a en profité à fond avec son hôte ». On les aurait même aperçus ensemble à Paris où ils se verraient souvent. Pauvre Hollande ! Quand rien ne va, rien ne va…

 

HOLLANDE, SANS PARAPLUIE, BAFOUILLE

 

Lundi 25 août, Hollande, qui n’a sans doute pas de tâche plus urgente à accomplir, poursuivait sa tournée de commémorations. Il s’est rendu à l’île de Sein où il venait honorer les 133 civils qui, au lendemain de l’appel du 18 juin, avaient rejoint De Gaulle. Las, les éléments se déchaînèrent. Des trombes d’eau se déversèrent sur le petit homme, sans qu’aucun conseiller n’ait l’idée de le protéger avec un parapluie. François Hollande ânonna péniblement son discours. Il bafouilla, sa langue fourcha, il parla du “parti” plutôt que de la “patrie”. On vit de la buée sur ses lunettes, des cascades d’eau sur son visage. Bientôt son costume fut à tordre. Cette image, largement reprise par les media, illustre parfaitement la situation politique actuelle. Le Pingouin peut méditer ce proverbe breton : « Qui voit Sein, voit sa fin ». Rappelons que Sein fut surnommée l’île des naufrages dès le XVIIe siècle, tant les naufrages y étaient fréquents. Un signe précurseur ? Espérons-le !

 

LA GROSSIÈRETÉ DE MARTINE AUBRY

 

Comme la belle au bois dormant (comparaison quelque peu osée), Martine Aubry était en hibernation depuis plus d’un an. Réveillée d’un long sommeil peut-être éthylique, elle a, lors d’une conférence de presse, vilipendé le projet de l’exécutif concernant la nouvelle carte des régions de France, laquelle prévoit la fusion de la Picardie avec le Nord-Pas-de-Calais. Le Canard Enchaîné vient de dévoiler quelques grossièretés bien senties assénées par Martine Aubry à ses adversaires au sein du parti. Harlem Désir et Gaëtan Gorce sont les premières victimes du langage délicat de l’ex-ministre du Travail. En effet, alors qu’on lui annonce qu’elle va devoir poser à côté d’Harlem Désir, son successeur à la tête du PS, afin de montrer l’image d’un parti uni, elle aurait répliqué en disant : « Pas question de poser à côté de cet enc… » Gaëtan Gorce, candidat à la succession de Martine Aubry en 2012, a également eu à subir sa fureur. Tandis que le sénateur de la Nièvre la croise en juin 2012 lors d’une réunion du PS, il lui tend la main pour la saluer ; elle lui lance alors un magistral « je ne te salue pas, vieille sal… ». Elégant… Le Canard rappelle aussi la fâcheuse tendance qu’a Aubry à qualifier ses “camarades” socialistes de “nuls”. Mais la droite a aussi droit à un bouquet d’invectives. Pour elle, Jean-Marc Ayrault est “nul” et Jean-Pierre Raffarin « ne sert à rien ». Et Hollande ? Il a droit à la légion d’honneur de l’insulte aubryste : « Il est archinul ».

 

27 % DE JEUNES “FRANÇAIS” FAVORABLES À L’ÉTAT ISLAMIQUE !

 

Le très sérieux institut britannique ICMresearch vient de réaliser un sondage concernant le soutien à l’État Islamique (le groupe ayant établi le Califat dans certaines régions d’Irak et de Syrie) dans différents pays européens. 15 % de l’ensemble des Français interrogés affirment être très favorables ou assez favorables à l’État Islamique, un score grimpant à 27 % chez les 18-24 ans ! Un soutien bien plus important que dans tous les autres pays européens. On peut évidemment en conclure que l’immense majorité de la population musulmane résidant en France soutient les terroristes islamistes, même si tous ne mesurent pas ce que signifie ce califat, avec son cortège d’horreurs.

Capture 1.JPG

LE “MORT-AUX-JUIFS” DANS LE COLLIMATEUR

 

Dans un petit village du Loiret, Courtemaux, un lieu-dit porte le doux nom de « Mort-aux-Juifs ». Il est composé d’une ferme et de deux maisons. Pas de quoi fouetter un rabbin. Oui mais le lieu vient d’être découvert par le centre Simon-Wiesenthal américain, fondé par le fameux chasseur de nazis, qui exige que le nom du lieu disparaisse. Affreusement choqué, le lobby a écrit au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve pour exiger le changement du nom scandaleux. Ce n’est pas la première fois que d’aucuns se sont mis à couiner. L’adjointe au maire raconte : « Un conseil municipal précédent avait déjà refusé de débaptiser ce lieu-dit ». Et elle ajoute avec un bon sens certain : « Pourquoi changer un nom qui remonte au Moyen-Age ? Il faut respecter ces vieux noms ». On ne saurait lui donner tort…

 

SICILE : LES CLANDESTINS ONT DES EXIGENCES

 

