Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 octobre 2015

Robert Spieler interviendra lors de la 9e Journée de Synthèse nationale, dimanche 11 octobre prochain à Rungis

9 JNI Robert Spieler.jpg

Programme de la journée cliquez ici

00:48 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 10 septembre 2015

L'EVENEMENT DE LA RENTREE : LES BRIGANDES A LA 9e JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE

9jni1.jpg

9jni3.png

23:38 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

lundi, 04 mai 2015

Malgré les perfides tentatives du pouvoir pour empécher sa tenue, la 3e Journée régionale nordiste de Synthèse nationale a reporté un franc sussès...

11173313_652040741596078_7787891794064072792_n.jpg

A la tribune, lors de la première table-ronde : Thomas Joly, Robert Spieler, Luc Pécharman, Arnaud Raffard de Bienne

Une fois de plus, une minable manœuvre a été tentée cette fin de semaine pour empêcher la bonne tenue de la  journée régionale annuelle de Synthèse nationale dans le Nord.

On se souvient qu'il y a deux ans la salle que nous avions retenue pour la première édition de ces rendez-vous militants nous avait été "sucrée" au dernier moment par le pleutre maire de Marcq-en-Baroeul cliquez ici qui avait lamentablement cédé aux injonctions de l'officine stipendiée SOS-Racisme. En catastrophe, nous avions alors trouvé une salle de remplacement dans laquelle nous avons, depuis, tenu nos journées régionales.

L’an dernier, à la veille de notre deuxième journée, quelques barbouillages nocturnes avaient dégradé les murs avoisinant mais il en faut plus que ça pour nous impressionner.

Cette année les larbins du Système ont sournoisement tenté un stratagème qui a, lui aussi, lamentablement échoué. En effet, vendredi dernier le directeur de la salle a été informé par la police que son local ne correspondait plus aux normes en vigueur (la commission de contrôle avait pourtant récemment apprécié la bonne tenue des lieux) et que, par conséquent, il fallait annuler notre réunion de dimanche. Dont acte, puisque la salle prévue n’est pas autorisée à recevoir une réunion publique, une autre salle voisine qui appartient au même propriétaire, peut, elle, recevoir une réunion privée. Sans que personne ne s’en soit rendu compte, notre réunion qui avait été publiquement annoncée s’est donc privativement tenue.

C'est donc dans une ambiance amicale que s'est déroulée la 3e Journée régionale (Flandre, Artois, Hainaut) de Synthèse nationale ce dimanche 26 avril à Nieppe, près de Lille, en présence d'une centaine de participants, et cela malgré les fourberies du pouvoir socialiste en place.

Ironie du sort, le thème de cette réunion était "La liberté menacée". Les intervenants qui se succédèrent au cours des deux tables-rondes animées par Luc Pécharman purent donc dresser un véritable réquisitoire contre la clique Hollande-Valls-Taubira qui est actuellement sensée gouverner la France et qui semble plus préoccupée par ses obsessions antifascistes que par le bien être de notre peuple. 

Dès l'ouverture le public était au rendez-vous. Plusieurs stands associatifs et politiques l’attendaient, comme ceux du Parti de la France, de Terre et peuple, des associations identitaires flamandes, de Rivarol, d'une librairie nationaliste et bien-sûr celui de Synthèse nationale qui présentait le nouveau numéro (n°39) de la revue. De nombreux nouveaux abonnements furent d'ailleurs enregistrés.

Au cours de la première table-ronde, en tout début d'après-midi, prirent la parole successivement Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, venu en voisin puisqu'il est un ancien élu de Picardie, Robert Spieler, le fameux chroniqueur de l'hebdomadaire Rivarol qui vient de faire parler de lui en publiant un entretien avec Jean-Marie Le Pen, et Arnaud Raffard de Brienne, essayiste et spécialiste de la désinformation.

La seconde table-ronde avait une dimension européenne puisque Synthèse nationale recevait deux amis venus de Grèce et de Belgique. A savoir Konstantinos Boviatsos de l'Aube dorée, qui nous exposa la situation peu enviable pour ses compatriotes en général et pour ses camarades en particulier qui sont victimes d'une hallucinante répression, et Hervé Van Laethem, du mouvement belge francophone Nation, qui petit à petit réussit à s'imposer en Wallonie et cela malgré les manœuvres peu reluisantes de la police belge.

