Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 octobre 2007

La polémique concernant l’affiche de l’UDC (suite)

Cette semaine, National Hebdo, l’hebdo du FN, vient de consacrer plus d’une page à l’« affaire Marine ».

Je vous conseille de lire cet article, dont le titre est : « La coalition des crétins, des faillis et des hypocrites », dans lequel je suis violemment mis en cause.

De nombreuses informations contenues dans cet article sont fausses : « Robert Spieler a voté OUI à la Constitution européenne  ». Eh bien non, j’ai voté NON, ainsi que la grande majorité des adhérents d’Alsace d’abord. Quant à Bayrou, je n’ai jamais cessé de le considérer comme un homme du système.

Il y a deux points qui figurent dans les articles de Wallerand de Saint-Just et de Béatrice Pereire qui me paraissent très intéressants quant à l’évolution de la ligne politique du FN.

Je cite Wallerand de Saint-Just, pour lequel j’ai au demeurant beaucoup de considération : « Sur le fond de l’attaque de Spieler, il est clair que l’affiche de l’UDC suisse est très choquante pour les gens responsables et aussi pour tous ceux qui se disent chrétiens ».

De même, cette phrase stupéfiante de Béatrice Pereire : « Si Robert Spieler avait plus d’un livre dans sa bibliothèque, il saurait que toute l’histoire du mouvement national français, de Charles Maurras à Edouard Drumont, de Maurice Barrès à Gustave Le Bon, de Maurice Bardèche à Jacques Benoist-Méchin, a toujours été à la fois arabophile et islamophile et que le racisme lui a quasiment toujours été étranger ».

Voilà des considérations qui laissent perplexe. Faut-il comprendre que le FN est aujourd’hui officiellement arabophile et islamophile ? Quant au non-racisme de Drumont, auteur de La France juive, laissez moi sourire…

Décidément, on aura tout lu et tout vu.

Robert Spieler

22:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : robert spieler, udc, suisse, politique, france, fn, marine le pen | |  Facebook

dimanche, 21 octobre 2007

Victoire de l’UDC Suisse aux élections législatives de ce week-end

ac87a2667ad4263c812da5ad8b4b8a62.jpgLe mouvement identitaire suisse conforte sa position de premier parti suisse, passant de 25 à 29% des voix et dépassant toutes les prévisions, dans un contexte de polémique et d’agressivité concernant notamment son affiche dénonçant la criminalité étrangère, et représentant des moutons suisses blancs expulsant un mouton noir du drapeau Fédéral.

Cette polémique a dépassé les frontières de la Suisse puisque Marine Le Pen a elle-même condamné cette campagne.

J’ai, dans un précédent article, exprimé mon indignation quant à sa position où elle s’en prenait à un mouvement, sinon frère, du moins cousin.

Alsace d’Abord ne partage pas en effet les préventions nationalistes anti-européennes de l’UDC, mais ne peut que constater que ce parti, qui met la défense de l’identité helvétique au premier rang de ses préoccupations, a su atteindre des résultats qui pèsent positivement sur l’avenir de ses concitoyens et représente, comme le Vlaams Belang, un exemple à suivre.

J’ai utilisé à l’encontre de Marine Le Pen, dans le titre de mon article, un qualificatif malvenu que je retire bien volontiers en regrettant que ce mot ait pu la blesser.

Je continuerai cependant à combattre ses positions anti-régionalistes et anti-identitaires.

Robert Spieler

22:30 | Lien permanent | Tags : politique, UDC, front national, Marine Le Pen, Robert Spieler | |  Facebook