La Forza Della Vita, la structure d’accueil sicilienne gérée par des bénévoles, suscite les récriminations des clandestins qui débarquent en nombre depuis deux ans. D’abord, la nourriture ne serait pas assez bonne et ne correspondrait pas à leurs habitudes culinaires ; ensuite, en plein mois du ramadan, ils ont été obligés de manger la journée alors qu’ils souhaitaient se sustenter la nuit ; enfin, leurs papiers de réfugiés politiques sont trop longs à obtenir. Mais le pire est qu’il y a des tiques, et qu’ils sont piqués par les moustiques. « Nous sommes en été, il n’est pas rare de faire de telles rencontres avec ces insectes », explique sans rire un représentant des forces de l’ordre. Mais l’hiver pose aussi des problèmes. Des couvertures sales, pas assez de chauffage, des poux, la gale. Et puis, la promiscuité. Mais sur ce dernier point, les choses devraient s’améliorer : les églises ont ouvert leurs portes aux milliers de clandestins qui débarquent chaque semaine…

Capture 2.JPG

UNE FEMEN COMPLÈTEMENT ALLUMÉE

 

Amina Seboui avait fait deux mois et demi de détention provisoire en Tunisie en 2013 pour avoir peint le mot “Femen” sur le muret d’un cimetière de Kairouan (sud de Tunis) afin de dénoncer la tenue d’un rassemblement salafiste. Elle avait quitté par la suite le mouvement des Femen, en l’accusant d’“islamophobie”. Elle avait fait parler d’elle le 15 juillet, prétendant avoir été agressé par des islamistes, à Paris, qui, selon ses dires, avaient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils. Elle doit être jugée en octobre pour dénonciation mensongère. La voici qui récidive. Amina Seboui et son compagnon croisent un couple sur la place de la Bastille, dont la femme porte le voile. Des insultes fusent alors de la part de l’ancienne Femen, qui agresse la femme voilée, déclenchant une rixe entre les deux couples. Du coup l’ex-Femen tunisienne Amina a été placée en garde à vue et sans doute en cellule de dégrisement… Une fois de plus…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:25 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 06 septembre 2014

Dimanche 12 octobre : TOUS A RUNGIS !

8 JNI Thème.jpg

12:23 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 05 août 2014

Chronique de la France asservie et résistante

657528455.2.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3152 du 31 juillet au 3 septembre 2014

 

A LA question : « Le fait que l’Amérique du Nord soit la seule nation au monde à avoir vu le jour à la suite d’un génocide peut-il expliquer sa psychologie si spécifique et l’idée que certains Américains puissent se faire de cette “destinée particulière” ? », Alain de Benoist, dans une récente interview, répond : « J’ai plutôt l’impression que c’est, à l’inverse, cette psychologie qui explique l’extermination méthodique des Indiens. La mentalité américaine est marquée par une conception économique et commerciale du monde, par l’omniprésence des valeurs bibliques et par l’optimisme technicien. Les États-Unis ont une histoire courte, qui se confond avec celle de la modernité ; la civilisation américaine est une civilisation qui se déploie dans l’espace plus qu’elle ne se déploie dans le temps. Les États-Unis sont nés d’une volonté de rupture avec l’Europe. Tocqueville écrivait : “Les passions qui agitent les Américains sont des passions commerciales, non des passions politiques. Ils transportent dans la politique les habitudes du négoce” ».

 

“L’EUROPE NE POURRA SE FAIRE QUE CONTRE LES ETATS-UNIS”

 

Et Alain de Benoist de poursuivre : « La “démocratie en Amérique” n’est que le règne d’une oligarchie financière. Les “relations internationales” ne signifient alors rien d’autre que la diffusion à l’échelle planétaire du mode de vie américain. Représentant le modèle à la perfection, les Américains n’ont pas besoin de connaître les autres. C’est aux autres d’adopter leur façon de faire. On ne peut s’étonner, dans ces conditions, que les déboires rencontrés par les États-Unis dans leur politique extérieure résultent si souvent de leur incapacité à imaginer que d’autres peuples puissent penser différemment d’eux. En fait, pour beaucoup d’Américains, le monde extérieur (le “rest of the world”) n’existe tout simplement pas, ou plutôt il n’existe que pour autant qu’il s’américanise, condition nécessaire pour qu’il devienne compréhensible ». Et Alain de Benoist de conclure : « Les États-Unis sont nés d’un refus de l’Europe, l’Europe ne pourra se faire que contre les États-Unis. » Or l’Union européenne, au contraire, est le vassal de l’Oncle Sam !

 

ET PAN SUR LE MUSEAU DE SÉGOLÈNE ROYAL !