Enfin, il revenait à Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, de conclure les travaux de cette journée. Il demanda à Konstantinos Boviatsos de bien vouloir transmettre aux dirigeants de son mouvement actuellement emprisonnés un fraternel message de solidarité de la part de l'assemblée présente et il termina en appelant l'ensemble des militants et sympathisants nationalistes et identitaires présents, quelles que soient les organisations auxquelles ils appartiennent à amplifier sans cesse leur combat pour sauver notre civilisation européenne.

La journée s'est terminée par un concert acoustique du groupe Frakass qui enchanta les nombreux jeunes présents.

11159986_652040761596076_1849954353992825458_n.jpg

Nous publierons dans la semaine d'autres photos sur cette belle réunion de Synthèse nationale dans le Nord..

01:38 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

mardi, 07 avril 2015

Dans Rivarol de jeudi : un grand entretien explosif de Robert Spieler et Jérôme Bourbon avec Jean-Marie Le Pen

homepage_logo.jpg

En avant-première sur Synthèse nationale. Quelques phrases-chocs parmi d’autres de Jean-Marie Le Pen dans cette interview :

1)  A propos de la nouvelle affaire du détail et des réactions de la direction du FN :

 « On n’est jamais trahi que par les siens »

 « Je ne suis pas homme à changer d’avis ni à ramper »

 « J’ai cessé de marcher à quatre pattes depuis l’âge de 18 mois. Je ne suis pas l’homo a plat ventrus. »

 « Si l’on ne veut pas prendre de coups, mieux vaut rester ou rentrer chez soi, c’est plus sage. »

2) A propos du maintien définitif de sa candidature comme tête de liste du FN aux régionales en PACA :

 « Je suis candidat tête de liste pour mettre à la porte les socialo-communistes »

 « Je rappelle que j’ai fait aux dernières élections européennes, il y a moins d’un an, plus de 33 %  des voix dans la région PACA. Je suis donc légitime pour conduire la liste du Front national dans cette région où, de surcroît, je suis conseiller régional et président du groupe FN depuis 1992 »

3) A propos de sa volonté d’être président de la région PACA et de succéder à Michel Vauzelle :

 « Je suis candidat à la présidence de la région PACA par la logique des choses. »

4) A propos de la vision des dirigeants actuels du FN de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale :

 « Les nouvelles générations qui n’ont pas connu la guerre sont plus perméables que les anciennes au discours médiatiquement dominant et à une vision manichéenne de l’histoire, comme le faisait déjà remarquer François Mitterrand à Georges-Marc Benamou : “Jeune homme, vous ne savez pas de quoi vous parler” ».

5) Sur Pétain et le pétainisme :

 « Je n’ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître »

 « L’on a été très sévère avec (Pétain) à la Libération »

 « Je n’ai jamais considéré comme de mauvais Français ou des gens infréquentables ceux qui ont conservé de l’estime pour le Maréchal. Ils ont selon moi leur place au Front national comme l’ont les défenseurs de l’Algérie française, mais aussi les gaullistes, les anciens communistes et tous les patriotes qui ont la France au cœur. »

6) Sur l’influence selon lui détestable du chevènementisme au FN, allusion claire à Florian Philippot, numéro 2 du FN :

 « Je crois que l’origine politique de certains actuels dirigeants du Front a plus d’importance que leur comportement personnel (NDLR : l’homosexualité). Je pense à l’influence nocive d’un homme que je trouve pour ma part tout à fait détestable : Jean-Pierre Chevènement. Il a les apparences d’un patriote alors qu’il est au fond un marxiste. L’influence chevènementiste, si elle continue de s’exercer, est nuisible. Cette tournure d’esprit m’est totalement étrangère. »

7) Sur le grand nombre et l’influence des homosexuels au sein du FN :

 « Il y a en effet un assez grand nombre d’homosexuels au Front national. »

 « Ils ont tendance à se regrouper, même s’ils se détestent les uns les autres. Ils forment une communauté. »

8) Sur « l’immigré » Manuel Valls :