 

Comme toute socialiste bien née, Ségolène Royal donne des leçons, fût-ce à des socialistes italiens. En demandant des garanties à l’Italie concernant le remorquage du Costa Concordia, Ségolène Royal a fortement irrité son homologue italien, Gian Luca Galletti. Elle a insisté sur l’exigence de garanties concernant la viabilité du départ du navire échoué à Giglio. Si ces garanties n’étaient pas apportées, le remorquage du paquebot ne serait, selon elle, « pas envisageable ». Elle a de surcroît réclamé des “preuves” concernant le pompage des réservoirs du bâtiment et «l’absence de risques liés aux autres substances dangereuses». Elle a, de plus, annoncé l’envoi d’un navire anti-pollution en Corse censé prévenir tout risque en cas d’incidents qui pourraient survenir pendant le remorquage du Costa Concordia. Comme preuve de confiance à l’égard des Italiens, on fait mieux… Le ministre de l’Environnement transalpin est furieux et a déclaré : « Je n’accepte pas que quiconque me rappelle à mes devoirs concernant le contrôle de nos mers, car c’est notre première préoccupation » a-t-il déclaré, pestant contre « le ton et les modalités de la demande de Ségolène Royal » qui a encore raté une occasion de se taire.

Capture 1.JPG

LE MAIRE, UN HOMME, UN VRAI ! INTERDIT DE RIRE…

 

Bruno Le Maire, ex ministre de l’Agriculture, candidat à la présidence de l’UMP, et plus si affinités, évanescent au possible, s’est fendu d’une considération hautement virile. Il vient de déclarer, dixit Le Point : « A la tête de l’UMP, il faut quelqu’un qui a des couilles ! » mais s’est aussitôt repris, chochotte en diable : « pardonnez-moi cette expression, retirez-là même ». Trop tard. Parlait-il de lui ? Invraisemblable quand on connaît l’évanescence du personnage…

 

10 % DES OEUVRES DU MOBILIER NATIONAL ONT DISPARU !

 

Elysée, ministères, assemblées, ambassades, préfectures et autres administrations abritent des œuvres d’art et du mobilier d’époque. 307 000 objets prêtés par l’Etat à l’Etat pour orner l’intérieur de ses bâtiments officiels. La Cour des comptes rapporte la “disparition” pour l’année 2012 dans les résidences présidentielles, de 32 œuvres (déposées par les musées nationaux) et de 625 meubles (du Mobilier national). L’horloge Boulle au Château de Maisons-Laffite, le dessin de Dufy au musée de Marseille, le Miro à l’ambassade de France à Washington ? « La République » du sculpteur Alexis André ? Disparus ! Parmi les ministères où ces étranges disparitions ont eu lieu, on note les ministères économiques et financiers, où 408 œuvres sur 1128 ont disparu, soit 36,2 %. Mieux encore : au ministère de l’Education nationale, 39 % des trésors se sont volatilisés, et au ministère de la Défense, 41,9 %. Certains objets ne sont pas vraiment volés mais vont agrémenter la maison d’un ancien ministre et seront récupérés éventuellement quelques années plus tard, s’ils le sont… Il n’existe en fait pas d’inventaire complet, ce qui autorise toutes les fantaisies. A l’Elysée, il n’y a pas d’état des lieux. Les chiens de Sarkozy, qui ont croqué quelques accoudoirs et pissé sur le canapé d’époque ne seront ainsi pas poursuivis…

Capture 2.JPG

LE SPECTACLE DU MONDE DISPARAÎT !

 

Il n’est jamais agréable de voir un confrère disparaître. La luxueuse revue mensuelle de droite fondée par Raymond Bourgine en avril 1962 vient de publier son dernier numéro, celui de juillet-août 2014, malgré ses 16 500 abonnés et ses 52 printemps. Il paraît que le magazine n’est pas un produit rentable pour le groupe Valmonde, qui détient également Valeurs Actuelles et qu’en-dessous de 30 000 abonnés le journal perdait de l’argent. Cela nous laisse rêveurs, à RIVAROL… Mais cela prouve qu’aucune publication n’est éternelle, aussi prestigieuse ou aussi ancienne soit-elle, même si, il faut le reconnaître, depuis déjà une bonne dizaine d’années, à l’instar et à la suite du Figaro-Magazine, Le Spectacle du monde, à l’origine très droitier, s’était fortement dépolitisé, publicité oblige, et ne présentait plus guère d’intérêt. Preuve en tout cas qu’il faut aider la presse d’opinion, la presse libre, indépendante des lobbies et des groupes financiers. Elle est un miracle permanent qui peut à tout moment prendre fin. En l’espace de quelques années, à droite, ont ainsi disparu Le Libre journal de la France courtoise de Serge de Beketch (2007), National-Hebdo (2008), Français d’Abord (2008), Flash (2011), Le Choc du mois (2011) et donc Le Spectacle du Monde (2014). Une véritable hémorragie. Abonnez-vous massivement à RIVAROL, soutenez-nous avant que pour nous aussi un jour prochain il ne soit trop tard !

 

UNE RACHIDA DATI SURPRENANTE

 

Rachida Dati est parfois surprenante. Elle s’était opposée au mur de la paix au Champ-de-Mars à cause de sa laideur, ce qui avait suscité l’émoi des associations juives. Voici qu’elle vient de pondre un communiqué en faveur des chrétiens d’Irak : « Choquée comme beaucoup de Français par le traitement infligé aux Chrétiens d’Irak, j’appelle le gouvernement de Manuel Valls à se mobiliser pour leur venir en aide. À une époque où le Proche et le Moyen Orient connaissent une nouvelle période d’instabilité grave, nous ne pouvons pas avoir l’indignation sélective. Partout où l’intolérance et la haine viendront menacer des populations civiles innocentes, la France ne peut rester silencieuse, ni inactive. » Et elle ajoute, ce qui est à son honneur : « Notre rôle, l’honneur et la responsabilité de la France est d’être auprès des Chrétiens d’Irak. » 35 000 chrétiens ont dû fuir Mossoul, sous la menace du groupement jihadiste « l’Etat islamique ». Merci BHL, merci Sarkozy…

 

DÉCIDÉMENT, ALZHEIMER EST UNE MALADIE SOCIALISTE

 

Interrogé au micro de BFM TV, Bernard Cazeneuve, qui, comme tout le monde le sait est ministre de quelque chose, s’est autorisé un lapsus en rapport aux événements liés au conflit israélo-palestinien, qui ont eu quelques petites retombées à Paris : dégâts à Barbès, dégâts à Sarcelles. Pas grand-chose en vérité, si ce ne sont quelques centaines de milliers d’euros de dégradations, dont quelques magasins casher flambés. Le ministre de l’Intérieur est donc revenu sur les heurts survenus à proximité de la synagogue située rue de la Roquette le 13 juillet dernier à Paris. Sauf que, au lieu de prononcer correctement le nom de cette rue connue du 11e arrondissement de la capitale, Bernard Cazeneuve a évoqué la « rue des roquettes ». Les pro-Palestiniens et les pro-Israéliens apprécieront en frères cet humour involontaire…

 

MICHÈLE ALLIOT-MARIE ET CES SALAUDS D’HOMMES

 

Invitée sur le plateau de BFMTV, l’eurodéputé UMP, qui fut ministre, on ne se souvient plus de qui ni de quoi, qui a déjà dirigé le Rassemblement pour la République entre 1999 et 2002, est interrogée sur ses ambitions pour la présidence du parti d’opposition, qui désignera son nouveau leader en novembre prochain. Elle a déclaré, tendance plaintive : « Je dis que j’ai déjà donné. Je l’ai fait », avant d’ajouter, la pauvre chérie, cette considération émouvante digne du magazine people Closer ou de France Dimanche (que d’aucuns surnomment, Franche Démence) : « J’en ai aussi parfois payé le prix parce que les hommes sont les hommes. Tiens j’ai parlé des hommes. C’est vrai que parfois il y en a certains qui mériteraient une bonne fessée », lâche celle qui a déjà tenu les rênes des ministères de l’Intérieur, de la Justice, de la Défense et des Affaires Etrangères. Et c’est ainsi que la France est en perdition…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

17:21 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

Dimanche 12 octobre : on se retrouve tous à la 8e Journée de Synthèse nationale...

8 JNI Réservations.jpg

Vous pouvez aussi prendre votre billet en ligne cliquez ici

00:14 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

dimanche, 03 août 2014

Le n°36 de "SYNTHESE NATIONALE" : avez-vous pensé à vous abonner ?

sn36 une.jpg

122 pages - 12 €

Au sommaire :

Editorial de Roland Hélie : Nous voulons notre libération !

Jacques Cordonnier : Europe, nations, régions, quel avenir ?

Mouvement normand : les dés roulent à nouveau…

Francis Bergeron : le rêve effondré d’une Europe aux cent drapeaux…

Patrick Parment : L’Europe face aux défis migratoires…

Arnaud Raffard de Brienne : Le Traité transatlantique contre les nations européennes...

Luc Pécharman : l’Education, mère des batailles…

Patrick Parment : un nationaliste prend le pouvoir en Inde...

Pieter Kerstens : l'Oncle Sam irait mieux…

Armand Gérard : Degrelle-Hergé, même combat…

Georges Feltin-Tracol : les livres au crible

Les pages du Marquis

Et les rubriques habituelles…

AIDEZ-NOUS A DIFFUSER NOS IDEES,

ABONNEZ-VOUS !