 « Nous sommes gouvernés par des immigrés et des enfants d’immigrés à tous les niveaux »

 « Valls est Français depuis trente ans, moi je suis Français depuis mille ans »

 « Quel est l’attachement réel de Valls à la France ? Cet immigré a-t-il changé du tout au tout ? Qu’a-t-il apporté à notre pays ? »

9) Sur la République et la démocratie :

 « Ils commencent à me gonfler tous avec la République ! »

 «  Je comprends tout à fait qu’on mette en cause la démocratie, qu’on la combatte »

10) Sur les “dérapages” de candidats du FN :

 « Je n’ai pas retiré mon estime à Madame Leclère scandaleusement condamnée à neuf mois de prison ferme »

11) Sur la défense et la survie de la race blanche :

 « Nous devons impérativement nous entendre avec la Russie pour sauver l’Europe boréale et le monde blanc »

12) Sur la retraite à 60 ans proposée aujourd’hui par le FN :

 « J’ai essayé d’expliquer à Marine Le Pen et à ses conseillers que c’était une erreur. C’est ridicule de demander la retraite à 60 ans alors que moi, à la tête du FN, pendant des décennies, je l’ai demandé à 65 ! »

 « En politique on ne doit jamais sombrer dans la facilité ni faire de la démagogie. »

 « Il ne faut pas tomber dans le ridicule de paraître défendre le système de retraite à 60 ans parce que même si l’on y apporte des amodiations (comme les 40 ans d’annuités), elles ne sont pas audibles politiquement. Pourquoi s’accrocher là-dessus ? Je leur ai dis : « Rectifiez le tir ». En vain pour le moment. »

Jeudi, 3,50 €, chez votre marchand de journaux.

23:47 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

vendredi, 27 mars 2015

Samedi prochain, 28 mars, pot annuel des Amis de Rivarol à Paris

SN pot 2015 Rivarol.jpg

00:04 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 12 février 2015

La conférence-exposition organisée jeudi dernier par Synthèse nationale sur la Syrie

6.jpg

Roland Hélie, Rima Khlifaoui, Robert Spieler et Bassam Tahhan

Jeudi dernier, 5 février, Synthèse nationale organisait à Paris une conférence-exposition sur la guerre en Syrie. Un public nombreux est venu participer à cette soirée.

Cette conférence avait pour objet de rapporter les travaux du colloque international contre le terrorisme islamique qui s'est déroulé à Damas début décembre en présence de plusieurs collaborateurs de notre revue dont Robert Spieler qui est aussi chroniqueur à l'hebdomadaire Rivarol.

Deux invités syriens de marque ont expliqué la situation dans leur pays. Tout d'abord Madame Rima Khlifaoui, Présidente de la Communauté des Syriens de France, qui nous donna de tristes nouvelles de son pays où le matin même des centaines d'obus tirés par les terroristes de l'Etat islamique avaient fait des ravages. Néanmoins, Madame Khlifaoui ne se décourage pas pour autant et elle continue à militer, avec son association, pour défendre l'idée d'une Syrie souveraine et libre. C'est à elle que nous devons la très belle exposition de photos et d'objets que les participants purent apprécier avant et après la conférence.

Puis ce fut le tour du Professeur Bassam Tahhan de nous parler de l'aspect politique et géopolitique du conflit. Ancien professeur, entre autres, à l'Ecole Polytechnique et à l'Ecole de guerre, Bassam Tahhan est très souvent invité dans les médias français pour exposer son avis non conformiste sur le conflit en Syrie. En effet, il fait confiance au Président Bachar el Assad et au peuple syrien pour vaincre le terrorisme islamique. Il a démonté avec talent la politique hasardeuse de la France hollandesque depuis le début des événements. Il nous a donné une vision claire et précise des choses en dénonçant le rôle néfaste joué par les américains, certaines pétro-monarchies et par Israël. Il nous parla aussi de Michael Aflak et de la place du parti Baas dans l'histoire syrienne. Très prochainement vous pourrez écouter sa conférence sur ce site.

Robert Spieler nous rapporta ensuite les travaux du colloque de Damas et Roland Hélie, en guise de conclusion, appela les nationalistes et identitaires à défendre la cause des patriotes syriens face au danger islamique.

Quelques vues de la soirée :

14.jpg

Un public attentif et nombreux

1.jpg

Une exposition appréciée

12.jpg

L'écrivain Patrick Gofman admire l'artisanat syrien

10.jpg

Roland Hélie s'entretient avec des participants.

00:48 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

jeudi, 13 novembre 2014

Dimanche 7 décembre 2014 : 19e Table-ronde de Terre et peuple à Rungis

Terre_et_Peuple_2014.jpg

10:37 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 22 octobre 2014

La 8e Journée de Synthèse nationale : un succès !

1011634_553026088164211_1483333940836558739_n.jpg

David Charpen, Président de Résistance à l'immigration, au cours de son intervention

C’est près de 800 personnes qui, au cours de la journée de dimanche, sont venues assister à la réunion annuelle de Synthèse nationale qui se tenait à Rungis (94).

Dès 11 h 00, à l’ouverture des portes, nous savions que cette 8e édition des journées nationalistes et identitaires serait un succès. Une fois le guichet passé, les nombreux amis qui étaient venus parfois de très loin purent visiter les stands qui avaient été dressé dans un large couloir et dans un grand hall réservé à cet effet. Le premier d’entre ces stands était bien sûr celui de Synthèse nationale, situé juste après l’accueil, où étaient présentés les livres que nous éditons ainsi que notre nouvelle revue, née au mois d’avril dernier, Les Cahiers d’Histoire du nationalisme. De nombreux abonnements à celle-ci furent enregistrés ce dimanche. Autre attraction sur le stand, la présence du célèbre dessinateur de presse Aramis qui vient de réaliser un recueil de ses meilleurs dessins publiés ces dernières années intitulé « ça calme ! ». Cet album de 310 pages, édité par Les Bouquins de Synthèse nationale, est tout simplement hilarant. Aramis passa sa journée, ou presque, à le dédicacer. Il en fut de même pour Georges Feltin-Tracol avec son dernier livre-choc En liberté surveillée

Après l’étape incontournable au stand de Synthèse nationale, les visiteurs, de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la matinée s’achevait, pouvaient rencontrer sur le stand du quotidien Présent, dont la nouvelle formule n’a échappé à personne, Francis Bergeron, Catherine Robinson, Thierry Bouzard ou Philippe Randa. Ils purent aussi visiter, dans le grand hall, celui de Rivarol où se trouvaient nos amis Jérôme Bourbon, Scipion de Salm et Robert Spieler. Il y avait là aussi le dernier numéro des Ecrits de Paris et des livres de collaborateurs de l’hebdomadaire de l’opposition nationale et européenne. A côté de Rivarol, la revue et l’association Terre et peuple dont les militants nous furent d’une aide précieuse pour la préparation de la réunion.

Côté mouvements, le stand du Parti de la France attira de nombreux sympathisants. Il jouxtait celui de Northmen impakt, le talentueux groupe musical qui devait se produire, juste après Docteur Merlin, à la fin de notre réunion. Il y avait aussi celui du Réseau identités et de la Ligue francilienne d’Hugues Bouchu qui diffusait le dernier livre de Richard Roudier sur le redécoupage fantaisiste de la France que veulent nous imposer Valls et Hollande. Le Cercle Franco-hispanique, fidèle de nos journées, l’association Fier de l’être avec ses fameuses cartes postales non-conformistes, étaient aussi présents ainsi que bien d’autres...

IMG_9993.JPG

Le Cercle Franco-hispanique reçoit ses amis

Côté stands commerciaux, le plus grand était celui de Tribann, le magasin lillois de vêtements qui rencontra un certain succès. Il y avait aussi le sympathique serrurier Pierre Chabot, bien connu des nationaux parisiens, les vins et alcools des terroirs de France et d’ailleurs qui firent un tabac. Il en allait de même pour les éditeurs comme La Diffusion du Lore, Déterna ou les Editions Damase qui présentaient leurs derniers livres parus. Partout régnait la bonne humeur et les exposants tout comme les visiteurs ne regrettaient visiblement pas d’être venus.