Commandez ce numéro cliquez ici

Abonnez-vous cliquez là

Bulletin d'abonnement cliquez ici

00:18 | Lien permanent | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.jpg

Robert SPIELER

RIVAROL N° 3151 du 24 juillet 2014

 

Le TGI de Cayenne (Guyane, l’antre de Taubira) est allé au-delà des réquisitions du parquet qui avait demandé une peine de quatre mois de prison, 5 ans inéligibilité et 5 000 euros d’amende. Anne-Sophie Leclère ancienne tête de liste FN aux municipales de Rethel (Ardennes), virée depuis du FN pour avoir comparé Taubira à une guenon, a écopé d’une peine de 9 mois de prison ferme, 5 ans inéligibilité, assortie d’une amende de 50 000 euros. Le TGI de Cayenne a également condamné le Front national à 30 000 euros d’amende. Le Front national et Anne-Sophie Leclere étaient absents, non représentés par un avocat, lors de l’audience le 8 juillet, ce que l’on peut comprendre vu le prix d’un voyage à Cayenne. Il n’y a donc pas eu de débat contradictoire. De toute façon, à quoi cela aurait-il servi ? Anne-Sophie Leclère juge, à raison, le verdict « totalement disproportionné » ajoutant : « Les criminels sont condamnés et ont un bracelet et moi on me donne de la prison ferme », Même le vice-président du Front national, Florian Philippot, a jugé que cette condamnation n’avait « aucun sens ».

 

9 MOIS DE PRISON FERME POUR AVOIR COMPARÉ TAUBIRA À UNE MIGNONNE GUENON

 

Même Philippe Bilger, le magistrat bien connu, qui n’a aucune réputation de radicalité, a déclaré : « Quand j’ai appris la nouvelle, d’abord je n’y ai pas cru. […] Saisie par une association guyanaise, cette juridiction a perdu toute mesure et a frappé de stupéfaction tous ceux qui judiciairement ont encore un peu de sens commun. » Et Philippe Bilger d’ajouter : « Est-il nécessaire de souligner que pour des infractions beaucoup plus préoccupantes pour la tranquillité publique et l’intégrité des personnes, on connaît peu de jugements de ce type, surtout à l’encontre de prévenus n’ayant jamais été condamnés comme Anne-Sophie Leclère ? Est-il même utile de rappeler que la justice pénale n’a de réelle légitimité que si elle sait mettre en relation, en lien le plus grave avec le moins grave, l’inacceptable avec le préjudiciable, les mots avec les actes ? » Mais qu’en dit la classe politique ? L’avocat Gilbert Collard, député Bleu Marine, déclare : « Je n’aurais jamais défendu cette femme, les propos qu’elle a tenus étant évidemment condamnables ». Il se rattrape quelque peu en évoquant un « coup de chaleur judiciaire » et la « disproportion de la sanction ». A l’UMP, le député et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, supposé quelque peu droitiste, a estimé que la condamnation était totalement justifiée tandis que le maire de Nice, Christian Estrosi, approuve lui aussi le jugement tout en pointant une justice à deux vitesses. Et Bayrou ? Il voit dans cette condamnation « une occasion de rappeler à ceux qui se livrent à de tels propos que ce n’est pas seulement interdit par la décence et la morale, mais aussi par la loi ». Et que dit Nadine Morano, l’eurodéputée sarkozyste, connue pour l’ouvrir d’importance, et qui avait été traitée de “salope” par le pseudo-humoriste Nicolas Bedos, fils de Guy ? « Neuf mois ferme pour avoir traité Taubira de singe, j’espère que, pour m’avoir traité de salope, Bedos sera logé à la même enseigne ! » Et Taubira ? Interrogée au sortir du Conseil des ministres, elle a commis cet amusant lapsus : « Je ne commente pas les injustices… », avant de se reprendre : « les décisions… ». En attendant, Anne-Sophie Leclère a fait appel et le procès devrait avoir lieu en une terre paraît-il encore relativement civilisée : la France métropolitaine…

Capture 1.JPG

MAIS QUE DIT LA PRESSE ?

 

Curieusement, et c’est plutôt réjouissant, la presse, en dehors évidemment de Libération (le directeur, Laurent Joffrin, n’en peut plus de tenter de faire oublier les photos où, jeune, il figure aux côtés de Jean-Marie Le Pen, qui était un ami de son père), se montre plutôt critique quant à cette condamnation délirante. A l’exemple de Valeurs actuelles où Laurent Obertone écrit ces propos excellents que je me permets de citer : « Pour prendre neuf mois ferme, il faut forcer un barrage et blesser sept policiers (Ouest-France, 1er juillet 2014), tabasser sa femme jusqu’à lui briser les côtes et agresser un unijambiste à l’aide d’une massue à pics (L’Observateur du Valenciennois, 9 mai 2011), donner un coup de tête à un cheminot (Le Parisien, 21 janvier 2014), agresser un chauffeur de bus et un passant (Le Phare dunkerquois, 28 décembre 2012), attaquer une famille et menacer de mort des policiers sous l’emprise d’alcool et de cannabis, en état de récidive (Ouest-France, 14 février 2013), tirer des coups de feu sur quelqu’un (L’Observateur du Douaisis, le 29 octobre 2011), être président local de SOS-Racisme, militant anti-violence, et défigurer sa compagne à coups de pied au visage, “avec acharnement”, jusqu’à lui déchausser quatre dents, lui fracturer le nez, la couvrir de sang des pieds à la tête (La Voix du Nord, le 9 août 2012), se livrer à une séance de torture raciste sur un étudiant blanc — agression, séquestration, vol — (Metro, 20 juin 2013). » On ne saurait mieux dire…

 

LE PÈRE FOUETTARD SUR LA SELLETTE

 

Tous les enfants connaissent le Père Fouettard qui accompagne saint Nicolas, charge à lui de terroriser les enfants qui n’ont pas été sages. Il est particulièrement populaire dans les pays germaniques. On l’appelle Schwarze Peter en Allemagne et Zwarte Piet aux Pays-Bas, ce surnom signifiant Pierre le Noir. Il est souvent représenté avec la peau noire, les cheveux crépus, de grosses lèvres rouges et des anneaux à l’oreille. Cela a fini par créer l’émoi chez certains fous furieux, aux Pays-Bas, qui considèrent que son image rappellerait trop le temps de l’esclavage. Saisi quant à cet important sujet, le tribunal d’Amsterdam vient de trancher : le Père Fouettard offense, car il constitue un stéréotype négatif des personnes à la peau noire. Mais pas d’affolement. Des propositions ont été faites pour modifier son apparence, par exemple en le maquillant en vert et non plus en noir. Mais ces crétins ont-ils déjà envisagé que les Martiens pourraient en prendre ombrage ?

 

UNE EX-FEMEN MYTHOMANE EN GARDE À VUE

 

L’ancienne Femen tunisienne, Amina Sboui, a été placée en garde à vue. Elle avait porté plainte lundi 7 juillet, accusant des islamistes de l’avoir agressée, et de lui avoir rasé les sourcils et les cheveux. Elle aurait été tondue par cinq salafistes, place de Clichy, à la sortie du métro, à 5h. Problème : il n’y a pas de métro à 5h. Bon, elle a modifié l’heure : ça se serait passé à 6h30. Elle avait posté une photo montrant ses cheveux soi-disant “rasés”. Zut, une photo prise la veille montre qu’elle avait la même coupe. Et les nombreuses caméras sises place de Clichy, que disent-elles ? Elles n’ont rigoureusement rien vu. Du coup, cette mythomane a été entendue sous le régime de la garde à vue par des policiers qui ne s’en sont évidemment pas laisser conter par cette mythomane hystérique…

 

“HOLLANDE N’EST VISCÉRALEMENT PAS LOYAL”

 

Il paraît, selon le magazine VSD, que Julie Gayet serait impatiente de pouvoir officialiser sa relation avec François Hollande… Elle souffrirait aussi des rumeurs qui prêtent au pingouin de multiples liaisons avec des pingouines. Elle serait lassée des « bruits qui courent dans tout Paris et lui reviennent aux oreilles » et en aurait assez d’être « la copine de l’ombre ». On prête au chef de l’Etat une liaison avec Axelle Lemaire. A 39 ans, la nouvelle secrétaire d’Etat en charge du Numérique serait devenue la nouvelle chérie du président… Le magazine raconte : « Axelle a connu François Hollande alors qu’elle était responsable de la section PS de Londres et lui candidat à la primaire socialiste. Lors d’une visite, elle lui a donné deux, trois leçons d’anglais… (on sait que les leçons d’anglais mènent à toutes les turpitudes) Depuis, ils entretiennent d’excellentes relations », raconte une ex-ministre à VSD. Il paraît que le premier magistrat en pince aussi pour Nathalie Iannetta, journaliste sportive de Canal + nommée nouvelle conseillère aux Sports à l’Elysée. Et puis, depuis quelques semaines, il reluquerait d’importance sa toute nouvelle conseillère à la Culture et à la Communication, Audrey Azoulay. Hollande envisage-t-il de mettre fin aux rumeurs qui courent sur sa vie privée ? Que nenni. Une de ses amies raconte : « Il ne le fait pas, c’est plus fort que lui, il ne peut pas se résoudre à s’enfermer, à s’engager. Il ne l’a jamais fait ». Et elle ajoute : « Hollande n’est viscéralement pas loyal ». Ça, on l’avait deviné…

Capture 2.JPG

UNE TECHNIQUE BELGE POUR VIRER LES RROMS

 

Gino Debroux est le maire de Landen (Belgique). Il est membre du parti socialiste belge. Une trentaine de caravanes de Rroms avaient établi leur campement sans autorisation sur un terrain industriel de la ville flamande située à une soixantaine de kilomètres de Bruxelles. Ce qui a légèrement énervé les habitants et monsieur le Maire. Ce dernier eut une idée de génie. Il a fait installer des baffles super puissants, d’une capacité de 14 400 watts, et a arrosé le camp, à plein volume, de musique techno ! Du coup, les Rroms ont fui… Ses amis socialistes ont évidemment fait part de leur indignation, face à tant de violence. Mais ce sournois de Debroux, se la joue, mine de rien, Gandhi, déclarant, la bouche en cul de poule : « C’était une façon non violente de parvenir à une solution et cela a fonctionné. »

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

00:16 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 23 juillet 2014

Chronique de la France asservie et résistante

3583755904.3.jpg

Robert SPIELER

 

RIVAROL N° 3150 du 17 juillet 2014

 

ELIZABETH Badinter est l’épouse de Robert Badinter. Née Bleustein-Blanchet (son père, Marcel, est le fondateur du groupe de publicité Publicis), elle est une femme de lettres, philosophe, féministe et se retrouve à la tête d’une confortable fortune. D’origine juive, défenseur de la laïcité, elle a osé commettre ces propos, il y a quelques jours sur Europe 1 : « Je ne comprends pas que l’on tolère les kippas dans les écoles publiques ».

 

PAS DE KIPPAS DANS LES ÉCOLES PUBLIQUES !

 

Et, histoire d’aggraver son cas : « Je ne comprends pas que la mairie de Paris ait subventionné et continue de subventionner les écoles Loubavitch ». Courageuse, inconsciente ou tout simplement suffisamment riche pour n’avoir peur de rien ?

 

ALERTE ! ET VOICI QUE LE FILS DE TRIERWEILER SE MET LUI AUSSI À TWEETER !

 

On sait que Louis Sarkozy, le fils de son père, avait dénoncé dans un tweet « l’acharnement » dont l’ex-chef de l’État ferait l’objet de la part de la Justice française. L’adolescent courait au secours de son père, ce qu’on ne peut pas lui reprocher. Et voici que Léonard Trierweiler, le fils de la harpie, s’y met aussi. Dans un tweet adressé à Louis Sarkozy, Léonard Trierweiler a fait savoir à l’autre adolescent : « l’appartenance syndicale n’empêche pas un juge d’être impartial ». Si c’est lui qui le dit… Mais ce n’est pas fini. Alors que le Brésil était humilié par l’Allemagne pour la première demi-finale de la Coupe du monde le 8 juillet, Louis Sarkozy a twitté sur ce désastre à la mi-temps de la rencontre. « Le génocide brésilien ». Léonard Trierweiler a rapidement réagi à ce tweet : « Franchement Sarko-Junior, lâche Twitter et retourne pêcher le mérou ». Pourquoi le mérou ? Louis Sarkozy a récemment publié une photo de lui avec un masque et un harpon prêt pour partir pêcher. Voilà à quoi s’amusent les fils Sarkozy et Trierweiler…

 

ALERTE ! ET VOICI QUE LE FILS DE FABIUS RÉCIDIVE !

 

C’est Le Point qui raconte cette histoire. Le fils du ministre des Affaires étrangères fait une nouvelle fois parler de lui à cause de ses démêlés avec les autorités. Mis en cause en 2013 dans une affaire de faux, blanchiment et escroquerie, et mêlé à une affaire de disparition de dette au casino, Thomas Fabius a récemment été interpellé par la police. Selon les informations du Point, l’homme de 32 ans a été arrêté après avoir « forcé un barrage de police et grillé un feu au volant de son Audi cabriolet ». Pris en chasse par la police, il a été interpellé quelques rues plus loin, avant d’être “escorté” au commissariat de l’arrondissement et d’être relâché quelques heures plus tard, sans être placé en garde à vue. Il n’avait évidemment pas manqué de signaler aux policiers qu’il était le fils de son père… Condamné pour abus de confiance en 2011, Thomas Fabius, 32 ans a déjà eu quelques petits problèmes avec la justice. Connu pour être un flambeur, il a été reconnu coupable d’abus de confiance et condamné à payer 15 000 euros d’amende en 2011. L’année dernière, il a également été visé par une information judiciaire portant sur un appartement parisien de plus de 7 millions d’euros qu’il aurait acheté alors qu’il se déclare non-imposable.

Capture 1.JPG

BERNARD CAZENEUVE : “UNE FRANCE PEU À PEU NAUSÉEUSE

 

Personne évidemment ne connaît Bernard Cazeneuve qui, paraît-il, est ministre de l’Intérieur. Mais il mérite d’être connu. Bernard Cazeneuve hait la France chrétienne. Petit rappel des propos qu’il a livrés, il y a quelques mois, à Famille chrétienne. Pour lui, évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est « faire une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse ». Ce ne serait pas lui qui serait “nauséeux” ?

Capture 2.JPG

UN “NÉO-NAZI” AU PARLEMENT EUROPÉEN !

 

Horresco referens : un “néonazi” siégera au sein de la commission des libertés civiles du Parlement européen. Martin Schulz, le Président du Parlement européen, et des organisations juives s’en étranglent d’indignation. Le supposé “néonazi” n’est autre qu’Udo Voigt, ancien Président du Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD), élu député européen. Ça couine évidemment sec dans le Landerneau. La Jewish Telegraphic Agency, relayée par le site de la Licra, n’en peut plus. Voigt aurait tenu des propos élogieux à l’égard d’Adolf Hitler et serait révisionniste. Les phrases définitives n’ont pas tardé à éclore. Moshe Kantor, président du Congrès juif européen a déclaré : « C’est l’ultime insulte aux juifs européens et à l’Union européenne elle-même », intimant l’ordre à l’Europe de « refuser à cet homme de participer aux travaux du comité ».Quant à Stephan Kramer, directeur du American Jewish Committee’s European Office on Anti-Semitism, il déclare : « L’idée qu’un néo-nazi soit un défenseur des droits de l’homme en Europe est écœurante ». Toujours les grands mots…

 

UNE HISTOIRE DE FOOT

 

Les Rivaroliens passionnés de football apprécieront cette histoire. Il y a dix jours, John Bieniewicz, 44 ans, qui a une épouse et deux fils, arbitrait un match de football disputé dans la banlieue de Détroit (Michigan). Cet inconscient, tendance suicidaire, adressa un carton rouge (expulsion du jeu) à un des joueurs .Ce dernier, fou de rage, lui asséna un violent coup de poing à la tête. Il en mourut. Baseel Abdul-Amir Saad s’était ensuite enfui en faisant un doigt d’honneur aux spectateurs…

 

UNE GIGANTESQUE MOSQUÉE À BARCELONE ?

 

L’information semble confirmée. Une gigantesque mosquée prendrait la place des arènes de Barcelone. Sous réserve de l’approbation de la municipalité et de l’octroi du permis de construire. Le Qatar serait prêt à payer 2,2 milliards d’euros pour le rachat du monument et l’aménagement des 10 000 m2 disponibles. La mosquée pourrait contenir 40 000 places avec un minaret de 300 mètres de haut, une école coranique de 300 étudiants, une salle de conférence, un musée d’art et d’histoire islamique, un centre d’investigation sur l’histoire d’Al-Andalus, une bibliothèque, une salle de célébration des mariages, un restaurant et des locaux commerciaux. Bien implanté en Catalogne via sa fondation Qatar-Catalogne, l’émirat est aussi le sponsor principal de l’équipe de football de Barcelone.

 

LE ROI, VITE !

 

C’est Robin de la Roche qui a fait paraître sur le site boulevard Voltaire un article donnant des arguments des plus pertinents en faveur de la monarchie. Il pose la question : Qui sert son pays plus honorablement ? La Reine d’Angleterre qui a donné sa vie entière à son royaume, ou Hollande qui enfonce le pays, le ridiculise à l’international, Sarkozy mis en examen, etc. etc. ? Il estime que la solution pour s’assurer qu’un chef d’Etat ne soit soumis à aucune tentation est qu’il conserve sa position de Chef d’Etat jusqu’à la fin de ses jours. Quant à l’aspect financier, il calcule que la république coûte bien plus cher que la monarchie. Ses arguments sont assez pertinents. Il rappelle que selon un document de l’Assemblée nationale, l’Elysée dispose en 2014 d’un budget de 101,7 millions d’euros. Selon le Conseil Constitutionnel, l’élection présidentielle, à elle seule, coûte plus de 200 millions d’euros au contribuable. Sur 10 ans, la République et son président coûtent donc 1,4 milliard d’euros. Comparons ces chiffres à ceux du Royaume-Uni. Chaque année la reine et son mari se voient allouer un budget de fonctionnement de 30 millions d’euros. La famille royale reverse au Trésor Public environ 200 millions de livres provenant des bénéfices des domaines royaux (des milliers d’hectares), y compris des subventions de Bruxelles au titre de la politique agricole commune ! Coût brut de la couronne britannique sur 10 ans : 390 millions d’euros, c’est à dire moins d’un tiers du coût du Président en France…

 

BRAVO, ROBERT MÉNARD !

 

Samedi 5 juillet 2014 : le jour anniversaire des massacres d’Oran de 1961. Robert Ménard, maire de Béziers, s’incline et prononce des paroles émues au pied de la stèle située dans le cimetière de la ville. Une stèle qui fait couiner certains. Elle rend hommage à des héros de l’Organisation de l’armée secrète (OAS) qui furent fusillés pour avoir défendu leur idéal. Quatre hommes que les partisans de l’Algérie française n’oublieront jamais : Albert Dovecar, Claude Piegts, Jean-Marie Bastien-Thiry, organisateur de l’attentat manqué contre De Gaulle au Petit-Clamart, et Roger Degueldre, le fondateur des commandos Delta. Il rappelle : « Je suis né à Oran, mon père a failli être tué ce jour-là. Il y a un déni de réalité sur ce qui s’est passé… Les critiques ? Je m’en contrefiche ». Ce Ménard venu pourtant de la gauche ne manque décidément pas d’un certain courage !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

19:53 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | |  Facebook