De nombreux écrivains et collaborateurs de notre revue, tels Jean-Claude Rolinat, Nicolas Tandler, Patrick Gofman, Philippe Randa, Pieter Kerstens dédicaçaient leurs ouvrages sur les stands.

A 11 h 30, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, prononça un discours d’ouverture dans la salle de réunion (400 places) qui était déjà presque pleine. Il annonça que cette 8e journée était dédiée à Olivier Grimaldi, fondateur du Cercle Franco-hispanique et ami de notre revue, qui nous a quitté au début du mois de mars à la suite d’une longue maladie.

mmmmm.jpg

Dès la première table-ronde, la salle est pleine

Débuta ensuite la table-ronde animée par Robert Spieler. Georges Feltin-Tracol, qui vient de publier un remarquable livre-choc, En liberté surveillée, développa le thème de la journée, « Nations, civilisations… des mots qui pour nous veulent encore dire quelque chose ! ». Son exposé sera prochainement en ligne sur ce site. Puis Arnaud Raffard de Brienne attaqua le nationicide Traité transatlantique. Il rappela que Synthèse nationale fut la première, à droite, à dénoncer ce traité. Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, évoqua pour sa part l’engagement politique et David Charpen, Président de Résistance à l’immigration, l’engagement associatif. Enfin Richard Roudier, Président du Réseau identités développa les propositions identitaires sur le redécoupage de la France.

IMG_9981.JPG

L'espace restauration qui ne désemplie pas

A partir de midi, jusqu’au milieu de l’après-midi, l’espace restauration ne désemplie pas un instant.

RUNGIS tribune 2014 10 12 -55-.JPG

Luc Pécharman, Jérôme Bourbon, Serge Ayoub, Roland Hélie, Francis Bergeron, Pierre Vial

A 15 h 30 débuta le meeting très attendu. Luc Pécharman ouvrit la séance avec une brillante intervention sur la « novlangue », fléau des identités. Puis ce fut le tour de Francis Bergeron qui profita de son intervention pour présenter le nouveau Présent. Jérôme Bourbon qui lui succéda fit, avec le talent que nous lui connaissons, une analyse de la situation politique du moment et rappela que Rivarol était à nouveau victime de la répression du Système. Ce fut le tour de Serge Ayoub. Le porte-parole du Courant solidariste français fit un exposé sur la notion du temps. Le temps qu’il a fallu pour créer une nation comme la France ou une civilisation comme la civilisation européenne. Ce qui ne se fait pas avec le temps ne résiste pas à l’épreuve du temps. Pierre Vial pour sa part nous fit, comme d’habitude, un remarquable exposé sur nos identités menacées. Ce fut un délice de l’écouter.

10387306_553026041497549_1955585977349879829_n.jpg

Roland Hélie lors de la séance d'ouverture

Enfin Roland Hélie conclu le meeting en appelant les participants à continuer et amplifier le combat nationaliste et identitaire : « Nous ne pouvons pas nous résigner à voir notre nation et notre civilisation disparaître. Le combat que nous menons ne s’arrête pas aux échéances électorales, c’est un combat qui doit nous mener à la victoire. Le XXIe siècle sera celui du réveil des peuples et des nations ! »…

10612658_1496569423934265_3739085696101846511_n.jpg

Nothmen impakt, un groupe comme on les aime

La partie politique de la journée étant terminée, ce fut la partie festive qui commença. Docteur Merlin et Northmen Impakt se chargèrent parfaitement de faire passer en chanson les messages qui sont les nôtres. Le concert fut un véritable succès. Terminer une Journée de Synthèse nationale par un concert était une première. Gageons que cela devienne une tradition…

A 18 h 30, comme prévu, les portes se refermèrent et chacun rentra chez soit avec la ferme volonté de se battre pour que vive la France française et que vive l’Europe européenne !

14:00 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

mercredi, 24 septembre 2014

Dimanche 12 octobre, à Rungis : Robert Spieler parlera à la 8e Journée de Synthèse nationale !

8 JNI R Spieler.jpg

8 JNI Rivarol 2.jpg

17:30 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook

samedi, 06 septembre 2014

Dimanche 12 octobre : TOUS A RUNGIS !

8 JNI Thème.jpg

12:23 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook